A comparison of lower limb electromyography between type-II diabetic patients with peripheral neuropathy and healthy controls during dynamic balance task
Hananeh Younesian
À la découverte des voies de signalisation moléculaires régulant le guidage axonal des neurones dopaminergiques
Caroline Lafréchoux
A phosphoinositide-binding protein essential for red blood cell invasion by the malaria parasite Plasmodium falciparum.
Zeinab Ebrahimzadeh
A Thick and Flexible Conductive Polypyrrole Membrane
Qiurui Zhang
A Wireless Optoelectronic Neuroscience Platform for Chronic Fluorescence Sensing in Freely Behaving Rodents
Mehdi Noormohammadi Khiarak
Acute effects of normocapnic hyperpnoea exercise on intercostal and locomotor muscle oxygenation in COPD
Ferid Oueslati
Adiposité viscérale, contenu en lipides du foie et tolérance au glucose : contribution de la condition cardiorespiratoire
Dominic Chartrand
Altération du microbiote intestinal par la phospholipase A2-IIA sécrétée
Etienne Doré
Analyse de l’expression des facteurs de transcription Sp1 et NFI comme outil servant à caractériser les cultures de cellules épithéliales de cornées humaines cultivées sur couches nourricières murines et humaines
Gaëtan Le-Bel
Assessment of socio-demographic correlates of the American Heart Association’s “Life’s Simple 7” metrics in a French-Canadian population – the PREDISE study
Stéphanie Harrison
Association between lifestyle habits and adiposity measures among children exposed and unexposed to gestational diabetes in utero
Mélissa Bélanger
Association entre la présence d’une maladie cardiovasculaire et l’anxiété cardiaque chez les patients qui présentent des douleurs thoraciques d’origine non-cardiaque
Marie-Andrée Tremblay
Association entre le moment d'introduction des jus pendant la petite enfance et la consommation d'aliments et boissons au goût sucré pendant l'enfance chez des enfants ayant été exposés au diabète gestationnel in utero
Camille Dugas
Association entre les polymorphismes des métalloprotéinases matricielles (MMP)-2 et 9 et la densité mammaire
Georgina Suélène Dofara
Association entre les transfusions sanguines au cours de la phase aiguë de soins et les capacités fonctionnelles à long terme suivant un traumatisme craniocérébral grave
Michael Verret
Association entre l’obésité et la méthylation de l’ADN dans le tissu mammaire normal de femmes atteintes de cancer du sein.
Dzevka Dragic
Associations between liking for savory and sweet foods and diet quality – The PREDISE study
Élise Carbonneau
Associations entre les niveaux plasmatiques de PCSK9 et les marqueurs de lipémie postprandiale chez des hommes avec obésité abdominale en réponse à un programme de modification des habitudes de vie
Marjorie Boyer
Atlas du tronc cérébral combinant l’immunohistochimie et l’IRM : Vers une description précise du noyau pédonculopontin ciblé par DBS
Vincent Coulombe
Autotaxine transportée par Lp(a): un biomarqueur du rétrécissement valvulaire aortique calcifié
Romain Devillers
Benefits, risks and impact on quality of life of medications used in a multimorbid patient: A Delphi study
William Berthelot
Calcium signalling determines the transition from quiescent to proliferative states of neural stem cell of the adult brain.
Archana Gengatharan
Caractérisation de peaux reconstruites produites à partir de cellules de patients atteints d’épidermolyse bulleuse dystrophique récessive
Cartier Andréanne
Caractérisation d’un nouveau partenaire des protéines Argonautes impliqué dans la voie de régulation par les microARN
Pierre-Marc Frédérick
Caractérisation fonctionnelle du locus PALMD dans le rétrécissement aortique calcifié
Mickael Rosa
Caractérisation in vivo d’un un nouveau lien unissant le stress oncogénique au suppresseur de tumeur p53.
Poirier A.
Caractéristiques des états de vigilance chez les souris jeunes et adultes.
Sara Soltani
Caractéristiques phénotypiques des microglies déficientes en récepteurs aux glucocorticoïdes dans un modèle murin exposé au stress chronique
Katherine Picard
Cellular expression and functional role of the alpha5-GABA A receptor subunit in the CA1 area of the mouse hippocampus.
Sona Amalyan
Cerebrospinal fluid from ALS patients exerts pathological alterations in the in-vitro and in-vivo models of the disease
Pooja Shree Mishra
Combination of PD-1 blockade and OX40 stimulation for bladder cancer treatment
Fanny Gaignier
Comment engager les patient-es dans l'amélioration de la qualité et la recherche dans les milieux de soins primaires communautaires: Protocole pour une étude pilote de recherche-action participative
Julie Haesebaert
Comparison of dietary intakes between adults with normal fasting glucose, impaired fasting glucose or self-reported type 2 diabetes: results from the PREDISE study
Amélie Bergeron
Comparison of injury care structures, processes and outcomes in integrated trauma systems in Quebec (Canada) and Victoria (Australia)
Thowiba Mansour
Conception d'un dosimètre in vivo en temps réel en curiethérapie haut débit de dose
Daline Tho
Conception et mise à l’épreuve d’une presse pour l’extraction du jus de la biomasse du sorgho sucré et l’emballage de la bagasse
Nicholas Lefebvre
Construction et validation d’un indice de vulnérabilité de la population québécoise aux vagues de chaleur
Simon Turcotte
Contaminants environnementaux et cancer du sein : revue systématique et analyse critique de la littérature
KAOUTAR ENNOUR-IDRISSI
Contribution de différents noyaux thalamiques à la régulation des ondes corticales lentes chez les souris
Anastasiia Ozur
Contribution de la kinase WNK1 à la guérison des plaies cornéennes en utilisant la cornée humaine reconstruite par génie tissulaire comme modèle
Pascale Desjardins
Contribution des noyaux du mésencéphale lors de la récupération fonctionnelle de la marche après lésion médullaire
Marie Roussel
Contribution du réservoir myéloïde intestinal chez le macaque rhésus traité par une thérapie anti-rétrovirale au cours de l’infection par le VIS.
Julien Clain
Contrôle de l'équilibre : étude de la capacité de repondération des mécanismes sensorimoteurs
Jean-Philippe Cyr
Criterion validity of wearable sensors in lower limb joint angle estimation: a systematic review
Poitras I
Dark microglia: a follow-up study across the lifespan
Kanchan Bisht
Découverte de ZNF768, un lien potentiel entre le contrôle du cycle cellulaire via TP53 et la signalisation des facteurs de croissance médiée par la voie PI3K/mTORC2/Akt.
romain villot
Décrypter le mécanisme de bio-activation de l’interleukine-1β dans le modèle murin de la sclérose en plaques.
Benoit Mailhot
Délais et issues cliniques impliqués dans le continuum de soins des patients autochtones victimes d'un empoisonnement, une étude rétrospective.
Wend-Panga Tatiana Ella DIENDERE
Dépistage et prise en charge de l'obésité et de l'embonpoint dans un centre tertiaire pédiatrique
Danica LeBreton
Description de la voie moléculaire impliquée dans la dégradation autophagique de l'α-synucléine médiée par PLK2.
Morgan Bérard
Design, Development, and Validation of Ultra -thin Coating for Making Thin Stents Visible for X-ray Imaging
Samira Ravanbakhsh
Détection et quantification de protozoaires parasites dans le bassin versant du Lac Saint-Charles
Marie-Stéphanie Fradette
Détérioration cognitive à travers le spectre affectif-psychotique: une étude de cohorte chez des patients souffrant de dépression uni et bipolaire et de troubles schizoaffectifs bipolaires
Martin Roy
Déterminants et Impact de l’Asymétrie Ventriculaire Gauche sur la Fonction Ventriculaire Gauche chez les patients atteints d’une Sténose Aortique - Résultats de l’étude PROGRESSA
Jérémy bernard
Détermination du mode d’action de la protéine Yurt dans la polarité épithéliale chez Drosophila melanogaster
Cornélia Biehler
Déterminer la structure des réseaux de neurones en utilisant le poisson zèbre
Jean-Christophe Rondy-Turcotte
Development and internal validation of a hospital indicator of resource use intensity for injury admissions
T.V. Porgo
Development and validation of a screener for diet quality in a French-Canadian population.
Jacynthe Lafrenière
Development of a community pharmacy-based intervention to enhance adherence to adjuvant endocrine therapy in women with non-metastatic breast cancer
Mauranne Labonté
Développement d'un système d'imagerie pour détecter et évaluer la réponse pharmacologique des cellules cancéreuses de la prostate à partir de sang de patient
Audrey Champagne
Développement d’un modèle de peau endothélialisée pour l’étude des plaies cutanées diabétiques
Thiéry De Serres-Bérard
Développement par génie tissulaire d’un tube nerveux autologue pour réparer les transsections des nerfs périphériques
Alexane Thibodeau
Diabète de type 2 chez les immigrants: stratégies efficaces pour faciliter ou optimiser l’implication des immigrants dans les politiques de santé visant à améliorer la capacité d’autogestion du diabète de type 2
Gisèle Ntanda
Differential effects of fear conditioning on sucrose consumption in binge eating prone and binge eating resistant rats
Zhi Fei Li
Disinhibition in the hippocampal CA1 area as a therapeutic target for improving cognition in aging
Ruggiero Francavilla
Dissection génétique de DSCAM dans le circuit locomoteur spinal
Louise Thiry
Données préliminaires sur la recherche de gènes modificateurs par séquençage d’exome dans des formes familiales de maladie de Paget liées à la mutation SQSTM1/P392L.
Mariam Dessay
Dyslexie chez les étudiants de niveau universitaire
Virginie Roy
E-santé et santé durable en action
Réza MOHAMMADI
Échantillonneur d’air liquide et biais sur la diversité microbienne
Joanie Lemieux
Édition génomique in vivo en utilisant un système CRISPR-Cas génétiquement modifié
Daniel Agudelo
Effect of a rehabilitation program on performance-related musculoskeletal disorders in orchestral musicians - a pilot randomised controlled trial
Marianne Roos
Effect of Chronic Cigarette Smoke Exposure on microglial density, spacing, morphology, and ultrastructure in the mouse hippocampus
Fernando González Ibáñez
Effect of plastic deformation on the degradation behavior of a twinning induced plasticity steel
Sergio Loffredo
Effects of an evidence-informed blog on Vegetables and Fruits and Milk and Alternatives intakes among mothers: a randomized controlled trial
Audrée-Anne Dumas
Effects of Biliopancreatic Diversion on Bone Turnover Markers and Association with Hormonal Factors in Patients with Severe Obesity
Anne-Frédérique Turcotte
Effet d'une dyade de soins précoces ergo/physio dans le cadre du traitement aiguë des AVC
Iban Campos
Effet de l’imprégnation de la bagasse du millet perlé sucré et du sorgho sucré avec de l’eau sur l’extraction des sucres résiduels
Noura Saïed
EFFET DU TRAITEMENT ANTICOAGULANT SUR LA PROGRESSION DE LA STÉNOSE AORTIQUE CALCIFIANTE
Lionel Tastet
Effet d’un programme d’entraînement structuré sur la tension artérielle suivant une chirurgie bariatrique
Isabelle Tardif
Effet neuroprotecteur de l’acide docosahexaenoique (DHA) au niveau entérique dans un modèle de souris parkinsonienne
Jérôme Lamontagne-Proulx
Effets de la phosphorylation de HER2 sur la thérapie anti-HER2 dans le cancer du sein.
Anna Burguin
Effets de l’huile de poisson riche en oméga-3 sur l’inflammation dans le cancer de la prostate : résultats préliminaire d’une étude clinique randomisée
Lisanne Beaudoin
Effets d’IGFBP-2 sur l’expression des gènes impliqués dans le métabolisme du cholestérol dans les hépatocytes humains HepG2
Chloé RAUZIER
Effets d’une douleur expérimentale sur la proprioception à la cheville lors d’une tâche dynamique de marche.
DAMBREVILLE Charline
Efficacité de l’ozone pour le contrôle de Norovirus murin aérosolisé
Marie-Eve Dubuis
Efficacité de réduction par un biofiltre percolateur des bioaérosols émis d'une porcherie.
Jonathan Vyskocil
Elbow position sense quantification using robotics in patients with stroke and healthy controls: preliminary results
Anne Deblock-Bellamy
Electronic Cigarette was harmful to human gingival fibroblasts by reducing cell growth and migration, and promoting cell apoptosis
Humidah Alanazi
Electrospun fibre reinforced conductive polypyrrole membrane for biomedical and energy storage applications
Shujun Cui
Elucidation of mechanistic crosstalk between CSDE1 and host RNAi factors
Louis-Mathieu Harvey
Encapsulation d’acides gras trans ruminants et industriels pour l’étude des facteurs de risqué du diabète de type 2
Elodie Chotard
Endothelial IL-6 signaling is critical for leukocyte recruitment in a model of autoimmune demyelination
Noopur Singh
Étude de la digestibilité de la farine de larves de mouches soldats noires chez la truite arc -en-ciel
Bakary Diarra
Étude de la variation interrégionale de l’utilisation des médicaments chez les personnes âgées de 66 ans et plus au Québec
Houssem Missaoui
Étude des mécanismes de propagation de la forme mutante pathogène de la protéine huntingtine chez Caenorhabditis elegans
Florian Lauruol
Étude des voies de signalisation impliquées dans la formation des jonctions des cellules endothéliales cornéennes en présence de TGF-β2
Kim Santerre
Étude du lien entre activité physique et le taux d’adiponectine dans une cohorte d’hommes à risque élevé de cancer de la prostate
Lamoussa Diabaté
Étude du profil épigénétique spermatique au cours de la maturation post-testiculaire
Hong Chen
Étude du rôle de Ash2L, un régulateur de la chromatine, dans la modulation de la plasticité nucléaire et la migration cellulaire
Marc-Antoine Rodrigue
Étude du vieillissement cérébral au moyen de la morphométrie basée sur l’IRM
Maxime Perron
Étude Exploratoire d’Évaluation des Capacités Cardiorespiratoires d’Enfants en Traitement Contre une Leucémie Lymphoblastique Aiguë ou d'un Lymphome Lymphoblastique
Virginie Aspirot-Buron
Étude sur l’efficacité d’un anticorps ciblant le système RANKL/RANK sur la protection des muscles dystrophique
dounia hamoudi
Évaluation de différentes biomasses résiduelles régionales pour la production en masse de larves de mouches soldats noires Hermetia illucens (L.) (Diptera: Stratiomyidae)
Richard-Giroux J.
Évaluation de la performance de la clinique universitaire de physiothérapie de l'Université Laval
Cynthia Fauteux
Évaluation de la performance d’algorithmes intelligents appliqués au bras robotisé JACO
Audrey Lebrasseur
ÉVALUATION DE L’IMPACT DE LA PROGESTÉRONE SUR LE SYSTÈME NERVEUX ENTÉRIQUE DANS UN MODÈLE MPTP DE LA MALADIE DE PARKINSON
Hend Jarras
Évaluation des relations entre la théorie de l’esprit et la cognition non-sociale en schizophrénie : mieux comprendre les relations afin de mieux cibler les traitements
Elisabeth Thibaudeau
Evaluation of the Indications for Thyroid Nodule Ultrasound-Guided Fine Needle Aspiration Biopsy: American Thyroid Association Guidelines vs the Thyroid Imaging Reporting and Data System
Simon Blais
Évolution des stratégies de marche chez les individus ayant une amputation trans-tibiale six semaines suivant la fin de leur réadaptation
Sarah Beausoleil
Experts patients’ knowledge and wisdom about living well with diabetes: a qualitative descriptive study
Ruth Ndjaboue
Exploration des déterminants de l’implantation d’un outil d’aide à la décision au sein de programmes de réadaptation
Julien Déry
Exploration par la microcopie holographique numérique de la dynamique membranaire des érythrocytes comme possible biomarqueur de troubles psychiatriques majeurs
Sara Mattar
EXPLORATION PRÉLIMINAIRE DE LA FAISABILITÉ ET DE L’EFFET D'UNE INTERVENTION COGNITIVE-COMPORTEMENTALE BRÈVE COMBINÉE À UN PROGRAMME D'ACTIVITÉ PHYSIQUE POUR LA PRISE EN CHARGE DES DOULEURS THORACIQUES NON-CARDIAQUES CHRONIQUES
joanne Castonguay
Exploring the new role of oncogene UNR/CSDE1 at multiple layers of mammalian small RNA pathways
Pavan Kumar Kakumani
Facteurs associés au traitement complet du diabète chez les personnes âgées québécoises diabétiques de type II : une étude populationnelle
Marie-Eve Gagnon
Facteurs contribuant au cumul des chargements externes au dos : quelle est l’importance de la technique de travail?
Jasmin Vallée Marcotte
FACTEURS PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL ET LA PRÉVALENCE D’HYPERTENSION NON CONTROLÉE AUPRÈS DE COL-BLANCS
Mathilde Lavigne-Robichaud
Favoriser la généralisation et le maintien des acquis en apraxie de la parole : une revue de la littérature
Liziane Bouvier
Fiber-based Tissue Identification for Electrode Placement in Deep Brain Stimulation Neurosurgery
Damon DePaoli
Fidélité test-retest et validité d'un dynamomètre manuel dans la mesure de la force maximale volontaire isométrique du quadriceps chez des patients canadiens avec une MPOC
Kim-Ly Bui
Formation de vaisseaux sanguins de petit calibre par génie tissulaire
Vincent Roy
Functional connectivity of the midbrain to the medullary reticular formation
Ali Rastqarfarajzadeh
Generating "Sensor-in-Fibre" Optical Probes for Molecular Sensing in the Gastro-Intestinal Tract of Muridae Models Relevant to Cardiometabolic Diseases
Victor Azzi
Heparin-modified type 1 collagen gels for Pleiotrophin-controlled release for vascular applications
Francesco Copes
Heritability of plasma carotenoid levels in healthy families
Bénédicte L. Tremblay
High dairy product intake in the prevention of type 2 diabetes: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials
Sarah O'Connor
Human Alpha Defensin 5 (HD-5) treatment improves glucoregulatory capacity and reverses dyslipidemia in HFD-fed mice
Ida Larsen
Human iPSCs-derived neurons to study the cellular phenotypes and endophenotypes in Schizophrenia using digital holographic microscopy
Niraj Patel
Human Tau expression is not sufficient to cause Alzheimer’s disease in the mouse retina
Rodriguez Léa
Identification and characterization of a novel mitotic target site for Haspin on Histone H2B
Ibrahim Alharbi
Identification d'une nouvelle hépatokine exprimée et sécrétée en réponse à la stéatose hépatique
Mathilde Mouchiroud
Identification des réservoirs viraux tissulaires chez le macaque rhésus infecté par le VIS
Henintsoa Rabezanahary
Identification d’un panel de gènes immunitaires associés à la progression du cancer de la prostate en utilisant une approche multi-omique.
benjamin vittrant
Identification d’une signature génique pour différencier chaque stade de la progression du cancer du sein par l'analyse du transcriptome humain : une clé pour le dépistage précoce.
Charu Kothari
Identification of a Dark Microglia Specific Marker
Marie-Kim St-Pierre
Identification of KLF5 and NFYA as orchestrators of prostate cancer cell metabolism
Noémie PLATTARD
Identification protéomique de nouvelles protéines effectrices dans la signalisation des récepteurs Eph.
Sara Banerjee
IL-1α delivery in the CNS of mice induces death of mature oligodendrocytes
Bretheau F
Imagerie structurale et anxiété sociale chez les personnes avec schizophrénie : résultats d'une analyse exploratoire
Frédéric Haesebaert
Impact d'une restriction énergétique sur les comportements alimentaires chez des individus ayant une faible capacité à reconnaitre leurs signaux de satiété.
Raphaëlle Jacob
Impact de facteurs socio-économiques sur des complications de la grossesse: Une large étude regroupant des femmes de la région de Québec
Émilie Dion-Buteau
Impact de l'intervention PEPS sur la prescription potentiellement inappropriée et la polymédication en CHSLD
Carolina Tisnado Garland
Impact de la calprotectine sur l'expression du miR-155 dans les lymphocytes et leurs vésicules extracellulaires lors d'une infection par le VIH-1
Julien Boucher
Impact de la composition des matières organiques résiduelles de type pré-consommation sur la bioconversion des larves de mouches soldats noires
Mahamoudou Koné1
Impact de la déstabilisation de DEPTOR dans l’activation de mTOR durant la progression du cancer
Laurence M.Gagné
Impact de la méthode de compostage de la phase solide sur les bioaérosols dans les fermes laitières sous litière recyclée
Karine Duquette-Lozeau
Impact de la suppression de la protéine Tau sur le comportement locomoteur
Cloé Brindamour
Impact de la susceptibilité génétique à l’obésité sur la perte de poids suite à une chirurgie bariatrique
Juan de Toro-Martín
Impact des polyphénols de bleuets sur les désordres métaboliques dans un modèle de souris obèse
Arianne Morissette
Impact du sexe et de la morphologie de la valve aortique sur la relation entre la calcification valvulaire aortique et le gradient transvalvulaire moyen chez des patients atteints de sténose aortique
Mylène Shen
Impact du traitement de l’hypertension artérielle sur l’évaluation de la sévérité de la sténose aortique
Michaël Maranda-Robitaille
Impact d’un programme de modification des habitudes de vie d’un an sur les concentrations plasmatiques de lipoprotéine(a) chez des patients avec obésité abdominale et dyslipidémie
Audrey-Anne Després
Impact d’une diète riche en gras sur la pathologie de type Maladie d’Alzheimer chez des souris sauvages et de souris exprimant la protéine Tau humaine
Ophélie LERDU
Impact d’une intervention nutritionnelle sur les marqueurs du risque cardiovasculaire : la prise de mesures répétées après l’intervention est-elle nécessaire?
Janie Allaire
Impact of a continuing education activity on therapeutic patient education in respiratory educators in regard to educational outcomes: a before-and-after study
Myriam Gagné
Impact of AVR on Survival of Patients with Low Flow, Low Gradient Aortic Stenosis
Mohamed-Salah Annabi
Impact of Decompressive Craniectomy on Function Outcome in Adult Patients with Severe Traumatic Brain Injury: a Systematic Review and Meta-Analysis
Jihad Abou Jamous
Impact of energy consumption and autophagy on neuronal migration
BRESSAN CEDRIC
Impact of nitrogen fertilization on potato leaf chemical composition - an alternative control method of Colorado potato beetle
Guoqi Wen
Impacts de la stimulation cérébrale non invasive sur les processus cognitifs sous-jacents aux symptômes négatifs de la schizophrénie
Olivier Roy
Impacts d’une exposition maternelle aux organochlorés et à un supplément en acide folique sur le profil lipidique d’une lignée de rats mâles
Pauline Navarro
Implication d'une RabGAP dans la fonction des microARNs
Pascale Michaud
Implication of Sam68 domains in migration of metastatic cells
Alexia Caillier
Importance de la présence de fibres dans les diètes contrôles au sein des modèles animaux
Noëmie Daniel
In vitro validation of a novel antibody-based therapy to treat Huntington’s disease
Melanie Alpaugh
In vivo MRI metrics as a tool for early identification and gradation of Alzheimer’s disease key neuropathological lesions
Caroline Dallaire-Théroux
Influence des variations régionales de l'expression de gènes adipogéniques, lipogéniques et angiogénique sur les profils cardiométabolique et inflammatoire de femmes sévèrement obèses.
Andrée-Anne Clément
Influence du rayonnement ultraviolet (UVB) sur la progression du mélanome dans des peaux reconstruites par génie tissulaire.
Maude Vaillancourt-Audet
Inhaled Epoprostenol for Pulmonary Hypertension Treatment in Neonates: a 12-year Experience.
Frédérique Berger-Caron
Inhibition of CREB and its impact on corneal wound healing in vitro and in vivo
Camille Couture
Integrating patient’s expertise to improve health professionals’ competencies and diabetes care
Ruth Ndjaboue
INTENSITY OF RESOURCE USE FOLLOWING TRAUMATIC BRAIN INJURY: A MULTICENTER COHORT STUDY, 2014-2016
Coralie Assy
Inter-Hospital Variation in Resource Use Intensity for Elderly Injury Admissions: a Multicenter Cohort Study
Imen Farhat
Inter-Hospital Variation in Surgical Care Intensity for Trauma Admissions: A Multicenter Cohort Study
Marie-Pier Patton
Interaction entre l’autotaxine et l’apolipoprotéine(a) chez l’humain
Raphaelle Bourgeois
Interaction of Monopolar Spindle 1 (Mps1) with new mitotic binding partner
DIOGJENA PRIFTI
Interface Humain-Machine Sans-Fils et Intelligentes pour Personnes Vivant avec un Handicap dans le Haut du Corps
Cheih Latyr Fall
Interface neuronale CMOS haute résolution pour l’électrophysiologie et l’optogénétique synchronisées
G. Gagnon-Turcotte
Intervention nutritionnelle chez des patients avec un cancer de la prostate de bas grade: résultats préliminaires sur la diète et le profil d’acides gras en circulation et dans la prostate
Hanane Moussa
Interventions for improving shared decision making by healthcare professionals (a Cochrane review update)
Rhéda Adekpedjou
Is regulation of microglial functions by T3 dependent on the micro-environment?: Insights from the brainstem respiratory control network of newborn mice.
Jean-Philippe Rousseau
JMJD3 et DDX21 régulent l’expression du gène ENPP2 par une boucle chromatinienne entre un enhancer à distance et le promoteur
Deborah Argaud
Kibio.science: massive data unification tool and life science visualization platform
Régis Ongaro-Carcy
L'évolution longitudinale des attaques de panique chez les patients souffrant de douleurs thoraciques non cardiaques
Jenny-Lee Heppell
L'expérience de confort en situation d'apprentissage.
Thomas Coulombe-Morency
L'influence de l'approche CO-OP sur la participation sociale des enfants et adolescents ayant une atteinte cérébrale ou un trouble neurodéveloppemental
Claire Piquemal
L'intégrine bêta1 favorise la chimiorésistance des lymphocytes T leucémiques via le transporteur MRP-1
Sofiane Berrazouane
LA CIRCULATION SANGUINE: UNE VOIE DE TRANSMISSION DE LA PATHOLOGIE DANS LA MALADIE DE HUNTINGTON
Marie Rieux
La co-création artistique pour l'intégration d'une personne en situation de handicap (titre temporaire)
Marie-Hélène Doré
La compréhension de phrases des enfants qui ont un trouble de langage : des données pour la planification de l’intervention en orthophonie
Élody Ross-Lévesque
La contribution de l’attachement à l’école par les espaces collectifs, des coins lecture aux bibliothèques
Claudie Rousseau
La contribution du design graphique lors de l'expérience patient/famille dans un contexte de soin pédiatrique par les outils de communication graphiques.
Camille Gagné-Sauvé
La liaison membranaire de la protéine S100A10 et du peptide d’AHNAK intervenant dans la réparation membranaire
Xiaolin YAN
La modulation de l’expression du CD103 par les cellules dendritiques dans la réponse de l’hôte à Pseudomonas aeruginosa.
Julyanne Brassard
LA NECROPTOSE: UNE NOUVELLE VOIE DE MORT CELLULAIRE INDUITE PAR LES RAYONS ULTRAVIOLETS DE TYPE B
Anne-Sophie Gary
La perception du marché du travail par les personnes ayant des incapacités à l'emploi et en recherche d'emploi
veronique.garcia.1 @ulaval.ca
La qualité de l'air au Québec: évolution spatio-temporelle de l'ozone troposphérique et des matières particulaires
Jean-Philippe Gilbert
La sérotonine est essentielle au passage des microparticules de plaquettes vers la lymphe pendant l’arthrite rhumatoïde
Nicolas Tessandier
La sexualité après un TCC modéré ou grave : Codéveloppement d'outils pour mieux informer les usagers et leurs proches
Pascale Marier Deschenes
La stigmatisation liée au diabète et l'engagement en recherche des immigrants appartenant aux minorités ethnoculturelles
Johanne Ouédraogo
La voie canonique Wnt est nécessaire pour le maintien de l'intégrité de la barrière hémato-encéphalique après un accident vasculaire cérébral: impacts sur la thérapie thrombolytique
Noëmie Jean LeBlanc
Large scale modeling of antimicrobial resistance with interpretable classifiers
Gaël Letarte
Le déséquilibre autonomique : principal marqueur du risque cardiométabolique des jeunes psychotiques?
Paule Kemgni
Le fardeau des soins chez les proches aidants d’aînés en perte d’autonomie et inaptes à prendre la décision de déménager ou de rester chez soi pour recevoir leurs soins
Alexandrine Boucher
Le glutamate sanguin est un marqueur de l’accumulation de tissu adipeux viscéral chez la femme
Ina Maltais-Payette
Le préconditionnement ischémique améliore la performance aérobie à une altitude modérée
Pénélope Paradis-Deschênes
Le rôle de la microglie dans le bulbe olfactif adulte
Sarah Malvaut
Le rôle des plaquettes dans la maladie de Huntington
Hélèna Denis
Le rôle des récepteurs membranaires de la progestérone de type α et β de la médulla oblongata dans la régulation de la respiration chez la souris adulte.
Ryma Boukari
Les androgènes exacerbent la réponse hypertrophique chez le rat ayant une fuite sévère de la valve aortique
Élisabeth Walsh-Wilkinson
Les anticorps neutralisants dirigés contre les composés PEGylés
Philippe Grenier
Les apprentissages retirés d’une expérience de stage dans une clinique communautaire de périnatalité et leur applicabilité aux pratiques en première ligne : perceptions et vécu de médecins
Julie Massé
Les boissons sucrées à forte teneur en alcool
Mélyssa Turgeon
Les capabilités de santé des proches aidants de personnes âgées en perte d'autonomie : facteurs de conversion et processus démocratique dans le développement d'un outil de cybersanté.
Karine Latulippe
Les devis longitudinaux dans la recherche sur l’effet des milieux de vie sur l’obésité : résultats d’une revue de littérature de type « examen de la portée ».
Laurence Letarte
Les différences liées au sexe dans le remodelage des valves aortiques sténosées dans des valves bicuspides et tricuspides
Maxime Hervault
Les données omiques au service de la découverte de biomarqueurs
Mazid Osseni
Les hormones stéroïdes, impact sur la plasticité des macrophages dans le cancer de la prostate
Clovis Boibessot
Les métabolites du leucotriène B4 affectent les fonctions des neutrophiles humains : rôle potentiel dans la défense de l'hôte pulmonaire.
Anne-Sophie Archambault
Les projections du noyau accumbens shell sur le pallidum ventral jouent un rôle dans la consommation de nourriture palatable chez le rat
Sandrine Chometton
Les récepteurs tyrosine kinase phosphorylent directement les domaines SH3 pour terminer la signalisation en aval
Ugo Dionne
Les rôles de la microglie dans le striatum de singes parkinsoniens
Cynthia Lecours
Low value clinical practices in injury care : Assessing the economic potential of de-adoption
blanchard conombo
L’ANALYSE DE L’ONDE DE POULS PAR LE RÉSERVOIR ARTÉRIEL ET LA MORTALITÉ DANS UNE POPULATION DIALYSÉE
Catherine Fortier
L’EcoChip : Une plateforme de capteurs sans fil pour la surveillance environnementale
Matthieu Sylvain
L’efficacité des différentes approches de réadaptation proposées aux enfants présentant une surdité prélinguistique sévère à profonde sur le développement des habiletés auditives et langagières : Revue systématique
Dominique Demers
L’élaboration d'un dispositif de sécurité pour piéton ayant une déficience auditive ou comment favoriser l’acceptabilité sociale par des modalités d’innovations technologiques?
Andrée-Anne Blacutt
L’évolution de l’activité physique chez des femmes atteintes d’un cancer du sein.
Alice Girouard
L’expression de DSCAM dans les neurones inhibiteurs est nécessaire au comportement locomoteur de la souris adulte
Guillaume clain
L’expression d’iNOS dans les adipocytes contribue à la résistance à l’insuline et à la détérioration du métabolisme énergétique dans les souris obèses
Vanessa Rodrigues Vilela
L’impact de la multimorbidité sur les admissions à l’urgence et l’effet modifiant des troubles mentaux
Myles Gaulin
L’impact du statut socioéconomique dans l’association entre la multimorbidité et l’utilisation des soins ambulatoires dans la population adulte québécoise
Cynthia Mbuya-Bienge
Microglial maturation, dysfunction, and role in synaptic loss in Huntington's disease
Julie C. Savage
MiniSOG photoconversion as a new tool to study the ultrastructural features of cholinergic axons in the subthalamic nucleus
Maya Chebl
Mobilité et participation chez les personnes ayant des incapacités physiques
Florence Lemay
Modélisation de la sclérose latérale amyotrophique par un modèle de moelle épinière généré par génie tissulaire
Aurélie Louit
Modélisation théorique des effets de la technique dans la relation intersubjective et institutionnelle de soins
Andriamahay Jonah Randriamananjanahary
Morphometry in individuals with gambling disorder and links to cognitive and clinical measures
Amy Bouchard
Multi-Biofunctional Surface Constructed by Assembling: A Modular Approach Based on Match in Nanostructures
Jifu Mao
Nanoparticules d'or ultrastables en tant que nouveau vecteur de médicaments pour la thérapie oculaire
Florence Masse
Neuronal activity is increased in reward processing brain structures of binge-eating prone rats
Richard Quansah Amissah
Nouvelle implication de la phosphorylation tyrosine sur la stabilité de la protéine DEPTOR
Nadine Morin
Number, location, and time since prior fracture as predictors of future fracture in elderly from the general population
Claudia Beaudoin
Optimisation des méthodes d’abattage pour la production en masse de larves de mouches soldats noires (Hermetia illucens)
Jennifer Larouche
Optimisation des techniques de conditionnement, de séchage et évaluation de la charge microbienne des larves de mouches soldats noires, aliment alternatif pour l’alimentation animale.
M'ballou Cissé
Optimiser la trajectoire de soins pour les enfants atteints du diabète de type 1 : prioriser la perspective des parents.
Stephanie Fiset
Optimization of Freeze Substitution and Inclusion with Glycol Methacrylate for Histological Studies of Black Soldier Fly Larvae.
JJA Beniers
Optogenetic model to investigate the impact of the microbiota on the development and function of neuronal circuits in microbiota-brain interaction
Tessa Herzog
Organisation et réorganisation des noyaux du mésencéphale après lésion de la moelle épinière
David Lafrance-Zoubga
Overall diet quality and economic burden of unhealthy eating in Canada, 2004-2015
Léon Nshimyumukiza
Paired Stimulus Trains for Enhancing Corticospinal Plasticity in Rodents
Windsor Ting
Performance des radiologistes et des centres dans le Programme Québécois de dépistage de cancer du sein
Vanina Tchuente
Performance hémodyamique de la procédure de Valve-in-Valve aortique pour le traitement des bioprothèses chirurgicales défaillantes
Anne-Sophie Zenses
Perte de poids et polluants environnementaux : rôle protecteur du microbiote intestinal
Béatrice Choi
Perturbation systématique des gènes essentiels de la levure grâce à l'édition de génome
Philippe Després
Peur ou stresseurs : la contribution relative du niveau de peur ressentie durant un événement traumatique et du niveau de stress subséquent dans la prédiction de la sévérité des symptômes post-traumatiques
Émilie Binet
Plasma surface engineering for the controlled release of silver ions for antibacterial applications
L. Bonilla-Gameros
Pleasure-oriented messages in the promotion of healthy food choices in adult men and women
Catherine Trudel Guy
Politique national et programme local : facilité l’accès aux services de santé des minorités linguistiques anglophones à Québec et francophones à Ottawa selon leur profil de vulnérabilité
Jan Warnke
Polluants émis à proximité des sources d'eau potable : quels sont les plus problématiques ?
Ariane Marais
Polygenic Risk Scores and Early Risk Endophenotypes in Children at Genetic Risk of Schizophrenia and Bipolar Disorder: Implications for the Definition of the Childhood Risk Status
Daphné Lussier
Polypharmacie chez les aînés québécois atteints d’insuffisance cardiaque : étude populationnelle entre 2000 et 2015
Amina Ouali
Poor adherence to dietary guidelines by the majority of adults from 5 administrative regions in the Province of Quebec - the PREDISE study
Didier Brassard
Post-mortem analysis of a Parkinson’s disease brain after 11 years of deep brain stimulation of the subthalamic nucleus
Francis Desmeules
Post-synaptic translocation of CaMKII during synaptic potentiation requires calpain activity
Kapil Sehgal
Pousser l'investigation à un autre niveau : un cas sévère d'hematome coronarien spontané diagnostiqué in extremis.
Frédéric Turcotte-Gosselin
Précisions des semelles intelligentes pour la reconnaissance des postures et la marche chez les survivants d’un AVC et les personnes âgées Résultats préliminaires d’une recension des écrits
Armelle Myriane Ngueleu
Prédire le fonctionnement scolaire chez les enfants en fonction de l’autorégulation émotionnelle avant l’entrée à l’école
Frédérique Michaud Dumont
Profils cliniques des enfants présentant la cooccurrence trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité et trouble anxieux comparativement à ceux ayant seulement un trouble anxieux
Karolane Renauld
PROGNOSTIC ASSESSMENT AND LEVEL-OF-CARE DECISIONS IN CRITICALLY ILL ADULT PATIENTS WITH SEVERE TRAUMATIC BRAIN INJURY: A MULTICENTER PROSPECTIVE COHORT STUDY PROTOCOL
Carole-Anne Lavoie-Bérard
Promoting neurovascular repair after ischemic stroke by targeting pericytes
Revathy Guruswamy
Properties of connections established by local and extrinsic excitatory projections on the hippocampal CA1 interneuron-specific interneurons and their recruitment in network oscillations
Xiao Luo
Protective effects of Withania somnifera extract in mouse models of amyotrophic lateral sclerosis
Kallol Dutta
Protocole de recherche : validation d’un questionnaire pour mesurer la motivation parentale dans le traitement des adolescents avec anorexie
Anne Trépanier
Protocole de validation d'une orthèse contraignant l'angle de progression du pied durant une tâche dynamique
Thomas Legrand
Quand la perte de poids se mêle de douleur
Raphaël Péladeau
Recflectionin action, how healthcare professionals' training can help?
Ndeye Thiab Diouf
Reconnaissance de l'activité physique humaine en temps réel sur système embarqué avec prédiction à faible latence à l'aide de données IMU brutes
Quentin MASCRET
Réduction de la pollution piscicole : Développement de pièges à phosphore encapsulés dans la moulée pour poisson (P-trap).
Waly N. NDIAYE
Regional distribution, density, and morphology of the peripheral myeloid cells invading the murine brain during normal postnatal development
Micael Carrier
Régulation épigénétique de PLPP3 dans le rétrécissement valvulaire aortique calcifié
Ghada Mkannez
Relationship between functional capacity, dynamic and static muscle function assessments in people with Chronic Obstructive Pulmonary Disease (COPD).
Sarah Géphine
Revue du taux de mortalité à 6 mois des patients admis en contexte de traumatisme cranio-cervical léger à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus
Jean-Martin Champagne
Role de FcγRIIa dans la pathogenèse du lupus érythémateux disséminé
Imène Melki
Rôle de la traduction locale dans l’adhésion et l’invasion cellulaire
Jonathan Bergeman
Rôle de l’autotaxin associée aux microparticules dans la progression des dommages vasculaires chez des patients atteints par l’arthrite rhumatoïde et par le lupus érythémateux disséminé
Stephan Hasse
Rôle des cils primaires de l’épididyme dans le contrôle de la maturation spermatique
Laura Girardet
Rôle des lymphocytes T CD8 CXCR5 dans le contrôle de l’infection par SIV
ghita Benmadid-Laktout
Rôle des protéines S100A16 et Annexine A4 dans le maintien de l’intégrité membranaire
Francis Noël
Rôle des récepteurs Eph dans l’établissement de la polarité des cellules épithéliales
Noémie Lavoie
Rôles contributoires des récepteurs ERalpha, ERbêta et GPER1 dans les effets thérapeutiques intestinaux du 17bêta-estradiol dans le modèle MPTP de la maladie de Parkinson
Andrée-Anne Poirier
Screening of microRNA copy number variants in early-onset Alzheimer’s disease identifies miR-138 as candidate risk factor
boscher Emmanuelle
Sélection des paramètres de topographie de surface pour la culture des cellules endothéliales cornéennes
Louis-Philippe Guérin
Shared decision making in goals-of-care conversations with elderly patients:concerns and limitations
Ariane Plaisance
Spatio-temporal organization of sleep spindles in non-anaesthetized cats
Bukhtiyarova Olga
Spreading and seeding capacities of mutant huntingtin protein in vitro and in vivo
Maria Masnata
Structure-Function Analysis of Clec12A, an Inhibitory Receptor Associated with Chronic Inflammatory Diseases
Vitry Julien
Study of human epidermis gene regulation variations by gene co-expression analysis
Gwenaëlle Lemoine
Study on the impact of ALS related UBQLN2 mutation on nuclear pore complexes and nuclear/cytoplasmic transport
Laurence Renaud
Système de détection des mouvements complexes de la main pour une prothèse myoélectrique.
Benoit Gosselin
Tendances d'utilisation du condom dans le cadre de l'étude TasP/PrEP chez des travailleuses du sexe à Cotonou au Bénin
Katia Giguère
Testing a pneumatic prototype machine to control the Colorado potato beetle, Leptinotarsa decemlineata (say) in potato crops
SAAD ALMADY
TGF-β1 induit des effets néfastes tôt dans la lésion de la Moelle épinière à travers l’unité neurovasculaire.
Jorge Barreto-Reyes
The coordinated activity of cortical slow oscillations and the reuniens nucleus of the thalamus in anesthetized mice
Diellor Basha
The effects of perinatal high fat diet on myelination, microglia, and behavioral deficits associated with neurodevelopmental disorders in the offspring
Maude Bordeleau
The inhibition of Nogo-A promotes visual recovery after retinal injury in adult mice
Julius Baya Mdzomba
The long-term clinical and pathological outcome of foetal striatal cell suspension allografts in patients with Huntington’s disease
Alexander Maxan
The role of chromosome missegregation and aneuploidy in the progression of breast cancer
Alexsandro dos Santos
The role of LRP1 in Huntington's disease
Giacomo Sciacca
The role of neutrophil’s energy metabolism in the pathophysiology of colitis
Andrew Leong
The therapeutic potential of Cystamine/Cysteamine to treat various features of Parkinson’s disease.
Alberto Siddu
THE THERAPEUTIC POTENTIAL OF CYSTEAMINE TO TREAT COGNITIVE IMPAIRMENTS
Linda Suzanne David
The use of potentially inappropriate medications in older adults in Quebec: a population-based study
Barbara Roux
Ti-based alloys for cardiovascular stent applications: improved hemocompatibility by surface treatments
Carolina Catanio Bortolan
Traduction et validation transculturelle d’un questionnaire sur la consommation de sodium
Bruno Pilote
TRAITEMENT DU CANCER DE LA PROSTATE PAR DES ADÉNOVIRUS CODANTS POUR L’INTERLEUKINE-12 SOUS LE CONTRÔLE DU PROMOTEUR PCA3 AMPLIFIÉ PAR LE SYSTÈME TSTA.
Sebastien Le Batteux
Transcriptome-wide association study reveals candidate causal genes for lung cancer
Alisson Clemenceau
TREATMENT WITH SEMI-SYNTHETIC ANALOG OF WITHAFERIN-A (IMS-088) REDUCES TDP-43 PATHOLOGY IN INVITRO AND INVIVO MOUSE MODELS OF FTLD AND ALS
SUNNY KUMAR
Trends of clinical outcomes in patients with a traumatic brain injury across Canadian Trauma centres between 2006 and 2012: a multicenter retrospective cohort study
Delwende Sawadogo
Troubles musculosquelettiques associés au jeu du violon : élaboration d’un programme de prophylaxie
Julie Ferland-Gagnon
Un agoniste du récepteur S1P1 interfère avec les fonctions inflammatoires des lymphocytes B
Carole-Ann Huppé
Un ARN long non codant associé à un super-enhancer régule un programme fibro-ostéogénique dans le rétrécissement aortique calcifié
Arnaud Chignon
Un criblage par inactivation génique d’effecteurs de phosphoinositides révèle un rôle important dans l’endocytose de l’hémoglobine par le parasite de la malaria.
Marie-Ève Crochetière
Un pas de plus vers un paradigme de prévention primaire des grandes maladies psychiatriques par l’identification d’un syndrome infantile de risque
Hélène Leblond
Underreport of incident delirium in elderly patients treated in the emergency department
Valérie Boucher
Une collaboration Québec-Suisse pour le développement de la Batterie d'Évaluation de la Production Syntaxique (BEPS) : normalisation et fidélité
Valérie Coulombe
Une nouvelle cible pour accélérer la réparation des dommages mutagènes induits par les rayons ultraviolets dans l'épiderme
Marie Dorr
Une pilule anti-âge : nouvelles données confirmant l’intérêt de la matrice extracellulaire et la mitochondrie
AICHA MELOUANE
Une solution biotechnologique à la survie des hardes de caribou des bois (rangifer tarandus caribou) en difficulté.
Marie-Pier Poulin
Universal Access to Urban Green Space
Negera Dinsa Sori
Unraveling the controversial role of the pseudokinase domain of BUBR1 in mitosis
Luciano Gama Braga
Update in the Association of Surrogate indexes of Adiposity With Blood Pressure in United States Adults: Results from National Health and Nutrition Examination Survey 2015 - 2016
Gerard Ngueta
Validation d'un nouveau milieu de culture défini développé au sein de notre laboratoire pour la culture des kératinocytes humains et la production de peaux bilamellaires par génie tissulaire
Sergio Cortez Ghio
Validation du profil immunologique ex vivo des receveurs de greffe de rein pour évaluer la fonction immunitaire et personnaliser l'immunothérapie
François Bouchard-Boivin
Validation tridimensionnelle d’une rampe instrumentée pour la montée/descente d’escaliers
Ludovic Miramand
Variants génétiques dans le gène LPA et risque de sténose aortique chez des patients ayant subi une chirurgie cardiaque.
Nicolas Perrot
Vitamine D plasmatique et incidence de la maladie d’Alzheimer : Étude sur la Santé et le Vieillissement au Canada
Caroline Duchaine
Vivre et mourir dans la dignité : Pour une humanisation des soins de santé par le design
Valérie Côté
What are the rheumatology educational needs of family medicine residents?
Sonia Lagacé

A comparison of lower limb electromyography between type-II diabetic patients with peripheral neuropathy and healthy controls during dynamic balance task


Hananeh Younesian 1,2,3, Nader Farahpour 3, Somayeh Sohrabi Zadeh 4, Mehrdokht Mazdeh 5, Katia Turcot 1,2
1Faculté de médecine, département de kinésiologie, Université Laval, Québec, Canada 2Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS), Québec, Canada 3Sport science faculty, Kinesiology department, Bu-Ali Sina University, Hamedan, Iran 4Sport science faculty, Kinesiology department, Karaj Brench, Islamic Azad University, Alborz, Iran 5Neurology department, Hamadan University of Medical Sciences, Hamadan, Iran

Diabetes peripheral neuropathy (DPN) is one of the most common metabolic disorders. DPN is also recognized to decrease functional capacity such as balance.

The aim of this study was to evaluate the balance sway in anterior posterior direction, the influence of vision and the lower limbs’ muscle activities in DPN patients and healthy individuals.

Fourteen healthy females (age: 44.07±4.68 yrs; BMI: 27.28±3.36 kg/m2) and 15 DPN type-II patients (age: 49.40±8.72 yrs; BMI: 28.42±2.43 kg/m2, FBS: 185.93± 61.97 mg/dL; HbA1C= 8.37±1.49%) participated in this study.

Electro-diagnostic method was used to detect the neuropathy of the DPN patients. The MA300-16 EMG system was used to quantify the muscle activity of the vastus medialis (VM), the tibialis anterior (TA), and the gastrocnemius medialis (GM) during a postural sway task.

Participants stood on a 40x60cm2 platform. The platform was continuously tilted forward and backward (20 RPM). Five trials were performed in two conditions (eyes open/eyes closed). Each trial lasted for 20 seconds. The root mean square was calculated and normalized based on maximum voluntary isometric contraction protocol.

Results demonstrated an increase in muscle activity (p=0.0001) during the eyes closed condition. The VM displayed a smaller activity than GM and TA muscles (p=0.0001). For the control group, the activity pattern of muscles in both right and left sides was similar (p>0.05). For the DPN group, this pattern was different (p=0.035). The DPN displayed higher muscle activity than control group (p<0.05).

DPN patients are associated with higher and asymmetrical lower limbs’ muscle activities. These results suggest that altered muscle activity patterns might be responsible for the balance deficits in DPN patients. Further studies are required to assess the muscle response in various tasks. It could be suggested to include a neuromuscular rehabilitation program to enhance muscle performance and to prevent risk of falling for DPN patient

À la découverte des voies de signalisation moléculaires régulant le guidage axonal des neurones dopaminergiques


Martin Lévesque1, Caroline Lafréchoux1
1Université Laval

Les neurones dopaminergiques du mésencéphale régulent un large éventail de fonctions, de la
locomotion aux comportements plus complexes comme l’attention, la récompense et la réponse au stress. On regroupe les neurones dopaminergiques en deux sous-types situés dans l’aire tegmentale ventrale (VTA) et la substancia nigra compacta (SNc). Au cours du développement, les neurones dopaminergiques du mésencéphale projettent leurs axones dans le cortex, le striatum et les régions lymbiques pour former respectivement les voies mésocorticale, nigrostiale et mésolymbique. Les mécanismes qui régissent leur orientation tout au long du développement demeurent méconnus. Ici, nous montrons que le guidage dopaminergique du mésencéphale vers le cortex et le striatum est médié par l'action chémiorépulsive de la Semaphorine 7a (Sema7a) et son récepteur membranaire, PlexinC1. Lors de sa liaison au récepteur, Sema7a induit une cascade de signalisation conduisant à la modulation du cytosquelette du cône de croissance. Afin d'identifier les effecteurs moléculaires de tels changements, des neurones dopaminergiques du mésencéphale exprimant PlexinC1 ont été cultivés in vitro sous forme de culture primaire et d’explants. Après stimulation avec Sema7a, les neurones dopaminergiques montrent un niveau accru d'activation des kinases de la famille Src (SFK). Pour confirmer davantage l'importance de SFK dans le guidage des axones, leur activité a été bloquée chimiquement et génétiquement in vitro et in vivo. Finalement, nos résultats indiquent que SFK agit en aval de l'interaction Sema7a / PlexinC1 pour guider les axones dopaminergiques.

A phosphoinositide-binding protein essential for red blood cell invasion by the malaria parasite Plasmodium falciparum.


Zeinab Ebrahimzadeh1, David Gaumond1, Catherine Thériault1, Dave Richard1
11. Centre de recherche en infectiologie, CRCHU de Québec-Université Laval, 2705 Boul. Laurier, Québec, QC G1V 4G2, Canada.

Malaria is a massive global health problem with 214 million malaria cases and 438,000 deaths in 2015 alone. Emergence of resistance to the first line drugs against malaria and lack of an effective vaccine call for new methods of control and treatment. Among the 5 species of malaria infecting humans, Plasmodium falciparum represents the deadliest form of disease. Invasion of a red blood cell by P. falciparum merozoites is an essential step in the malaria lifecycle so it consequently represents a key target for both therapeutic and vaccine-based strategies to block parasite development. Several proteins involved in invasion are stored in the apical complex of the merozoite, a structure containing specific secretory organelles, namely dense granules, micronemes and rhoptries, that are released at different times during invasion. Despite their essential role during invasion, the mechanisms governing the exocytosis of these organelles during invasion are still elusive. In the present study we have investigated a Pleckstrin Homology domain-containing protein (PfPH2) conserved in all malaria species. Using the knock sideways strategy to conditionally inactivate the protein, we show that PfPH2 is involved in an early step of the invasion process, when the merozoites initially attach to red blood cells. We further demonstrate that this is due to the abrogated secretion of a specific population of micronemes. Finally, we reveal that recombinantly expressed PfPH2 binds phosphoinositides with a broad specificity. Taken together, our results show that phosphoinositides play a critical role in the exocytosis of the micronemes and identify a potential target new antimalarial drug target.

A Thick and Flexible Conductive Polypyrrole Membrane


Qiurui Zhang 1,2, Jifu Mao2, Ze Zhang 2
1University 2Universite Laval

Back ground: Electrically conductive polymers can be used as biomaterials to mediate electrical signals between living organisms and external electrical units. They can also be used as energy storage materials in solar cell and supercapacitors. Among different conductive polymers, polypyrrole (PPy) has showed excellent cyto- and tissue-compatibility and high electroactivity. However, the poor mechanical property of PPy has been major obstacle for its application. Recently, we reported a highly flexible PPy membrane. This membrane is however relatively thin. Objective: To increase the thickness of the PPy membrane while retaining membrane flexibility. Hypothesis: PPy membranes of similar mechanical performance and greater thickness are achievable through template assisted interfacial polymerization or TIP. Experiment: Methyl orange was used as template to polymerize pyrrole at the interface of chloroform and water in the presence of different oxidants. Other variables include polymerization temperature, time and concentration of monomers and oxidant. The morphology and chemistry of the PPy membranes were analyzed with scanning electron microscope and infrared spectroscope, respectively. The thermal properties was analyzed with a thermogravimetric analyzer, and the surface chemistry with an X-ray photoelectron spectroscope. The thickness and electrical conductivity of the PPy membrane were measured with a Vernier digital caliper and a four-point probe method. Results and Discussion: Among the three oxidants tested, ferric chloride hexahydrate (FC) generated a thinner but most flexible PPy membrane. The membranes formed by potassium persulfate (KPS) and ammonium persulfate (APS) were less flexible but much thicker. All membranes have similar chemistry and conductivity. Conclusion: The TIP method can be extended to different oxidants to produce PPy membranes of various thickness. The thick and flexibility might be balanced by suitable oxidant and solvent system. 

A Wireless Optoelectronic Neuroscience Platform for Chronic Fluorescence Sensing in Freely Behaving Rodents


Mehdi Noormohammadi Khiarak 1, Benoit Gosselin 2
1ECE department, Laval University 2ECE department, Laval University

Optical neural interfaces enable and control of specific intact neural circuits. We present a new head mountable wireless fiber biophotometry microsystem conceived to detect fluorescent signal fluctuations correlated with neuronal activity. Fluorescence biophotometry measurements require wide dynamic range (DR) Indeed, it is often very difficult to accurately resolve small fluorescence variations in the presence of noise and high background tissue autofluorescence. There is a great need for smaller detectors-combining high linearity, high sensitivity, and high-energy efficiency. The proposed system incorporates all aspects of a conventional fiber-based biophotometry system encompassed into a wireless microsystem. The interface includes an excitation light source, a custom designed CMOS biosensor, a multimode fiber, a microcontroller (MCU), and a wireless data transmission which are integrated within a 3D-printed, small foot print, plastic housing. Precisely, the system Incorporates a new biophotometry sensor merging two individual building blocks derived, namely a low noise front-end sensing and 2nd order continuous-time Sigma Delta modulator (CTSDM), into a single unit for enabling high sensitivity and high energy- photo-sensing efficiency. In particular, a differential CMOS photodetector associated with a differential capacitive transimpedance amplifier (DCTIA) -based sensing front-end is merged with an incremental 2nd order 1- bit CTSDM to achieve a large dynamic range, low hardware complexity, and high energy-efficiency. The sensor lifts to hardware sharing strategy to simplify the implementation and reduce power consumption. The proposed CMOS biosensor is implemented in a 0.18-μm CMOS technology, consuming 41μW from a 1.8 -V supply voltage, while Achieving a peak dynamic range of 86 dB over a 50-Hz input bandwidth at a 20-kS/s sampling rate. This new interface opens new avenues for in-vivo conducting freely moving experiments.

Acute effects of normocapnic hyperpnoea exercise on intercostal and locomotor muscle oxygenation in COPD


Ferid Oueslati1, Didier Saey1, Éric Nadreau1, Mickaël Martin1, François Maltais1
1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval

Introduction: During whole body exercise, respiratory muscle work may affect locomotor muscle oxygenation and local blood flow and consequently reduce exercise capacity1. Respiratory muscle training using normocapnic hyperpnoea exercise (NHE) is a promising strategy to improve exercise tolerance in patients with COPD.

Aims: To investigate the acute effects of NHE on intercostal and locomotor muscle oxygenation in COPD. 

Methods: Eight patients with COPD (FEV1 = 55±8% of pred) performed a NHE at 50-60% of peak ventilation (VEpeak) assessed during maximal cycling test. The NHE was conducted to exhaustion, using a respiratory device (SpiroTiger®) connected to a gas analyzer to monitor (VE, VO2 and PETCO2). Cardiac output (CO) and intercostal and vastus lateralis muscle oxygenation were continuously measured during exercise by means of finger photoplethysmography and NIRS, respectively. Arterial blood gases (PaCO2) and inspiratory capacities (IC) were obtained at rest and at end-exercise.

Results: The NHE was maintained for 653±397s, at a VE averaging 25±10 l/min or 52±5% of VEpeak and with a VO2 corresponded to 52±6% of VO2peak. Intercostal muscle deoxyhemoglobin and total hemoglobin increased by 14±6% and 13±8% respectively (p<0.05) while they remained unchanged in the vastus lateralis muscle (p=NS). Compared to resting values, there was no change in PETCO2, PaCO2, IC and CO during NHE (p=NS).

Conclusions: NHE promotes muscle deoxygenation in the intercostal muscles but not in the vastus lateralis but it was not accompanied by changes in CO or dynamic hyperinflation in patients with COPD. Our results suggest that NHE stimulates the intercostal muscles, which could potentially improve exercise tolerance following a NHE training.

References:

1.         Harms et al. JAP 1997

Adiposité viscérale, contenu en lipides du foie et tolérance au glucose : contribution de la condition cardiorespiratoire


Dominic Chartrand1,3, Eric Larose1,3, Paul Poirier1,4, Patrick Mathieu1,3, Gilles R. Dagenais1,3, Philippe Pibarot1,3, Benoït Lamarche2,5, Caroline Rhéaume1,3, Jean-Pierre Després1,3
1CRIUCPQ - UL 2INAF 3Faculté de médecine, Université Laval 4Faculté de pharmacie, Université Laval 5Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, Université Laval

Objectif : Déterminer le rôle de la condition cardiorespiratoire (CCR) dans la relation entre le tissu adipeux viscéral (TAV), le contenu en lipides du foie (CLF) et la tolérance au glucose chez la femme et chez l’homme.

Méthodes : Les contributions respectives de la CCR, du TAV et du CLF sur les indicateurs de l’homéostasie du glucose et de l'insuline plasmatiques ont été examinées chez 141 femmes et 181 hommes sans évidence de maladies cardiovasculaires auprès desquels diverses mesures ont été effectuées (bilan sanguin à jeun, hyperglycémie orale provoquée, épreuve d’effort maximale sur tapis roulant ainsi que mesures du TAV et du CLF obtenues par IRM). Des analyses de sous-groupes ont également été effectuées en fonction de la CCR (faible vs élevée) en appariant les sujets selon le TAV et le CLF.

Résultats : Chez la femme, une CCR élevée était associée à une insulinémie plus faible lors d’une hyperglycémie orale provoquée (aire sous la courbe (ASC) 41,5 vs 69,8 (pmol/l×180 min)×10-3, p<0,0001), ainsi que respectivement à des niveaux de TAV et de CLF plus faibles (54,6 vs 107,0 ml/5 mm, p<0,0001; 1,8 vs 4,5 %, p<0,001). Des résultats similaires ont été obtenus pour ces trois variables chez l’homme (ASC insuline : 41,7 vs 74,8 (pmol/l×180 min)×10-3, p<0,01; TAV : 74,3 vs 133,6 ml/5 mm, p<0,0001; CLF : 3,4 vs 7,2 %, p<0,0001). En appariant pour le TAV et le CLF, les différences attribuables à la CCR sur l’insulinémie étaient atténuées, mais toutefois significatives chez l’homme (ASC 45,8 vs 62,6 (pmol/l×180 min)×10-3, p<0,01). Enfin, les analyses de régressions multiples ont révélé la contribution prédominante sur l’insulinémie du CLF chez la femme (R2=0,35, p<0,0001) et du TAV chez l’homme (R2=0,25, p<0,0001).

Conclusion : Ces résultats soulignent l'importance de la condition cardiorespiratoire en tant que variable associée au profil de risque cardiométabolique, au-delà de l’adiposité viscérale et de l’accumulation ectopique de lipides.

Altération du microbiote intestinal par la phospholipase A2-IIA sécrétée


Etienne Doré1,2, Charles Joly-Beauparlant1,2, Nicolas Tessandier1,2, Nathalie Cloutier1,2, Tania Lévesque2, Frédéric Raymond1,2, Jacques Corbeil1,2, Arnaud Droit1,2, Éric Boilard1,2
1Université Laval 2Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

La phospholipase A2-IIA sécrétée (sPLA2-IIA) est une enzyme qui hydrolyse les phospholipides membranaires, et dont l’affinité pour la paroi des bactéries Gram+ lui confère des propriétés bactéricides. Nous avons observé que des souris transgéniques exprimant la sPLA2-IIA humaine (sPLA2-IIATGN) et âgées de plus de 7 mois présentent une expansion des ganglions et de la rate. Des analyses par cytométrie en flux ont également révélé de profondes altérations des homéostasies lymphoïde et myéloïde affectant la moelle osseuse, la rate et les ganglions. Ces altérations s’accompagnent d’une hausse en IgG, IgA et IL-17 circulants. Comme la sPLA2-IIA est exprimée au niveau de l’intestin et en raison de l’important rôle du microbiote intestinal dans la régulation du système immunitaire, nous avons émis l’hypothèse que l’altération du microbiote intestinal par la sPLA2-IIA contribue à l’apparition du phénotype observé. L’objectif de cette étude était de vérifier l’effet de la sPLA2-IIA sur la composition du microbiote intestinal. Pour ce faire, des souris exprimant ou n’exprimant pas la phospholipase A2-IIA sécrétée furent hébergées dans un environnement exempt de pathogènes spécifiques pendant 7 à 10 mois. Des fèces furent ensuite prélevées et l’ADN en fut extrait afin d’en identifier la composition microbienne par séquençage de type Shotgun. Les résultats de cette analyse dévoilent plusieurs différences significatives dans la composition du microbiote des souris lorsque la sPLA2-IIA est exprimée. Cette étude confirme ainsi l’impact de cette protéine bactericide sur le microbiome. Des analyses supplémentaires sont donc maintenant nécessaires afin de déterminer l’implication de cette altération du microbiome dans la dérégulation de l’homéostasie immunitaire observée chez les souris exprimant la sPLA2-IIA.

Analyse de l’expression des facteurs de transcription Sp1 et NFI comme outil servant à caractériser les cultures de cellules épithéliales de cornées humaines cultivées sur couches nourricières murines et humaines


Gaëtan Le-Bel1,2, Francis Bisson2, Sylvain Guérin1, Lucie Germain1,2
1Département d’ophtalmologie et d’ORL, Faculté de médecine, Université Laval, CUO–Recherche/LOEX, Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval. 2Département de chirurgie, Faculté de médecine, Université Laval, Centre de recherche en organogénèse expérimentale de l’Université Laval/LOEX, Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval.

Introduction: L’épithélium de la cornée se renouvelle continuellement grâce au maintien d’une sous-population de cellules souches. Des travaux réalisés à notre laboratoire ont montré qu’il est possible de déterminer le niveau de différenciation de ces cellules en examinant les niveaux d’expression des facteurs de transcriptions Sp1 et NFI. L’objectif de ce projet consiste à comparer l’effet des couches nourricières murines et humaines sur le maintien de la prolifération des cellules épithéliales de cornée humaine (CECH) dans les cultures monocouches.

 

Méthodes et analyses: Trois populations de CECH ont été isolées et cultivées sur des couches nourricières de fibroblastes irradiés murins (i3T3) ou humains (iHFL). Les CECH ont été amplifiées sur plusieurs passages jusqu’à l’atteinte de la sénescence réplicative. L’expression et l’activité de liaison à l’ADN de Sp1 et NFI ont été évaluées par buvardage Western, biopuce à ADN et retard sur gel d’acrylamide. L’influence des couches nourricières sur la demi-vie de Sp1 et NFI a été analysée par leur immunoprécipitation et à partir de CECHs exposées à la cycloheximide.

 

Résultats: La co-culture de CECH sur iHFL a permis de maintenir les cellules deux passages de plus que leur co-culture sur i3T3. Contrairement à Sp1, la co-culture des CECHs en présence de i3T3 a augmenté la capacité de liaison à l’ADN de NFI à chacun des passages. Cette augmentation corrélait avec le maintien de l’expression des isoformes NFIA et NFIB. De plus, l’isoforme NFIC était plus fortement exprimé à passages élevés et lorsque les CECH étaient cultivées sans couche nourricière.

 

Conclusion: La couche nourricière iHFL semble plus efficace pour le maintien de la capacité proliférative des CECH en culture. Ceci pourrait s’expliquer par le maintien d’un niveau plus élevé de NFIB, connu pour ses propriétés de répresseur génique, dans les CECH cultivés avec i3T3, tandis que NFIC serait associée à la différenciation terminale des CECHs.

Assessment of socio-demographic correlates of the American Heart Association’s “Life’s Simple 7” metrics in a French-Canadian population – the PREDISE study


Stéphanie Harrison1,2, Simone Lemieux1,2, Charles Couillard1,2, Julie Robitaille1,2, Marie-Claude Vohl1,2, Mathieu Bélanger4,5, Sophie Desroches1,2, Véronique Provencher1,2, Rémi Rabasa-Lhoret3, Luigi Bouchard4,6, Marie-France Langlois4, Julie Houle7, Benoît Lamarche1,2
1Université Laval 2Institut sur la Nutrition et les Aliments Fonctionnels (INAF) 3IRCM, Université de Montréal, NCHUM 4Université de Sherbrooke 5Université de Moncton 6ECOGENE-21 Bioscluster 7Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)

Purpose: As part of its 2020 Impact Goals, the American Heart Association(AHA) developed “Life’s Simple 7”(LS7) metrics to assess cardiovascular(CV) health in the American population. The LS7 metrics include 7 subscales referred to as core health behaviours(HB) or health factors(HF). Studies have shown that the LS7 score is inversely associated with the risk of stroke, CV disease and mortality. The aim of this study was to assess the association between socio-demographic characteristics and the LS7 score within a French-Canadian population.

 

Methods: 771 participants (366 men/405 women, mean age(±SD) 42.5±13.2y) from the PREDISE study met inclusion criteria and were comprised in these analyses. Dietary intake was assessed using a validated web-based 24-hour recall completed 3 times over 21 days. Physical activity(PA) was assessed using the International PA Questionnaire. Each metric of the score(HB: smoking, PA, diet, body mass index; HF: blood pressure, blood cholesterol, glucose concentration) was categorized according to AHA’s criteria, resulting in a final individual score ranging from 0 to 7.

 

Results: Sex(LS7 score of women=3.9±1.4 vs. men=3.4±1.5, p<0.001), age(19-34y=4.3±1.3, 35-50y=3.7±1.4 and >50y=3.0±1.4, p<0.001), region of residence(p=0.009) and education level(≥university=4.0±1.4 vs. pre-university college=3.5±1.4 vs. ≤secondary school=3.4±1.5, p<0.001) were significant univariate correlates of the LS7 score. In a multivariate model, age(β=1.28(19-34y vs. >50y), p<0.001), sex(β=-0.51(men vs. women), p<0.001) and education level(β=-0.67 (secondary school vs. university), p<0.001) remained significant correlates of the LS7 score.

 

Conclusion: These data indicate that socio-demographic characteristics should not be overlooked when developing CV health promotion interventions. More specifically, men, older adults and individuals with a lower education level should represent primary targets for the promotion of optimal CV health in the province of Quebec. 

 

 

Association between lifestyle habits and adiposity measures among children exposed and unexposed to gestational diabetes in utero


Mélissa Bélanger1,2, Camille Dugas1,2, Michèle Kearney1,2, Julie Perron2, André Tchernof1,2,3, Isabelle Marc1, John Weisnagel1,3, Julie Robitaille1,2,3
1Université Laval 2Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels 3Centre de recherche du CHU de Québec

Background and Aims:

Offspring born from mothers with gestational diabetes mellitus (GDM) are at high risk of developing cardiometabolic diseases later in life. The role of lifestyle habits (LH) in this association is uncertain. Our goal was to compare LH of children exposed (GDM+) and unexposed (GDM-) to GDM and to investigate their association with adiposity measures.

 

Methods:

109 GDM+ and 58 GDM- children were recruited. Fruit and vegetables (FV) intakes were collected using two 24-hour dietary recalls. Physical activity (PA) and sedentary time were measured with accelerometers. Screen and sleep time were assessed using self-administrated questionnaires. Weight, height and waist circumference (WC) were measured. Body composition was assessed by DEXA. T-tests were performed to compare LH of GDM+ and GDM- children. Pearson correlations were used to analyse the relationship between LH and adiposity measures.

 

Results:

Respectively, in GDM+ and GDM- groups, 42.6% and 49.1% met the recommendation for FV (p=0.42), 41.9% and 22.9% for PA (p=0.06), 57.0% and 63.0% for screen time (p=0.47) and 88.6% and 97.4% for sleep duration (p=0.16). In both groups, PA and sleep time were negatively correlated with WC whereas sedentary and screen time were positively correlated with WC (p<0.05). Sedentary time was also positively correlated with visceral fat mass (p<0.05).

 

Conclusions:

GDM+ and GDM- children had similar LH. Increasing duration of PA and sleep time and reducing sedentary and screen time is important, particularly among GDM+ children, since those LH are associated with central adiposity.

 

Acknowledgments:

Danone Institute of Canada and Diabetes Canada.

Association entre la présence d’une maladie cardiovasculaire et l’anxiété cardiaque chez les patients qui présentent des douleurs thoraciques d’origine non-cardiaque


Marie-Andrée Tremblay1,2, Isabelle Denis1,2, Stéphane Turcotte2, Richard Fleet2, Patrick Archambault2, Clermont Dionne3, Guillaume Foldes-Busque1,2
1École de psychologie, Université Laval 2Centre de recherche de l'Hôtel-Dieu de Lévis, Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches 3Centre de recherche du CHU de Québec - Université Laval

Introduction: L’anxiété cardiaque (AC) est la peur des sensations cardiovasculaires et de leurs conséquences négatives. L’AC est étroitement liée au développement et au maintien des douleurs thoraciques d’origine non-cardiaque(DTNC), un problème de santé fréquent et coûteux. La présence d’une maladie cardiovasculaire est aussi associée à un niveau d’AC plus élevé. Toutefois, l’association entre la présence d’une condition cardiaque et l’AC chez les patients souffrant de DTNC est méconnue.Objectif: Évaluer l’association entre la présence d’une condition cardiaque et le niveau d’AC chez les patients souffrant de DTNC.Méthode: Un total de 776 patients ayant consulté en département d’urgence pour des DTNC ont complété une entrevue téléphonique et des questionnaires évaluant les caractéristiques des DTNC, la présence d’une condition cardiaque ou autre comorbidité, l’AC et la détresse psychologique. Résultats: L’âge moyen de l’échantillon était de 56 ans (ET=15.1), dont 53% de femmes et 20% de patients souffrant d’une condition cardiaque. Les patients cardiaques présentaient un score moyen d’AC significativement plus élevé (25.3,ET=13.4) que les patients non-cardiaques (19.2,ET=11.4,p<0.001). Le modèle de régression linéaire multiple final comprenant la présence d’une condition cardiaque, la présence d’un trouble panique, l’intensité de la pire DTNC des 6 derniers mois et les niveaux d’anxiété, de catastrophisation de la douleur et d’interférence des DTNC explique 43% de la variance du niveau d’AC dans l’échantillon.Conclusion: En présence de DTNC, les patients souffrant d’une condition cardiaque semblent plus à risque de présenter un niveau élevé d’AC que les patients sans condition cardiaque, ce qui pourrait aussi être lié à une plus grande détresse psychologique et à une utilisation accrue des services médicaux. Considérant l’association entre l’AC et le maintien des DTNC, les patients cardiaques pourraient présenter un risque plus élevé de DTNC sévères et récurrentes.

Association entre le moment d'introduction des jus pendant la petite enfance et la consommation d'aliments et boissons au goût sucré pendant l'enfance chez des enfants ayant été exposés au diabète gestationnel in utero


Camille Dugas1,2, julie perron2, S. John Weisnagel3, Isabelle Marc3, Julie Robitaille1,2
1Université Laval 2Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels 3Axe endocrinologie et néphrologie du Centre hospitalier universitaire

Introduction Les enfants ayant été exposés au diabète gestationnel (DG) in utero présentent un risque élevé de développer de l’obésité plus tard dans la vie. À ce jour, peu de stratégies de prévention se sont avérées efficaces. Comme la petite enfance est une période critique dans le développement des préférences alimentaires, cibler des facteurs nutritionnels présents tôt dans la vie de l’enfant pourrait être une stratégie de prévention prometteuse. Le but de cette étude était d’évaluer l’association entre le moment d’introduction des jus de fruits pendant la petite enfance et la consommation d’aliments et boissons sucrées pendant l’enfance chez des enfants ayant été exposés au DG in utero. Méthodes Un total de 107 enfants exposés au DG ont participé au projet. Les données d’introduction des jus de fruits 100% purs ont été collectées de façon rétrospective. Les données alimentaires pendant l’enfance ont été recueillies à l’aide de deux rappels alimentaires de 24h. Les enfants ont été divisés selon l’âge médian d’introduction des jus et des rapports de prévalence de consommation de boissons et d’aliments sucrés ont été calculés. Résultats L’âge moyen des enfants était 6.3±2.6 ans. L’âge moyen d’introduction des jus était 8.7±3.0 mois. Consommer >1 portion de jus de fruits par jour était 2.59 fois plus fréquent chez les enfants introduits aux jus <9 mois, comparativement à ceux introduits ≥9 mois (IC : 1.12-6.01). La prévalence de consommation de boissons au goût sucré était 2.11 fois plus élevée chez les enfants introduits plus tôt aux jus (IC : 1.02-4.34). Le moment d’introduction des jus n’était pas associé à la consommation de sucreries ou de desserts pendant l’enfance. Conclusion Une introduction précoce des jus de fruits pendant la petite enfance est associée à une prévalence plus élevée de consommation de boissons au goût sucré et de >1 portion de jus de fruits par jour pendant l’enfance chez des enfants ayant été exposés au DG in utero.

 

Association entre les polymorphismes des métalloprotéinases matricielles (MMP)-2 et 9 et la densité mammaire


Georgina Suélène Dofara1,2, Caroline Diorio1,2
1Université Laval 2centre de recherche du CHU du Québec

Problématique: Les polymorphismes des métalloprotéinases matricielles (MMP)-2 et 9 seraient associés au risque de cancer du sein, mais les résultats sont inconsistants. Les MMP sont essentielles pour le remodelage de la matrice extracellulaire, un processus qui se déroule pendant la formation du tissu adipeux menant à l'obésité. Par contre, dans la cancérogenèse, ils vont favoriser la prolifération et l’invasion des cellules cancéreuses. Afin de mieux comprendre le rôle des MMPs dans le cancer du sein, il serait pertinent d’examiner les polymorphismes situés sur les gènes MMPs en lien avec trois paramètres de mesures de la densité mammaire : le pourcentage de densité et la zone dense du sein (composés de tissu fibroglandulaire) positivement associés au risque de cancer du sein, et la zone non dense du sein (composée de tissu adipeux) inversement associée au risque de cette maladie.
Objectif : Évaluer l’association entre les polymorphismes situés sur les gènes de MMP-2 et MMP-9  et trois paramètres de mesures de la densité mammaire chez les femmes préménopausées caucasiennes québécoises.
Méthodologie : L’étude va être réalisée sur une cohorte de 741 femmes caucasiennes conviées à participer à une mammographie de dépistage entre 2001 et 2002. Les trois paramètres de densité mammaire ont été mesurés par une méthode assistée par ordinateur. Les polymorphismes ont été génotypés grâce aux échantillons sanguins. Les caractéristiques des femmes ont été recueillies à l’aide d’un questionnaire et les mesures anthropométriques ont été mesurées par une infirmière. Une analyse de régression linéaire multivariée sera faite à l’aide du logiciel SAS afin d’évaluer l’association.
Résultat : Nous émettons l’hypothèse que les polymorphismes des MMP-2 et 9 seront principalement associés à la zone non dense du sein. Ce résultat viendrait mettre en lumière le rôle protecteur de la zone non dense.
 

Association entre les transfusions sanguines au cours de la phase aiguë de soins et les capacités fonctionnelles à long terme suivant un traumatisme craniocérébral grave


Michael Verret1,2,3, Xavier Neveux2, François Lauzier2,3, Ryan Zarychanski4, Lynne Moore2, Caroline Léger2, Alexis F. Turgeon2,3
1Université Laval 2Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval, Axe Santé des populations et pratiques optimales en santé (Traumatologie – Urgence - Soins intensifs), Québec, QC, Canada 3Département d’anesthésiologie et de soins intensifs, Division de soins intensifs, Université Laval, Québec, Qc, Canada 4Cancer Care Manitoba, Department of Hematology and Medical Oncology, Winnipeg, MN, Canada

Introduction : L'anémie est fréquente suivant un traumatisme craniocérébral grave (TCCg). Compte tenu de la fragilité du cerveau lésé, il est suspecté que l’anémie puisse entraîner des lésions cérébrales secondaires en raison d’une diminution du transport d’oxygène. La correction de l’anémie par des transfusions sanguines est donc une pratique usuelle, mais le seuil transfusionnel optimal à viser est inconnu.

 

Méthodologie : À l’aide de la base de données de l’étude prospective multicentrique TBI-Prognosis (320 patients adultes, 17 centres au Canada, étude financée par les IRSC), nous évaluerons l’effet de l’anémie et des transfusions sanguines sur le pronostic à long terme suivant un TCCg. Dans le cadre de cette étude, les données cliniques, biologiques et radiologiques ont été colligées au cours de la première semaine suivant le TCCg. Notre issue clinique principale sera les capacités neurologiques fonctionnelles (Glasgow Outcome Scale extended - GOSe) à 12 mois. Nos issues secondaires seront le GOSe à 6 mois, la qualité de vie (EQ-5D-5L et EQ-EVA) à 6 et 12 mois, la mortalité et la durée de séjour à l’unité des soins intensifs. Nous comparerons les résultats chez les patients avec TCCg: 1) transfusés; 2) anémiques et 3) selon le seuil transfusionnel utilisé. Nous effectuerons des analyses bivariées pour identifier les variables significatives (seuil < 0,15) qui pourraient faire partie d’une analyse multivariée. Nous utiliserons la méthode du « sliding dichotomy » pour évaluer l'échelle de GOSe afin d'optimiser l'applicabilité clinique des résultats.

 

Résultats attendus : Nous prévoyons observer une association positive entre l’administration de transfusions sanguines et les capacités fonctionnelles favorables  suivant un TCCg. Nous effectuons présentement les analyses et les résultats seront présentés lors du colloque.

 

Conclusion : Notre étude permettra de mieux comprendre l’effet de l’anémie et des transfusions sanguines chez les patients ayant souffert d’un TCCg.

Association entre l’obésité et la méthylation de l’ADN dans le tissu mammaire normal de femmes atteintes de cancer du sein.


Dzevka Dragic1,3, Kaoutar Ennour-Idrissi1,3, Annick Michaud3, Sue-Ling Chang3, Francine Durocher2,3, Caroline Diorio1,3
1Département de médecine sociale et préventive, Faculté de médecine, Université Laval 2Département de médecine moléculaire, Faculté de médecine, Université Laval 3Centre de recherche sur le cancer, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Hôpital du Saint-Sacrement, CHU de Québec-Université Laval.

Problématique : Le risque de développer un cancer du sein est associé à plusieurs facteurs démographiques et comportementaux dont l’un des plus connus est l’obésité. Il serait intéressant de regarder si l’obésité joue un rôle sur la méthylation de l’ADN, une modification épigénétique qui contrôle l’expression des gènes qui semble modulable par les habitudes de vie (obésité, consommation d’alcool ou de tabac, utilisation de dérivés hormonaux, etc.). Ainsi, explorer la relation entre l’indice de masse corporelle (IMC) et la méthylation de l’ADN dans le tissu mammaire normal (la méthylation de l'ADN étant spécifique aux tissus) pourrait servir de cible pour la prévention et la recherche de traitement.

 

Objectif : Identifier les changements de méthylation de l’ADN associés à l’IMC dans le tissu mammaire normal de femmes ayant un cancer du sein.

 

Méthodologie : Nous disposons de données sur une cohorte de 1242 femmes diagnostiquées d’un premier cancer du sein invasif non métastatique avec des récepteurs hormonaux positifs de 2000 à 2007. Pour 40 femmes, la méthylation de l’ADN a été mesurée dans les tissus mammaires normaux situés à plus de 1 cm de la tumeur par Illumina Infinium 450K. Afin d’identifier les sites CpGs différemment méthylés en fonction de l’IMC (catégorisé en trois groupes : poids normal [IMC<25kg/m2], surpoids [25≤IMC≤29,9], obèse [IMC≥30]), une régression linéaire sera effectuée avec le logiciel R. Par la suite, nous regarderons dans quelles fonctions biologiques les gènes différemment méthylés sont impliqués à l’aide du logiciel IPA.

 

Résultats : Plusieurs sites CpGs associés à l’IMC ont déjà été mis en avant dans la littérature et on s’attend à les retrouver dans nos résultats. Ainsi, l'identification des changements dans la méthylation de l'ADN des gènes associés à l’obésité pourrait accélérer la découverte et le développement d'interventions de prévention de ce cancer.

Associations between liking for savory and sweet foods and diet quality – The PREDISE study


Élise Carbonneau1,2, Benoît Lamarche1,2, Véronique Provencher1,2, Sophie Desroches1,2, Julie Robitaille1,2, Marie-Claude Vohl1,2, Mathieu Bélanger3, Catherine Bégin4, Charles Couillard1,2, Luc Pelletier5, Luigi Bouchard6,7, Julie Houle8, Marie-France Langlois9, Rémi Rabasa-Lhoret10,11, Simone Lemieux1,2
1Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels, Université Laval, 2École de Nutrition, Université Laval 3Département de médecine familiale, Université de Sherbrooke, Moncton 4École de Psychologie, Université Laval 5École de Psychologie, Université d’Ottawa 6ECOGENE-21, Saguenay 7Département de biochimie, Université de Sherbrooke 8Département des sciences infirmières, Université du Québec à Trois-Rivières 9Département de médecine, Service d’endocrinologie, Université de Sherbrooke 10Institut de Recherches Cliniques de Montréal (IRCM) 11Département de Nutrition, Université de Montréal

Food liking and preferences are important determinants of food choices, but there is a lack of evidence regarding their relation with diet quality. The research purpose was to investigate how liking for savory or sweet foods is related with diet quality in a French Canadian population, and how these relations differ between women and men. As part of the PREDISE study, women (n=521) and men (n=526), aged 18 to 65 years, living in the Province of Quebec, were recruited to complete online questionnaires. The Food Liking Questionnaire, developed and validated for the French-Canadian population, assessed liking for a variety of savory and sweet foods. Three web-based 24-hour food recalls were also completed, and were used to compute the Healthy Eating Index (HEI), an indicator of the global diet quality based on the Canadian guidelines for healthy eating. Women had higher mean HEI than men (60.6±13.0 vs. 53.6±14.4 respectively, p<0.0001), and lower liking for savory (5.96±1.34 vs. 6.61±1.15, p<0.0001) and sweet (5.52±13.5 vs. 5.75±1.24, p=0.0095) foods. Liking scores for savory and sweet foods were negatively associated with age (r=-0.21 and r=-0.20, respectively; p<0.0001). Given significant gender interactions in the associations between liking scores and HEI, subsequent analyses were stratified by gender. Multivariate linear regressions (including liking for savory and sweet foods, and age) support that liking for savory foods was inversely associated with HEI in men (β=-3.59, p<0.0001) and in women (β=-1.78, p=0.0005). Age and liking for sweet foods were not significantly associated with HEI. These results suggest that a stronger liking for savory foods may be a barrier to healthy eating, especially in men, for whom the liking score is higher. Building on these results, future longitudinal and experimental studies should investigate the potential of interventions designed to improve the healthiness of food habits in individuals with strong liking for savory foods.

Associations entre les niveaux plasmatiques de PCSK9 et les marqueurs de lipémie postprandiale chez des hommes avec obésité abdominale en réponse à un programme de modification des habitudes de vie


Marjorie Boyer1,2, Paul Poirier1,3, Natalie Alméras1, Angelo Tremblay1,4, Jean Bergeron5, Jean-Pierre Després1,4, Benoit Arsenault1,2
1Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec 2Département de Médecine, Faculté de Médecine, Université Laval 3Faculté de Pharmacie, Université Laval 4Département de Kinesiologie, Faculté de Médecine, Université Laval 5Unité d’Endocrinologie et de Néphrologie, CHU de Québec

Les études d’association génétique ont démontré le rôle central de la proprotéine convertase subtilisine/kexine de type 9 (PCSK9) dans la régulation des niveaux de cholestérol. Il a été démontré que les individus porteurs d’un variant perte de fonction dans PCSK9 avaient des niveaux de triglycérides (TG) réduits en période postprandiale. Nos objectifs étaient de déterminer si les niveaux de PCSK9 étaient : 1) associés aux marqueurs de lipémie postprandiale, 2) influencés par un test oral de tolérance aux lipides (OLTT) chez des individus avec obésité abdominale qui ont suivi une intervention de modification des habitudes de vie.

Méthodes : 175 hommes sédentaires (âge moyen 48 ans) ont été sélectionnés sur la base d’un tour de taille élevé (≥90 cm) avec une dyslipidémie (TG≥1.7 et/ou cholestérol HDL<1.0 mmol/l). Parmi eux, 113 hommes ont complété l’intervention d’un an qui consistait à améliorer la qualité nutritionnelle et à augmenter leurs niveaux d’exercice (160 min/semaine). Un OLTT a été effectué (60 g gras/m2 de surface corporelle) au cours duquel des échantillons de plasma ont été obtenus toutes les 2 heures pendant 8 heures, avant et après l’intervention. Les niveaux de PCSK9 ont été mesurés par ELISA dans toute la cohorte et à chaque temps de l’OLTT.

Résultats : Les participants avec les niveaux de PCSK9 les plus élevés étaient caractérisés par de plus importantes aires sous la courbe (AUC) de TG (2621±798 vs. 2243±1128 mmol/L/8h, p<0.05), de TG contenu dans les lipoprotéines riches en TG (2174±816 vs. 1793±882 mmol/L/8h, p<0.05) par rapport à ceux qui avaient les plus faibles niveaux de PCSK9. Les niveaux de PCSK9 ont diminué pendant l’OLTT avant et après l’année d’intervention (p≤0.008).

Conclusion : Les niveaux de PCSK9 sont associés avec les niveaux de différentes fractions lipoprotéiques en période postprandiale chez des hommes avec obésité abdominale. Les niveaux de PCSK9 peuvent être diminués rapidement après l’ingestion d’un repas riche en gras.

Atlas du tronc cérébral combinant l’immunohistochimie et l’IRM : Vers une description précise du noyau pédonculopontin ciblé par DBS


Vincent Coulombe2, Stephan Saikali3, Laurent Goetz2, Ali Takech1, Eric Philippe1, André Parent2, Martin Parent2
1Faculté de Médecine de l'Université Laval 2Centre de Recherche CERVO 3CHU de Québec (Hôpital de l'Enfant-Jésus)

Le noyau pédonculopontin (PPN) est constitué de neurones cholinergiques, GABAergiques et glutamatergiques situés dans le tronc cérébral. Ce noyau suscite un très grand intérêt auprès des chercheurs, neurochirurgiens et neuropathologistes puisqu’il est impliqué dans diverses fonctions telles que la coordination des mouvements, la régulation des cycles éveil/sommeil et le maintien de l’attention. Étant également impliqué dans la locomotion, le PPN est souvent ciblé lors de stimulations cérébrales profondes (DBS) permettant de traiter le « freezing de la marche » dont souffrent plusieurs patients parkinsoniens. Une description précise de la distribution régionale et du contenu neurochimique des différents types neuronaux qui composent le PPN reste cependant manquante. Ce projet vise donc à produire un atlas du tronc cérébral chez l’humain et le singe cynomolgus (Macaca fascicularis) qui permettra de localiser précisément le PPN ainsi que les autres noyaux avoisinants. Pour atteindre notre objectif, nous avons procédé à des acquisitions IRM post-mortem à haute résolution ainsi qu’à des immunomarquages pour différentes protéines, incluant la choline acétyltransférase (ChAT) exprimée par les neurones cholinergiques du PPN. Cette approche nous a permis de localiser précisément le PPN à la jonction ponto-mésencéphalique ainsi que d’estimer, en stéréologie, à 58 100 le nombre de neurones ChAT+ du PPN humain contenus à l’intérieur d’un volume de 145 mm3. Une modélisation 3D de la distribution régionale des neurones ChAT+ et des neurones sérotoninergiques et catécholaminergiques nous a permis d’apprécier le degré de chevauchement entre le PPN, le noyau latérodorsal tegmentaire, le locus coeruleus et la substance noire. Plus de 70 plans réalisés à partir de sections histologiques marquées pour le Crésyl Violet et le Luxol Fast Blue et représentant les différents étages du tronc cérébral humain tels que visualisés par IRM ont également été produits. 

Autotaxine transportée par Lp(a): un biomarqueur du rétrécissement valvulaire aortique calcifié


Romain Devillers1, Raphaelle Bourgeois1, Nicolas Perrot1, Després Audrey-Anne1, Mickael Rosa1, Boulanger Marie-Chloé1, Sébastien Thériault1, Yohan Bossé1, Benoit Arsenault1, Patrick Mathieu1
1Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec-Université Laval, Quebec City, QC, G1V 4G5, Canada 2Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec-Université Laval, Quebec City, QC, G1V 4G5, Canada

.

Introduction: Des études de randomisation Mendélienne ont montré que le gène LPA, qui code pour la lipoprotéine(a) [Lp(a)], est associé causalement au rétrécissement valvulaire aortique calcifié (RAC). Notre équipe a précédemment démontré que l’autotaxine (ATX), une enzyme de type lysophospholipase D, sécrétée par le tissu adipeux, est enrichie dans la fraction Lp(a) et promeut un programme ostéogénique chez les cellules résidentes de la valve aortique.  

Objectif: Nous avons cherché à déterminer si l’autotaxine circulante liée à Lp(a) [ATX-Lp(a)] dans le plasma pouvait être utilisée comme un biomarqueur du RAC.

Méthode: Nous avons développé un test ELISA qui permet de détecter spécifiquement ATX-Lp(a) chez 232 individus, incluant 144 cas contrôles et 88 patients atteints du RAC.

Résultats: Comparé aux sujets contrôles, les patients avec un RAC ont une concentration d’ATX-Lp(a) plus élevée (p=0.005) (données log transformées) et une Lp(a) plus élevée (p=0.05). Dans un modèle multivarié, corrigé pour le sexe, l’âge, les facteurs de risque du RAC et la médication, ATX-Lp(a) est indépendamment associée avec le RAC (OR:1.59, 95%CI: 1.12-2.27 par unité logarithmique, p=0.006). Quand Lp(a) est entrée dans le modèle, ATX-Lp(a) reste indépendamment associée avec le RAC (OR:1.59, 95%CI: 1.12-2.27 par unité logarithmique, p=0.009) et non Lp(a). ATX-Lp(a) interagit de façon significative avec l’indice de masse corporelle (IMC) dans la prédiction du risque de RAC (p=0.02). Après ajustement, comparé aux individus non obèses (IMC <30 kg/m2) avec un niveau d’ATX-Lp(a) faible (Absorbance <0.105, médiane) (référent), les individus obèses (IMC ≥30 kg/m2) et ayant un niveau d’ATX-Lp(a) élevé (Absorbance ≥0.105, médiane) ont un risque élevé de RAC (OR:2.37, 95%CI:1.21-4.6, p=0.011).

Conclusion: Un nouveau test de capture ELISA démontre que ATX-Lp(a) est indépendamment associée avec le RAC. Le transport de ATX par la Lp(a) pourrait donc contribuer à la pathophysiologie du RAC.

Benefits, risks and impact on quality of life of medications used in a multimorbid patient: A Delphi study


Carlotta Lunghi1,2, Anissa Frini3, Marie-Laure Laroche4, Caroline Sirois5,6,7, William Berthelot8
1Département de médecine familiale, Université de Sherbrooke 2Département de médecine et de sciences chirurgicales, Université de Bologne, Italie 3Département de management, UQAR, Lévis 4Service de pharmacologie, Toxicologie et Pharmacovigilance, Centre régional de pharmacovigilance, de Pharmacoépidémiologie et d'information sur les médicaments, Centre hospitalier universitaire de Limoges, France 5Département de médecine sociale et préventive, Faculté de médecine, Université Laval 6Centre d'excellence sur le vieillissement de Québec, CIUSSS de la Capitale-Nationale 7Institut national de santé publique du Québec 8Faculté de médecine, Université Laval

Objectives: To establish a consensus on the degree of benefits, risks and positive impact on quality of life, of medications that may be used in the context of multimorbidity in older patients.

 

Methods: A panel of 16 experts (pharmacists, physicians or professors) responded to the three rounds of a Delphi survey, a technique designed to collect expert opinions and find consensus. They were asked to rate the benefits, risks and positive impact on quality of life of 50 different drugs that could be used in an older patient (65-75 years old) with three chronic conditions: type 2 diabetes, heart failure and chronic obstructive pulmonary disease. The participants rated each drug according to its benefits, risks and positive impact on quality of life using a 5-level Likert scale (very high to very low). Consensus was reached if at least 70% of participants rated the items in two adjacent categories (eg. very high/high, high/neutral…).

 

Results: Consensus was reached on 95% of items (142/150). Only two drugs were associated with both the highest category of benefits and positive impact on quality of life, and the lowest risk category: long-acting anticholinergic and long-acting beta-2-agonists. Nine other drugs were categorized within the highest benefits level (metformin, DPP-4, short-acting beta-2-agonists, ACE-inhibitors, beta-blockers, warfarin, NOACs, nitrates and acetaminophene), while only ACE-inhibitors were also categorized within the highest category of positive impact on quality of life. Fifteen drugs were included in the highest level of risks, including warfarin and NOACs.

 

Conclusions: Health professionals can play an important role in managing polypharmacy for multimorbid older individuals. They should be aware that many drugs are associated with significant risks and do not provide positive impact on quality of life. The importance of individualizing treatment according to patients’ preferences is therefore of utmost importance.

Calcium signalling determines the transition from quiescent to proliferative states of neural stem cell of the adult brain.


Archana Gengatharan1, Marina Snapyan1, Marie-Anne Lebel-Cormier1, Magdalena Gotz2, Armen Saghatelyan1,3
1CERVO Brain Research Center, Quebec City, QC G1J 2G3, Canada 22Institute for Stem Cell Research, Helmholtz Zentrum München – National Research Center for Environmental Health, D-85764 Neuherberg/Munich, Germany 3Department of Psychiatry and Neuroscience, Université Laval, Quebec City, QC G1V 0A6, Canada..

Neural stem cells (NSC) persist in the subventricular zone of adult brain and transit from the quiescent to the proliferative states to produce new neurons. The mechanisms regulating the transition from quiescent to proliferative states remain unclear. We aimed to study the division of NSC in freely behaving mice using miniature microendoscopes. To label NSC, we electroporated CAG-GFP plasmid postnatally and analyzed GFP-retaining cells in the adult brain. Immunohistochemical characterisation of label-retaining cells in the adult brain revealed that GFP-retaining cells are either non-diving astrocytes or NSC.  Continuous imaging of NSC in freely behaving animal during 3 days revealed the lengths of NSC division is 81 ±18.1 min. Since adult NSC are enriched in genes involved in the Ca2+ signalling, we next aimed to determine whether the transition from the quiescent to the proliferative state is Ca2+ dependant. We electroporated Ca2+ indicator GCaMP6s and performed Ca2+ imaging in GCaMP6s-retaining NSC. Our data revealed that quiescent NSC display higher Ca2+ frequency as compared to proliferative NSC. Application of 2-APB, IP3 receptor antagonist, decreased the frequency of Ca2+ events in quiescent, but not proliferative NSC.  CRISPR-Cas9 editing of ITPR2 gene in NSC increased their proliferation. Similar increase in NSC proliferation was observed following editing of Gpr17 gene, a G-protein coupled receptor that may signal via IP3 sensitive stores. Our data suggest that Ca2+ signalling plays an important role in the transition from quiescent to proliferative states of NSC.

Caractérisation de peaux reconstruites produites à partir de cellules de patients atteints d’épidermolyse bulleuse dystrophique récessive


Cartier Andréanne1, Dakiw Piaceski Angela1, Bisson Francis1, Caruso Manuel1, Germain Lucie1
1Université Laval

L’épidermolyse bulleuse dystrophique récessive (EBDR) est une maladie génétique caractérisée par des décollements au niveau de la jonction dermo-épidermique (JDE) dus à un collagène VII (C7) non fonctionnel. La greffe de peaux reconstruites (PR) par la méthode d’auto-assemblage a déjà fait ses preuves pour le traitement des grands brulés et cette technique est en développement pour l’étude des maladies telle que l’EBDR. Objectif : Produire des PR à partir de cellules de patients atteints d’EBDR afin d’étudier les différentes caractéristiques phénotypiques et moléculaires de la maladie en comparaison avec des PR d’individus sains. Méthode : Des kératinocytes (K) et des fibroblastes de patients ont été cultivés in vitro. Des tests de CFE (Colony Forming Efficiency) ont été effectués afin de valider la présence de K souches au fil des passages. Des PR ont été produites avec les cellules EBDR et analysées par des immunofluorescences dirigées contre des marqueurs de la peau (kératines 10, 14 et 19, Ki67, C7, laminine 5). L’ultrastructure de la JDE a été évaluée par microscopie électronique (ME). Résultats : Les essais de CFE ont montré qu’il y avait des holoclones dans les cultures primaires de K dont certains positifs à la kératine 19, un marqueur de cellules souches. Les analyses histologiques des PR ont révélé des décollements de l’épiderme à la JDE, tels qu’observés dans la peau des patients. Ces résultats ont été corroborés par les observations en ME où l’absence d’hémidesmosomes a été constatée. Les immunofluorescences effectuées sur les PR ont confirmé l’absence du C7 au niveau de la JED. Conclusion : Cette étude démontre qu’il est possible de cultiver des cellules de patients atteints d’EBDR et de les utiliser pour reconstruire des substituts des peaux bilamellaires permettant la progression des recherches consacrées au développement d’un traitement de l’EBDR par la combinaison du génie tissulaire et de la thérapie génique.

Caractérisation d’un nouveau partenaire des protéines Argonautes impliqué dans la voie de régulation par les microARN


Pierre-Marc Frédérick1, Guillaume Janot1, Laure Villoing1, Isabelle Banville1, Martin J. Simard1
1Centre de recherche du CHU de Québec - Université Laval

Les microARN (miARN) sont de courts ARN non codants régulant l’expression génique. Le complexe de régulation des miARNs, appelé miRISC (miRNA induced silencing complex), est formé minimalement par l’association d’une protéine argonaute et d’un microARN. La liaison subséquente du miRISC à son ARNm cible peut réprimer sa traduction ou entraîner sa dégradation. Pour mieux comprendre ce mode de régulation, il est essentiel de caractériser de nouveaux partenaires moléculaires impliqués dans la régulation par les miARNs.

Grâce à divers criblages moléculaires et génétiques, nous avons identifié plusieurs nouveaux partenaires du complexe miRISC. Parmi ceux-ci, on retrouve une chaperonne moléculaire avec un domaine en J (DnaJ) interagissant avec la protéine ALG-1, une Argonaute spécifique aux miARNs chez C. elegans. Plusieurs expériences génétiques indiquent que cette DnaJ est importante pour la voie de régulation par les miARNs. De manière intéressante, des observations effectuées dans des embryons de drosophiles suggèrent que la machinerie des HSP (Heat Shock Proteins) est requise pour le chargement des courts ARNs dans les protéines Argonautes. Il est également connu que les DnaJ peuvent fournir une spécificité aux HSP pour les guider à leurs protéines cibles. Conséquemment, notre hypothèse de recherche est que la chaperonne DnaJ associée à ALG-1 recrute les HSP pour permettre le chargement des microARN aux Argonautes. Pour tester cette hypothèse, des expériences d’immunoprécipitation ont été effectuées pour confirmer l’interaction de DnaJ avec le miRISC et pour étudier l’effet de la déplétion de DnaJ par ARN interférence sur la composition du miRISC. Nous avons également déterminé l’effet de la déplétion de DnaJ sur le niveau global des miARN ainsi que sur leur chargement dans le miRISC.  À terme, ce projet permettra de déterminer comment les microARN (et potentiellement les autres courts ARNs non codants) sont chargés spécifiquement sur différentes protéines Argonautes.

Caractérisation fonctionnelle du locus PALMD dans le rétrécissement aortique calcifié


Mickael Rosa1, Marie-Chloé Boulanger1, Arnaud Chignon1, Maxime Lamontagne1, Romain Devillers1, Ghada Mkannez1, Deborah Argaud1, Gabrielle Rhéaume1, Nathalie Gaudreault1, Sébastien Thériault1, Yohan Bossé1, Patrick Mathieu1
1Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec-Université Laval, Quebec City, QC, G1V 4G5, Canada

Introduction : Le rétrécissement aortique calcifié (RAC) est la valvulopathie la plus fréquente dans les pays développés. Récemment, des études d’association pangénomique et de randomisation Mendélienne ont montré qu’un faible niveau de PALMD est associé de façon causale au RAC.

 

Méthodes et résultats : Dans ce travail, nous avons caractérisé la régulation du locus à risque de PALMD et nous avons étudié son impact sur la biologie des cellules interstitielles de valve (VICs). Le variant à risque rs6702619 est localisé à 65 kb de PALMD dans une région non codante très conservée de l’ADN. Cette région présente des marques épigénétiques H3K27ac et H3K4me1 fortes, révélant un signal enhancer, ainsi qu’un site potentiel de fixation pour NFATc2, qui est perdu avec l’allèle de risque G. Des expériences d’activation génique par Clustered regularly interspersed short palindromic repeats (CRISPRa) au niveau du rs6702619 augmente l’expression de PALMD de 1,5 fois. Dans des expériences de gène rapporteur, la réponse à NFATc2 est diminuée pour le vecteur portant l’allèle de risque. Dans des VICs isolées, les porteurs de l’allèle de risque ont une expression diminuée de PALMD et une plus forte expression de COL1A1. L’interactome de PALMD, étudié par spectrométrie de masse, a révélé une interaction avec l’actine et la vinculine. Dans les VICs, une diminution d’expression de PALMD augmente la localisation de la vinculine aux adhésions focales entrainant la transition phénotypique des cellules vers un profil myofibroblastique et l’expression d’un programme génétique fibrotique.

 

Conclusion : Le variant à risque rs6702619 diminue l’expression de PALMD régulée par cette région enhancer, induisant un phénotype myofibroblastique dans les VICs et menant à la fibrogenèse, un processus clé du développement du RAC.

Caractérisation in vivo d’un un nouveau lien unissant le stress oncogénique au suppresseur de tumeur p53.


Poirier A.1, Villot R.1, Gélinas Y.1, Elowe S.2, Laplante M.1
1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (CRIUCPQ), Faculté de Médicine, Université Laval, 2725 Chemin Ste-Foy, Québec, Qc, Canada, G1V 4G5 2Centre Hospitalier Universitaire de Québec, CHUQ, Faculté de Médicine, Université Laval, 2705 Boulevard Laurier, Québec, Qc, Canada, G1V 4G2

Introduction: Le cancer est actuellement la principale cause de décès au Canada. En moyenne, un Canadien sur deux développera un cancer dans sa vie et de ce nombre, un sur quatre en décèdera. La protéine p53 est un important suppresseur de tumeur et des dérèglements dans cette voie ont un rôle causal dans l’initiation et la progression de la majorité des tumeurs. Le stress oncogénique est connu pour activer p53 et induire la sénescence des cellules pré néoplasiques, mais les mécanismes et protéines impliquées restent mal caractérisés. Récemment, nous avons identifié la protéine Zinc-finger protein 768 (ZNF768) comme une nouvelle protéine interagissant avec p53 pour moduler son activité.

Objectif: Basé sur nos données préliminaires de culture cellulaire in vitro, nous proposons un modèle dans lequel ZNF768 participe à la prévention de la formation de tumeurs par ce mécanisme. Basé sur notre expertise en physiologie animale, l’objectif de ce projet consiste à définir les fonctions de ZNF768 in vivo et de confirmer son rôle dans cette pathologie.

Méthodologie: La technique CRISPR a été utilisée pour inactiver ZNF768 chez la souris. La croissance, la caractérisation des tissus ainsi que la radiosensibilité ont été étudiés dans ce modèle. De plus, des mouse embryonic fibroblasts (MEFs) ont été isolés à partir d’embryons et ces cellules ont été immortalisées par la méthode 3T3.

Résultats: Les souris ZNF768 KO pèsent moins que la normale ce qui indique un défaut de croissance. Les MEFs KO ont des niveaux plus élevés de p53 et entrent en crise plus rapidement lors du processus d’immortalisation. Ces phénomènes concordent avec notre hypothèse et sont observés dans d’autres modèles de souris KO de régulateurs négatifs de p53. Les études concernant la radiosensibilité de nos souris sont,  quant à elles, en cours.  

Conclusion: Les données préliminaires de ce projet sont en accord avec le modèle proposé dans lequel ZNF768 module l’activité de p53 en réponse au stress oncogénique.

Caractéristiques des états de vigilance chez les souris jeunes et adultes.


Sara Soltani1,2, Olga Bukhtiyarova1,2, Josee Seigneur2, Sylvain Chauvette2, Jonathan Dube3,4, Jean-Marc Lina4,5, Julie Carrier3,4, Igor Timofeev1,2
1Department de Psychiatrie et Neurosciences, Université Laval 2Centre de Recherche CERVO 3Department of Psychology, Université de Montréal 4Center for Advanced Research in Sleep Medicine, CIUSSS du Nord-de-l’Ile de Montréal 5École des Technologies Supérieures

Aims: Sleep plays a key role in multiple cognitive functions and sleep pattern changes with aging. Human studies revealed that aging reduces the total sleep time, the time spent in slow-wave sleep (SWS), and the delta power during sleep. In this study we investigated the differences in the states of vigilances between a group of young (3 months old) and adult (12 months old) mice.

Methods: We implanted local-field potentials (LFP) electrodes in 3 different areas (frontal cortex, somatosensory anterior and posterior cortices) of C57/BL6 mice and recorded the LFP activity for about 3 weeks. Delta (0.5–4 Hz) and theta (5-8 Hz) power was calculated over 24h for each electrode. We detected states of vigilance on a daily basis based on the muscle tone and overall LFP delta and theta power. Average delta power was computed for each electrode in each state of vigilance. We also detected slow waves in SWS and report the number, their duration and amplitude in the 3 different areas in both groups.

Results: Data showed that adult mice spend less time in REM sleep compared to young mice while adult mice spend more time in SWS.  Adult mice also showed higher delta power and number of slow waves in SWS specifically in frontal electrode.

Conclusions: Adult mice showed more SWS and higher delta power in frontal cortex during SWS compared to young mice. Therefore, age-related changes in mice sleep seem different from what is observed in human studies.

Supported by CIHR, NSERC, Savoy Foundation.

Caractéristiques phénotypiques des microglies déficientes en récepteurs aux glucocorticoïdes dans un modèle murin exposé au stress chronique


Katherine Picard1, Kanchan Bisht1, Kaushik Sharma1, Cristina Limatola2, Laura Maggi2, Igor Branchi3, Marie-Ève Tremblay1
1Axe neurosciences, CRCHU de Québec-Université Laval, Département de médecine moléculaire, Faculté de médecine, Université Laval, Québec 2Department of Physiology and Pharmacology, Istituto Pasteur-Fondazione Cenci Bolognetti, Sapienza University of Rome, Rome, Italy 3Section of Behavioural Neurosciences, Department of Cell Biology and Neurosciences, Istituto Superiore di Sanità, Rome, Italy.

Les microglies, cellules immunitaires résidentes du cerveau, participent activement au remodelage plastique de la circuiterie neuronale. Elles sont également très sensibles aux altérations de leur environnement, résultant notamment d’une exposition au stress chronique, lequel prédispose aux désordres neuropsychiatriques ainsi qu’aux maladies neurodégénératives. La corticostérone libérée dans cette condition se lie aux récepteurs aux glucocorticoïdes (GR). Ces derniers sont abondamment exprimés par la microglie, mais leurs rôles y sont peu connus. Nous émettons l’hypothèse que la délétion des GR microgliaux chez des souris adultes exposées au stress chronique imprévisible altérera les fonctions homéostatiques de la microglie, notamment aux synapses.

 

Nous avons généré des knockouts de GR microglie-spécifiques. Pour ce faire, des souris CX3CR1-CreER ont été croisées avec des souris GR-floxées et les souris obtenues ont été gavées avec du tamoxifène. Nous avons évalué leur comportement à l’aide du système Intellicage, ce qui a permis de révéler une plus grande vulnérabilité au stress chez les souris déficientes en GR, notamment en terme d’anhédonie. Nous avons ensuite réalisé un double immunomarquage pour IBA1, exprimé par les cellules myéloïdes, et Tmem119, spécifique aux microglies, nous permettant ainsi de différencier les microglies des cellules myéloïdes périphériques. Des analyses en microscopie confocale sont en cours dans l’hippocampe des souris déficientes en GR et leurs témoins, exposés ou non au stress. Cela nous permettra d’évaluer les changements dans la densité, la distribution et la morphologie des microglies. D’autres observations seront réalisées en microscopie électronique. Nous pourrons ainsi analyser l’ultrastructure des microglies et caractériser leurs interactions avec les synapses.

 

Notre étude permettra ainsi de mieux comprendre la contribution spécifique des GR microgliaux dans l’adaptation du cerveau et du comportement au stress chronique.

Cellular expression and functional role of the alpha5-GABA A receptor subunit in the CA1 area of the mouse hippocampus.


Sona Amalyan1, Elise Magnin1, Ruggiero Francavilla1, Linda Suzanne David1, Lisa Topolnik1
1Neuroscience Axis, CRCHUQ-CHUL; Dept. Biochemistry, Microbiology and Bio-informatics, Laval University, Québec, Canada

In the hippocampus, memory and learning processes are highly dependent on the GABAergic inhibition which is provided by a heterogeneous population of interneurons (INs) via activation of specific sub-types of GABA receptors. The alpha5-GABAAR subunit (α5-GABAAR) is highly expressed in the hippocampus. It has been reported that in the CA1 pyramidal cells this subunit is primarily located at extrasynaptic sites, where it mediates tonic inhibition. Whether the α5-GABAAR subunit can be targeted to specific types of synapses in distinct cell types remains unknown. Using immunohistochemistry in mouse hippocampal slices, we studied the cell- and synapse-specific expression of the α5-GABAAR subunit in the CA1 oriens/alveus INs. Our results demonstrate that this subunit is mainly expressed in the somatostatin-positive INs. In addition, the subunit density was higher in proximal dendrites and declined with distance from the soma, consistent with a distance-dependent decrease in the density of inhibitory synapses. Furthermore, the α5-GABAAR was targeted to synapses made by the vasoactive intestinal peptide (VIP+)- and calretinin (CR+)-expressing inputs and to a lesser extent to those made by the parvalbumin-positive (PV+) projections. These observations were validated in optogenetic experiments with selective activation of VIP+, CR+ and PV+ inputs. Finally, chemogenetic silencing of VIP+ inputs showed that the α5-GABAAR expressed at the VIP+ inputs is dispensable for spatial learning but plays a role in the anxiety-like behaviour. In summary, our results show that the α5-GABAAR subunit exhibits a cell- and input-specific expression in the CA1 hippocampus and that its input-specific location is important for regulation of anxiety. As the α5-GABAAR subunit has been implicated in several diseases including Alzheimer’s disease and Down syndrome, the new insights into the α5-GABAAR localization will be important for the development of cell- and site-specific therapy.

Cerebrospinal fluid from ALS patients exerts pathological alterations in the in-vitro and in-vivo models of the disease


Pooja Shree Mishra1, Vincent Picher-Martel1, Nicolas Dupré 2, Jean-Pierre Julien 1
1Research Centre of Institut Universitaire en Santé Mentale de Québec 2Faculty of Medicine, CHU de Québec

The intricate pathophysiology of amyotrophic lateral sclerosis (ALS), especially the sporadic variant (SALS) remains unclear amidst the increasing evidence of inflammation assisted neurodegeneration. It can partly be attributed to lack of a model accurately recapitulating SALS pathology. We compared the effect of cerebrospinal fluid (CSF) from ALS patients (ALS-CSF) with that of the control subjects (NALS-CSF) to understand the nature of toxic components in the circulation. This was done in vitro by exposing motor neuron and microglial cell lines NSC-34 and BV2, respectively to ALS-CSF or NALS-CSF for 48 h and observing the NF-κB-p65 coupled with luciferase activity assay, as well as expression levels of various proteins by immunofluorescence (IF) and western blot techniques. The effect was also studied in vivo, by intra-cerebroventricular infusion of ALS/NALS-CSF in the h-TDP-43WT overexpressing C57 mice models using Alzet-Pump. The mice were assessed for motor and behavioral  abnormalities and were sacrificed on the 28th day to investigate molecular changes by IF.

The study revealed ~2-fold increase in the p65 activity in NSC-34 cells exposed to ALS CSF, and ~4-fold increase in BV2 microglial cells as compared to NALS-CSF. An enhanced TDP-43 mislocalisation was also observed in response to ALS-CSF.

Although no significant changes were observed in the gait pattern and rotarod analysis in mice exposed to ALS-CSF, a decreased preference for novel object was observed suggesting memory dysfunction. Further, astroglial and microglial inflammation was observed in the motor cortex in the mice infused with ALS-CSF compared to NALS-CSF.

These results suggest the presence of factors present in the ALS-CSF that can trigger development of ALS pathology. Further characterizing of the pathways dysregulated in response to ALS-CSF mediated insult can lead to better understanding of the disease.

Combination of PD-1 blockade and OX40 stimulation for bladder cancer treatment


Fanny Gaignier1, Marjorie Besançon1, Alain Bergeron1, Yves Fradet1
1Laboratoire d’Uro-Oncologie Expérimentale, Centre de Recherche du CHU de Québec - Université Laval

To escape from immune system, tumors regulate the expression of immune cell surface receptors called immune checkpoints (ICs). Inhibitory ICs, such as PD-1, curtail immune response and prevent automimmunity whereas stimulatory ICs, such as OX40, regulate immune cell activation. Treatment with antagonistic or agonistic antibodies targeting ICs can rescue anti-tumor immune response. In advanced bladder cancer (BCa) patients, PD-1/PD-L1 inhibition resulted in 20-30% objective response rates. We hypothesize that the combination of PD-1 inhibition with OX40 stimulation could be more effective in rescuing the anti-tumor immune response. The aims of this study were to characterize PD-1 and OX40 expression in murine MBT-2 bladder tumors and to assess the effect of their modulation on tumor growth.

MBT-2 tumors, grown s.c. into C3H female mice, were dissociated and analyzed by multicolor flow cytometry for PD-1/PD-L1 and OX40/OX40L expression on tumor-infiltrating immune cell and tumor cell populations. IC blockade and/or stimulation were performed by 4 i.p. injections of anti-PD-1 and/or anti-OX40 antibodies. After 80 days, tumor-free mice were rechallenged to assess memory response.

Among tumor infiltrating T lymphocytes, around 50% of CD8+ and 40% of CD4+ cells co-expressed PD-1 and OX40. Moreover, 30% of CD4+ cells were only OX40+ while 35% of CD8+ cells were only PD-1+. Treatments showed that PD-1 blockade induced a complete response rate (CRR) of 30% whereas OX40 stimulation induced a CRR of 40%. However, when both therapies were combined, the CRR increased to 100%. All the latter mice survived rechallenge, indicating that the combined treatment induced a long-term memory response.

In conclusion, MBT-2 tumors are frequently infiltrated by PD-1+ and OX40+ T lymphocytes and PD-1/OX40 combined therapies resulted in a better response rate than those obtained with single agent therapies. These results warrant further studies of this promising combination in clinical settings.

Comment engager les patient-es dans l'amélioration de la qualité et la recherche dans les milieux de soins primaires communautaires: Protocole pour une étude pilote de recherche-action participative


Julie Haesebaert1,2, Isabelle Samson3, Hélène Lee-Gosselin4, Sabrina Guay-Bélanger1, Jean-François Proteau5, Luc Vigneault5, Annie Poirier5, Priscille-Nice Sanon5, Geneviève Roch6,7, Marie-Ève Poitras8, Annie LeBlanc1,3, France Légaré1,2,3
1Centre de recherche sur les soins et services de première ligne de l’Université Laval 2Chaire de recherche du Canada Tiers 1 en décision partagée et application des connaissances 3Département de médecine familiale et de médecine d'urgences, Faculté de Médecine de l'Université Laval 4Département de Gestion, Faculté des Sciences de l'Administration de l'Université Laval 5Patient-e partenaire, Québec 6Centre Hospitalier Universitaire de Québec – Université Laval Research Center, Hôpital Saint-François d’Assise 7Faculté des Sciences Infirmières de l'Université Laval 8Département des Sciences de la Santé, Université du Québec à Chicoutimi 9Centre de recherche en

Contexte: L'engagement des patient-es, gestionnaires et clinicien-nes pour identifier les priorités d’amélioration de la qualité et de recherche pourrait améliorer la pertinence des projets menés et accroître leur impact. Peu d'initiatives ont été menées dans les cliniques de 1e ligne qui représentent pourtant la majorité des soins. Le but de cette étude pilote est de développer et évaluer la faisabilité d'un nouveau modèle de collaboration entre clinicien-nes, gestionnaires et patient-es en Groupe de Médecine de Famille (GMF) pour renforcer leur capacité à mener des projets d'amélioration de la qualité et de recherche axés sur les patient-es. Nous étudierons l’impact du sexe et du genre sur l’engagement des participant-es.

Méthode: Nous menons actuellement une recherche-action participative dans deux GMF non universitaires de la ville de Québec. Dans chaque GMF, un comité de 12 patient-es, un-e clinicien-ne et un-e gestionnaire se réunira toutes les six semaines pour un total de six réunions. Les patient-es inscrit-es à la clinique, motivé-es et disponibles sont éligibles. Deux patient-es experts animeront les rencontres. Les membres du comité seront soutenus pour identifier leurs priorités d'amélioration de la qualité et de recherche, puis planifier des actions en regard. Nous analyserons la faisabilité des comités, les perceptions des participant-es et leur propension à s'engager dans les comités, l’impact du sexe et du genre, et les priorités identifié-es à partir de notes du journal de bord tenu par 2 observateurs non-participants, de l’enregistrement audio des réunions et de questionnaires.

Résultats: La constitution des comités est en cours de finalisation et un des GMF a débuté les rencontres.

Discussion: Les résultats de cette étude permettront de proposer un modèle d'engagement sur le long terme des patient-es en GMF. Nous discuterons les freins et leviers pour améliorer le modèle et répondre aux besoins des patient-es et clinicien-nes de soins primaires.

 

Comparison of dietary intakes between adults with normal fasting glucose, impaired fasting glucose or self-reported type 2 diabetes: results from the PREDISE study


Amélie Bergeron1,2, Alexandra Bédard2, Julie Robitaille1,2, Sophie Desroches1,2, Marie-Claude Vohl1,2, Véronique Provencher1,2, Benoît Lamarche1,2, Charles Couillard1,2, SImone Lemieux1,2
1Université Laval 2Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels

Diet plays a key role both in the development and treatment of type 2 diabetes (T2D). The objective of this study was to compare dietary intakes of individuals with normal fasting glucose (NFG n=899), impaired fasting glucose (IFG n=53) or self-reported T2D (n=50), in a representative sample of adults (18-65 years old; 50,2% women) from the Province of Qc, Can. Dietary intakes were assessed with 3 web-based 24-hour food recalls in the cross-sectional PREDISE study. Sociodemographic data were collected with a questionnaire, body mass index (BMI) was calculated and blood samples were collected to measure fasting glucose in order to identify NFG and IFG participants. Since between-group differences were observed for age and BMI (both p<0.0001), statistical analyses were adjusted for age, BMI and sex. No between-group differences were observed in the Healthy Eating Index (score reflecting global diet quality) (p=0.885). Similarly, the number of daily servings of vegetables and fruits was similar among the three groups (p=0.212). With regards to total energy intake, individuals with T2D reported lower energy intake than NFG individuals (2334±851vs.2425±745 kcal p=0.012). Individuals with T2D also consumed less energy from foods not included in the Canada’s Food Guide than individuals with NFG (645±488vs.740±466 kcal/day p=0.004). However, this difference was non-significant after adjustment for total energy intake (p=0.103). Also, participants with T2D consumed less energy from alcohol than individuals with NFG (2.2±3.0vs.3.6±4.9% p=0.055). Finally, participants with IFG had a higher percentage of energy from fat in their diet than participants with NFG (36.7±6.5vs.34.6±5.4% p=0.008). In this sample, very few differences were noted in variables related to diet quality between individuals with either self-reported T2D, IFG or NFG. More analyses are needed to evaluate other aspects that can characterize diet healthiness such as eating patterns and eating behaviors.

Comparison of injury care structures, processes and outcomes in integrated trauma systems in Quebec (Canada) and Victoria (Australia)


Thowiba Mansour1,2,3, Lynne moore1,2, Samy Bouderba1,2, Ben Beck3
1Université Laval 2CHU de Québec 3Monash University

Background: Most developed countries around the world have established trauma systems but due to lack of consensus and evidence on optimal system elements, trauma system configuration varies significantly. Consequently, variation in clinical processes and patient outcomes are expected. Identifying unwarranted variations between trauma systems is the key to identifying areas for quality improvement.

Objective: The aim of this study is to identify areas for quality improvement by comparing trauma systems in Quebec and Victoria in terms of their structure, compliance with clinical processes and patient outcomes.

Methodology: The trauma system element frameworks of the World Health Organization and the American College of Surgeons will be used to compare systems’ structures.

Comparison of clinical processes and patient outcomes will be based on the data from Quebec and Victoria Trauma Registries. Inclusion criteria, data elements and element definitions of the two data sets will be compared and harmonized. Evidenced-based Clinical processes will be selected by a committee of clinical experts. The conformity to clinical processes will be measured as the proportions of patients who received these clinical processes out of eligible patients.  Comparison of outcomes will be based on mortality, hospital and ICU length of stay and complications, all adjusted for patient-level risk factors on arrival. Comparisons will be performed using multilevel generalized linear models, conducted globally and by age group and injury type.  Extensive sensitivity analyses will be conducted to explore influences of biases.

Potential Impact:  This study will provide data on unwarranted differences in injury outcomes across two trauma systems with similar injury populations and will allow us to generate hypotheses on the possible role of trauma system structure and clinical processes in any observed differences. This data may be used to inform quality improvement initiatives in injury prevention.

Conception d'un dosimètre in vivo en temps réel en curiethérapie haut débit de dose


Daline Tho1, Luc Beaulieu2
1Université Laval 2Université Laval

Un des traitements contre le cancer est la curiethérapie. Cette dernière consiste à déposer de grande dose de radiation à la tumeur. Dans ces cas, il est encore plus  important que ces doses atteingnent la cible. C'est dans ce contexte que mon projet de recherche rentre en jeux. Cette modalité de traitement requiert un suivi en temps réel de la dose déposée à l'intérieur du patient. Pour répondre à ce besoin, un détecteur (dosimètre) in vivo en temps réel sera développé. L'idée est de combiner un détecteur à fibre scintillante avec un senseur électromagnétique. 

Le scintillateur plastique BCF-60 (Saint-Gobain Crystals) de 3 mm de long et de 0.5 mm de diamètre a été couplé avec 4 senseurs du système électromagnétique de positionnement Aurora V3(NDI, Ontario, Canada). Des mesures à 120 kVp avec une unité d'orthovoltage  ont été faites pour ses senseurs. Les acquisitions du signal du scintillateur ont été pris de 00 (parallèle) à 900 (perpendiculaire) par bond de 100. Pour le senseur optimal, sa précision a été obtenue par analyse statistique  avec 9 mesures de 10s à une position fixe. L'exactitude de la position a été testé en mesurant la distance connue entre 2 positions 4 fois et différents angles de rotation ont aussi été testés.

 

Résultats: Le senseur choisi pour l'étude est le 5DOFmince ( 6mm de long et 0.45 mm de diamètre). Il atténue au maximum le signal du scintillateur de 1%. Sa précision est de ±0.06 mm avec une reproductibilité de ±0.008 mm. Le système électromagnétique montre un écart moyen de 0.012mm de la valeur attendue (s= 0.007 mm).  La différence maximale des angles était de 1.04o. Ce travail démontre que le senseur utilisé possède la précision et l'exactitude requise pour un suivi en temps réel du détecteur de dose dans le patient. Cela ouvre les portes vers un prototype pour la curiethérapie en haut débit de dose.

Conception et mise à l’épreuve d’une presse pour l’extraction du jus de la biomasse du sorgho sucré et l’emballage de la bagasse


Nicholas Lefebvre1, Mohamed Khelifi1
1Université Laval

Conception et mise à l’épreuve d’une presse pour l’extraction du jus de la biomasse du sorgho sucré et l’emballage de la bagasse

 

Nicholas Lefebvre, Mohamed Khelifi

Département des sols et de génie agroalimentaire

Université Laval

Face à la problématique des changements climatiques, l’utilisation d’éthanol est maintenant imposée afin de réduire l’empreinte carbone du parc automobile en Amérique du Nord. Malheureusement, la production d’éthanol est principalement basée sur le maïs qui est d’une part une culture destinée à l’alimentation humaine et animale et d’autre part très exigeante en termes de qualité de sol, d’eau, de fertilisants et de pesticides. Ces exigences en font une culture qui a un impact non seulement sur la sécurité alimentaire mais aussi sur l’environnement. Afin de limiter l’impact de la production d’éthanol, la culture de sorgho sucré a été démontrée comme une bonne alternative, promettant un rendement supérieur en utilisant moins d’intrants. Le problème est qu’il n’existe en ce moment aucun moyen d’extraire les sucres de la plante directement à la ferme. Ce projet de recherche avait pour objectif de développer une machine qui permet dd’extraire le jus de la biomasse du sorgho tout en valorisant le résidu solide (bagasse) sous forme d’ensilage pour l’alimentation animale. Il est ainsi possible d’avoir une culture qui diminue la production de GES tout conservant la matière organique à la ferme.

Construction et validation d’un indice de vulnérabilité de la population québécoise aux vagues de chaleur


Simon Turcotte1, Benoît Lalonde1, Nathalie Barette1, Marie-Hélène Vandermissen1, Francis Roy1, Yves Brousseau1, Étienne Berthold1, Éric Guilbert1, Guy Mercier1, Turcotte 1
1Université Laval

L’augmentation de la fréquence et de l’intensité des évènements climatiques dits extrêmes fait craindre pour la santé des populations. Dans le contexte actuel, il apparait que la vulnérabilité des populations face aux changements climatiques varient selon différents facteurs sociaux, économiques et spatiaux. Une meilleure compréhension de ces enjeux est incontournable dans l’identification et le développement de stratégies d’atténuation des impacts.

Cette communication présente un nouvel indicateur visant à mesurer la vulnérabilité des populations québécoises face aux vagues de chaleur, basé sur une analyse géographique, économique et sociale.  Elle présentera également un outil cartographique interactif, destiné au grand public et aux décideur.es, permettant d’identifier avec précision la vulnérabilité des populations de la province face aux vagues de chaleur et utile à l’élaboration de stratégies pour y faire face.

D’un point de vue méthodologique, l’élaboration de cet indicateur s’est déroulé à partir d’une revue de littérature ayant permis de recenser les indices synthétiques de vulnérabilité existants, ainsi que leurs limites.  Ensuite, aux indices identifiés précédemment, se sont ajoutées les données socioéconomiques et démographiques, caractérisant l’environnement bâti et l’accessibilité géographique aux services. Un découpage du territoire québécois s’est effectué afin d’identifier les zones résidentielles, dans le souci de mieux cibler et circonscrire l’indicateur. Enfin, l’indicateur a été soumis à un processus visant à assurer sa validité critérielle, de contenu et de construit.

L’outil cartographique interactif présenté dans le cadre de cette communication s’inscrit dans un projet d’atlas web destiné au grand public. Il contribuera également à la bonification de l’appli TERRITOIRES-MAMOT, déjà utilisées par les  aménagistes.

Contaminants environnementaux et cancer du sein : revue systématique et analyse critique de la littérature


KAOUTAR ENNOUR-IDRISSI1,2, CAROLINE DIORIO1,2
1Département de médecine sociale et préventive, Faculté de médecine, Université Laval 2Centre de recherche sur le cancer, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Hôpital du Saint-Sacrement, CHU de Québec-Université Laval.

INTRODUCTION: L’incidence du cancer du sein a augmenté partout dans le monde en même temps que la pollution environnementale. En effet, de nombreux produits chimiques, connus pour être des perturbateurs du système endocrinien, persistent dans l’environnement par bioaccumulation dans la chaîne alimentaire et sont retrouvés dans différents tissus du corps humain. L’exposition à ces contaminants pourrait être liée non seulement à l'apparition du cancer du sein, mais aussi à un pronostic plus sombre.

 

OBJECTIFS: Examiner le lien entre les contaminants et le risque et pronostic du cancer du sein, et expliquer l’incohérence des résultats des études effectuées jusqu’à présent.

 

MÉTHODES: Une revue systématique des études répertoriées dans MEDLINE et des listes bibliographiques des revues pertinentes sur le sujet a été réalisée. Toute étude ayant mesuré les contaminants dans des tissus biologiques humains et évalué l’association avec le risque ou le pronostic du cancer du sein a été analysée.

 

RÉSULTATS: Sur 3702 publications identifiées, l’association avec le risque a été examinée par 86 études et l’association avec le pronostic par 10 études. Les organochlorés et PCBs étaient majoritairement mesurés, principalement dans le sang périphérique. Alors qu’aucune tendance claire ne se dégageait des associations entre les contaminants mesurés dans le sang et le risque, les contaminants mesurés dans le tissu gras du sein étaient plus clairement associés à une augmentation du risque. Les contaminants étaient positivement associés au pronostic et à la survie qu’ils aient été mesurés dans le sang ou dans le tissu gras du sein, alors que ceux mesurés dans le tissu gras ailleurs que dans le sein étaient inversement associés au risque et à la survie.

 

CONCLUSIONS: Des biais liés au devis d’étude expliqueraient donc l’incohérence des études réalisées jusqu’à présent. Les composés associés à la fois au risque et au pronostic du cancer du sein méritent plus ample investigation.

Contribution de différents noyaux thalamiques à la régulation des ondes corticales lentes chez les souris


Anastasiia Ozur1,2, Sylvain Chauvette2, Igor Timofeev1,2
1Department of Psychiatry and Neuroscience, Université Laval 2CERVO Research Center, Université Laval

Objectifs: Thalamus plays a crucial role in the regulation of the cortical slow-wave activity (0.2-4 Hz) during sleep and under anaesthesia. However, the role, played by the specific vs. non-specific thalamic nuclei, in the generation and modulation of the cortical slow oscillation was not investigated. We hypothesized that a change in the activities of thalamocortical neurons from specific vs. nonspecific nuclei will produce different impact on the slow oscillation in the neocortex.

Méthodes: We performed simultaneous local field potential (LFP) and intracellular recordings from cortical neurons (frontal or somatosensory area) in anesthetized mice. We targeted in the thalamus either the ventral posteromedial nucleus (VPM), the medial dorsal (MD) nucleus, or the central lateral (CL) nucleus, which we inactivated by the microinjection of GABAa-agonist muscimol.

Résultats: The inactivation of the specific nucleus VPM causes a decrease in the duration of active states (p=0.0133) and no change in the duration of silent states (p=0.3536,) in the targeted somatosensory cortical area and no change in non-corresponding cortical area. Intracellular recordings of neurons within frontal and somatosensory cortices with inactivation of CL nucleus show no change in the duration of active states (p=0.6875), but an increase in the duration of silent states (p=0.0312). The inactivation of the MD nucleus produced a decrease in the duration of active states (p=0.0094) and an increase in the duration of silent states (p=0.0227).

Conclusions: We conclude that inactivation of first vs. higher order thalamic nuclei not only affected slow oscillation in a region-specific manner (local for first order and global for higher order), but also involves likely different mechanisms affecting the duration of either active or silent states.

Supported by CIHR and NSERC.

Contribution de la kinase WNK1 à la guérison des plaies cornéennes en utilisant la cornée humaine reconstruite par génie tissulaire comme modèle


Pascale Desjardins1,2, Camille Couture1,2, Karine Zaniolo1, Lucie Germain1,2, Sylvain Guérin1
1Département d'ophtalmologie, Université Laval, CUO-recherche/LOEX, Centre de recherche du CHU de Québec - Université Laval, Québec, QC, Canada. 2Département de chirurgie, Université Laval, Centre de recherche en organogénèse expérimentale de l’Université Laval/LOEX, Centre de recherche du CHU de Québec - Université Laval, Québec, QC, Canada.

CONTEXTE & OBJECTIFS: La cornée, par sa localisation anatomique superficielle, est vulnérable aux traumatismes, lesquels peuvent mener à d’importantes déficiences visuelles. Les changements dans la matrice extracellulaire (MEC) qui accompagnent certaines lésions à l’épithélium cornéen sont perçus par les intégrines qui activent différentes voies de signalisation intracellulaire, afin de rendre possible la réépithélialisation de l'épithélium lésé qui est nécessaire pour restaurer les propriétés visuelles du tissu. L’objectif était d’analyser l’impact de l’inhibition de médiateurs spécifiques des voies signalétiques des intégrines sur la guérison des plaies cornéennes en utilisant la culture de cellules épithéliales cornéennes humaines (CEChs) en monocouche et la cornée humaine reconstruite par génie tissulaire (ChR). MÉTHODES: Les ChRs ont été produites par la méthode d’auto-assemblage, puis lésées avec un trépan de 8mm. L’ARN et les protéines des régions lésées et non lésées ont été isolés au 4e jour de fermeture des plaies pour des analyses en profilage génique et protéomique. Les ChRs lésées ont ensuite été incubées avec WNK463, un inhibiteur de WNK1, et la guérison a été suivie en microscopie. Les cornées contrôles ont reçu le véhicule seul (DMSO). L’influence de WNK463 sur les CEChs en monocouche a été évaluée par un «scratch assay». RÉSULTATS : L’analyse des données en profilage a permis de constater l’activation différentielle de médiateurs des voies signalétiques des intégrines durant la guérison des ChRs. C’est le cas de WNK1 qui est activé par phosphorylation durant la guérison des plaies. L’inhibition de WNK1 par le WNK463 a ralenti la fermeture des plaies cornéennes en monocouche et dans notre modèle 3D. CONCLUSION: Ces résultats ont permis d’identifier WNK1 comme un joueur important dans la guérison des plaies cornéennes. Ces résultats contribueront aussi à une meilleure compréhension des mécanismes cellulaires impliqués dans la cicatrisation cornéenne.

Contribution des noyaux du mésencéphale lors de la récupération fonctionnelle de la marche après lésion médullaire


Marie Roussel1, Nicolas Josset2, Frédéric Bretzner3
1Université Laval 2Université Laval 3Université Laval

Les patients médullaires ayant subi une hémi-lésion latérale de la moelle épinière récupèrent une marche lente, accompagnée d’un trainement de la jambe du côté lésé. Récemment, la stimulation électrique du mésencéphale a permis d’améliorer la récupération de la marche de rats médullaires. Un essai clinique est d’ailleurs en cours pour tester la stimulation cérébrale profonde (DBS) dans une cohorte de patients médullaires. Cependant, il reste encore des questions concernant la position des électrodes de stimulation dans le mésencéphale. Alors que les sites de stimulation initiant la marche ont d’abord été identifiés au sein du noyau pédonculopontin (PPN), nous avons récemment démontré que les neurones glutamatergiques de la portion dorsale du PPN et du noyau cunéiforme (CnF) seraient des sites de stimulation plus efficaces.

Nous avons donc évalué la contribution des neurones glutamatergiques du PPN et du CnF lors de la récupération de la marche après lésion médullaire chez la souris.  

Nous avons analysé le mouvement et l’activité locomotrice en réponse à des photostimulations des neurones glutamatergiques du PPN ou du CnF de souris transgéniques, se déplaçant librement sur un tapis roulant, avant et pendant 7 semaines après une hémi-lésion thoracique latérale.

Après lésion médullaire, la stimulation des neurones glutamatergiques du CnF accélère le rythme et la vitesse de marche, alors que celle des neurones glutamatergiques du PPN induit une décélération et un arrêt locomoteur. Par ailleurs, les réponses motrices évoquées par la photostimulation des neurones glutamatergiques du CnF ou du PPN sont de plus forte amplitude après lésion, suggérant une augmentation de l’efficacité motrice.

En résumé, notre étude suggère que le CnF pourrait être une cible thérapeutique pour la stimulation cérébrale profonde (DBS) chez les patients médullaires.

Contribution du réservoir myéloïde intestinal chez le macaque rhésus traité par une thérapie anti-rétrovirale au cours de l’infection par le VIS.


Julien Clain1, Heninsoa Rabezanahary1, Ouafa Zghidi-Abouzid1, Ghita Benmadid-L1, Gina Racine1, Guadalupe Andreani1, Jérôme Estaquier1
1Centre de recherche en infectiologie du CHU de Québec, Université Laval, Québec, QC

À ce jour, le Sida est toujours considéré comme un enjeu majeur de santé publique. En dépit de traitements antirétroviraux (ART) hautement actifs capables de contrôler l’ARN viral dans le sang, l’interruption des traitements a mis en exergue la persistance virale conduisant en quelques semaines à un rebond de la virémie plasmatique. Ces données suggèrent que malgré un contrôle de la réplication virale dans le sang et les ganglions lymphatiques périphériques sous ART, les réservoirs viraux résiduels, participant au rebond viral, se localiseraient dans d’autres organes. Afin de percer le mystère de ces réservoirs viraux, il est primordial d’avoir accès à d’autres organes que le sang et les ganglions lymphatiques.

Sachant que le VIH cible les cellules myéloïdes en plus des lymphocytes T CD4, et qu’elles se trouvent abondamment au niveau de l’intestin : mon hypothèse de travail serait que les cellules myéloïdes de l’intestin, puissent être à l’origine des rebonds viraux après arrêt de ART. L’objectif a donc été de caractériser les cellules myéloïdes infiltrant les compartiments de la région intestinale (jéjunum, colon, iléon) comparativement à d’autres tissus lymphoïdes chez des singes traités précocement par ART après infection.

A partir d’échantillons tissulaires de singes sacrifiés à différents temps, les cellules myéloïdes ont été caractérisées à l’aide d’anticorps marqués et triées par cytométrie en flux (BD influx). L’ADN et l’ARN viral de ces cellules ont été ensuite quantifiés par PCR quantitative (qPCR). Parallèlement, le phénotype de ces cellules a été analysé plus en détail. Ces études s’avèrent essentielles afin de mieux caractériser les réservoirs du VIH, permettant de cibler, grâce à de nouvelles stratégies thérapeutiques, ces cellules réservoirs. 

Nous remercions les IRSC et CANCURE, le programme des Chaires de Recherche du Canada (JE), le fond de Recherche sur le Sida de l’Université Laval (Bourse JC).

Contrôle de l'équilibre : étude de la capacité de repondération des mécanismes sensorimoteurs


Jean-Philippe Cyr1,2, Simoneau Martin1,2, Noémie Anctil2
1Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS) 2Faculté de médecine, département de kinésiologie, Université Laval

Chez l’humain, le contrôle de l'équilibre en position debout est principalement assuré par les systèmes proprioceptif, visuel et vestibulaire. Le système vestibulaire détecte les accélérations angulaires et linéaires de la tête, et les récepteurs musculaires, les positions et vitesses relatives des segments. Lorsque les afférences sensorielles (AS) de l'un de ces systèmes sont biaisées, le système nerveux central pondère davantage celles dont la variance est moindre. L'objectif était d'étudier la capacité de repondération des mécanismes sensorimoteurs lorsque les AS vestibulaires ou proprioceptives sont altérées. Méthode : 16 participants (19–41 ans) devaient maintenir leur équilibre les yeux fermés, la tête tournée à ~90° et en extension de 18°. Des électrodes reliées à un stimulateur à courant constant étaient placées sur les processus mastoïdiens (arrangement bipolaire binaural) et des vibreurs étaient maintenus contre les tendons d’Achille. Un courant de type échelon (1 mA, 5 s) ou une vibration (~3mm, 70 Hz) permettait d’induire une réponse posturale vestibulaire ou proprioceptive vers l’arrière. Un essai était constitué d’un intervalle de 5 s de vibration (SP) et d’un intervalle de 5 s de stimulation vestibulaire (SV). Il y avait 10 s entre les stimulations afin que les participants retrouvent l’équilibre observé initialement. Chaque essai débutait et se terminait par un intervalle de 10 s sans stimulation, et 20 essais ont été réalisés. Comme indicateurs de stabilité, les valeurs RMS des différences entre le déplacement du centre de masse et du centre de pression dans l'axe antéro-postérieur étaient comparées sur des intervalles de 5 s avant, pendant, et après la stimulation des AS. Résultats : les participants sont ~3x plus instables à l’arrêt d’une SP comparativement à une SV (P˂0.001). Conclusion : Suite à une déstabilisation similaire, les mécanismes sensorimoteurs ont plus de difficulté à repondérer les informations proprioceptives que vestibulaires.

Criterion validity of wearable sensors in lower limb joint angle estimation: a systematic review


Poitras I1,2, Bielmann M1,2, Mercier C1,2, Bouyer LJ1,2, Roy JS1,2
1Department of rehabilitation, Laval University, Quebec City, Canada 2Center for Interdisciplinary Research in Rehabilitation and Social Integration, Quebec City, Canada

Introduction: Motion capture systems are extensively used to measure human joint kinematics. These systems, however, lack portability and can only be used in laboratory settings. Recently, portable and wireless systems, such as inertial measurement units (IMU), have been developed and are seen as an alternative to quantify human movement outside of the laboratory. Several studies have established their psychometric properties. However, the variety of systems used and joints evaluated make it difficult to conclude on the validity of the different systems available.

Objective: The aim of this systematic review is to determine the criterion validity of IMUs for the evaluation of lower limb kinematics when compared to motion capture systems.

Methods: Five different databases were screened (Pubmed, Cinhal, Embase, Ergonomic abstract and Compendex). Included articles had to report on criterion validity of IMUs (vs. motion capture systems) of at least one joint in healthy adults. Only articles published after 2005 were considered. Pairs of raters conducted data extraction and critical appraisal using structured tools, and consensus had to be reached.

Results:  A total of ten articles was included. Quality ratings of 30% of the studies reviewed were characterized as high, and 70% as moderated (interrater reliability: ICC=0.7). Knee and trunk movements showed moderate to good criterion validity, while  hip and ankle movements were characterized as having poor to good validity.

Conclusion: IMU systems are valid to evaluate knee and trunk kinematics. For the hip and ankle, however, the validity varies according to movement studied. The measurement of hip flexion/extension, abduction/adduction and ankle plantar flexion/dorsiflexion with IMU can be considered as valid. For ankle inversion/eversion and hip internal/external rotation, the validity is poor. More studies are needed to optimize the use of IMU for these movements (e.g. different calibration or biomechanical models).

Dark microglia: a follow-up study across the lifespan


Kanchan Bisht1, Katherine Picard1, Nathalie Vernoux 1, Kaushik Sharma 1, Yelena Grinberg 3, Joel Faustino 2, Zinaida S Vexler 2, Monica J Carson 3, Marie-Eve Tremblay 1
1Axe Neurosciences, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, 2705 Boulevard Laurier, Québec, QC, Canada 2Dept of Neurology, University of California-San Francisco, San Francisco, California, USA 3Division of Biomedical Sciences, University of California-Riverside, Riverside, California, USA

Previously, we reported the existence of dark microglia, a newly defined, phagocytically active microglial phenotype found during altered homeostasis conditions, but rarely present under steady-state conditions. Ultrastructurally, they exhibited characteristic features of oxidative damage, and expressed TREM2 (triggering receptor expressed on myeloid cells 2) that mediates phagocytosis, when found in association with amyloid b. Their highly ramified, thin processes appeared to be extensively encircling synaptic elements and entire synapses, suggesting their implication in the remodelling of neuronal circuits. Since brain development is also characterized by massive synaptic remodelling, we have attempted to characterize further the contribution of these cells in early development mechanisms, employing immunohistochemistry followed by transmission electron microscopy analyses. Surprisingly, these cells are also abundant in the normal developing brain, as early as postnatal day 5, where they could be associated with the clearance of cellular debris and excessive, non-functional synaptic connections; however, direct evidence for the involvement of dark microglia in early brain development is lacking. Recent studies have shown the expression of TREM2 mRNA in embryonic and postnatal brain, primarily in microglia. Inducing TREM2 expression in microglial cells results in an increased phagocytosis, whereas its knockdown causes a reduced phagocytic ability. Given the importance of TREM2 in mediating microglial survival and phagocytic response, we attempted to detect dark microglia in conditions where the TREM2 protein has been knocked out. Indeed, dark microglia could not be detected in brain sections prepared from TREM2 knockout animal brains in comparison to their wildtype controls. Our focus is on the identification of specific markers that could selectively label these cells, in order to characterize their implication across brain development, plasticity, and disease.

Découverte de ZNF768, un lien potentiel entre le contrôle du cycle cellulaire via TP53 et la signalisation des facteurs de croissance médiée par la voie PI3K/mTORC2/Akt.


romain villot1, Audrey Poirier1, Innan Bakan1, J.C Bérubé1, Y Coulombe1, Yves Gelinas1, D Caron2, Stéphane Gobeil2, SABINE ELOWE2, Yohan Bossé1, J.Y Masson2, Luciano Gama Braga2, Steve Bilodeau2, Mathieu Laplante1
1CRIUCPQ 2Université Laval

L’axe PI3Kinase/mTOR/Akt est un sentier au coeur de la signalisation des facteurs de croissance connu pour son influence sur la prolifération, la croissance et la survie cellulaire. Bien qu’intensivement étudié, la place de ce sentier dans le contrôle du cycle cellulaire ou encore dans la transcription génique reste peu détaillée. En nous basant sur le phosphoprotéome de mTOR, notre équipe a identifié ZNF768, un potentiel facteur de transcription à doigts de zinc jamais caractérisé. Nous avons démontré que l’axe PI3K/mTORC2/Akt converge vers une régulation négative de ZNF768, au niveau post-traductionnel. Par ailleurs, les niveaux de ZNF768 sont régulés au cours du cycle cellulaire, présentent une abondance durant les phases G1/S à G2, et chutent drastiquement en mitose. Une déplétion aiguë de ZNF768 entraine une chute massive de l’index mitotique s’accompagnant d’une importante mort cellulaire par apoptose et catastrophes mitotiques. Néanmoins, une déplétion partielle de ZNF768 n’est pas létale mais induit un retard dans l’exécution de la mitose. Récemment, des expériences d’immunoprécipitation suivies d’analyses par spectrométrie de masse et Western Blot indiquent que ZNF768 co-immunoprécipite avec le suppresseur de tumeur TP53. De plus, les niveaux de ZNF768 sont rapidement réduits suite à l’induction de dommages à l’ADN par la doxorubicine. L’ensemble de ces données suggère que cette nouvelle protéine à doigts de zinc pourrait être un nouveau lien entre la régulation du cycle cellulaire via l’activité de TP53 et la signalisation des facteurs de croissance médiée par l’axe PI3K-mTORC2-Akt. 

Décrypter le mécanisme de bio-activation de l’interleukine-1β dans le modèle murin de la sclérose en plaques.


Benoit Mailhot1,2, Sébastien Lévesque1, Steve Lacroix1,2
1Université Laval 2Centre de recherche du CHU de Québec - CHUL

CONTEXTE ET OBJECTIFS : L’infiltration de cellules immunitaires au système nerveux central (SNC) est l’une des caractéristiques de la pathophysiologie de la sclérose en plaques et de son modèle animal l’encéphalomyélite auto-immune expérimentale (EAE). Nous avons récemment démontré l’importance des cellules myéloïdes infiltrantes dans la production et le transport de l’IL-1β au SNC, ainsi que l’implication de cette cytokine à la production d’un environnement cytotoxique favorable au développement de la maladie. Nous avons donc pour objectif de caractériser le mécanisme menant à la production de la forme bioactive de l’interleukine-1β lors de l’EAE et son implication dans la pathogenèse de la maladie. MATÉRIEL ET MÉTHODES : L’EAE fut induite activement par injection s.c. de MOG35-55 chez des souris sauvages et des souris transgéniques n’exprimant pas des acteurs majeurs du cycle de production de l’IL-1β. Les souris ont été suivies pour le développement des signes cliniques de la maladie. Des approches génomiques et protéomiques ont été employées pour caractériser les mécanismes de production de l’IL-1β. RÉSULTATS : Nos analyses ont permis d’identifier les cellules d’origine monocytaires en tant que véhicule de l’IL-1β et protagoniste du développement de l’EAE en l’absence de la voie canonique de la production de l’IL-1β. Malgré l’absence de la molécule adaptatrice ASC, nécessaire à la voie canonique/activation des inflammasomes, la maladie s’est développée d’une façon similaire au groupe sauvage; bien que retardé. De plus, nous avons retrouvé l’IL-1β sous sa forme bioactive au CNS, chez ces mêmes souris. CONCLUSION : L’IL-1β bioactive se retrouvant au CNS suggère la présence d’un mécanisme moléculaire compensatoire indépendant de l’ASC permettant le clivage de l’IL-1β centralement.

Délais et issues cliniques impliqués dans le continuum de soins des patients autochtones victimes d'un empoisonnement, une étude rétrospective.


Wend-Panga Tatiana Ella DIENDERE1, Maude St-Onge1, Alexis Turgeon1
1Université Laval

Introduction: Les connaissances actuelles sur le continuum de soins offerts aux patients autochtones victimes d'empoisonnement sont très limitées au Canada. 

 

Objectifs: Notre projet de recherche se propose d’apporter des données probantes en déterminant les délais et les issues cliniques impliqués dans la prise en charge des patients autochtones victimes d' empoisonnement au Canada. 

 

Méthodes: Il s'agit d'une étude de cohorte rétrospective qui fait appel à la base de données du Centre antipoison du Québec. Les informations relatives à l'empoisonnement, au délai entre l'exposition et le premier appel au centre antipoison, entre l'exposition et la première évaluation médicale par un médecin ou une infirmière, entre l'exposition et la décontamination si recommandé, entre l'indication d'un antidote et l'administration de l'antidote, entre la première évaluation médicale et l'admission aux soins intensifs, le cas échéant, seront décrits. Les issues cliniques tels que la mortalité, la durée du séjour en unité de soins intensifs et à l'hôpital ainsi que les résultats fonctionnels de ces patients seront également décrits. 

 

Analyses: L’ensemble des résultats seront présentés séparément chez les adultes (16 ans et plus) et les enfants (moins de 16 ans). La méthode de régression logistique sera utilisée afin d’évaluer s'il existe une différence significative dans les délais de prise en charge  pour chaque étape entre les populations autochtones et les non-autochtones.

 

Retombées: Ce projet de recherche contribuera à mieux décrire les pratiques cliniques actuelles de prise en charge des cas d’empoisonnement. Les résultats obtenus contribueront à une mise en place d’interventions efficaces dans le but d’améliorer de façon globale la qualité des soins offerts aux populations autochtones.

 

Dépistage et prise en charge de l'obésité et de l'embonpoint dans un centre tertiaire pédiatrique


Danica LeBreton1, Isabelle Bouchard1, Anne-Sophie Julien2, Maude Millette1
1Centre mère-enfant Soleil CHU de Québec-Université Laval 2Université Laval

Contexte et objectifs

Le taux d'embonpoint et d'obésité (surpoids) chez les enfants canadiens est de 31.5%. Les enfants de 2-17 ans devraient être dépistés pour le surpoids par l'indice de masse corporelle (IMC). Peu d'études canadiennes explorent l'adhérence à cette recommandation. L'objectif du projet était d'établir le taux de mesure d'IMC et de diagnostic de surpoids chez la population pédiatrique fréquentant la clinique externe du Centre mère-enfant Soleil du CHU de Québec (CMES). De plus, la prise en charge des patients souffrant de surpoids ainsi que les déterminants favorisant le diagnostic ont été explorés.

 

Méthodes

Étude rétrospective de dossiers de patients âgés de 5-19 ans lors de leur première visite à la clinique externe du CMES entre janvier 2013 et décembre 2014. Les données sociodémographiques des patients, les antécédents médicaux et familiaux pertinents au problème de surpoids ainsi que les données relatives à la visite médicale ont été récoltées.

 

Résultats

Des 348 dossiers révisés, 8.3% patients souffraient d'emboint et 9.5% d'obésité pour un total de 17.8% patients en surpoids. L'IMC a été calculé chez 23.3% des patients et inscrit sur une courbe de croissance dans 18.7% des cas.

Parmi les patients avec surpoids, 11.3% avaient des antécédents d'asthme, 6.5% avaient un antécédent ou un diagnostic de dépression et 9.7% subissaient de l'intimidation.

Parmi les patients avec surpoids, 25.8% étaeint identifiés comme souffrant d'embonpoint ou d'obésité, 64.9% ne recevaient aucune intervention, 21% recevaients des conseils en lien avec leurs habitudes de vie et 17.7% obtenaient une prescription de bilans paracliniques.

Les garçons recevaient moins souvent un diagnostic de surpoids que les filles (11.1% vs 35.3% OR 0.23 (0.06;0.92) P=0.04).

 

Conclusion

Notre étude a permis d'estimer la proprotion de patients avec obésité et embonpoint fréquentant le CMES et a démontré qu'une faible proportion des patients avec surpoids était identifée et prise en charge.

Description de la voie moléculaire impliquée dans la dégradation autophagique de l'α-synucléine médiée par PLK2.


Manel Dahmene1, Morgan Bérard1, Abid Oueslati1
1CHU de Quebec Research Center, Axe Neuroscience and Department of molecular medicine, Laval University, Quebec, QC G1V4G2, Canada.

La maladie de Parkinson (MP) est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer. Elle touche 2% de la population âgée de plus de 60 ans et 6,3 millions de personnes dans le monde. Les troubles moteurs de la MP sont, entre autre, causés par la perte progressive des neurones dopaminergiques de la substance noire pars compacta conduisant à un déficit en dopamine. Le marqueur pathologique de la MP est la présence d’inclusions protéiques intraneuronales appelées corps de Lewy ou « Lewy Bodies », dont l’alpha-synucléine (α-syn) est le composant protéique majoritaire. L’accumulation et l’agrégation de l’α-syn joue un rôle clé dans la pathogénèse de la MP. Ainsi, la diminution des niveaux protéiques de l’α-syn pourrait représenter une stratégie thérapeutique viable pour le traitement de cette pathologie. Cependant, les mécanismes cellulaires et moléculaires favorisant cette dégradation restent à élucider.

Dans cette étude, nous rapportons que les niveaux d'expressions de l’α-syn peuvent être réduits suite à sa phosphorylation par certains membres de la famille des Polo-like kinase (PLK). De façon intéressante, PLK2 et PLK3 phosphorylent l’α-syn sur son résidu sérine en position 129 et favorisent son élimination par la macroautophagie. Cette voie de dégradation exige l'interaction entre l’α-syn et la PLK. De plus, nos données démontrent que ce complexe protéique est ubiquitinylée suggérant que cette modification post-traductionnelle puisse faciliter sa reconnaissance sélective conduisant à une dégradation des deux protéines.

Pour conclure, notre étude fournit une description d’un nouvelle voie de dégradation de l’α-syn qui offre de nouvelles perspectives pour le développement de stratégies thérapeutiques visant à réduire l'accumulation de l’α-syn et sa toxicité cellulaire de façon spécifique.

 

 

 

Design, Development, and Validation of Ultra -thin Coating for Making Thin Stents Visible for X-ray Imaging


Samira Ravanbakhsh1
1Laval university

Misplacement of stents during positioning, corrosion, and failure of them after surgery are the problems of stenting and they could be decreased by monitoring them in the body. Medical imaging methods used for stent implantation are fluoroscopy and CT-scan, during the implantation and after implantation, respectively.  According to Beer-Lambert law, the visibility of stents depends on the thickness, material type, x-ray energy. The thickness of stents is different for the cardiovascular stents and neurovascular stents. Also, the stents have different geometrical shape and thickness for the adults and the kids. Consequently, the visibility of thinner stents constitutes a major critical challenge especially for the kids. One of the methods to solve this problem is coating the surface with dense radiopaque material. The coatings by necessity increase stent thickness and lead to change expansion dynamics and also body response, therefore, the thickness of coating must be as low as possible. The main goal of this study is to improve the visibility of thin stents for fluoroscopy by applying the ultra-thin layer of radiopaque and biocompatible material. Possible example of the elements required are iridium, rhenium, and platinum which are three high-density elements. For the measuring the radiopacity of the stents different methods are proposed such as using Beer-Lambert law or by comparing two x-ray image of the bare metal and coated stent. Beside this equation, a method would be proposed to measure the radiopacity of stents considering the effect of the body, age and weight of the patients. Finally, the coating would be characterized as the point of mechanical, biological and electrochemical properties.

Détection et quantification de protozoaires parasites dans le bassin versant du Lac Saint-Charles


Marie-Stéphanie Fradette1,2,3,5,6, Perrine Cruaud1,2,3,5,6, Caetano C. Dorea4,5, Manuel J. Rodriguez2,5, Alexander I. Culley1,3,6, Steve J. Charette1,3
1Institut de biologie intégrative et des systèmes, Université Laval 2Centre de recherche en aménagement et développement du territoire (CRAD) 3Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique, Faculté des sciences et de génie, Université Laval 4Département de génie civil, Université de Victoria 5Chaire de recherche en eau potable de l'Université Laval 6Viral Discovery and Ecology Laboratory

Les protozoaires parasites tels que Cryptosporidium sp. et Giardia sp. représentent un enjeu de santé publique.  Ces organismes, dont certaines espèces sont pathogènes pour l’humain, ont la capacité de produire des structures de dissémination rigides qui les rendent plus résistants aux stress environnementaux. Cependant, elles les rendent aussi plus tenaces face aux traitements de l’eau destinée à la consommation. Ainsi, le présent projet est mené dans l’optique de développer un protocole optimisé de détection de ces protozoaires à partir d’échantillons d’eau en utilisant une stratégie de biologie moléculaire. Cela a donc requis une recherche bibliographique vis-à-vis des études antérieures similaires, un choix de cibles géniques intéressantes pour ces deux eucaryotes, un design d’amorces pour celles-ci et la conception de séquences d’ADN synthétiques comme contrôles positifs. Par la suite, en guise d’échantillons, des filtres ont été sélectionnés parmi ceux générés lors de la compagne d’échantillonnage de 2016-2017 dans le bassin versant du Lac Saint-Charles.  De l’ADN environnemental a été extrait de ces filtres et des tests d’optimisation de la méthode de biologie moléculaire sont présentement réalisés. Jusqu'à présent, la spécificité réelle des amorces conçues a été évaluée par rapport à leur cible théorique sur l’ADN synthétique et la limite de détection de la méthode pour cet ADN a pu être déterminée. Le projet se poursuivra avec la mise au point d’une méthode d’extraction efficace de l’ADN à partir de ces microorganismes.

Détérioration cognitive à travers le spectre affectif-psychotique: une étude de cohorte chez des patients souffrant de dépression uni et bipolaire et de troubles schizoaffectifs bipolaires


Martin Roy1, Marie-Pierre Strippoli2, Caroline Vandeleur2, Elsa Gilbert1,4, Enrique Castelao2, Jean-Michel Aubry3, Pierre Marquet1,5,6, Martin Preisig2
1Centre de recherche CERVO 2Centre d'Épidémiologie Psychiatrique et de Psychopathologie, Département de psychiatrie, Centre hospitalier universitaire vaudois 3Département Santé mentale et psychiatrie, Hôpitaux Universitaires Genève 4École de psychologie de l'Université Laval 5Département de psychiatrie et de neurosciences, Université Laval 6L’Unité mixte internationale en neurodéveloppement et psychiatrie de l’enfant

Les troubles bipolaires (BP), schizo-affectifs, types maniaques (bipolaire) [CIM-10 F25.0] (SAB) et dépressifs majeurs (DM) sont très hétérogènes en termes de symptomatologie, de leur évolution et de la réponse au traitement. Cette hétérogénéité pourrait être associée à la grande variation dans les performances cognitives observées chez les patients. Le but de la présente étude est de comparer les performances cognitives des patients atteints de BP, de SAB, de DM et de participants contrôles orthopédiques par l’entremise d’un modèle multivarié considérant plusieurs facteurs confondants.

 

Les données de cette recherche, conduite dans le cadre de l’Unité mixte internationale en neuro-développement et psychiatrie infantile proviennent de l'étude familiale Lausanne-Genève et d’une étude de jeunes à haut-risque. Les patients BP (n= 61), SAB (n= 30) et DM (n= 50) sont évalués cliniquement avec la version française du DIGS à chaque trois ans pour une durée moyenne de suivi de 12 ans. Tous les patients ont une évaluation cognitive avec l’aide de la MATRICS et du Stroop Victoria.

 

À leur dernière évaluation cognitive complétée, l’index cognitif global montre que les patients SAB ont le score global le plus bas (T = 42) que les BPD (T = 47,2) et les MDD (T = 49,8). Un modèle de régression linéaire multiple ajustant pour plusieurs facteurs confirme que seuls les SAB et les BP sont statistiquement différents des contrôles (min. p<0.05). Ces patients montrent également des performances cognitives plus faibles dans des mesures cognitives spécifiques telles que la vitesse de traitement de l’information, la mémoire épisodique, l'attention/vigilance et l'inhibition.

 

Nos données confirment un profil cognitif globalement plus faible chez les patients atteints de BP ou SAB comparativement aux contrôles. Ces résultats soulignent que la présence de symptômes psychotiques concomitants à la manie et à la dépression dégrade la performance cognitive de manière additive.

Déterminants et Impact de l’Asymétrie Ventriculaire Gauche sur la Fonction Ventriculaire Gauche chez les patients atteints d’une Sténose Aortique - Résultats de l’étude PROGRESSA


Jérémy bernard1,2, Lionel Tastet1,2, Ezequiel Guzzetti1,2, Romain Capoulade3, Marine Clisson1,2, Mylène Shen1,2, Rémi Bédard2, Nancy Côté1,2, Marie Arsenault1,2, Élisabeth Bédard1,2, Philippe Pibarot1,2, Marie-Annick Clavel1,2
1Université Laval 2Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec 3Institut du Thorax - INSERM UMR 1087, University of Nantes

Introduction: L’asymétrie ventriculaire gauche (VG) est une caractéristique communément retrouvée chez les patients atteints de sténose aortique (SA) et elle serait liée à la sévérité de la SA. Toutefois, il existe une controverse sur les déterminants de l’asymétrie VG et sur son impact sur la fonction VG des patients avec SA.

Méthode(s): 155 patients avec SA et fraction d’éjection ≥50% ont été recrutés dans l’étude prospective PROGRESSA. Les patients ont eu une échocardiographie pour évaluer le remodelage et la fonction VG. L’asymétrie VG a été définie par une épaisseur de la paroi septale ≥13 mm et un ratio d’épaisseur des parois myocardiques opposées du VG >1.5. La fonction VG a été mesurée par la déformation longitudinale globale (DLG). Les patients ont eu une mesure du taux plasmatique des peptides natriurétiques de type B (NTproBNP),  marqueurs de stress myocardique.

Résultats(s): L’âge moyen était de 70±10 ans (76% hommes). L’asymétrie VG était présente chez 21% (n=33) des patients. Ceux-ci présentaient plus de comorbidités, notamment l’hypertension (85 vs 67%, p=0.04), la maladie coronarienne (48 vs 25%, p=0.01) et le diabète (27 vs 16%, p=0.12). Malgré une même sévérité hémodynamique (gradient moyen: 19±7 vs 19±9 mm Hg, p=0.82), les patients avec asymétrie VG avaient un NTproBNP plus élevé (médiane [25-75 percentiles]: 134 [87-337] vs 69 [39-132] pg/mL, p=0.0001) et une tendance pour une DLG diminuée (17.9 [16.6-19.5] vs 19.2 [17.4-20.7] |%|, p=0.07). En analyse multivariée ajustée pour les comorbidités et la sévérité de la SA, seuls le diabète et le NTproBNP étaient associés à l’asymétrie VG (tous p≤0.03). De plus, ajusté pour les comorbidités et la sévérité de la SA, l’asymétrie VG était un prédicteur indépendant d’une DLG réduite (p=0.04).

Conclusions(s): Cette étude suggère que l’asymétrie VG n’est pas directement liée au degré de sévérité de la SA, mais plutôt au milieu métabolique du VG. De plus, cette asymétrie serait un marqueur de dysfonction VG.

Détermination du mode d’action de la protéine Yurt dans la polarité épithéliale chez Drosophila melanogaster


Cornélia Biehler1, Patrick Laprise2
1Université Laval 2CRC et axe oncologie

La polarisation apico-basale des cellules épithéliales est cruciale pour le maintien de l’intégrité des tissus épithéliaux et sa perte contribue à la progression tumorale. Deux déterminants majeurs de cette polarité sont les protéines Crumbs (Crb) et Yurt (Yrt). Yrt lie directement Crb, une protéine transmembranaire apicale, et contribue à la régulation négative de la croissance du domaine apical. La kinase apicale aPKC a un rôle central dans cette régulation puisque Yrt et aPKC régulent finement Crb par un antagonisme mutuel. Notre objectif est de démystifier le mécanisme par lequel Yrt contrôle les fonctions de Crb et d’élucider l’implication d’aPKC dans ces activités.

L’expression d’une forme hyperactive de Yrt (Yrt5A) dans les embryons de drosophile engendre deux phénotypes, soit une perte quasi-totale de Crb membranaire dans certaines cellules ou une forte constriction apicale résultant à une agrégation de Crb dans les cellules restantes. Ces phénomènes sont supprimés lorsque Crb est mutée au niveau de son site de liaison à Yrt, suggérant que ces phénotypes dépendent de leur interaction. L’interactome génétique et physique in vivo de Yrt a révélé que yrt/Yrt interagit avec des sous-unités clés du complexe AP2 qui est impliqué dans l’endocytose de Crb. L’inhibition de l’endocytose restaure partiellement l’expression membranaire de Crb dans les embryons Yrt5A. Les agrégats de Crb sont relâchés lorsque l’on traite ces embryons à la blebbistatine, un inhibiteur de la myosine. La co-expression d’un dominant actif d’aPKC avec Yrt5A permet une restauration cytoplasmique de Crb dans certaines cellules mais les agrégats de Crb restent présents.

Ces résultats suggèrent que Yrt est impliquée dans deux mécanismes cellulaires distincts pour réguler Crb via une liaison directe Yrt-Crb: Yrt induit l’endocytose/dégradation de Crb contrôlé par la kinase aPKC qui a la capacité d’inhiber sa dégradation, et Yrt favorise l’activité de la myosine pour générer la constriction apicale.

Déterminer la structure des réseaux de neurones en utilisant le poisson zèbre


Jean-Christophe Rondy-Turcotte1
1Sentinelle Nord

Il est important de mieux comprendre les schémas de connexions entre les différents neurones du cerveau à fin d'améliorer notre compréhension de son fonctionnement. Cependant il est impossible d'accomplir cette tâche directement, les connexions étant trop difficiles à examiner et interpréter avec un microscope.

 

Une approche indirecte consiste à utiliser les larves de poisson zèbre, des créatures transparentes ayant un réseaux de neurones dont l'activité neuronale est facile à observer. En mesurant les décharges de calciums causées par l'activité neuronale avec l'aide d'un marqueur qui rend le calcium fluorescent, nous voyons les moments où chaque neurone s'active. Cette information rend possible de faire l'analyse statistique du réseau au complet, et donc de déterminer la structure la plus probable de connexion des neurones. Nous croyons que la compréhension de structures de neurones chez ces créatures nous donne accès à des notions fondamentales de l'organisation des réseaux neuronaux chez l'humain.Cette approche amène le problème suivant: comment utiliser les variations de fluorescence pour obtenir les moments d'activités de chaque neurone de façon précise, à travers le bruit élevé inhérent à la fluorescence, la faible fréquence d'acquisition de données et le grand nombre de neurones mesurés.

 

Mon travail consiste à utiliser des chaînes de Markov à états cachés pour traiter chaque enregistrement de fluorescence calcique. Pour chaque enregistrement, la séquence de potentiels d'action la plus probable est déterminée. À cette fin j'ai optimisé un algorithme qui permet d'obtenir un bon compromis entre le risque de fausses détections et celui de ne pas détecter des potentiels d'action. Ce travail fournira les données utilisées pour comprendre les structures de neurones des larves de poisson zèbre.

Development and internal validation of a hospital indicator of resource use intensity for injury admissions


T.V. Porgo1,2, L. Moore1,2, S. Berthelot2,3, T. Stelfox4, P. Cameron5, E.C. David6
1Axe Santé des populations et pratiques optimales en santé (traumatologie-urgence-soins intensifs), Centre de Recherche du CHU de Québec - Hôpital de l’Enfant-Jésus, Université Laval, Québec (QC), Canada 2Department of social and preventative medicine, Université Laval, Québec (Qc), Canada 3Department of family medicine, Université Laval, Québec (QC), Canada 4Departments of Critical Care Medicine, Medicine and Community Health Sciences, O’Brien Institute for Public Health, University of Calgary, Calgary (AB), Canada 5Department of Epidemiology and Preventive Medicine, Monash University, Melbourne, Australia 6Department of Surgery, University of British Columbia, Vancouver (BC), Canada

Introduction: Significant inter-provider variations in risk-adjusted resource use have been observed for injury admissions in Canada, suggesting that injury care may be related to factors beyond patient needs. We currently lack tools to evaluate resource use intensity for injury care.

 

Objective: To develop and internally validate a hospital indicator of resource use intensity for injury admissions.

 

Methods: We performed a retrospective cohort study including adults admitted to any of the 57 adult trauma centers in the inclusive, mature Quebec trauma system from 2014 to 2016 (n=31,069). We extracted data from the trauma registry and hospital financial reports. We estimated resource use with activity-based costing. Candidate variables for the risk adjustment model were selected using bootstrap resampling. We assessed model validity with the optimism-corrected coefficient of determination (r2 versus r2*) and a smoothed plot of observed versus predicted costs. We assessed temporal validity by fitting the final model to each year of data (r2). We used a funnel plot with 3 standard deviation control limits to identify hospital outliers in the concern zone.

 

Results: The risk-adjustment model explained 21% of the variation in resource use (r2 = r2* = 21%), calibration was excellent (intercept = 0, slope = 1) and temporal validity was high with yearly r2  = 22-23%. Median resource use was $5014 (Quartile 1 and 3: $3045-$8762). Eleven centers had higher than expected resource use and five centers had lower than expected resource use.

 

Conclusions: We propose an algorithm that can be applied to trauma registries to produce a hospital indicator of resource use intensity for injury admissions. This indicator could be reproduced alongside indicators of processes and clinical outcomes to prompt targeted exploration of potential areas for improvement in resource use for injury admissions.

Development and validation of a screener for diet quality in a French-Canadian population.


Jacynthe Lafrenière1,2, Stéphanie Harrison1,2, Danielle Laurin1,3, Chantal Brisson1,3, Denis Talbot1, Patrick Couture1,4, SImone Lemieux1,2, Benoît Lamarche1,2
1Université Laval 2Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels 3Centre recherche du CHU, Hôpital Saint-Sacrement, Québec 4Centre de recherche du CHU, CHUL, Québec

Objectives: To develop and validate a short self-administered questionnaire to screen individuals with low diet quality based on the Alternative Healthy Eating Index (AHEI).

Methods: A total of 1643 adults (44.6 ±14.4 y) completed a validated web-based food frequency questionnaire (webFFQ). In a subsample of 940 individuals, height, weight, body composition, blood pressure as well as glycemic and lipid profile were measured. The AHEI, a score predictive of chronic disease risk, calculated from the webFFQ data was used to arbitrarily classify the diet as adequate (AHEI score ≥65/110) or inadequate (AHEI score <65/110). The screener was built using a classification and regression tree (CART) approach based on individual answers to the 150 questions of the webFFQ among individuals considered to have plausible energy intake (ratio of reported energy intake to basal metabolic rate ≥1.2 and <2.4; n=1040). A second cohort of 3345 adults (66.5 ±6.4 y) was used to validate the predictive values of the diet quality screener. 

Results: The decision tree yielded by the CART approach included sequences of 3 to 6 binary questions. In the development sample, the area under the Receiver Operating Characteristic (ROC) curve was 0.92, with sensitivity, specificity and agreement values of 89.5%, 83.9% and 87.2%. Individuals classified as having adequate diet based on the screener were significantly older, had lower BMI, percent body fat and waist circumference (all P<0.001), and had lower blood pressure, triglycerides, cholesterol/HDL ratio and fasting insulin as well as higher HDL-cholesterol concentrations (all P<0.05). Similar results were observed in the validation sample, although overall performance of the screener was slightly lower, with an area under the ROC of 0.79 and sensitivity, specificity and agreement values of 73.0%, 69.0% and 71.3%.

Conclusion: The CART approach yielded a simple and rapid screener that identifies individuals at risk of having diet of poor quality.

Development of a community pharmacy-based intervention to enhance adherence to adjuvant endocrine therapy in women with non-metastatic breast cancer


Mauranne Labonté1,2, Laurence Guillaumie2,3, Anne Dionne1,2,4, Julie Lemieux2,4, Michel Dorval1,2,4,5, Hermann Nabi1,2,5, Louise Provencher2,4, Sophie Lauzier1,2,4,5
1Faculté de pharmacie, Université Laval 2Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval 3Faculté des sciences infirmières, Université Laval 4Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia, CHU de Québec-Université laval 5Équipe de Recherche Michel-Sarrazin en Oncologie psychosociale et Soins palliatifs (ERMOS)

Objectives/Purpose. Adjuvant endocrine therapy (AET) is an oral medication prescribed for 5 or 10 years to women with hormone-sensitive breast cancer to reduce recurrence risks. However, AET adherence is suboptimal and community pharmacists have the potential to support women with this treatment. Our objective is to develop a pharmacy-based intervention to enhance AET adherence.

 

Methods. The six-step approach of Intervention Mapping was used to develop the intervention: (1) identification of factors influencing AET adherence; (2) formulation of objectives; (3) selection of intervention methods and strategies; (4) planning of sequence and content; (5) implementation and (6) evaluation of the intervention. A working committee including researchers, clinicians, and women who had AET was involved at each step.

 

Results. The intervention was developed based on women’s needs identified through a qualitative study (n=43) (step 1). Specific objectives of the intervention are: understanding AET, coping with side effects, establishing a routine and keeping the motivation (step 2). Principles of motivational interviewing guide the pharmacist counselling (step 3). The intervention is brief (<5 min) and tailored to AET trajectory (initiation or follow-up) and woman’s needs. Pharmacists are trained through a specifically designed web course and use standardized tools to provide their counselling (step 4).

 

Conclusion and clinical implications. Acceptability and feasibility of the intervention will be evaluated in a pilot study (step 5). A randomized trial will then be planned based on the results obtained (step 6). The collaborative development of the program with rigorous pilot testing will increase its potential of being implementable and effective.

Développement d'un système d'imagerie pour détecter et évaluer la réponse pharmacologique des cellules cancéreuses de la prostate à partir de sang de patient


Audrey Champagne1,2, Bertrand Neveu1,2, Pallavi Jain1,2, Frédéric Pouliot1,2
1Département de chirurgie (Urologie), Faculté de médecine, Université Laval 2Laboratoire d'Uro-oncologie expérimentale, Centre de recherche sur le cancer, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, L'Hôtel-Dieu de Québec, CHU de Québec-Université Laval

CONTEXTE: Dans les dernières années, de nouveaux traitements antiandrogéniques ont permis d’augmenter la survie globale des patients atteints d’un cancer de la prostate (CaP) résistant à la castration. Cependant seulement 20 à 60% des patients répondent à ce type de traitement. Étant donné que le niveau circulant de PSA est le seul indicateur de réponse au traitement et qu’il est seulement évalué trois mois après le début de la thérapie, il est primordial de développer un test permettant de prédire la réponse aux antiandrogènes (AA). Les cellules tumorales circulantes (CTC), cellules relâchées dans la circulation par la tumeur pouvant être récoltées de manière non invasive, représentent une alternative à fort potentiel en tant qu’outil prédictif. OBJECTIFS: Évaluer le potentiel diagnostique de notre nouvelle technologie d'imagerie moléculaire par bioluminescence (IMBL) pour détecter les CTC de patients atteints d’un CaP et évaluer leur réponse aux AA. MÉTHODES: En utilisant différents systèmes rapporteurs adénoviraux spécifiques, nous allons 1) vérifier leur capacité à évaluer l'activité du récepteur aux androgènes (AR) de cellules dérivées de lignées cellulaires de CaP après exposition aux AA et 2) tester la capacité de notre système d’IMBL à détecter des CTC de patients atteints d’un CaP. RÉSULTATS: 1) Notre système est spécifique au CaP et peut évaluer de façon dynamique l’activité transcriptionnelle du AR lors d’un traitement aux AA. 2) Nous avons été en mesure de détecter plusieurs CTC chez des patients atteints d’un CaP pour un maximum de 43 cellules/7 ml de sang alors que seulement un maximum de 2 cellules/7 ml de sang ont été détectées chez des personnes saines (contrôle négatif). L’identité des CTC a été confirmée par immunofluorescence. CONCLUSION: La combinaison de notre système de détection des CTC avec celui évaluant la réponse aux AA nous permettra de personnaliser la prise en charge thérapeutique des patients atteints de PCa.

Développement d’un modèle de peau endothélialisée pour l’étude des plaies cutanées diabétiques


Thiéry De Serres-Bérard1, Sabrina Bellenfant1, Marie-Josée Beaudet1, Yvan Douville1, François Berthod1
1Université Laval

Introduction : Les patients diabétiques développent fréquemment des plaies chroniques pouvant mener à une amputation des membres inférieurs.  Il a été montré que les fibroblastes diabétiques ont un profil de sécrétion de facteurs de croissance altéré, ce qui peut nuire à la guérison des plaies en diminuant l’angiogenèse et la reépithélialisation par les kératinocytes. Les recherches sur les fibroblastes et les kératinocytes diabétiques humains sont principalement effectuées avec des cultures monocouches peu représentatives de l’environnement in vivo. Notre hypothèse propose qu’un modèle de peau reconstruite à partir de cellules provenant de patients diabétiques pourrait permettre de mieux comprendre la pathogenèse des ulcères diabétiques. Méthode : Nous avons mis au point un modèle de peau reconstruite à partir de fibroblastes et de kératinocytes de patients sains ou diabétiques. L’ajout de cellules endothéliales dans le modèle a permis la formation d’un réseau microvasculaire alors que l’induction d’une plaie dans l’épiderme a permis d’observer le processus de reépithélialisation par les kératinocytes. Certains facteurs de croissance sécrétés par les peaux reconstruites ont également été quantifiés par ELISA. Résultats : Les peaux diabétiques reconstruites avaient une capacité beaucoup plus faible à reépithélialiser les plaies que les peaux saines (n=3, p< 0.0001), en plus de mener à la formation d’un réseau microvasculaire moins développé. Les peaux reconstruites diabétiques avaient également un profil de sécrétion de facteurs de croissance différent des contrôles sains, comme une moins grande sécrétion de NGF (n=6, p< 0.0001 ). Conclusion : Les peaux reconstruites avec des cellules diabétiques reproduisent plusieurs phénomènes caratéristiques des plaies diabétiques, telles une déficience de l’angiogenèse et de la reépithélialisation. Ce modèle pourrait donc servir à cribler des molécules thérapeutiques pour le traitement de plaies chroniques.

Développement par génie tissulaire d’un tube nerveux autologue pour réparer les transsections des nerfs périphériques


Alexane Thibodeau1, Chantal Fauvel1, Todd Galbraith1, Hélène Khuong1, François Berthod1
1LOEX, centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, département de Chirurgie, Université Laval

CONTEXTE ET OBJECTIFS Les transsections nerveuses provoquent des déficiences sensitives et motrices pouvant conduire à une perte de sensibilité tactile et une paralysie complète des membres. Lorsque le déficit nerveux est trop large pour permettre une suture directe, une autogreffe nerveuse est pratiquée, mais induit un déficit clinique au site de prélèvement et ne permet pas une récupération fonctionnelle complète. Notre objectif est de fabriquer un tube nerveux vivant complètement autologue dans lequel un réseau de capillaires sera développé in vitro par ensemencement de cellules endothéliales (CE) afin de favoriser une vascularisation rapide du greffon après transplantation. Des cellules de Schwann (CS) seront ensemencées dans les tubes nerveux pour permettre une croissance optimale des neurites et ainsi favoriser la migration axonale. MÉTHODES ET RÉSULTATS Le tube nerveux est constitué d’un tube interne, composé par un feuillet de fibroblastes (avec ou sans CE) enroulé sur lui-même pour former un tube plein de 1,5 mm de diamètre, et enrichi (ou non) en CS entouré d’un tube externe décellularisé. Les tubes nerveux humains sont implantés chez des rats RNU immunodéficients pour combler un déficit du nerf sciatique de la patte postérieure de 15 mm. Le remodelage du greffon est suivi en quantifiant la migration axonale par marquage en immunofluorescence des neurofilaments M et H après 2, 4 et 8 semaines d’implantation. Les greffons enrichis en cellules endothéliales et de Schwann devraient permettre une meilleure migration axonale grâce à une vascularisation plus rapide du greffon. CONCLUSION En produisant des tubes vivants entièrement autologues susceptibles de libérer des facteurs de croissance neurotrophiques et d’accélérer la vascularisation du greffon grâce à un réseau microvasculaire préétabli, nous espérons développer une nouvelle approche thérapeutique personnalisée pour améliorer le traitement des blessures des nerfs périphériques.

Diabète de type 2 chez les immigrants: stratégies efficaces pour faciliter ou optimiser l’implication des immigrants dans les politiques de santé visant à améliorer la capacité d’autogestion du diabète de type 2


Gisèle Ntanda1,2, Joyce M.Dogba2
1Faculté des sciences infirmières, université Laval 2Département de médecine familiale et de médecine d’urgence/ Secteur Recherche du Vice-décanat de la pédagogie et du développement professionnel continu

Considéré comme une épidémie mondiale, le diabète de type 2 touche inégalement les populations. Comparativement avec la population générale, les immigrants présentent un risque élevé de développer le diabète de type 2 et seule une faible proportion d’immigrants est capable d’autogérer efficacement leur maladie [1]. Toutefois, les données probantes démontrent que l’autogestion du diabète peut être améliorée par l’implication des patients dans la prise des décisions concernant leurs soins de santé [2, 3]. L’implication des patients, en particulier des immigrants, apporte une valeur ajoutée dans la gestion du diabète et de ses complications [4, 5]. Malheureusement, le nombre d’implications des immigrants demeure faible [6, 7]. Ce projet de recherche vise à comprendre les expériences des immigrants dans l’autogestion du diabète afin d’identifier, de façon conjointe avec les immigrants vivant avec le diabète de type 2, des stratégies susceptibles d’optimiser leur implication dans le développement d’interventions d’autogestion du diabète. Sur le plan scientifique, la mise en oeuvre de ce projet contribuera à la production des connaissances en sciences de la santé en proposant de stratégies efficaces pour faciliter et optimiser l’implication des immigrants dans les politiques de santé. Il apportera un éclairage essentiel aux acteurs de promotion de la santé œuvrant auprès de la population immigrante en permettant d’améliorer les interventions. Il permettra également de valoriser les savoirs expérientiels en donnant la parole aux immigrants. Sur le plan social, ce projet contribuera à (i) identifier les meilleures façons d’optimiser l’implication des immigrants vivant avec le diabète dans les interventions visant à améliorer leur capacité d’autogestion et (ii) identifier les barrières et les facilitateurs en lien avec cette implication afin d’orienter les décideurs et les professionnels de la santé dans le développement et la mise en œuvre des politiques. 

Differential effects of fear conditioning on sucrose consumption in binge eating prone and binge eating resistant rats


Zhi Fei Li1,2, Geneviève Guèvremont11, Sandrine Chometton1, Arojit Mitra1,2, Elena Timofeeva1,2, Igor Timofeev2,3
1Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, 22Département de psychiatrie et neurosciences, Université Laval 3Centre de Recherche CERVO

Introduction: Our lab developed a rat model of binge eating disorder (BED). During the phenotyping process, binge eating prone (BEP) rats took more sucrose than binge eating resistant (BER) rats, and BEP rats further increased sucrose intake after stress.

Objectives: In this study we aimed: 1) to verify compulsive eating in BEP rats, 2) to explore the impacts of palatable food on the response to fear conditioning.

METHODS: 1) In the modified light/dark box, a sucrose solution was available in the illuminated open area, but not in the dark closed box. 2) In the behavioral cage, we first measured the sucrose intake without stress (Appetitive Sessions). After that, we paired tones with mild foot shocks (Training Sessions).  Finally, we measured the fear response (freezing) and sucrose intake under the conditioned fear without foot shock (Test Session).

Results: 1) In the light/dark box, BEP rats took more sucrose than BER rats. 2) The latency to start feeding was shorter and the sucrose consumption was larger in BEP rats as opposed to BER rats during appetitive sessions. BEP and BER rats showed comparable fear response during training sessions. In the test session, with access to sucrose BEP rats had significantly less freezing time than BER rats, but not without sucrose. We found that BEP rats took more licks than BER during the tones.

Conclusion: BEP rats demonstrated robust compulsivity for sucrose consumption under both naturally stressful situation and conditioned fear.  Since the BEP and BER rats are equally stressed by the foot shock or aversively conditioned cues, the results indicate that sucrose may has more relieving effects on the negative emotion in BEP rats. Based on the behavioral phenomena, we can expect some abnormal neural activities in BEP rats, which is a subject of our ongoing study.

Disinhibition in the hippocampal CA1 area as a therapeutic target for improving cognition in aging


Ruggiero Francavilla1, Alexandre Guet-McCreight2,4, Frances K. Skinner2,3,4, Lisa Topolnik1
1Neuroscience Axis, CHU de Québec Research Center – Université Laval; Dept. Biochemistry, Microbiology and Bio-informatics, Laval University, Québec, PQ, Canada 2Krembil Research Institute, University Health Network 3Department of Medicine (Neurology), University of Toronto, Toronto, ON, Canada 4Department of Physiology, University of Toronto, Toronto, ON, Canada

Today, the world’s population is experiencing a substantial increase in life expectancy in parallel with an augmented risk for age-related neurodegenerative disorders. Cortical inhibitory circuits are at the basis of learning and memory processes and thus represent potential targets for studying circuit mechanisms of age-related cognitive decline. Interneuron selective interneurons (ISs), through the executive control of inhibitory interneurons, provide network disinhibition, which is essential for a higher level of coordination of cortical activity. Interestingly, disinhibitory circuits formed by the ISs show early abnormalities in age-related pathologies. Also, in the aged hippocampus of mice with cognitive decline, local hyperactivity of pyramidal neurons have been reported, but the role of ISs in these processes remains unstudied. Here, using a combination of morphological analysis, whole-cell patch-clamp recordings in acute hippocampal slices and behavioral screening in vivo, we examined the impact of aging on the morphological and physiological properties of ISs and, accordingly, on their downstream neuronal targets. Our data showed that while the number and morphological parameters of ISs remained unchanged throughout the animal lifespan, their physiological properties underwent age-specific modifications, which led to increased inhibition of interneurons targeted by these cells.  IS multi-compartment models were able to capture these modifications by simulating a down-regulation of the fast delayed rectifier K+ channel conductances in ISs. These circuit changes correlated well with spatial memory deficits in the object-place memory task. Our data show that, although disinhibitory interneurons represent the minority in cortical inhibitory circuits, their age-dependent modifications position them to be interesting targets for focused cognition-improving therapy during aging and age-related neurodegenerative diseases.

Dissection génétique de DSCAM dans le circuit locomoteur spinal


Louise Thiry1, Frédéric Bretzner1,2
1Centre de recherche du CHU de Québec, CHUL, Axe Neurosciences 2Département de Psychiatrie et Neurosciences, Faculté de médecine, Université Laval

OBJECTIF : DSCAM est une molécule d’adhérence cellulaire impliquée dans le développement des réseaux neuronaux. Récemment, nous avons montré que les souris mutantes DSCAM2J (mutation systémique) présentent des problèmes de coordination locomotrice associés à des changements anatomiques et neurophysiologiques dans le circuit locomoteur spinal. À l’aide de la technologie cre-lox, nous proposons ici d’identifier et de caractériser la contribution de différentes populations interneuronales spinales affectées par la mutation de DSCAM. MÉTHODES : Pour cela, nous avons étudié la locomotion à l’aide de moelles épinières isolées de souris néonatales ayant une mutation conditionnelle de DSCAM dans les interneurones excitateurs ou inhibiteurs (vGluT2-cre;DSCAMf/f ou VGAT-cre;DSCAMf/f). RÉSULTATS : Les moelles épinières isolées de souris néonatales VGluT2-cre;DSCAMf/f présentaient des épisodes anormaux de synchronisation dans les activités des racines ventrales gauches et droites durant la locomotion fictive. Ces défauts fonctionnels étaient associés à une augmentation du nombre d’interneurones commissuraux excitateurs. Au contraire, la mutation de DSCAM dans les interneurones inhibiteurs induisait des problèmes de coordination fléchisseur/extenseur, associés à une augmentation du nombre d’interneurones commissuraux inhibiteurs. CONCLUSIONS : En résumé, la mutation conditionnelle de DSCAM dans les interneurones excitateurs ou inhibiteurs spinaux entraîne un déséquilibre entre excitation et inhibition induisant des défauts de coordination gauche/droite ou fléchisseur/extenseur, respectivement. Nos expériences de traçage et d’immunomarquage nous permettront d’identifier génétiquement les populations interneuronales spinales impliquées dans le contrôle de la coordination gauche/droite ou fléchisseur/extenseur nécessaires à la locomotion.

Données préliminaires sur la recherche de gènes modificateurs par séquençage d’exome dans des formes familiales de maladie de Paget liées à la mutation SQSTM1/P392L.


Mariam Dessay1, Maxime Vallée1, Arnaud Droit1, Jacques P. Brown1,2,3, Laëtitia Michou1,2
1CHU de Québec-Université Laval Research Centre, Quebec (Quebec) Canada 2Department of Medicine, Université Laval, Quebec (Quebec) Canada 3Department of Rheumatology, CHU de Québec-Université Laval, Quebec (Quebec) Canada

CONTEXTE ET OBJECTIFS : La maladie osseuse de Paget (MP) est caractérisée par une accélération du remodelage osseux. La cause exacte est inconnue, mais les facteurs génétiques et environnementaux sont importants. La mutation SQSTM1/P392L a été décrite dans 46% des formes familiales avec une forte pénétrance ≥ 80% après 60 ans. Dans notre cohorte, nous avons identifié deux grandes familles chez lesquelles coexistent des patients atteints de la MP porteurs de la mutation SQSTM1/P392L ou non dans la même fratrie, suggérant la présence d’un gène modificateur. L’objectif de cette étude était de rechercher un gène modificateur dans des familles de MP liées au gène SQSTM1 par analyse de l’exome entier. MATÉRIEL ET MÉTHODES : Un séquençage de nouvelle génération par le Hiseq 2500 avec le protocole Agilent XT a été effectué chez quatre patients pagétiques non mutés dans SQSTM1 appartenant à deux familles, et qui ont au moins un membre de la fratrie ayant la mutation SQSTM1/P392L. L’analyse bio-informatique des données brutes a recherché des variants rares les plus potentiellement pathogènes suivi d’une analyse de la ségrégation intra-familiale du second variant. RÉSULTATS : Le séquençage d’exome nous a permis d’identifier 112 variants (sur 2284 variants) dans 106 gènes impliqués dans le métabolisme osseux, principalement ZNF440 (facteur de transcription), MICALC (processus cellulaires des cellules mésenchymateuses), PEX5 (importation des protéines peroxysomales régulateurs de l'autophagie), MST1L (activité endopeptidase de type sérine), KRT18 (associations avec les gènes d'adhésion cellulaire, la cytokératine, le métabolisme et les gènes des métalloprotéines).Un reséquençage de ces 106 gènes vient d’être effectué et l’analyse bio-informatique est en cours. CONCLUSION: Cette analyse de l’exome nous a permis de détecter plusieurs variants candidats d’intérêt dont l’effet modificateur sur les phénotypes pagétiques dans ces familles sera à confirmer dans la suite du projet.

Dyslexie chez les étudiants de niveau universitaire


Virginie Roy1
1Faculté d’aménagement, d’architecture, d’art et de design

La cause congénitale de la dyslexie a été à maintes reprises étudiée en neuropsychologie cognitive, en neuroscience et en génétique donnant lieu à une littérature vertigineuse et souvent contradictoire. Qui plus est, elle se focalise presque exclusivement sur la taxonomie de la dyslexie. On ne recense donc à ce jour qu’un nombre minime d’études s’intéressant aux stratégies compensatoires de l’adulte dyslexique. Par ailleurs, outre le manque de perspective sur la façon dont les étudiants dyslexiques conjuguent avec leurs difficultés en lecture et leurs travaux scolaires, seulement quelques chercheurs se sont intéressés au retentissement psychiatrique et psychocognitif de la dyslexie sur l’étudiant (réel enjeu clinique et thérapeutique en pédopsychiatrie). En somme, le dyslexique suscite encore une certaine incompréhension dans la population générale. Cette incompréhension semble provenir d’un manque de données substantielles sur (1) les stratégies compensatoires de lecture et d’apprentissage du dyslexique et (2) les troubles psychiatriques et psychocognitifs sous-jacents à la dyslexie.

 

La recherche propose ainsi un tableau compréhensif, d’une part, des processus cognitifs engagés en compréhension de texte chez l’étudiant dyslexique (et, par le fait même, de ses stratégies compensatoires de lecture et d’apprentissage) et, d’autre part, des traits psychiques et comportementaux de ce dernier.

E-santé et santé durable en action


Réza MOHAMMADI1
1Université Laval

La santé connectée est constituée d’un ensemble de solutions technologiques (dispositifs médicaux, capteurs et applis mobiles) qui permettent de mesurer des paramètres médicaux (ex. rythme cardiaque) ainsi que des paramètres liés à l’activité physique ou au bien-être (ex. nombre de pas, nombre de calories brûlées, qualité du sommeil). L’usage des outils digitaux fait naître un grand espoir pour l’amélioration de la santé et du bienêtre des individus avec l’idée du corps quantifié (quantified self) et de la santé surveillée. Pour autant, l’e-santé représente un vrai paradoxe d’un côté  la littérature démontre les bénéfices de l’e-santé, les évaluations des nouveaux marchés s’y expriment en milliards dollars, un discours consensuel réunit pouvoirs publics, industriels, représentants des patients et professionnels de santé pour engager le Canada sur l’e-santé. Pourtant, force est de constater que l’usage réel est timide et surtout que les perspectives restent incertaines » . De plus, les entreprises innovantes dans le domaine de la e-santé doivent à la fois intégrer les évolutions rapides des technologies qu’elles proposent tout en favorisant leur appropriation. Les processus d’évaluation des programmes de soin doivent alors être repensés pour tenir compte du rôle plus actif du patient et de la nouvelle relation qui en découle entre patient et professionnels de santé. L’objectif de cette thèse sera alors de mieux appréhender la question des usages dans le domaine de la e-santé avec la mise en place d’un véritable observatoire des projets de e-santé et des usages à la fois pour les professionnels de santé, les startups et les usagers/citoyens. Cet observatoire sera établi dans un premier temps à l’échelle régionale afin de mieux appréhender les parties prenantes et les attentes en matière d’e-santé. Une méthodologie à la fois qualitative et quantitative sera mise en place afin de comprendre en profondeur les usages mais aussi de les quantifier et les cartographier. 

Échantillonneur d’air liquide et biais sur la diversité microbienne


Joanie Lemieux1,2, Marc Veillette1,2, Nathalie Turgeon1,2, Caroline Duchaine1,2
1Université Laval 2IUCPQ - Institut universitaire de Pneumologie et Cardiologie de Québec

Les échantillonneurs d’air sont indispensables en aérobiologie afin de concentrer et analyser le contenu microbien de l’air. L'air très chargé en particules biologiques que sont les bioaérosols peut contenir des microorganismes pathogènes comme des bactéries, des moisissures et des virus.

 

Les échantillonneurs de type liquide sont couramment utilisés et impliquent une perte du liquide d’échantillonnage (évaporation) qui a lieu pendant la capture des bioaérosols. La perte de microorganismes pendant ce phénomène par une possible ré-aérosolisation est mal comprise. L'implication de l’évaporation et de la ré-aérosolisation dans la variation des résultats et du biais possible induit n'a jamais été étudiée. Ce projet vise à caractériser la perte en quantité et en diversité lors de l’utilisation d’un échantillonneur d’air de type liquide, le SKC BioSampler (SKC Inc).

 

L’hypothèse principale est que l’évaporation présente dans le SKC BioSampler lors de l’échantillonnage cause des biais quant à la quantification des bactéries totales présentes dans l’air et dans l’étude de la diversité microbienne.

 

Le SKC BioSampler est évalué in vitro en inoculant son récipient de collection avec un consortium bactérien en concentration connue. Une cassette contenant un filtre est branchée à sa sortie d’air afin de récolter ce qui est possiblement perdu.

 

Les résultats montrent que la combinaison du phénomène d’évaporation et de ré-aérosolisation fait en sorte que la concentration finale en bactéries totales dans le volume de collection résiduel n’est pas réellement différente de la concentration initialement inoculée dans le récipient. Il n’y aurait donc pas de biais quant à la quantification des bactéries. Toutefois, la biodiversité résiduelle est sans doute altérée par ce phénomène puisque les microorganismes ne semblent pas tous perdus ou concentrés de la même façon.

Édition génomique in vivo en utilisant un système CRISPR-Cas génétiquement modifié


Daniel Agudelo1,2, Sophie.Carter@crchudequebec.ul 2, alexis.duringer.1@ulaval.ca 1,2, jeremy.loehr.1@ulaval.ca 2, Yannick.Doyon@crchudequebec.ul 1,2
1Université Laval 2Centre de recherche du CHU de Québec

Le large éventail d'activités présentées par les systèmes CRISPR-Cas a conduit à des innovations biotechnologiques qui sont destinées à transformer le développement thérapeutique en santé humaine. Par conséquent, la caractérisation complète de distinctes protéines associées au CRISPR est hautement souhaitable. Ici, nous élargissons le répertoire des nucléases en édition génique en utilisant une orthologue des protéines Cas9 utilisées actuellement. Nous avons défini les séquences fonctionnelles du Protospacer adjacent motif (PAM) et les variables requises pour une édition génomique robuste et efficace in vitro. L’expression de composants CRISPR-Cas9 à partir d'un seul vecteur viral adénoassocié (AAV) dans le foie néonatal a permis de sauver de la létalité un modèle murin de tyrosinémie héréditaire de type I démontrant une activité de clivage efficace in vivo. Ainsi, nous avons identifié une puissante protéine Anti-CRISPR permettant de réguler l’activité orthogonale entre la Cas9 de S. Aureus, utilisée largement in vivo, et la Cas9 de cette étude. Ce travail élargit la gamme de ciblage et la polyvalence des enzymes CRISPR-Cas, ce qui permettra d’augmenter les options lors du développement thérapeutique par édition génique.

Effect of a rehabilitation program on performance-related musculoskeletal disorders in orchestral musicians - a pilot randomised controlled trial


Marianne Roos1,2, Jean-Sébastien Roy1,2
1Université Laval 2Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS)

Introduction: The lifetime prevalence of performance-related musculoskeletal disorders (PRMDs) in professional instrumental musicians is very high (62-93%).

Objective: To explore the feasibility and effect of a rehabilitation program on the PRMD symptoms and functional limitations of orchestral musicians.

Methods: Thirty orchestral musicians with and without PRMDs were evaluated at baseline (T0) and 11 weeks (T1). Following T0, participants were randomly allocated to the exercise group (EG; n=15) or the control group (CG; n=15). EG members completed a rehabilitation program including a presentation on musicians’ occupational health, an 11-week home exercise program and 3 supervised exercise sessions. CG participants received no intervention. The Musculoskeletal Pain Intensity and Interference Questionnaire for orchestra Musicians (MPIIQM) measured symptom intensity and functional limitations, while the Nordic Musculoskeletal Questionnaire (NMQ) measured symptom prevalence and frequency. The effect of the program was determined with 2-way mixed-model analyses of variance for the MPIIQM, and nonparametric analyses for the NMQ.

Results: EG adherence was 97.7% for the supervised sessions and 89% for the home exercise program. There were no dropouts. Significant group-time interactions were obtained for both the Pain Intensity (partial η2=16.6; p=.025) and Pain Interference (partial η2=18.8; p=.017) sections of the MPIIQM. Mean score changes from T0 to T1 were CG: 0.40±5.04 (p=.763; partial η2=0.007); EG: -4.07±5.31 (p=.010; partial η2=0.386) for pain intensity, and CG: 0.20±9.10 (p=.933; partial η2=0.001); EG: -9.00±10.73 (p=.006; partial η2=0.430) for pain interference. NMQ analyses revealed no significant interaction (p>.05).

Conclusion: Results suggest that the studied program is feasible and effective in decreasing the intensity and functional impact of musicians’ PRMDs. However, no significant medium-term effect on the prevalence and frequency of symptoms was shown.

Effect of Chronic Cigarette Smoke Exposure on microglial density, spacing, morphology, and ultrastructure in the mouse hippocampus


Fernando González Ibáñez1, Mathieu Morissette2, Marie-Eve Tremblay1
1Centre de Recherche du CHU de Québec 2Institut Universitaire de Cardiologie et Pneumologie de Québec

Smoking has been linked to increased blood markers of oxidative stress. It was also shown that lung macrophages acquire a foam cell phenotype, depicting marked lipid accumulation. Microglia are the resident macrophages of the brain. We hypothesized that smoking could affect the brain and behavior by altering microglial activity. Microglia interact with neuronal circuits through the phagocytosis of synaptic elements and synaptic stripping, which consists of microglial processes separating pre-synaptic terminals from post-synaptic dendrites and cell bodies. These activities directly modify neuronal connections, thus affecting memory and learning, as well as behavior. An alteration of microglial functions, defined as changes in surveillance, interactions with synapses, or phagocytosis has been observed in several neurodegenerative diseases and mental disorders. In this project we assessed changes of microglia in a mouse model of chronic cigarette smoke exposure (smoking mice). Using immunostaining against IBA1 to visualize microglia, we were able to quantify microglial density, spacing, and morphology in the hippocampus, a brain region that is crucial for cognitive functions. Our analysis revealed that microglial density is significantly reduced in smoking mice compared to normal air-exposed controls. We took this study further, with the use of electron microscopy, which allowed us to finely analyze microglial ultrastructure, study their relationships with neurons and synapses, and identify the nature of their phagocytosed materials. Our preliminary observations in smoking mice revealed the presence of lipid-loaded microglia, similar to the foam cells in the lungs, as well as dark microglia. Dark microglia display markers of oxidative stress, extensive interactions with synapses, accumulate phagocytic inclusions, and were associated with non-homeostatic conditions such as chronic stress and aging.

Effect of plastic deformation on the degradation behavior of a twinning induced plasticity steel


Sergio Loffredo1,2, Carlo Paternoster1, Nicolas Giguère3, Maurizio Vedani2, Diego Mantovani1
1Université Laval 2Politecnico di Milano 3Centre de Métallurgie du Québec

Biodegradable metals for cardiovascular stents require a combination of strength, ductility and degradation behavior which is difficult to achieve. A magnesium-based cardiovascular scaffold obtained the CE mark in 2016, since clinical trials showed that the device degraded effectively and safely in 12 months. However, this implant is significantly bigger than its non-degradable counterparts. Iron-based alloys provide superior mechanical properties, but their degradation proceeds too slowly. Twinning induced plasticity steels possess performances similar to those of Co-Cr alloys, while they are susceptible to corrosion in Cl-rich environments. Since such steels change their microstructure when plastically deformed, it is important to evaluate whether this variable can modify their degradation behaviour.

Fe-16Mn-0.7C alloy was prepared by casting. Cold rolling was performed to induce different degrees of plastic deformation inside the material. Annealing was performed on some sheets in order to have a fully recrystallized structure, which served as reference state. Static immersion tests were carried out to evaluate the degradation rate (DR) of the alloy in the aforementioned conditions. Hanks’ modified salt solution was used as corrosion medium (pH = 7.4 ± 0.1), while all tests were carried out in a cell culture incubator (T = 37 ± 1°C, 5% CO2 atmosphere) to better simulate the arterial environment. Test duration was set at 14 days.

Deformation at different reduction ratios modified the microstructure of the alloys. The number and density of twins increased with increasing deformation. When annealing was performed, full recrystallization was achieved. DR was seen to increase with increasing amount of induced plastic deformation. Moreover, the annealed state showed the highest DR among the four studied states. This may be due to the different microstructures of the alloy originating from their different thermo-mechanical treatment history.

Effects of an evidence-informed blog on Vegetables and Fruits and Milk and Alternatives intakes among mothers: a randomized controlled trial


Audrée-Anne Dumas1,2, Simone Lemieux1,2, Annie Lapointe1, Véronique Provencher1,2, Julie Robitaille1,2, Sophie Desroches1,2
1Institute of Nutrition and Functional Foods, Laval University, Quebec City, Quebec, Canada 2School of Nutrition, Laval University, Quebec City, Quebec, Canada

This study evaluated the effects of an evidence-informed blog on Vegetables and Fruits (VF) and Milk and Alternatives (MA) intakes of mothers after 6 months. We recruited in Quebec City mothers aged 18 years or older, who consumed < 7 servings/day of VF, and/or < 2 servings/day of MA, and had at least one child aged between 2 and 12 years old. Mothers were randomly assigned to receive a 6-month intervention delivered through a blog written by a registered dietitian who provided weekly postings promoting healthy eating (BLOG group) or no exposure to the blog (control group). Dietary variables were measured using three automated, self-administered, Web-based 24-hour dietary recalls completed at baseline and at 6 months. Differences between groups were assessed with mixed linear models for repeated measures. Linear regression analyses were conducted to explore the associations between blog use and changes in VF and MA intakes. Of the 84 mothers randomized to the study (mean age=37.6±6.7 years, mean baseline VF intake=4.8±4.6 servings/day; mean baseline MA intake=2.2±2.1 servings/day), a total of 62 (73.8%) completed the intervention (BLOG group: n=29; control group: n=33). At 6 months, a non-significant increase in VF intakes was observed in both groups (time and group by time interaction effects; p = 0.370 and 0.923) and no significant difference in response was observed between the groups for the consumption of MA (group by time interaction effect; p = 0. 271). At 6 months, changes in VF and MA maternal intakes were not predicted by the number of logins (p = 0.091 and 0.452) or posted comments to the blog (p = 0.557 and 0.744). In conclusion, the exposition to an evidence-informed healthy eating blog had neutral effects on VF or MA intakes of mothers. Blog usage was not predictive of increased intakes in those food groups.

Effects of Biliopancreatic Diversion on Bone Turnover Markers and Association with Hormonal Factors in Patients with Severe Obesity


Anne-Frédérique Turcotte1, Roth-Visal Ung1, Thomas Grenier-Larouche2, Anne-Marie-Carreau 2, André C. Carpentier2, Fabrice Mac-Way1,3, Claudia Gagnon1,3,4
1Endocrinology and Nephrology Unit, CHU de Québec Research Centre, Québec City, Canada 2CHU de Sherbrooke Research Centre, Sherbrooke, Canada; 3Department of Medicine, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Canada 3Department of Medicine, Laval University, Québec City, Canada 4Québec Heart and Lung Institute, Québec City, Canada

Context: Assessment of bone remodeling through measurement of serum bone formation and resorption markers may help understand the pathophysiology of bone loss following bariatric surgery. No study assessed whether bone remodeling after biliopancreatic diversion with duodenal switch (BPD-DS) is influenced by hormonal factors.

Objectives: This study aimed at evaluating the early, mid- and longer-term changes in serum bone turnover markers and their association with changes in hormonal factors after BPD-DS.

Methods: This study used frozen plasma from 17 severely obese individuals (11F/6M, 65% with type 2 diabetes, mean BMI 49.4 kg/m2) included in a prospective study who were assessed before, at 3 days, 3 months and 12 months after BPD-DS. Serum bone turnover markers (C-terminal telopeptide (CTX), intact osteocalcin (OC)) and hormonal factors potentially influencing bone metabolism (sclerostin, osteoprotegerin (OPG), GLP-1, glucose-dependent insulinotropic polypeptide, insulin, glucagon, leptin, adiponectin, PTH and 25-hydroxyvitamin D) were analyzed at each visit.

Results: Weight did not change at 3 days but decreased by 26 kg at 3 months and 59 kg at 12 months. Fasting CTX increased 3 days post-operatively (+65%) and continued to increase at 3 months (+212%) and 12 months (+291%). OC decreased at 3 days (-19%) then increased at 3 months (+68%) and 12 months (+166%). There was no clinically significant change in sclerostin and OPG levels. Changes in CTX were only associated with changes in insulin levels at 3 (r=-0.57, p=0.023) and 12 months (r=-0.56, p=0.049), but correlations did not remain significant after controlling for weight loss. Changes in OC were not correlated with any hormonal factor.

Conclusion: BPD-DS causes an earlier and greater increase in bone resorption over bone formation, potentially favouring bone loss. Sclerostin levels did not increase as expected following massive weight loss, suggesting an altered osteocyte response to mechanical unloading.

Effet d'une dyade de soins précoces ergo/physio dans le cadre du traitement aiguë des AVC


André Côté1, Maude Laberge1, Iban Campos1
1Université Laval

Résumé

 

Sujet – Il y a un peu plus de deux ans, un nouveau modèle de soins pour la prise en charge aiguë des AVC a été créé et implanté au CHU de Québec. Composée d’un ergothérapeute et d’un physiothérapeute, la dyade de soins précoces a pour but d’évaluer et de mobiliser le plus rapidement possible (<48H) les patients souffrant d’un AVC pour ainsi répondre aux normes canadiennes. Le but de ce papier est d’évaluer l’efficacité de ce nouveau modèle sur les délais d’attente, la santé des patients et la satisfaction professionnelle de l’équipe de soins.  

 

Cadre conceptuel/méthodologie – Le cadre conceptuel évaluatif de cette recherche se base sur le cadre conceptuel de Donadedian reconnu pour l’évaluation de la qualité des services de santé. De plus, cette recherche utilise une méthodologie mixte combinant des évaluations quantitatives et qualitatives. L’évaluation qualitative met l’accent sur les processus de changements organisationnels employés ainsi que les résultats qui en découlent. Pour sa part, l’évaluation quantitative cherche à quantifier l’effet de la dyade en termes d’efficacité sur la santé des patients et de délais d’attente.  

 

Résultats – Les résultats démontrent que la dyade est associée à une diminution de 3,4 jours entre l’admission du patient et la première intervention en réadaptation. De plus, une diminution significative du temps de séjour moyen des patients hospitalisés à l’unité de soins est à noter. Finalement, la satisfaction professionnelle globale des employés est améliorée, bien que la fatigue professionnelle associée semble augmenter.

 

Contributions – Nous pensons que notre recherche est importante et contribue à la littérature puisqu’elle évalue à la fois les processus et les résultats associés à la mise en place d’une dyade ergo/physio pour la prise en charge des AVC dans un contexte spécifique. En effet, grâce à la méthodologie mixte, cette étude permet d’avoir une vision globale des impacts de ce nouveau modèle de soins.

Effet de l’imprégnation de la bagasse du millet perlé sucré et du sorgho sucré avec de l’eau sur l’extraction des sucres résiduels


Noura Saïed1, Mohamed khelifi1, Mohammed Aider1, Annick Bertrand2
1Université Laval 2Agriculture et agroalimentaire Canada

Le sorgho sucré et le millet perlé sucré représentent une bonne alternative au maïs et à la canne à sucre pour la production du bioéthanol étant donné que leurs tiges contiennent beaucoup de sucres fermentescibles. Outre le fait qu’elles sont peu demandées pour l’alimentation humaine et animale, ces deux cultures ont aussi des faibles besoins en eau et en fertilisants. Le pressage de la biomasse du millet perlé sucré et du sorgho sucré est une étape clé dans le processus de production de bioéthanol vu qu’elle peut affecter directement le rendement en sucres et ainsi celui en bioéthanol. Cette étape nécessite d’être optimisée puisqu’une quantité non négligeable de sucres reste dans le résidu de pressage (bagasse). L’objectif de cette étude était d’étudier l’effet d’un pressage de la bagasse du millet perlé sucré et du sorgho sucré après imprégnation avec de l’eau sur l’extraction des sucres résiduels. Pour ce faire, la biomasse des deux cultures préalablement hachée grossièrement (5-15 mm) ou plus finement (1-5 mm) a été pressée une première fois à l’aide d’une presse hydraulique. La bagasse générée a été imprégnée avec de l’eau selon quatre ratios d’imprégnation eau/bagasse (0.5, 1, 1.5 et 2) et trois températures de l’eau (25°C, 45°C et 65°C) puis pressée une deuxième fois. La quantité de sucres solubles extraits dans les jus de premier et de deuxième pressage a été ensuite déterminée. Les résultats ont montré que seulement le ratio d’imprégnation eau/bagasse et le pressage ont un effet sur l’extraction des sucres du sorgho sucré et du millet perlé sucré. En effet, le taux d’extraction des sucres a passé de 52.5% et 56% suite au premier pressage à 74% et 83% suite au deuxième pressage avec un ratio eau/bagasse de 1 et de 1.5 pour le sorgho sucré et le millet perlé sucré, respectivement. Un pressage de la bagasse après imprégnation avec de l’eau est alors fortement recommandé afin d’extraire plus de sucres et améliorer en conséquence le rendement en bioéthanol.

EFFET DU TRAITEMENT ANTICOAGULANT SUR LA PROGRESSION DE LA STÉNOSE AORTIQUE CALCIFIANTE


Lionel Tastet1,2, Philippe Pibarot1,2, Mylène Shen1,2, Marine Clisson1,2, Romain Capoulade3, Nancy Côté1,2, Marie Arsenault1,2, Élisabeth Bédard1,2, Erwan Salaun1,2, Rishi Puri4, Paul Poirier1,2, Marie-Annick Clavel1,2
1Université Laval 2Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec 3Institut du Thorax - INSERM UMR, Université de Nantes 4Cleveland Clinic Coordinating Center for Clinical Research

INTRODUCTION: Les anticoagulants antagonistes à la production de vitamine K pourraient induire le développement de calcification cardiaque. Cette étude évalue l’effet des anticoagulants sur la progression de la calcification valvulaire aortique (CVA) mesurée par tomodensitométrie (TDM) et la progression hémodynamique de la sténose aortique (SA) mesurée par échocardiographie

MÉTHODES: Trois cent vingt-huit patients (71±12 ans, 71% hommes) avec SA ont eu une échocardiographie Doppler et une TDM, puis un suivi d’au moins 6 mois comprenant les deux modalités d’imagerie ou l’une des deux ont été inclus. Soixante-quinze patients étaient traités avec du Coumadin, 56 avec les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) et 197 sans anticoagulants (contrôle). La progression de la CVA a été mesurée par l’augmentation annualisée de la CVA et la progression hémodynamique par l’augmentation annualisée de la vitesse maximale du jet aortique (Vmax). Un score de propension avec un appariement 1:1 a également été effectué pour comparer l’effet du Coumadin et des NACO sur la progression de la SA.

RÉSULTATS: Le groupe Coumadin avait une progression de la SA significativement plus rapide comparativement aux groupes NACO et contrôle (progression CVA, médiane [25‒75 percentiles]: 204 [48‒317] vs. 66 [11‒86] vs.  87 [26‒203]UA/an, p=0.01) (progression Vmax: 0.14 [0.06‒0.32] vs. 0.09 [-0.01‒0.19] vs. 0.09 [0.04‒0.19]m/s/an, p=0.02). Après ajustement pour les comorbidités, les statines et la sévérité de base (CVA ou Vmax de base), le Coumadin demeurait associé à la progression de la CVA (p<0.0001) et de la Vmax (p=0.01). Après appariement (CVA: 14 Coumadin et 14 NACO/ Vmax: 28:28), le groupe Coumadin avait une progression plus rapide de la SA (CVA: 235 [48‒297] vs 57 [11‒84]UA/an, p=0.06) (Vmax: 0.19 [0.06‒0.31] vs 0.07 [-0.01‒0.19]m/s/an, p=0.04).

CONCLUSION: Ces données supportent l’utilisation de NACO plutôt que du Coumadin chez les patients avec SA ayant besoin d’un traitement anticoagulant.

Effet d’un programme d’entraînement structuré sur la tension artérielle suivant une chirurgie bariatrique


Isabelle Tardif1,2, Audrey Auclair2, Jany Harvey2, Laurent Biertho1,2, Simon Marceau1,2, Frédéric-Simon Hould1,2, Stéfane Lebel1,2, Simon Biron1,2, François Julien1,2, Odette Lescelleur1,2, Paul Poirier1,2
1Université Laval 2Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Objectif : Le rôle et les bienfaits de l’entraînement en soi suite à une chirurgie bariatrique ne sont pas connus. Le but de cette étude est d’évaluer l’effet de l’entraînement sur la tension artérielle suivant la chirurgie.

Méthode : Un total de 113 patients obèses sévères ayant subi une chirurgie bariatrique ont été inclus dans cette étude: 35 patients ont suivi un programme d’entraînement supervisé (ENT) et 78 patients témoins avaient un suivi usuel (TEM). Les patients du groupe ENT devaient participer, entre les mois 3 et 6 après la chirurgie, à 1 heure d’entraînement supervisé 3X/semaine. L’histoire médicale, des données anthropométriques et la tension artérielle ont été évaluées avant, à 6 et 12 mois suivant la chirurgie. Les patients étaient considérés hypertendus s’ils étaient traités pour hypertension artérielle.

Résultats : Sur les 113 patients, 89 patients ont eu une dérivation biliopancréatique avec commutation duodénale et 24 patients ont eu une gastrectomie pariétale. Ils étaient âgés de 41,7±10,9 ans, 75% étaient des femmes et la prévalence de l’hypertension était de 52%. Avant la chirurgie, il n’y avait aucune différence entre les groupes en regard de la tension artérielle systolique (134±18 vs. 130±14mmHg ; ENT vs. TEM; p=0,26) et diastolique (81±9 vs. 81±8mmHg ; ENT vs. TEM; p=0,81). À 6 et à 12 mois suivant la chirurgie, la prévalence de patients hypertendus est passée à 26% et 23% (ENT et TEM respectivement) et il n’y avait pas de différence entre les groupes (p6 mois=0,06 ; p12 mois=0,14). À 6 et 12 mois, la tension artérielle systolique moyenne était de 123mmHg et 120mmHg et n’était pas différente entre les groupes ENT et TEM respectivement (p6 mois=0,306, p12 mois=0,658).

Conclusion : Un programme d’entraînement de 12 semaines ne semble pas apporter de bénéfice additionnel sur le contrôle de la tension artérielle suivant une chirurgie bariatrique.

Effet neuroprotecteur de l’acide docosahexaenoique (DHA) au niveau entérique dans un modèle de souris parkinsonienne


Jérôme Lamontagne-Proulx1,2, Katherine Coulombe1, Mélissa Côté1, Cyntia Tremblay1, Frédéric Calon1,2,3, Denis Soulet1,2
1Centre de recherche du CHU de Québec, Québec, Qc, Canada 2Faculté de pharmacie, Université Laval, Québec, Qc, Canada 3Association des laboratoires OptiNutriBrain Internatinal, NutriNeuro France -INAF Canada

La principale caractéristique neuropathologique de la maladie de Parkinson (MP) est l’agrégation de la protéine d’α-synucléine (αSyn). Selon l’hypothèse de Braak, la MP pourrait débuter par le dépôt d’αSyn dans le système nerveux entérique (SNE) puis se propager au cerveau avec l’avancement de la maladie. Il a déjà été rapporté qu’une diète enrichie en acide docosahexaénoïque (DHA), un acide gras polyinsaturé oméga-3, agit comme agent neuroprotecteur au cerveau dans des modèles murins de la MP et pourrait avoir un impact sur l’agrégation de l’αSyn. Ainsi, nous voulons étudier l’effet d’une supplémentation en DHA sur l’accumulation et l’agrégation de la protéine αSyn au niveau périphérique. Nous pensons qu’une diète riche en DHA permettrait de réduire la progression de la maladie en ciblant les neurones dopaminergiques de l’intestin.

 

Afin de vérifier notre hypothèse, la souris Thy1-αSyn qui modèle la MP a été utilisée et nourrie ad libitum, dès l’âge de 2 mois, avec soit une diète témoin, soit une diète sans DHA ou encore une diète enrichie de DHA micro-encapsulé. À 12 mois, les intestins des animaux ont été prélevés, le plexus myentérique a été isolé et utilisé pour procéder à des marquages en immunofluorescence afin de vérifier l’impact de la diète sur le modèle.

 

Nos données indiquent qu’une baisse importante des neurones dopaminergiques apparait dans le SNE des souris Thy1-αSyn. Le modèle transgénique présente une perte des fibres des neurones TH au niveau de l’iléon comparé au non-transgénique. Cette baisse est évitée par un enrichissement de la diète en DHA par rapport à la diète contrôle ou sans DHA. Cependant, le modèle ne semble pas montrer d’inflammation intestinale. À la lumière de ces résultats, il semble que la consommation de DHA agit comme agent neuroprotecteur en évitant la perte des neurones dopaminergiques au niveau intestinal. Toutefois, plusieurs analyses sont en cours afin de comprendre le rôle du DHA et de mesurer son impact.

Effets de la phosphorylation de HER2 sur la thérapie anti-HER2 dans le cancer du sein.


Anna Burguin1,4, Geneviève Ouellette1,4, Caroline Diorio1,4, Francine Durocher1,4
1Université Laval 2Université Laval 3Université Laval 4Centre de recherche sur le Cancer

Contexte et objectifs : La surexpression du récepteur HER2 (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2) intervient dans 25% des cancers du sein. Les agents chimiothérapeutiques ciblant cette protéine, comme le trastuzumab, ne sont administrés qu’aux patientes souffrant d’un cancer du sein HER2-positif. Certaines études ont montré qu’un sous-groupe de patientes HER2-négatif répondait positivement à ce type de thérapie. Ce résultat peut s’expliquer par la présence de la forme active phosphorylée de HER2 (pHER2). En effet, l’activation de HER2 semblerait plus pertinente que sa seule surexpression dans le diagnostic du cancer du sein. L’objectif est alors de tester les effets de la phosphorylation de HER2 sur la thérapie anti-HER2.

Matériel et méthodes : Plusieurs lignées cellulaires du cancer du sein ont été utilisées comme modèles d’études afin de vérifier la surexpression de HER2 et de quantifier la phosphorylation de celui-ci. Cela a été possible grâce à la technique d’immunohistochimie, utilisée lors du diagnostic clinique sur des TissueMicroAray (TMA). La prévalence de pHER2 dans une cohorte de 500 femmes atteintes de cancer du sein, représentative de la population clinique a ainsi pu être mesurée. De plus, l’effet du trastuzumab en fonction du statut HER2 et pHER2 a été étudié sur les lignées cellulaires modèles en réalisant des tests de prolifération.

Résultats : A ce jour, la caractérisation de toutes les lignées cellulaires utilisées comme modèles d’études a été faite (n=12). Ainsi, plusieurs combinaisons entre le statut HER2 et pHER2 sont disponibles. L’analyse de la prévalence de pHER2 dans l’échantillon représentatif de la population clinique est en cours. Les tests de prolifération cellulaire sont également en cours de réalisation.

Conclusion : Cette étude va permettre d’améliorer le diagnostic clinique et la prise en charge des patientes atteintes du cancer du sein ne surexprimant pas HER2 mais possédant la forme activée, phosphorylée du récepteur.

Effets de l’huile de poisson riche en oméga-3 sur l’inflammation dans le cancer de la prostate : résultats préliminaire d’une étude clinique randomisée


Lisanne Beaudoin1, Nikunj Gevariya1, Karine Robitaille1, Marie-Hélène Guertin1, Jean-Francois Pelletier1, Pierre Julien2, Vincent Fradet1
1Laboratoire d’Uro-Oncologie Expérimentale, Centre de recherche du CHU Québec – Université Laval – L’Hôtel-Dieu de Québec, Québec, QC. Canada. 2Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval – CHUL, Québec, QC. Canada.

INTRODUCTION: Le cancer de la prostate (CaP) est la 3e cause de décès par cancer chez les hommes au Canada. Les acides gras oméga-3 (w3), principalement l’acide eicosapentaénoïque (EPA), seraient bénéfiques contre le développement et la progression du CaP via leurs propriétés anti-inflammatoires. Un essai clinique randomisé en double aveugle de phase IIb (ECR) est en cours dans notre groupe de recherche afin d’étudier les effets d’une supplémentation d’huile de poisson riche en EPA chez des hommes atteints d’un CaP. Dans ce projet, nous avons exploré le statut inflammatoire des patients, un objectif secondaire de cet ECR.

MÉTHODES: 130 hommes atteints d’un CaP localisé traité par prostatectomie radicale (PR) ont été randomisés à une prise quotidienne d’EPA ou de placebo, débutant 6 semaines avant la PR pour une durée d’un an post-PR. Sans lever le double aveugle, l’inflammation systémique et prostatique a été évaluée par la mesure de 27 médiateurs inflammatoires (cytokines) en utilisant la technologie Bio-Plex™. Pour les 30 premiers patients ayant complété l’étude, le niveau de cytokines dans le plasma a été mesuré à baseline, PR et 12 mois, ainsi que dans le tissu prostatique à PR.

RÉSULTATS: Les analyses préliminaires révèlent une modulation importante des cytokines en circulation dans le temps chez environ la moitié des patients. Nous avons observé deux profils distincts de cytokines circulantes à PR (groupes 1 et 2). Plus de la moitié des cytokines plasmatiques ont été significativement régulées à la hausse dans un des deux groupes. Nous n’avons pas observé de différence significative dans le tissu prostatique.

CONCLUSIONS: Ces premiers résultats suggèrent que l’inflammation systémique est modulée par l’intervention. L’analyse de la cohorte entière est de ce fait garantie et permettra d’identifier les cytokines en circulation et dans le tissu prostatique modulées par le EPA. Cette ECR représente un cadre unique pour étudier les effets biologiques des w3 sur le CaP.

Effets d’IGFBP-2 sur l’expression des gènes impliqués dans le métabolisme du cholestérol dans les hépatocytes humains HepG2


Chloé RAUZIER1,2, Stéphanie Miard2, Frédéric Picard1,2
1Université Laval 2Centre de recherche de l'IUCPQ

PROBLEMATIQUE: IGFBP-2, protéine circulante produite par le foie, est impliquée dans les maladies cardiométaboliques telles que l’athérosclérose. Une étude récente a montré que les niveaux circulants d’apoB-LDL athérogènes sont associés de façon indépendante aux niveaux plasmatiques d’IGFBP-2. Des niveaux faibles d’IGFBP-2 pourraient favoriser le développement de la plaque d’athérome. Par ailleurs, IGFBP-2 module les effets métaboliques de IGF-1 en s’y liant directement, mais peut également agir de manière IGF-indépendante via l’intermédiaire des récepteurs α5β1 membranaires des intégrines ou encore en transloquant directement dans le noyau pour activer la transcription de certains gènes, comme démontré antérieurement pour le gène VEGF dans des cellules tumorales. OBJECTIFS: Évaluer si IGFBP-2 module l’expression de gènes impliqués dans le métabolisme du cholestérol, et vérifier si cette action implique les récepteurs des intégrines. METHODOLOGIE: Des cellules HepG2 ont été traitées avec l’échistatine (inhibiteur des récepteurs aux intégrines).  Après 3 heures de traitement la protéine IGFBP-2 humaine recombinante (300 ng/mL) a été ajoutée. Six heures plus tard, l’expression des gènes d’intérêt a été quantifiée par RTqPCR. RESULTATS: L’ajout d’IGFBP-2 n’a pas modulé de manière significative l’expression des gènes impliqués dans le métabolisme du cholestérol. En revanche, l’expression de VEGF a été augmentée en présence d’IGFBP-2. Le co-traitement avec l’échistatine n’a pas bloqué cette stimulation.  CONCLUSION: IGFBP-2 ne semble pas moduler l’expression des gènes clés du métabolisme du cholestérol. Un spectre plus large de gènes impliqués dans le catabolisme du cholestérol devra être testé de façon expérimentale afin de déterminer comment IGFBP-2 module les niveaux d’apoB-LDL chez l’humain.

Financement Fondation de l’IUCPQ.

Effets d’une douleur expérimentale sur la proprioception à la cheville lors d’une tâche dynamique de marche.


DAMBREVILLE Charline1, PAIROT DE FONTENAY Benoit1, DESLAURIERS 1, MERCIER Catherine1,2, BOUYER Laurent.1,2
11-Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale, Québec. 22-Département de réadaptation, Faculté de médecine Université Laval; Québec

Introduction : La proprioception est d’une importance capitale lorsqu’on se déplace afin de s’adapter à son environnement. Il est connu que celle-ci peut être perturbée à la suite d’une lésion musculo-squelettique. Ces lésions sont souvent associées à de la douleur qui persiste dans le temps. Il est donc important de savoir si la douleur à elle seule peut avoir un effet sur la proprioception. A ce jour, plusieurs études montrent que la proprioception peut être diminuée en présence de douleur expérimentale. Cependant, toutes ces études évaluent la proprioception dans des conditions statiques, ne reflétant pas la réalité pendant une tâche plus fonctionnelle telle que la marche.

Objectif : Le but de cette étude est donc d’évaluer les effets d’une douleur expérimentale sur la proprioception à la cheville pendant la marche.

Méthodologie : 20 individus sains ont participé à une session de marche sur tapis roulant où la proprioception a été évaluée à l’aide d’une orthèse robotisée avant et pendant de la douleur expérimentale. Des déviations de la cheville d’amplitudes variables ont été appliquées par l’orthèse, et les participants devaient appuyer sur un bouton chaque fois qu’ils détectaient une perturbation. Des graphiques du % de détection en fonction de la déviation appliquée ont été réalisés pour déterminer le seuil proprioceptif. Ensuite, la zone d’incertitude a été mesurée. Il s’agit d’une zone d’hésitation, c’est à dire la zone où le participant ne sait pas si il s’agit de sa propre variabilité ou d’un mouvement externe provoqué. Les données pré et pendant douleur ont été comparées.

Résultats : La douleur expérimentale n’affecte pas le seuil de proprioception. Toutefois, celle-ci a un effet sur la zone d’incertitude qui devient plus grande en présence de douleur.

Conclusion : La douleur expérimentale n’empêche par la détection de perturbations pendant une tâche fonctionnelle telle que la marche, mais celle-ci semble affecter la précision de détection.

Efficacité de l’ozone pour le contrôle de Norovirus murin aérosolisé


Marie-Eve Dubuis1,2, Nathalie Turgeon2, Marc Veillette2, Julie Jean1, Caroline Duchaine1,2
1Université Laval 2Centre de recherche de l'Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec - Université Laval

Le Norovirus humain, un agent causal de la gastroentérite, pourrait être transmis par aérosols. Il a été démontré que le norovirus murin (MNV-1), un modèle du norovirus humain, résiste à l’aérosolisation et qu’environ 80% des virus sont toujours infectieux après l’aérosolisation, la dessiccation et l’échantillonnage. Des protocoles stricts de désinfections sont utilisés dans les hôpitaux pour la décontamination des surfaces lors d’éclosions virales. Toutefois, aucun protocole n’est établi pour le traitement de l’air. Les aérosols infectieux peuvent ainsi demeurer dans les établissements même après le nettoyage, ce qui peut mener à l’exposition des patients et des travailleurs.

 

L’ozone a un bon pouvoir de désinfection dans l’eau. Ce gaz a aussi été utilisé à fortes concentrations pour le traitement des surfaces. La présente étude a pour but de documenter l’infectivité de MNV-1 aérosolisé après un traitement à l’ozone.

 

MNV-1 a été nébulisé dans une chambre d’aérosols et exposé à 0,5 ppm d’ozone et 85% d’humidité relative (HR). Des temps d’exposition de 0, 30 et 60 minutes ont été réalisés avant la récupération du MNV-1. Une titration en puits sur lignée cellulaire RAW 264,7 a été utilisée pour la quantification des virus infectieux. Les virus totaux ont été détectés en biologie moléculaire (RT-qPCR).

 

Une diminution de l’infectivité de MNV-1 aérosolisé est observée après une exposition à 0,5 ppm d’ozone combinée à 85% HR. Cette diminution est aussi présente en fonction du temps, soit une baisse de 2 ordres de grandeur entre des temps d’exposition de 0 et de 60 minutes.

 

À une concentration de 0,5 ppm, l’ozone a un bon pouvoir de désinfection contre le MNV-1. Puisque le norovirus est hautement résistant aux désinfectants, ces résultats suggèrent que l’ozone pourrait être utilisé pour le traitement de l’air dans le milieu hospitalier ou d’autres environnements (ex : maison de retraite, garderies) en complément aux protocoles de désinfection des surfaces.

Efficacité de réduction par un biofiltre percolateur des bioaérosols émis d'une porcherie.


Jonathan Vyskocil1,2, Valérie Létourneau2, Matthieu Girard3, Ariane Lévesque3, Caroline Duchaine1,2
1Université Laval 2Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec 3Institut de recherche et de développement en agroenvironnement

Des agents pathogènes porcins sont émis dans l’air par des bâtiments d’élevage de porcs et la proximité de porcheries voisines nécessite le développement de méthodes de réduction des émissions de bioaérosols. Des mesures préventives, telles que l’emploi de systèmes de filtration de l'air sortant, peuvent être utilisées pour réduire le risque de propagation de maladies infectieuses à d'autres élevages pendant des épidémies virales ou bactériennes. La présente étude vise à caractériser l’efficacité d’un biofiltre percolateur développé par l'Institut de Recherche et de Développement en Agroenvironnement (IRDA) à réduire les bactéries et les virus émis d’une porcherie. Les bioaérosols ont été échantillonnés de façon isocinétique et simultanément en amont et en aval du biofiltre à l’aide de deux échantillonneurs d'air à haut débit (Coriolisμ, Bertin Corp.). Les échantillons ont été recueillis pendant l'été et le seront de même pendant l'automne et l'hiver. Une approche basée sur la culture et des analyses de biologie moléculaire ont permis de suivre les changements dans les concentrations et les populations microbiennes captées et émises par le biofiltre percolateur. Des résultats préliminaires démontrent une augmentation des bactéries cultivables en aval du biofiltre, mais une diminution des bactéries totales (qPCR). Des analyses de biodiversité par séquençage nouvelle génération Illumina MiSeq permettront de déterminer si les bactéries du biofiltre percolateur sont émises et si des agents pathogènes sont captés par celui-ci.

Elbow position sense quantification using robotics in patients with stroke and healthy controls: preliminary results


Anne Deblock-Bellamy1, Charles S. Batcho1, Catherine Mercier1, Marie-Hélène Milot2, Andréanne K. Blanchette1
1Université Laval 2Université de Sherbrooke

Background: Despite the fact that proprioceptive deficits affect around 50% of stroke survivors, the most commonly used proprioception assessments have poor psychometric properties. We developed an assessment protocol aiming at objectively quantifying elbow position sense in people presenting multiple impairments after a central nervous system lesion such as a stroke. The objectives of this study were to quantify elbow position sense of stroke survivors and to compare their elbow position sense with a control group.

Methods: Elbow position sense of the most affected arm was quantified in subacute stroke patients and compared to age-matched healthy persons. Elbow position sense was evaluated using an exoskeleton and a virtual reality display. The exoskeleton passively moved the participant's arm from an initial to a target position (no visual cues of arm position). A virtual arm representation was then projected on a screen placed over the participant's arm. The participant had to indicate verbally its relative position (more flexed or more extended) compared to the virtual representation.

Results: Eleven people with a stroke (67±9 years old; 6 males; 72±30 days post-lesion) and 19 age-matched controls (63±6 years old; 8 males) were recruited. A significant difference in the mean elbow position sense discrimination thresholds between the stroke group (13.0±4.9°) and the control group (7.3±3.5°) was observed (p=0.001).

Conclusion: This robotic assessment enables the quantification of elbow position sense in patients with stroke. Difference in discrimination thresholds observed between both groups demonstrated that stroke survivors have impaired proprioception.

Electronic Cigarette was harmful to human gingival fibroblasts by reducing cell growth and migration, and promoting cell apoptosis


Humidah Alanazi1, Hyun Jin Park1, Jamila Chakir2, Abdelhabib Semlali3, and Mahmoud Rouabhia1
1Groupe de Recherche en Ecologie Buccale, Faculté de Médecine Dentaire, Université Laval, Québec, QC, Canada 2Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Université Laval, Québec, QC, Canada 3Department of Biochemistry, Genome Research Chair, College of Science, King Saud University, Riyadh, Kingdom of Saudi Arabia

Cigarette Smoke causes deferent diseases including cancer, heart diseases, respiratory diseases, and oral diseases. To prevent these harmful effects, and because smokers are having difficulty to quit smoking, Electronic Cigarette (EC) is proposed as a safe alternative. However, available studies pointed out a possible adverse effect of the e-cigarette. 

 

The objective of this study was to investigate the effect of e-vapor condensate on human primary gingival fibroblast adhesion, viability/proliferation, apoptotic process, and migration following the insult. The effects of combustible cigarette smoke condensate and e-vapor condensates were also compared and analyzed.  

Methods: Gingival fibroblasts were cultured then repeatedly exposed to cigarette smoke condensate (CSC) and to nicotine-rich (NR) or nicotine-free (NF) e-vapor condensates for 60 min once a day for various time periods. They were then used to perform different analyses.

 

Results: We demonstrated that fibroblasts being exposed to CSC or NR condensates showed an altered morphology and a reduced proliferation rate, as ascertained by MTT and BrdU assays. Fibroblast cultures exposed to either CSC or e-vapor condensates also showed increased levels of TUNEL-positive apoptotic cells, compared to that recorded with the control. Furthermore, the cell scratch test revealed that repeated exposures to CSC or e-vapor condensates delayed both fibroblast migration and wound healing. It should be noted that CSC was much more damageable to gingival fibroblasts than were the NR and NF e-vapor condensates. In conclusion: e-cigarette cannot be considered as a safe smoking alternative, smokers should be aware of that. 

Electrospun fibre reinforced conductive polypyrrole membrane for biomedical and energy storage applications


Shujun Cui1, Jifu Mao2, Mahmoud Rouabhia 3, Ze Zhang 4
1Laval University 2Universite Laval 3Université Laval 4Laval University

Introduction: Polypyrrole (PPy) has been studied for biomedical and energy storage applications. We previously reported a flexible PPy membrane that however was weak in mechanical strength. In this work, polymer fibers were electrospun onto the PPy membrane to improve membrane strength without significant impact on the electrical conductivity of the membrane.  This reinforced membrane is promising as biomaterials and for energy storage as well.

Materials and Methods:

Synthesis of the membrane: PPy membranes were synthesized through a template-assisted interfacial polymerization (TIP).

Preparation of the polyurethane (PU) fiber reinforced PPy membranes: A PU solution was prepared by dissolving the polymer in chloroform. Electrospinning was conducted using a portable electrospinning instrument with the PPy membrane as collector. 

Characterizations: SEM, mechanical test and four-point probe resistivity measurement.

Results and Discussion: Large size (ϕ 15 cm) and flexible PPy membranes were synthesized through the TIP method. The bubble side of the membrane was selected to collect PU fibers taking the advantage of its high roughness. The increased thickness of the PU layer was confirmed by a SEM observation at the membrane cross-section. In contrast to the usually rigid PPy, the fiber reinforced PPy membrane shows the superior flexibility. The membrane can be easily processed into different shapes without any detachment of the PU fibres from PPy. The membrane showed a significantly increased break stress and strain.

Conclusion: A flexible PPy membrane was synthesized and successfully reinforced through electrospun PU fibers. The thickness of the PU layer can be controlled to avoid significant effect on membrane surface conductivity and at the same time to enable a much stronger mechanical property. Such a PU fibre reinforced PPy membrane possesses sufficient mechanical strength and electrical properties for biomedical applications and as energy storage materials.

Elucidation of mechanistic crosstalk between CSDE1 and host RNAi factors


Louis-Mathieu Harvey1, Pavan Kumar Kakumani1, Martin Simard2
1CRCHU de Quebec-Universite Laval 2CRCHU de Québec-Université Laval

The RNA interference pathway is well characterized in plants and nematodes where it uses short non-coding RNAs to regulate gene expression. However, the role of this pathway in mammals, especially with siRNAs, is yet to be fully understood. To address this question, we explored small RNA pathway components in a mouse fibroblast cell line and identified CSDE1 as a new interactor of the small RNA induced silencing complex (RISC).The protein CSDE1 interacts with the Argonaute AGO2, which is the core component of RISC in mammals, and its depletion had no influence on the expression levels of the  Argonaute proteins unlike in mouse pluripotent stem cells. These results suggest that CSDE1 does not intervene in the regulation of Argonaute proteins in the RNAi pathway, but how it is binding to AGO2 remains a mystery. To find out which domain is critical for the interaction, we generated a clone expressing FLAG and further experiments with deletion mutants will give us more insights on the mechanistic details of the interaction between CSDE1 and AGO. Altogether, this data will further our understanding of the RNAi pathway and help elucidate the function of the short iRNAs in mammals.

Encapsulation d’acides gras trans ruminants et industriels pour l’étude des facteurs de risqué du diabète de type 2


Elodie Chotard1, Nicolas Bertrand1, Iwona Rudkowska2
1Faculté de Pharmacie - Université Laval 2Faculté de Médecine - Université Laval

Encapsulation d’acides gras trans ruminants et industriels pour l’étude des facteurs de risqué du diabète de type 2.

 

Elodie Chotard1, Iwona Rudkowska2 et Nicolas Bertrand1.

 

1. Faculté de Pharmacie, 2. Faculté de Médecine, Université Laval, Centre de Recherche du CHU de Québec.

 

PROBLEMATIQUE : Les acides gras trans ruminant (R-TFA) et les acides trans industriel (I-TFA) n’ont pas les mêmes effets sur les facteurs de risque du diabète de type 2 (DT2), à court terme et à long terme. Afin d’en évaluer l’effet chez le rongeur, la mise au point d’une formulation encapsulant des gras trans est nécessaire. 

 

OBJECTIF : Développer une formulation stable permettant d’encapsuler les acides gras trans (TFA).

 

METHODOLOGIE : Une méthode colorimétrique à base de vanilline a été développée pour évaluer la concentration d’acide élaïdique (EA) dans une formulation. Une autre méthode colorimétrique quantifiant le phosphore a été réalisée. Des courbes de calibrations ont été réalisées en mesurant l’absorbance de EA (535nm) et de la lécithine (820nm) par spectrophotométrie. Par la suite, une formulation d’EA avec lécithine a été réalisée en hydratant un film lipidique créé par évaporation de solvant. Les structures formées sont ensuite extrudées à travers une membrane polycarbonate pour former des colloïdes plus petits. Pour finir la stabilité physicochimique de la formulation a été mesurée visuellement et par Dynamic Light Scattering (DLS).

 

RESULTATS : D’après les données d’absorbance obtenues la lécithine interfère avec l’EA. Les deux méthodes colorimétriques, complémentaires, permettent de déterminer avec confiance la concentration en EA dans une formulation. Une formulation de 100 nm de diamètre a permis d’encapsuler l’EA. La formulation obtenue est stable physiquement avec peu de coalescence des liposomes au fil des jours.

 

CONCLUSION : La validation des méthodes colorimétriques ainsi que la stabilité physique des formulations initient une base pour la continuité du projet.

Endothelial IL-6 signaling is critical for leukocyte recruitment in a model of autoimmune demyelination


Noopur Singh 1,2, Aline Dumas 2, Jean-François Richard 2, Luc Vallières 1,2
1Université Laval 2Centre de Recherché du CHUL – University Laval

CONTEXT AND OBJECTIVE: Interleukin-6 (IL-6) is essential in experimental autoimmune encephalitis (EAE), an animal model of multiple sclerosis and optic neuromyelitis. In addition to its known role in the differentiation of self-reactive Th17 lymphocytes, interleukin-6 may act on the endothelium of blood vessels in the nervous system to stimulate the recruitment of myeloid cells (eg macrophages, Neutrophils). The aim of this study was to test this hypothesis by blocking the signalling of IL-6 specifically in the endothelium. MATERIAL AND METHODS: Mice expressing Cre recombinase under the control of Tie2 endothelial promoter were crossed with mice in which the receptor IL-6 gene had LoxP recombination sites. These mice were used to study the development of EAE, leukocyte recruitment and expression of inflammatory genes. RESULTS: Our findings demonstrate that: (1) meningeal endothelium expresses the IL-6 receptor during EAE; 2) leukocyte recruitment and EAE development are blocked when the gene encoding the IL-6 receptor is specifically eliminated in the endothelium; And 3) IL-6 receptor-mediated signaling leads endothelial cells to produce chemokines (eg, CXCL1, CCL2) that attract myeloid cells. CONCLUSION: IL-6 plays a secondary role in EAE by simulating leukocyte recruitment, a mechanism that could be targeted to treat autoimmune demyelinating diseases.

Étude de la digestibilité de la farine de larves de mouches soldats noires chez la truite arc -en-ciel


Bakary Diarra1, Marie-Hélène Deschamps1, Grant W Vandenberg1
1Université Laval

L’expansion de l'aquaculture et la hausse du prix de la farine de poisson nécessite la recherche des ingrédients alternatifs pour les moulées aquacoles. La farine de larve de mouche (Hermetia illucens) semble être un bon candidat pouvant remplacer la farine de poisson dans les régimes pour poissons. En effet, cette farine d’insectes est riche en acides aminés, lipides, minéraux, entre autres.

 

Dans ce projet, on se propose de vérifier la digestibilité de la farine de laves de mouches, comme sources de nutriments, pour la truite arc en ciel (Onchorynchus mykiss). Deux types de farines à base de larves de mouche soldat noire seront produites par extraction et par hydrolyse. Les régimes vont être formulés, à partir d’un régime de référence avec un marqueur indigeste et 30 % va être remplacé par de la farine de larves de mouches pour les deux farines d’insectes.

Des truites vont être acclimatées durant 14 jours dans les bassins d’une unité d’eau douce en recirculation. Ensuite ces poissons vont être alimentés tous les jours avec un alimenteur à courroie sauf deux jours ils seront nourris à la main à satiété par 2 moulées à base de farines de larves de mouche. Lors de cet essai, la température de l’eau dans les bassins sera maintenue à 12oC et le niveau d’oxygénation à 12 mg/l. Les performances de croissance des poissons nourris des différents régimes vont être évaluées. Afin d’évaluer la digestibilité de ces régimes des fèces de poissons vont être collectée selon les méthodes standards. La composition proximale et le marqueur indigeste des différents régimes et des fèces vont être analysés.

 

Ces résultats permettront de mettre en évidence la digestibilité de la farine de larve de mouche et pourrait donner une indication préliminaire des performances zootechniques des truites nourries avec la farine de larve de mouches soldats noires. 

 

Étude de la variation interrégionale de l’utilisation des médicaments chez les personnes âgées de 66 ans et plus au Québec


Houssem Missaoui1, Maude Laberge2, Caroline Sirois3,4,5,6, Guillaume Boucher1, Guido Powel7, David L. Buckeridge7, Bernard Candas1,4
1Institut national d'excellence en santé et en services sociaux 2Université Laval 3Université Laval 4Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Département de médecine sociale et préventive, Université Laval 5Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale 6Institut national de santé publique du Québec 7Département d'épidémiologie et de statistiques, Université McGill

Objectif : Déterminer les variations systématiques interrégionales d’utilisation des médicaments prescrits dans les Réseaux locaux de santé (RLS) au Québec.

 

Population : Cette étude transversale rétrospective inclut toutes les personnes, âgées de 66 ans et plus, couvertes par le régime public d’assurance médicament (RPAM) du Québec pendant l’année financière 2016-2017.

 

Méthode : Les médicaments ont été classés en 47 groupements mutuellement exclusifs selon leur cible thérapeutique en utilisant la classification ATC et le modèle utilisé dans l’Atlas des prescriptions canadiennes. Les coefficients de variation systématique (CVS) des ratios d’utilisation des prescriptions ajustés pour l’âge et le sexe ont été calculés pour chaque cible et RLS et ont été classés selon 4 niveaux de variation. Les gains potentiels à la normalisation des pratiques ont été calculés selon trois scénarios et en fonction des différents niveaux d’ajustements à l’échelle provinciale.

 

Résultats: Parmi les 25 regroupements associés à moins de 10% de la population, 4 présentent un CVS acceptable, 9 sont modérés, 7 élevés et 5 très élevés. Les cibles thérapeutiques ayant les plus grands nombres d’utilisateurs ont les CVS les moins élevées.

 

Cette étude a permis d’identifier 3 cibles thérapeutiques avec des variations d’utilisation élevées touchant 10 % et plus de la population: les Benzodiazépines, les laxatifs et les corticoïdes non ORLO. On note néanmoins des variations d’utilisation pour des cibles où l’incertitude quant à la pratique de prescription est supposée être faible, comme les anticonvulsivants.

 

Conclusion : Ces résultats peuvent faire l’objet d’une discussion ciblée pour prioriser des études visant à mieux comprendre les facteurs associés à ces variations et l'élaboration de programmes d'amélioration de la qualité de prise en charge. L'exploitation des calculs sous-jacents permet de fournir des informations complémentaires sur la nature de la variation et leur distribution parmi les RLS.

Étude des mécanismes de propagation de la forme mutante pathogène de la protéine huntingtine chez Caenorhabditis elegans


Florian Lauruol1,2, Alexandra Dallaire3, Martin Simard4, Francesca Cicchetti1,2
1Centre de Recherche du CHU de Québec 2Département de Psychiatrie & Neurosciences, Université Laval, 3Université Laval 4CRCHU de Québec-Université Laval

La maladie de Huntington (HD) est une maladie neurodégénérative génétique causée par une répétition de triplets CAG dans la séquence codante de la protéine huntingtine aboutissant à la synthèse d’une protéine pathologique. La mort neuronale induite par la protéine mutée (mHtt) est très marquée dans le striatum, une structure du cerveau impliquée, entre autres, dans les tâches motrices. Même si la maladie est purement génétique, des découvertes récentes ont montré que la protéine pathologique était capable de se propager de cellules malades vers des cellules génétiquement saines in vitro et même d’induire des symptômes de HD chez des souris sauvages ayant subi des injections intraventriculaires de fibroblastes dérivés de patients HD. Dans ce contexte, nous avons développé un modèle C.elegans afin de déterminer par 1) quelles voies neuronales la mHtt se propage, 2) quels sont les neurones les plus sensibles à la présence de mHtt, 3) quels sont les mécanismes impliqués dans la propagation de la protéine pathologique et 4) quels sont le ou les domaines impliqués dans le phénomène de propagation. Nous avons actuellement une lignée exprimant une forme pathologique de la mHtt dans les neurones GABA et avons observé un phénotype moteur marqué (motilité très réduite) comparativement aux vers sauvages. Différentes lignées de vers génétiquement modifiées pour exprimer la mHtt étiquetée avec la GFP dans différents types de neurones incluant dopaminergiques et glutamatergiques seront produites. L’effet de l’expression de la protéine pathologique est vérifié sur le comportement et la longévité des vers. Grâce aux analyses post-mortem effectuées en microscopie, nous pourrons étudier la morphologie des neurones, quantifier le nombre d’agrégats, et en utilisant des anticorps spécifiques, déterminer dans quels types de neurones sont présents ces agrégats. En utilisant la mutagenèse dirigée, nous pourrons identifier des domaines impliqués dans la propagation de la protéine.

Étude des voies de signalisation impliquées dans la formation des jonctions des cellules endothéliales cornéennes en présence de TGF-β2


Kim Santerre1,2,3, Stéphanie Proulx1,2,3
1Département d’ophtalmologie et d’ORL-CCF, Faculté de médecine, Université Laval 2Axe médecine régénératrice, Centre de recherche du CHU de Québec-UL, Hôpital du Saint-Sacrement 3Centre LOEX de l’Université Laval

PROBLÉMATIQUE: L’amplification des cellules endothéliales cornéennes (CEC) par la culture cellulaire permettrait de traiter jusqu’à 27 patients souffrant de maladies de l’endothélium cornéen à partir d’un seul donneur. Cependant, la culture cellulaire mène à une perte de fonctionnalité des CEC, qui peut être contrée par une formation rapide des jonctions intercellulaires (JI). Nous avons préalablement démontré que le TGF-β2 améliorait la formation des JI des CEC. L’objectif de cette étude est d’identifier les changements transcriptionnels ainsi que les voies de signalisation activées par le TGF-β2 qui sont impliquées dans cette formation des JI.

 

MÉTHODES: Des CEC humaines (n=6) ont été cultivées dans un milieu de prolifération jusqu’à confluence, puis dans un milieu de maturation contenant (ou non) du TGF-β2 à 5 ng/ml. À la troisième dose de TGF-β2, l’ARN a été récolté (Qiagen) et le transcriptome a été analysé (biopuce “SurePrint G3 Human GE”; 60 000 sondes, Agilent Technologies). Les protéines ont aussi été récoltées pour l’analyse des protéines phosphorylées (puce à phosphoprotéines TGF-β; 176 cibles, Fullmoon biosystems).

 

RÉSULTATS: La présence de TGF-β2 a généré une surexpression (2X et +) de 105 gènes et une sous-expression de 50 gènes. Parmi les gènes augmentés, près de 30% codaient pour des protéines liées à l’adhésion cellulaire. Le profilage protéique a permis d’identifier les kinases de la famille Src (Fgr et Lck), la kinase FAK et les kinases de la voie de signalisation Akt comme 2 fois plus activées en présence de TGF-β2.

 

CONCLUSION: Les kinases Src, FAK et Akt sont des candidats potentiels impliqués dans la formation des JI en présence de TGF- β2. Leur rôle sera étudié à l’aide d’activateurs spécifiques. Une meilleure connaissance de la formation des JI des CEC permettra l’élaboration d’une méthode de culture générant des CEC de haute qualité tout en éliminant les effets pléiotropiques du TGF-β2

Étude du lien entre activité physique et le taux d’adiponectine dans une cohorte d’hommes à risque élevé de cancer de la prostate


Lamoussa Diabaté1,5, Molière Nguile-Makao1, Laurence Bettan1, Hélène Hovington1, Fred Saad2, Michel Carmel3, Armen Aprikian4, Yves Fradet1,5, Vincent Fradet1,5
1Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Hôtel-Dieu de Québec 2Centre de Recherche du CHUM, Montréal, Qc 3Centre de Recherche du CHUS, Sherbrooke, Qc; 4Institut de Recherche du CUSM, Montréal, Qc 5Faculté de médecine, Université Laval, Québec. Qc

OBJECTIFS: Chaque jour, 58 Canadiens reçoivent un diagnostic de cancer de la prostate (CaP). Le risque de CaP est en partie associé aux habitudes de vie, incluant l’activité physique (AP). Le lien entre l’AP et le risque de CaP est encore mal défini, mais impliquerait la modulation de certains biomarqueurs dont l’adiponectine, une hormone impliquée dans le métabolisme des lipides et du glucose. Nous croyons que le taux d’adiponectine plasmatique est associé à l’AP, et pourrait influencer le risque de CaP. L’objectif de ce projet est d’analyser le lien entre l’AP et l’adiponectine dans une cohorte d’hommes à risque élevé de CaP.

MATÉRIEL ET MÉTHODES: Des hommes à haut risque de développer un CaP participent à une étude multicentrique visant à évaluer le rôle des habitudes de vie sur le risque de CaP. Nous avons mesuré le score d’AP avec le questionnaire validé Godin-Leisure-Time et classifié les participants en deux catégories (actifs/inactifs). Le taux d’adiponectine a été mesuré dans le plasma pour chaque participant. Le lien entre l’AP et l’adiponectine a été évalué par régression linéaire.

RÉSULTATS: L’âge moyen des 795 premiers participants est de 62 ans (±7) et le taux moyen d’adiponectine est de 8 µg/mL (±3). 484 participants (61%) sont physiquement actifs. Les modèles multivariés ajustés pour l’âge, alcool, indice de masse corporelle, tour de taille, statut fumeur, revenu familial et certaines maladies métaboliques montrent que les participants inactifs ont un taux d’adiponectine plus élevé, mais non significatif, de 0.17 μg/ml (IC95% [-0,21;0,55], p=0.4) en comparaison aux participants actifs.

CONCLUSION: Ces résultats ne permettent pas de conclure à l’existence d’un lien entre l’AP et le taux d’adiponectine chez les hommes ayant un risque élevé de CaP. Cependant, la relation entre l’AP et d’autres biomarqueurs seront étudiés afin d’identifier des biomarqueurs, potentiellement modifiables par l’environnement, qui permettraient de stratifier le risque de CaP.

Étude du profil épigénétique spermatique au cours de la maturation post-testiculaire


Hong Chen1, Christian Roy1, Clemence Belleanne1
1Université Laval

CONTEXTE. Des modèles murins ont permis d'identifier des signatures epigénétiques associées aux spermatozoïdes pouvant être transmises de manière trans-générationnelle et avoir des conséquences pathologiques sur la descendance. Ces marques épigénétiques sont vulnérables aux facteurs environnementaux et incluent les modifications post-traductionnelles des histones par les histone deacetylases (HDAC) et les histones acétyltransférases  (HAT), la méthylation de l'ADN par les ADN methyltransferases (DNMT). Peu de données décrivent de manière exhaustive les marques épigénétiques spermatiques au niveau post-testiculaire. Notre objectif est de déterminer le profil épigénétique spermatique durant la maturation post-testiculaire et d'identifier les enzymes responsables de ces changements.

MATÉRIEL ET MÉTHODES. Les spermatozoïdes humains sont prélevés à partir d'épididymes obtenus via Quebec Transplant après consentement des familles. Un modèle de souris transgénique est utilisé pour isoler les spermatozoïdes à différents stades de maturation par cytométrie de flux. Les tissus testiculaires et épididymaires sont fixés au PFA 4%  pour l'étude des enzymes de modification par immunohistochimie, ou extraits pour immunobuvardage. Les profiles de méthylation sont étudiés sur les extraits d'ADN spermatique par reduced representation bisulfite sequencing (RRBS) en collaboration avec la plate-forme de séquençage du CHU de Québec.

RÉSULTATS. Nos avons identifié les protéines HDAC1 et 2, DNMT 1 et 3a dans les différents segments de l'épididyme humain et murin par immunobuvardage et immunochimie. L'extrait de l'ADN spermatique validé par bioanalyse sera séquencé pour identifier les changements de méthylation au cours de la maturation spermatique.

CONCLUSION. Ce projet nous permettra de définir la dynamique du profil épigénétique des spermatozoïdes et contribuera à l'avancée des connaissances pour l'optimisation des techniques de fécondation in vitro utilisées en clinique de fertilité.

Étude du rôle de Ash2L, un régulateur de la chromatine, dans la modulation de la plasticité nucléaire et la migration cellulaire


Marc-Antoine Rodrigue1,2, Jeremiah Hsia3, Jan Lammerding3, Josée N. Lavoie1,2
1Centre de Recherche sur le Cancer de l’Université Laval et Oncologie 2Centre de Recherche du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Québec-Université Laval, Quebec, Canada 3Nancy E. and Peter C. Meinig School of Biomedical Engineering and Weill Institute for Cell and Molecular Biology, Cornell University, Ithaca, NY, USA.

  La migration cellulaire dans les matrices 3D requière de grandes déformations du corps cellulaire pour se faufiler à travers des constrictions étroites. Ce processus est limité par la rigidité et la déformabilité du noyau qui est typiquement la plus grosse organelle cellulaire. La déformabilité du noyau dépend du remodelage de l’enveloppe nucléaire en réponse aux forces mécaniques générées par le cytosquelette qui compriment le noyau. Ces forces peuvent causer des ruptures de l’enveloppe nucléaire et une perte de l’intégrité nucléaire. En outre, il est démontré que bien que la rigidité nucléaire soit une barrière à la migration 3D des cellules tumorales, une trop grande malléabilité limite la survie cellulaire. Les cellules possèderaient donc des mécanismes pour moduler la plasticité nucléaire et maintenir l’intégrité de l’enveloppe nucléaire en réponses aux forces mécaniques. Ces mécanismes sont particulièrement pertinents dans le contexte de cellules cancéreuses métastatiques très motiles.

  Le but de cette étude est d’évaluer un rôle potentiel pour Ash2L, un régulateur de la chromatine. Nous avons découvert que la phosphorylation de Ash2L modifie sa localisation cellulaire et les marques de la chromatine. L’impact de Ash2L sur le remodelage de l’enveloppe nucléaire et la migration 3D a été évalué, utilisant une approche de perte de fonction. Les résultats indiquent que la réduction des niveaux de Ash2L diminue l’incidence de ruptures causées par un affaiblissement de la lamina nucléaire, suggérant une augmentation de la stabilité de l’enveloppe nucléaire. De plus, les cellules déficientes en Ash2L démontrent un potentiel migratoire à travers des micropores plus faible. Ces résultats suggèrent que la phosphorylation de Ash2L en réponse aux forces mécaniques pourrait moduler la rigidité nucléaire et favoriser la survie cellulaire lors de la migration sous confinement. Les analyses en cours visent à interroger le rôle des marques chromatiniennes modulées par Ash2L.

Étude du vieillissement cérébral au moyen de la morphométrie basée sur l’IRM


Maxime Perron1, Julie Poulin1, Pascale Tremblay1
1Université Laval

INTRODUCTION : Au cours du vieillissement normal, un déclin important des habiletés cognitives est observé. La littérature suggère que certaines activités, comme la pratique du chant, pourraient réduire ou ralentir l’apparition du déclin de certaines habiletés cognitives associé au vieillissement. Cependant, les effets protecteurs du chant sur le cerveau sont encore peu connus.

OBJECTIF : L’objectif de ce projet est d’explorer les effets plastiques du chant sur la structure du cerveau à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique (IRM) structurelle.

HYPOTHÈSE : L’hypothèse principale est que les systèmes sensorimoteurs et cognitifs se dégraderont avec l’âge de manière plus marquée chez les non chanteurs que les chanteurs.

MÉTHODE : Dans cette étude, les données de 60 participants (30 chanteurs, 30 non-chanteurs), âgés entre 20 à 90 ans, seront recueillies, analysées et comparées. Une séquence MPRAGE 3D (1 mm3) a été acquise avec un appareil Philips Achieva 3T pour chaque participant. Les images sont présentement en prétraitement avec FreeSurfer, un logiciel dédié à l’analyse des données IRM structurelles. Le prétraitement des images structurelles implique une série d’étapes, incluant le retrait du crâne et des méninges, la segmentation matière blanche/MG, la création de surfaces en 3D et la parcellisation du cerveau en différentes régions anatomiques. Pour chacune des régions, plusieurs métriques peuvent ensuite être extraites afin de comparer l’anatomie des participants : la surface corticale, l’épaisseur corticale, le volume cortical, etc. Dans cette présentation, chacune des étapes du prétraitement sera présentée.

CONCLUSION : Ultimement, des analyses évalueront l’effet du chant et de l’âge sur plusieurs régions du cortex. Ces analyses fourniront de nouvelles informations sur les activités et habitent de vie qui favorisent un vieillissement positif.

Étude Exploratoire d’Évaluation des Capacités Cardiorespiratoires d’Enfants en Traitement Contre une Leucémie Lymphoblastique Aiguë ou d'un Lymphome Lymphoblastique


Virginie Aspirot-Buron1,2, S. Charles Batcho1,2, Bruno Michon1,3, Marc-André Dugas1,3, Émilie Martineau3, Josée Martel3, Michèle Bisson1,3, Isabelle Marc1,3, Philippe Corbeil1,2
1Université Laval 2CIRRIS 3CHU de Québec-Université Laval

La leucémie lymphoblastique aiguë (LLA) et le lymphome lymphoblastique (LLB), deux cancers du sang, sont prévalents chez les jeunes de 17 ans et moins. Il a été démontré que certains médicaments de la chimiothérapie sont cardiotoxiques à long terme. De plus, les capacités cardiorespiratoires des survivants sont affectées dès la fin de la chimiothérapie. Cette diminution des capacités cardiorespiratoires peut persister pendant plusieurs décennies suite à la fin des traitements. À ce jour, peu d’information est disponible sur l’état réel des capacités fonctionnelles des enfants durant la  chimiothérapie, que ce soit durant: l'induction A-B, la consolidation 1-2 ou la continuation (protocole de Boston).

L'objectif est d’évaluer les capacités fonctionnelles des patients dans les phases majeures de la chimiothérapie et d’identifier les facteurs favorisant ou non l'adhésion à un programme d'exercices pendant le traitement.

Dix-sept patients de six à dix-sept ans du Centre mère-enfant Soleil du CHU de Québec-Université Laval ayant une LLA ou un LLB participeront à trois séances de tests: après l'induction, pendant la consolidation et la continuation. Chaque séance de 75 minutes permettra de collecter des mesures cardiorespiratoires et musculaires.

À ce jour, quatre jeunes ont été enrôlés sur une possibilité de cinq. Un participant s'est retiré dû à son état de santé. Habiter hors de la ville de Québec semble être un facteur limitant l'adhésion à l’étude et l'apparition d'effets secondaires incommodants semble augmenter le risque d’abandon.

Les résultats de l’étude permettront d'évaluer la faisabilité d'une intervention composée d’exercices physiques individualisés et progressifs pendant la chimiothérapie afin d’optimiser l’état physique des patients.

 

Étude sur l’efficacité d’un anticorps ciblant le système RANKL/RANK sur la protection des muscles dystrophique


dounia hamoudi1, antoine.boulanger-piette.1@ula 1, laetitia.marcadet.1@ulaval.ca 1, Jerome.Frenette@fmed.ulaval.ca 1
1Faculté de médecine, Université Laval

La myopathie de Duchenne (DMD) est une maladie héréditaire qui touche presqu’exclusivement les garçons. Elle est caractérisée par, entre autres, une dégénérescence progressive des muscles squelettiques et des os. Nous avons émis l’hypothèse que la voie RANK/RANKL, un régulateur clé de l’homéostasie osseuse, est également impliquée dans la dystrophie musculaire. De plus, un traitement anti-RANKL est approuvé par la FDA pour ralentir la progression de l'ostéoporose et des métastases osseuses. Quoiqu’efficace pour protéger l’os, nos résultats suggèrent que le traitement des souris à une dose d’anti-RANKL [0,25 mg/souris/3j] est sous-optimal pour protéger les muscles dystrophiques.Objectif : Déterminer la dose d'anti-RANKL optimale pour permettre une protection maximale des fonctions musculaires et osseuses dans un modèle sévère de dystrophie musculaire mdx/utrn+/-. Méthodes : Des souris C57BL/10 (contrôle) et des souris déficientes en dystrophine/haploinsuffisante en utrophine (mdx/utrn+/-) de 4 mois ont été traitées avec un anti-RANKL [1 ou 4 mg/kg/3j] durant 28 jours. Les muscles extensor digitorum longus (EDL) et soleus (Sol) ont été utilisés pour l’analyse des propriétés contractiles. Les régions de la diaphyse des tibias ont été testées mécaniquement par compression à taux de déformation constante. Résultats : Le traitement des souris mdx/utrn+/- avec des doses croissantes d’anti-RANKL durant 28 jours a entraîné un gain significatif et dose-dépendant de la force musculaire spécifique des muscles dystrophiques et une protection des propriétés mécaniques des os. Conclusion : L’anti-RANKL pourrait protéger les muscles et les os et serait un candidat potentiel pour un essai clinique sur les patients DMD.

Évaluation de différentes biomasses résiduelles régionales pour la production en masse de larves de mouches soldats noires Hermetia illucens (L.) (Diptera: Stratiomyidae)


Richard-Giroux J.1, M.-H. Deschamps1, C. Lavigne2, × 1, G. W. Vandenberg1
1Département des sciences animales, Université Laval, Québec, Qc, Canada 2Centre de Développement Bioalimentaire du Québec, La Pocatière, Qc, Canada

La grande productivité des élevages d'insectes ainsi que leurs hautes teneurs en protéines et en lipides attirent l’attention des chercheurs afin de trouver des solutions durables et écologiques aux problèmes de l’industrie agro-alimentaire. Un des défis pour l'implantation d'un élevage est toutefois de déterminer avec exactitude quelles sont les matières organiques disponibles localement et quelles sont les formules alimentaires appropriées pour maintenir un élevage productif et constant. Le but de cette étude était d’évaluer l’impact de la composition du substrat alimentaire des larves de mouches sur leur composition proximale à la récolte. Pour ce faire, 20 unités de bioconversion circulaire de 5L ont été inoculées de 305 larves de 5 jours à une densité de 1,2 larves/cm2 et maintenues sous environnement contrôlé (27ºC, 70% H.R). Cinq diètes ont été testées.  Le régime de base était composé de fruits & légumes et de drêche de brasserie (60%; 40%, base en matière sèche) auquel a été ajouté des niveaux croissants en résidus de poisson (0, 20, 40 et,60%). La diète Gainesville a été utilisée comme témoin. Chaque unité a reçu un total de 600 g de diète (base sèche) fractionné en 3 portions fournies au jours 0 (200 g), 5 (200 g) et 8 (200 g). Après 10 jours d’alimentation, les larves ont été récoltées manuellement, comptées, pesées et le pourcentage de pupes évalué. Les larves et leur substrat ont été congelées (-20C) et lyophilisées (144 h) avant d'être caractérisés pour leur composition en matières sèches, cendres, protéines, lipides, énergie, profil en acides gras, ADF et NDF selon les méthodes standards de l'AOAC. Les résultats de cette étude seront discutés en fonction des performances de croissance qui peuvent être projetées en industrie ainsi que de la qualité nutritionnelle des insectes qui est attendue advenant leur utilisation comme aliment alternatif pour le bétail.

Évaluation de la performance de la clinique universitaire de physiothérapie de l'Université Laval


Cynthia Fauteux1, Marie-Eve Lamontagne1, Kadija Perreault1
1Université Laval

CONTEXTE : En avril 2016, la Clinique universitaire de physiothérapie (CUP) de l’Université Laval ouvre ses portes. Elle vise deux objectifs pédagogiques : fournir des expériences de formation clinique complémentaire à la formation académique et développer des approches novatrices en supervision. Une évaluation de la performance de la CUP a été effectuée pour ses six premiers mois d’activité, en ciblant plus spécifiquement la production de services, l’atteinte des objectifs et la capacité à s’adapter à son environnement et aux changements.

MÉTHODOLOGIE : La performance de la CUP a été évaluée en utilisant un devis mixte, incluant des approches quantitatives et qualitatives. Quatre sources de données ont été utilisées afin de répondre aux questions de l’évaluation, soit 1) des indicateurs de performance tirés de bases de données cliniques et administratives, 2) des groupes de discussion, 3) des entrevues individuelles semi-structurées en personne et des 4) entrevues téléphoniques structurées. Le cadre conceptuel d’Évaluation globale et intégrée de la performance des systèmes de services de santé (EGIPSS) de Champagne et al. (2005) a été utilisé.

RÉSULTATS : Les données démontrent que la CUP répond adéquatement aux besoins de placements cliniques, et elle contribue également au développement de compétences cliniques complémentaires aux autres milieux de la région. Il a été également mis en lumière que la CUP était un milieu favorisant le développement de nouvelles formules de supervision, mais que cet aspect devait être développé davantage.  

CONCLUSION : Dans un objectif d’évaluation de programme, cette démarche s’est avérée pertinente afin de mesurer la performance de la CUP. Les résultats ont permis d’orienter les priorités futures afin d’optimiser la formation clinique et supporter le développement d’innovation en supervision de stage.

Évaluation de la performance d’algorithmes intelligents appliqués au bras robotisé JACO


Audrey Lebrasseur1,2,3, Josiane Lettre1,2, Alexandre Campeau-Lecours1,2,4, François Routhier1,2,3
1Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS) 2Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale, site Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ) 3b. Département de réadaptation, Université Laval 4Département de génie mécanique, Université Laval

Les incapacités aux membres supérieurs peuvent constituer un obstacle à la réalisation de tâches quotidiennes. Le bras robotisé JACO, développé par la compagnie québécoise Kinova, peut être déplacé dans les trois dimensions via une interface de commande adaptée aux capacités des utilisateurs de façon à atteindre, prendre et manipuler divers objets. Néanmoins, les besoins des utilisateurs ne sont pas entièrement satisfaits puisque plusieurs tâches complexes ou répétitives exigent trop de temps ou d'efforts. Dans l’optique d’améliorer son fonctionnement, ce projet avait pour but d’évaluer la performance de nouveaux algorithmes intelligents appliqués au bras robotisé JACO. 

 

Afin de documenter la performance de trois algorithmes différents (positions préenregistrées, filtre de fluidité et mode boire), cinq tâches ont été réalisées par 14 participants avec et sans les algorithmes. Les variables évaluées étaient le temps d’exécution (en secondes), la facilité d’accomplissement (échelle de Likert : 1 (très difficile) à 7 (très facile)) et la perception des participants de l'utilisabilité des algorithmes (Questionnaire pour l’Évaluation des Dispositifs d’Assistance Physique). Des analyses de variance (ANOVA) ont été réalisées afin de documenter l'influence des algorithmes sur la performance des participants.

 

Les résultats obtenus confirment la présence de différences statistiquement significatives entre les conditions et l’amélioration de certaines variables lors de l’utilisation des nouveaux algorithmes. En effet, les algorithmes permettent d'augmenter la facilité d’accomplissement jusqu’à 51%, de réduire le temps d’exécution jusqu’à 72% et d'augmenter la perception des participants par rapport au bras JACO jusqu'à 132%. Ainsi, les algorithmes améliorent la performance des utilisateurs lors de tâches manuelles avec le bras robotisé JACO. Il est donc possible de croire que leur performance serait également améliorée dans le cadre de leurs activités quotidiennes.

ÉVALUATION DE L’IMPACT DE LA PROGESTÉRONE SUR LE SYSTÈME NERVEUX ENTÉRIQUE DANS UN MODÈLE MPTP DE LA MALADIE DE PARKINSON


Hend Jarras1,2, Mélanie Bourque1,2, Marc Morissette1, Andrée-Anne Poirier1,2, Katherine Coulombe1, Thérèse Di Paolo1,2, Denis Soulet1,2
1Centre de recherche du CHU de Québec (CHUL) 2Faculté de Pharmacie, Université Laval

Problématique: La maladie de Parkinson (MP) est une maladie neurodégénérative qui se caractérise principalement par des symptômes moteurs et pour laquelle plusieurs études ont démontré une incidence plus élevée chez les hommes. De plus, une majorité de patients présentent des troubles gastro-intestinaux plusieurs années avant la manifestation de déficits moteurs. Cela suggère donc l’implication du système nerveux entérique (SNE). En effet, le plexus myentérique (PM) du SNE contient des neurones dopaminergiques (DA) qui contrôlent notamment l’activité motrice de l’intestin. D’ailleurs, il a été démontré que la progestérone (PROG) aurait un effet neuroprotecteur au système nerveux central de souris lésées au 1-méthyl-4-phényl-1,2,3,6-tétrahydropyridine (MPTP). Objectifs: Évaluer le rôle neuroprotecteur de la PROG dans le PM de souris MPTP. Méthodes: Un 1er groupe de souris adultes mâles C57BL/6 reçoit 2 injections/jour de PROG (1 µg) ou de véhicule pour 10 jours. Au 5e jour, 4 injections de MPTP (11 mg/kg) ou de saline sont administrés. Le 2e groupe de souris reçoit d’abord 4 injections de MPTP (6.5 mg/kg) ou saline. Une heure après les premières et dernières doses de MPTP, ainsi que durant les 5 jours suivants, les souris du 2e groupe reçoivent des injections de PROG (1 µg, 8 mg/kg ou 16 mg/kg). Les iléons sont récoltés au jour 10 et microdisséqués afin d’isoler les PM. Des immunohistochimies sont réalisées pour un comptage de neurones totaux et de neurones DA. Résultats: Le traitement au MPTP cause une perte d’environ 60% des neurones DA, mais ne cause pas de différence sur les neurones totaux pour tous les groupes de souris. Cela signifie que la perte neuronale est spécifique aux neurones DA. Une restauration complète aux niveaux contrôles est observée chez les souris traitées avec de la PROG à des doses de 1 µg pré et post MPTP et 8 mg/kg post MPTP. Conclusion: Ces résultats préliminaires suggèrent un effet neuroprotecteur de la PROG dans le PM de souris MPTP.

Évaluation des relations entre la théorie de l’esprit et la cognition non-sociale en schizophrénie : mieux comprendre les relations afin de mieux cibler les traitements


Elisabeth Thibaudeau1,2, Amélie M. Achim2,3, Carolane Parent2,3, Caroline Cellard1,2
1École de psychologie, Université Laval 2Centre de recherche CERVO 3Département de psychiatrie et neurosciences, Université Laval

Les individus atteints de schizophrénie présentent des difficultés fonctionnelles importantes. Le meilleur déterminant cognitif du fonctionnement en schizophrénie est la théorie de l’esprit (TdE), soit la capacité à comprendre les états mentaux d’autrui. La TdE est donc une cible de traitement importante pour favoriser le rétablissement des personnes atteintes de la maladie, mais les processus qui la sous-tende demeurent à être mieux compris. Des associations entre la TdE et la cognition non-sociale (p. ex. mémoire, attention) ont été rapportées, mais ces relations restent à être mieux circonscrites.

L’objectif de cette méta-analyse est de documenter et de comparer l’ampleur des associations rapportées entre chaque fonction cognitive et la TdE en schizophrénie.

 

Suite au tri de 4492 articles, 88 articles (N= 4675) publiés entre 1980 et janvier 2018 ont été inclus, ciblant des adultes atteints de schizophrénie, et rapportant une corrélation entre une mesure cognitive et de TdE.

 

Les associations moyennes observées entre la TdE et chaque fonction cognitive sont modérées à fortes (r de 0,26 à 0,42), sans différence significative entre les associations avec les différentes fonctions (χ2(8)=6,56, p=0,583). Au sein des fonctions exécutives, l’abstraction est toutefois associée plus fortement à la TdE que les autres fonctions (χ2(7)=20,34, p=0,004).

 

Ces résultats indiquent l’importance de tenir compte du profil cognitif individuel lors de la prise en charge des atteintes de TdE chez les personnes atteintes de schizophrénie, puisque des déficits dans plusieurs domaines cognitifs pourraient contribuer aux atteintes de TdE. Ainsi, la mise sur pied de traitements personnalisés et ciblés permettrait de favoriser le rétablissement fonctionnel des personnes atteintes de schizophrénie.

Evaluation of the Indications for Thyroid Nodule Ultrasound-Guided Fine Needle Aspiration Biopsy: American Thyroid Association Guidelines vs the Thyroid Imaging Reporting and Data System


Simon Blais1, Mustafa Yusuf Abboud1, Jean Rodrigue1,2, Nathalie Audet1,2, Danielle Beaudoin1,2
1Université Laval 2Hôpital Enfant-Jésus

Introduction

In 2009, Horvath et al. published an article concerning an original system to stratify thyroid nodules into clinically relevant risk categories, using the same concept as the BI-RADS (Breast Imaging Reporting and Data System) for breast lesions. This system, the Thyroid Imaging Reporting And Data System (TI-RADS), could simplify the communication of ultrasound (US) results between physicians, and reduce the number of ultrasound-guided fine-needle aspiration biopsies (US-FNAB).

 

Objectives

The primary objective of our study was to evaluate the rate of malignancy of TI-RADS 2 and 3 nodules in our center, in order to evaluate its safety in conjunction with the 2015 ATA guidelines for US classified low and very low suspicion nodules, and possibly reduce the number of US-FNAB.

 

Results

628 nodules with a TI-RADS score were included in the study. Surgery was performed for 120 nodules providing both cytology and histopathology for analysis. All TI-RADS 2 nodules with a Bethesda category I, II, III or IV result were benign on final pathology. The only malignant TI-RADS 2 lesion was classified as Bethesda VI on cytology. There were 6 malignant TI-RADS 3 nodules on histopathology.

 

Discussion

The main goal of implementing the TI-RADS is to reduce the number of FNAB, by avoiding FNAB for patients with TI-RADS 2 or 3 nodules. In our study, of the 628 nodules with a TI-RADS score, 288 (45.8%) were TI-RADS 2 or 3.  For TI-RADS 2 and 3 lesions, the rates of malignancy were respectively of 2.1% and 0.9% for diagnostic cytology results, 1.4% and 3.1% for a combination of cytology and histopathology of 11.1% and 14.3%, when considering histopathology results alone. We believe that the rates of malignancy for TI-RADS 2 and 3 lesions in our center are low enough to warrant observation rather than US-FNAB.

 

Conclusion

The use of the TI-RADS in our center could reduce the number of FNAB with an acceptable rate of error.

Évolution des stratégies de marche chez les individus ayant une amputation trans-tibiale six semaines suivant la fin de leur réadaptation


Sarah Beausoleil1,2, Ludovic Miramand1,2, Katia Turcot1,2
1Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS) 2Faculté de médecine, département de kinésiologie, Université Laval

La marche des individus ayant une amputation du membre inférieur (AMIs) témoigne d’une diminution des capacités fonctionnelles notamment par des stratégies de marche (SM) adoptées pour contrebalancer cet effet. La réadaptation vise à restituer la marche des AMIs pour se rapprocher de la marche dite normale. À ce jour, peu d’information existe sur l’évolution des SM suite à la fin des traitements de réadaptation. L’objectif de cette étude est de quantifier cette évolution sur un ensemble de paramètres reconnus pour caractériser la marche chez les AMIs (cadence, longueur de pas, dégagement minimal des orteils, largeur de pas).

 

Jusqu’à maintenant, six AMIs ont assisté à deux rencontres (sortie de réadaptation [T1] et six semaines post-réadaptation [T2]) où ils ont dû compléter un test de marche de six minutes (6MWT) en étant instrumentés de capteurs inertiels posés sur chacun de leur pied. Selon les résultats préliminaires, la cadence augmente sur six semaines (p < 0.01) et le dégagement minimal des orteils diminue entre le T1 et le T2 (p < 0.01). La longueur de pas a une tendance à être plus grande après six semaines (p < 0.06). Le dégagement minimal des orteils en phase d’oscillation (p < 0.04) et la largeur de pas (p < 0.01) sont plus grands du côté prothétique que du côté sain au T2.

 

Ces premiers résultats suggèrent une évolution des paramètres de marche suite à la fin des traitements de réadaptation chez les AMIs.

Experts patients’ knowledge and wisdom about living well with diabetes: a qualitative descriptive study


Ruth Ndjaboue1,2, Selma Chipenda Dansokho1, Maman Joyce Dogba1,2,3,4, Bianca Boudreault1, Alex M. McComber4, Elder Roberta Price4, Pascual Delgado4, Marie-Claude Tremblay1,4, Olivia Drescher1,4, Jon McGavock4,5, Holly Witteman1,2,3,4
1Université Laval 2Centre de Recherche du CHU de Québec 3CERRSPUL 4Diabetes Action Canada 5Department of Pediatrics, Faculty of Health Sciences, University of Manitoba

Background: People with diabetes, a long-term and increasingly prevalent condition, need high quality care to help them manage and improve their health. Research has suggested that knowledge from patients who have significant lived experience with diabetes self-management (expert patients) can help other patients to live well with diabetes.

 

Objective: To translate and describe knowledge and wisdom from expert patients about living well with diabetes.

 

Methods: This is a qualitative descriptive study. We recruited 21 men and women through a national Patient-Oriented Research network involving expert patients. Experts patients were from diverse backgrounds (including indigenous people and Immigrants to Canada) and genders to ensure a diversity of perspectives. We use the power of personal narratives by recording video interviews with expert patients in English and French.

 

Results: Expert patients shared that accepting the diagnosis is the first step for living well with diabetes. According to expert patients, some of the main components of successful diabetes care are on the hand of patients. For example: being aware of the reality of life with diabetes (including stigma and complications), getting and updating knowledge about diabetes and its management, having a positive attitude, maintaining healthy lifestyle and building a support system with family and friends. Expert patients encouraged patients to communicate and collaborate with their care team in a more active way, and to work with health professionals who are empathic and empower them.

 

Conclusion: Our findings showed the important contribution of patients in the management of diabetes, a long term condition. Learning from expert patients, especially through video, may reinforce patients’ education and empower them to be more engaged in their care. We are currently developing online education modules from expert patients’ video interviews and plan to evaluate their effects among patients.

Exploration des déterminants de l’implantation d’un outil d’aide à la décision au sein de programmes de réadaptation


Julien Déry1,2, Angel Ruiz1,2, Daoud Ait-Kadi1,2, Valérie Bélanger3,4, André Côté1,5, François Routhier1,2, Marie-Pierre Gagnon1,5, Marie-Ève Lamontagne1,2
1Université Laval, Québec 2Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et en intégration sociale (CIRRIS) 3Centre interuniversitaire de recherche sur les réseaux d’entreprise, la logistique et le transport (CIRRELT), Québec 4HEC Montréal, Québec 5Centre de recherche du CHU de Québec, Québec

Les délais d’attente grandissants et les difficultés d’accès aux services de santé et sociaux sont, depuis plusieurs années, des problématiques criantes du système de santé canadien. Les temps d’attente trop longs occasionnent des conséquences, autant au niveau individuel, organisationnel ou sociétal. Les outils d’aide à la décision (OAD) permettant de gérer plus efficacement les listes d’attente représentent une solution innovante. Ils visent la priorisation des individus et l’optimisation de l’offre de services de façon objective et systématique. Toutefois, l’implantation d’une telle pratique représente un changement de paradigme pour les professionnels impliqués et peut susciter des réactions importantes des parties prenantes. L’utilisation d’un OAD par les cliniciens est conditionnelle à la perception de sa validité par ceux-ci, c’est-à-dire à la conviction que les patients considérés comme hautement prioritaires ont les besoins les plus prioritaires. Le but de ce projet est donc d’explorer les déterminants de l’implantation des OAD au sein de programmes de réadaptation. Les objectifs spécifiques du projet sont de : 1) documenter les déterminants liés à l’innovation, soit la perception des experts sur les critères et les caractéristiques souhaités de l’OAD; 2) documenter les déterminants individuels et organisationnels facilitant/contraignant l’utilisation de l'OAD. Les buts et les objectifs poursuivis par le présent projet seront répondus à l’aide d’une étude de cas utilisant des méthodologies mixtes qui s’appuiera sur les concepts du Consolidated Framework For Implementation Research (CFIR). Des groupes de discussion et des questionnaires seront utilisés afin de recueillir la perception des différentes parties prenantes des programmes. Des analyses statistiques et thématiques seront menées à l'aide de logiciels spécialisés (SPSS et NVivo) et permettront de mieux comprendre ce qui contribue à l’implantation d'un OAD chez les individus et l’organisation.

Exploration par la microcopie holographique numérique de la dynamique membranaire des érythrocytes comme possible biomarqueur de troubles psychiatriques majeurs


Sara Mattar1,2, Jean-Michel Mugnes1, Sébastien Lévesque1, Martin Roy1, Michel Maziade1,2, Pierre Marquet1,2
1Centre de recherche CERVO 2Département de psychiatrie et de neurosciences

Les grandes maladies psychiatriques (GMP), dont font partie la schizophrénie et les maladies bipolaires, sont diagnostiquées très tardivement, du fait notamment de l’absence de biomarqueurs efficaces. Les possibilités de traitement sont alors au mieux palliatives. Des analyses post-mortem, montrent que la composition lipidique des membranes neuronales diffère chez les gens atteints de schizophrénie et cette différence se reflète également au niveau de différents types cellules plus accessibles tels que les érythrocytes. En outre, la composition lipidique a une influence sur la fluidité et la déformabilité membranaires.

Dès lors, un simple prélèvement sanguin rend possible l’étude de la dynamique membranaire des érythrocytes chez les patients atteints de GMP et leurs enfants à risque grâce à la microscopie holographique numérique (MHN), qui permet de mesurer des fluctuations membranaire à l’échelle nanométrique.

Le sang de patients atteints d’une GMP, ainsi que celui de leurs enfants et de contrôles sains, est prélevé. Après isolation des érythrocytes par centrifugation, ceux-ci sont déposés sur des lamelles recouvertes de poly-L-ornithine et la dynamique membranaire (p. ex. vibrations) est étudiée à diverses températures (c.-à-d. 24, 32 et 37 °C) avec la MHN. Les images de phase quantitative (IPQ) obtenues sont traitées à l’aide d’une analyse en composantes principales (ACP) qui donne une description générale des fluctuations des images dans le temps.

À l’heure actuelle, les résultats préliminaires des analyses ACP basés sur un échantillon réduit d’IPQ  montrent 1) une corrélation entre les vibrations théoriques des membranes et les modes ACP; 2) des différences subtiles dans les amplitudes des modes de vibration entre 24 °C et 37 °C. L’analyse d’échantillons de patients et de contrôles sains est en cours, afin de déterminer si les dynamiques membranaires (résistance et déformabilité) des érythrocytes mesurées dans ces deux groupes sont statistiquement différentes.

EXPLORATION PRÉLIMINAIRE DE LA FAISABILITÉ ET DE L’EFFET D'UNE INTERVENTION COGNITIVE-COMPORTEMENTALE BRÈVE COMBINÉE À UN PROGRAMME D'ACTIVITÉ PHYSIQUE POUR LA PRISE EN CHARGE DES DOULEURS THORACIQUES NON-CARDIAQUES CHRONIQUES


joanne Castonguay1,2, Paul Poirier3,4, François Grondin2, Jean Doré5,6,7, Isabelle Denis1,2, Guillaume Foldes-Busque1,2
1École de psychologie, Université Laval 2Centre de recherche du CISSS Chaudières-Appalaches 3Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec 4Faculté de pharmacie, Université Laval 5Clinique de kinésiologie, Université Laval 6Laboratoire des sciences de l'activité physique, Université Laval 7Département de kinésiologie, Faculté de médecine, Université Laval

Introduction: Les douleurs thoraciques non-cardiaques (DTNC) affectent 14 à 33 % de la population. La thérapie cognitive-comportementale (TCC) présente une certaine efficacité pour réduire le fardeau des DTNC. La pratique d’activité physique de type aérobie (APTA) s’est quant à elle avérée prometteuse dans la prise en charge d’autres problématiques de douleurs. À ce jour, l’efficacité de la combinaison de ces deux modalités de traitement n’a jamais été évaluée. Objectifs: Évaluer l’effet d’une TCC brève combinée à un programme d’APTA de dix semaines sur la fréquence et l’intensité des DTNC ainsi que la qualité de vie, les  symptômes anxieux et dépressifs des participants, leur peur et leur vigilance aux sensations physiques. Méthode: Cette étude porte sur 2 patientes atteintes de DTNC chroniques, recrutées à la suite d’une épreuve à l’effort maximale. Elles ont réalisé une entrevue, complété une batterie de questionnaires et subi une évaluation de leur condition physique avant et après l’intervention. L’intervention reçue comprend 3 séances de psychothérapie suivie d’un programme d’activité physique d’une durée de 10 semaines. Résultats: Les deux participantes (64 et 58 ans) ont rapporté une importante réduction de leur symptomatologie, incluant une amélioration de leur qualité de vie, une réduction de l’intensité de leurs DTNC, de leur peur des sensations physiques et de l’attention portée à ces sensations. L’évaluation post-traitement indique que l’intensité de leurs symptômes anxieux et dépressifs est passée de clinique à sous-clinique. Finalement, la première participante a rapporté l’absence de DTNC à la suite de l’intervention alors que la seconde a eu près de la moitié moins d’épisodes sur une période de 3 mois après l’intervention. Ces résultats ont été obtenus malgré l’interruption prématurée du programme d’entrainement des 2 participantes. Conclusion: La combinaison d'interventions à l'étude pourrait être une avenue prometteuse dans le traitement des DTNC.

Exploring the new role of oncogene UNR/CSDE1 at multiple layers of mammalian small RNA pathways


Pavan Kumar Kakumani2, Louis-Mathieu Harvey1, Tanit Guitart3, Fatima Gebauer3,4, Martin Simard2
1Université Laval 2CRCHU de Québec-Université Laval 3Gene Regulation, Stem Cells and Cancer Programme, Centre for Genomic Regulation (CRG), The Barcelona Institute of Science and Technology, 08003 Barcelona, Spain 4Universitat Pompeu Fabra (UPF), 08003 Barcelona, Spain

Small RNAs are defined by their length and association with Argonaute (AGO) family proteins, classifying them into siRNAs, miRNAs and piRNAs. In animals, especially in Drosophila, pathways associated with these small RNAs have been extensively studied and relevance of AGO proteins are well established, at least, in part, due to their non-redundant functions among pathways. But in mammals, the AGO proteins, in particular AGO2, have common roles in both siRNA and miRNA pathways, which makes it difficult to dissect their functional relevance and physiological significance in disease and development. Therefore, we decided to work on deciphering the complexities of both these pathways in mammals. Though commonly mediated by AGO2, the mode of target repression differs between the siRNA and miRNA pathway and thus, we hypothesized the phenomenon might depend on interaction of AGO proteins with accessory factors, largely unknown to date. In order to identify such factors, we employed multiple cell lines and performed RNA pull downs to purify protein complexes associated with both siRNA and miRNAs, commonly referred as siRISC and miRISC, respectively. Following LC/MS analysis and confirmation by western blotting, we identified multiple protein factors and one among them being CSDE1, an RNA binding protein (RBP) associated with both complexes, while others associated with only miRISC. The interaction of CSDE1 with si/miRISC is RNA independent and cells depleted with CSDE1 showed impaired small RNA mediated gene silencing, suggesting the involvement of CSDE1 at the target repression level. Also, we observed CSDE1 interaction with multiple components of both small RNA pathways in different cell compartments, implicating its functional relevance at various stages of small RNA-mediated gene regulation. Altogether, our results provide insights into the contribution of accessory factors in defining functional outcome between siRNA and miRNA mediated gene silencing in mammals.

Facteurs associés au traitement complet du diabète chez les personnes âgées québécoises diabétiques de type II : une étude populationnelle


Marie-Eve Gagnon1,2, Caroline Sirois1,2,3,4, Marc Simard2
1Université du Québec à Rimouski 2Institut national de santé publique du Québec 3Université Laval 4Centre de recherche du CHU de Québec

Introduction : La prévalence des maladies chroniques chez les aînés, dont le diabète, ne cesse de croître. Les médecins québécois utilisent moins les lignes directrices de pratique clinique pour le diabète que leurs confrères canadiens. L’impact de ce constat sur l’usage du traitement pharmacologique des aînés diabétiques québécois n’est pas connu.

Objectif : Étudier l’usage du traitement complet du diabète et les facteurs associés à cet usage chez les aînés diabétiques du Québec.

Méthodes : Nous avons mené une étude de cohorte populationnelle rétrospective auprès des aînés diabétiques âgés de 66 à 75 ans, entre le 1er avril 2014 et le 31 mars 2015. Les données proviennent du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ) de l’Institut national de santé publique (INSPQ). Les lignes directrices de pratique clinique 2013 de l’Association canadienne du diabète ont été utilisées afin de définir le traitement complet du diabète (présence d’au moins un hypoglycémiant, un antihypertenseur, un hypolipémiant et un antiplaquettaire). Des régressions robustes de Poisson ont été réalisées.

Résultats : La majorité (55%) des 165325 individus inclus consomment entre 5 et 14 médicaments différents annuellement. Plus du tiers (35,2%) ont un traitement complet du diabète. Les facteurs favorisant l’usage du traitement complet sont : être âgé de 71 à 75 ans (RR 1,04 IC99% [1,03-1,06]), avoir un indice de défavorisation sociale (de 1,04 [1,01-1,06] à 1,09 [1,06-1,11]) ou matérielle (de 1,13 [1,10-1,16] à 1,21 [1,18-1,24])  plus grand que 1 et d’avoir au moins une comorbidité (de 1,36 [1,33-1,38] à 1,37 [1,34-1,41]). Les femmes ont 19% moins de chance d’être exposées au traitement complet.

Conclusion : La proportion d’aînés atteints de diabète qui font usage du traitement complet est faible. Il est nécessaire d’explorer les façons d’augmenter cet usage afin de favoriser une thérapie optimale.

Facteurs contribuant au cumul des chargements externes au dos : quelle est l’importance de la technique de travail?


Jasmin Vallée Marcotte1, André Plamondon2, Denis Denys2, Philippe Corbeil1
1Université Laval 2IRSST

Problématique : En manutention, le cumul des chargements externes au dos est reconnu comme un ayant une incidence sur les risques de développer un trouble musculo-squelettique (TMS) dans la région lombaire [1]. Le cumul des chargements lors de la manutention verticale d’une caisse est influencé notamment par la durée de son maintien [1] et le poids du haut du corps du manutentionnaire [2]. Peu est connu sur les autres facteurs qui peuvent contribuer à influencer le cumul des chargements externes, tels que la technique de manutention et ses variations à travers le temps de travail.

Objectif : Déterminer la contribution relative des différents facteurs influençant le cumul des chargements externes à l’articulation L5/S1 lors d’une tâche de manutention.

Méthode : 65 manutentionnaires (incluant 15 femmes) ont transféré quatre caisses d’un convoyeur à un diable en laboratoire à 32 occasions. Les chargements externes à l’articulation L5/S1 [3], et la moyenne et l’écart type de variables cinématiques (angles articulaires et paramètres de coordination) ont été calculés. Un modèle de régression linéaire multiple a été développé afin de prédire le cumul des chargements externes au dos.

Résultats préliminaires : Le poids du haut du corps et la durée totale des maintiens ont contribué à expliquer plus de 65% de la variance observée du cumul des chargements externes à l’articulation L5/S1 en flexion sagittale  (p<0.001; Durée : r2=0.33; Poids du haut du corps : r2=0.33). L’ajout de variables cinématiques pourrait augmenter le pouvoir explicatif du modèle.

Conclusion : Les résultats de cette étude pourraient bonifier le contenu des formations dédiées aux manutentionnaires et à ceux qui font de la prévention auprès d’eux.

Références

[1] McGill (1997) J Biomech, 30 : 465-475.

[2] Hoozemans, et coll. (2008) Ergonomics, 51 : 1053-1063.

[3] Plamondon et coll. (1996) Clin Biomech, 11 : 101-110.

FACTEURS PSYCHOSOCIAUX AU TRAVAIL ET LA PRÉVALENCE D’HYPERTENSION NON CONTROLÉE AUPRÈS DE COL-BLANCS


Mathilde Lavigne-Robichaud1, XAVIER TRUDEL1, Alain milot1, Mahée Gilbert-Ouimet1, Caroline Duchaine1, Chantal Brisson1
1Centre de recherche du CHU de Québec, Université Laval

Introduction: L’impact des stresseurs psychosociaux au travail sur l'hypertension artérielle (HTA) a été documenté par des études épidémiologiques prospectives. Cependant, il existe peu d’évidences sur l'effet de ces contraintes psychosociales au travail sur l’HTA non contrôlée. Nous avons examiné l'association entre la tension au travail et la prévalence d’HTA non contrôlée parmi les cols blancs d'une grande cohorte au Québec.

Méthodes : L'étude repose sur un devis transversal impliquant trois vagues de collecte de données sur une période de 5 ans. L'échantillon à l'étude est composé de 473 cols blancs recevant un traitement pharmacologique pour l’HTA. Aux trois temps de mesure, la tension artérielle ambulatoire a été mesurée aux 15 minutes pendant la journée de travail. L'HTA non contrôlée a été définie comme une pression artérielle ambulatoire ≥135 / 85 mm Hg. L'exposition aux contraintes psychosociales au travail a été mesurée à l'aide d'échelles validées. Les taux de prévalence ajustés et les intervalles de confiance (IC) de 95% ont été estimés à l'aide d'équations d'estimation généralisées.

Résultats : Les hommes exposés à un travail actif (exigences psychologiques importantes et contrôle important au travail) ont une prévalence plus élevée d’HTA non contrôlée (1,43 [IC 95%: 1,07-1,92]) par rapport aux hommes non exposés. Chez les femmes, la prévalence était plus élevée chez les personnes exposées au tertile supérieur de demande psychologique (1,77 IC 95%: 1,07-2,92). Ces résultats ont été observés après ajustement pour les facteurs sociodémographiques et de style de vie.

Conclusion : Réduire ces expositions fréquentes au travail pourrait entraîner des avantages substantiels sur le contrôle de l'hypertension au niveau de la population.

Favoriser la généralisation et le maintien des acquis en apraxie de la parole : une revue de la littérature


Liziane Bouvier1,2,3, Karolane Gilbert-Baril2, Stéphanie Leroux2, Vincent Martel-Sauvageau1,2
1CIRRIS 2Université Laval 3Centre de recherche CERVO

L’apraxie de la parole est un trouble acquis de la communication affectant la planification/programmation des mouvements nécessaires à la production de la parole. Plusieurs types d'approches visent à traiter l'apraxie de la parole, mais ce sont celles dont les résultats se généralisent dans la vie quotidienne qui ont le plus grand impact sur la qualité de vie des patients.
Objectif : Effectuer une revue sur l’efficacité, la généralisation et le maintien des acquis des différents types de traitements orthophoniques visant l'apraxie de la parole.
Méthodologie : Revue de la littérature à partir de 2 bases de données.
Résultats : Les seize articles recensés ont été répartis selon 3 approches principales : 1) articulatoires-cinématiques; 2) contrôle du rythme et du débit et 3) alternatives. Selon les données obtenues, les approches articulatoires-cinématiques sont celles qui présentent les meilleurs résultats au regard de l'efficacité, du maintien et de la généralisation; les approches de contrôle du rythme et du débit montreraient des résultats variables et les approches alternatives sont peu documentées.
Conclusion : Cette revue a permis de mettre en lumière certains éléments, dont 1) les interventions en apraxie de la parole doivent être ciblées et précises; 2) des recherches comparant l'efficacité des diverses approches orthophoniques sont requises en ce qui concerne le maintien et la généralisation des acquis dans le traitement de l'apraxie de la parole.

Fiber-based Tissue Identification for Electrode Placement in Deep Brain Stimulation Neurosurgery


Damon DePaoli1,2, Laurent Goetz1, Dave Gagnon1, Nicolas Lapointe1, Gabriel Maranon2, Michel Prudhomme3, Léo Cantin3, Younes Messadeq2, Martin Parent1, Daniel Côté1,2
1CERVO Brain Research Center, Université Laval 2COPL, Université Laval 3Hôpital de l'Enfant-Jésus

Deep brain stimulation’s effectiveness relies on the ability of the stimulating electrode to be properly placed within a specific target area of the brain. Optical guidance techniques that can increase the accuracy of the procedure, without causing any additional harm, are therefore of great interest.  

 

We have designed a diffuse reflectance system which can sense biological information through a chronic DBS lead during its implantation. With this probe we have shown the ability to distinguish white and grey matter, with millimeter resolution, during stereotactic DBS lead implantations on both ex-vivo non-human-primate intact heads, as well as on in-vivo non-human-primates. The in-vivo measurements allowed us to compare simultaneously acquired optical data and neuronal activity using microelectrode recordings.

 

Furthermore, we have created a complementary system using Raman spectroscopy. Raman spectroscopies are very useful in that they can tell the molecular composition of tissues; however, until now they have been limited to long acquisition times or large collection apparatuses due to inefficient signal generation. We have created a working coherent-Raman system, capable of sensing lipids and proteins in varying brain structures on the order of milliseconds. Our technology has great potential in guiding DBS neurosurgery by sensing, with micrometer resolution, white and grey matter boundaries. With further characterization, we believe that this modality will be able to sense tissue changes in varying diseases as well as provide finger-print type spectra for varying brain regions, all while maintaining its ultra-small form factor of only ~300um.

Fidélité test-retest et validité d'un dynamomètre manuel dans la mesure de la force maximale volontaire isométrique du quadriceps chez des patients canadiens avec une MPOC


Kim-Ly Bui1,2, Sunita Mathur3, Nathalia Parente-Maia3, Pat Camp4, Gail Dechman5, François Maltais1,2, Didier Saey1,2
1Institut universitaire de cardiologie et pneumologie de Québec, Université Laval, Québec 2Faculté de médecine, Université Laval, Québec 3Département de physiothérapie, Université de Toronto, Toronto 4Centre for Heart Lung Innovation, Université de Colombie-Britannique, Vancouver 5School of Physiotherapy, Université Dalhousie- Halifax

Contexte: La dysfonction musculaire, qui inclut une diminution de force, est associée avec une diminution de la tolérance à l’effort et de la qualité de vie chez les patients avec une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Au Canada, et malgré les recommandations de l’ATS/ERS, l’évaluation de la fonction musculaire du quadriceps n’est pas systématiquement adoptée en clinique notamment en l’absence de mesure de validité d’outil simple tel le dynamomètre manuel Medup® et de la disparité entre les protocoles utilisés. Buts: Évaluer: 1)la fidélité test-retest de la mesure de la contraction maximale volontaire isométrique (CMVi) du quadriceps avec le Medup® et 2)sa validité de construit avec le dynamomètre informatisé Biodex® (mesure étalon). Méthodologie: 63 patients avec une MPOC (âge 69±7 ans, VEMS 47±21% de la prédite) ont été évalués dans 4 sites canadiens. Lors des 2 visites (séparées ≥48h), 5 CMVi ont été mesurées via un Medup® fixé à une chaise d’exercice en suivant la procédure de Bachasson (2014), et avec le Biodex®. Le coefficient de corrélation intraclass (ICC), l’erreur standard de mesure (SEM) et un  Bland-Altman ont été utilisés pour les analyses de fidélité. Le coefficient de Spearman de la corrélation entre les CMVi des 2 appareils a été utilisé pour quantifier la validité de construit. Un p<0,05 était considéré significatif.Résultats: La CMVi était de 104 ± 52 et 113± 49Nm (jour 1) et 107 ± 59 et 114 ± 49Nm (jour 2) respectivement pour les 2 appareils, avec un ICC associé de 0,95 [95%CI 0,92-0,97, p<0,001] entre les 2 visites pour le Medup® et un SEM de 17,8Nm. Le graphique Bland-Altman montre un biais de 2,9 Nm entre les visites et des limites d’agrément (IC 95%) de 40,6 et -34,8 Nm. Le coefficient de Spearman entre les 2 appareils est de 0,89 (rho<0,001). Conclusion:Le Medup™ est un dynamomètre manuel fidèle et valide pour évaluer la CMVi du quadriceps, favorisant son utilisation clinique avec les patients avec une MPOC.

Formation de vaisseaux sanguins de petit calibre par génie tissulaire


Vincent Roy1,4, Todd Galbraith1, Jean-Michel Bourget2, Tamao Tsutsumi3, Ashraf Ismail3, François A. Auger1,4, François Gros-Louis1,4
1Département de chirurgie, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, QC, Canada 2Énergie, matériaux et télécomunication, Institut national de recherche scientifique, Varenne, QC, Canada 3Department of Food Science and Agricultural Chemistry, Macdonald Campus, McGill University, Montréal, QC, Canada 4Centre de recherche en organogénèse expérimentale de l’Université Laval / LOEX, Hôpital de l’Enfant-Jésus, Axe médecine régénératrice, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, Québec, QC, Canada

Contexte: Le remplacement chirurgical de vaisseaux sanguins pour le traitement de maladies cardiovasculaires demeure un enjeu clinique important. Actuellement, l’utilisation de vaisseaux autologues tels que l’artère coronaire interne ou la veine saphène demeure le standard clinique lors de chirurgie de dérivation pour les vaisseaux de petits calibres (<5mm). Toutefois, l’obtention de tels tissus demeure difficile, les procédures sont invasives et des risques de présence de pathologies sous-jacente est à considérer. Alors, la production de substituts vasculaires dérivés des cellules propres du patient et produit par génie tissulaire se veut donc être une alternative intéressante.

 

Objectif: Optimiser et uniformiser la méthode de production actuelle de tissus vasculaires obtenus par génie tissulaire afin de générer des vaisseaux sanguins se rapprochant du tissu natif.

 

Méthodes: Des fibroblastes et des cellules musculaires lisses ont été directement ensemencés sur un mandrin cylindrique de PETG traité aux rayons UVC. La culture des cellules, en présence d’acide ascorbique, a ensuite permis de générer des tissus tubulaires manipulables et perfusables. Une caractérisation histologiques, mécaniques et en spectroscopie infrarouge a été fait. Des cellules endothéliales ont ensuite été ensemencées directement dans la lumière des vaisseaux pour ainsi obtenir des vaisseaux sanguins complets.

 

Résultats: Les tests mécaniques ont démontré que les tissues ont une résistance à l’éclatement nettement supérieure à la méthode de production standard dites d’enroulement. Les analyses histologiques ont démontré une fusion uniforme et compacte des tubes, une absence de lisière interne ou externe et une distinction adéquate des 3 couches artérielles (adventitia, media et intima).

 

Conclusion: Ce nouveau modèle de vaisseaux sanguins reconstruits par génie tissulaire est facilement reproductible et permet de produire des vaisseaux de petits calibres de façon plus rapide et à faible coûts.

Functional connectivity of the midbrain to the medullary reticular formation


Ali Rastqarfarajzadeh1, Maxime lemieux1, Frederic Bretzner1
1Centre de recherche du CHU de Québec – CHUL, Axe Neurosciences

Stimulation of the mesencephalic locomotor region (MLR) can elicit locomotion. This functional region includes the cuneiform nucleus (CnF) containing glutamatergic neurons, and the pedunculopontine nucleus (PPN) containing glutamatergic and cholinergic neurons. Using optogenetic techniques, we have recently shown that the glutamatergic CnF initiates and accelerates locomotion, whereas the glutamatergic PPN, and to a lesser degree the cholinergic PPN, can slow-down locomotion and induce locomotor arrests in freely-walking mice. Interestingly, locomotion is blocked following cooling or lesion of the brainstem, thus suggesting that the brainstem might relay synaptic inputs of the glutamatergic CnF and PPN.

 

A fluorescent protein (mcherry) and channelrhodopsin 2.0 were conditionally expressed in glutamatergic CnF or PPN neurons and their axons. Local field potentials (LFP) and multi-units were recorded across the depth of the brainstem at 0.5 and 1 mm lateral to the midline in response to unilateral photostimulations of glutamatergic neurons of either the CnF or PPN.

 

Analysis of mcherry-expressing axons across the brainstem revealed that glutamatergic CnF neurons project mainly onto the most ventral nuclei of the medullary reticular formation, including the lateral para-gigantocellular nucleus, the para-pyramidal region, and the alpha/ventral portion of the gigantocellular reticular nucleus. In contrast, glutamatergic PPN neurons appeared to project more diffusely across the brainstem. Furthermore, our electrophysiological recordings confirmed that photostimulations of the glutamatergic CnF evoked a high density of spikes and an increased firing frequency in the most ventral regions of the brainstem, corresponding to the lateral paragigantocellular nucleus.

 

Our results suggest that nuclei of the ventral medullary reticular formation integrate and relay synaptic inputs of the mesencephalic locomotor region.

Generating "Sensor-in-Fibre" Optical Probes for Molecular Sensing in the Gastro-Intestinal Tract of Muridae Models Relevant to Cardiometabolic Diseases


Victor Azzi1,2,3, Alexandre Grégoire1, Nicolas Fontaine1,2,3, Jean-Philippe Bérubé1, Réal Vallée1, André Marette2,3, Denis Boudreau1
1Center of Optics, Photonics and Lasers 2Québec Heart and Lung Institute 3Institute of Nutrition and Functional Foods

Obesity and cardiometabolic diseases are progressively becoming a significant public health issue throughout the world. It is hypothesized that the increase in these disorders is due to numerous environmental factors, including alterations in diet, which are driving important changes in the gut microbiome. This microbial community that populates our intestinal tract plays a key role in nutrient and energy absorption while being able to cause detrimental effects when its balance with the host is disrupted. The traditional analysis of the microbiota is time consuming, expensive and requires highly qualified personnel. The goal of this study is to develop a “Sensor-in-Fibre” optical probe with the capacity to detect microbiome-derived molecules in real-time in vivo, thus permitting rapid and cost-effective monitoring of host-bacteria interactions. Unlike most traditional fibered sensors, the optical probe takes advantage of evanescent fields generated on its peripheral interface to interact with elements in its vicinity. This field can be used to excite species-selective surface-grafted sensing nanomaterials that have varying fluorescent properties based on their surrounding environment, hence playing the role of sensor. The light emitted by these sensors in response to the presence of the targeted molecular markers can be coupled back into the fibre and efficiently transported to appropriate detectors. As a model system, we grafted FITC functionalized with APS on a biologically relevant sensing length of the fibre. This sensing material demonstrated the use of this technology through appropriate spectral responses as a result of variations in the surrounding fluid’s pH. In time, this multichannel fibre architecture will be combined with fluorescent sensing structures responsive to various markers, whether it be individually or simultaneously, hence making this a flexible tool for sensing various species and demonstrating its potential for precise in vivo measurements.

Heparin-modified type 1 collagen gels for Pleiotrophin-controlled release for vascular applications


Francesco Copes1, Pascale Chevallier2, Caroline Loy3, Francesca Boccafoschi4, Diego Mantovani5
1Université Laval 2CR-CHU de Québec 3Université Laval 4Università del Piemonte Orientale 5Université Laval

Post-implantation vascular graft failure is mainly caused by in-graft thrombosis and intimal hyperplasia. A fast endothelialisation has the benefit of reducing these adverse events. Vascular grafts enrichment with pro-endothelialisation molecule has been proposed in recent years to improve endothelialisation. One such molecule is pleiotrophin (PTN), a secreted cytokine known for its beneficial effects on blood vessels and endothelial cells (ECs). Affinity delivery systems based on Type I collagen gels have been developed to better control the release of the loaded proteins. In these systems, specific non-covalent interactions are mediated by molecule such as heparin, due to its ability to sequester, stabilize and protect growth factors and cytokine. The objective of this work is to develop a controlled release system for PTN.  The effects of PTN on ECs have been analysed and compared to the one exerted by Stromal Derived Factor 1 (SDF-1), a known pro-endothelialisation molecule. Type I collagen gels have been used as a scaffold for the release system. To increase the binding of PTN to the gel and to prolong its release over time, heparin have been added to the standard gel formulation. Structural analysis (mechanical tests and immunofluorescence-based collagen fibers quantification) have been performed to evaluate the effects on structural and mechanical properties of the gels after the addition of heparin. PTN-specific ELISA assay has been used to analyse the ability of the heparin-modified collagen gels to bind and released PTN over time in a controlled way. The effects of the released PTN on the viability of ECs and SMCs has been evaluated and hemocompatibility tests have been performed to analyse the effects of the addition of both heparin and PTN on the hemocompatibility properties of the gels. The modification of Type I collagen gels with PTN and heparin demonstrated a clear added value in vascular medicine, mainly because the enhanced biological performances.

Heritability of plasma carotenoid levels in healthy families


Bénédicte L. Tremblay2, Frédéric Guénard2, Benoît Lamarche2, Louis Pérusse1,2, Marie-Claude Vohl1,2
1Université Laval 2Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels, Université Laval

Carotenoids are a reliable biomarker of fruit and vegetable intakes. Inter-individual variability in blood levels of circulating carotenoids has been observed and may be, at least partly, due to genetic factors. Up to now, the only study that has reported high genetic heritability of α- and β-carotene levels has not considered the shared environmental component.

 

The aim of the present study was to estimate the contribution of both genetic and common environmental effects to the variance of plasma carotenoid levels (α-carotene, β-carotene, β-cryptoxanthin, lutein, lycopene, zeaxanthin, and total carotenoids).

 

A total of 48 healthy subjects from 16 families were recruited. Plasma carotenoid levels were measured using high performance liquid chromatography analysis. Heritability estimates of carotenoid levels were calculated using the variance component method implemented in QTDT. The phenotypic variance (Vp) of each carotenoid was partitioned into genetic effect (Va), common environmental effect (Vc), and non-shared environmental effect (Ve).

 

Lutein and lycopene showed a significant familial effect (Va and Vc ≠ 0, P-values of 6x10-5 and 4.3x10-3, respectively). Maximal heritability ((Va+Vc)/Vp), genetic heritability (Va/Vp), and common environmental effect (Vc/Vp) for lutein were 88.3%, 43.8%, and 44.5%, respectively. For lycopene, corresponding values were 45.2%, 0%, and 45.2%, respectively.

 

In conclusion, familial resemblances in lycopene levels were mainly attributable to common environmental effect, whereas familial resemblances in lutein levels were both attributable to genetic and common environmental effects. To the best of our knowledge, this is the first study to report contribution of both genetic and common environmental effects to the variance of predominant plasma carotenoid levels in healthy families.

High dairy product intake in the prevention of type 2 diabetes: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials


Sarah O'Connor1,2, Anne-Frédérique Turcotte1,3, Claudia Gagnon1,3, Iwona Rudkowska1,2
1Endocrinology and Nephrology Unit, CHU de Québec Research Center, Québec (QC), Canada 2Department of Kinesiology, Faculty of Medicine, Université Laval, Québec (QC), Canada 3Department of Medicine, Faculty of Medicine, Université Laval, Québec (QC), Canada

Background: High dairy product intake was inversely associated with type 2 diabetes (T2D) incidence in cohort studies but remains unaddressed in systematic reviews of clinical trials. Objective: To systematically review clinical trials assessing the association between high versus low dairy product intake on T2D incidence and T2D markers in subjects without diabetes. Methods: Five databases were searched from inception to October 25th 2017 to identify randomized controlled trials using dairy products from ruminants only. The primary outcome was the incidence of T2D. Secondary outcomes were fasting glucose, fasting insulin, glycated haemoglobin (HbA1c) and insulin resistance with the Homeostatic model Assessment. Two reviewers independently assessed studies eligibility and extracted data. Meta-analyses were performed using inverse variances in random effect models with RevMan software. Results: From the 10 539 citations screened, 48 studies totalizing 3221 subjects were included in the review, 30 of which were included in the meta-analyses. Results from meta-analyses showed no association was observed between T2D incidence and high dairy intake in 2 studies (n=278, risk ratio 0.46, 95% CI [0.05, 4.36], p=0.50, I2=0). Fasting glucose was higher with high dairy intake (mean difference (MD) 0.06 [0.01, 0.12] mM/L, p=0.03, I2=33%). Inversely, there was a trend for decreased fasting insulin concentrations (n=1794, MD -3.75 [-7.69, 0.18] pM/L, p=0.06, I2=22%) and HbA1c (n=570, MD -0.07 [-0.14, -0.00] %, p=0.05, I2=7%) with high dairy intake. Insulin resistance was not affected by dairy intake. Most studies had a high risk of bias and the quality of evidence was very low for T2D incidence. Conclusions: Current evidence does not allow us to conclude that high dairy product intake, compared to low dairy intake, affects T2D incidence. Modification of some T2D surrogate markers by dairy product intake remains of uncertain significance. Protocol number: CRD4201700137.

Human Alpha Defensin 5 (HD-5) treatment improves glucoregulatory capacity and reverses dyslipidemia in HFD-fed mice


Ida Larsen1, Andreas Mæchel Fritzen2, Mads Damgaard2, Jacob Bak Holm3, Peter Nordkild4, Jan Wehkamp5, Bente Kiens2, Karsten Kristiansen2, Benjamin Jensen1
1Université Laval 2University of Copenhagen 3Clinical Microbiomics 4Defensin Therapeutics 5University of Tübingen

Intro: High fat diet (HFD) induces poor gut health driven by inflammation and microbiota alterations. HFD lowers levels of HD-5, an anti-microbial peptide secreted in the intestine. Metabolic disorders, a consequence of poor gut health, is of increasing incidence worldwide, which calls for new treatment approaches.

Method: To investigate the therapeutic potential of HD-5 treatment of obesity, insulin resistance (IR), and dyslipidemia, we fed mice either HFD or a low fat diet for 13 weeks. We then divided the HFD fed mice in two experimental groups (± 0.001% HD-5 added the diet), and continued the feeding for additional 10 weeks.

Results: Treatment with HD-5 did not impact body weight and fat mass. Yet, treated mice exhibited lower plasma cholesterol and free fatty acids (FFA) despite similar HFD intake. HD-5 treatment lowered fasting insulin levels and improved glucoregulatory capacity during glucose tolerance tests. Results implied reduced hepatic IR by HD-5 and treated mice had lower liver weight and great decrease in hepatic triglycerides compared to HFD control mice. Reduced hepatic lipid content was not explained by altered de novo lipogenesis or fatty acid oxidation. Hepatic cholesterol content was lowered in HD-5 treated mice compared to control mice accompanied by tendencies of lower liver damage markers. Due to the anti-microbial nature of HD-5 we assessed the effect on gut microbiota, which could mediate the hepatic improvements by the gut-liver axis. HD-5 treatment changed the overall microbiota composition in the small intestine, which correlated with hepatic cholesterol and NAFLD markers. In addition, HD-5 treatment increased abundances of Bifidobacterium.

Conclusion: HD-5 treatment improves HFD-induced IR, especially hepatic IR, mitigates hypercholesterolemia and fully reverses circulating FFA levels. Results indicate HD-5 as a potent microbiota modulator suggesting treatment by HD-5 to improve gut health and metabolic disorders by the gut-liver axis.

Human iPSCs-derived neurons to study the cellular phenotypes and endophenotypes in Schizophrenia using digital holographic microscopy


Niraj Patel1,2, Ana Sofia F. Correia 1, Hugo Poulin 1, Pauline Lavergne 1, Sébastien A. Lévesque 1, Jean-Michel Mugnes 1, Thomas Paccalet 1, Michel Maziade 1,2, Pierre Marquet 1,2
1centre de recherche CERVO 2Département de psychiatrie et de neurosciences

Schizophrenia (SZ) is a severe and chronic brain neurodevelopmental disorder that affects 1% of the world's population and has no curative treatment. This disorder is characterized by aberrant interpretation of reality and abnormal social behavior. Early intervention in the treatment of SZ has shown promise, but the lack of risk biomarkers limits the clinical advances. My project aims at finding abnormal cellular phenotypes during neuronal development that could be measured before the first clinical symptoms of SZ pathogenesis. Currently, we have successfully generated induced pluripotent stem cells (iPSCs) from urothelial cells collected from SZ patients (4) and healthy controls (4). We have been able to maintain those iPSC lines and differentiate them into neurons. By immunofluorescence staining, we have identified in the iPSC-differentiated cultures; neuronal stem cells (NSCs) expressing Nestin, PAX6 and SOX1; mature neurons positive for TUJ-1, MAP2 and NeuN and GFAP expressing astrocytes. Moreover, we have detected TH + dopaminergic neurons, as well as GABAergic neurons expressing GABA A receptor α1 and parvalbumin, which have been implicated in SZ pathology. By whole-cell patch-clamp, we have confirmed that iPSC-derived neurons are capable of generating action potential and establishing functional synapses. In order to find differences in the cellular physiology between SZ and iPSC-derived neurons control, we are using a non-invasive quantitative free label technique known as digital holographic microscopy (QP-DHM). The QP-DHM allows you to assess cellular properties such as morphology, movement, volume and function on living cells.

Human Tau expression is not sufficient to cause Alzheimer’s disease in the mouse retina


Rodriguez Léa1, Mdzomba Baya1, Joly Sandrine1, Pernet Vincent1
1Département d’ophtalmologie et d’ORL-CCF, Faculté de médecine, Université Laval, CUO–Recherche, Centre de recherche du CHU de Québec, site CHUL, CHU de Québec

Purpose: The accumulation of Amyloïd-β deposits and Tau neuro-fibrillary tangles may be responsible for visual deficits observed Alzheimer’s disease (AD) patients. However, little is known on the mechanism initiating retinal neurodegeneration in AD. In drosophila, human Tau (hTau) expression is sufficient to cause retina degeneration. The objective of the study was to determine if hTau expression induced similar degeneration processes in the aging mouse retina in vivo.

Methods: Mice deficient in murine Tau (mTKO) and transgenic mice only expressing human Tau (hTau) were used at 5 and 17 months of age. Retinal function was tested by electroretinogram (ERG) recording in scotopic and photopic conditions. Changes in the expression level of Tau, phosphorylated Tau (P-Tau), retinal cell markers and signaling pathway molecules were observed by immunofluorescence and by Western blotting. Stat3 and mTOR/Akt signaling activations were also compared with hippocampi and cerebral cortices.

Results: Tau and P-Tau were particularly abundant in RGC axons and in their cytoplasm as well as in that of bipolar cells in hTau retinae. ERG measurements showed that blue cones stimulation induced higher ERG b-wave amplitudes in hTau than in mTKO mice at 5 months. Histologically, PKCα staining revealed thicker inner retinal layers in hTau mice. Strikingly, Western blot analysis revealed a significant upregulation of P-mTOR in hTau retinae. This was corroborated by brighter immunofluorescent signals for P-mTOR and P-S6 in the inner retina. In comparison with brain tissues, a significantly higher level of P-Tau, P-mTOR, P-AKT was observed in the retina of hTau mice.

Conclusion: Our data suggest that hTau does not induce retinal degeneration contrary to what has been observed in mouse brain and in fly retina. Strikingly, our results also show that hTau expression enhances the thickness and function of inner retinal cell layers, following a molecular mechanism that may depend on mTOR activation.

Identification and characterization of a novel mitotic target site for Haspin on Histone H2B


Ibrahim Alharbi1,2,3, SABINE ELOWE1,2,4
1Université Laval 2Reproduction, santé de la mère et de l'enfant, Centre de, Recherche du CHU de Québec, Centre Hospitalier de l'Université Laval (CHUL). 3Programme in Cellular and Molecular Biology, faculté de Médecine, Université Laval. 4Department de Pédiatrie, Faculté de Médicine, Université Laval.

Haspin is a conserved serine/threonine kinase that has a crucial catalytic role in achieving accurate kinetochore-microtubule attachment during mitosis. In particular, Haspin promotes a sufficient localization of the chromosomal passenger complex (CPC) to the centromere. This occurs by phosphorylating the threonine 3 of histone H3 (H3T3), which functions as a centromeric adaptor for CPC components. The CPC catalytic subunit (the Ser/Thr kinase Aurora B) phosphorylates several substrates at the kinetochore to destabilize and correct the kinetochore-microtubule mis-attachments. However, histone H3T3 phosphorylation does not seem to be the only substrate for Haspin during mitosis because evidence suggests a CPC-independent function for Haspin in protecting sister chromatids cohesion. The stable interactions between sister chromatids is also important to achieve accurate kinetochore-microtubule attachment for proper chromosome segregation. Bioinformatics analysis showed that threonine 119 in H2B is a conserved site that can be phosphorylated by Serine/threonine kinases and, more importantly, it is a Haspin target site. Indeed, the in vitro kinase assay confirmed Histone H2B phosphorylation by Haspin. The H2B phospho-threonine 119 (H2BpT119) was observed by western blot to occur particularly in the cells that arrested in mitosis by nocodazole, but not in the interphase cells that blocked by thymidine at G1/S. Interestingly, inhibiting Haspin by the 5-iodotubercidin (5-Itu) was associated with a robust reduction in H2BpT119 signal. Furthermore, transfection of mutant H2B-mcherry (threonine-119 to alanine (T119A)) in Hela S3 cells causes an early loss in the sister chromatid cohesion compared to the wild-type (WT) and the phosphomimetic (threonine-119 to aspartic acid (T119D)). Therefore, this discovery may lead to finding a novel mitotic pathway that can be an important potential regulator for proper chromosome segregation.

Identification d'une nouvelle hépatokine exprimée et sécrétée en réponse à la stéatose hépatique


Mathilde Mouchiroud1, Camiré Étienne1, Roy Christian1, Gélinas Yves1, Laplante Mathieu1
1Université Laval

Objectif : En contexte d’obésité, le foie développe des désordres métaboliques menant à la stéatose hépatique, une condition qui favorise la fibrose, la cirrhose et le cancer. Dans les dernières années, des protéines sécrétées par le foie (hépatokines) ont été identifiées. Elles ont la capacité de moduler les fonctions des tissus distants et de contribuer aux pathologies associées à l’obésité incluant le diabète de type 2, la résistance à l’insuline, les dyslipidémies et les maladies cardiovasculaires. L’objectif de ce projet est d’identifier et de caractériser une nouvelle hépatokine qui pourrait être utilisée comme biomarqueur de la santé hépatique ou servir de cible thérapeutique pour améliorer la santé des personnes obèses.

Méthode et Résultats : Nous avons identifié Leucine-rich repeat containing X (LRRCX) comme une protéine sécrétée et majoritairement exprimé par le foie. L’expression hépatique de LrrcX est élevée chez trois modèles murins d’obésité (ob/ob, db/db et diète riche en gras). Nous avons trouvé que l’expression de LrrcX est fortement associée à la stéatose hépatique. Les souris nourries avec une diète déficiente en méthionine et choline, une diète qui exacerbe la stéatose, ont montré une expression hépatique de LrrcX augmentée et des niveaux circulants de LRRCX élevés. Nous avons mis en évidence une forte corrélation entre l’expression de Lrrc54 et le stress du réticulum endoplasmique, une condition qui prévaut dans la stéatose hépatique. Les résultats préliminaires obtenus avec des souris LrrcX-KO révèlent un potentiel rôle de LrrcX dans la régulation de l’inflammation.

Conclusion : Nous avons identifié une nouvelle hépatokine exprimée et sécrétée en réponse à la stéatose hépatique, et qui pourrait participer à l’apparition de pathologies associées à l’obésité. D’autres investigations permettront de préciser les fonctions de LrrcX dans le métabolisme et les mécanismes régulant son expression. 

Identification des réservoirs viraux tissulaires chez le macaque rhésus infecté par le VIS


Henintsoa Rabezanahary1, Félicien Moukambi1, Gina Racine1, Lynda Robitaille1, Guadalupe Andreani1, Jérôme Estaquier1
1Centre de recherche en infectiologie du CHU de Québec, Université Laval, Québec, QC

Une des questions majeures de santé publique est l’identification des réservoirs qui au cours du Sida persiste en dépit de thérapie hautement active. L’objectif de notre étude visait à identifier les cellules lymphoïdes au sein des organes susceptibles de contenir l’ADN viral intégré.

 

Pour répondre à cette question, nous avons infecté des macaques rhésus (RMs) par le virus SIVmac251. Les RMs ont été traités précocement à l’aide d’une polythérapie antirétrovirale, et sacrifiés à différents temps après infection. La rate, les ganglions mésentériques, axillaires et inguinaux ont été isolés. Les lymphocytes T CD4 ont été identifiés à l’aide d’anticorps marqués puis triés par cytométrie en flux (BD influx). L'ARN ainsi que l'ADN viral ont été quantifiés par RT-PCR sur les sous-populations: naïves,  centrales mémoires (TCM), effecteurs mémoires (TEM), terminales différentiées (TDT) et cellules folliculaires auxiliaires (TFH).

 

Nous détectons l'ADN et l'ARN viral dès le 11ème jour après infection dans le contexte de l’infection naturelle. Si l'ADN viral est observé dans les cellules TCM, TEM et TFH, l'ARN viral est détecté uniquement dans les cellules TEM et TFH. Nos résultats démontrent que malgré une thérapie antirétrovirale administrée précocement (jour 4 après infection), les cellules TEM et TFH de la rate et des ganglions mésentériques sont les principaux réservoirs. En revanche, nous ne détectons pas d'ADN viral dans les ganglions périphériques.

 

Ces résultats montrent l'importance des tissus profonds et de certaines sous-populations comme réservoirs viraux. De nouvelles stratégies qui viseraient ces sanctuaires tissulaires et cellulaires sont essentielles afin d’aboutir à une éradication du virus et une guérison des personnes infectées par le VIH.

 

Nous remercions les IRSC et CANCURE, le programme des Chaires de Recherche du Canada (JE), la Fondation du CHU de Québec, et le fond de Recherche sur le Sida de l’Université Laval (Bourse HR et FM).

Identification d’un panel de gènes immunitaires associés à la progression du cancer de la prostate en utilisant une approche multi-omique.


benjamin vittrant1, Alain Bergeron1, arnaud droit1, Yves fradet1
1Université Laval

Le cancer de la prostate (CaP) est le cancer le plus répandu fréquent chez l'homme. Le CaP localisé est surtout traité par chirurgie ou par radiothérapie. Malgré ces traitements, environ 30% des cancers récidiveront et progresseront vers des stades avancés de la maladie qui conduiront éventuellement au décès. De nouvelles approches pour mieux prédire l’évolution des tumeurs et améliorer leur traitement sont requises. Des avancées récentes en immunologie tumorale ont permis la mise au point de traitements basés sur l’inhibition de points de contrôle immunologiques (PCI) comme PD-1 ou CTLA-4. L’inhibition des PCI permet de réactiver la réponse immune antitumorale et mène à des réponses cliniques parfois spectaculaires. Ces traitements sont particulièrement efficaces dans les cancers du poumon, de la peau et de la vessie mais moins dans le CaP. Une meilleure compréhension du paysage immunologique du CaP pourrait mener à une connaissance plus approfondie de la réponse immune intratumorale et à l’élaboration d’approches immunothérapeutiques plus efficaces. L’objectif principal de ce projet était d’identifier des gènes immunitaires associés à la progression en utilisant une approche multi-omique. Trois ensembles de données brutes RNAseq ont été obtenus et soumis à un nouveau protocole de traitement des données (nettoyage, alignement, quantification, normalisation).

Puis des techniques d'analyse en composante principale et de régression des moindres carrés (approche MINT) ont été appliquées afin d’identifier parmi un ensemble de 906 gènes liés à l’immunité, des gènes qui collectivement sont associés à la récidive du CaP suite à la chirurgie.  Ainsi trois gènes ont été retenus. Des analyses de régression de Cox ont montré que chacun de ces gènes pouvait individuellement prédire de façon significative la récidive. Des analyses plus poussées de ces gènes devront être effectuées pour mieux évaluer leur rôle dans la réponse immune et comme éventuelle cibles immunothérapeutiques.

Identification d’une signature génique pour différencier chaque stade de la progression du cancer du sein par l'analyse du transcriptome humain : une clé pour le dépistage précoce.


Charu Kothari1,3, Geneviève Ouellette1,3, Yvan Labrie1,3, Simon Jacob3,4, Caroline Diorio1,3, Francine Durocher1,2,3
1Université Laval 2Université Laval 3Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval. 4Hôpital du Saint-Sacrement, CHU de Québec-Université Laval.

Le cancer du sein est une maladie hétérogène pour laquelle le taux de survie des patientes diminue avec la progression de la maladie, de bénin à carcinome canalaire invasif. Des études ont montré un profil différentiel d'expression génique associé à différents stades de la maladie. L’objectif de ce projet est de déterminer la signature génique associée à chacun de ces stades. Une analyse du transcriptome humain sur 20 échantillons de tissus mammaires provenant de 4 groupes (5 échantillons/groupe) de lésions mammaires à sévérité variable a été faite : bénin, hyperplasie canalaire atypique (HCA), carcinome canalaire in situ (CCIS) et carcinome canalaire invasif (CCI). Une expérience similaire a été réalisée sur des lignées cellulaires MCF10A représentatives de chaque groupe. L'analyse bio-informatique des données a mis en évidence SNORD115 et SNORD114, en tant que molécules clés pour les transformations précoces dans les cellules mammaires, accompagnées d'une augmentation précoce puis d’une diminution de PLK2 (suppresseur de tumeur). Nous avons constaté que la progression de la tumeur s'accompagnait de changements importants dans l'organisation de la matrice extracellulaire (changements majeurs dans la signalisation de l'intégrine). Nous avons également trouvé une augmentation significative de l'expression des transcrits impliqués dans la survie et la prolifération cellulaire dans le CCI par rapport à d'autres sous-types, ce qui prépare les cellules à la survie dans la circulation au stade CCI. Cette étude met en évidence une signature génique pour chaque étape de la progression du cancer du sein qui pourrait aider de manière significative au diagnostic précoce. Les gènes identifiés pourraient aussi servir de cible spécifique pour chaque groupe de lésions mammaires.

Identification of a Dark Microglia Specific Marker


Marie-Kim St-Pierre1, Sarah Belhocine1, Micaël Carrier1, David Gosselin1, Marie-Ève Tremblay1
1Université Laval

BACKGROUND: Dark microglia, a recently discovered subtype of microglia, has been associated with ultrastructural alterations caused by oxidative stress, as well as down-regulation of microglial homeostatic proteins. These cells were shown to be abundant in mouse models of psychiatric and degenerative diseases. Although dark microglia can be identified by electron microscopy due to their electron dense cytoplasm and nucleoplasm, the impossibility to study these cells with other techniques has left many questions unanswered. Therefore, our goal was to identify a marker that labels these cells selectively, in order to analyze their molecular signature and their regional density, localization, morphology, dynamics, and ultrastructure in a myriad of pathologies. METHODS: The specificity of putative dark microglia markers was assessed using correlative immunocytochemical light and electron microscopy. Positive cells will be sorted by flow cytometry with the most selective marker, and their mRNA expression will be analyzed by RNA sequencing. Furthermore, series of brain sections providing a non-biased representation of the brain will be imaged using a slide scanner to determine the distribution of dark microglia across contexts of health and disease. RESULTS: Our preliminary results revealed that dark microglia are found in unexpected regions such as the corpus callosum and the dorsal hippocampal commissure. In addition to the disease conditions previously described, dark microglia were found to be prevalent, most notably, during early postnatal development and upon peripheral immune activation. CONCLUSION: The identification of a dark microglia marker will allow for a high-throughput characterization of these cells. While dark microglia were associated with an upregulation of complement receptor 3 (CD11b) and appear involved in synaptic modulation, analyzing their transcriptome using RNA sequencing is essential to determine their function in the central nervous system. 

Identification of KLF5 and NFYA as orchestrators of prostate cancer cell metabolism


Noémie PLATTARD1, Etienne AUDET-WALSH1
1Université Laval

 

Prostate cancer (PCa) is an androgen-dependent disease that relies on the androgen receptor (AR) for growth and survival. We have previously showed that AR is a major orchestrator of PCa cell metabolism through the establishment of a massive metabolic gene program. However, what other transcription factors participate to this metabolic reprogramming in PCa cells are unknown.

 

To identify other factors that can modify metabolism in an AR-dependent and -independent manner, we proceeded to DNA motif analyses in the promoter of metabolic genes associated with PCa progression. These analyses identified KLF5 and NFYA as key factors associated with the metabolic gene signatures of PCa. In publicly available clinical datasets, their expression was significantly associated with disease progression, which prompted us to investigate their role in PCa cells. Accordingly, siRNA-mediated knockdown of KLF5 increased LNCaP cell proliferation rates, suggesting a tumour suppressor function. Supporting this hypothesis, metabolic analyses indicate that KLF5 repression promotes mitochondrial respiration, a key metabolic pathway associated with PCa progression. On the contrary, knockdown of NFYA impaired PCa cell proliferation and decreased their viability. Moreover, knockdown of NFYA significantly decreased mitochondrial respiration in AR-positive PCa cells. NFYA thus appears to be required in AR-dependent PCa cells, and thus to be oncogenic in that context.

 

Overall, we identified two new factors with the potential to reprogram PCa cell metabolism. Further studies are essential to better understand the molecular functions of KLF5 and NFYA and to define how we can efficiently target them or their downstream targets for the treatment of PCa.

 

 

Identification protéomique de nouvelles protéines effectrices dans la signalisation des récepteurs Eph.


Sara Banerjee1,2,3, Kévin Jacquet1,2,3, Nicolas Bisson1,2,3,4
1Centre de recherche sur le cancer de l'Université Laval 2Regroupement stratégique PROTEO 3Division Oncologie, Centre de Recherche du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Québec 4Département de Biologie Moléculaire, Biochimie Médicale et Pathologie, Université Laval

OBJECTIF: Les récepteurs Eph (EphR), la plus vaste famille de récepteurs tyrosine kinase, régulent une large gamme de processus cellulaires comme l’adhésion et la migration. Cependant, les mécanismes moléculaires permettant d’assurer les fonctions biologiques de ces récepteurs sont loin d’être compris. Dans cette étude, nous cherchons à identifier de nouveaux acteurs de la signalisation dépendante des EphRs pour déterminer leurs fonctions dans la signalisation par ces récepteurs.

MÉTHODES: Premièrement, pour identifier les complexes protéiques associés à chaque EphR, nous avons utilisé une approche novatrice de protéomique appelée BioID. Deuxièmement, les données obtenues pour chaque récepteur ont été analysées grâce à différents outils bio-informatiques. Finalement, afin de valider la pertinence des partenaires identifiés par BioID, nous avons commencé à explorer les effets de perte de fonction de ces candidats par ARN interférents au travers deux essais biologiques dépendants des EphRs. basés soit sur la répulsion ou la ségrégation cellulaire

RÉSULTATS: Nous avons obtenu un réseau protéique pour les 4 EphRs étudiés (EphA4,-B2,-B3,-B4) composé de 188 partenaires dont la majorité n’a jamais été décrite comme interagissant avec ces récepteurs. Les analyses informatiques effectuées ont révélé un groupe de 34 protéines commun aux 4 EphRs. Nos résultats d’essais biologiques ont démontré que la délétion de certains de ces partenaires bloque la ségrégation cellulaire EphB2 dépendante.

CONCLUSION : Globalement, ces travaux conduiront à une meilleure compréhension des voies de signalisation couplées aux EphRs fournissant ainsi un précieux aperçu des mécanismes par lesquels les EphRs modifient le comportement cellulaire.

IL-1α delivery in the CNS of mice induces death of mature oligodendrocytes


Bretheau F1, Lessard M1, Lacroix S1
1Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval, Département de médecine moléculaire, Québec, QC, Canada

Over 4 million people suffer from spinal cord injuries (SCI) worldwide, and about 200,000 new injuries occur annually. At the site of trauma, SCI causes direct damage to cell bodies of neurons and glial cells. This is followed by a second wave of tissue degeneration characterized by the death of oligodendrocytes (OLs) and subsequent demyelination of axons that survive the initial trauma, thus resulting in an amplification of the motor and sensory deficits. We recently demonstrated that dead and dying microglia at sites of SCI rapidly release the danger signal interleukin (IL)-1α, which in return triggers neuroinflammation. Accordingly, mice lacking the Il1a gene have an impaired inflammatory response and recover faster and to a greater extent than control mice after SCI. Here, we further investigated the role of the proinflammatory cytokine IL-1α in secondary cell death and CNS damage. Naïve (uninjured) C57BL/6 mice were injected in the cisterna magna with either 5 µl of PBS, IL-1α or IL-1β and then killed at 4 or 24 hours following treatment. Results showed that intrathecal delivery of IL-1α, but not IL-1β, induced death of mature OLs as early as 24 hours post-injection. Notably, IL-1α treatment also caused neuronal activation throughout the entire mouse spinal cord, as well as the activation of microglia and infiltration of innate immune cells in the perivascular space of spinal cord blood vessels. All together, our data suggest that IL-1α released by microglia after SCI may regulate OL cell death and demyelination.

Imagerie structurale et anxiété sociale chez les personnes avec schizophrénie : résultats d'une analyse exploratoire


Frédéric Haesebaert1,2,3, Olivier Potvin1,2, Simon Duchesne1,2, Amélie M Achim1,2
1Département Psychiatrie et Neurosciences, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, QC, Canada 2Centre de Recherche CERVO, Université Laval, Québec, QC, Canada 3Equipe PSYR2, Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, INSERM U1028, CNRS UMR5292, Centre Hospitalier Le Vinatier, Université de Lyon, Bron, France

Introduction : L’anxiété sociale a une prévalence élevée chez les patients avec schizophrénie. Elle est associée à un moins bon pronostic et à des déficits de cognition sociale spécifiques. Les déterminants cérébraux de cette comorbidité sont mal connus. La neuroimagerie structurale a récemment montré son intérêt pour aider à la classification de sous types cliniques de schizophrénie dont la présentation peut être hétérogène. Dans cette étude notre objectif est de déterminer s’il existe des relations entre la sévérité de l’anxiété sociale et l’épaisseur corticale des sujets avec schizophrénie.

Méthodes : Les IRM structuraux en pondération T1 de 36 sujets avec schizophrénie ont été segmentés à l’aide de Freesurfer. Des scores Z pour l’épaisseur corticale des régions segmentées ont été calculés à l’aide de données d’IRM issues d’une population de sujets sains collectées sur plusieurs sites. L’anxiété sociale était mesurée à l’aide de l’échelle Liebowitz Social Anxiety Scale (LSAS). Dans une analyse exploratoire nous avons testé les corrélations entre les scores à la LSAS et les scores Z pour les épaisseurs corticales.

Résultats : Avant correction pour comparaisons multiples, nous mettons en évidence des corrélations entre la LSAS et les régions corticales suivantes : cortex cingulaire antérieur caudal droit, cuneus gauche, pars opercularis gauche, pars triangularis droite, cortex pericalcarins doits et gauche (rs ≥0,36, ps <0,05). Après correction, seule une corrélation entre la LSAS et le cortex péricalcarin gauche reste significative (r=0,617; p<0,001).

Discussion : Le cortex pericalcarin est une région impliquée dans les processus visuels primaires. Ce résultat est à mettre en perspective avec les travaux montrant l’implication des processus visuels primaires dans des processus cognitifs de plus haut niveau comme la cognition sociale.

Impact d'une restriction énergétique sur les comportements alimentaires chez des individus ayant une faible capacité à reconnaitre leurs signaux de satiété.


Raphaëlle Jacob1,2,3, Angelo Tremblay1,3,4,6, Vicky Drapeau1,3,5
1Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) 2École de nutrition, Université Laval 3Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (CRIUCPQ) 4Département de kinésiologie, Université Laval 5Département d'éducation physique, Université Laval 6Université Laval

Objectif: L'objectif était d'évaluer l'impact d'une restriction énergétique sur les comportements alimentaires chez des individus ayant une capacité faible ou normale à reconnaitre leurs signaux de satiété. Méthodes: Des participants obèses (n=100; âge 38,7±8,7 ans) des groupes contrôles de projets d'intervention d'une durée de 12 à 15 semaines visant la perte de poids par une restriction énergétique (-500 à 700 kcal/jour) ont été inclus dans cette étude. La capacité à reconnaitre ses signaux de satiété a été déterminée selon la médiane du quotient de satiété (QS), un marqueur de satiété calculé à partir des mesures de sensations d'appétit lors d'un déjeuner standard avant l'intervention. Les variables anthropométriques, les comportements alimentaires (TFEQ) et l'apport énergétique lors d'un buffet à volonté ont été mesurés avant et après l'intervention. Résultats: Une perte de poids similaire a été observée entre les groupes QS faible et QS normal (-3,5±3,2 vs -3,8±2,9, p=0,64) en réponse à l'intervention. Des ANOVA, ajustées pour le poids et les comportements alimentaires pré-intervention, ont démontré que le groupe faible QS a présenté une augmentation plus importante de restriction cognitive (+5,5±4,1 vs +3,5±3,5, p=0,02), de restriction flexible (+2,5±2,1 vs +1,6±1,3, p=0,02), de restriction stratégique (+1,6±1,5 vs +0,9±1,5, p=0,02) et d'évitement des aliments dits "engraissant" (+1,0±1,2 vs +0,4±1,0, p=0,02), et une plus faible diminution de désinhibition (-0,7±1,1 vs -1,2±1,3, p=0,02) que le groupe QS normal en réponse à l'intervention. L'apport énergétique au buffet post-intervention était plus élevé chez le groupe QS faible que le groupe QS normal ((920±323 vs 788±291 kcal, p=0,04). Conclusion: La restriction énergétique engendre des changements non souhaitables dans les comportements alimentaires d'individus présentant une faible capacité à reconnaitre leurs signaux de satiété, ce qui peut contribuer à augmenter leur susceptibilité au regain de poids.

Impact de facteurs socio-économiques sur des complications de la grossesse: Une large étude regroupant des femmes de la région de Québec


Émilie Dion-Buteau1, Nathalie Bernard1, jean-claude forest1, Yves Giguère1
1Université Laval

Il est maintenant reconnu que les facteurs socio-économiques représentent des déterminants importants de la santé des individus et des populations. 
Par contre, on note peu d’études canadiennes sur l’impact des facteurs socio-économiques et les complications de la grossesse et de plus, leurs résultats sont contradictoires. L’objectif de ce projet est donc de déterminer si certains facteurs socioéconomiques ont un impact sur l’incidence de complications de grossesse et ce, ici, dans la population de la Capitale-Nationale. Le salaire familial annuel brut et le niveau de scolarité maternel sont les facteurs socio-économiques qui ont été étudiés sur quatre complications de la grossesse soit l’accouchement prématuré, le petit poids de naissance, le petit poids pour l’âge gestationnel et le diabète gestationnel. Les données utilisées proviennent d’une biobanque regroupant 7929 femmes enceintes de la région de Québec ayant accouchées au CHUL ou à l’hôpital Saint-François d’Assise entre 2005 et 2010. En prenant le revenu annuel comme exemple, les résultats préliminaires montrent que la comparaison entre un revenu inférieur à 39 999$ et un revenu supérieur à 60 000$ est statistiquement significative sur le risque de petit poids de naissance (augmentation de 42%), de petit bébé pour l’âge gestationnel (augmentation de 59%) et de diabète gestationnel (augmentation de 38%). Notre étude met donc en évidence que dans la population de Québec, les écarts de revenu familial annuel brut et le dernier diplôme maternel obtenu sont significativement associés aux quatre complications de grossesse étudiées. 
Par rapport au groupe le plus favorisé sur le plan socio-économique, l’augmentation du risque peut atteindre 60% selon la complication. Cette large étude prospective pourrait éventuellement venir justifier le développement d’outils de prévention et de prise en charge en santé publique qui s’adresseraient plus spécifiquement à certains groupes de femmes plus vulnérables.

Impact de l'intervention PEPS sur la prescription potentiellement inappropriée et la polymédication en CHSLD


Carolina Tisnado Garland1,2, Line Guénette1,3,4, Edeltraut Kröger1,2,4, Rachel Rouleau1,3, Caroline Sirois1,2
1Université Laval 2Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec 3CIUSSS de la Capitale-Nationale 4Centre de recherche du CHU, axe Santé publique et pratiques de soins optimales 5Université Laval 6Université Laval

Introduction: La polymédication et la prescription potentiellement inappropriée (PPI) sont fréquentes chez l’aîné en CHSLD. Or, elles augmentent la morbidité. Le Projet d’Évaluation de la Personnalisation des Soins pharmaceutiques en soins de longue durée (PEPS), est un modèle de soins pharmaceutiques en CHSLD pour favoriser le tandem infirmière-pharmacien et leur autonomie professionnelle.

 

Objectif : Évaluer l’impact du projet PEPS sur la PPI et la polymédication en CHSLD, en décrivant la prévalence de la PPI et de la polymédication des aînés à 0, 3, 6 et 12 mois suivant le début de l’intervention dans 4 CHSLD québécois.

 

Méthode : Nous évaluerons la consommation de médicaments des personnes de 65 ans et plus vivant dans 4 CHSLD du CIUSSSCN (2 CHSLD exposés (±359 lits) et 2 non exposés à l’intervention (±241 lits) (n~600). Les soins palliatifs seront exclus. Le recueil d’information sera réalisé avec des dossiers informatisés; GesphaRx, servant à créer les profils pharmacologiques, et Clinibase, offrant les informations cliniques. Toutes les ordonnances actives pour une journée précise à 0, 3, 6 et 12 mois suivant le début de l’intervention PEPS seront évaluées. Toutes formes médicamenteuses seront incluses y compris les prescriptions régulières et au besoin. Nous calculerons 1) la proportion d’aînés présentant au moins une PPI, selon la liste de Beers 2015 ou des critères OptimaMed pour ceux atteints de démence sévère et 2) la proportion d’aînés utilisant au moins 10 médicaments (polymédication). Des analyses descriptives (moyennes, proportions, écart-types) seront réalisées pour décrire la population à l’étude et les proportions d’aînés exposés à la polymédication. Les facteurs associés aux PPI et à la polymédication seront identifiés à l’aide de régressions de Poisson.

 

Conclusion : La population des aînés en CHSLD est grandissante d’où l'intérêt d’offrir des interventions organisées pour prévenir des complications et désengorger le système de la santé.

Impact de la calprotectine sur l'expression du miR-155 dans les lymphocytes et leurs vésicules extracellulaires lors d'une infection par le VIH-1


Julien Boucher1, Caroline Subra3, Philippe Tessier2, Caroline Gilbert1
1Université Laval 2CHUL 3Walter Reed Army Institute of Research

L’infection par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 (VIH-1) cause une activation chronique et irréversible du système immunitaire. Les mécanismes sous-jacents cette dérégulation n’ont pas tous été élucidés. Les vésicules extracellulaires (VE) produites par les cellules exposées au VIH-1 peuvent contribuer à la dérégulation de la réponse immunitaire en transportant des protéines, mais aussi du matériel génétique (ARN, microARN). Il a été observé que le miR-155 est surexprimé dans les cellules et les VE lors d’une infection par le VIH-1 et que ces VE miR-155+ amplifient l’infection. Cependant, le mécanisme relié à la production de VE miR-155 positive n’est pas connu. La calprotectine, un complexe protéique pro inflammatoire est augmenté dans le sérum des patients infectés par le VIH-1 et ce complexe peut activer le facteur de transcription NF-κB, connu pour activer la transcription du miR-155. L’hypothèse de recherche proposée est donc que la calprotectine induit l’expression du miR-155 dans les lymphocytes du sang périphérique (PBL) et conséquemment dans les VE. Pour vérifier cette hypothèse, des PBL ont été infectés avec le virus NL4.3 Balenv en présence ou non de calprotectine. Les VE et les virus ont été purifiés par centrifugation à 100 000 x g suivis d’une séparation grâce au gradient de vélocité à l’iodixanol. L’infectivité des virus a été mesurée en utilisant la lignée indicatrice TZM-bl. L’expression du miR-155 a été mesurée par qRT-PCR. Les résultats montrent que le miR-155 dans les PBL est augmenté en présence de calprotectine et que les virus produits sont aussi enrichis en VE miR-155+ et que ces préparations virales sont plus infectieuses. Ces résultats indiquent que la calprotectine favorise l’augmentation de miR-155 dans les PBL et leurs VE, pouvant expliquer l’augmentation de l’infectivité dans un contexte inflammatoire.

Impact de la composition des matières organiques résiduelles de type pré-consommation sur la bioconversion des larves de mouches soldats noires


Mahamoudou Koné11, Marie-Hélène Deschamps11, Louise Hénault-Eth2, Grant W. Vandenberg11
1Département des sciences animales, Université Laval, Pav. Paul-Comtois, 2425 rue de l’Agriculture, Québec (QC), Canada, G1V 0A6. 2Fondation David Suzuki, 50, rue Sainte-Catherine O., bureau 540, Montréal, Québec, H2X 3V4 Montréal, (QC) Canada.

Impact de la composition des matières organiques résiduelles de type pré-consommation sur la bioconversion des larves de mouches soldats noires

Mahamoudou Koné1, Marie-Hélène Deschamps1, Louise Hénault-Ethier2, Grant W. Vandenberg1

1Département des sciences animales, Université Laval

2Fondation David Suzuki, Montréal, (QC) Canada.

Les auteurs correspondants : mahamoudou.kone.1@ulaval.ca; grant.vandenberg@fsaa.ulaval.ca;

Afin de favoriser la valorisation et la gestion des matières organiques (MO) résiduelles, la production en masse de larves de mouches soldats noires (MSN) est une opportunité réelle de bioconvertir toutes sortes de MO de façon durable et écologique en plus d'offrir un nouvel aliment alternatif riche en protéines et en lipides au bétail. Dans cette étude, vingt chaudières de matières organiques végétales (MOV) de type pré-consommation ont été recueillies chez les détaillants alimentaires de la région de Québec par un collecteur de MO local (SANIMAX, Québec, Canada) qui ont été caractérisées quantitativement de leur contenu (types, quantité, fréquence, qualité nutritionnelle) du mois d’octobre au mois de décembre 2018. Les résultats montrent une énorme variabilité dans la composition des fruits et légumes en fonction des semaines. Pour évaluer la bioconversion des MOV par les larves de MSN trois diètes (traitements) à base de MOV ont été formulées (TC (contrôle) = 100% Gainesville, T1= 50% MOV et 50% Gainesville, T2= 100% MOV) à 85% d’humidité pour alimenter des larves de MSN et tester leurs effets sur la croissance (poids et taille) et la qualité nutritionnelle des larves de MSN. Les résultats préliminaires de cet essai montrent une meilleure croissance en poids et en taille des larves du T1, suivies des larves du TC. Enfin, les larves du T2 sont les plus inférieures en poids et en taille.

 

Mots-clés : matières organiques résiduelles, nutrition, larves de mouches soldats noires.

Impact de la déstabilisation de DEPTOR dans l’activation de mTOR durant la progression du cancer


Laurence M.Gagné1, Nadine Morin2, Marc-Etienne Huot3
1Université Laval 2Université Laval 3Université Laval

La protéine mTOR est centrale au développement tumoral promouvant la prolifération et la survie des cellules cancéreuses. Nos récents travaux ont identifié une nouvelle voie d’activation de mTOR indépendante de la voie canonique (PI3K/PTEN/AKT) habituellement dérégulée dans les cancers. Nous avons montré que les mutations hétérozygotes des enzymes métaboliques isocitrates déshydrogénases dans les gliomes de bas grade augmentent l’activité de mTOR en affectant celle de la protéine KDM4A, une lysine déméthylase connue pour réguler les modifications post-traductionnelles (PTM) des histones. Nous avons étudié la relation KDM4A/mTOR et découvert que la perte d’activité de KDM4A déstabilisait la protéine DEPTOR, un inhibiteur de mTOR, provoquant une suractivation constitutive de mTOR. Jusqu’à maintenant, peu d’éléments sont connus sur la façon dont est régulée DEPTOR malgré que cette protéine soit essentielle pour la régulation de mTOR. En effet, les études ont seulement montré que lorsque les cellules étaient en haute condition d’énergie, il y avait phosphorylation de sérines permettant l’ubiquitination et la dégradation de DEPTOR par le protéasome. Nous avons voulu aller plus loin et avons découvert que KDM4A pouvait moduler l’ubiquitination de DEPTOR. Avec différents mutants d’ubiquitine, nous avons constaté que DEPTOR peut être ubiquitinilé sur les lysines 48 des ubiquitines liées à la dégradation par le protéasome, mais aussi en chaîne sur les lysines 63 des ubiquitines connues pour être impliquée dans la signalisation cellulaire. Nous avons également découvert une nouvelle PTM dans la région régulatrice de DEPTOR, une phosphorylation tyrosine qui semble aussi moduler la stabilité de DEPTOR. Mieux comprendre la stabilisation de DEPTOR permettra de mieux cibler les cancers causés par la suractivation de mTOR. Cela pourrait ouvrir la voie à de nouvelles avenues thérapeutiques et, combinées à celles déjà existantes, offrir des traitements prometteurs contre le cancer.

Impact de la méthode de compostage de la phase solide sur les bioaérosols dans les fermes laitières sous litière recyclée


Karine Duquette-Lozeau1,2, Joanie Lemieux1,2, Valérie Létourneau2, Sébastien Fournel1, Caroline Côté3, Stéphane Godbout3, Caroline Duchaine1,2
1Université Laval 2CRIUCPQ 3IRDA

La litière de fumier recyclé (fumier frais séparé et fraction solide traitée avant d’être utilisée comme litière sous les animaux) est de plus en plus présente sur les fermes laitières du Québec. Pourtant, des questions sur l’impact sanitaire humain et animal demeurent. L’influence de la méthode de traitement de la litière recyclé sur la qualité de l’air a donc été étudiée à l’intérieur de chambres expérimentales ventilées. Quatre méthodes de compostage en amas ont été testées : T1)statique; T2)retourné quotidiennement; T3)statique après 24 h dans un composteur rotatif; et T4)statique après 72 h dans un composteur rotatif. Des échantillons d’air ont été prélevés au jour 0, pendant le dépôt de la litière dans les chambres, et 5 jours après le début de l’expérimentation. Par rapport à T1, les traitements T3 et T4 sont associés à des concentrations plus importantes de bactéries cultivables au jour 0 (p<0,050). Quant aux bactéries totales (qPCR), c’est au jour 5, lors d’une exposition des travailleurs dite minimale, que la différence entre T1 et les litières T3 et T4 est significative (p<0,050). Pour les moisissures cultivables, aucune différence significative entre les traitements n’est constatée. La charge en Penicillium et Aspergillus de l’air évaluée par qPCR est plus élevée pour T4 comparativement à T1 (p=0,002) au jour 0. Les poussières totales dans l’air, mesurées par compteur optique de particules, ont une concentration plus importante pour T4 par rapport à T1 (p=0,001). Au jour 5, cette concentration diminue pour T3 et T4 par rapport à T1 (p<0,050). Même si les bioaérosols bactériens sont plus élevés pour T3 et T4, les poussières totales suivent une tendance inverse. Il est difficile de se prononcer sur l’impact des traitements sur la qualité de l’air. La présence d’agents pathogènes animaux et humains dans l’air sera quantifiée ultérieurement pendant l’utilisation de cette litière.

Impact de la suppression de la protéine Tau sur le comportement locomoteur


Cloé Brindamour1, Nicolas Josset1, Rosine Le Bail1, Emmanuel Planel1, Frédéric Bretzner1
1Centre de Recherche du CHU de Québec-Université Laval

La protéine Tau contribue à la dynamique du cytosquelette et influence de nombreux mécanismes cellulaires dont le trafic axonal, la myélinisation et la plasticité synaptique. Des études récentes ont rapporté des déficits moteurs, des troubles de la nociception et des défauts de myélinisation chez les souris n’exprimant pas la protéine Tau murine. Compte tenu de ces altérations, nous avons caractérisé la locomotion des souris en absence de la protéine Tau murine (TKO) et en présence de la protéine Tau humaine (hTau) au cours du vieillissement.

La locomotion des souris sauvages, TKO et TKO-hTau (hTau) a été étudiée à l’âge de 3 semaines, 2 mois et 18 mois. Des enregistrements cinématiques ont été effectués durant la marche sur tapis roulant, sur une poutre surélevée et sur une échelle horizontale.

Contrairement aux souris contrôles du même âge, les souris TKO et hTau sont incapables d’utiliser les démarches de course (gallop et bond) à l’âge de 3 semaines. De plus, les souris TKO présentent des défauts de coordination intra-articulaire qui apparaissent dès l’âge de deux mois et qui persistent jusqu’à l’âge de 18 mois, alors que ces déficits n’apparaissent pas avant l’âge de 18 mois chez les souris hTau en comparaison aux souris contrôles. Les souris TKO et hTau marchent normalement sur la poutre ou l’échelle horizontale à 2 mois, mais ont plus de difficultés à 18 mois. Elles prennent en effet plus de temps pour traverser la poutre et font plus d’erreurs lors de la marche sur l’échelle horizontale que les souris sauvages.

En résumé, ces déficits suggèrent que la protéine Tau est nécessaire à l’établissement normal du circuit neuronal impliqué dans le contrôle moteur et locomoteur.

Impact de la susceptibilité génétique à l’obésité sur la perte de poids suite à une chirurgie bariatrique


Juan de Toro-Martín1,2, Frédéric Guénard1,2, Simon Marceau3, André Tchernof2,4, Louis Pérusse1,5, Marie-Claude Vohl1,2
1Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF), Université Laval 2École de nutrition, Université Laval 3Département de chirurgie, Université Laval 4Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) 5Département de kinésiologie, Université Laval

Objectif. L’effet d’une dérivation bilio-pancréatique avec commutation duodénale (DBP-CD) sur la perte de poids est sujet à une certaine variabilité. L’objectif de cette étude est de tester la contribution du profil génétique à cette variabilité interindividuelle. Méthode. Le génotypage de 185 SNPs associés à l’obésité dans des études de GWAS a été réalisé chez 860 patients avec obésité sévère ayant subi une DBP-CD. Le suivi du pourcentage d’excès de poids perdu (%EPP) a été réalisé sur une période de quatre ans après la chirurgie par l’analyse de trajectoires et à l’aide d’un modèle linéaire à effets mixtes. Un score de risque génétique (SRG) a été construit et testé sur les modèles de %EPP. Résultats. L’analyse de trajectoires a permis d’identifier les patients comme des “grands” répondeurs (>80% EPP; 80.8%) ou des “petits” répondeurs (<80% EPP; 19.2%). La capacité prédictive du modèle, évaluée par l’aire sous la courbe ROC (AUC-ROC), était de 0.82 (0.81–0.83) en tenant compte des effets de l’âge, du sexe et de l’indice de masse corporelle initial (IMCi). L’addition du SRG a augmenté significativement la valeur prédictive du modèle [AUC-ROC=0.88 (0.86–0.89); P<0.0001]. Le test de tendance linéaire a démontré un effet significatif du SRG sur la probabilité d’appartenance à un des groupes [OR=1.07 (1.06-1.08); P<0.0001]. Le modèle linéaire mixte, incluant le temps post-chirurgie au cube, l’âge, le sexe, l’IMCi et le SRG était celui qui démontrait la plus grande valeur prédictive de l’évolution du %EPP (r2=0.95). Le pouvoir prédictif du modèle a augmenté significativement avec l’inclusion du SRG (X2=12.6; P=0.0004). Conclusion. Dans la présente étude, le profil génétique était un déterminant significatif de l’évolution de la perte de poids après la DBP-CD. Ces résultats suggèrent que les tests génétiques pourraient potentiellement être utilisés dans l’évaluation pré-chirurgicale des patients avec obésité sévère.

Impact des polyphénols de bleuets sur les désordres métaboliques dans un modèle de souris obèse


Arianne Morissette1,2,4, Camille Kropp1,2,4, Stéphanie Dudonné1,2, Vanessa Houde1,2,4, Geneviève Pilon1,2,4, Yves Desjardins3, André Marette1,2,4
1Université Laval 2INAF 3INAF, Université Laval 4Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

    Nous savons que les perturbations du microbiote causées par l’alimentation jouent un rôle significatif dans le développement de l’obésité et de la résistance à l’insuline. La littérature soutient que la consommation de bleuets aide à prévenir l’apparition de complications métaboliques associées à l’obésité grâce à son contenu élevé en polyphénols et à ses propriétés prébiotiques.

Objectif: L’objectif de ce projet consiste à évaluer les propriétés bénéfiques et prébiotiques d’une supplémentation en bleuet entier et en extrait purifié de polyphénol de bleuet, soit en anthocyanines et en pro-anthocyanines, contre le développement de l’obésité et de la résistance à l’insuline dans un modèle d’obésité induite par l’alimentation.

Méthode: 70 mâles C57/B16 ont aléatoirement été assignés à une des cinq diètes suivantes pendant 12 semaines: Chow; Haute en gras haute en sucrose (HFHS); HFHS enrichie de bleuets entiers (BB-HFHS); HFHS enrichie d’anthocyanines (ANT-HFHS); HFHS enrichie de pro-anthocyanines (PAC-HFHS). Le poids et l’apport alimentaire des souris a été documenté hebdomadairement. Après 8 semaines, les souris ont passé 24 heures dans les cages métaboliques. Un test de tolérance à l’insuline et au glucose (oGTT) ont été effectués au temps 10 et 12 respectivement. Résultats: Après 8 semaines de traitement, les souris du groupe PAC-HFHS pèsent moins (p=0,0314) et ont une meilleure efficacité énergétique (p=0,0262). De plus, elles parcourent une plus grande distance (p=0,003) et font plus de mouvements/15 minutes (p=0,004) dans les cages métaboliques. L’insulinémie des PAC-HFHS tend à être inférieure lors de l’oGTT. Les profils en acides gras à courtes chaînes des souris BB-HFHS et ANT-HFHS sont significativement différents du groupe contrôle HFHS. Ces données suggèrent que les extraits purifiés de pro-anthocyanines améliorent le profil métabolique et que la supplémentation en bleuet entier et extraits purifiés de polyphénols modifient le microbiote intestinal.

Impact du sexe et de la morphologie de la valve aortique sur la relation entre la calcification valvulaire aortique et le gradient transvalvulaire moyen chez des patients atteints de sténose aortique


Mylène Shen1, Marine Clisson1, Lionel Tastet1, Romain Capoulade1, Marie Arsenault1, Élisabeth Bédard1, Éric Larose1, Philippe Pibarot1, Marie-Annick Clavel1
1Centre de Recherche de l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec – Université Laval, Québec, QC, Canada

Introduction: Il a été démontré en sténose aortique (SA) que la relation entre la calcification valvulaire aortique (CVA) et le gradient transvalvulaire moyen (MG) était différente entre les patients avec une valve aortique bicuspide (BAV) et ceux avec une valve aortique tricuspide (TAV). Cette différence était particulièrement notable chez les jeunes femmes avec BAV.

 

Objectif : Comparer l’impact du sexe et de la morphologie de la valve aortique (BAV vs TAV) sur la relation entre la CVA et le MG chez des patients atteints de SA.

 

Méthodes: Quatre-vingts patients avec une SA dont 40 avec une BAV et 40 avec une TAV ont été appariés pour le sexe et pour la CVA indexée par la surface de l’anneau aortique (CVAd). La CVA a été mesurée par tomodensitométrie par la méthode d’Agatston et les patients ont passé une échocardiographie Doppler pour évaluer la sévérité hémodynamique de la SA (MG).  

 

Résultats: La cohorte était composée de 75% d’hommes. Les patients avec une TAV étaient plus âgés (70±11 vs 53±11) et présentaient plus de facteurs de risque cardiovasculaires que les patients avec une BAV (tous les p<0.02). La sévérité hémodynamique et la CVAd étaient similaires chez les patients avec BAV et TAV (p>0.21). Pour un même niveau de CVAd, les hommes avaient un MG similaire qu’ils possédaient une BAV ou une TAV; alors que chez les femmes, le MG était plus élevé chez les BAV que chez les TAV. Après avoir ajusté pour la CVAd, la morphologie de la valve aortique n'était pas associée avec le MG chez les hommes (p=0.82) alors qu’elle l'était chez les femmes (p=0.04).

 

Conclusions: Pour le même fardeau de calcification valvulaire, le MG était plus élevé chez les femmes avec une BAV que chez celles avec une TAV alors qu’il n’y avait pas de différence chez les hommes entre les patients avec une BAV et ceux avec une TAV. La CVAd évaluée par tomodensitométrie peut donc sous-estimer la sévérité de la SA chez les femmes avec une BAV et devrait donc être interprétée avec précaution.

Impact du traitement de l’hypertension artérielle sur l’évaluation de la sévérité de la sténose aortique


Michaël Maranda-Robitaille1,2, Marine Clisson1,2, Paul Poirier2, Jonathan Beaudoin2, Marie-Annick Clavel1,2
1Faculté de médecine de l'Université Laval 2Centre de Recherche de l'Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec

INTRODUCTION. Jusqu’à 70% des patients avec sténose aortique (SA) ont une hypertension artérielle systémique (HTA) concomitante. Il existe une interaction entre ces deux maladies qui entraine une sous-estimation de la sévérité de chacune d’elles. Les guides de pratique clinique recommandent de normaliser la tension artérielle avant l’évaluation de la sévérité de la SA. Dans la population avec SA calcifiante, la principale forme d’HTA est celle associée à une compliance artérielle (CA) réduite. Il est possible que cette dernière altère aussi l’évaluation hémodynamique de la SA.

OBJECTIF. Investiguer l’impact du traitement de l’HTA sur l’évaluation hémodynamique de la SA.

MÉTHODES. Dix patients avec SA et HTA ont été inclus dans l’étude prospective interventionnelle HYTAS. Ils ont eu une échocardiographie transthoracique à l’inclusion dans l’étude et après un mois de traitement au Losartan, un agent antihypertenseur.

RÉSULTATS. À l’inclusion, l’âge moyen était de 74±9 ans, le gradient moyen (GM) de 15±4mmHg, la vélocité maximale du jet aortique (Vmax) de 2,5±0,3m/s, l’aire valvulaire aortique (AVA) de 1,2±0,2cm2 et le débit cardiaque était normal chez tous les patients. La CA était réduite (≤0,8ml·m-2·mmHg-1) chez 90% des patients. Après un mois de traitement, la tension artérielle systolique moyenne a diminué, passant de 147±15 à 131±13mmHg (p=0,02). Le GM, la Vmax, l’AVA et la CA n’ont pas été modulés par le traitement (p>0,05).

CONCLUSION. La normalisation de la tension artérielle n’a pas modulé les paramètres hémodynamiques standards de l’évaluation de la SA après un mois de traitement. Il est possible que la CA réduite et inchangée en soit la cause. Chez les patients hypertendus et/ou avec CA réduite, il serait préférable d’utiliser des examens complémentaires d’imagerie pour évaluer la sévérité de la SA, telle la tomodensitométrie. La solution préconisée par les guides de pratique, consistant à traiter l’HTA et refaire l’échocardiographie, semble inadéquate.

Impact d’un programme de modification des habitudes de vie d’un an sur les concentrations plasmatiques de lipoprotéine(a) chez des patients avec obésité abdominale et dyslipidémie


Audrey-Anne Després1, Nicolas Perrot1, Paul Poirier1, Natalie Alméras1, Angelo Tremblay1,2, Jean Bergeron1, Jean-Pierre Després1,3, Benoit Arsenault1
1Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et pneumologie de Québec 2Université Laval 3Université Laval

Contexte 

Les individus avec des concentrations élevées de lipoprotéine(a) [Lp(a)] sont à haut risque cardiovasculaire. Des études ont démontré que jusqu' à 90 % de la variation des concentrations de la Lp(a) pouvait être déterminée génétiquement. Cependant, l'impact de la modification des habitudes de vie sur les concentrations de Lp(a) n'a pas été étudié en profondeur. L'objectif de cette étude est de déterminer si un programme de modification des habitudes de vie d'un an influence les concentrations de Lp(a) chez les hommes avec obésité abdominale et dyslipidémie. 

Méthodes 

Les concentrations de Lp(a) ont été mesurées avant et après l'intervention chez 116 hommes. Le programme de modification des habitudes de vie visait à atteindre un minimum de 160 minutes d'activité physique aérobie par semaine et à réduire l'apport calorique (-500 kcal/jour) tout en améliorant la qualité de l'alimentation. Les concentrations de Lp(a) ont également été mesurées à 0h, 2h, 4h, 6h et 8h lors d'un test oral de tolérance aux lipides (OLTT) avant et après l'intervention chez les 14 "meilleurs répondeurs" (MR) et les 14 "pauvres répondeurs" (PR).

Résultats 

Les concentrations de Lp(a) au départ étaient de 30,0±41,7 nmol/L. Après 1 an, elles ont augmenté de 5,0±19,5 nmol/L (p=0,007). Après un an, les concentrations de Lp(a) étaient significativement plus élevées à chaque instant du OLTT dans les TR, mais pas dans les PR. Les concentrations de Lp(a) ont également diminué de façon significative pendant l'OLTT dans les MR avant (p=0,004) et après (p=0,04) l'intervention, mais pas dans les PR.

Conclusion

Les résultats de cette étude suggèrent que l'augmentation de la pratique d’activité physique et l'amélioration de la qualité nutritionnelle pourraient augmenter la concentration de Lp(a) chez les hommes avec obésité abdominale et dyslipidémie et que les repas riches en gras pourraient réduire de façon aiguë les concentrations de Lp(a).

Impact d’une diète riche en gras sur la pathologie de type Maladie d’Alzheimer chez des souris sauvages et de souris exprimant la protéine Tau humaine


Ophélie LERDU1, Emmanuel Planel1,2, Françoise Morin2, Maud Gratuze1
1Université Laval 2Centre de Recherche du CHU de Quéebec, Axe Neurosciences

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), estime que 47,5 millions de personnes dans le monde sont atteintes de démences et la Maladie d'Alzheimer (MA) est impliquée dans 60 à 70% des cas. De plus, des études épidémiologiques indiquent que les personnes diabétiques ont un plus grand risque de développer la MA que des patients sains. Or il y a 176 millions de personnes dans le monde qui sont diabétiques. Pour finir, l'obésité est connue pour conduire à des troubles métaboliques tels que l’intolérance au glucose ou la résistance à l’insuline et il semblerait que l’obésité qui arrive en milieu de vie augmente les risques de développer la MA. Tous cela nous montre l’importance d’étudier l’impact de l’obésité et du diabète dans la MA.

C’est pourquoi de nombreuses études ont cherché à connaître les effets de diètes grasses, riches en cholestérols ou en sucres, combinées ou non, sur la pathologie de la MA, avec des résultats très différents selon les laboratoires.

Mon étude consiste à étudier l’effet d’une diète riche en gras (65% de Kcal) sur la pathologie Tau chez des souris sauvages et hTau (avec le gène de la protéine tau humaine). La pathologie Tau est importante dans la MA car elle corrèle avec les déficits cognitifs.

Nous avons trouvé une légère corrélation entre l’obésité et la pathologie Tau mais pas suffisamment pour dire que l’obésité représente un facteur de risque pour la MA. En effet dans notre étude, seules les souris obèses qui développent une intolérance au glucose ainsi qu’une résistance à l’insuline ont une légère augmentation de la pathologie tau (chez les souris mâles sauvages seulement). Nous avons trouvé chez ces souris une augmentation de l’activité de la kinase GSK3-b. Cette kinase phosphoryle la protéine tau et augmente son effet pathologique.

D’autres études doivent être menées pour étudier l’impact de l’obésité et les mécanismes conduisant à la pathologie Tau. Nous pourrions par exemple étudier une obésité induite en milieu de vie.

Impact d’une intervention nutritionnelle sur les marqueurs du risque cardiovasculaire : la prise de mesures répétées après l’intervention est-elle nécessaire?


Janie Allaire1, Denis Talbot1, Patrick Couture1, André Tchernof1, Peter JH Jones2, Penny Kris-Etherton3, Sheila G West3, Philip W Connelly4, David JA Jenkins4, Benoît Lamarche1
1Université Laval 2University of Manitoba 3Pennsylvania State University 4University of Toronto

Objectif: D’évaluer comment l’utilisation de la moyenne de deux mesures consécutives, comparativement à une seule, influence la taille d’échantillon nécessaire pour mesurer l’effet d’une intervention nutritionnelle sur divers marqueurs du risque cardiovasculaire pour une puissance statistique donnée.

Méthodes: Les données de deux études cliniques randomisées en chassé-croisé et contrôlées qui ont comparé l’effet de l’acide docosahexaénoïque (DHA) à celui de différents acides gras (sous la forme d’un supplément ou d’huile) sur les concentrations de cholestérol, C-LDL, C-HDL, d’apolipoprotéine B100 (apoB100), de triglycérides et de protéine C-réactive (CRP) ont été utilisées. Les différences dans la taille d’échantillon entre l’utilisation de la moyenne de deux mesures consécutives post-intervention comparativement à une seule ont été calculées à l’aide des ratios de variances. Les intervalles de confiance à 95% ont été calculés à l’aide de ré-échantillonnages de type bootstrap.

Résultats: Dans le contexte où le DHA est donné sous la forme d’un supplément, l’utilisation de la moyenne de deux mesures diminue la taille d’échantillon de façon statistiquement significative pour les triglycérides, l’apoB100 et la CRP (>25 sujets, P<0.05), comparativement à une seule mesure. Dans le contexte d’une étude d’alimentation contrôlée où le DHA est donné sous la forme d’huile, l’utilisation de la moyenne de deux mesures diminue la taille d’échantillon de façon statistiquement significative pour les triglycérides (de 37 sujets, P<0.05), comparativement à une seule mesure.

Conclusions: Selon le devis expérimental, l’utilisation de la moyenne de deux mesures consécutives comparativement à une seule mesure de triglycérides, d’apoB100 et de CRP peut diminuer de façon importante la taille d’échantillon requise pour obtenir une puissance statistique donnée et donc s’avère avantageuse d’un point de vue expérimental, si on ne tient pas compte des coûts additionnels d’une deuxième mesure. 

Impact of a continuing education activity on therapeutic patient education in respiratory educators in regard to educational outcomes: a before-and-after study


Myriam Gagné1, Jocelyne Moisan1, Sophie Lauzier1, Christine Hamel1, Patricia Côté2, Sara-Édith Penney2, Jean Bourbeau3, Louis-Philippe Boulet1
1Université Laval 2Réseau québécois d'éducation en santé respiratoire 3Université McGill

Background: Guidelines promote therapeutic patient education (TPE). In this regard, training of healthcare professionals is crucial, but what could be considered as an effective continuing education (CE) activity on TPE in respiratory educators is yet unknown. We therefore evaluated the impact of a lecture-based CE activity on TPE in respiratory educators in regard to: (1) satisfaction, (2) self-report of competence, and (3) learning.

Methods: We conducted a before-and-after study. We recruited respiratory educators attending a 7-hour lecture on TPE. Educators filled standard questionnaires to measure, immediately after the activity, (1) satisfaction wit it (score 1–5, 5=the highest level of satisfaction) and, before and after the activity, (2) self-report of competence at delivering TPE (score 1–10, 10=the highest level of competence) and (3) knowledge about TPE (score 0–25, 25=the highest level of knowledge). We calculated descriptive statistics in regard to satisfaction and changes in self-report of competence and learning before and after the CE activity using linear mixed effect models.

Results: All 44 eligible respiratory educators who attended the CE activity were enrolled (nurses: n=20, respiratory therapists: n=19). Most participants were satisfied with the activity (organization, score=5/5: n=39, 89%; usefulness, score=5/5: n=36, 82%). Mean self-report of competence score increased from 5.3/10 (95%CI: 4.7─5.8) before the activity to 8.4/10 (8.0─8.7) after (mean difference, or MD=3.1, 95%CI: 2.5─3.7, P<0.0001). Mean knowledge score was 11.1/25 (95% CI: 9.7─12.4) before the activity and increased to 14.2/25 (95%CI: 12.9─15.6) after (MD=3.2, 95%CI: 1.7─4.6, P=0.0001).

Conclusions: Our results suggested that a lecture on TPE could be appreciated by respiratory educators, benefit their self-report of competence and lead to modest improvement in learning. Active learning strategies could nonetheless further enhance respiratory educators’ educational outcomes.

Impact of AVR on Survival of Patients with Low Flow, Low Gradient Aortic Stenosis


Mohamed-Salah Annabi1, Abdellaziz Dahou1, Henrique B. Ribeiro1,9, Ian G. Burwash1,3, Josep Rodes-Cabau1, Jutta Bergler-Klein4, Ezequiel Guzzetti1, Geraldine Ong1, Maurice Enriquez-Sarano7, Ezequiel Guzzetti1, Geraldine Ong1, Maurice Enriquez-Sarano7, Julia Mascherbauer4, Gerald Mundigler4, Joao Cavalcante6, Marie-Annick Clavel1, Philippe Pibarot1
1Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec 2ottawa heart institute 3University of Ottawa Heart Institute 4Department of Internal Medicine II, Division of Cardiology, Medical University of Vienna, Vienna, Austria 5University of Pittsburgh Med 6Division of Cardiology, Department of Medicine, Pittsburgh Heart, Lung, Blood, and Vascular Medicine Institute, University of Pittsburgh/UPMC, Pittsburgh, Pennsylvania 7Department of Cardiovascular Diseases, Mayo Clinic, Rochester, Minnesota 8Heart Institute of Sao P 9Heart Institute of Sao Paulo

Background: The survival benefit of surgical (SAVR) or transcatheter (TAVR) aortic valve replacement over conservative management remains unclear in patients with low-flow, low-gradient (LFLG) aortic stenosis (AS).


Methods: The TOPAS study prospectively recruited 476 AS patients with an aortic valve area < 1.2 cm2, a mean gradient < 40mmHg and a stroke volume index < 35ml/m2 (mean age 75±10 yo, 71% males, 71% classical and 29% paradoxical LFLG). Therapeutic management (at the discretion of the treating physician) was TAVR in 22% (n=103), SAVR in 41% (n=197) and medical treatment (MedRx) in 37% (n=176).


Results: During a median follow up of 32 months, 220 patients died and less than 5% were lost to follow up. TAVR patients had significantly more comorbidities compared to MedRx or SAVR patients, including older age, previous myocardial infarction, diabetes, renal failure, worse Duke Activity Score Index, and higher NT-proBNP (all with p<0.05); all of these factors independently associated with increased mortality. After adjustment for these comorbidities and true AS severity, TAVR was associated with a lower risk of mortality compared to MedRx (HR=0.55; 95%CI [0.32-0.94], p=0.03), and a similar risk compared to SAVR (HR=0.83, 95%CI [0.46-1.51], p=0.52). There was no interaction (p=0.93) between the type of treatment and the pattern of LFLG (paradoxical vs classical) with mortality.


Conclusion: In this prospective series of LFLG AS patients, SAVR and TAVR were associated with better survival compared to MedRx, in both classical and paradoxical LFLG AS patients.

Impact of Decompressive Craniectomy on Function Outcome in Adult Patients with Severe Traumatic Brain Injury: a Systematic Review and Meta-Analysis


Jihad Abou Jamous1, Paule Lessard Bonaventure1,2, François Lauzier1,3,4, Ryan Zarychanski5, Marie-Joëlle Cossi1, Charles Francoeur1,3,4, Alexis F. Turgeon1,3
1CHU de Québec – Université Laval Research Center, Population Health and Optimal Health Practices Research Unit, (Traumatology-Emergency- Critical Care Medicine), Université Laval, Québec, QC, Canada. 2Division of Neurosurgery, Department of Surgery, Université Laval, Québec, QC, Canada. 3Division of Critical Care Medicine, Department of Anesthesiology and Critical Care Medicine, Université Laval, Québec, QC, Canada. 4Division of Internal Medicine, Department of Medicine, Université Laval, Québec, QC, Canada. 5Sections of Critical Care Medicine, of Haematology and of Medical Oncology, Department of Internal Medicine, University of Manitoba, Winnipeg, MB, Canada.

Introduction: Severe traumatic brain injury is associated with high mortality and functional disability. Several interventions are used to control the intracranial pressure to prevent secondary cerebral injuries. Among them, decompressive craniectomy is widely performed, but its impact on functional outcome is still being debated. Our objective was to assess the efficacy and safety of this procedure in adult patients with severe traumatic brain injury.

 

Methods: We systematically searched in MEDLINE, EMBASE, CENTRAL, Web of Science, conference proceedings and databases of ongoing trials for eligible studies. We included randomized controlled trials of adult patients with severe traumatic brain injury comparing decompressive craniectomy to any other intervention. Our primary outcome was the neurological function based on the Glasgow Outcome Scale. Secondary outcomes were mortality, intensive care unit (ICU) and hospital length of stay, intracranial pressure control and complications. Two reviewers independently screened studies for inclusion and extracted data using a standardized form. We used random effect models to conduct our analyses and the I2 index to assess heterogeneity.

 

Results: We identified 4733 citations, from which we included 3 studies for a total of 573 patients. We observed no impact on the Glasgow Outcome Scale with the use of decompressive craniectomy (RR=1.02, 95%CI [0.55; 1.86]). We observed no effect on mortality (RR=0.68, 95%CI [0.44; 1.05]) or ICU length of stay (DM=-2.11, 95%CI [-7.8; 3.57]). However, we observed a decrease on the mean intracranial pressure (MD=-3.73, 95%CI [-5.78; -1.68]) and increased incidence of complications (RR=1.59, 95%CI [1.16; 2.17]).

 

Discussion: We did not observe an association of decompressive craniectomy on neurological outcomes or mortality in severe traumatic brain injury adult patients. Current evidence does not support the use of decompressive craniectomy in adult patients with severe traumatic brain injury.

Impact of energy consumption and autophagy on neuronal migration


BRESSAN CEDRIC1,2, Snapyan Marina1,2, Gagnon Dave1,2, Labrecque Simon1,2, Klaus Johannes3, Parent Martin1,2, De Koninck Paul1,2, Robertson Stephen P4, Cappello Silvia3, Saghatelyan Armen1,2
1CERVO Brain Research Center, Quebec City, QC, Canada G1J 2G3 2Université Laval, Quebec City, QC, Canada G1V 0A6 3Max Planck Institute of Psychiatry, Munich, 80804, Germany 4Dunedin School of Medicine, University of Otago, Dunedin, New Zealand

Cell migration is ATP dependent process with dynamic morphological remodeling leading to the formation of protein aggregates and organelle damage. Here we evaluated the involvement of autophagy, a catabolic pathway that maintains cellular homeostasis, and its link to energy level in neuronal migration. We used mouse rostral migratory stream as a model system and optically monitored energy consumption in neuroblasts using a ratiometric ATP/ADP sensor. The ATP/ADP ratio dropped during migratory phases and recovered to its baseline level during stationary periods. Time-lapse monitoring of autophagic flux also showed an active autophagic flux with increased density of autophagosomes during stationary phases of migrating neuroblasts. Blocking AMPK, an energy level sensor and autophagy activator, or genetic impairment of autophagy in neuroblasts led to decrease in cell migration. By contrast, AMPK blockade in autophagy-deficient neuroblasts had no effect on cell migration suggesting the involvement of energy levels in autophagy activation. We next asked if autophagy is altered in disorders associated with neuronal migration defects. Mutations in genes encoding for cadherin ligand (DCHS1) and receptor (FAT4) leads to periventricular heterotopias in humans. We observed an impairment of autopahgy in human organoids with mutated FAT4 and DCHS1 genes as well as alterations in the migration of progenitor cells with these mutations. Altogether, we show that autophagy may be activated because of energetic needs and is required for cell migration under normal and pathological conditions.

Impact of nitrogen fertilization on potato leaf chemical composition - an alternative control method of Colorado potato beetle


Guoqi Wen1, Athyna N. Cambouris2, Mohamed Khelifi1, Noura Ziadi2, Annick Bertrand2
1Université Laval 2Agriculture and Agri-Food Canada

Nitrogen (N) fertilization could alter the chemical composition of potato leaves by influencing the chemicals’ metabolisms including glycoalkaloids, sugars, and amino acids. These compounds are known to have significant effects on feeding behavior of Colorado potato beetle (CPB). Therefore, N fertilization could provide an alternative method to control the CPB. Our objective was to investigate the effect of N fertilization on the concentrations of sugars, glycoalkaloids, and amino acids of potato leaves (cv. Russet Burbank) under field conditions in Quebec, Canada. Treatments included five N rates (N0, N60, N120, N180, and N240 kg ha-1) and were replicated in four blocks. The fourth leaf from the top of each plant was collected (20 leaves per plot) at 54, 68, and 82 days after planting. Dried and ground samples were analyzed for sugars, glycoalkaloids, and amino acids using HPLC.

Our results showed that sucrose, glucose, and fructose concentrations decreased linearly with increasing N fertilization. Sucrose content decreased from 46 mg g-1 dry mass (DM) at N0 to 37 mg g-1 DM at N240 on average of three sampling dates. However, glycoalcaloides gradually increased with N fertilization from 2.60 at N0 to 3.36 mg g-1 DM at N240 for α-chaconine, and from 0.97 at N0 to 1.10 mg g-1 DM at N240 for α-solanine. The three major amino acids, γ-aminobutyric acid, alanine, and proline also increased significantly with increasing N fertilization. By simultaneously decreasing sugar and increasing glycoalkaloid concentrations in potato leaves, higher N rate supply could likely inhibit the feeding behavior for CPB. Thus, N fertilization could be managed to alter potato leaf chemicals and consequently control CPB populations in potato fields. Future studies are recommended to determine the optimal level of N fertilization which provides the best protection of potato crops from the CPB.

Impacts de la stimulation cérébrale non invasive sur les processus cognitifs sous-jacents aux symptômes négatifs de la schizophrénie


Olivier Roy1, Shirley Fecteau1,2
1Centre de recherche CERVO, Faculté de médecine, Université Laval 2Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation et intégration sociale, Faculté de médecine, Université Laval

La schizophrénie est l’une des pathologies les plus sévères rencontrées en psychiatrie et le traitement des hallucinations et délires qui la caractérisent demeure incomplet. Les symptômes négatifs tels que l’amotivation, l’alogie ou la restriction affective font toujours obstacle au fonctionnement social et à l’atteinte d’une qualité de vie satisfaisante. Pour ces symptômes, la pharmacothérapie et les interventions psychosociales ne montrent souvent que des bénéfices limités. Plusieurs questionnements perdurent quant aux processus neurobiologiques qui sous-tendent ces symptômes négatifs, rendant ainsi difficile l’innovation thérapeutique. Dans ce contexte, les méthodes de stimulation cérébrale non invasive (SCNI) comme la stimulation magnétique transcrânienne et la stimulation transcrânienne par courant direct sont de plus en plus étudiées dans le traitement des symptômes négatifs. Leur utilisation repose notamment sur l’hypoactivité au niveau du cortex préfrontal dorso-latéral observée chez les patients atteints de schizophrénie souffrant de symptômes négatifs. Également, des déficits neurocognitifs observés au niveau, entre autres, de la mémoire de travail et de la mémoire verbale, mais aussi de la cognition sociale, sont bien connus et associés aux symptômes négatifs. Des études réalisées chez le sujet sain ont démontré la capacité de la SCNI à moduler et améliorer certains de ces processus cognitifs déficitaires reliés aux symptômes négatifs. Nous étudierons, au moyen d’un devis expérimental contrôlé par stimulation placebo, randomisé et à double insu, l’impact de la SCNI sur les déficits cognitifs chez des patients atteints de schizophrénie souffrant de symptômes négatifs. Nous évaluerons l’impact sur ces déficits en employant des batteries neurocognitives. Des études électrophysiologiques seront menées pour préciser l’impact neurobiologique des méthodes de SCNI sur certains marqueurs corrélant avec la performance aux domaines cognitifs ciblés.

Impacts d’une exposition maternelle aux organochlorés et à un supplément en acide folique sur le profil lipidique d’une lignée de rats mâles


Pauline Navarro1, Nadine Leblanc1, Mathieu Dalvai2, Janice Bailey2, Hélène Jacques1
1Ecole de nutrition et INAF, Université Laval 2Département des sciences animales, FSAA, Université Laval

Introduction : Une exposition chronique aux polluants organiques persistants organochlorés (OC) est associée au développement des maladies cardiovasculaires avec une répercussion sur les générations suivantes. À titre de donneur de groupements méthyl, l’acide folique (AF) peut interférer avec ces effets.  Objectif : L’objectif de ce projet consiste à déterminer si un supplément en acide folique chez des rates gestantes exposées aux OC améliore le profil lipidique chez les rats mâles de la première génération et des générations suivantes via la transmission paternelle. Méthode : Les femelles Sprague Dawley uniquement (F0) ont été gavées à l'aide d'une solution de contaminants mimant l'exposition alimentaire retrouvée au Grand-Nord Québécois ou avec un placebo à base d'huile de maïs. Les gavages ont duré 5 semaines avant l'accouplement et 4 semaines pendant la gestation. Quatre traitements ont été administrés aux mères F0: placebo + diète incluant 2mg d’AF (n=10), placebo + diète incluant 6mg d’AF (n=10), OC + diète incluant 2mg d’AF (n=10), OC + diète incluant 6mg d’AF (n=10). Après un jeûne de 12 heures, un prélèvement sanguin a été effectué chez les mâles F1, F2 et F3, 97 et 194 jours après la naissance (PND, post-natal day). Résultats : Une baisse du cholestérol des LDL est observée chez les rats de la génération F2 au PND 97 ainsi que chez les rats OC avec supplément d’AF de la génération F1 au PND 194 par rapport au groupe OC sans supplément d’AF. Une diminution des TG sanguins est notée chez les rats mâles OC avec supplément d’AF de la génération F3 au PND 97 par rapport aux rats mâles du groupe AF. Conclusion : L'exposition prénatale aux OC avec ou sans supplément d’AF peut entraîner des modifications au niveau des lipides sanguins transmises par le père pendant au moins trois générations, suggérant que les phénotypes modifiés de la F1 et de la F2 peuvent être dus à l'effet de l'exposition directe aux OC et ceux de la F3 par transmission transgénérationnelle.

Implication d'une RabGAP dans la fonction des microARNs


Pascale Michaud1, Rachel Rioux2, Martin Simard3
1CRCHU de Québec - Université Laval 2Université Laval 3CRCHU de Québec-Université Laval

Afin de réprimer leurs cibles, les microARNs sont pris en charge par le microRNA-induced silencing complex (miRISC). La répression est ensuite induite par la dégradation de l’ARNm et/ou une répression de la traduction. Les protéines Argonaute (ALG-1 et ALG-2 chez C. elegans) forment le corps du complexe miRISC et recrutent les protéines GW182 afin d’induire la déadénylation de l’ARNm. Par contre, les composantes ainsi que les modulateurs nécessaires à l’activité du miRISC demeurent peu connus.

Afin d’identifier des nouveaux facteurs importants pour l’activité du miRISC, nous avons conçu un criblage génétique utilisant une souche de C. elegans transgénique qui exprime le gène codant pour la GFP, auquel nous recrutons artificiellement la protéine ALG-1. Ce recrutement artificiel d’ALG-1 est suffisant pour réprimer l’expression de la GFP et nous permet donc d’étudier la répression induite par le miRISC une fois lié à sa cible.

Nous avons réalisé un criblage génétique afin d’identifier des mutants qui présentent une dérégulation de l’expression de notre rapporteur GFP, suggérant la présence d’une mutation dans un gène important pour la fonction du miRISC. À l’aide du séquençage à haut débit, nous avons identifié une mutation dans la séquence codante de tbc-11, un activateur de Rab GTPase (RabGAP), chez un de nos candidats. La déplétion de ce gène cause un défaut d’alae, une structure de l’hypoderme du vers dont le développement est finement régulé par les microARNs, nous confirmant ainsi l’implication de tbc-11 dans la fonction du miRISC. Nos résultats démontrent que cette régulation est effectuée par l’action de TBC-11 sur les rab-6.1 et 6.2, deux composantes du complexe de transport rétrograde du Golgi (GARP). Nous proposons donc qu’en absence de tbc-11, les rab-6.1 et 6.2 demeurent liées au GTP et à leur effecteur, empêchant ainsi la localisation de GW182 au site de répression des ARNm.

Implication of Sam68 domains in migration of metastatic cells


Alexia Caillier1, Marc-Etienne Huot2
1Université Laval 2Université Laval

The formation of secondary tumors remains the leading cause of cancer-related deaths and most of the time defines the prognosis. Dissemination of cancer cells is a complex process that requires several interdependent biological mechanisms such as proliferation, adhesion and cell migration. Our laboratory focuses on RNA-binding proteins, including Sam68, which are known to regulate some of these mechanisms in the cell including adhesion and migration.Studies have revealed that over-expression of Sam68 is associated with a poor prognosis in some advanced stage cancers. Our hypothesis is that Sam68 would have an important role in tumor progression through the migration of metastatic cells. Our first objective is to identify protein and RNA targets of Sam68 that are implicated in cancer cells migration. Our second objective is to determine the implication of the two functional domains of Sam68 in migration. To assess our first objective, we are using in vivo proximity labelling that could lead to identify RNA and protein that directly interact with our protein of interest during migration. For the second objective, we established stable cell lines expressing mutations of Sam68 in the two functional domains and characterize their effect on migration by using wound healing assays and eventually Boyden chamber. 

Importance de la présence de fibres dans les diètes contrôles au sein des modèles animaux


Noëmie Daniel1,2,3,4, Laís Perazza2,3,4, Thibault Varin2, Philippe St-Pierre3, André Marette2,4
1Laval University 2Université Laval 3CRIUCPQ 4INAF

Dans le cadre d’interventions nutritionnelles relatives à un contexte d’obésité se pose la question de savoir quel contrôle choisir pour valider le protocole. Dans les modèles animaux particulièrement, la diète obésogène riche en gras (HF) est souvent mise en parallèle avec des diètes fondamentalement différentes : classique type chow (végétale, riche en fibres) ou purifiée faible en gras (nature des macronutriments comparable à la HF, dépourvue de fibres). L’objectif de notre étude était de déterminer les différences métaboliques potentielles induites par la consommation d’une diète chow ou LF comparativement à une diète HF. Des souris mâles C57BL/6 ont été nourries pendant 12 semaines avec une diète chow, LF ou HF. Les masses grasse et maigre, les lipides plasmatiques et hépatiques ainsi que l’intolérance au glucose et la réponse insulinémique ont été évalués. Des échantillons fécaux ont été collectés pour étudier la production d’acides gras à chaîne courte (SCFAs) et les modulations du microbiote intestinal. Comme attendu, la diète HF a occasionné une obésité prononcée accompagnée de tous les désordres associés. Les diètes chow et LF ont similairement prévenu l’intolérance au glucose et la résistance à l’insuline induits par la diète HF. Cependant la consommation de la diète LF a entraîné une plus grande accumulation des lipides hépatiques comparativement à la diète chow ainsi qu’une prise de poids plus importante et une augmentation de toutes les masses adipeuses. Finalement, seules quelques populations bactériennes différenciaient les microbiotes intestinaux des souris sous diète LF et HF, tandis que celui des animaux sous diète chow présentait une diversité bactérienne beaucoup plus riche et variée, appuyée par une production de SCFAs plus élevée. Nos résultats montrent que les diètes contrôles actuelles, et notamment la présence de fibres, induisent des effets métaboliques différents qu’il s’agit de prendre en compte lors de l’élaboration d’un protocole.

In vitro validation of a novel antibody-based therapy to treat Huntington’s disease


Melanie Alpaugh1, Alberto Siddu1, Linda Suzanne David1, Oskar Smrzka2, Stefan Bartl2, Abid Oueslati1,3, Francesca Cicchetti1,4
1Centre de recherche du CHU de Québec, Axe Neurosciences 2AFFiRis AG, Vienna, Austria 3Départment de Médecine Moléculaire, Université Laval 4Départment de Psychiatrie & Neurosciences, Université Laval

Recent work suggests that the mutant huntingtin protein (mHtt) – the pathological hallmark of Huntington’s disease (HD) - can spread between cells. Our post mortem analyses of intrastriatal fetal neural grafts implanted in HD patients, which revealed the presence of mHtt within the genetically unrelated tissue, provided the first demonstration of this phenomenon and opened the door to antibody-based therapies that could target free mHtt. To test this, we began a collaboration with AFFiRiS, who developed an antibody targeting the N-terminal of huntingtin (C6-17). We first investigated the release of HTT/mHTT in the extracellular milieu 48h following overexpression in HEK cells. Western blot analysis revealed the presence of the different forms of HTT/mHTT in the conditioned media, demonstrating that the protein can be synthesized and released in the extracellular milieu. To assess whether extracellular HTT/mHTT can be taken up by recipient cells, we incubated HeLa cells with HTT/mHTT containing conditioned media and collected the total protein fraction after 3 days of incubation. Western blot analysis revealed the presence of bands corresponding to the different HTT/mHTT forms, indicating that the proteins are able to be taken up from the extracellular milieu by recipient cells. Finally, we investigated the possibility of blocking HTT/mHTT uptake from the conditioned media using antibodies against this protein. Our results demonstrated that pre-incubation (2h at 37°C) of the conditioned media with the C6-17 antibody (1 µg/ml) could block HTT/mHTT uptake by the recipient HeLa cells. These results were confirmed both by western blots and immunofluorescence with inhibition of mHtt up take reaching 98%. These results support the potential role of immunotherapy in the inhibition of HTT/mHTT propagation from the extracellular milieu to recipient cells. Ongoing experiments will evaluate the therapeutic potential of this antibody in in vivo models as well.

In vivo MRI metrics as a tool for early identification and gradation of Alzheimer’s disease key neuropathological lesions


Caroline Dallaire-Théroux1,2, Olivier Potvin2, Louis Dieumegarde2, Simon Duchesne1,2
1Université Laval 2Centre de recherche CERVO (Institut Universitaire en Santé Mentale de Québec)

Background: The diagnosis of Alzheimer’s disease (AD) requires the neuropathological gradation of diffuse amyloid plaques, neurofibrillary tangles (NFT), and neuritic plaques. The strongest correlate of AD-associated atrophy on magnetic resonance imaging (MRI) appears to be NFT. We aimed to provide more extensive regional analysis to define the best predictive model for postmortem neurofibrillary degeneration using in vivo MRI metrics.

 

Method: Participants (n=194) were selected from ADNI, NACC and MAP databases providing MRI scans and neuropathological data. Surfaces, thicknesses and volumes from cortical and subcortical structures (234 variables) were segmented from last MRI before death using FreeSurfer and transformed to normed metrics adjusted for sex, age, intracranial volume, manufacturer and magnetic field strength to perform nonparametric analyses.

 

Results: We created three different predictive models using anatomical areas respectively involved in Braak transentorhinal (I-II), limbic (III-IV) and isocortical (V-VI) stages. The best models included age at death, MRI-death interval, gender, cognitive performance and the normed metrics from eight structures that are routinely inspected during neuropathological examination of suspected AD patients. Entorhinal cortex and hippocampus measurements provided an accuracy of only 27.9% for the prediction of transentorhinal stage. Fusiform gyrus and inferior and middle temporal cortices provided a 68.5% accuracy for the prediction of limbic stage. Metrics from superior temporal, inferior parietal and pericalcarine cortices provided a 61.3% accuracy of for the prediction of isocortical stage. We therefore obtained a global accuracy of 56.5% for the prediction of NFT.

 

Conclusion: Regional brain atrophy reflects underlying neurofibrillary degeneration and may be detectable using in vivo neuroimaging. MRI metrics may therefore be an avenue for prediction of AD pathological staging in the living brain.

Influence des variations régionales de l'expression de gènes adipogéniques, lipogéniques et angiogénique sur les profils cardiométabolique et inflammatoire de femmes sévèrement obèses.


Andrée-Anne Clément1,2, Michel Lacaille1,2, Mohammed A Lounis4,5, Simon Biron1,2, Denis Richard1,2, Isabelle Lemieux1, Jean Bergeron2,3, Catherine Mounier4,5, Denis R. Joanisse1,2, Pascale Mauriège1,2
1Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec 2Université Laval 3Centre de recherche du CHUQ 4Université du Québec à Montréal 5Centre de recherche Biomédicale

Ayant une capacité de stockage élevée et un profil anti-inflammatoire, le tissu adipeux (TA) du ligament rond (LR) jouerait un rôle moins délétère que les dépôts omental (OM) et mésentérique (ME) dans les profils cardiométabolique et inflammatoire. Objectif: Comparer l’expression de gènes impliqués dans l'adipogenèse: C/EBP-a (CCAAT/enhancer binding protein-alpha), LXRa (liver X receptor-alpha) et SREBP-1c (sterol regulatory element binding protein-1c), le transport des acides gras via le FAT/CD36 (cluster differentiation 36); la lipogenèse: SCD1 (stéaroyl-CoA desaturase 1), DGAT-1(DiacylGlycerol Acyl Transferase-1); et l’angiogenèse: leptine, dans le LR, l'OM et le ME de femmes sévèrement obèses (âge: 38 ± 9 ans; IMC: 54 ± 11 kg/ m2). Méthodes: L'expression des gènes a été mesurée par RT-qPCR. Les profils cardiométabolique (glycémie, insulinémie, HOMA-RI, bilan lipidique-lipoprotéique) et inflammatoire (adiponectine, IL-6, TNF-a (Tumor Necrosis Factor-alpha) et PAI-1(Plasminogen Activator Inhibitor-1)) ont été évalués. Résultats: Les gènes CD36 et SCD1 sont plus exprimés au niveau du LR (p<0.0001), alors que l'expression de DGAT1 est plus forte dans les dépôts ME et OM (p<0.0001). Les niveaux d’ARNm de C/EBP-a, SREBP-1c et LXRa sont plus élevés dans ces dépôts que dans le LR (p<0.0001). L’expression de la leptine est plus forte dans le ME et le LR que dans l’OM (p<0.0001). Aucune corrélation n’est retrouvée entre l’expression des gènes adipogéniques et lipogéniques de ces 3 dépôts et le profil cardiométabolique. Les niveaux sanguins de TNF-a et PAI-1 sont corrélés positivement à l’expression de la leptine dans le LR et le ME (p<0.05), mais négativement dans l’OM (p<0.0001). Conclusion: Le TNF-a stimulant la production de leptine, qui à son tour entraîne celle de PAI-1, une augmentation de l'inflammation serait responsable d'une activation de la sécrétion de leptine par le LR et le ME et d'une hausse du risque cardiométabolique par surproduction de PAI-1.

Influence du rayonnement ultraviolet (UVB) sur la progression du mélanome dans des peaux reconstruites par génie tissulaire.


Maude Vaillancourt-Audet1, Mathieu Blais3, Patrick J. Rochette2, Véronique Moulin3, François A. Auger3
1Université Laval 2CHU de Québec - CUO 3CHU de Québec - LOEX

L’exposition de la peau aux rayons ultraviolets est une cause majeure dans la formation des mélanomes. Plus précisément, les rayons UVB ont un pouvoir mutagénique important par la production de dimères cyclobutaniques de pyrimidine. Le rôle des rayons du soleil dans l’initiation du cancer est déjà bien établi. Par contre, les connaissances de leurs implications dans la progression de la maladie sont encore fragmentaires. Mon projet d’étude consiste à déterminer l’effet des rayons ultraviolets (UVB) sur la migration du mélanome. Notre hypothèse est que les UVB influencent favorablement le pouvoir métastatique du mélanome. Six lignées cancéreuses de type mélanome primaire ou métastatique ont été testées pour leur potentiel de migration suite à une irradiation unique de rayons UVB pour une irradiation totale de 400J/m2. La migration des cellules cultivées en monocouche a été évaluée suite à la réalisation d’un scratch test après irradiation unique des cellules. Celles-ci ont également été cultivées sous forme de sphéroïdes, irradiées de façon ponctuelle aux UVB puis déposées sur un derme reconstruit par génie tissulaire constitué de fibroblastes et de matrice extracellulaire. La migration radiale des cellules cancéreuses a ensuite été évaluée. Parallèlement, des sphéroïdes ont été fixés afin d’évaluer par immunofluorescence les dommages à l’ADN (dimère de pyrimidine). Ainsi, les sphéroïdes ayant été irradiés révélaient un plus grand nombre de dommages à l’ADN que ceux n’ayant pas reçu de traitement. Ces différents tests permettent de confirmer l’hypothèse initiale, soit que l’exposition des cellules du mélanome à des rayons ultraviolets influence leur migration, et donc, potentiellement, leur capacité métastatique.

Inhaled Epoprostenol for Pulmonary Hypertension Treatment in Neonates: a 12-year Experience.


Frédérique Berger-Caron1,2, Audrey Hébert1,2, Bruno Piedboeuf1,2, Geneviève Morissette1,2, Philippe Chétaille1,2
1Université Laval 2Centre Mère-Enfant Soleil

Persistent pulmonary hypertension complicates the course of 10% of neonates who suffer from respiratory insufficiency.  In order to selectively reduce pulmonary vascular resistance, several treatments have been tried with mixed success. Currently, there are significant gaps in the literature regarding treatment with inhaled epoprostenol in neonates. The primary objective was to describe the evolution of pulmonary hypertension of neonates who were treated with inhaled epoprostenol. The secondary objective was to report potential adverse effects. This was a descriptive retrospective cohort study of infants aged  <28 days who suffered from pulmonary hypertension and received inhaled epoprostenol while hospitalized in the neonatal intensive care unit or pediatric intensive care unit at our academic tertiray care center between 2004 and 2016. We reviewed 47 patients: 42.6% female and 57.4% male, with a mean gestational age of 36 ± 5 weeks. The etiology of pulmonary hypertension was: cardiac malformation(25.5%), meconium aspiration(12.8%), pulmonary haemorrhage(4.3%), diaphragmatic hernia(12.8%), sepsis(8.5%), surfactant deficiency(4.3%), hyaline membrane disease(2.1%), pulmonary hypoplasia(2.1%) or idiopathic persistent pulmonary hypertension(25.5%). Oxygenation index (OI) improved during inhaled epoprostenol treatment (mean OI 34±25 at start of treatment decreased to OI 25±14 at 12 hours per-treatment p=0.04). PaO2 and FiO2 also appeared to improve during treatment. In addition, we observed a rebound effect, with an increase in OI, when stopping inhaled epoprostenol. No potential side effects were reported, as biochemical data and vital signs remained stable during and after treatment. In this newborn population, we observed an improvement in pulmonary hypertension under inhaled epoprostenol treatment without significant adverse effects. To our knowledge, this is the largest neonatal cohort reported to have received inhaled epoprostenol for pulmonary hypertension.

Inhibition of CREB and its impact on corneal wound healing in vitro and in vivo


Camille Couture1,2, Pascale Desjardins1,2, Karine Zaniolo1, Richard Bazin1, Lucie Germain1,2, Sylvain Guérin1
1Département d'ophtalmologie, Université Laval, CUO-recherche/LOEX, Centre de recherche du CHU de Québec - Université Laval, Québec, QC, Canada. 2Département de chirurgie, Université Laval, Centre de recherche en organogénèse expérimentale de l’Université Laval/LOEX, Centre de recherche du CHU de Québec - Université Laval, Québec, QC, Canada.

Purpose: The cornea composes the outer surface of the eye and its transparency is required to allow light transmission to the retina. However, because of its position, the cornea is subjected to injuries that may lead to blindness. Our studies conducted using the human tissue-engineered cornea (hTEC) as a model provided evidence that the CREB pathway is repressed during closure of corneal wounds. We hypothesized that closure of corneal wounds can be enhanced by preventing activation of CREB with the pharmacological inhibitor C646. Our goals were to proceed to the pharmacological inhibition of CREB 1) in vitro using the hTECs as a model, and then 2) in vivo, using the rabbit as a model.

 

Methods: The self-assembly approach was used to create hTECs, that were then wounded with an 8-mm diameter biopsy punch to create an epithelial defect. The tissues were then incubated with 10 μM of C646 (n=8). DMSO was used alone as a negative control (n=4). Closure of the wounds was monitored over a period of 5 days. Besides, the cornea of New Zealand white rabbits was debrided with an ethanol 70% solution to create an epithelial defect of 8-mm diameter. Several concentrations of C646 were applied as eye drops 3 times a day for up to 7 days. The wounded corneas were stained with fluorescein and photographed every day.

 

Results: In vitro pharmacological inhibition of CREB with C646 considerably accelerated wound closure of all treated hTECs (4 days) compared to the control group (7 days). Moreover, the in vivo C646 treatment also accelerated wound healing of the corneas compared to the control group. The most effective concentration of C646 tested was the lowest (1 µM), as it considerably enhanced the wound healing process.

 

Conclusion: This study demonstrates that corneal wound healing can be enhanced by preventing activation of CREB using a pharmacological inhibition approach. We believe this study will lead to significant advancements in the clinical field of corneal defects.

Integrating patient’s expertise to improve health professionals’ competencies and diabetes care


Ruth Ndjaboue1,2,6, Selma Chipenda Dansokho1,2, Maman Joyce Dogba1,2,3,5,6, Bianca Boudreault1, Alex M. McComber3, Elder Roberta Price3, Pascual Delgado3, Marie-Claude Tremblay1,2,3, Olivia Drescher1,2,3, Jon McGavock3,4, Holly Witteman1,2,3,5,6
1Université Laval 2Vice-Décanat à la Recherche et au Développement Professionnel Continu 3Diabetes Action Canada 4Department of Pediatrics, Faculty of Health Sciences, University of Manitoba 5CERSSPUL 6Centre de Recherche du CHU de Quebec

Background: Chronic diseases are increasingly prevalent and require a high quality care to help self-management and medical care. In diabetes context, few less research has examined whether patients’ expertise might help improve healthcare systems, including health professionals’ competencies.

 

Objective: To identify areas for improvement in health professionals’ competencies from the perspectives of people living with diabetes.

 

Methods: This is a qualitative descriptive study. We recruited 21 expert patients through a national Patient-Oriented Research network involving patients who have significant lived experience with diabetes. Expert patients were from diverse backgrounds (including Indigenous people and immigrants to Canada) and genders to ensure a diversity of perspectives. We recorded video interviews of patients in English and French.

 

Results: Expert patients expected health professionals to acknowledge the reality and experience of patients, to have a positive attitude and to communicate with patients in more open, empathic and respectful ways. They should update their knowledge about diabetes while integrating other bodies of knowledge relevant to patients’ care. It is crucial that health professionals go beyond biological aspects and understand the impact of psychosocial challenges, spirituality, culture, and sociopolitical history on patients’ health. Patients enjoy receiving care from health professionals who empower them and engage them in self-management.

 

Conclusion: Our findings support the important contribution of health professionals’ competencies in diabetes care. Patients’ expertise was consistent with the Canadian conceptual framework for medical education (CanMEDS). Learning from expert patients may reinforce academic health professions education and lead to better patient-centered care. We are currently developing online education modules from patients’ video interviews and plan to evaluate their effects among health profession students.

INTENSITY OF RESOURCE USE FOLLOWING TRAUMATIC BRAIN INJURY: A MULTICENTER COHORT STUDY, 2014-2016


Coralie Assy1,2, Lynne Moore1,2, Teegwendé Valérie Porgo1,2
1Département de médecine sociale et préventive, Université Laval, Québec, QC Canada 2Axe Santé des Populations et Pratiques Optimales en Santé, Traumatologie-Urgence-Soins intensifs, Centre de Recherche du CHU de Québec-Université Laval (l’Hôpital l’Enfant-Jésus), Québec, Canada

BACKGROUND:

The lack of patient-level data on resource use for traumatic brain injury (TBI) patients in universal healthcare systems has hampered attempts to improve efficiency for TBI care. The objective of this study was to evaluate the association between inter-provider resource use and clinical outcomes for TBI.

METHODS:

We conducted a cohort study based on adults (≥16 years) admitted to any of the 57 adult trauma centers in Quebec (N=4915) following TBI. We estimated resource use with activity-based costs and evaluated inter-provider variations with intraclass correlation coefficients (ICC) and 95% confidence intervals (CI). Predictors of resource use intensity were identified using a hierarchical linear model. We evaluated the association between inter-provider resource use and clinical outcomes with the Pearson coefficient correlation (r).

RESULTS:

We observed significant variation in resource use intensity across trauma centers that was not explained by patient case mix (ICC= 0.06 [95% CI= 0.04; 0.06]). Inter-provider variation was highest for the operating room (ICC= 0.25 [95% CI= 0.07; 0.43]) and early rehabilitation (ICC= 0.15 [95% CI= 0.12; 0.18]). Adjusted mean resource use was 20% lower for transferred patients (p-value <0.0001) and twice as high for patients discharges to long term care (p-value <0.0001). Resource use intensity did not vary significantly by year of admission and designation level. Trauma centers with higher resource use tended to have a lower incidence of mortality (r=-0.24; -0.47 to 0.03) and readmission (-0.24; -0.47 to 0.03) but a higher incidence of complications (r= 0.44 [95% CI= 0.19; 0.63]).

CONCLUSION:

We have highlighted important inter-provider variations in resource use for TBI patients. We also observed a statistically significant association between hospital resource use and the incidence of complications. We are currently completing analyses aiming to identify factors that could explain observed associations.

Inter-Hospital Variation in Resource Use Intensity for Elderly Injury Admissions: a Multicenter Cohort Study


Imen Farhat1,2, Lynne Moore1,2, Teegwendé Valérie Porgo1,2, Marie-Pier Patton1,2, Catherine Truchon3, Julien Clément4
1Département de Médecine sociale et préventive, Faculté de médecine, Université Laval 2Centre de recherche du CHU de Québec, axe Traumatologie-Urgence-Soins intensifs 3Institut National d’Excellence en Santé et en Services Sociaux (INESSS) 4Département de chirurgie, Faculté de Médecine, Université Laval

CONTEXT Elderly trauma admissions are increasing exponentially. However, there is a lack of data on resource use for this population. Our objectives were to assess inter-hospital variation in resource use, identify resource use determinants and examine the impact on patient outcomes for elderly injury admissions.

METHODS We conducted a multicenter cohort study of all elders admitted in the Québec trauma system (2014-2016, N=30,537). Resource use was estimated with activity-based costing. Intraclass correlation coefficients (ICC) were used to examine inter-hospital variation in resource use, multilevel linear models to identify determinants, and Pearson correlation coefficients (ρ) to assess the impact of resource use on patient outcomes.

RESULTS Risk-adjusted resource use varied significantly across trauma centers for elderly patients (ICC=0.063; 95% CI: 0.055-0.069). Greater variation was observed for elders with fragility fractures (ICC=0.094; 95% CI: 0.082-0.097) than with traumatic injuries (ICC=0.047; 95% CI: 0.037-0.051).

Resource use increased with age (geometric mean ratio [GMR] =1.15 for ≥85 vs 65-74; p-value<0.0001) and comorbidities (GMR=1.39; ≥3 vs 0; p-value<0.0001) and decreased with year of admission (GMR=0.94; 2016 vs 2014; p-value<0.0001). Patients discharged to long term care had higher resource use than those discharged home (GMR=1.46; p-value<0.0001).

Trauma centers with higher risk-adjusted resource use tended to have higher mortality (ρ=0.3; p-value=0.01) and complication incidence (ρ=0.6; p-value<0.0001).

CONCLUSION We observed significant variation in resource use across trauma centers after adjustment for patient case mix. We identified drivers of resource use that may inform interventions targeting improvements in injury care efficiency. Trauma centers with higher risk-adjusted resource use did not have better patient outcomes. These results may be partly explained by delays in care and discharge leading to increased risks of complication.

Inter-Hospital Variation in Surgical Care Intensity for Trauma Admissions: A Multicenter Cohort Study


Marie-Pier Patton1,2, Lynne Moore1,2, Imen Farhat1,2, Catherine Truchon3, Julien Clément4
1Département d’épidémiologie, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Canada 2Centre de recherche du CHU de Québec axe Traumatologie-Urgence-Soins intensifs, Québec, Canada 3Institut National d'Excellence en Santé et Services Sociaux (INESSS), Québec, Canada 4Département de chirurgie, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Canada

BACKGROUND

Surgical procedures are frequent among trauma admissions. Guidelines are increasingly moving away from surgical management towards less invasive procedures but there is a knowledge gap on how these recommendations are influencing practice. Evaluating variation in surgical practices is an essential step towards identifying opportunities for improving quality of care for injury admissions. Our objectives were; (1) evaluate the inter-hospital variation in the intensity of surgical care and (2) identify predictors.

 

METHODS

We conducted a cohort study of adults admitted for major trauma to any of the 57 trauma centers in the province of Quebec (2006-2016). Analysis were conducted in sub-populations based on the eligibility to have orthopedic (N=15,895), neurological (N=12,347) and general (N=5,593) surgeries. Surgical intensity was measured by the number of surgical procedures during the 48h following admission. Statistical analysis were performed with multilevel Poisson models.

 

RESULTS

The surgical specialties with most important inter-hospital variation were orthopedic [Intra-class correlation coefficient (ICC): 0.098; 95% CI: 0.092-0.143] and general [ICC: 0.017; 95% CI: 0.008-0.018]. Age was a significant determinant of surgical intensity; patients aged ≥ 85 years had around 50% fewer orthopedic and general surgeries than those < 85. Level I and II trauma centers performed around 50% more orthopedic interventions but a similar number of general surgeries than level III and IV centers. During the study period, we observed a decrease of nearly 20% in neurosurgical and general surgery interventions but no change for orthopedic surgeries.

 

CONCLUSION

We observed significant variation in surgical intensity across trauma centers even after adjustment for patient case mix. These results suggest that there may be room for improving the quality of surgical care in trauma patients. The next is to evaluate the association between surgical intensity and clinical outcomes.

Interaction entre l’autotaxine et l’apolipoprotéine(a) chez l’humain


Raphaelle Bourgeois1, Romain Devillers1, Nicolas Perrot1, Audrey-Anne Després1, Patricia Mitchell1, Corey Scipione2, Marie Chloé Boulanger1, Philippe Pibarot1, Marlys L Koschinsky3, Patrick Mathieu1, Benoit Arsenault1
1Quebec Heart and Lung Institute, Quebec, QC 2Toronto General Hospital Research Institute, UHN, Toronto 3Western University, London, ON

La lipoprotéine(a) [Lp(a)] est une lipoprotéine circulante constituée par une particule de type LDL à apolipoprotéine B (apoB), liée à une apolipoprotéine(a). Des études d’association génétique ont montré que la Lp(a) était un facteur de risque important le rétrécissement aortique calcifié. Nous avons précédemment démontré que l’activité de l’autotaxine (ATX), était enrichie dans la Lp(a), où elle entraine la formation d’acide lysophophatidique, impliqué dans les processus d’inflammation et de minéralisation ectopique de la valve aortique.

Objectif : Comparer l’activité de l’ATX dans des LDL vs Lp(a) et examiner la possible interaction protéine-protéine existant entre ATX et apo(a).

Méthodes: Nous avons mesuré l’activité d’ATX dans des fractions Lp(a) et LDL de 6 volontaires sains ayant des concentrations >125 nmol/L en Lp(a). Des immunoprécipitations ainsi que des analyses d’interaction ont été effectuées pour déterminer l’interaction apo(a)-ATX. L’enrichissement en ATX a été confirmé chez 144 volontaires grâce à un ELISA de capture mesurant les niveaux circulants d’ATX sur apo(a) [ATX-apo(a)] et apoB (ATX-apoB).

 

Résultats: L’activité de l’ATX normalisée pour le cholestérol était augmentée plusieurs fois pour la Lp(a) comparé aux LDL (p=0.02). Dans le sérum, l’immunoprécipitation de l’apo(a) suivie d’un blot a montré un fort signal pour l’ATX (p=0.03). Pour l’analyse d’interaction, l’ATX interagissait avec l’apo(a) (K =1.3E10 M). Enfin, dans l’ELISA de capture, nous avons trouvé un signal plus élevé pour ATX-apo(a) vs ATX-apoB, et une corrélation positive entre ATX-Apo(a) et ATX-apoB (r=0.58, p<0.0001) mais pas entre ATX-apo(a) et les niveaux de Lp(a) ou d’ATX.

Nos résultats suggèrent que l’ATX interagit avec l’apo(a) et est préférentiellement transportée par la Lp(a). Les mesures de Lp(a) et d’ATX ne reflètent pas la quantité d’ATX transportée par la Lp(a) dans le flux sanguin. L’ATX transportée par la Lp(a) pourrait expliquer, du moins en partie, son athérogénicité.

Interaction of Monopolar Spindle 1 (Mps1) with new mitotic binding partner


Ibrahim Alharbi1,2,3, Guillaume combes1,2,3, DIOGJENA PRIFTI1,2,3, SABINE ELOWE1,2,3,4
1Université Laval 2Reproduction, santé de la mère et de l'enfant, Centre de, Recherche du CHU de Québec, Centre Hospitalier de l'Université Laval 3Programme in Cellular and Molecular Biology, faculté de Médecine, Université Laval 4Department de Pédiatrie, Faculté de Médicine, Université Laval

 

Chromosome segregation is a crucial process which ensures genome integrity. To achieve accuracy of chromosome segregation and minimize aneuploidy a crucial surveillance machine, the spindle assembly checkpoint (SAC) is activated during mitosis. The main role of the SAC is to inhibit the anaphase promoting complex/cyclosome (APC/C) in order to prevent mitotic exit until all chromosomes are properly aligned. Mps1 is a mitotic kinase with major role in SAC signaling which is recruited to unattached kinetochores in early mitosis. Studies indicate that the N-Terminal region of Mps1 which includes the N-terminal Extension (NTE) play an important role in the regulation of its localization and kinase activity. In an effort to more clearly outline the determinants of Mps1 localization, we recently found that residues 19-29 are responsible for Mps1 localization at the kinetochores, while residues 40-49 are associated with its kinase activation. A recent study suggested that ARHGEF17 (TEM4), a Rho family GTPase exchange factor protein, is essential for the SAC through targeting Mps1 to mitotic kinetochores. According to that model TEM4 acts as a timer for detention of Mps1 at kinetochores. The interaction between these two proteins occurs through the TEM4 middle region (TEM4-ΔNC). We have confirmed the interaction between Mps1and TEM4. Using co-immunoprecipitation  and a panel of Mps1 mutants, we are exploring the interaction between Mps1 and TEM4. We found, surprisingly that the Mps1 and TEM4-ΔNC interaction is more efficient in the case of Mps1- Δ19- 29 (a construct of Mps1 lacking the 19-29 residues) suggesting that in the absence of 19-29 residues Mps1 cannot properly exchange between kinetochores and the cytoplasm. In this project, we seek to determine the exact mechanism by which Mps1 and TEM4 interacts as well as the role of TEM4 in mitosis. Furthermore, this project will explore the role of the kinase domain and activity of Mps1 on the interaction with TEM4.

Interface Humain-Machine Sans-Fils et Intelligentes pour Personnes Vivant avec un Handicap dans le Haut du Corps


Cheih Latyr Fall1, Benoit Gosselin1, Clément Gosselin2, Alexandre Campeau-Lecours2
1Faculté des Sciences et Génies, Département de Génie Électrique 2Faculté des Sciences et Génies, Département de Génie Mécanique

Les technologies d’assistance permettent un regain d’autonomie pour les personnes en situation de handicap en leur octroyant du soutien au quotidien dans leurs activités. La plupart d’entre elles requièrent le recours à une interface de contrôle capable de traduire l’intention en la commande appropriée pour l’outil contrôlé. L’utilisation d’outils de contrôle mécaniques (ex : joystick, clavier) est limitée aux personnes disposant d’un niveau de motricité important. Pour ceux atteints d’incapacités sévères dans le haut du corps, il y a un manque criant de solutions alternatives, pas chères, suffisamment performantes et robustes, leur permettant de contrôler les technologies d’assistance telles que les bras manipulateurs. Celles existantes répondent à une problématique ou un type handicap spécifique et ne sont donc pas assez flexibles pour permettre aux développeurs de technologies d’assistance de les adapter facilement à leurs clients.

L'approche proposée est basée sur le design d'une électronique miniature, multimodale, mesurant la gestuelle et l'activité musculaire de surface (sEMG). Les capteurs forment un réseau intelligent sans-fils, portatif, pouvant se positionner à différents endroits du corps. Un seul capteur, conçu pour ce projet et fait de composants commerciaux, est utilisé. Mesurant 4cm x 2cm, il combine mesures inertielles (IMU) et sEMG et permet une autonomie de plus d’une journée. Des électrodes sèches permettent une utilisation conviviale, sans préparation cutanée.

JACO, un bras robotique, est utilisé pour évaluer les performances de l’interface proposée. Le scénario phare implémenté permet un contrôle céphalique (mouvements de la tête), en 3 dimensions (pitch, roll et yaw). Le mouvement des épaules et l’activité musculaire servent alors d’actionneurs pour naviguer entre les fonctionnalités du robot. L’algorithmique proposé inclut un outil d’apprentissage capable de prendre en compte, automatiquement, les caractéristiques fonctionnelles de l’individu.

Interface neuronale CMOS haute résolution pour l’électrophysiologie et l’optogénétique synchronisées


G. Gagnon-Turcotte1, B. Gosselin1
1Laboratoire de recherche sur les microsystèmes biomédicaux

L’essor de l’optogénétique permet d’utiliser la lumière guidée par une fibre optique implantable afin d’étudier les microcircuits du cerveau. Cette nouvelle approche révolutionnaire permet d’activer sélectivement certains neurones du cortex d’animaux transgéniques, dans le but  d'observer leur fonction dans un vaste réseau biologique et de permettre l'étude des fondements de plusieurs pathologies neurobiologiques .  Par conséquent, il existe un énorme intérêt pour le développement de nouveaux outils permettant d’utiliser l’optogénétique chez des animaux éveillés afin d’étudier leurs cerveaux.

Mon projet de doctorat vise à développer un système optogénétique miniature pouvant être implanté dans le corps pour étudier le cerveau de petits animaux de laboratoire.  Ce système sur puce (SoC) CMOS sera utilisé dans le cadre d’expériences optogénétiques sur de petits rongeurs dans le but d'effectuer des études à long terme pendant que l'animal évolue librement. Cette approche permettra de faire avancer l’étude et la compréhension de plusieurs maladies du cerveau, dont les maladies d’Alzheimer et de Parkingson, l’épilepsie, les douleurs chroniques, etc.

À ce jour, mon projet de recherche à permis de créer le premier SoC en technologie CMOS 130 nm qui combine 10 canaux d'enregistrement neuronal et 4 canaux de stimulation optique. Cette puce a été intégrée dans un système optogénétique sans fil miniature qui a été validé dans le cerveau de rats éveillés. De plus, une nouvelle puce CMOS qui intègre de nouveaux algorithmes de détection, de compression et de classification des signaux neuronaux est en cours fabrication. Cette nouvelle puce, combinée avec la première, permettra d'effectuer des expériences optogénétiques en boucle fermée chez des rongeurs transgéniques. En effet, la stimulation sera déclenchée lorsque des neurones spécifiques seront actifs, afin de générer des connexions neuronales synthétiques.

Intervention nutritionnelle chez des patients avec un cancer de la prostate de bas grade: résultats préliminaires sur la diète et le profil d’acides gras en circulation et dans la prostate


Hanane Moussa1,2, Marie-Hélène Guertin1,2, Karine Robitaille1, Molière Nguile-Makao1, Caroline Diorio2, Pierre Julien2, Vincent Fradet1,2
1Laboratoire d’Uro-Oncologie Expérimentale, Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval – L’Hôtel-Dieu-de-Québec, Québec, Qc. 2Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Qc.

Introduction: Les oméga-3 (w3) aideraient à ralentir la progression du cancer de la prostate (CaP). L’objectif de ce projet était d’évaluer l’impact d’une intervention nutritionnelle, comparativement au standard de soin incluant la prise d’inhibiteurs 5a-reductase (5-ARI), sur 1) la consommation de différents acides gras (AG), 2) le profil d’AG dans le sang et 3) le profil d’AG dans le tissu prostatique, chez des patients sous surveillance active pour un CaP de bas grade.

Méthodes: Un total de 120 patients avec un CaP de bas grade ont été randomisés à une intervention nutritionnelle ou à la prise de 5-ARI pour une durée de 6 mois pendant leur surveillance active. L’intervention réalisée par une nutritionniste avait pour objectif d’augmenter la consommation en w3 tout en diminuant celle en w6, de gras saturés et trans. Un questionnaire alimentaire a été complété avant l’intervention (visite initiale), et trimestriellement jusqu’à un an après l’intervention. Un bilan d’AG dans les globules rouges et dans le tissu prostatique (biopsie) a été effectué à la visite initiale, à 6 et à 12 mois.

Résultats: Après 6 mois, les patients ayant reçu l’intervention nutritionnelle ont augmenté leur consommation en w3 de 0,46g/jour, p<0,0001 et leur ratio w3/w6 de 0,04, p<0,0001. Ces changements se sont reflétés dans le profil d’AG des globules rouges. Aucune différence n’a été notée dans le groupe 5-ARI, ni dans le profil d’AG du tissu prostatique des deux groupes.

Conclusions: Une intervention nutritionnelle permet d’augmenter la consommation en w3, ainsi que le ratio w3/w6, chez des patients atteint d’un CaP. Ces changements sont observables dans les globules rouges. De manière inattendue, le profil d’AG du tissu prostatique à 6 mois ne semble pas affecté par cette intervention nutritionnelle. L’activité métabolique de la prostate, contrairement aux globules rouges, pourrait en être la cause. Plus de recherches sont nécessaire et justifiées pour mieux comprendre ces mécanismes. 

Interventions for improving shared decision making by healthcare professionals (a Cochrane review update)


France Légaré1, Rhéda Adekpedjou1, Dawn Stacey2, Stéphane Turcotte3, Jennifer Kryworuchko4, Ian D Graham2, Anne Lyddiatt5, Mary C Politi6, Richard Thomson7, Glyn Elwyn8, Norbert Donner-Banzhoff9
1Université Laval 2University of Ottawa 3Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches 4University of British Columbia 5Consumer representative 6Washington University School of Medicine 7Newcastle University 8Cardiff University 9University of Marburg

Background Although shared decision making (SDM) optimizes use of diagnosis tests and treatments, it is not yet part of routine clinical practice. We sought to determine the effectiveness of interventions for improving SDM by healthcare professionals (HCPs).

 

Methods We searched The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE, CINAHL, the Cochrane EPOC Specialized Register and PsycINFO from August 2012 to June 2017 for studies evaluating interventions designed to improve SDM by HCPs. Participants were HCPs and patients. We examined interventions targeting patients, interventions targeting HCPs, and interventions targeting both. In each category, we sought the outcome of the intervention compared to usual care and/or to another intervention (head to head). Our primary outcome was improved SDM by HCPs as assessed by observers (OBOM) or by patients (PROM). We used GRADE to assess evidence.  

 

Results We included 87 studies (48 added since last update). In OBOM studies, interventions targeting patients alone compared to usual care had no effect (SMD 0.54; 95% CI: -0.13 to 1.22). Those targeting HCPs alone compared to usual care improved SDM (SMD 0.60; 95% CI: 0.15 to 1.06) as did those targeting patients and HCPs (SMD 1.10; 95% CI: 0.42 to 1.79). In PROM studies, interventions targeting patients performed better than usual care (RD 0.28; 95% CI: 0.13 to 0.44). OBOM head to head studies on interventions targeting patients suggested that some, e.g. decision aids, perform better than others (SMD 0.88; 95% CI: 0.39 to 1.37). Other comparisons showed no significant effects. Certainty of evidence for our primary outcome ranged from very low to moderate.

 

Conclusion Interventions targeting patients, HCPs, or both, show stronger results than usual care. Interventions targeting patients and HCPs show more promise than those targeting one or the other. PROM and OBOM study results were not consistent, perhaps because patients misunderstood SDM. Better patient-reported measures are needed.

Is regulation of microglial functions by T3 dependent on the micro-environment?: Insights from the brainstem respiratory control network of newborn mice.


Jean-Philippe Rousseau1, Kota Kitazono2, Yusaku Yoshioka2, Mami Noda2, Richard Kinkead1
1IUCPQ, Université Laval, Québec, Qc, Canada 2Laboratory of Pathophysiology, Graduate School of Pharmaceutical Sciences, Kyushu University, Higashi-ku, Fukuoka, Japan.

We previously showed that thyroid hormone (TH) facilitates respiratory control development in newborn rodents. To understand the underlying mechanisms, we tested the hypotheses that TH 1) influences microglial functions in the brainstem of newborn mice and 2) this effect is region dependent. Measurements were performed on primary cultured mouse microglia isolated from the mixed glial cultures of postnatal day 3 C57BL/6J mice. Primary cultured neurons from cortex and brainstem were obtained from embryonic day 14–16 C57BL/6J mice. Microglia from cortex and brainstem were either cultured alone (DMEM) or co-cultured with respective neurons (DMEM + neurobasal medium) under standard conditions (37°C, 5% CO2 / 90% humidity). Microglial motility (µm traveled) was monitored using a time-lapse video-microscopy system over 3h with or without T3 (1µM). In the presence of neurons, but not in single culture, exposure to T3 increased brainstem microglial motility by 350% relative to control over the 3 h period (13.0 ± 4.5 vs 45.2 ± 7.8 µm; P=0.004). Exposing cortex cells to T3 also increased microglial motility; however, the effect was less important (156%; 46.0 ± 4.9 vs 72.1 ± 8.8 µm; P=0.009). The region of origin could also influence microglial functions in co-culture as brainstem microglia showed decreased motility compared to cortex microglia (with and without T3). We conclude that 1) T3 facilitates microglial motility, an important function in regulation of synaptic activity during development. 2) Microglial activation is specific to the surrounding environment, such as presence of thyroid hormones and brain regions. Microglia therefore appear as important effectors of TH action in the development of the respiratory network. Understanding the mechanisms by which these cells influence the generation and regulation of respiratory activity offers new approaches to alleviate respiratory disorders in newborn, especially those born pre-term.

JMJD3 et DDX21 régulent l’expression du gène ENPP2 par une boucle chromatinienne entre un enhancer à distance et le promoteur


Deborah Argaud1, Marie-Chloé Boulanger1, Ghada Mkannez1, Patrick Mathieu1
1Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, Québec, Canada

Introduction: L’autotaxine (ATX), codée par le gène ENPP2, est dysrégulée dans de nombreuses maladies tumorales et inflammatoires chroniques. Le but de cette étude est de comprendre les mécanismes moléculaires régulant la transcription d’ENPP2.

Méthode: Des cellules HEK293T ont été traitées avec du LPS et des expériences d’immunoprécipitation de la chromatine couplées à une q-PCR (ChIP-qPCR) ont permis d’étudier le recrutement de p65, un membre de la famille NF-κB, et de JMJD3 au promoteur d’ENPP2.

Résultats: Le LPS induit l’expression d’ENPP2 via un enrichissement de p65 au niveau de deux séquences consensus κB, localisées dans le promoteur du gène. Simultanément le niveau de H3K27me3, une modification des histones associée à la répression transcriptionnelle est diminué. Un knockdown de JMJD3, une histone déméthylase H3K27me3, inhibe l’expression d’ENPP2. De manière intéressante, JMJD3 est recrutée au niveau du TSS et suit la progression de l’ARN Polymérase II (Pol II) le long du corps du gène. Une analyse de l’intéractome de JMJD3 a permis d’identifier par spectrométrie de masse un nouveau partenaire protéique: DDX21, une ARN hélicase capable de prévenir la formation de structures hybrides ADN-ARN appelées R loops. En effet, JMJD3 recruterait DDX21 au TSS, permettant ainsi la suppression des R loops, et la progression de la Pol II. La délétion d’un enhancer distal, localisé à 82kb du TSS, par la technique CRISPR/Cas9 réduit l’expression d’ENPP2 de 50% en présence de LPS. Dans ces mêmes expériences, le recrutement du complexe JMJD3-DDX21 au niveau du TSS d’ENPP2 et le long du corps du gène est fortement diminué, suggérant une interaction chromatinienne entre cet enhancer distal et le promoteur d’ENPP2.

Conclusion: Le LPS induit l’expression d’ENPP2 dans les cellules HEK293T via la formation d’une boucle chromatinienne nécessaire au recrutement du complexe JMJD3-DDX21, lequel permet l’élongation de la transcription par la suppression des R loops.

Kibio.science: massive data unification tool and life science visualization platform


Régis Ongaro-Carcy1,2, Mickael Leclercq2, Arnaud Droit1,2
1Centre de Génomique, Centre hospitalier de Québec - Centre de recherche de l'Université Laval 2Université laval

Biological datasets have grown exponentially in size and complexity. Genome sequences, biomolecules structure, proteins sequences or functional information generated by all Omics research fields represent petabytes of heterogenous data. A straightforward use of such an amount of data is currently an impossible task. Hence, it is commonly considered as a splitted problem: the first one focus on data storage management, the second, on data visualization and analysis. For the first point, to organize these data, thousands of bioinformatics repositories are available. 1737 were listed only in molecular biology (Rigden and Fernández, NAR, 2018). However, all data in these repositories are disparate and expertise is needed to bind them together. For the second point, thanks to javascript popularity, interactive visualization libraries are increasingly present on the web. They are also increasingly sophisticated, allowing data binding, interaction and complex objects representation. However, it requires good computer science skills to integrate these tools into a useful portal.

To tackle these issues, we introduce Kibio.science, a new open source life-science unification portal dedicated to the scientific community. It provides rich interfaces to visualize search queries within many datasets simultaneously. To handle this tremondous volume, Kibio uses Elasticsearch for data storage and Kibi for data visualization. We already integrated 50 public databases (Pubmed, NCBI Gene, GTEx, GeneCode, OMIM, UniProt, and more), representing more than 1 billion records of raw data handled in real-time. Kibio combines data integration, data binding and data dynamic visualization between all databases. It was built to explore and analyze multidimensional Omics data, therefore allowing interactions prediction, validations of experimental protocols, simplified litterature search and more. Finally, Kibio data-driven approach can be applied to a much more larger scope than biology.

L'évolution longitudinale des attaques de panique chez les patients souffrant de douleurs thoraciques non cardiaques


Jenny-Lee Heppell1,2, Stéphane Turcotte2, Isabelle Denis1,2, Richard Fleet2,3, Patrick Archambault2,3, Clermont Dionne3,4, Guillaume Foldes-Busque1,2
1École de psychologie, Université Laval 2Centre de recherche du CISSS Chaudière-Appalaches 3Faculté de médecine, Université Laval 4Centre de recherche du CHU de Québec- Université Laval

Introduction: Les attaques de panique (AP) sont la condition psychiatrique la plus répandue chez les patients consultant dans une unité d'urgence pour des douleurs thoraciques non cardiaques (DTNC). Le développement d'un trouble panique (TP) chez ces patients engendre de lourdes conséquences. Objectifs: 1) Évaluer l'incidence du TP six mois après une consultation dans un département d'urgence en raison de DTNC chez les patients rapportant des AP, sans rencontrer les critères diagnostiques du TP et 2) identifier les prédicteurs du développement du TP chez ces patients. Méthode: Cette étude longitudinale comporte 138 patients ayant des DTNC et des AP. Une entrevue structurée a été administrée, afin d'identifier les AP, les comorbidités psychiatriques, ainsi que les variables socio-démographiques. Les participants ont également complété des questionnaires auto-rapportés, afin de documenter les prédicteurs du développement du TP. Résultats: Six mois après leur consultation à l'urgence, 14 participants (10,1%) ont développé un TP. Seul un score élevé à l'Index de sensibilité à l'anxiété est significativement associé au développement du TP (RC= 1,064; IC à 95%, 1,014-1,117). Des analyses de médiation indiquent que l'effet du niveau de détresse psychologique sur l'incidence du TP est complètement médiatisé par le niveau de sensibilité à l'anxiété (β =0,010; IC à 95%, 0,004-0,019). Conclusion: La sensibilité à l'anxiété semble au coeur du développement du TP chez les patients qui présentent des AP et des DTNC.

 

Mots clés: Douleurs thoraciques non cardiaques, attaques de panique, trouble panique, sensibilité à l'anxiété.

L'expérience de confort en situation d'apprentissage.


Thomas Coulombe-Morency1
1Université Laval

La recherche suivante porte sur l’expérience du confort en milieu scolaire, dans son rapport à l’objet, chez les élèves du primaire au Québec. Elle vise d’une part à comprendre ce que signifie l’expérience du confort telle qu’elle est vécue, perçue et imaginée par les élèves et, d’autres parts, elle entend dégager des critères de design, arrimés aux préoccupations des principaux utilisateurs, qui seront utiles pour alimenter les processus de conception et d'acquisition du mobilier scolaire. En effet, si les conclusions de recherche portant sur le mobilier scolaire mettent en perspective l'importance du confort (Valikhani et al., 2016; Stotz et Walker, 1956), elles livrent peu d'informations sensibles quant aux critères qui devraient être considérés pour rendre le mobilier et l'environnement confortable du point de vue de l’enfant. Pourtant, la recherche en éducation considère le plaisir et le confort comme une des fonctions de la classe (Weinstein et al., 2011; Steele, 1973) et, à ce titre, représente un vecteur de la réussite éducative qui se doit d’être considéré. C’est pourquoi ces concepts seront explorés comme des composantes indissociables et essentielles du bien-être global des élèves tant sur les plans physiques, psychologiques que fonctionnels. Enfin, ils seront abordés de façon collaborative, en donnant la parole directement aux élèves à toutes les étapes du processus, dans une perspective de co-design qui, comme le souligne Sanders (2008), reconnaît l’usager à titre d’expert de son expérience.

L'influence de l'approche CO-OP sur la participation sociale des enfants et adolescents ayant une atteinte cérébrale ou un trouble neurodéveloppemental


Claire Piquemal1,2, Désirée Maltais1,2, Véronique Flamand1,2
1Université Laval 2Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et insertion sociale

Introduction : L'approche Cognitive Orientation to daily Occupational Performance (CO-OP) vise à améliorer la performance occupationnelle et à ce que les apprentissages se transfèrent aux différents contextes de vie des jeunes en dehors de leur réadaptation. Cette approche est susceptible d'influencer leur participation sociale.

 

Objectif : Réaliser une revue systématique de la littérature pour identifier l’influence de l’approche CO-OP sur les divers domaines de la participation sociale des jeunes ayant des incapacités physiques découlant d’une atteinte cérébrale ou d’un trouble neurodéveloppemental.

 

Méthodologie : La recherche a été effectuée dans 4 bases de données (CINAHL, PsycINFO, PubMed, Embase, jusqu’à novembre 2017). Les articles retenus 1) étudiaient une population d’enfants/adolescents ayant des incapacités physiques d’origine neurologique, 2) l’approche CO-OP et 3) au moins une composante du concept de participation sociale tel que défini par la CIF-CY. La sélection et l’évaluation des articles ont été réalisées par 2 évaluateurs indépendants.

 

Résultats : 12 articles ont été retenus dont la majorité ont présenté une qualité jugée modérée. La plupart des articles n’étudient pas comme variable primaire la participation sociale, mais portent sur l'impact de CO-OP sur la performance occupationnelle des jeunes dans des activités de loisirs et de sports en groupe, choisies par les participants. La plupart des articles montrent que CO-OP permet une amélioration de la performance et de la satisfaction quant à la réalisation de ces activités selon la Mesure Canadienne du Rendement Occupationnel. Quelques articles mentionnent aussi des changements des capacités de socialisation.

 

Conclusion : Il existe encore peu d’évidences sur l’impact de CO-OP sur la participation sociale. Toutefois, les études recensées montrent que l'approche CO-OP influence quelques domaines de la participation sociale des jeunes ayant des incapacités physiques d’origine neurologique.

L'intégrine bêta1 favorise la chimiorésistance des lymphocytes T leucémiques via le transporteur MRP-1


Sofiane Berrazouane1, Fawzi Aoudjit1
1Axe des Maladies Infectieuses et Immunitaires, Centre de recherche du CHU de Québec, Faculté de Médecine, Université Laval,

La niche vasculaire de la moelle osseuse a été récemment décrite comme étant le microenvironnement favorable à la croissance des leucémies lymphoïdes aigües de type T (T-ALL). Dans cette niche, les cellules T-ALL peuvent lier la matrice extracellulaire grâce aux intégrines-β1. Bien que le rôle de ces dernières soit décrit dans la survie et la chimiorésistance de plusieurs cancers, leur rôle dans la chimiorésistance des T-ALL reste encore mal établi. Dans ce contexte, nous avons démontré que le matrigel mimant la matrice extracellulaire de la niche vasculaire favorise la résistance des lignées cellulaires et des biopsies T-ALL contre l’apoptose induite par la doxorubicine via les intégrines-β1. Par ailleurs, le matrigel promouvoit l’exclusion de la doxorubicine par les cellules T-ALL en régulant la fonction du transporteur MRP-1 ou ABCC1. En effet, le matrigel augmente l’expression de MRP-1 et l’inhibition de MRP-1 abroge l’efflux de doxorubicine induit par le matrigel et par conséquent réduit la chimiorésistance. Ces résultats indiquent que l’adhésion des T-ALL à la matrice extracellulaire de la niche vasculaire favorise également leur chimiorésistance. Ainsi, le blocage des intégrines-β1 en combinaison avec la chimiothérapie pourrait réduire/éviter le développement de la résistance aux drogues et la rechute des patients atteints de T-ALL.

LA CIRCULATION SANGUINE: UNE VOIE DE TRANSMISSION DE LA PATHOLOGIE DANS LA MALADIE DE HUNTINGTON


Marie Rieux1,3, Martine Saint-Pierre3, Sébastien A. Lévesque1,4, Melanie Alpaugh2,3, Abid Oueslati1,3, Steve Lacroix1,3, Francesca Cicchetti2,3
1Département de Médecine Moléculaire, Faculté de Médecine, Université Laval 2Département de Psychiatrie & Neurosciences, Faculté de Médecine, Université Laval 3Centre de Recherche du CHU de Québec-Université Laval, CHUL, CHU de Québec-Université Laval 4Centre de Recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec, Centre hospitalier de Robert-Giffard-Université Laval

INTRODUCTION: Dans le cadre d’analyses post-mortem de cerveaux de patients atteints de la maladie de Huntington (MH) ayant reçu des greffes de tissu sain dans l’espoir de ralentir l’évolution de leur maladie, notre équipe a fait l’étonnante découverte que la protéine huntingtine mutée (mHtt) – produit de la mutation génétique de la maladie – était présente dans les tissus greffés, suggérant ainsi sa capacité à se propager des cellules malades à des cellules saines. OBJECTIF: Nous souhaitons mettre en évidence les voies de propagation de mHtt, et plus particulièrement la contribution du système circulatoire à la dissémination de la pathologie. MÉTHODES: Afin d’étudier la propagation de la protéine mHtt via le système circulatoire, nous avons utilisé la technique de parabiose qui consiste à joindre deux animaux par leur flanc, permettant ainsi le partage des systèmes sanguins. Nous avons ici utilisé un modèle de souris de la MH, les souris zQ175, que nous avons greffé à des souris sauvages. Le contenu sanguin et les organes périphériques ont été analysés à plusieurs temps par immunobuvardage et immunohistochimie, afin de déceler toutes traces de transmission de mHtt de la souris malade à la souris saine. RÉSULTATS: La protéine mHtt est retrouvée dans les cellules sanguines, ainsi que dans le plasma, en circulation chez la souris sauvage. Des analyses post-mortem permettent de mettre en évidence la protéine mHtt dans plusieurs organes de la souris saine tels que le poumon, le muscle et le rein. CONCLUSION: Les couples parabiotiques partagent efficacement leurs systèmes sanguins, permettant à mHtt d’être transférée à une souris saine. Cette étude est susceptible de jeter un éclairage nouveau sur les mécanismes impliqués dans le développement et la transmission de la MH, lesquels pourraient possiblement être sous-jacents à plusieurs autres maladies neurodégénératives caractérisées par l’expression de protéines pathologiques.

La co-création artistique pour l'intégration d'une personne en situation de handicap (titre temporaire)


Marie-Hélène Doré1
1Université Laval

Des recherches scientifiques couvrent l’impact des troubles neurologiques sur l’art. D’abord sur le style d'artistes déjà établis (Jung, 1974 ; Bogousslavsky, 2007 ; Dieguez & Bogousslavsky, 2007), puis l’émergence d’un talent (Shrag & Trimble, 2001 ; Midorikawa & Kawamura, 2014). Je désire aborder le sujet de l'identification et de la priorisation des stratégies de création d'une personne présentant un tel trouble, pour réaliser une œuvre collaborative et inclusive. À l’occasion des Journées de la recherche en santé, je présenterai l'avancement de mon plus récent laboratoire de création artistique. J’actualiserai ainsi la question du handicap et de la participation sociale étudiée dès le début de ma scolarité de doctorat lors d’un séminaire multidisciplinaire art/science. En résumé je propose de discuter un aspect de ma recherche qui soulève la question de santé durable en action, c’est-à-dire la posture du chercheur qui offre le statut de co-créateur à une personne éprouvée par un trouble neurologique.

La compréhension de phrases des enfants qui ont un trouble de langage : des données pour la planification de l’intervention en orthophonie


Élody Ross-Lévesque1,2, Chantal Desmarais1,2
1Université Laval 2Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale

Problématique. Les enfants avec un trouble développemental du langage (TDL) ont un déficit marqué à maîtriser la grammaire de leur langue, ce qui contribue à les placer à risque de vivre des difficultés dans plusieurs sphères de leur vie. Ainsi, des données franco-québécoises quant à la compréhension syntaxique de ces enfants s’avéreraient fort utiles pour la planification de l’intervention en orthophonie

Objectif. Cette étude vise à explorer les habiletés de compréhension de phrases simples et complexes chez des enfants francophones de la maternelle ayant un TDL. Les objectifs sont de 1) comparer la compréhension syntaxique d’enfants de la maternelle avec un TDL à celle d’enfants au développement typique (DT), 2) d’analyser les effets de la complexité syntaxique et de la longueur des phrases sur la compréhension, et 3) de déterminer les structures syntaxiques acquises et non acquises chez les enfants au DT de 4 à 5 ans. Méthode. Pour ce faire, 67 enfants répartis en trois groupes (TDL; DT-maternelle; DT-préscolaire) ont réalisé une tâche de compréhension de phrases.

Résultats. Les résultats montrent que les enfants TDL ont plus de difficulté à comprendre les phrases complexes que les enfants au DT, notamment les phrases passives, les phrases avec un pronom en position objet et les questions avec le pronom interrogatif qui. De plus, il a été démontré que les performances de tous les enfants sont influencées par la complexité et la longueur des phrases. Aussi, les résultats suggèrent que les phrases actives demeurent partiellement comprises chez les enfants de 4 ans et que la compréhension des phrases complexes ne serait pas encore maîtrisée à 5 ans, et ce chez tous les enfants.

Retombés. Ces données sur la compréhension de phrases chez les enfants TDL et au DT viendront appuyer le travail des orthophonistes qui œuvrent auprès de ces enfants. 

La contribution de l’attachement à l’école par les espaces collectifs, des coins lecture aux bibliothèques


Claudie Rousseau1
1Université Laval

C’est John Dewey est le premier philosophe à introduire la notion d’expérience en contexte d’apprentissage. Selon lui, la clé de la nature et de la réalité se traduisent par l’expérience (Westbrook, 1993), elle se construit sur la relation d’agir et d’éprouver (Dewey, 2000). Pour s’attacher à un espace, il n’est pas nécessaire qu’il soit exceptionnel (Malone et Tranter, 2004), mais on doit simplement y passer du temps (Rioux et al., 2017). Selon Scannell et Gifford (2010), l’attachement au lieu caractérise le lien émotionnel (bond) entre des individus et un lieu qui leur est important. L’appropriation s’exprime par l’action de lui rendre propre quelque chose ou de l’adapter (Serfati-Garzon, 2003) pour accorder à l’espace une signification différente (Fischer, 2011). Ce système d’emprise se traduit en relation de possession et d’attachement (Fischer, 2011). Selon Fredricks et al.(2004) l’attachement à un lieu invite à l’engagement comportemental et améliore ainsi l’implication scolaire d’un élève.

 

Alors que l’élève changera de classe tous les ans, il lui sera possible de fréquenter les espaces collectifs tout au long de son primaire. Il y vivra une expérience éducative complémentaire à celle de la salle de classe (Malone et Tranter, 2003). Weinstein et Morrow (1986) suggèrent d’y aménager un espace de lecture et documentation et soulignent l’importance de s’approprier l’espace (Weinstein, 2010). De plus, la bibliothèque scolaire est reconnue comme un outil essentiel au bon développement pédagogique d’un enfant (IFLA/UNESCO, 1999). Nous nous questionnons ainsi à savoir si l’expérience éducative des espaces de documentation contribuent à l’attachement de l’élève à son école ? C’est donc, de cette relation entre l’expérience et l’attachement, que nous pourrons tirer des pistes pour orienter la conception de ces espaces et des objets qui en déterminent l’expérience, positive ou non.

La contribution du design graphique lors de l'expérience patient/famille dans un contexte de soin pédiatrique par les outils de communication graphiques.


Camille Gagné-Sauvé1
1Université Laval

Ce projet de maitrise s’intéresse aux problématiques communicationnelles et informationnelles susceptibles d’être prises en charge par une stratégie de design en contexte hospitalier. Il s’inscrit dans la perspective de l’expérience patient/famille qui est de plus en plus adoptée dans les établissements de santé au Québec ainsi qu’à l’international. Cet engouement pour l’expérience patient s’inscrit dans un contexte où de nombreuses critiques sur l’état du système de santé sont mises en lumière dans la presse. Plusieurs constats y sont soulevés, notamment la déshumanisation constante des soins, la détérioration de l’accessibilité ainsi que le désir grandissant d’autonomisation et d’implication du patient dans les décisions concernant sa santé. S’appuyant sur ces constats, la recherche tente de répondre aux questions suivantes:

Comment et en quoi les outils de communication disponibles en contexte de soin permettent-ils de soutenir (ou non) l’expérience du patient/famille dans ses aspects relationnels et fonctionnels?

Comment contribuent-ils (ou non) à l’autonomisation du patient, l’accessibilité et l’humanisation des soins ?

Quels sont les outils de communication les plus fréquemment utilisés en milieu pédiatrique?

Finalement, quelles seraient les pistes d’action susceptibles d’améliorer l’expérience-patient par le design des outils communicationnels?

 

Dans ce contexte, la recherche s’intéresse à l’expérience du patient et de sa famille en milieu pédiatrique aux consultations externes du CHUL de Québec afin d’identifier et de comprendre l’importance et la pertinence actuelle des objets de communication graphiques (dépliants, affiches, documents destinés aux patients, etc.).

 

Pour y parvenir, nous avons adopté une approche qualitative et effectué cinq types de collecte de données : l’atelier participatif, l’entretien semi-dirigé, l’observation participante, l’analyse visuelle de l’environnement et l’analyse des outils de communication graphiques. 

La liaison membranaire de la protéine S100A10 et du peptide d’AHNAK intervenant dans la réparation membranaire


Xiaolin YAN1,2,3,4, Élodie Boisselier1,3,4
1Université Laval 2Département de Biochimie 3Département d’ophtalmologie et d’ORL-CCF 4Centre du Recherche du CHUQ - Hôpital du Saint-Sacrement

Les protéines de la famille S100 et les annexines interviennent dans des mécanismes membranaires vitaux. Le complexe protéique S100A10/annexine A2 permettrait le recrutement d’une partie du C-terminal de la protéine AHNAK à la membrane en présence de calcium, avant de former une plateforme initiant la réparation membranaire. Cependant, aucune donnée moléculaire n’est présentement disponible sur la liaison membranaire de la S100A10 et du peptide du C-terminal d’AHNAK de ce complexe. L’objectif de ces travaux est donc d’étudier la liaison membranaire de la protéine S100A10 et du peptide d’AHNAK pour mieux comprendre leurs rôles lors du processus de réparation membranaire.

 

La S100A10 a d’abord été surexprimée et la purification optimisée pour atteindre 96 %. L’identification de la protéine par spectrométrie de masse et des études de sa stabilité par dichroïsme circulaire ont été effectuées, et des analyses par Western blot seront réalisées. Nous nous sommes aussi procuré un peptide du C-terminal d’AHNAK. Le modèle des monocouches de Langmuir est utilisé pour mimer les membranes cellulaires et caractériser l’interaction du peptide, et bientôt de la S100A10, avec différents phospholipides les composant. Leur structure secondaire, orientation et organisation membranaire seront étudiées par spectroscopie infrarouge de réflexion-absorption par modulation de la polarisation. Leur localisation sera déterminée par microscopie de fluorescence grâce à l’étude de l’influence de leur liaison sur l’état physique des phospholipides.

 

Ce projet permet de développer les connaissances actuelles sur la liaison membranaire des protéines S100A10 et du peptide d’AHNAK. Nous pourrons ainsi identifier les conditions conduisant à une modification de leur liaison membranaire, et éventuellement à une perte de fonction. Ainsi, ce projet nous aide à mieux déterminer leurs rôles dans la réparation membranaire ainsi que dans les autres mécanismes physiologiques auxquels ces protéines participent.

La modulation de l’expression du CD103 par les cellules dendritiques dans la réponse de l’hôte à Pseudomonas aeruginosa.


Julyanne Brassard1, Emilie Bernatchez1, Catherine Maheux1, Anick Langlois1, David Marsolais1, Nicolas Flamand1, Caroline Duchaine1, Marie-Renée Blanchet1
1Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Les cellules dendritiques (DCs) ont pour rôle de capturer les antigènes et de migrer vers les ganglions pour y déclencher la réponse immune adaptative. Les DCs au poumon sont une population hétérogène souvent classées en DC1 qui expriment le CD103 ou en DC2 qui expriment le  CD11b. Les DC1 CD103+ jouent un rôle majeur dans la réponse immune antivirale.  Toutefois, leurs fonctions dans la défense de l’hôte contre les bactéries Gram- demeurent peu connues. Outre de permettre d’identifier cette population de DCs, le CD103 est une intégrine qui a pour ligand l’E-cadhérine qui est exprimé par les cellules épithéliales du poumon.  La liaison CD103-E-cadhérine pourrait ainsi jouer un rôle dans l’adhésion des DCs au poumon.  Cependant, les mécanismes régulant l’expression du CD103 sur les DC1 sont peu connus. L’objectif de cette étude est de caractériser la modulation du CD103 sur les DCs en réponse au lipopolysaccharide (LPS), une endotoxine retrouvée à la surface des bactéries Gram-, et suite à une infection à Pseudomonas aeruginosa (PA). MÉTHODES: Des DCs isolées de souris ont été stimulées avec du LPS ou PA en présence de GM-CSF, une cytokine qui induit l’expression du CD103. De plus, des souris ont été exposées au LPS ou infectées par PA via une instillation intranasale (i.n.). 18h plus tard, l’expression du CD103 sur les DCs a été mesurée par cytométrie en flux autant pour les modèles in vitro qu’in vivo. RÉSULTATS: La présence de LPS ou de PA empêche l’induction du CD103, normalement causée par le GM-CSF, sur les DCs isolées. De plus,  la proportion de DC1 CD103+ au poumon est significativement diminuée par rapport aux souris naïves suivant l’i.n. de LPS ou de PA  DISCUSSION: En somme, la diminution de l’expression du CD103 sur les DCs pourrait réduire l’adhésion des DCs au poumon et favoriser leur migration aux ganglions et ainsi supporter le développement de la réponse immune.

LA NECROPTOSE: UNE NOUVELLE VOIE DE MORT CELLULAIRE INDUITE PAR LES RAYONS ULTRAVIOLETS DE TYPE B


Anne-Sophie Gary1,2, Patrick J Rochette1,2,3
1Axe Médecine Régénératrice, Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval, Hôpital du Saint-Sacrement 2Centre de recherche en organogénèse expérimentale de l’Université Laval / LOEX 3Département d’Ophtalmologie et ORL - chirurgie cervico-faciale, Faculté de médecine, Université Laval

La lumière est composée des rayons visibles mais aussi des ultraviolets (UV). Les rayons UV, spécifiquement les UVB, sont capables d’induire des dommages à l’ADN responsables des cancers de peau. Les voies de mort programmée protègent de la transformation tumorale en supprimant les cellules trop endommagées. La nécroptose est une voie de nécrose programmée faisant intervenir les protéines RIPK3 et MLKL. Celles-ci sont successivement phosphorylées, menant à la rupture de la membrane plasmique. Rien n’est encore connu sur une possible activation de la nécroptose par les rayons UVB dans les cellules de peau. Nous avons observé une induction de nécrose après une irradiation létale d’UVB et une expression génique accrue de RIPK3 après des irradiations faibles et chroniques d’UVB (CLUV) dans les fibroblastes cutanés. Ainsi, nous posons l’hypothèse que les UVB induisent de la nécroptose dans les cellules cutanées. Les objectifs du projet sont de 1) mettre en évidence la nécroptose UVB-induite et 2) étudier l’impact du régime d’irradiation sur son activation dans les fibroblastes cutanés.

METHODES 1) Des fibroblastes primaires de peau humaine ont été irradiés à une dose létale d’UVB. Les phosphorylations de RIPK3 et MLKL ont été mesurées. Les populations de cellules en nécrose et en nécroptose ont été déterminées par FACS. 2) Des cultures de fibroblastes ont été traitées par CLUV puis les niveaux protéiques de RIPK3 et MLKL ont été mesurés, ainsi que la population cellulaire en nécrose.

RESULTATS 1) Les UVB induisent une augmentation de phosphorylation de MLKL et RIPK3 dans les fibroblastes cutanés. Les mesures de FACS soulignent le caractère programmé de la nécrose. Ces résultats indiquent une activation de la nécroptose par les UVB dans les cellules de peau. 2) Le traitement CLUV sensibilise les cellules à la nécrose programmée. Des expériences sont en cours afin d’étudier plus en détails l'influence du régime d’irradiation dans l’activation de la nécroptose UV-induite.

La perception du marché du travail par les personnes ayant des incapacités à l'emploi et en recherche d'emploi


marie.gagnon.10@ulaval.ca 1, veronique.garcia.1 @ulaval.ca2
1Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale, Institut de réadaptation en déficience physique de Québec et École de travail social et de criminologie, Université Laval 2Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale, Institut de réadaptation en déficience physique de Québec et Département de sociologie, Université Laval.

Cette présentation exposera les résultats d’une étude dont l’objectif était de documenter et de comprendre la perception du marché du travail des personnes ayant des incapacités en emploi et en recherche d’emploi. Cette recherche aspirait à : identifier les barrières et les facilitateurs à la participation au travail perçus par les personnes ayant des incapacités motrices, visuelles et auditives, comprendre leur perception des exigences du marché de l’emploi et documenter en quoi celles-ci exercent une influence sur leurs aspirations professionnelles. La collecte et l’analyse des données ont été réalisées suivant une méthode de recherche qualitative de type empirico-inductive. Des entrevues semi-dirigées ont été menées auprès de 42 participants et les données ont été ensuite traitées selon les principes de l’analyse qualitative de type thématique. L’analyse montre que l’attitude des patrons, des collègues ou des employeurs, la quantité d’énergie dépensée pour réaliser les tâches, les aptitudes et compétences exigées par le marché du travail sont perçus par les répondants comme les principaux obstacles communs à la recherche et au maintien en emploi. Les diverses stratégies de non-divulgation ou de divulgation partielle de l’incapacité lors de la recherche d’emploi sont également vues par les participants comme des moyens permettant de contrer la discrimination à l’embauche. De plus, les organismes d’aide à la recherche d’emploi sont jugés par les répondants comme y jouant à la fois le rôle d’obstacles et de facilitateurs. Quant aux aspirations professionnelles, la plupart des répondants perçoivent une non-adéquation entre celles-ci et les exigences du marché de l’emploi. Cette étude conclue enfin à l’importance de mesures législatives pratiques et efficaces, de même qu’à la nécessité de sensibiliser les employeurs et le milieu de travail à la réalité vécue par les personnes ayant des incapacités physiques afin de favoriser leur pleine participation au travail.

La qualité de l'air au Québec: évolution spatio-temporelle de l'ozone troposphérique et des matières particulaires


Jean-Philippe Gilbert1, Nathalie Barrette1, Richard Leduc1
1Université Laval

La pollution de l’air au Québec fait l’objet d’un bon suivi quotidien pour répondre aux enjeux de la santé publique. Cependant, il y a peu d’analyse concernant les tendances à long terme des polluants et les études ont un territoire d’étude relativement petit. L’un des deux objectifs de ce projet vise donc à faire l’analyse des tendances de deux polluants ayant des impacts connus sur la santé humaine entre 1974 et 2015 sur le territoire du Québec. Le second est de déterminer les sources de la pollution transfrontalière.

Les polluants à l’étude sont l’ozone troposphérique (O3) et les matières particulaires de toutes les tailles (<2,5 µm, <10 µm et >10 µm). Le déplacement sur de grandes distances de l’O3 et des PM2.5 est aussi analysé, grâce à la méthodologie des rétrotrajectoires. Des tendances totales, annuelles, mensuelles, hebdomadaires et journalières ont été faites pour comprendre les divers patrons de concentrations des polluants. Puis, lorsque les normes de dépassements étaient disponibles, une analyse temporelle et spatiale de ces dépassements a été faite.

Des deux polluants à l’étude, un seul présente une diminution des concentrations au Québec, soit les PM2.5. Cependant, la diminution est relativement faible. L’O3 montre une augmentation au cours de la période à l’étude. Spatialement, les concentrations dépendent des polluants ainsi que de leur source d’émission. Cependant, les deux grandes villes du Québec (soit Montréal et Québec) présentent habituellement des concentrations plus élevées que les autres municipalités du Québec. Pour le transport longue distance de l’O3, les sources associées aux hautes concentrations proviennent de l’extrême nord du Québec et du secteur des Grands Lacs canadiens. Le transport longue distance des PM­2.5­ provient essentiellement du secteur des Grands Lacs. Le fort secteur industriel ainsi que le type d’industrie produisent des précurseurs à l’O3 ainsi qu’aux PM2.5.

La sérotonine est essentielle au passage des microparticules de plaquettes vers la lymphe pendant l’arthrite rhumatoïde


Nicolas Tessandier1, Imène Melki1, Nathalie Cloutier1, Isabelle Allaeys1, Tania Levesque1, Catherine Martel2, Paul R. Fortin1, Eric Boilard1
1Université Laval 2Institut de Cardiologie de Montréal

INTRODUCTION: L’arthrite rhumatoïde (AR) est une maladie auto-immune, aboutissant à la destruction des articulations. Les mécanismes d’expansion de l’AR vers des sites extra-articulaires sont inconnus. Pendant l’AR, une perméabilité vasculaire induite par la sérotonine provoque l’infiltration dans l’articulation d’évènements de petite taille parmi lesquels les microparticules de plaquettes (MPPs). La circulation lymphatique draine l’articulation. Cependant, si les MPPs empruntent la circulation lymphatique pour propager l’inflammation n’a pas été étudié. Notre hypothèse est que la sérotonine est impliquée dans l’accumulation des MPPs dans la circulation lymphatique dans l’AR. MÉTHODES: Nous avons analysé les MPPs dans la lymphe de souris AR par cryo-électro-microscopie,  cytométrie en flux et puces à ARN. In vitro, des MPPs ont été incubées avec des cellules endothéliales lymphatiques (CEL). L’internalisation des MPPs a été évaluée par microscopie confocale et la prolifération des CEL a été quantifiée. RÉSULTATS: L’analyse de la lymphe pendant l’AR, montre la présence de microparticules de petite taille (<500 nm) d’origines diverses. Les MPPs sont majoritaires dans la lymphe et leurs concentrations augmentent pendant l’AR. Ces résultats ont été confirmés par une analyse des microARNs et par microscopie électronique. In vivo, le transit des MPPs vers la lymphe est dépendant de la sérotonine. L’ablation de cette voie avec une approche génétique in vivo réduit la présence de MPPs dans la lymphe. L’analyse du contenu des MPPs montre une population homogène dépourvue de mitochondries et exprimant CLEC2, un ligand des CEL. In vitro, la présence de MPPs induit une prolifération des CEL concomitante avec une interaction MPPs-CEL. CONCLUSION: Nous montrons une augmentation sérotonine dépendante des MPPs dans la lymphe au cours de l’AR. Ceci confirme l’implication des plaquettes et leurs MPPs dans l’inflammation pendant l’AR et l’importance de les cibler dans les thérapies.

La sexualité après un TCC modéré ou grave : Codéveloppement d'outils pour mieux informer les usagers et leurs proches


Pascale Marier Deschenes1,2, Marie-Pierre Gagnon1,3, Marie-Eve Lamontagne1,2
1Université Laval 2Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et en intégration sociale 3Centre de recherche du CHU de Québec

Entre un tiers et la moitié des personnes vivant avec un traumatisme craniocérébral (TCC) éprouveraient des difficultés de fonctionnement sexuel (Ponsford, 2003; Sander et coll., 2012). Un guide de pratique clinique recommande d’ailleurs qu’une discussion portant sur la sexualité soit menée durant la réadaptation de ces personnes (INESSS-ONF, 2016). Toutefois, 14 des 18 (77,8%) programmes québécois de réadaptation en traumatologie interrogés en 2016 rapportent que cette pratique n’est pas implantée (INESSS-ONF, 2017). De plus, les informations vulgarisées et en français sur le sujet sont quasi inexistantes. Le but de ce projet est de coconstruire des outils d’information à l’intention des adultes ayant subi un TCC modéré ou grave (TCCMG) et leurs proches pour favoriser les échanges sur la sexualité en réadaptation. Deux séries de focus groups et d’entrevues individuelles ont été menées. Les participants étaient a) des adultes ayant subi un TCCMG dans les 5 dernières années; b) des conjoints de personnes ayant un TCCMG. Le premier entretien visait à cibler le contenu et la forme du matériel à développer. Un prototype d’outil s’appuyant sur ces données a ensuite été créé. Il a été présenté aux mêmes participants lors d’un second entretien afin d’en évaluer les composantes et cibler les modifications à apporter. Les sept personnes interrogées, dont cinq ayant un TCCMG et deux conjointes, estiment que de l’information sur la sexualité doit être divulguée en cours de réadaptation, même en l’absence de problèmes connus. Compte tenu des difficultés d’attention chez cette clientèle, la création de présentations narrées de type Prezi, incluant de courtes capsules sur différents aspects de la sexualité, a été privilégiée. Un dépliant et une liste à cocher aidant l’usager à identifier ses préoccupations et à les partager ont ensuite été développés. L’implication des usagers a permis la création de matériel dont le contenu et la forme sont adaptés à leurs besoins.

La stigmatisation liée au diabète et l'engagement en recherche des immigrants appartenant aux minorités ethnoculturelles


Johanne Ouédraogo1, Maman Joyce Dogba2,3
1Université Laval 2Centre de recherche du CHU de Québec 3CERSSPL-UL

Introduction : La stigmatisation est reconnue comme l’une des conséquences psychosociales de la maladie ; elle est associée à plusieurs problèmes de santé physique et mentale. Chez les immigrants vivant avec le diabète cette stigmatisation est double : elle est d’une part liée à leur statut d’immigrant, et d’autre part au fait de vivre avec le diabète. Par ailleurs, alors que l’engagement en recherche permet de mobiliser les savoirs expérientiels afin d’améliorer la pertinence de la recherche et ultimement les soins de santé, celle des immigrants reste encore marginale, et ce malgré la prévalence élevée du diabète chez ces personnes.

 

Objectif : Explorer les relations entre la stigmatisation liée au diabète et l’engagement en recherche les immigrants appartenant aux minorités ethnoculturelles.

 

Méthodologie : Une méthode mixte à devis concomitant imbriqué a été effectuée. Un total de 30 entrevues individuelles semi-structurées ont été réalisées à Québec, Montréal et Ottawa, avec des immigrants appartenant aux minorités ethnoculturelles. Un questionnaire portant sur une échelle de stigmatisation a aussi été rempli à deux reprises par ces personnes.

 

Résultats préliminaires : Tant le concept d’engagement en recherche que celui de la recherche sont mal compris par les participants à notre étude. Par ailleurs, le vécu et la perception de la stigmatisation varient beaucoup. La stigmatisation semble plus fonction de la relation de la personne avec la maladie, que du regard extérieur. Alors que certains participants confirment vivre la double stigmatisation, d’autres usent de mécanismes de défense mentaux pour y résister. L’échelle de stigmatisation confirme cette hypothèse avec des scores très variables dans le groupe.

La voie canonique Wnt est nécessaire pour le maintien de l'intégrité de la barrière hémato-encéphalique après un accident vasculaire cérébral: impacts sur la thérapie thrombolytique


Noëmie Jean LeBlanc1, Revathy Guruswamy1, Ayman ElAli1
1Axe Neurosciences, Centre de recherche du CHU (CHUL) et Département de Psychiatrie et de Neurosciences, Faculté de Médecine, Université Laval

L'AVC déclenche une perturbation de la barrière hémato-encéphalique (BHE). L'administration de l'activateur tissulaire du plasminogène (tPA) dans une fenêtre thérapeutique étroite de 4,5 heures après l'AVC demeure le seul traitement existant. Au-delà de cette fenêtre, le tPA aggrave la perturbation de la BHE et provoque des transformations hémorragiques. La voie canonique Wnt est connu comme induisant la formation de la BHE pendant l'ontogenèse. Des études suggèrent que la voie est nécessaire pour maintenir l'intégrité de la BHE après un AVC ischémique. Notre hypothèse est que l'activation de la voie serait une approche prometteuse pour améliorer la thérapie au tPA via la protection de la BHE. Pour ce faire, des souris C57BL/6 mâles ont été soumises à une ischémie cérébrale focale et traitées avec du tPA 6h post-AVC avec ou sans 6-BIO, un activateur de la voie canonique Wnt. En parallèle, des cellules endothéliales cérébrales murines (bEnd3) en condition de privation d'oxygène (OGD) ont été utilisées pour disséquer les mécanismes sous-jacents. Nos résultats démontrent que l'administration retardée du tPA exacerbe l'extravasation d'immunoglobulines G (IgG) dans le cerveau et provoque un saignement intracérébral. Le 6-BIO atténue ces effets nuisibles sans influencer les lésions histologiques et l'inflammation, indiquant que les effets de l'administration systémique de 6-BIO sont principalement vasculaires. Les résultats in vitro montrent que le tPA n'influence pas l'activation de la voie, et que l'OGD induit l'expression de la protéine plasmalemmale associée aux vésicules (PLVAP) qui est impliquée dans la perméabilité endothéliale. Ces résultats démontrent que l'activation de la voie canonique Wnt améliore le traitement par tPA via la promotion de l'intégrité de BBB.

Large scale modeling of antimicrobial resistance with interpretable classifiers


Alexandre Drouin1,3, Frédéric Raymond2,3, Gaël Letarte1,3, Mario Marchand1,3, Jacques Corbeil2,3, François Laviolette1,3
1Département d'informatique et de génie logiciel 2Centre de Recherche en Infectiologie 3Centre de Recherche en Données Massives de l'Université Laval

Antimicrobial resistance is an important public health concern that has implications in the practice of medicine worldwide. Accurately predicting resistance phenotypes from genome sequences shows great promise in promoting better use of antimicrobial agents, by determining which antibiotics are likely to be effective in specific clinical cases. In healthcare, this would allow for the design of treatment plans tailored for specific individuals, likely resulting in better clinical outcomes for patients with bacterial infections. In this work, we review the recent work of Drouin et al. (2016) on using Set Covering Machines to learn highly interpretable models of antibiotic resistance and complement it by providing a large scale application of their method to the entire PATRIC database. We report prediction results for 36 new datasets and present the Kover AMR platform, a new web-based tool allowing the visualization and interpretation of the generated models.

Le déséquilibre autonomique : principal marqueur du risque cardiométabolique des jeunes psychotiques?


Paule Kemgni1,2,3, Catherine Laughrea1,2,4, Henriette-Carine Kotue-Kemgni1,2,4
1Université Laval 2Faculté de Médecine, Département de Psychiatrie et Neurosciences 3Médecin résident R5 4Médecin résident R4

** Prendre note que nous ne voulons présenter qu'une affiche et non une présentation orale. Merci! **

 

Le taux de mortalité des personnes souffrant de troubles psychotiques est de deux à trois fois plus élevé que celui de la population générale, leur espérance de vie étant réduite de 15 à 25 ans. La prévalence plus élevée de maladies cardiovasculaires secondaire à des troubles métaboliques et à des habitudes de vie défavorables sont incriminés, ce qui va influencer le suivi clinique usuel. Une littérature croissante avance que la mesure d'un déclin de la capacité fonctionnelle et d'une dysfonction autonomique seraient de meilleurs prédicteurs de la mortalité cardiovasculaire chez ces patients. Ces désavantages seraient possiblement intrinsèques à la maladie psychiatrique et présents avant l’introduction des antipsychotiques. Ils échappent toutefois au suivi clinique usuel qui ne comporte que la mesure de variables anthropomériques et métaboliques. Cette étude descriptive visait à établir le profil métabolique, autonomique et de capacité fonctionnelle d’un échantillon de jeunes adultes de 18 à 30 ans présentant un trouble psychotique en début d’évolution qui avaient accepté de s’engager dans un programme d’entrainement physique encadré. Cette étude visait aussi à explorer les relations entre ces trois dimensions en posant l’hypothèse qu'un déséquilibre autonomique favoriserait les perturbations métaboliques ainsi que le déclin de la capacité fonctionnelle chez cette population. Cette étude révèle un niveau de risque cardiovasculaire et de capacité fonctionnelle défavorable pour plus du quart de l’échantillon ainsi qu’une corrélation positive entre les variables autonomiques et de capacité fonctionnelle. Il n’a cependant pas été possible de démontrer de quelle façon ces variables s’influençaient ni de démontrer que ces anomalies étaient dues à la maladie psychotique indépendamment de tout autre facteur de confusion.

Le fardeau des soins chez les proches aidants d’aînés en perte d’autonomie et inaptes à prendre la décision de déménager ou de rester chez soi pour recevoir leurs soins


Alexandrine Boucher1,2, Julie Haesebaert1,2, Adriana Freitas1,2, Rhéda Adekpedjou1,2, Marjolaine Landry3, Henriette Bourassa4, Dawn Stacy5,6, Jordie Croteau1,2, France Légaré1,2
1Université Laval 2Centre de recherche sur les soins et services de première ligne de l'Université Laval (CERSSPL-UL) 3Université du Québec à Trois-Rivières 4Proche aidante partenaire 5Ottawa Hospital Research Institute 6University of Ottawa

PROBLÉMATIQUE : Pour un proche aidant, s’occuper des soins et décisions d’un aîné en perte d’autonomie est une responsabilité difficile pouvant engendrer un fardeau des soins important. L’objectif de cette étude est d’identifier les facteurs influençant le fardeau des soins ressenti par les proches aidants d’aînés inaptes à prendre seul la décision de déménager ou de rester chez soi pour recevoir leurs soins. MÉTHODES : Cette étude est une analyse secondaire des données recueillies lors d’un essai sur la prise de décision partagée concernant le milieu de vie d’aînés vulnérables. L’échantillon se compose de 344 proches aidants d’un aîné inapte à prendre une décision seul et recevant des services d’équipes interprofessionnelles de soutien à domicile de 16 organisations de soins de l’est du Québec. La variable d’intérêt, le fardeau des soins, a été mesuré par l’échelle de Zarit. L’effet des caractéristiques du proche aidant et de l’aîné, du type de relation qu’ils partagent, des ressources disponibles et de la présence de soutien des professionnels de la santé sera étudié par régression multiniveaux en prenant en considération les différents groupes. Les analyses sont en cours. RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES : L’échantillon se compose en majorité de femmes âgées d’en moyenne de 63 ans et 60% des participants s’occupent d’un parent. Le score médian du fardeau de soins est de 28 sur 88. RETOMBÉES ATTENDUES : Cette étude permettra de mieux comprendre le fardeau ressenti par les aidants dans le contexte du choix du milieu de vie pour un aîné inapte. Des recommandations pour les professionnels des soins et services de 1re ligne seront proposées. Celles-ci permettront d’identifier les proches aidants à risque de ressentir du fardeau et de les guider vers des services de soutien appropriés à leurs besoins.

Le glutamate sanguin est un marqueur de l’accumulation de tissu adipeux viscéral chez la femme


Ina Maltais-Payette1,2, Marie-Michèle Boulet3, Mélanie Nadeau2, Mélissa Pelletier2, André Tchernof1,2
1Université Laval 2IUCPQ 3INSA, university Claude Bernard Lyon

Quelques études ont démontré que la concentration plasmatique de glutamate, un sous-produit du catabolisme des acides aminés à chaine ramifiée, était élevée dans l’obésité abdominale et/ou viscérale. Objectif: Nous avons examiné le potentiel du niveau circulant de glutamate en tant qu’outil de dépistage d’un excès de tissu adipeux viscéral  (TAV) et des anomalies cardiométaboliques concomitantes. Méthode: Nous avons réalisé une analyse secondaire des données de métabolomique ciblée obtenues chez 59 femmes en santé chez qui l’adiposité et la distribution des graisses avaient été mesurées par absorptiométrie et par tomographie axiale respectivement. Les facteurs de risque cardiométabolique ont également été quantifiés. Les participantes caractérisées par la taille hypertriglycéridémiante ou le syndrome métabolique ont été identifiées. Résultats: Le coefficient de corrélation entre la concentration de glutamate et l’aire de TAV était de r=0.46 (p<0.0001) et de r=0.36 (p<0.01) après ajustement pour la masse grasse. Les participantes ayant un niveau circulant élevé de glutamate (tel qu’identifiées par divers seuils) avaient en moyenne plus de TAV et un profil métabolique altéré, particulièrement en ce qui a trait aux triglycérides totaux et aux quantités de triglycérides et de cholestérol dans les lipoprotéines de très faible densité (VLDL). Une augmentation de 10% de la concentration de glutamate sanguine était associée à un risque accru d’avoir une aire de TAV >100 cm2 (rapport de cote de 1.57, IC95 1.35-1.43) et d’être caractérisée par la taille hypertriglycéridémiante (rapport de cote de 1.47, IC95 1.43-1.52) ou le syndrome métabolique (rapport de cote de 1.25, IC95 1.22-1.28). Conclusion: Le glutamate circulant semble avoir un grand potentiel pour identifier les femmes qui ont une accumulation excessive de TAV et un risque cardiométabolique élevé.

Le préconditionnement ischémique améliore la performance aérobie à une altitude modérée


Pénélope Paradis-Deschênes1,2, Denis R. Joanisse1,2, François Billaut1,2,3
1Université Laval 2Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec 3Institut national du sport du Québec

Les altitudes situées entre 2000 et 3000 m, où l’hypoxémie artérielle réduit la tolérance à l’effort, sont régulièrement fréquentées pour le loisir, le travail et les événements sportifs. Le préconditionnement ischémique (PCI) améliore les performances en endurance au niveau de la mer en augmentant l’apport et l’utilisation de l’oxygène (O2), ce qui pourrait également s’avérer bénéfique en altitude. Néanmoins, peu de données sont disponibles et aucune étude n’a examiné les effets de cette technique à des altitudes fréquemment visitées.

Dans un devis croisé, 9 athlètes masculins en endurance (27.1±1.9 an, 70.18±2.9 kg, 1.75±0.02 m, VO2max 63.1±2.4 ml.kg1.min1) ont exécuté un contre-la-montre (CLM) de 5 km à une altitude modérée (fraction inspirée d’O2 0.154, ~2400 m) précédé du PCI sur les cuisses (3x5-minutes de compression à 220 mmHg/5-minutes de relâchement) ou de compressions placébo (20 mmHg). La saturation artérielle en O2 (SaO2), le débit cardiaque, la fréquence cardiaque, l’oxygénation du quadriceps (StO2), la puissance développée et la perception de l’effort (EPE) ont été mesurés en continu. Les différences entre le PCI et le placébo ont été évaluées au moyen des tailles d’effet de Cohen (TE) et leurs intervalles de confiance à 90%, et d’inférences quantitatives.

Comparativement au placébo, le PCI a permis d’augmenter la SaO2 (1,0 %, TE 0,38, -0,05;0,81, chances d’observer un effet bénéfique/neutre/négatif 77/21/2 %) et de diminuer la StO2 (-6,5 %, ES -0,27, -0,73;0,20, 60/35/5 %) ainsi que l’EPE (-5,4 %, TE -0,27, -0,48;-0,06, 72/27/0 %), sans affecter les paramètres cardiovasculaires. Le PCI a amélioré la puissance dans la deuxième moitié du CLM (4.6%, TE 0.28, -0.15;0.72, 64/33/4 %) et a permis de compléter le CLM 7,3 secs plus rapidement (-1,5 %, TE -0,38, -0,55;-0,20, 95/5/0 %).

Le PCI pourrait améliorer la performance en endurance en altitude en augmentant la SaO2, l’extraction musculaire d’O2 et en diminuant l’EPE.

Le rôle de la microglie dans le bulbe olfactif adulte


Sarah Malvaut1, Jasna Kriz1,2, Armen Saghatelyan1,2
1CERVO Brain Research Center, Quebec City, QC G1J 2G3, Canada 2Department of Psychiatry and Neuroscience, Université Laval, Québec City, QC G1V 0A6, Canada

Microglial cells are resident immune cells of the central nervous system and play an important role under both physiological and pathological conditions. Here we studied the role of microglia in the adult olfactory bulb (OB). Using a bioluminescence approach and a TLR2-luciferase reporter mouse model, we showed a high level of microglia activation under normal conditions in the OB. This was confirmed with an immunohistochemical labelling targeting both Iba1 and CD68, markers of microglial cells and microglia activation, respectively. To understand whether microglia could be involved in olfactory processing and be activated following particular olfactory tasks we used bioluminescence and immunohistochemistry for CD68 and Iba1 following a novel odor stimulation, an olfactory enrichment and a go/no-go odor discrimination task. We next performed in vivo two-photon imaging of microglia in CX3CR1-GFP mice to follow their dynamics under baseline conditions and following odor stimulation. Altogether, our data revealed that OB microglia are present in a highly activated state, have very dynamic processes and may migrate substantial distances under baseline conditions and following an odor stimulation.

Le rôle des plaquettes dans la maladie de Huntington


Hélèna Denis1, Jérôme Lamontagne-Proulx1, Isabelle St-Amour1, Andrew Weyrich2, Anthony T. Vincent3, Sylvain Chouinard4, Roger Barker5, Eric Boilard1,6, Francesca Cicchetti1,7
1Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval, Québec, QC, Canada 2The Molecular Medicine Program and Department of Internal Medicine, University of Utah, Salt Lake City, UT, USA 3Institut de Biologie Intégrative et des Systèmes et de Cardiologie et de Pneumologie de Québec et Département de Biochimie, de Microbiologie et de Bio-informatique, Faculté des Sciences et de Génie, Université Laval, Quebec City, QC, Canada 4Centre Hospitalier de l'Université de Montréal et Centre de recherche du Centre Hospitalier de l'Université de Montréal, Hôpital Notre-Dame, Département de médicine, Université de Montréal, Montréal, QC, Canada 5Department of Clinical Neurosciences, John van Geest Centre for Brain Repair, University of Cambridge, Cambridge, United Kingdom 6Département de microbiologie-infectiologie et d'immunologie, Université Laval, Québec, QC, Canada 7Département de psychiatrie & neurosciences, Université Laval, Québec, QC, Canada

CONTEXTE ET OBJECTIF: La maladie de Huntington (MH) est une maladie héréditaire caractérisée par des troubles moteurs, psychiatriques et cognitifs. Cette maladie s'accompagne de modifications de la vascularisation du cerveau et de la barrière hémato-encéphalique (BHE). La mutation génétique à l’origine de la maladie mène à la production d’une forme mutée de la protéine ubiquitaire huntingtine (mHtt), laquelle engendre la mort neuronale. Toutefois, l’analyse d’échantillons de sang humain démontre que la mHtt se retrouve en très forte concentration dans les plaquettes. Or, la plaquette intervient dans l’hémostase, mais joue également un rôle dans la perméabilité vasculaire et l’angiogenèse. De ce fait, nous souhaitons comprendre les conséquences de la mHtt sur la fonction de ces cellules dans la MH. MATÉRIEL ET MÉTHODES: Des échantillons sanguins de patients MH et des modèles murins hungtintoniens (R6/2) ont été utilisés. L’étude fonctionnelle des plaquettes a été effectuée par ELISA, Western Blot et RNA-seq chez une cohorte de 63 patients regroupés selon les cinq stades d’évolution de la maladie et 54 contrôles appariés. Des souris R6/2 symptomatiques ont subi des tests d’hémostase et de déplétion plaquettaire. RÉSULTATS: Contrairement aux facteurs angiogéniques, la libération des facteurs de thrombose est modifiée chez les plaquettes de patients MH. La charge en protéine pathologique modifie aussi le transcriptome des plaquettes de patients huntingtoniens puisque sept ARNs y sont significativement surexprimés. D’après les tests d’hémostase, la thrombose et la vascularisation sont altérées chez la souris R6/2. L’analyse des tests murins de déplétion montre que la plaquette est acteur dans le problème de perméabilité accrue de la BHE rencontré dans la MH. CONCLUSION: Selon ces données récoltées chez l’humain et la souris, la mHtt semble affecter certains rôles de la plaquette, lesquels pourraient avoir des répercussions/contributions sur la pathophysiologie de la MH.

Le rôle des récepteurs membranaires de la progestérone de type α et β de la médulla oblongata dans la régulation de la respiration chez la souris adulte.


Ryma Boukari1, Aida Bairam1, Vincent Joseph1
1Université Laval

Problématique : Les récepteurs membranaires de la progestérone de type α et β (mPRα et mPRβ) sont exprimés dans les noyaux respiratoires du tronc cérébral, mais leurs rôles dans le contrôle respiratoire sont inconnus. Nous avons testé l'hypothèse selon laquelle la suppression du mPRα ou β au niveau central affecterait la ventilation, la fréquence des apnées et le chémorèflexe ventilatoire.

Méthodes : Des souris adultes femelles et mâles sont implantés par des mini-pompes pour une infusion pendant 14 jours de petits ARN interférence (siRNA) dirigés contre le mPRα, mPRβ ou d’une solution contrôle dans le IVe ventricule du cerveau. Nous avons ensuite effectué des enregistrements respiratoires et métaboliques par pléthysmographie à corps entier en normoxie (21% O2, 4 heures), en réponse à l'hypoxie (12% O2, 5 min), à l'hypercapnie (5% de CO2, 5 min) et à l’hyperoxie (70 % O2, 60 sec). Nous avons vérifié par immunohistochimie la diminution de l’expression des récepteurs au niveau de la médulla oblongata du tronc cérébral.

Résultats : En normoxie, le traitement par les siRNA anti-mPRα ou le siRNA anti-mPRβ a augmenté la fréquence respiratoire chez les souris males seulement. Chez les souris mâles et femelles, le siRNA anti-mPRβ a augmenté significativement la fréquence des apnées en normoxie, a atténuée la réponse ventilatoire à l'hypoxie, a réduit la réponse à l'hypercapnie et a réduit la diminution de la fréquence respiratoire en réponse à l’hyperoxie. Le siRNA anti-mPRα a réduit les réponses ventilatoires à l'hypoxie et à l'hypercapnie chez les souris mâles et femelles, mais sans aucun effet sur la fréquence des apnées et la réponse ventilatoire à l’hyperoxie. Conclusion :  Le mPRβ  de la médulla oblongata joue un rôle important dans la stabilité respiratoire et la fonction chémorèflexe ventilatoire chez la souris adulte. 

Les androgènes exacerbent la réponse hypertrophique chez le rat ayant une fuite sévère de la valve aortique


Élisabeth Walsh-Wilkinson1, Catherine Beaumont1, Marie-Claude Drolet1, Élise Roussel1, Nicolas Melançon1, Émile Fortier1, Jonathan Beaudoin1, Marie Arsenault1, Jacques Couët1
1Université Laval

Les maladies cardiaques affectent tant les femmes que les hommes mais d’importants dimorphismes sexuels existent dans leurs manifestations. Les estrogènes ont souvent été invoqués pour expliquer ces différences mais le rôle des androgènes a reçu moins d’attention. On leur attribue souvent un rôle délétère mais cela reste controversé. Notre équipe étudie chez le rat un modèle de maladie cardiaque causée par une régurgitation de sang sévère de la valve aortique (RA) causant une forte dilatation du ventricule gauche pour contrer le surplus de sang à pomper ainsi qu’un important gain de masse du myocarde (hypertrophie). Nous avons étudié l’effet de la gonadectomie (GX) résultant en une perte des androgènes chez le rat, sur le remodelage cardiaque après 6 mois de RA sévère chez le rat. La RA est induite par la perforation d’un ou des feuillets de la valve aortique avec un cathéter. Il en résulte une forte hypertrophie du VG caractérisée par une importante dilatation. La GX réduit fortement la croissance (-7%), le poids (-31%) ainsi que croissance normale du cœur (-28%) chez le rat. La réponse hypertrophique à la RA est aussi moindre (-45%). La survie des animaux RA GX au bout de 6 mois tend à être meilleure (p=0,052). Nous avons analysé l’expression d’un ensemble de gènes liés à l’hypertrophie, à la fibrose myocardique, au métabolisme énergétique ainsi qu’à la fonction mitochondriale. De façon générale, une majorité de ces gènes est plus fortement modulée chez le rat RA non-GX que chez le RA GX par rapport aux contrôles. La GX chez les rats semble aussi influencer la perception du stress pariétal par le myocarde (baisse de pJNK et de pFAK chez les rats GX). La voie mTORC1 impliquée dans la synthèse protéique est aussi moins active chez les rats GX (baisse de pS6). Les hormones sexuelles mâles semblent donc exacerber la réponse hypertrophique chez le rat possiblement par une perception du stress plus forte résultant en une synthèse protéique plus importante. 

Les anticorps neutralisants dirigés contre les composés PEGylés


Philippe Grenier1, Iara Maira de Oliveira Viana2, Eliana Martins Lima2, Nicolas Bertrand1
1Faculté de Pharmacie - Université Laval 2Federal University of Goiás

Problématique : Le polyéthylène glycol (PEG), un polymère hydrophile, est couramment utilisé en sciences pharmaceutiques pour augmenter le temps de circulation de certains agents biologiques et des vecteurs pharmaceutiques. Bien que le PEG ait longtemps été considéré comme non immunogène, des études récentes démontrent qu’environ 20% de la population possède des anticorps pouvant reconnaître le polymère. Par un effet neutralisant, ces anticorps anti-PEG pourraient réduire l’efficacité et le temps de circulation de certains médicaments PEGylés, notamment les vecteurs pharmaceutiques (liposomes et nanoparticules). Les facteurs régissant la production de ces anticorps et les mécanismes impliqués dans leur effet neutralisant demeurent encore peu connus.

 

Objectif : Investiguer comment les IgM anti-PEG présents dans la circulation peuvent reconnaître et avoir un effet neutralisant sur divers composés PEGylés in vivo.

 

Résultats : L’administration intraveineuse de nanoparticules PEGylées cause une production d’anticorps anti-PEG de type IgM. Dans la circulation sanguine, ces anticorps reconnaissent et augmentent la clairance de certains composés PEGylés (liposomes et nanoparticules), mais pas du polymère libre ou des protéines PEGylées. Ces différences peuvent être expliquées par 1) une affinité accrue des anticorps pour le PEG à la surface des nanoparticules par rapport au polymère libre, et 2) l’activation du complément lors de la reconnaissance des nanoparticules par les IgM.

 

Conclusion : La production d’anticorps par l’injection de nanoparticules PEGylées entraîne des conséquences sur la pharmacocinétique des doses subséquentes de certains types de nanoparticules, mais pas de tous les composés PEGylés. Ces travaux informent sur la manière dont certains anticorps peuvent contribuer à diminuer l’efficacité de certaines approches thérapeutiques.  

Les apprentissages retirés d’une expérience de stage dans une clinique communautaire de périnatalité et leur applicabilité aux pratiques en première ligne : perceptions et vécu de médecins


Julie Massé1, Elisabeth Martin (FSI)2, Sophie Dupéré2
1Département de médecine sociale et préventive, Faculté de médecine, Université Laval 2Faculté des sciences infirmières, Université Laval

Un déficit de connaissances perdure quant à ce que les stagiaires médicaux retiennent d’une expérience communautaire auprès de clientèles vulnérables. La recherche veut explorer les apprentissages retirés d’un stage en médecine à La Maison Bleue, un organisme offrant des soins périnataux aux femmes vulnérables de Montréal dans une perspective interdisciplinaire, puis examiner si les apprenants arrivent à actualiser ces acquis dans leur pratique ultérieure de première ligne.

Reposant sur un devis qualitatif exploratoire, la collecte de données s’appuie sur une dizaine d’entrevues individuelles semi-dirigées réalisées auprès de médecins de famille, anciens stagiaires de La Maison Bleue. Trois informateurs-clés, aux faits de la gestion des stages, ont aussi été rencontrés. Les données ont été analysées selon les principes de l’analyse de contenu qualitative.

Les résultats révèlent (1) différents types de répercussions perçues par les médecins puis (2) des obstacles et facteurs facilitant l’intégration des acquis à la pratique ultérieure de première ligne. Le stage à La Maison Bleue engendre le développement d’attitudes sociales, la reconnaissance des compétences d’autres professionnels et l’ouverture à la collaboration, et a une incidence sur la définition des objectifs professionnels. Ces répercussions s’expliquent notamment par l’organisation physique des lieux, les valeurs partagées et les comportements valorisés dans le milieu. Les barrières et facteurs facilitant l’application ultérieure de ces éléments dans le réseau institutionnel de première ligne sont avant tout de nature organisationnelle. Elles incluent la culture et le mandat organisationnels puis le mode d’allocation des ressources.

Les stages communautaires auprès de clientèles vulnérables soutiennent la réalisation d'apprentissages liés à une approche interdisciplinaire centrée sur la personne, favorables à un accès équitable en santé. Des barrières subsistent à leur application dans le réseau de la santé. 

Les boissons sucrées à forte teneur en alcool


Mélyssa Turgeon2
1Mélyssa Turgeon 2Université Laval

Le décès tragique de la jeune Athena Gervais, 14 ans, survenu en février dernier ravive la question de l'encadrement juridique des boissons sucrées et à forte teneur en alcool.

 

Une canette de 568 ml peut contenir une teneur en alcool équivalent à 11,9 % d'alcool (soit quatre consommations). Plusieurs de ces produits sont accessibles à faible prix tandis que la publicité de ces boissons cible les jeunes. Il existe un paradoxe entre le fait d’inscrire le taux d’alcool sur la canette, voire une mise en garde incitant à la prudence, à la modération ou au partage du contenu, et le format de la canette lui-même incitant une consommation individuelle.

 

Le risque pour la santé des adolescents et des jeunes adultes que posent ces produits invite à une réflexion autour des politiques publiques qui président à leur commercialisation. L’étiquetage attirant pour l’œil des jeunes consommateurs ne lance-t-il pas un message qui contraste avec le contrôle étatique que l’on exerce sur toutes les boissons alcoolisées? Cette distorsion de la perception des risques est-elle compatible avec la Loi canadienne sur la sécurité des produits de consommation, qui interdit à tout fabricant de commercialiser un produit qui « présente un danger pour la santé ou la sécurité humaines »?

 

Le Gouvernement du Québec interdit leur vente dans les épiceries et les dépanneurs tandis que la Société des alcools du Québec mène une réflexion autour de l’opportunité de les vendre ou non dans ses succursales. Santé Canada a annoncé la tenue prochaine de consultations publiques.

 

Qu’en est-il des acteurs privés? La question invite à une analyse de l’enjeu à travers le prisme des pratiques interdites de commerce qu’aménage la Loi sur la protection du consommateur et le droit de la responsabilité civile.

 

D’un point de vue juridique, donc, le débat soulève le rôle que doivent jouer les acteurs appelés à prévenir le risque. Ce sont ces contours que la présente contribution se propose d’analyser.

Les capabilités de santé des proches aidants de personnes âgées en perte d'autonomie : facteurs de conversion et processus démocratique dans le développement d'un outil de cybersanté.


Karine Latulippe1,2, Christine Hamel2, Dominique Giroux3
1Centre de recherche sur les soins et les services de première ligne de l'Université Laval (CERSSPL-UL) 2Faculté de l'éducation, Département d'études sur l'enseignement et l'apprentissage, Université Laval 3Faculté de Médecine, Département de réadaptation, Université Laval

Problématique : La cybersanté est considérée économiquement et politiquement comme une voie d’avenir dans la réduction des inégalités sociales de santé (ISS). Cependant, la cybersanté a autant le potentiel d’augmenter les ISS que de les réduire. Il est donc essentiel de s’intéresser au développement des outils de cybersanté afin qu’ils demeurent inclusifs. Objectifs du projet : Déterminer des moyens pour optimiser les facteurs de conversion et expliquer comment le processus démocratique s’actualise lors de la participation active des personnes concernées dans la création d’un outil de cybersanté. Méthodologie : Le champ d’études se concentre sur un projet en cours soit le projet « Mieux répondre aux besoins des proches aidants pour un maintien à domicile sécuritaire des ainés en perte d’autonomie ». Ce projet, financé par le ministère de la Famille, vise le développement d’un outil numérique destiné à soutenir le processus de recherche d’aide chez les proches. Onze séances de codesign composées de huit à douze participants (équipe de recherche, proches aidants, intervenants des milieux communautaires, intervenants du réseau de la santé) sont utilisées pour la collecte de données. Une analyse thématique ainsi que le recours à une grille d’analyse validée par deux experts du cadre théorique de justice sociale d’Amartya Sen sont mobilisés. Résultats : Huit séances de codesign ont été réalisées jusqu’à maintenant. Trois facteurs de conversion (processus de recherche d’aide, les connaissances liées à la cybersanté et la littératie numérique à la santé) ont été abordés. Retombées du projet : En plus d’une opérationnalisation du cadre théorique de Sen et la création d’un outil de cybersanté pour les proches aidants de personnes âgées en perte d’autonomie qui tient compte des ISS, la contribution majeure de ce projet sera l’intégration de facteurs de conversion positifs dans le développement d’outil de cybersanté et la mise en œuvre d’une approche démocratique. 

Les devis longitudinaux dans la recherche sur l’effet des milieux de vie sur l’obésité : résultats d’une revue de littérature de type « examen de la portée ».


Laurence Letarte1,3, Alexandre Lebel1,3, Owen Waygood1, André Tchernof2,3, Laurent Biertho1,3
1Université Laval 2Université Laval 3IUCPQ

L’évolution de l’épidémie mondiale d’obésité et la difficulté d’implanter des interventions efficaces de perte poids ciblant les individus incite les chercheurs à s’intéresser aux caractéristiques des milieux de vie qui pourraient être associées à l’obésité. Actuellement, les conclusions des revues de littérature qui s’intéressent à l’effet du milieu de vie sur l’obésité sont généralement mitigées et présentent des résultats contradictoires ou peu significatifs (Mackenbach et al., 2014) .

La majorité des études scrutées par les récentes revues de littérature sont de type transversal, elles mesurent le poids et l’exposition au milieu de vie à un seul moment dans le temps. Plusieurs auteurs suggèrent que des études longitudinales seraient plus susceptibles d’appuyer des liens de causalité entre les caractéristiques du milieu de vie et le poids corporel (Ding & Gebel, 2012).

La communication proposée présente les résultats d’une revue de littérature de type examen de la portée (Scoping review) dont l’objectif est de recenser, décrire et catégoriser les études longitudinales de l’effet du milieu de vie sur l’obésité.

Grâce à une stratégie de recherche exhaustive, les publications pertinentes ont été identifiées et analysées (n=51). Les résultats montrent la diversité des devis longitudinaux utilisés; soit dans le nombre de mesures réalisées, le type de répondants sélectionnés et le temps de suivi. Les études incluses dans la revue s’intéressent en nombre égal aux caractéristiques socioéconomiques et aux caractéristiques physico-spatiales des milieux de vie.  Aussi, la majorité des études analysent leurs résultats grâce à un modèle multiniveau.

En décrivant rigoureusement le champ de la recherche sur l’effet longitudinal des milieux de vie sur l’obésité, cette revue de littérature pourrait contribuer à améliorer la conception des devis et, éventuellement, à mieux comprendre les mécanismes impliqués dans l’actuelle épidémie mondiale d’obésité.

Les différences liées au sexe dans le remodelage des valves aortiques sténosées dans des valves bicuspides et tricuspides


Maxime Hervault1, Mylène Shen1, Maxime Perron1, Marine Clisson1, Marie-Chloé Boulanger1, Patrick Mathieu1, Marie-Annick Clavel1
1Université Laval

Introduction : Pour une sévérité hémodynamique donnée dans un contexte de sténose valvulaire aortique (SVA), les hommes présentent une calcification plus importantes de leurs valves aortiques que les femmes. Le but de cette étude est d’étudier l’impact de la fibrose sur des valves tricuspides (TAV) et bicuspides (BAV) qui ont été explantées chirurgicalement.

Matériels et méthodes : Quarante-neuf femmes et 49 hommes ont été appariés pour l’âge et la sévérité de la SVA déterminée par l’échocardiographie Doppler préopératoire (gradients et aire valvulaire aortique indexée). Les valves explantées ont été congelé en OCT puis des coupes de 6 µm d’épaisseur ont été réalisées. Ensuite, différentes colorations histologiques ont été réalisées afin de déterminer le taux de calcification et de fibrose. Parmi les 98 valves humaines analysées, 54 patients possédaient une valve tricuspide (TAV), 26 patients une valve bicuspides et étaient âgées de plus de 60 ans (OBAV), et 18 patients une valve bicuspides et étaient âgées de moins de 60 ans (YBAV).

Résultats : Chez les TAV et les YBAV, on observe que les femmes ont significativement moins de calcification que les hommes mais une proportion de collagène et de glucosaminoglycanes (GAG) similaire. Chez les OBAV, au contraire, on observe une calcification et une proportion de GAG identique mais une proportion de collagène plus importantes chez les femmes par rapport aux hommes.

Conclusion : Les résultats obtenus chez les TAV et YBAV sont cohérents avec les données de la littérature indiquant que, pour une sévérité hémodynamique similaire, les femmes présentent une calcification moins importante de leur valve. Les résultats obtenus chez les OBAV suggèrent que, chez les patients bicuspide, la physiopathologie diffère en fonction de l’âge. De plus, l’âge moyen étant relativement proche entre les OBAV et les TAV, la physiopathologie de la SVA diffèrerai selon le phénotype de la valve.

Les données omiques au service de la découverte de biomarqueurs


Mazid Osseni1
1Centre de recherche sur les données massives de l'Université Laval

Le cancer constitue un problème scientifique impactant grandement notre société actuelle. 

Il en existe une multitude, certains ayant une prévalance et un taux de mortalité assez élevées: c'est le cas du cancer du sein plus précisement de sa forme la plus virulente (triple-negatif: Her-, Pr-,Er-).

De nos jours les données biologiques sont largement disponibles dû aux progrès dans les différentes méthodes de séquencage d'ADN et D'ARN et aux avancées dans les méthodes de quantification par spectométrie de masse. 

Face à cette abondance de données, il est important de penser à des techniques d'intégration des données afin de permettre un meilleur diagnostic rapide du cas ciblé. 

Ces techniques sont combinées à des méthodes d'apprentissage automatique ayant 2 caractéristiques principales: la parcimonie et l'interprétabilité (locale ou globale). 

Nous avons donc appliqué des algorithmes tels que les arbres de décisions et le set covering machine à des données multiomiques concaténées. 

L'un des résultats positifs qui ressort de cette méthode est la détection de règles dont l'analyse démontre une certaine connection avec le cancer du sein et à d'autres cnacer également.

Celà pourrait suggérer un impact multiple de ces isoformes.

Nous pouvons citer l'isoforme uc011eet.1 du gène ESR1(Estrogen Receptor 1) et l'isoforme uc002vwt.2 du gene MLPH (Melanophilin) qui lui a un impact dans la dérégulation d'un pathways dans le cancer de la vessie.

Également nous introduisons PySCMGroup, un algorithme visant à étudier les problèmes multiomiques en se basant sur une connaissance à priori qu'est dans notre cas les graphes d'interactions de gènes.

Ce dernier a pour but de donner une connaissance à priori au SCM pour améliorer le choix des règles.​

Les hormones stéroïdes, impact sur la plasticité des macrophages dans le cancer de la prostate


Clovis Boibessot1,2, France-Hélène Joncas3, Alain Bergeron1,2, Paul Toren1,2
1Université Laval 2U. Laval 3Université Laval

En 2017, le cancer de la prostate représente 21% de tous les nouveaux cas de cancer. Il s’agit du second cancer en incidence en Amérique du nord chez l’homme et représente 10% de tous les décès par cancer.

Le tissu prostatique est hormono-dépendant et le cancer de la prostate est unique dans sa dépendance aux androgènes.

Les thérapies antiandrogéniques ou ADT (anti-androgen therapy) sont la première ligne de thérapies pour traiter les patients présentant un cancer de la prostate récurrent ou métastatique depuis plus de 70 ans. Cependant, notre équipe à récemment trouvé une corrélation entre les taux d’hormones après ADT (testostérone et œstrogènes) et l’apparition du phénomène de « résistance à la castration » ou CRPC. 

Le microenvironnement tumoral (TME) s’étant révélé primordial dans la mise en place du phénomène de résistance, de nombreuses études montrent le lien étroit entre les cellules immunitaires dans le TME, les taux de stéroïdes et la résistance à la castration. Notre équipe se propose d’étudier l’impact des hormones stéroïdes sur la plasticité des macrophages dans le cancer de la prostate.

En effet, dans le paysage immunologique présent au niveau du CRPC, les macrophages sont présents durant tous les stades de progression de la maladie. Composante majeure du TME (jusqu’à 60% des cellules immunitaires infiltrantes), ils favorisent le déséquilibre de la membrane basale, facilitent l’angiogenèse, instaurent un environnement immunosuppresseur pro-tumoral et, plus récemment, ont été impliqué dans la mise en place de niches pré-métastatiques via leur capacité à recruter des cellules suppressives d’origine myéloïde (MDSC).

Avec l’avènement des immunothérapies ciblant les « points de contrôle immunologiques », comprendre l’impact du milieu hormonal sur les cellules immunitaires afin de prédire la réponse aux immunothérapies est un véritable challenge qui permettrait aux patients de bénéficier d’une médecine de précision.

Les métabolites du leucotriène B4 affectent les fonctions des neutrophiles humains : rôle potentiel dans la défense de l'hôte pulmonaire.


Anne-Sophie Archambault1,2, Samuel Poirier1,3, Julie S. Lefebvre2, Philippe-Pierre Robichaud1,3, Marie-Chantal Larose1,2, Caroline Turcotte1,2, Cyril Martin2, Véronique Provost2, Luc H. Boudreau3, Patrick P. McDonald4, Michel Laviolette1,2, Marc E. Surette3, Nicolas Flamand1,2
1Faculté de Médecine, Département de Médecine, Université Laval, Québec, QC, Canada 2Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Québec, QC, Canada 3Département de chimie et de biochimie, Université de Moncton, Moncton, NB, Canada 4Faculté de médecine et Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Sherbrooke, Sherbrooke, QC, Canada

CONTEXTE. Les neutrophiles jouent un rôle très important dans l’immunité pulmonaire. Ils phagocytent/tuent les microbes en plus de libérer plusieurs effecteurs microbicides (ex. les défensines-α). Bien reconnu comme agent chimiotactique, le LTB4 participe également à l’activation des fonctions antimicrobiennes des neutrophiles. Le LTB4 est cependant rapidement métabolisé chez l’humain, soit en 12-oxo-LTB4, soit en 20-OH- et 20-COOH-LTB4. Ces métabolites ont une grande affinité pour le récepteur 1 du LTB4 (BLT1) mais l’activent faiblement, indiquant qu’ils pourraient limiter les effets du LTB4. Nous avons voulu vérifier cette hypothèse en traitant les neutrophiles humains avec le LTB4, ses métabolites, ou la combinaison des deux.

RÉSULTATS. Nous avons déterminé que les métabolites du LTB4 étaient moins efficaces que le LTB4 pour induire une libération de défensines-a par les neutrophiles. De plus, nous avons constaté que les métabolites du LTB4 inhibent les fonctions antimicrobiennes des neutrophiles induites par le LTB4 (migration, biosynthèse de leucotriènes). Cet effet inhibiteur semble spécifique au BLT1, puisque les métabolites du LTB4 n’ont eu aucun effet sur les fonctions induites par le fMLP ou l’IL-8. Nous avons aussi déterminé que les métabolites du LTB4 agiraient notamment en diminuant l’expression du BLT1, suggérant une désensibilisation de ce dernier. Finalement, lorsque nous avons inhibé la dégradation du LTB4 en 20-OH-LTB4 chez les neutrophiles, nous avons observé une augmentation de la signalisation cellulaire induite par l’activation du BLT1.

CONCLUSION. Nos résultats montrent que la dégradation du LTB4 diminue sa capacité à promouvoir les fonctions antimicrobiennes des neutrophiles et supportent le concept qu’inhiber cette dégradation augmenterait l’efficacité du système immunitaire inné lors de défense de l’hôte pulmonaire.

Les projections du noyau accumbens shell sur le pallidum ventral jouent un rôle dans la consommation de nourriture palatable chez le rat


Sandrine Chometton1,2, Geneviève Guèvremont1, Josée Seigneur3, Elena Timofeeva1,2, Igor Timofeev2,3
1Centre de Recherche de l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec (CRIUCPQ) 2Département de psychiatrie et de neurosciences, Faculté de médecine, Université Laval 3CERVO

OBJECTIFS : La nourriture palatable est tellement attirante que sa consommation survient en absence de besoin métabolique, ce qui peut conduire à des troubles alimentaires tels que la compulsion, et touche plus particulièrement les femmes. Dans le cerveau, la partie shell du noyau accumbens (NacSh), structure du circuit de la récompense, contient en majorité des neurones GABAergiques inhibiteurs. Chez le rongeur mâle, l’activation de cette région directement ou via ses projections dans l’hypothalamus latéral (LHA) stoppe la consommation de nourriture. Or, la cible principale des projections du NacSh est le pallidum ventral (VP), structure sensible à l’aspect hédonique des aliments. Les objectifs principaux de notre projet sont donc de diminuer la consommation de nourriture palatable chez le rat femelle en stimulant le NacSh, et d’étudier l’implication du circuit NacSh–VP dans ce comportement. METHODES : La consommation de sucrose 10% chez les rats femelles est analysée suite à (1) la stimulation directe du NacSh grâce à la technique d’optogénétique, (2) l’inhibition pharmacologique du VP, (3) la stimulation du NacSh via ses projections dans le VP. RESULTATS : (1) La stimulation du NacSh induit une diminution significative de la consommation de sucrose 10%, et l’expression de l’ARNm c-fos est significativement plus élevée dans le NacSh et diminuée dans le LHA et le VP. (2) L’inhibition du VP induit une diminution significative de la consommation de sucrose 10%. (3) La stimulation du NacSh via ses projections dans le VP induit une diminution significative de la consommation de sucrose 10%, une expression de l’ARNm c-fos significativement plus élevée dans le NacSh et diminuée dans le VP, mais pas de variation dans le LHA comparée aux femelles contrôles. CONCLUSION : Ces résultats montrent que les projections du NacSh sur le VP ont un rôle à jouer dans la régulation de la consommation de nourriture palatable, indépendamment du rôle des projections du NacSh sur le LHA.

Les récepteurs tyrosine kinase phosphorylent directement les domaines SH3 pour terminer la signalisation en aval


Ugo Dionne1,2,3, François Chartier1,2,3, Yossef Lopez de los Santos3,4, Noémie Lavoie1,2,3, David N. Bernard3,4, Sara Banerjee1,2,3, François Otis3,8, Kévin Jacquet1,2,3, Michel Tremblay1, Mani Jain3,7, Sylvie Bourassa1, Gerald Gish5, Jean-Philippe Gagné1,2,3, Guy Poirier1,2,3,6, Patrick Laprise1,2,6, Normand Voyer3,8, Christian Landry3,7, Nicolas Doucet3,4, Nicolas Bisson1,2,3,6
1Centre de recherche du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Quebec-Université Laval, Québec, QC, Canada 2Centre de recherche sur le cancer de l’Université Laval, Québec, QC, Canada 3PROTEO-Quebec Network for Research on Protein Function, Engineering, and Applications 4INRS-Institut Armand-Frappier, Université du Québec, Laval, QC, Canada 5Lunenfeld-Tanenbaum Research Institute, Mount Sinai Hospital, Joseph and Wolf Lebovic Health Complex, Toronto, ON, Canada 6Département de Biologie Moléculaire, Biochimie Médicale et Pathologie 7Département de Biologie, Université Laval, Québec, QC, Canada 8Département de chimie, Université Laval, Québec, Québec, Canada

Les cellules s’adaptent à leur environnement en détectant des signaux extracellulaires via des récepteurs membranaires. Les récepteurs tyrosine kinase (RTK) peuvent intégrer ces signaux et initier plusieurs réponses, comme la prolifération et la survie cellulaire. Les protéines adaptatrices, par exemple NCK1/2, couplent des signaux entre des RTK activés et des effecteurs cytoplasmiques via leurs domaines d’interaction SH2 et SH3 (Src-Homology). Les mécanismes contrôlant le désassemblage de ces complexes sont peu connus. Puisque ces protéines ont un rôle essentiel dans la signalisation dérégulée dans les cellules cancéreuses, il est primordial d’élucider leurs modes de régulation. Une tyrosine phosphorylée, conservée dans l’évolution des domaines SH3 de la levure à l’humain, a été détectée par spectrométrie de masse (MS) sur NCK1/2. Le RTK EphA4 a été identifié pour phosphoryler directement ce résidu. Des essais biochimiques in vitro de polarisation de fluorescence et de résonance magnétique nucléaire ont montré que cette phosphorylation inhibe la fonction des domaines SH3 de NCK1/2. Ces résultats ont été confirmés dans des cellules en culture grâce à des expériences de MS quantitative (SWATH). Des essais d’imagerie à haute résolution ont montré que la phosphorylation des domaines SH3 de NCK2 mène au désassemblage des complexes de signalisation normalement recrutés au RTK EphA4 activé. De plus, cette phosphorylation inhibe les fonctions essentielles de NCK1/2 lors du développement du cerveau de la drosophile. Finalement, les expériences réalisées indiquent que ce mécanisme de régulation est partagé avec d’autres RTK et domaines SH3 chez l’humain. Ces travaux mettent en évidence un nouveau mécanisme de régulation négative de la signalisation cellulaire qui ne requiert pas l’inactivation ou le recyclage des RTK. En effet, les RTK peuvent non seulement recruter des partenaires suite à leur activation, mais aussi les phosphoryler, pour terminer le signal en aval.

Les rôles de la microglie dans le striatum de singes parkinsoniens


Cynthia Lecours 1,4, Marie-Kim St-Pierre1,5, Mélanie Bourque1, Laurent Grégoire1, Léo Cantin2,5, Martin Parent3,5, Thérèse Di Paolo1,4, Marie-Ève Tremblay1,5
1Axe neurosciences, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval 2Hôpital de l'Enfant-Jésus, CHU de Québec-Université Laval 3Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec 4Faculté de pharmacie 5Faculté de médecine

La maladie de Parkinson (MP) est caractérisée par la perte progressive des neurones dopaminergiques de la substance noire compacte qui innervent le striatum. Cette dégénérescence conduit à une diminution de libération de la dopamine, notamment au niveau du putamen. Dans cette étude, des analyses post-mortem de la microglie ont été réalisées chez des singes macaques (Macaca fascicularis) en bonne santé ou devenus parkinsoniens par l’administration systémique d’une neurotoxine : le 1-méthyl-4-phényl-1,2,3,6-tétrahydropyridine (MPTP). Un groupe MPTP chroniquement traité avec le précurseur de la dopamine, L-3,4-dihydroxy-phenylalanine (L-Dopa), développant des dyskinésies, a également été étudié. Des coupes transversales contenant le striatum ont été immunomarquées pour visualiser la microglie, puis analysées en microscopie optique. D’autres sections ont également été examinées en microscopie électronique à transmission (MET). Une analyse quantitative, réalisée à l’aide d’une approche stéréologique, a permis de révéler une densité microgliale accrue dans le putamen des singes MPTP par rapport aux animaux témoins, pouvant suggérer une prolifération de ces cellules. De plus, des analyses morphologiques ont démontré une augmentation de l’aire occupée par les arborisations microgliales chez les singes MPTP. Dans les deux cas, une normalisation était observée chez le groupe MPTP traité au L-DOPA. De façon similaire, nous avons observé en MET une diminution des éléments cellulaires en dégradation dans l’espace extracellulaire associé aux microglies chez les singes MPTP qui était normalisée par la L-Dopa. Enfin, des microglies sombres, hyper-phagocytaires et actives aux synapses, ont aussi été observées chez le groupe MPTP. Ces cellules pourraient contribuer au remodelage pathologique de la circuiterie neuronale. Des analyses plus approfondies sont en cours afin de mettre en lumière les rôles de la microglie dans la MP.

Low value clinical practices in injury care : Assessing the economic potential of de-adoption


blanchard conombo1, jason Guertin1, Lynne Moore1
1Université Laval

Unnecessary medical care costs Canadians an estimated $56billions per year and exposes patients to avoidable harm. This phenomenon is largely due to low-value clinical practices, defined as tests or treatments that are used in practise but are ineffective or for which harm outweighs benefits. These practices are associated with increased costs and increased patient mortality and morbidity. This research project aims to evaluate the economic potential of an audit-feedback intervention targeting the de-adoption of low value clinical practices in acute injury care. This goal will be achieved through three specific objectives:

 

1. Review the economic consequences of low value clinical practices (scoping review).

2. Estimate the cost of low-value clinical practices in an integrated Canadian trauma system (healthcare costing study).

3. Evaluate the potential economic impact of an audit-feedback intervention targeting the de-adoption of low value practices (budget impact study).

 

We hypothesize that the de-adoption of low-value clinical practices will lead to significant cost savings for the Canadian health system. The results of this project will be used to inform the development and implementation of an audit-feedback intervention in the Quebec Trauma Care Continuum. This project will therefore contribute to the optimization of hospitalisations, transfers, consultations, therapeutic and diagnostic procedures, ultimately reducing waste and potential harm in injury care.

L’ANALYSE DE L’ONDE DE POULS PAR LE RÉSERVOIR ARTÉRIEL ET LA MORTALITÉ DANS UNE POPULATION DIALYSÉE


Catherine Fortier1, Aboubacar Sidibé1,2, Martin G Schultz3, James E Sharman3, Mohsen Agharazii1
1Université Laval 2Université Laval 3Menzies Institute for Medical Research, University of Tasmania, Hobart, Australia

Introduction : L’approche par l’«onde» de réservoir est un nouveau modèle d’analyse de l’onde de pouls, décomposant la pression artérielle totale en une pression relative à la fonction de réservoir artériel et en une pression associée à la propagation des ondes. Quoique ce modèle décrive bien la différence entre les pressions centrale et périphérique, peu est connu sur ses déterminants ou l’impact de ses paramètres sur la mortalité. L’objectif de cette étude était de déterminer l’association des paramètres de l’approche par réservoir avec les paramètres cliniques et la mortalité dans une population connue pour son vieillissement vasculaire accéléré.

 

Méthode : Cette étude a été réalisée auprès de 261 adultes dialysés. Une tonométrie d’applanation a été appliquée à l’artère radiale et à la carotide commune afin de dériver, pour chacun des sites artériels, la pression de réservoir (RP), son intégral (AUC-RP), ainsi que les paramètres de la pression excédentaire (XSP, AUC-XSP).

 

Résultats : Durant un suivi médian de 33 mois (16-64), 194 décès sont survenus. Les RP et AUC-RP des deux sites artériels étaient tous corrélés à l’âge, au sexe, aux maladies cardiovasculaires, au diabète, à la grandeur et à la fréquence cardiaque, et ce de façon similaire entre les deux sites artériels. Au contraire, XSP de la carotide était mieux corrélé à ces paramètres cliniques que le XSP radial. Toutefois, seulement XSP (HR pour 1 déviation standard (1-SD HR) = 1.220, p=0.028) et AUC XSP (1-SD HR = 1.305, p=0.003) de la carotide étaient associés à la mortalité, indépendamment des comorbidités.

 

Conclusion : La pression associée à la propagation des ondes aurait une signification différente sur la mortalité selon le site de mesure, et est indépendante des facteurs confondants cliniques. D’autres études seront nécessaires afin de peaufiner l’explication physiologique des paramètres de cette nouvelle méthode d’analyse.

L’EcoChip : Une plateforme de capteurs sans fil pour la surveillance environnementale


Matthieu Sylvain1
1Université Laval

L’EcoChip est un milieu de culture de micro-organismes in situ permettant la croissance de tels organismes dans leur milieu naturel tout en permettant d’en évaluer la croissance à l’aide de mesures d’impédance. Le projet a pour but d’identifier des organismes sentinelles dans le nord canadien, ces organismes sont des marqueurs de l’influence des changements climatiques, de l’impact des activités humaines et des contaminants des milieux. Il est aussi prévu d’identifier des molécules propres à ces environnements qui pourraient avoir des utilisations dans les domaines médicaux ou industriels. Afin d’arriver à ces objectifs, l’EcoChip est muni de 96 puits où des populations de micro-organismes peuvent croître tout en restant en contact avec les nutriments de leur environnement au travers d’une membrane semi-perméable. Des électrodes dans chacun de ces puits sont reliées au système de mesure d’impédance permettant de mesurer la croissance des populations. Des capteurs de température, humidité de l’air et luminosité sont utilisés afin d'évaluer les conditions du milieu. Le module possède sa propre alimentation par batteries et un système de communication sans fil permettant le transfert des données à courte portée dans le cas où une station de recherche est proche. Plusieurs unités de l’EcoChip doivent être produites et placées à des endroits stratégiques dans le nord canadien. Ces unités doivent pouvoir demeurer fonctionnelles durant une période d’environ un an avant d’être récupérées dans les cas où des stations de recherche sont éloignées. Le système doit présenter une consommation électrique très faible pour avoir une bonne efficacité dans les conditions climatiques difficiles de ces milieux et doit aussi pouvoir sauvegarder les mesures effectuées durant cette période.

L’efficacité des différentes approches de réadaptation proposées aux enfants présentant une surdité prélinguistique sévère à profonde sur le développement des habiletés auditives et langagières : Revue systématique


Dominique Demers1,2, François Bergeron1,2
1CIRRIS 2Université Laval

Problématique: Au Québec, un enfant sur 1000 est atteint d’une surdité sévère à profonde limitant significativement l’accès aux sons et causant des impacts importants. Malgré le dépistage néonatal de plus en plus systématique de la surdité et l’évolution des technologies reliées à l'audition (ex.: prothèses auditives, implants cochléaires), le développement des habiletés auditives/langagières des enfants sourds accuse souvent un retard.

    Dans les programmes de réadaptation visant le développement de ces habiletés, plusieurs approches sont proposées; certaines donnent accès seulement l’entrée auditive, alors que d’autres utilisent la lecture labiale/les signes. Or, bien que l’environnement clinique tende à favoriser une approche spécifique, il n’y a pas de consensus quant à celle la plus probante.

Objectifs : Recenser et évaluer les données scientifiques sur l’efficacité des différentes approches de réadaptation des habiletés langagières/auditives auprès d’enfants ayant une surdité prélinguistique sévère à profonde.

Méthode : Plusieurs bases de données pertinentes ont été consultées. Deux juges indépendants ont fait la sélection/l’analyse des articles jusqu’à un accord inter-juge de 90%, à partir duquel un seul juge a continué la sélection. La force de l’évidence des articles s’est faite avec l’Oxford Centre for Evidence-based Medicine Levels of Evidence.

Résultats : 39 articles ont été retenus. La majorité des articles ont présenté un bas niveau d’évidence; un essai randomisé contrôlé a été recensé, les autres étant des études transversales, de cohortes ou de cas. Les approches orales (sans signe) sont ressorties comme étant fréquemment associées à un meilleur développement des habiletés.

Conclusion : Bien qu'une tendance favorisant les approches orales soit observée, des études plus solides sont nécessaires afin d’être en mesure de statuer sur l’approche à préconiser en contexte de surdité chez les enfants.

L’élaboration d'un dispositif de sécurité pour piéton ayant une déficience auditive ou comment favoriser l’acceptabilité sociale par des modalités d’innovations technologiques?


Andrée-Anne Blacutt1
1Andrée-Anne Blacutt 2Université Laval

La mobilité des personnes en situation de déficience auditive sévère est un facteur primordial au maintien de leur qualité de vie. Bien qu’elles ne soient plus confinées à des espaces restreints, vivre et se déplacer en milieu urbain demeure néanmoins un défi quotidien (Meissonnier, 2016). La capacité à se mouvoir librement favorise la participation active à la société. Articuler autonomie et sécurité est un des enjeux du déplacement pédestre des personnes en situation de déficience auditive. La majorité des solutions existantes se centre sur l’élaboration de systèmes sécuritaires, sans prendre en compte les besoins fondamentaux d’autonomie et de dignité humaine des personnes. L’essentiel des aides techniques à la mobilité se limite au remplacement de fonctions du corps humain (Jepsen, 2017). L’objectif de cette recherche de doctorat sur mesure consiste à concevoir un dispositif de sécurité de mobilité urbaine pour les personnes en situation de déficience auditive. Ce dispositif est envisagé selon une double logique d’acceptabilité : acceptabilité du dispositif et de l’image qu’il renvoie, par les utilisateurs eux-mêmes, grâce à une meilleure prise en compte de leurs besoins (convivialité, confort, esthétique, etc.) ; acceptabilité par l’entourage et l’environnement immédiat de la personne de façon à limiter les risques de stigmatisation. Pour ce faire, la méthode envisagée repose sur la mobilisation d’approches de Design fiction à l’intérieur d’un cadre de recherche-création. Le Design Fiction est une méthodologie qui propose des scénarios spéculatifs visant à stimuler la réflexion autour de problématiques émergentes (Kerspern et al, 2017). En mariant innovation technologique et innovation sociale selon une perspective d’acceptabilité sociale, ce projet contribuera à mieux intégrer les aides techniques à la mobilité urbaine quotidienne des personnes en situation de handicap et contribuera ainsi à l’amélioration de leur qualité de vie dans une ville plus inclusive.

L’évolution de l’activité physique chez des femmes atteintes d’un cancer du sein.


Alice Girouard1, Alexandra Michel1, Marie-Michèle Ouellet1, Sophie Ruel1,2,3, Anne-Josée Guimond1,2,3, Hans Ivers1,2,3, Josée Savard1,2,3
1Université Laval 2Université Laval, Groupe de recherche en psycho-oncologie 3Centre de recherche du CHU de Québec-UL

Contexte:Seule une minorité de femmes atteintes d’un cancer du sein seraient actives pendant et après les traitements oncologiques, malgré les bénéfices bien établis de l’activité physique (AP) sur la santé, la qualité de vie et le risque de récidive.

Objectifs : Cette étude vise à : (1) dresser un portrait de l’évolution longitudinale de l’AP chez 50 femmes recevant de la chimiothérapie pour un cancer du sein; (2) identifier les différents profils de trajectoires d’AP; et (3) investiguer l’effet modérateur du niveau initial d’AP sur la trajectoire subséquente.

Méthode:Les 50 participantes ont complété le Godin-Leisure Time Exercice Questionnaire avant le début de la chimiothérapie (T1), après le deuxième cycle de chimiothérapie (T2), au post-traitement (T3), ainsi que trois (T4) et six mois plus tard (T5).

Résultats:Un effet temps significatif a été observé indiquant une différence entre les cinq temps de mesure quant à l’AP (p=0,01). Deux trajectoires distinctes ont été identifiées: une trajectoire d'AP peu élevée qui augmente faiblement et régulièrement entre le T1 et le T5, et une trajectoire d'AP modérée qui demeure stable entre le T1 et le T3 et qui augmente entre le T3 et le T5. Les participantes ayant un niveau d’AP faible au T1 sont devenues significativement plus actives au fil du temps, (p=0,001), alors que celles qui étaient modérément actives et celles qui avaient un niveau élevé d’AP n’ont montré aucun changement significatif (p=0,77 et p= 0,07, respectivement).

Discussion : Le niveau d’AP change significativement entre le début et la période suivant la chimiothérapie, le post-traitement (T3) étant un moment charnière dans l’augmentation de l’AP.

Conclusion:Cette étude permet de cibler le moment critique où le niveau d’AP augmente en contexte naturel, sans qu’une intervention ne soit offerte à cet égard. Ces résultats seront utiles afin de guider des recommandations cliniques et tirer le plus de bienfaits possibles de l’AP durant la trajectoire de soins.

L’expression de DSCAM dans les neurones inhibiteurs est nécessaire au comportement locomoteur de la souris adulte


Guillaume clain2, Louise Thiry2, Marie Roussel2, Nicolas Josset2, Frédéric bretzner2
11Centre de recherche du CHU de Québec, CHUL, Axe Neurosciences 2Département de Psychiatrie et Neurosciences, Faculté de médecine, Université Laval 2Université Laval

OBJECTIF : DSCAM est une molécule d’adhérence cellulaire associée au Syndrome de Down, qui est impliquée dans le développement du circuit neural. Récemment, nous avons montré que la mutation conditionnelle de DSCAM dans les neurones inhibiteurs entraîne une réorganisation du circuit locomoteur spinal de la souris néonatale, induisant des défauts de coordination entre l’activité des racines ventrales contrôlant les muscles fléchisseurs et extenseurs. Nous proposons ici de vérifier si ces problèmes de coordination persistent chez la souris mutante adulte. MÉTHODES : Pour cela, nous avons étudié la locomotion sur tapis roulant de souris adultes ayant une mutation conditionnelle de DSCAM dans les neurones inhibiteurs (VGAT-cre;DSCAMf/f). RÉSULTATS : Contrairement aux souris contrôles (vGAT-cre), les souris VGAT-cre;DSCAMf/f n’étaient pas toutes capables de maintenir leur locomotion au-delà de 50 cm/s. De plus, elles montraient un répertoire de démarches plus restreint que les souris contrôles, présentant très peu de marche hors-phase et de galop rotatoire. Enfin, l’excursion angulaire des articulations du genou et de la cheville était significativement réduite chez les souris vGAT-cre;DSCAMf/f comparativement aux contrôles. CONCLUSIONS : Nos résultats suggèrent que DSCAM participe au développement du circuit interneuronal inhibiteur impliqué dans la coordination fléchisseur/extenseur durant la marche.

L’expression d’iNOS dans les adipocytes contribue à la résistance à l’insuline et à la détérioration du métabolisme énergétique dans les souris obèses


Vanessa Rodrigues Vilela1,2, Gabriel Lachance1,2, Renato Tadeu Nachbar1,2, Carolina Centano-Baez1, Kerstin Bellmann1, André Marette1,2
1Université Laval 2Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels

Introduction : Le monoxyde d’azote (NO) est un messager gazeux synthétisé à partir de L-arginine par les enzymes NO synthases (NOS). L’expression du membre inductible de la famille des NOS, iNOS, est augmentée en réponse aux endotoxines bactériennes, aux cytokines inflammatoires et à la surcharge nutritive liée à l’obésité. Des expériences génétiques ont établi un rôle central pour iNOS dans la promotion de la résistance à l'insuline dans un modèle de diabète lié à l'obésité engendrée par un régime riche en graisses.

Objectif : Clarifier les mécanismes causant la résistance à l'insuline induite par iNOS.

Méthode : Nous avons généré trois lignées de souris pour lesquels iNOS est invalidé génétiquement et de manière sélective (technologie Cre/Lox) dans les cellules adipeuses (AdKO), musculaires (MuKO) et hépatiques (HeKO).

Résultats : Avec l’aide de ces modèles génétiques nous avons pu déterminer que l’absence d‘iNOS dans les cellules du muscle squelettique et du foie ne contribuait pas de manière significative à la résistance à l'insuline induite par l'iNOS chez les animaux soumis à une diète ricche en lipides pendant 2 mois. Cependant, nous avons observé que la délétion de iNOS spécifiquement dans les adipocytes avait pour conséquence d’améliorer la sensibilité à l’insuline, et que cet effet bénéfique était lié à une augmentation de la dépense énergétique tel que mesuré en calorimétrie indirecte, et ce spécifiquement chez les animaux obèses. La perte d'iNOS dans les adipocytes était également associée à une réduction des niveaux des triglycérides circulants.

Conclusion : Nos résultats permettent de mettre en évidence un rôle inattendu d’iNOS dans les adipocytes dans le développement de la résistance à l’insuline systémique et le métabolisme des triglycérides, suggérant un rôle important du NO et/ou de ses dérivés nitrosylés produits localement dans le tissu adipeux dans les complications métaboliques de l’obésité.

L’impact de la multimorbidité sur les admissions à l’urgence et l’effet modifiant des troubles mentaux


Myles Gaulin2,3, Marc Simard2,3, Bernard Candas1,3, Caroline Sirois4,5
1Institut national d’excellence en santé et services sociaux 2Institut national de santé publique 3Université Laval 4Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec 5Université Laval

Introduction : La multimorbidité, ou cumul de maladies chroniques, et les troubles mentaux sont associés indépendamment aux admissions à l’urgence, mais leur interaction est peu étudiée.

 

Méthodes : Nous avons mené une étude de cohorte populationnelle portant sur les adultes québécois de 2012 à 2016, en utilisant les données du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ). Nous avons mesuré l’effet modifiant des troubles mentaux sévères et non sévères sur l’association entre la multimorbidité définie par un score pondéré et les admissions fréquentes à l’urgence (AFU) (≥4 admissions par année). Nous avons procédé aux analyses à l’aide de modèles de régression logistique. 

 

Résultats : Mesuré sur l’échelle additive, qui décrit le risque absolu, cet effet modifiant est positif; l’effet total des deux facteurs est plus fort que la somme des effets de chacun. L’excédent du risque dû à l’interaction, positif dans le cas d’une synergie, varie de 1,40 à 6,96 et augmente selon le score de multimorbidité et la sévérité des troubles mentaux. Ces conditions médicales semblent donc interagir pour produire un risque élevé. Sur l’échelle multiplicative, qui décrit le risque relatif à une référence, l’effet modifiant est négatif. Pour les personnes sans trouble mental, le risque d’AFU est 5 fois plus élevé chez les individus avec un haut niveau de multimorbidité par rapport à ceux avec le niveau le plus bas. Pour celles avec un trouble mental sévère, ce risque est de 3,36. 

 

Conclusion : Ces résultats indiquent que les troubles mentaux ont un impact sur l’association entre la multimorbidité et les AFU et soulignent l’importance de la prise en charge de troubles mentaux chez les patients multimorbides.

L’impact du statut socioéconomique dans l’association entre la multimorbidité et l’utilisation des soins ambulatoires dans la population adulte québécoise


Cynthia Mbuya-Bienge1,2,3, Marc Simard2, Bernard Candas4, Caroline Sirois1,2,3,5
1Département de médecine sociale et préventive, Faculté de médecine, Université Laval 2Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) 3Centre de recherche sur les soins et les services de première ligne de l'Université Laval (CERSSPL-UL) 4Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS 5Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec

PROBLÉMATIQUE. Plusieurs individus sont atteints d’au moins deux maladies chroniques (multimorbidité). Bien que la multimorbidité et le statut socioéconomique (SES) ont été associés de façon indépendante à l’utilisation des soins, aucune étude n’a vérifié l’impact du SES mesuré par un indice de défavorisation dans l’association entre la multimorbidité et l’utilisation des soins.

OBJECTIF. Étudier l’effet modifiant du SES dans l’association entre la multimorbidité et l’utilisation de trois services de soins ambulatoires : admissions à l’urgence, consultations d’omnipraticiens et consultations de médecins spécialistes.

MÉTHODE. Une étude de cohorte populationnelle rétrospective utilisant les données du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ) a inclus tous les individus âgés ≥18 ans entre le 01/04/2012 et le 31/03/2016. Trois modèles de régression ont été construits pour étudier l'association entre la multimorbidité mesurée à l’aide d’un score de comorbidité et le nombre de visites pour chaque service en ajustant pour le sexe, l’âge, la défavorisation matérielle et la ruralité. L’effet potentiellement modifiant du SES a été étudié avec l’ajout d’un terme d’interaction au modèle.

RÉSULTATS. La prévalence de la multimorbidité dans la population (n=5 332 010) est de 12,62%. La proportion des individus avec au moins une admission à l’urgence tend à augmenter avec la défavorisation et le score de comorbidité (21,84% pour un score de comorbidité de 0 et un quintile de défavorisation de 1 vs. 52,30% pour un score de ≥ 6 et un quintile de 5) tandis que celle pour une consultation d’omnipraticien n’augmente pas après un score de 1. La proportion des individus ayant au moins une consultation d’un médecin spécialiste augmente avec le score de comorbidité, mais diminue avec la défavorisation.

CONCLUSION. Le SES semble avoir un effet modifiant de léger à modéré dans l’association entre la multimorbidité et l’utilisation des soins ambulatoires.

Microglial maturation, dysfunction, and role in synaptic loss in Huntington's disease


Julie C. Savage1, Marie-Kim St.-Pierre1, Hassan El-Hajj1, Maria G. Sanchez1, Francesca Cicchetti1, Marie-Eve Tremblay1
1Axe Neurosciences, CRCHU de Québec, Université Laval, Québec, Canada

Huntington’s disease (HD) is a dominantly inherited progressive disorder that affects a person’s cognitive and motor abilities. HD is caused by excess CAG repeats within the Huntingtin gene which cause HTT protein to be misfolded and form aggregates within neurons. We studied the maturation and dysfunction of microglia, the brain’s resident macrophages, within the R6/2 model of HD. R6/2 mice display progressive motor deficits beginning at 6 weeks, and are incapacitated by 13 weeks. We studied microglial morphology, phagocytic capacity, and synaptic contacts and verified synaptic loss in the striatum of R6/2 vs wild-type littermates. At 3 weeks of age, prior to motor deficits or synaptic loss, microglia in R6/2 animals have a smaller morphological index, consistent with a mature phenotype. By 10 weeks of age, microglia from R6/2 mice demonstrate increased phagocytosis as analyzed by light microscopy and immunoEM. Ultrastructural analysis also revealed microglial cell bodies from 3 or 10-week old R6/2 animals were more likely to perform extracellular degradation and contain phagocytic material than control. Furthermore, microglial processes in 10-week old R6/2 mice were less likely to make contact with synaptic elements, while processes in 3-week old R6/2 mice were more likely to contact synapses. We also performed 3D FIB-SEM analysis and dendritic reconstructions to study the pattern of progressive synaptic loss in the R6/2 striatum. These data indicate that microglia play an intimate role in HD pathogenesis and may be a target for therapeutic intervention.

MiniSOG photoconversion as a new tool to study the ultrastructural features of cholinergic axons in the subthalamic nucleus


Maya Chebl1,2, Cynthia Lecours1,3, Christophe Proulx1,2, Marie-Ève Tremblay1,3, Martin Parent1,2
1Université Laval 2Centre de recherche CERVO 3Centre de recherche du CHU de Québec

Electron microscopy (EM) remains the best methodological approach to precisely describe the fine morphological features of synapses. In order to characterize subgroups of neuronal elements, most researchers rely on immunohistochemistry with the inherent constraint imposed by a limited penetration of antibodies, thus precluding three-dimensional reconstructions of neuronal elements through large volumes of brain tissue. In this study, we used a fluorescent protein called mini singlet-oxygen generator (miniSOG). Under blue light illumination, the expression of this protein leads to the precipitation of a chromogen (DAB) that can readily be detected by EM. Targeted expression of miniSOG in cholinergic neurons using ChAT-cre mice and intracerebral stereotactic injections of viral vectors in the pedunculopontine nucleus (PPN) has helped us to provide new data on the ultrastructural and relational features of cholinergic axons in the subthalamic nucleus (STN). Our method provides a strong expression of miniSOG in the entire axonal arborization of cholinergic neurons. In addition, the lack of reagents in the preparation helps to preserve tissue integrity. This new technique is now being exploited to produce three-dimensional reconstructions of cholinergic axonal segments in the STN and cell bodies in the PPN. The extensive characterization of their fine morphological and ultrastructural features is made possible with the use of focussed ion beam scanning electron microscopy (FIB-SEM).

Mobilité et participation chez les personnes ayant des incapacités physiques


Florence Lemay1, François Routhier1, Emilie Lacroix1, Ben Mortenson2
1Université Laval 2Faculty of Medicine, University of British Columbia (UBC)

Contexte et objectifs : Plusieurs barrières environnementales limitent la mobilité et la participation sociale des utilisateurs d’aide technique à la mobilité (ATM). L’objectif du présent projet consiste à documenter les obstacles et/ou facilitateurs rencontrés par les utilisateurs d’ATM. Méthode : 25 utilisateurs d’ATM répartis dans trois secteurs de la région de Québec (urbain, semi-urbain, banlieue) ont rempli pour quatre segments un outil d’évaluation qui permet de documenter les obstacles/facilitateurs rencontrés par les personnes ayant des incapacités physiques. Résultats : La fonctionnalité des trottoirs et des intersections est le domaine qui est le plus problématique pour l’ensemble des secteurs. L’appréciation générale pour l’accessibilité des services et des commodités est meilleure, toutefois il existe une différence entre les secteurs étudiés. Conclusion : Les obstacles physiques rencontrés par les utilisateurs d’ATM comme les trottoirs, les intersections et l’accessibilité des lieux limitent leur mobilité et leur participation. Plusieurs participants ont toutefois trouvé des solutions telles que de l’aide des autres pour pallier certains obstacles.

Modélisation de la sclérose latérale amyotrophique par un modèle de moelle épinière généré par génie tissulaire


Aurélie Louit1,2, Marie-Josée Beaudet2, François Berthod1,2
1Département de chirurgie, Faculté de médecine, Université Laval 2Centre de recherche du CHU de Québec, LOEX

CONTEXTE ET OBJECTIFS : La sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie neurodégénérative, incurable, provoquant une mort des motoneurones (MN), et entrainant le décès du patient. Une mutation dans le gène de la Superoxide Dismutase 1 (SOD1) induisant un mauvais repliement de la protéine et la formation d’agrégats dans les MN, a été identifiée comme une cause de la SLA. Notre but est d’extraire les MN, astrocytes et microglies de moelle épinière de souris reproduisant le phénotype de la maladie, ainsi que des myoblastes et des cellules de schwann afin de développer un modèle 3D de moelle épinière modélisant la SLA in vitro. MATÉRIEL ET MÉTHODES : Les MN ont été extraits à partir de moelles épinières d’embryons, et les astrocytes et microglies à partir de moelles épinières de souris adultes, et les cellules de schwann et myoblastes, respectivement à partir de nerfs sciatiques et de muscles de souris adultes transgéniques SOD1G93A surexprimant la protéine SOD1 humaine mutante ou de souris sauvages SOD1WT surexprimant la protéine SOD1 humaine normale. Les cellules, caractérisées par des immunofluorescences ou des immunohistochimies, ont été purifiées puis ensemencées en 3D sur des éponges de collagène. RÉSULTATS : La méthode d’extraction des cellules a été optimisée (> 1 million de MN par embryon, pureté > 90%). Lorsque les MN SOD1G93A sont cultivés dans le modèle 3D, en présence d’astrocytes ou de microglies mutantes ou des deux, il se produit une réduction du nombre de neurites ß3-tubuline positives, en comparaison du contrôle ensemencé avec des astrocytes et microglies SOD1WT. CONCLUSION : La coculture avec des cellules gliales mutantes compromet la formation par les MN SOD1G93A de fibres nerveuses, contrairement aux cellules gliales saines. La modélisation de la SLA in vitro permettrait de mieux comprendre le mécanisme de la maladie, et pourrait servir de plateforme pour le criblage de futurs médicaments.

Modélisation théorique des effets de la technique dans la relation intersubjective et institutionnelle de soins


Andriamahay Jonah Randriamananjanahary1,2, Guy Jobin1, Patrick Cabanel2
1Université Laval 2Ecole pratique des Hautes Etudes

Introduction

Jadis, la technique médicale a été souvent jugée neutre, ayant des effets prévisibles. De nos jours, son expansion rapide en soins médicaux suscite de nouvelles interrogations en sociologie, en philosophie, en éthique et en théologie.

 

Problématique

Le constat de l’avancée de l’automatisme, la collecte de données de santé et l’usage de l’intelligence artificielle, l'automatisation du jugement clinique, fait penser à un gain en autonomie de la technique dans la relation de soins. Ce gain suscite de nouvelles interrogations formulées en ces termes : quels sont les effets de la technique autonome dans la relation intersubjective et institutionnelle de soins ? L’hypothèse de recherche est d’affirmer que la technique restitue la dignité du patient (usage de prothèse en situation de handicap, etc.), mais elle contribue également à la déshumanisation des soins en raison de son poids.

 

Méthodes

L’absence d’analyse systématique nous conduit à théoriser les mécanismes d’action d’une technique autonome. Le cadre théorique de Jacques Ellul, théologien et sociologue, spécialiste de la technique, nous permettra d’élucider la phénoménologie de l’autonomie et de l’auto-accroissement de technique dans les soins. De plus, le concept de la reconnaissance développé par Axel Honneth permet d’établir un diagnostic social du monde des soins, et d’interpréter les effets déshumanisants dans la relation intersubjective et institutionnelle. Honneth est un philosophe et sociologie Allemand de l’École de Francfort.

 

Discussion

La modernité a accentué la raison instrumentale, poussant la société à rechercher plus d’efficacité, de bénéfice à moindre coût et en dévalorisant la relation éthique. L’exacerbation de l’instrumentalité conduit à la pathologie sociale d’objectification, avec l'aide de la technique.  La reconnaissance pourrait être une piste pour tenter de restituer l’humanité du patient, dans ses dimensions de l’affectif, des droits, de la dignité et de l’estime de soi.

 

Morphometry in individuals with gambling disorder and links to cognitive and clinical measures


Amy Bouchard1,2,3, Maya Dickler1,2,3, Emmanuelle Renauld1,2,3, Christophe Lenglos1,2,3, Francine Ferland4, Jean Leblond1, Shirley Fecteau1,2,3
1Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale 2Faculté de médecine, département de réadaptation, Université Laval 3Centre de recherche CERVO de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec 4Centre intégré universitaire en santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale, Programme Dépendance; Centre de réadaptation en dépendance de Québec

Gambling disorder (GD) is defined as a loss of control over gambling behavior despite negative consequences. Functional neuroimaging studies have found brain areas linked to GD, such as the ventral striatum and the ventromedial prefrontal cortex (vmPFC), which are involved in reward and motivation, as well as the dorsolateral prefrontal cortex (DLPFC), which is involved in cognitive control.

 

Despite the abundance of functional neuroimaging studies, there are very little studies that have evaluated the structural differences in GD as compared to healthy individuals (HIs). Thus, the main goal of this study was to evaluate the structural differences between GD brains and healthy brains. The second goal consisted of exploring links between brain differences and clinical/cognitive measures such as craving, risk taking and impulsivity.

 

Based on the current literature, it was hypothesized that GD subjects will have a thinner cortex, especially in the DLPFC and vmPFC, as well as an overall increase in brain volume, mainly in areas of the reward system like the ventral striatum. It was expected that the brain differences found will correlate with clinical/cognitive measures. Sixteen GD T1 anatomical images were compared to a normative database of HIs that controlled for such factors as age and sex.

 

Compared to HIs, GD subjects had a thinner DLPFC and a thicker occipital/entorhinal cortex; they also had an overall increase in subcortical volume, especially in areas associated with the reward system (e.g. ventral striatum and caudate nucleus). Correlations were found between the brain differences of the occipital/entorhinal cortices and impulsivity. There were no significant correlations between brain structures and craving as well as between brain structures and risk taking. This seems to be the first study to find increased volume of the occipital/entorhinal cortex and links to clinical data among GD individuals.

Multi-Biofunctional Surface Constructed by Assembling: A Modular Approach Based on Match in Nanostructures


Jifu Mao 1, Mahmoud Rouabhia 2, Ze Zhang 3
1Université Laval 2Laval University 3Laval University

Surface functionalization by immobilizing biomolecules is an important approach to integrate specific bioactivities to materials for biomedical applications. However, the co-immobilization of multiple types of proteins in a controllable and quantitative fashion is still a significant challenge. Meanwhile, the lack of biofunctionality and the inferior mechanical properties remains the principal outstanding obstacles facing electrically conductive biomaterials such as polypyrrole (PPy). The objective of this study was to develop a versatile strategy to co-immobilize different biomolecules onto a conductive polymer substrate. The flexible PPy membranes with nanostructured surface were synthesized through a template assisted interfacial polymerization. The functional core-shell poly(pyrrole-co-(1-(2-carboxyethyl)pyrrole)) (P(Py-PyCOOH)) particles were synthesized through a simple emulsion polymerization. The PPy membrane presented an asymmetrical morphology on two sides, i.e., a bubble side and a nanotube side. A significant change in the thickness (from 175 μm to 14 μm) and morphology of the nanotube layer of PPy membrane was observed after drying. Such changes offer the mechanism to physically immobilize the functional particles. Model proteins were successfully grafted onto the particles firstly, and then the modified particles were mixed and assembled firmly onto the flexible membranes through physical entanglement. After being loaded with particles, the membrane retained its outstanding processability and flexibility. This biofunctionalized conductive membrane can be easily cut into different shapes as a paper and rolled into tubes of different diameters. Such bioactive, electrically conductive and flexible substrate may find applications in sensing, neural prostheses, and medical electrical stimulation. This modular approach may be generalized to other types of bioactive particles and micro/nano structured surfaces.

Nanoparticules d'or ultrastables en tant que nouveau vecteur de médicaments pour la thérapie oculaire


Florence Masse1,2, Mathieu Ouellette1,2, Elodie Boisselier1
1Université Laval 2CUO-Recherche

CONTEXTE: Le traitement de maladies oculaires par administration topique de médicaments représente une avenue avantageuse en raison de sa simplicité. Cependant, l’efficacité des médicaments administrés par gouttes ophtalmiques est limitée. En effet, plus de 99,9% du médicament est éliminé en raison de plusieurs facteurs, dont l’élimination lacrymale. Le but du projet est de développer un système libération de médicaments permettant leur pénétration contrôlée à travers la cornée. L’hypothèse suggère qu’un système à base de nanoparticules d’or pourrait améliorer l’efficacité des médicaments. L’objectif principal est d’étudier la capacité d’encapsulation des nanoparticules d’or face aux propriétés chimiques des médicaments. Les objectifs spécifiques sont de 1) synthétiser et caractériser les nanoparticules d’or, 2) d’établir un protocole d’encapsulation de médicament, 3) de développer une méthode de séparation des médicaments libres et encapsulés pour permettre 4) la quantification des médicaments encapsulés.

 

MATÉRIEL ET MÉTHODES : Des nanoparticules d’or ultrastables ont été synthétisées par une nouvelle méthode. Un protocole d’encapsulation, de séparation et de quantification des médicaments encapsulés ont a été mis en place pour les médicaments étudiés.

 

RÉSULTATS : Trois types de nanoparticules d’or ont été synthétisés et purifiés selon nos nouvelles conditions expérimentales. Ces nanoparticules supportent des conditions drastiques telles que plusieurs cycles de lyophilisation, de chauffage et d’ultracentrifugation. Le pourcentage de médicaments encapsulés varie selon la nature du médicament et la surface chimique de la nanoparticule d’or.

 

CONCLUSION : Nos nanoparticules d’or ultrastables peuvent avoir un impact majeur en  nanomédecine. Nous avons démontré que des molécules actives utilisées en thérapie oculaire peuvent y être encapsulées. Ces données suggèrent l’amélioration potentielle de la thérapie oculaire grâce aux nanoparticules d’or.

Neuronal activity is increased in reward processing brain structures of binge-eating prone rats


Richard Quansah Amissah1, Juliane Calvez1, Geneviéve Guevremont1, Elena Timofeeva1, Igor Timofeev1
1Université Laval

INTRODUCTION: Binge eating disorder is the most prevalent eating disorder yet little is known about its pathophysiology. It is characterised by bingeing episodes and compulsivity, and it is prevalent in females.

OBJECTIVES: We aimed to determine brain areas involved in binge-like eating behavioral control, targeting primarily reward, stress and taste processing areas. We also aimed to identify possible differences in neuronal activation and subtypes of ΔFosB-expressing neurons in these areas.

METHODS: Rats were classified, based on their consistently high or low sucrose intake after stress, as either binge eating prone (BEP) or binge eating resistant (BER), respectively. Two cohorts of BEP and BER rats were euthanized and deltaFosB (ΔFosB) immunohistochemistry was done on their brains to assess neuronal activation. To study subtypes of ΔFosB-expressing neurons, additionally, in-situ hybridization for glutamate decarboxylase 67 (GAD67) mRNA was done on brains from the second cohort. We then quantified ΔFosB- and ΔFosB/GAD67-expressing neurons using manual and automatic methods.

RESULTS: The density of ΔFosB-expressing neurons was higher in reward processing areas: medial prefrontal cortex (mPFC), nucleus accumbens (NA), and ventral tegmental area (VTA) of BEPs than BERs. It was similar in taste processing areas:  insular cortex and parabrachial nucleus. In stress processing areas, there were more ΔFosB-expressing neurons in the paraventricular nucleus of BEP than BER rats, but not in the locus coeruleus. In reward processing areas, double-labeling for ΔFosB/GAD67 showed that majority of the ΔFosB-expressing neurons in the mPFC and VTA were non-GABAergic, while that in the NA were GABAergic.

CONCLUSION: Neuronal activation was higher in reward processing areas in BEP than BER rats, suggesting that an increase in neuronal activity in these areas may be associated with binge-like eating.

Nouvelle implication de la phosphorylation tyrosine sur la stabilité de la protéine DEPTOR


Nadine Morin1, Laurence M.Gagné2, Marc-Etienne Huot3
1Université Laval 2Université Laval 3Université Laval

 

Mechanistic Target of Rapamycin (mTOR) est une protéine largement impliquée dans le métabolisme, la prolifération et la croissance cellulaire, ce qui en fait une protéine importante pour le développement tumoral. Récemment, un nouveau mode de régulation de cette protéine a été découvert en aval du modèle canonique d’activation habituellement dérégulé dans les cancers, PI3K/AKT/mTOR. Ce nouveau modèle suggère que DEPTOR, une protéine agissant comme inhibiteur de mTOR, est stabilisé par KDM4A, une lysine déméthylase d’histones. Puisque la stabilité de DEPTOR passe par les modifications post-traductionnelles, il est donc essentiel de les étudier. Nous nous sommes intéressés à savoir quelles modifications pouvaient se retrouver sur le fragment régulateur de DEPTOR et avons découvert de la phosphorylation tyrosine. Il a été possible d’étudier comment la phosphorylation affecte la stabilité de DEPTOR en mutant certaines tyrosines conservées.

Avoir une meilleure connaissance des modifications post-traductionnelles et comment celles-ci jouent un rôle capital dans les voies de signalisation de mTOR nous permettra de s’approcher d’une compréhension plus complète du mécanisme qui régule les cancers où mTOR est activé de façon non canonique comme dans la leucémie myéloïde aigüe et les gliomes de bas grade.

Number, location, and time since prior fracture as predictors of future fracture in elderly from the general population


Claudia Beaudoin1,2,3, Sonia Jean1,2, Lynne Moore1,3, Philippe Gamache2, Louis Bessette1,3, Louis-Georges Ste-Marie4, Jacques P. Brown1,3
1Université Laval 2Institut national de santé publique du Québec 3Centre de recherche du CHU de Québec 4Université de Montréal

Many prognostic tools are available to identify individuals at high risk of osteoporotic fracture and assist physicians in management decisions. Some authors have suggested improving the predictive ability of these tools by integrating characteristics of prior fractures (number, location and time since prior fracture). The objectives of this study were i) to evaluate the sex-age-specific association between characteristics of prior fractures and the occurrence of a future fracture and ii) to assess whether the characteristics of prior fractures could increase the discriminative ability of fracture risk prediction tools. A retrospective cohort study was conducted using administrative data. Men and women aged 66 and older not treated with osteoporosis medication were included. History of fractures was measured between 1997 and 2004, and future fractures were identified between 2004 and 2014. Time until a first hip and major osteoporotic fracture were the outcomes of interest. Adjusted hazard ratios (HR) and c-indices were calculated. The analyses included 807,245 individuals. The association between history of prior fractures and future fracture was stronger in men and in younger individuals. The locations of prior fractures associated with the lowest and highest risks were lower leg (maximal HR=1.64) and hip (maximal HR=9.02), respectively. The association was stronger for recent fractures (maximal HR=4.93) but was still significant for fractures occurring between 10 and 12 years prior to the beginning of follow-up (maximal HR=1.99). Characteristics of prior fractures did not lead to an increase in model discrimination. Our study confirms that the risk of future fracture increases with the number of prior fractures, varies according to prior fracture location, and decreases with time since prior fracture. However, the integration of these characteristics in current fracture risk prediction tools is not required since it does not improve predictive ability.

Optimisation des méthodes d’abattage pour la production en masse de larves de mouches soldats noires (Hermetia illucens)


Jennifer Larouche1, Marie-Hélène Deschamps1, Yolaine Lebeuf1, Linda Saucier1, Alain Doyen2, Grant W. Vandenberg1
1Département des sciences animales, Université Laval 2Département des sciences des aliments et de la nutrition, Université Laval

L’alimentation des animaux monogastriques repose principalement sur l’utilisation de céréales de grandes qualités ainsi que sur les farines de poisson. Or, la pression qu’imposent les grandes productions animales sur ces ingrédients est de plus en plus importante. Les farines d’insectes se présentent comme étant un aliment alternatif prometteur considérant la grande qualité des lipides et des protéines qu’elles contiennent. Bien que l’insecte contienne plusieurs macronutriments, il est important que les méthodes de transformation maintiennent cette qualité. Parmi les étapes de transformation susceptible d’affecter la qualité des lipides, l’abattage est particulièrement important. En effet, en fonction du type de traitement et du temps d’application, l’abattage peut induire l’oxydation des lipides diminuant ainsi la qualité du produit. Ce projet vise donc à comparer l’effet de dix méthodes d’abattage soit, par traitement thermique (ébullition pendant 40 sec; déshydratation à 60°C pendant 30 min), par congélation à -20°C, à -40°C et dans l’azote liquide pendant 1 h, par traitement mécanique (haute pression hydrostatique pendant 3 min à 600 MPa; broyage direct pendant 4 min) et par asphyxie (saturation de l’air par excès de CO2 et de N2 pendant 120 et 144 h; pression négative pendant 12 h) sur la qualité nutritionnelle et microbiologique de larves de mouches soldats noires de 10 jours. Les larves seront analysées pour leur contenu en lipides bruts, en matières sèches et en cendres, l’oxydation des lipides (TBARS et xylénol orange), la coloration des larves (chromamètre CR400/410), le pH et la charge microbienne (aérobes mésophiles totaux; Pseudomonas spp.; bactéries lactiques présumptives; Enterobacteriacae; Listeria spp.; coliformes; Clostridium et autres sporulées; levures). À terme, ce projet permettra de proposer à l’industrie un protocole d’abattage efficace dont la qualité des larves sera optimisée.

Optimisation des techniques de conditionnement, de séchage et évaluation de la charge microbienne des larves de mouches soldats noires, aliment alternatif pour l’alimentation animale.


M'ballou Cissé1, Yolaine Lebeuf1, Marie-Hélène Deschamps1, Grant W. Vandenberg1, Cristina Ratti2, Linda saucier1
1Département des sciences animales 2Département des sols et de génie agroalimentaire

Les farines d’insectes émergent comme nouveaux produits destinés à l’alimentation animale et éventuellement humaine. Par conséquent, il importe d’en optimiser la fabrication et la qualité. Bien que le séchage augmente la stabilité et l’innocuité du produit final, le processus de séchage pourrait avoir des effets délétères sur la qualité des protéines et des lipides. Cette étude vise à caractériser les effets de différentes méthodes de transformation (séchage à air, lyophilisation) et de décontamination (ébouillantage) sur la charge microbienne et la qualité nutritionnelle des larves de mouches soldats noires. Celles-ci ont été produites au Laboratoire des sciences aquatiques de l'Université Laval. Après avoir été alimentées 10 jours sur une diète Gainesville en conditions contrôlées (27 °C et 70% d’humidité), les larves sont récoltées et rincées à l’eau distillée avant d'être euthanasiées par congélation à -40 °C. Après décongélation, les larves sont préconditionnées (ébouillantées à 100 °C/ 40s, 2, 4, 6 et 8min ou bien trouées) et soumises à deux méthodes de séchage, dont le séchage à air chaud (60 °C/ 6, 10 et 12 heures) et la lyophilisation (20°C/96 h ou 40 °C/ 24 h, 48 h) afin de déterminer le procédé de séchage le plus efficace (teneur en eau ˂ 0,1 g d’eau/g de matières sèches vs. la durée, l’activité de l’eau ≤ 0,3 pour la farine de larve. La qualité microbiologique des larves fraiches et transformées a été déterminée aux temps de séchage optimaux par le dénombrement des aérobes mésophiles totaux (AMT), Pseudomonas spp., Listeria spp., bactéries lactiques présomptives, Staphylococcus aureus présomptifs, entérobactéries coliformes et Escherichia coli. L'impact des techniques de séchage sur la qualité nutritionnelle a été estimé par l'oxydation des lipides et de la dénaturation des protéines avant et après transformation. La couleur (L * a * b * CIE) et le pH des larves entières ont également été mesurés.

Optimiser la trajectoire de soins pour les enfants atteints du diabète de type 1 : prioriser la perspective des parents.


Stephanie Fiset1, andre.cote@fsa.ulaval.ca 1, Clémence.dallaire@fsi.ulaval.c 1, Monia.Rekik@fsa.ulaval.ca 1, Sehl.Mellouli@fsa.ulaval.ca 1
1Université Laval

Au Canada, plus de 65 % de la population âgée de 12 ans et plus rapporte souffrir d’au moins une maladie chronique. Une hausse est prévue du nombre de personnes ayant un diagnostic de diabète ce qui constitue un défi majeur pour les services de santé et certes pour la discipline infirmière. Il est connu que la prise en charge de ces maladies est complexe, et que le fardeau économique et social qu’elles engendrent est considérable. Le présent projet de recherche vise à analyser cette problématique et en concevoir un modèle organisationnel holistique pour une gestion intégrée du diabète de Type 1 et à proposer des outils aptes à faciliter son implantation et à en assurer la pérennité. L’originalité de ce projet ainsi que du modèle qui en découlera est qu’il situe les besoins et les préoccupations des patients et de leurs aidants au cœur même de la démarche d’amélioration. Par le biais de cette présentation, nous souhaitons exposer les résultats de plus de deux ans de recherchant portant spécifiquement sur cette problématique. Plus spécifiquement, nous exposerons l’analyse des besoins et des préoccupations des 19 entrevues semi-dirigée chez les parents dont leur enfant est atteint du diabète de type 1. Au terme de cette formation, le participant sera en mesure d’avoir une meilleure compréhension des soins centrés sur le patient ainsi que de reconnaître les besoins et les préoccupations exprimés par les patients et leurs aidants dans la gestion du diabète juvénile.

Optimization of Freeze Substitution and Inclusion with Glycol Methacrylate for Histological Studies of Black Soldier Fly Larvae.


JJA Beniers 1, M.-H. The fields 1, GW Vandenberg 1
1Département des sciences animales, Université Laval, Pav. Paul-Comtois, 2425 rue de l'Agriculture, Québec (QC), Canada, G1V 0A6

The industrial application of black soldier fly (BSF) larvae (Hermetia illucens) has received significant research attention recently due to its potential for mass rearing on waste organic residues and applications ranging alternative animal feed ingredient to antimicrobial peptides. However, many morphological and physiological features of the black soldier fly larvae have been mostly absent from the literature. One such feature is the digestive tract and associated organs; it has not been documented how the digestive tract anatomy develops or how this adapts to various feed sources. We present herein a protocol describing the fixation, dehydration infiltration and polymerization of whole black soldier fly larvae using a freeze-substitution technique and processed in glycol methacrylate (GMA). Larval BSF were grown on Gainesville reference diet (30% dry matter, 28 °C; 60% relative humidity), and collected at 4, 6, 8, 10d post hatching. Larvae were flash frozen in melting isopentane (-160°C) for 2 minutes. Larvae were then processed at -30°C in graded levels of precooled acetone and GMA using single or multiple solvent/GMA changes with 2 final changes of 100% GMA. Processed larvae were polymerized in 12mm x 8mm blocks overnight under vacuum in the absence of oxygen. Unmoulded blocks were sectioned (3 um thick) using a glass knife-equipped microtome. Sections were floated on water, dried, stained via Meyer’s hematoxylin and eosin, and subsequently mounted in Permount. Tissue conservation and integrity were assessed and compared using formalin/wax embedded control sections. Flash freezing and freeze substitution offers a flexible approach to ensure conservation of formalin and heat-labile targets. The optimized processing parameters will permit application of a range of histological approaches, including enzyme histochemistry and immunochemistry.

Optogenetic model to investigate the impact of the microbiota on the development and function of neuronal circuits in microbiota-brain interaction


Charleen Salesse1, Tessa Herzog1, Martin Lévesque1,2, Daniel Côté1,3, Paul De Koninck1,4
1Centre de recherche CERVO 2Département de psychiatrie et de neurosciences, Faculté de médecine, Université Laval 3Département de physique, de génie physique et d'optique, Faculté des sciences et de genie, Université Laval 4Département de Biochimie, Microbiologie et Bio-Informatique, Université Laval, Faculté des sciences et de genie, Université Laval

It is becoming widely accepted that the intestinal microorganisms hosted by humans and other vertebrates play a central role in maintaining their hosts in healthy conditions. When the host encounters a physiological stress, the microbiota ecosystem equilibrium is broken. This dysbiosis allows opportunistic microbial strains to induce negative effects on the host, including physiological disturbances on neuroendocrine functions and epigenetics modifications and may induce irreversible consequences on brain development and neural function, affecting mental health. Understanding this impact should provide important insight on the developmental factors that affect mental health. The characterization of host-microbiota interactions and their impacts requires the development of models and tools in the laboratory with which we can precisely control the relevant variables for the environment. The zebrafish is an ideal model because it offers many advantages: 1) several genetically controlled lines are available or can be easily generated; 2) its rapid and external development allows a longitudinal follow-up; 3) its transparency during the first 2 weeks of life allows unparalleled microscopic observations and offers an opportunity to optogenetically control development processes. Using advanced optical microscopy, we will establish zebrafish development models to monitor axonal and dendritic growth and connectivity of specific neuron population as well as microglia dynamics. In addition, we will examine whole circuit activity, using optogenetics, in  zebrafish expressing fluorescent activity sensors in specific circuits. The identified morphological and functional developmental markers will be used to identify any changes in development in response to manipulation of the microbiota. Learning more on the impact of the microbiota and environmental stress on circuit development and function might provide useful data to be translatable to human health.

Organisation et réorganisation des noyaux du mésencéphale après lésion de la moelle épinière


David Lafrance-Zoubga1, Nicolas Josset1, Clémence Picard1, Ali Rastqarfarajzadeh1, Marie Roussel1, FrédéricBretzner 1,2
1Axe Neurosciences, Centre de Recherche du CHU de Québec-Université Laval, CHUL, CHU de Québec-Université Laval 2Département de psychiatrie et neurosciences, Université Laval

   Contexte et objectif(s) : Les hémi-lésions thoraciques de la moelle épinière entraînent une paralysie partielle avec trainement de la patte du côté de la lésion. Cependant, ce déficit est rapidement compensé en quelques semaines. Notre hypothèse est que la région locomotrice mésencéphalique (MLR), une région fonctionnelle qui initie et module la locomotion via le circuit moteur du tronc cérébral, pourrait contribuer à cette récupération fonctionnelle. Nous avons donc étudié l’organisation des populations neuronales glutamatergiques et cholinergiques du mésencéphale projetant dans le tronc cérébral moteur avant et après lésion médullaire thoracique.

 

    Méthodes : Nous avons utilisé 10 souris contrôles (qui ont été exposées aux mêmes conditions que les lésées mais sans subir de lésion) et 16 souris lésées. Nous avons enregistré et analysé la locomotion de ces souris durant une marche sur tapis roulant une fois par semaine pendant 7 semaines après hémi-lésion latérale de la moelle épinière thoracique en T10.  8 semaines après lésion, un traceur rétrograde, le fast-blue, a été injecté contralatéralement à la lésion dans le noyau réticulaire gigantocellulaire (GRN). Nos analyses stéréologiques ont révélé une distribution bilatérale et symétrique des neurones glutamatergiques et cholinergiques marqués rétrogradement des noyaux cunéiforme (CnF), pédonculopontin (PPN) et du tegmentum latérodorsal (LDT). Après lésion médullaire, nous avons observé une augmentation de la densité de neurones glutamatergiques dans les noyaux CnF et PPN par rapport aux autres populations neuronales, et en particulier dans le mésencéphale contralésionel.

 

    Perspectives : Nos résultats suggèrent une réorganisation des projections glutamatergiques des neurones CnF et PPN après lésion médullaire ce qui pourrait contribuer à la récupération fonctionnelle.

 

Supports financier: CIHR et Wings for Life

Overall diet quality and economic burden of unhealthy eating in Canada, 2004-2015


Léon Nshimyumukiza1, Arto Ohinmaa2, Paul J Veugelers2
1Chaire de recherche du Canada (niveau 1) sur la décision partagée et le transfert des connaissances 2School of Public Health, university of Alberta 3Département de médecine familiale, Faculté de médecine, Université Laval

Introduction: Evidence shows that a high quality diet is associated with a reduction of risk of chronic diseases and all-cause mortality. In the present study, we estimated the change in the proportion of the Canadian population that does not eat an overall diet of high quality between 2004 and 2015 and its associated economic burden.

Methodology: We used a prevalence-based cost-of-illness approach to estimate the economic burden associated with not eating an overall diet of high quality. We used the Canadian Community Health Surveys (CCHS) on nutrition (CCHS 2004 cycle 2.2 and the CCHS-NU 2015) to estimate age and sex based proportions of the Canadian population that does not eat an overall diet of high quality as assessed by the Healthy Eating Index-Canada-2010 (HEI-C-2010). Then we accessed meta-analyses to retrieve the relative risks of poor diet for chronic diseases. Based on these proportions and relative risk estimates, we computed the population-attributable fractions and attributable year costs for 2017.

Results: Between 2004 and 2015, the proportion of the Canadian population that does not eat an overall diet of high quality decreased by 7% (from 83% to 76%), with a yearly reduction of 0.66%. Using 2017 fiscal year, this resulted in a decrease of the overall economic burden of $0.13 billion in 2015, down from $13.21 billion in 2004 to $13.08 billion in 2015; with a yearly reduction of $12 million. The economic burden decreased in men by $220 million but increased in women by $90 million. It has decreased in people under 65 years old ($330 million) but increased in people 65 years and older ($ 200 million).

Conclusions: A majority of Canadians still does not eat a diet of high quality and attributable economic burden remains high. Decision-makers are encouraged to reinforce programs and policies that promote healthy eating in order to prevent chronic diseases.

Paired Stimulus Trains for Enhancing Corticospinal Plasticity in Rodents


Windsor Ting1, Maxime Huot-Lavoie1, Saravanan Subramaniam1, Christian Éthier1
1Centre de Recherche CERVO, Université Laval

The corticospinal system is crucial for controlling movement in the distal upper-limb musculature. Corticospinal circuits are influenced by activity-dependent plasticity, which can be measured by changes in muscle excitability and cortical representations of movement. Repetition of neural activity patterns underlying these movements can lead to a refinement of connectivity within neural circuits. A large body of evidence supports the Hebbian postulate that coincidence of neural activity leads to strengthening of those circuits, but our understanding of the rules governing neuronal plasticity is still incomplete at the systems level. Spike-timing dependent plasticity (STDP) and Bienenstock-Cooper-Munro (BCM) models propose different driving factors based on precise spike timing and post-synaptic firing rate, respectively.

 

To understand how corticospinal circuits are shaped by activity-dependent plasticity, we performed acute experiments in rats implanted with motor cortex and neuromuscular electrodes. We examined the effects of interventions involving pairs of cortical and peripheral electrical stimuli, designed to parse, describe, and compare the effects of spike timing and spike rate, synchronizing pre-motoneuronal activity induced by cortical stimulation (and associated corticospinal volleys) with antidromic motoneuronal activity evoked by peripheral stimulation.

 

We found that repeating pairs of high frequency stimulus trains with a specific PAS protocol (400x, 2s inter-train interval) could strengthen corticospinal pathways 10 min after the intervention in acute experiments (p < 0.05). At this time, STDP-based interventions have failed to promote significant changes in the corticospinal pathways. Thus, early results suggest that interventions based on spike-rate models may drive plasticity more effectively in this system.

Performance des radiologistes et des centres dans le Programme Québécois de dépistage de cancer du sein


Vanina Tchuente1,2, Caroline Diorio1,3, Isabelle Théberge2
1Université Laval 2Institut national de santé publique de Québec 3CHU de Québec Université Laval centre de recherche sur le cancer

Dans le programme Québécois de dépistage de cancer du sein (PQDCS), les caractéristiques des radiologistes et des centres font varier la performance du programme. Notre objectif est d’identifier ces caractéristiques qui changent la sensibilité, la spécificité et le rapport de vraisemblance (RV+) du dépistage. C’est une étude de cohorte constituée de femmes âgées entre 50 et 69 ans ayant passé une ou plusieurs mammographies de dépistage dans le PQDCS entre 2002 et 2015. Les caractéristiques des 469 radiologistes et 103 centres ont été obtenues par les bases de données provinciales. Les associations entre les sensibilité, spécificité et RV+ (sensibilité/1-spécifitié) et les caractéristiques des radiologistes et centres ont été estimées à l’aide de la régression de poisson avec un estimateur robuste d’erreur de variance en ajustant pour plusieurs caractéristiques des femmes (ex. âge,densité mammaire). Des 3 727 724 mammographies, 15 412 cancers infiltrants ont été détectés au dépistage. La sensibilité, la spécificité et le RV+ des cancers infiltrants pour un suivi post-dépistage d’un an sont respectivement de 86%, 91% et 9. Comparés aux radiologistes qui ont obtenu leur permis avant 1970, les radiologistes qui ont obtenu leur permis récemment (≥2010) atteignent une sensibilité plus grande de 19% (rapport de sensibilité=1,19, intervalle de confiance (IC) à 95%:1,13-1,25) accompagnée d’une diminution de spécificité de 6 % (rapport de spécificité=0,94, IC à 95%:0,91-0,97), résultant en une diminution du RV+ de 27% (rapport de RV+=0,73, IC à 95%:0,57-0,93). Les centres effectuant la mammographie avec la technologie DR («direct radiography») obtiennent des RV+ inférieurs à 14% dû à une réduction de la spécifié (valeur p=<0.001) par rapport aux centres produisant les mammographies sur film (rapport de RV+=0,76, IC à 95%:0,69-0,82). La performance du dépistage diminue chez les radiologistes qui ont gradué récemment et dans les centres qui utilisent la mammographie numérique.

Performance hémodyamique de la procédure de Valve-in-Valve aortique pour le traitement des bioprothèses chirurgicales défaillantes


Anne-Sophie Zenses1,2, Abdellaziz Dahou1, Erwan Salaun1, Marie-Annick Clavel1, Josep Rodés-Cabau1, Mélanie Côté1, Robert De Larochellière1, Jean-Michel Paradis1, Daniel Doyle1, Siamak Mohammadi1, Eric Dumont1, Chekrallah Chamandi1, Tania Rodriguez-Gabella1, Régis Rieu2, Philippe Pibarot1
1Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, Université Laval, Québec, Canada 2Laboratoire de Biomécanique Appliquée, IFSTTAR, Aix-Marseille Université, Marseille, France

Introduction

Le valve-in-valve aortique (ViV) est une alternative pour le traitement des bioprothèses chirurgicales (BP) défaillantes chez les patients à haut risque. Cependant, une taille de BP ≤ 21 mm, une défaillance par sténose et une disproportion prothèse-patient pré-existante (DPP) de la BP ont été associés à de mauvais résultats cliniques après ViV. L’objectif est de comparer les statuts hémodynamiques post-ViV, pre-ViV et juste après le remplacement chirurgical (RVAC) initial et de déterminer les facteurs associés avec la performance hémodynamique post-ViV.

Méthode

Les données échocardiographiques post-RVAC, pré-ViV et post-ViV de 79 patients consécutifs ayant subi un ViV à l'IUCPQ ont été analysées rétrospectivement. L’issue primaire est une performance hémodynamique post-ViV sous-optimale (VARC2+) définie comme la présence de hauts gradients moyens résiduels (HG, ≥ 20 mmHg) et/ou une régurgitation aortique (AR) ≥ 3/4. La futilité hémodynamique du ViV est définie comme une diminution < 10 mmHg du gradient moyen et/ou pas d’amélioration d’AR par rapport au pré-ViV.

Résultats

61% des patients (57% HG, 4% AR ≥ 3/4) présentaient le VARC2+ après ViV contre 24% après RVAC. Une DPP et une défaillance par sténose était indépendamment associés avec la présence de VARC2+ et de HG après ViV. Le traitement était 'hémodynamiquement futile' chez 8% des patients, surtout chez ceux avec DPP et BP sténosante (18.5% vs. 2% chez les autres). Le ViV a permis la restauration de la fonction valvulaire au niveau post-RVAC chez seulement 34% des patients.

Conclusion

Malgré une amélioration hémodynamique significative entre pré- et post-ViV chez >90% des patients, plus de la moitié présentaient le VARC2+ et seuls 1/3 ont vu une restauration de la fonction valvulaire au niveau post-RVAC. Une DPP et une défaillance de la BP par sténose étaient les principaux facteurs associés au VARC2+ et à la futilité hémodynamique du ViV. Ces résultats supportent la prévention de la DPP de la BP au RVAC.

Perte de poids et polluants environnementaux : rôle protecteur du microbiote intestinal


Béatrice Choi1,2,3, Laurence Daoust1,2,4, Philippe St-Pierre1,2, Stéphanie Dudonné2, Thibault Varin1,2, Geneviève Pilon1,2, Yves Desjardins2,4, Angelo Tremblay1,2,3, André Marette1,2,3
1IUCPQ 2INAF 3Faculté de médecine de l’Université Laval 4Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval

L’augmentation dramatique du nombre de personnes touchées par des désordres métaboliques, largement associés à l’obésité, a entrainé le développement de différentes stratégies afin d’induire des pertes de poids. Bien que les effets bénéfiques de celles-ci soient indéniables, un élément parfois oublié est le destin des molécules qui se sont accumulées dans les tissus adipeux, tels que les polluants organiques persistants (POP). Ceux-ci peuvent avoir un impact sur la régulation de certaines hormones et sur plusieurs types de cancers en plus d’avoir des effets négatifs sur le métabolisme, de moduler le microbiote intestinal et de causer des modifications épigénétiques. Par ailleurs, il a été démontré qu’une modulation du microbiote à l’aide de prébiotiques, tel que des polyphénols, préviendrait certains désordres métaboliques associés à l’obésité. L’objectif est d’identifier le potentiel protecteur d’un extrait de canneberge riche en polyphénols contre les effets néfastes de la libération des POP lors d’un programme de perte de poids, via une modulation du microbiote intestinal. Nous avons soumis des souris à une diète riche en gras et en sucres contenant des POP, suivi d’une période de régime sur une diète faible en gras. De plus, une partie des animaux ont reçu un traitement à l’extrait de canneberge pendant les dernières semaines du protocole. Nous avons observé une perte de poids significativement plus importante chez les animaux ayant reçu l’extrait de canneberge par rapport à ceux qui ont reçu le véhicule. De plus, l’extrait de canneberge diminue la glycémie à jeun de façon significative. Cette étude montre que l’utilisation de prébiotiques permettrait de développer des programmes de pertes de poids plus sécuritaires et plus efficaces, ce qui contribuera à rendre l’utilisation de traitement novateur, plus accessible comme avenue thérapeutique.

Perturbation systématique des gènes essentiels de la levure grâce à l'édition de génome


Philippe Després1,2,3,4, Alexandre Dubé2,5, Nozomu Yachie6, Christian Landry1,2,3,4,5
1Département de Biochimie, Microbiologie et Bio-informatique, Faculté de sciences et génie, Université Laval 2IBIS, Université Laval 3PROTEO 4CRDM 5Département de Biologie, Faculté de sciences et génie, Université Laval 6RCAST, The University of Tokyo 7ULAVAL 8Université Laval

Le fonctionnement des cellules et des organismes vivants est assuré par des réseaux de gènes et de protéines qui travaillent ensemble. Ces réseaux possèdent une certaine robustesse, c’est à dire qu’ils peuvent résister aux changements environnementaux et génétique et permettre à l’organisme de survivre malgré ces perturbations. Cette robustesse a des implications importantes dans le monde médical, puisqu’elle facilite la survie de micro-organismes nuisibles et des cellules cancéreuses qui sont généralement génétiquement instables. La levure est un organisme modèle eucaryote bien caractérisé dont environ 30% des gènes ont un homologue chez l’humain et qui est couramment utilisé en biologie des systèmes et en pharmacogénomique, en plus d’être un proche parent des champignons pathogènes C. albicans et C. glabrata Des expériences antérieures ont permis de délimiter un groupe de gènes essentiels à la survie chez cet organisme. Ces gènes essentiels, en grande partie conservés chez l’humain, sont des cibles pharmaceutiques particulièrement attrayantes et souvent impliquées dans des maladies génétiques. Cependant, leur essentialité peut dépendre du contexte génétique et environnemental de l’organisme. Afin de mieux comprendre et délimiter la notion de gène essentiel, nous avons construit une librairie de guides compatibles avec l’éditeur de base Target-AID afin de procéder à la perturbation systématique des gènes essentiels chez la levure. Ce nouvel outil permet de comparer simultanément l’effet sur le taux de croissances de près de 40 000 mutations dans divers contextes. Nous utilisons cet outil afin de mieux comprendre la capacité de certaines protéines, appelées chaperonnes, à camoufler l’effet des mutations délétères dans différents contextes. Ces données permettront de mieux comprendre l’effet de la variation génétique sur la résistance aux perturbations de la cellule pour le développement d’approches en médecine personnalisée et en antibiothérapie.

Peur ou stresseurs : la contribution relative du niveau de peur ressentie durant un événement traumatique et du niveau de stress subséquent dans la prédiction de la sévérité des symptômes post-traumatiques


Émilie Binet1, Geneviève Belleville1, Marie-Christine Ouellet1, Charles M. Morin1, Nicolas Bergeron2,3,4, Tavis Campbell5, Stéphane Guay2,6, Stéphane Bouchard7, Sunita Ghosh8, Frank P. MacMaster9, Laura Serrano10
1Université Laval 2Université de Montréal 3Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM 4Médecins du Monde Canada 5University of Calgary 6) Centre d’étude sur le trauma 7Université du Québec en Outaouais 8University of Alberta 9Strategic Clinical Network for Addictions and Mental Health, Alberta Health Services 10FuseSocial, FortMcMurray, Alberta

Les feux de forêt de Fort McMurray de 2016 ont forcé l’évacuation de près de 90 000 habitants. Une étude réalisée trois mois suivant l’événement a révélé que 60% des répondants présentaient des symptômes post-traumatiques significatifs. Le niveau de peur ressenti lors de l’événement et le stress vécu à la suite de l’événement ont été identifiés comme des prédicteurs du développement d’un trouble de stress post-traumatique. Par contre, aucune étude à ce jour ne s’est intéressée à expliquer comment ces facteurs peuvent contribuer à la sévérité du trouble. Cette étude vise à déterminer la contribution relative du niveau de peur ressentie durant les feux et du niveau de stress subséquent dans la prédiction de la sévérité des symptômes post-traumatiques. Un sondage téléphonique a été effectué à l’été 2017 auprès d’un échantillon représentatif de 1510 personnes âgées d’au moins 18 ans habitant la région de Fort McMurray au moment des feux de forêt. La sévérité des symptômes post-traumatiques a été mesurée à l’aide du PTSD Checklist for DSM-5, un questionnaire auto-rapporté validé, et les niveaux de peur et de stress ont été mesurés à l’aide de questions maison sur une échelle Likert de 0 à 10. Les analyses de régression multiple révèlent, après avoir contrôlé pour l’âge et le genre, que la sévérité des symptômes peut être prédite en plus grande proportion par le niveau de stress vécu depuis les feux (β = .506, p < .05), et moindrement par le niveau de peur vécu pendant l’événement (β = .197, p < .05). Ensemble, ces facteurs expliquent 38.9% de la variance de la sévérité des symptômes. Ainsi, il semble que les stresseurs vécus après l’événement, qu’ils soient reliés ou non à l’événement traumatique en soi, aient une plus grande contribution aux symptômes post-traumatiques que l’événement en tant que tel.

Plasma surface engineering for the controlled release of silver ions for antibacterial applications


L. Bonilla-Gameros1, M. Cloutier1, S. Turgeon1, V. Montaño-Machado1, P. Chevallier1, D. Mantovani1
1Lab Biomaterials & Bioengineering (CRC-1), Dept-Min-Met-Materials Eng. & CHU de Quebec Research Center, Laval University, Quebec City, Quebec G1A 0V6, Canada

Environmental surfaces have been widely recognized as an important source of healthcare-associated transmissions (HCAIs). A large number of silver-based antibacterial coatings have been reported in the literature with the aim to prevent HCAIs. However, the success of any antibacterial strategy depends on the ability to control the kinetics of the silver ions released from the coating.

This study presents novel surface engineering strategies to control the release of silver ions as antibacterial agents: plasma post-oxidation (Ag-PO), reactive sputtering (Ag-RS) and nanocomposite coating (Ag-DLC). Surface characterization was assessed by XPS and AFM, whilst silver ion release was evaluated up to 168 h by MIP-AES. Results indicated that Ag-DLC samples with the lowest silver content, 2.7 at. %, released the least Ag ions from the previously mentioned treatments but achieved to maintain a steady but slow increase by 168 h.  For the following plasma treatments, two types of release kinetics are shown: 1 - Ag-PO with the highest silver content, 36 at. %, showed a high initial burst, followed by a decrease until 168 h and 2 – Ag-RS samples with X% of Ag, displayed a fast-continuous release until 48 h, with a complete exhaustion of silver content until 168 h. Also, AFM surface analyses demonstrated that roughness is a factor that may alter the kinetic of silver released, despite silver content in the sample. Ag-DLC sample displays the lowest nanoparticle size and distribution, as well roughness, and the oxidized films, Ag-PO shows a higher particle size, larger size distribution and higher roughness than the Ag-RS.

In conclusion, results suggested an increase in Ag release with the incorporation of oxygen species, whilst Ag-DLC nanocoating limits Ag release without the complete exhaustion of Ag ions. Surface engineering proved to offer the ability to tune the release and bioactivity of silver-containing coatings.   

Pleasure-oriented messages in the promotion of healthy food choices in adult men and women


Catherine Trudel Guy1,2, Alexandra Bédard1,2, Louise Corneau1,2, Ariane Bélanger-Gravel1,3,4, Sophie Desroches1,2, Catherine Bégin1,2,5, Véronique Provencher1,2, SImone Lemieux1,2
1Université Laval 2Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels 3Département dinformation et de communication 4Institut de cardiologie et pneumologie de Québec 5École de psychologie 6École de nutrition

This study aimed to compare the effects of pleasure-versus health-oriented messages promoting healthy eating on subsequent food choices. One hundred and seventy-three adults (57.2% women, 35.8 ± 13.4y), unaware of the true objective of the study, were randomized in three groups: pleasure (n=58), health (n=58) and control (n=57). All participants completed three 24h food recalls to assess their diet quality using the Healthy Eating Index (HEI). Participants in pleasure or health groups first had to read a leaflet presenting pleasure or health messages whereas those in the control group received no leaflet. The content of the leaflets was developed using data from focus groups and highlighted four salient dimensions. Accordingly, the "pleasure" leaflet related to 1) sharing meals, 2) discovery/variety, 3) cooking, and 4) organoleptic aspects of food. The “health” leaflet focused on 1) general health, 2) weight management, 3) level of energy, and 4) control of hunger and satiety. Participants were thereafter invited to choose four food items, i.e. main course, side dish, beverage, and dessert, in a cold buffet offering healthy and non-healthy foods. A score of 0 was given to non-healthy choices and a score of 1 was attributed to healthy choices. A global score (0 to 4) was then calculated. No difference was observed between the three groups for the global score (p=0.64). However, pleasure- and health-oriented messages positively influenced the choice of the main course than under the control condition (condition’s effect, p=0.0131). We also found a marginal effect of the messages among participants with suboptimal dietary habits (median HEI score < 56.3; p=0.0665), participants with lower HEI who read the health or pleasure leaflet made healthier food choices compared to participants from the control group. Findings suggest that pleasure-oriented messages may positively influence the quality of subsequent dietary choices similarly to more traditional health messages.

Politique national et programme local : facilité l’accès aux services de santé des minorités linguistiques anglophones à Québec et francophones à Ottawa selon leur profil de vulnérabilité


Jan Warnke1, Marie-Hélène Chomienne2
1Université Laval 2Université d'Ottawa

Ce travail servait à vérifier la pénétration des services de santé dans les bassins de service de l’Hôpital Montfort (service aux francophones) à Ottawa et Jeffery-Hale à Québec ( services aux anglophones) dans le but d’orienter des programmes et de l’offre active locale dans le cadre de l’approche populationnelle privilégiée au Québec et en Ontario (Fleury 2002, Tourigny 2013). Nous avons utilisé des bases de données anonymisées des usagers des deux institutions (l’Hôpital Montfort et les services CLSC de l’Hôpital Jeffery-Hale à Québec) pour agréger les usagers en zones géographiques de caractéristiques de concentration similaires et les lier avec des zones de vulnérabilités caractérisant les lieux de résidence des minorités linguistiques. Les zones de vulnérabilité ont été établies par une analyse des composants principaux de 75 déterminants sociaux de la santé (Marmot and Wilkinson 2006, Wilkinson and Pickett 2007, Pickett and Wilkinson 2015) par secteur de recensement et subdivision de recensement (ENM, 2011). Les résultats de l’analyse ont subi une agglomération spatiale en zone de vulnérabilité (Assunção et al. 2006). La distribution géographique des concentrations des usagers a été superposée sur la distribution des zones de vulnérabilité dans un système d’information géographique pour l’analyse des taux de pénétration brute des usagers. Des cartes dynamiques en ligne, des tableaux et des graphiques sont utilisés pour démontrer que les zones les plus vulnérables des anglophones (Québec) ont eu un taux de pénétration des usagers très élevé contre les anglophones dans les zones périphériques. Dans la région d’Ottawa, les francophones en périphérie ont eu un taux d’utilisation élevé en comparaison avec des zones géographiques les plus proches du point de service à Ottawa.

Polluants émis à proximité des sources d'eau potable : quels sont les plus problématiques ?


Ariane Marais1, Irène Abi-Zeid1, Manuel Rodriguez1
1Université Laval

Les activités du territoire peuvent contaminer les sources d’eau potable. Ces contaminations peuvent avoir des effets à long terme sur la santé humaine, entraîner des éclosions de maladies et augmenter le cout de traitement de l’eau. Il est donc nécessaire de protéger l’eau à la source en supprimant ou en encadrant les activités polluantes. Cependant, ces activités se déroulent à des distances variées des sources d'eau potable, émettent des polluants différents et impliquent plusieurs acteurs. Afin de déterminer les activités les plus problématiques, l’adoption d’une approche multicritère est donc tout indiquée. Cette approche formelle vise à prendre explicitement en compte plusieurs critères pour aider des groupes à explorer des décisions importantes. En 2018, la Ville de Québec a lancé un projet de classement des activités problématiques du territoire de la prise d’eau potable de la rivière Saint-Charles en adoptant une approche multicritère. Plusieurs critères de classement ont été développés, dont un critère établissant le niveau de risque posé par les polluants émis par les activités problématiques. Nous avons procédé à une analyse multicritère spécifique pour construire ce critère de risque, en prenant en compte (1) la capacité de l’usine à traiter les polluants et l’impact des polluants sur (2) la santé humaine, (3) la santé écologique des cours d’eau, qui est aussi garante de la qualité de l’eau à l’avenir, (4) la fonctionnalité d’activités importantes (p. ex. hôpital) et (5) la perception de l’eau par les usagers. L’effet chronique ou aigu des polluants sur la santé a également été pris en compte. Construit avec des experts en qualité de l’eau, ce critère a permis de distribuer 34 polluants dans cinq catégories de risque. Le rangement des polluants fut réalisé grâce à la méthode ELECTRE TRI. Cette démarche multicritère innovante sera utile pour la production des plans de protection des sources dont l’élaboration sera obligatoire au Québec à partir de 2021.

Polygenic Risk Scores and Early Risk Endophenotypes in Children at Genetic Risk of Schizophrenia and Bipolar Disorder: Implications for the Definition of the Childhood Risk Status


Daphné Lussier3, Thomas Paccalet2,3, Audrey Baguette1, Sébastien Boies3, Elsa Gilbert1,3, Nicolas Berthelot2,3, Alexandre Bureau3, Michel Maziade1,3
1Université Laval 2Université du Québec à Trois-Rivières 3Centre de recherche CERVO

Background: Polygenic risk scores (PRS) for schizophrenia (SZ) or bipolar disorder (BD) are derived from results of genome-wide association studies for SZ and BD. Studies suggest that PRS could distinguish offspring at genetic risk from controls and may be linked to psychotic-like experiences and negative symptoms during adolescence. Children at risk display an aggregation of risk endophenotypes (specific cognitive deficits and psychotic-like experiences that flag the origin of the illness) along their developmental trajectory toward the disease that can be used as a predictor of later transition to illness. Our objective was to evaluate i) PRS ability to discriminate children at risk from healthy controls, ii) the association of SZ and BD PRS to early risk endophenotypes.

 

Methods: The sample comprised 70 high-risk youths (HR) from multigenerational families affected by SZ and BD and 894 healthy controls. Whole genome SNP genotyping was performed from blood samples. All HR were characterized using 4 established risk indicators: cognitive impairments, psychotic-like experiences, non-psychotic Axis 1 DSM diagnoses and episodes of poor functioning.

 

Results: PRS distinguish HR and controls (p=.0057). Significant associations of SZ PRS and risk endophenotypes were detected for psychotic-like experiences (relative risk RR=1.4, p=.034) and for the speed of processing cognitive domain when stratifying for trauma (p=.049). PRS was significantly higher in HR aggregating psychotic-like experiences and axis 1 diagnoses (RR=3, p=.01).

 

Discussion: In children born to an affected parent, SZ PRS were associated with both individual and aggregation of risk endophenotypes. Our results suggest that genomic susceptibility (PRS) could be combined to childhood aggregation of risk endophenotypes to define risk status.

Polypharmacie chez les aînés québécois atteints d’insuffisance cardiaque : étude populationnelle entre 2000 et 2015


Amina Ouali1, Marc Simard2, Caroline Sirois2,3,4
1Université Laval 2Institut national de santé publique du Québec, Québec, Canada 3Département de médecine sociale et préventive, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Canada 4Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec, Centre de recherche du CHU de Québec, Québec, Canada​

Introduction : Le traitement de l’insuffisance cardiaque et des maladies concomitantes requiert plusieurs médicaments. La qualité et l’évolution dans le temps du fardeau pharmacologique chez les aînés québécois est peu décrit.

 

Objectifs : 1) Décrire la proportion d’aînés atteints d’insuffisance cardiaque exposés à la polymédication (≥10, ≥15 ou ≥20 médicaments/an) entre 2000 et 2015; 2) Calculer la proportion d’individus recevant des prescriptions appropriées (bêta-bloquants/IECA-ARA) et inappropriées (thiazolidinediones /nifédipine /bloquants des canaux calciques non dihydropyridines (BCC)) pendant cette période.

 

Méthodologie : Nous avons mené une étude de cohorte populationnelle avec les données du Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec. Les individus de ≥66 ans satisfaisant à la définition d’insuffisance cardiaque, couverts par le Régime d’assurance médicaments et vivants pour la durée de l’année étudiée (2000 à 2015) ont été inclus. Pour chaque individu, nous avons dénombré tous les médicaments utilisés au moins une fois durant l’année étudiée.

 

Résultats : La proportion d’individus utilisant ≥ 10 médicaments a crû de 61,4% en 2000 à 73,4% en 2015; de 28,9% à 43,5% pour ≥ 15 médicaments; et de 10,9% à 21,0% pour ≥ 20 médicaments. La proportion d’individus recevant la combinaison bêta-bloquant et IECA/ARA a augmenté de 26,3% en 2000 jusqu’à 42,1% en 2015. La proportion d’utilisateurs de médicaments inappropriés a diminué; en 2015, 0,2% ont utilisé des thiazolidinediones; 3,8%, la nifédipine et 9,4%, les BCC.

 

Conclusion : Les aînés insuffisants cardiaques québécois sont de plus en plus exposés à la polypharmacie. Identifier quelle polypharmacie génère des bénéfices est prioritaire.

Poor adherence to dietary guidelines by the majority of adults from 5 administrative regions in the Province of Quebec - the PREDISE study


Didier Brassard1, Catherine Bégin1, Mathieu Bélanger3, Luigi Bouchard3, Charles Couillard1, Julie Houle6, Marie-France Langlois3, Luc Pelletier7, Véronique Provencher1, Rémi Rabasa-Lhoret9, Julie Robitaille1, Marie-Claude Vohl1, SImone Lemieux1, Benoît Lamarche1
1Université Laval 2Université Laval 3Université de Sherbrooke 4IPS - Université de Sherbrooke 5Université Laval 6Université du Québec à Trois-Rivières 7University of Ottawa 8Université Laval 9Université de Montréal 10Université Laval 11Université Laval

Background: Technological advances and web-based questionnaires facilitate the undertaking of large nutritional surveys due to greater efficiency of administration compared with traditional methods.

Objective and methods: The aim was to measure dietary intakes of a sample of participants from 5 administrative regions of the Province of Quebec using a new validated web-based 24-hour recall (W24R). In a cross-sectional multicenter investigation, a region-specific age-representative sample of men and women completed three W24Rs within a period of 21 days (d). Intake data of interest were contrasted across participants divided according to their level of education, income quartile, and sex.

Results: Among the 1149 participants recruited (50.0% women), 94.4% completed three W24Rs, mean (SEM) age was 42.6 (1.78) y, range 18-66 y. Mean intake of vegetables and whole fruit (V&F) was 4.6 servings/d [95% confidence interval (CI) 4.4 to 4.8] and was lower in obese compared with overweight and normal-BMI participants (-0.5 and -0.7 servings/d respectively, both P-values<0.01); and also lower in participants with a high school degree or less vs. a university education (-1.0 serving/d, P<0.01). Most participants failed to consume more than 5 servings/d of V&F (prevalence 61.2%, 95%CI 57.7 to 64.7%). Mean sodium intake was high (3395 mg/d, 95%CI 3272 to 3517) with more men than women consuming more than the 2300mg/d tolerable upper intake level (89.0%, 95%CI 84.6 to 93.4% vs. 71.8%, 95%CI 68.0 to 75.6%, P<0.01). Mean saturated fat (SFA) intake was 12.0%E (95%CI, 11.7 to 12.2%E) and almost three quarters of participants reported consuming more than 10%E as SFA (prevalence 74.2%, 95%CI 70.8 to 77.5%).

Conclusion: Reported dietary intakes using a new web-based 24-hour recall in this sample reveal low levels of compliance with current Canadian nutritional guidelines, emphasizing the importance of targeted public health initiatives to address this issue. 

Post-mortem analysis of a Parkinson’s disease brain after 11 years of deep brain stimulation of the subthalamic nucleus


Francis Desmeules1,5, Cynthia Lecours2,5, Sylvine Carrondo Cottin3,5, Angela Noecker4,6, Peter V. Gould3,5, Stephan Saikali3,5, Mélanie Langlois3,5, Marie-Ève Tremblay2,5, Cameron C. McIntyre4,6, Michel Prudhomme3,5, Léo Cantin3,5, Martin Parent1,5
1Centre de Recherche CERVO 2Centre de recherche du CHU de Québec 3Hôpital de l'Enfant-Jésus 4Cleveland Clinic 5Université Laval 6Case Western Reserve University

Deep brain stimulation (DBS) of the subthalamic nucleus (STN) is now widely used to treat Parkinson’s disease (PD). Even if this procedure does not cure the disease, it radically alleviates motor symptoms, improves quality of life and allows reduction of dopamine medication and severe associated adverse events such as dyskinesia. The mechanisms of DBS as well as its long-term effects on cerebral tissue are poorly understood. This case report includes a detailed histopathological description of a PD patient’s brain treated with DBS during 11 years, the longest STN stimulation period ever reported. Clinical data indicates positive outcomes of DBS on physical functioning with a score going from 48 to 11 on UPDRS III. We also noted a daily reduction of dopamine medication by 70% following DBS. Post-mortem 3D reconstructions indicate that active contacts were placed in the dorsolateral part of the STN, corresponding to the sensorimotor area. This 3D virtual environment was then used to model current spreading throughout the tissue. As expected, we observed a 300µm width gliosis around the electrodes. We also identified highly varicose GFAP+ astrocytes strongly expressing PCNA, exclusively in STN stimulated areas. Furthermore, significant reduction of the number of Iba-1+ microglia was observed along with reorientation of SERT+ axons in the stimulated STN areas, compared to non-stimulated STN regions. This study will help provide a better understanding of the long-term effects of chronic electrical stimulation and improve our understanding of DBS mechanisms of action.

Post-synaptic translocation of CaMKII during synaptic potentiation requires calpain activity


Kapil Sehgal 1, Charleen Salesse 1, Mado Lemieux 1, Simon Labrecque 1, Paul De Koninck 1
1CERVO Brain Research Centre and Université LAVAL

Synaptic potentiation relies on NMDA receptor (NMDAR) activation and Ca2+ influx. Changes in cytosolic Ca2+ are detected by effectors such as calpain and CaMKII, transforming this information into signals inducing synaptic potentiation. Once activated, calpain cleaves many cytosolic proteins (e.g. α-fodrin), receptors (e.g. NMDAR) and scaffolding proteins (e.g. PSD-95), thereby remodeling the synaptic structure that might affect the activity and/or dynamics of many proteins. Meanwhile, CaMKII responds to Ca2+ by translocating to synaptic sites where it phosphorylates many plasticity related proteins (PRPs), enabling synaptic potentiation. We aimed to investigate the relationship between the two proteins in the induction of plasticity. Inhibition of calpain activity in cultured neurons blocked ERK phosphorylation and insertion of synaptic AMPA receptors, two CaMKII-regulated processes involved in synaptic potentiation. Using time-lapse imaging we found that post-synaptic CaMKII translocation is regulated by calpain activity. By performing Fluorescence Lifetime Imaging with a FRET based sensor of CaMKII activation, our findings indicate that calpain does not influence CaMKII activation. In support of this, our preliminary results indicate that calpain inhibition does not affect activity-dependent Ca2+ oscillations. These results not only further our understanding of the role of calpain in plasticity but also highlight the significance of the activity-dependent spatial redistribution of CaMKII. Currently we are investigating whether calpain facilitates CaMKII translocation to synaptic sites via cytoskelatal remodelling that changes mobility and hence access of CaMKII to synaptic sites. Our work not only furthers the understanding of the role of calpain in plasticity but also NMDAR dependent signalling cascade involved in synaptic potentiation.

Pousser l'investigation à un autre niveau : un cas sévère d'hematome coronarien spontané diagnostiqué in extremis.


Frédéric Turcotte-Gosselin1, Olivier Bertrand1, Tomas Cieza Lara1, Sylvie Bilodeau1
1IUCPQ

Intramural coronary hematoma is a rare cause of myocardial injury. We describe a 39-year-old woman who presented with acute anterior myocardial infarction, anterior wall akinesia with decreased left ventricular function and a near normal coronary angiography. A coronary CT angiogram demonstrated a left anterior descending artery intramural hematoma that could not be seen on any other imaging modalities. It is a rare, and underdiagnosed, cause of acute coronary syndrome and should be thoroughly investigated with a coronary CT angiogram, where available, when it is suspected and other modalities have failed to confirm the diagnosis.

Précisions des semelles intelligentes pour la reconnaissance des postures et la marche chez les survivants d’un AVC et les personnes âgées Résultats préliminaires d’une recension des écrits


Armelle Myriane Ngueleu1, Charles Batcho1,2, Ph.D. 1,2, Andréanne Blanchette1,2, Ph.D. 1,2
1Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale (CIRRIS), Université Laval (Québec 2Département de réadaptation, Faculté de médecine, Université Laval (Québec)

Introduction : L’identification des différentes postures adoptées et de la marche effectuée au cours d’une journée contribue à renseigner sur le comportement actif ou sédentaire d’une personne. Elle représente donc une composante essentielle de l’évaluation de l’activité physique journalière, qui peut être réalisée au moyen de divers moniteurs d’activité dont des semelles intelligentes (équipées de capteurs électroniques). En raison de leur caractère confortable et non encombrant, des études récentes ont suggéré l’utilisation de semelles intelligentes pour le monitorage de l’activité physique chez les personnes âgées et les survivants d’un AVC. Toutefois, le niveau de précision des semelles pour la reconnaissance de la marche et des postures varie d’un modèle à l’autre.

Objectif : Faire une recension des écrits sur les niveaux de précision des semelles intelligentes développées pour détecter les postures et la marche chez les survivants d’un AVC et les personnes âgées.

Méthodologie : Les recherches ont été menées dans 4 bases de données (Embase, IEEE Xplore, Web of science et Medline), avec des termes clés adaptés.

Résultats : À travers 5 études (dont 3 portant sur les survivants d’un AVC et 2 sur les personnes âgées) jugées pertinentes au regard des critères d’inclusion, seulement 2 types de semelle intelligente ont été testés sur des parcours d’une minute à quatre heures, en laboratoire ou à l’extérieur. La reconnaissance de postures a été rapportée avec des niveaux de précision de 95 à 100% (station assise), de 82 à 99% (station debout) et de 91 à 99% (marche), avec des échantillons allant de 8 à 12 sujets.

Conclusion : Malgré l’intérêt grandissant pour l’utilisation de semelles intelligentes pour l’évaluation du niveau d’activité physique, leur capacité à reconnaitre les postures n’a été étudiée que sur de courtes durées, avec un manque d’évidence quant à leur précision pour la reconnaissance des postures adoptées et de la marche effectuée au cours d’une journée.

Prédire le fonctionnement scolaire chez les enfants en fonction de l’autorégulation émotionnelle avant l’entrée à l’école


Frédérique Michaud Dumont1,2, Julien Voisin1,2, Audrey St-Pierre1,2, Vincent Paquin1, George Tarabulsy1,3
1Université Laval 2Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS) 3Centre de recherche universitaire sur les jeunes et les familles (CRUJeF)

L’autorégulation émotionnelle constituerait un facteur de réussite scolaire lors de l’entrée à l’école. Certains enfants seraient plus à risque de présenter des difficultés à réguler leurs émotions, incluant les enfants en contexte de négligence parentale. Par ailleurs, des divergences existent dans la littérature concernant la manière de documenter le construit de l’autorégulation émotionnelle.

 

Objectifs : -1 Montrer que l’autorégulation émotionnelle, telle que mesurée aux plans psychophysique et neurophysiologique, est prédictive du fonctionnement scolaire, tel que mesuré auprès des parents et des enseignants. -2 Décrire les différences individuelles au niveau de l’autorégulation émotionnelle chez des enfants en contexte de négligence en comparaison d’un groupe d’enfants typiques.

 

49 enfants âgés de 6 ans ont été recrutés, dont sept étant suivis au Centre Jeunesse de Québec. Le test de Stroop (capacité d’inhibition), un test de stimuli émotionnels (capacité d’identification d’expériences émotionnelles) et l'imagerie spectroscopique proche infrarouge (amplitude des activations du cortex préfrontal) ont été administrés. Lors de la rentrée en première année, le Social Skills Improvement System a été administré pour documenter le fonctionnement scolaire de l’enfant.

 

Une forte association (ρ= 0,8; p= 0,001) a été obtenue entre le résultat de l’enfant au test de Stroop et la présence de problèmes de comportement en classe. Des associations modérées ont été obtenues entre le test de Stroop et les habiletés sociales (ρ= -0,5) et le rendement académique (ρ= -0,4). L’activation du cortex préfrontal lors de la tâche de Stroop, montre une diminution chez 80% des enfants du groupe en contexte de négligence, versus chez 33% des enfants du groupe contrôle.

 

Les résultats de cette étude amènent des bases pour l’élaboration future d’outils d’évaluation permettant d’identifier les enfants qui bénéficieraient d’interventions cliniques portant sur l’autorégulation émotionnelle.

Profils cliniques des enfants présentant la cooccurrence trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité et trouble anxieux comparativement à ceux ayant seulement un trouble anxieux


Karolane Renauld1,2, Isabelle Denis1,2, Guillaume Foldes Busque1,2
1Centre hospitalier universitaire affilié universitaire de Lévis 2Université Laval

Problématique : Environ 25% à 40% des enfants présentent la cooccurrence trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) et troubles anxieux (TA). À ce sujet, deux théories s’opposent, à savoir si cette comorbidité a un effet protecteur ou bien délétère sur la condition. La présente étude vise donc à documenter les profils cliniques en comparant les enfants ayant une cooccurrence TDAH et TA à ceux ayant seulement un TA sur le plan de l’anxiété, des comportements associés au TDAH et aux fonctions exécutives.

 

Méthode : Soixante-huit enfants âgés de 8 à 12 ans ont été recrutés à la Clinique externe de pédopsychiatrie du CISSS de Chaudière-Appalaches. Quarante et un enfants présentaient la cooccurrence TDAH et TA et 27 avaient seulement un TA. Les questionnaires CBCL, BRIEF et CONNERS ont été remplis les parents et les Inventaires de Beck par l’enfant.

 

Résultats : Une différence significative est observée entre les groupes au CBCL sur le plan des plaintes somatiques (t=-2,256, p=0,030), des problèmes d’attention (t=2,421, p=0,020) et des problèmes de conduites (t=2,053, p=0,048). Au Conners, une différence significative est présente sur le plan de l’inattention (t=4,489, p=0,000), des problèmes d’apprentissage (t=4,116, p=0,000), des fonctions exécutives (t=3,329, p=0,002), de l’inattention (t=3.309, p=0.002) et de l’indice d’impulsivité (t=2.288, p=0.029). Aux Inventaires de Beck, une différence significative est retrouvée sur le plan de l’anxiété (t=-2,122, p=0,040). Au BRIEF une différence significative est retrouvée sur le plan de la mémoire de travail (t=3,625, p=0,001), la capacité d’organisation (t=2,224, p=0,031), la métacognition (t=2,595, p=0,014) et les capacités exécutives (t=2,178, p=0,037).

 

Conclusion : À la lumière des résultats, la présence d’un TDAH chez des enfants ayant une cooccurrence TDAH et TA exacerbe les difficultés associées au TDAH. Par contre, les enfants ayant seulement un TA rapportent plus d’anxiété et de plaintes somatiques.

PROGNOSTIC ASSESSMENT AND LEVEL-OF-CARE DECISIONS IN CRITICALLY ILL ADULT PATIENTS WITH SEVERE TRAUMATIC BRAIN INJURY: A MULTICENTER PROSPECTIVE COHORT STUDY PROTOCOL


Carole-Anne Lavoie-Bérard1,2, François Lauzier1,2,3, Caroline Léger1, Alexis F Turgeon1,3
1CHU de Québec–Université Laval Research Center, Population Health and Optimal Health Practices Research Unit (Traumatology-Emergency-Critical Care Medicine), Université Laval, Québec, QC, Canada 2Department of Medicine, Université Laval, Québec, QC, Canada 3Department of Anesthesiology and Critical Care Medicine, Division of Critical Care Medicine, Université Laval, Québec, QC, Canada

Background: Severe traumatic brain injury (TBI) is a leading cause of trauma deaths, with mortality rates up to 50%. Most deaths in this population are associated with the decision to withdraw life-sustaining therapies. However, prognostic evaluation and level-of-care decisions are not well understood. We propose to conduct a prospective cohort study to better understand the prognostic assessment and level-of-care decisions in a cohort of critically ill adult patients with severe TBI.

Methods: This is a sub-study of a multicenter prospective cohort study (TBI-Prognosis – CIHR funded) of 320 severe TBI patients from 17 trauma centers across Canada, recruited between April 2013 and February 2016. The main objective is to determine the incidence of withdrawal of life-sustaining therapies and its variability across centers. Secondary objectives include a description of the prognosis assessment (i.e. timing of first mention, medical services involved, level of agreement between specialities), a description of level-of-care decisions (patient characteristics, family discussions, timing, reasons motivating the decision) and the determination of the incidence of brain death and organ donation. We will compare groups of patients with and without withdrawal of life-sustaining therapies using appropriate statistical tests. We will evaluate the effect of centers on withdrawal decisions using a hierarchical regression model to account for clustering within centers. We will adjust ORs for baseline patient-level covariates known to be associated with outcomes in severe TBI. Descriptive analyses will be used with 95%CI.

Expected Results: The results of our prospective cohort study will serve as a knowledge base, helping to clarify the determinants of prognostication, of the decision-making process and of level-of-care determination in critically ill patients with severe TBI and will inform future decision aids to facilitate patient-centered discussions and shared decision-making.

Promoting neurovascular repair after ischemic stroke by targeting pericytes


Revathy Guruswamy1, Maxime Bernard 1, Ayman ElAli 1
1Department of Psychiatry and Neuroscience, Faculty of Medicine, Laval University Neuroscience Axis, CHU de Québec Research Center (CHUL), QC, Canada

Ischemic stroke constitute a major cause of death and disability of the adults worldwide. Unfortunately, there is no efficient therapy so far. Ischemic stroke triggers endogenous neurovascular restorative responses within the ischemic tissue as an attempt from the brain to recover. Angiogenesis is one of such compensatory mechanisms, which involves close interactions between brain endothelial cells and pericytes. Pericytes play major roles in regulating the cerebral blood flow, angiogenesis, microvasculature stability, and blood-brain barrier. After Ischemic stroke, pericytes detaches from brain endothelial cells, leading to neurovascular impairment. Therefore, strategies aiming to promote vascular stability by improving pericytic density on the microvasculature have been proposed to constitute a promising therapeutic approach. AIM: We aimed in this study to evaluate the therapeutic potential of VEGF isoform-B (VEGF-B) on microvasculature stability in Ischemic region. METHODS: We injected intranasally VEGF-B in-vivo in C57BLj6 mice and analyzed the immunohistological profile of pericytes and endothelial cells and dissected VEGF-B signaling mechanism in pericytes (in-vitro). RESULTS: VEGF-B, promoted the formation of stable microvasculature within the ischemic tissue by specifically enhancing the survival of pericytes and their interaction with brain endothelial cells. We found that the effects of VEGF-B are mediated via its specific receptor VEGFR-1 that is predominately expressed in brain pericytes. Our study unraveled an unknown role of VEGF-B/VEGFR-1 signaling in regulating the function of pericytes. CONCLUSION: Our findings suggest that strategies aiming to stimulate the endothelial cell-pericyte crosstalk constitute a promising therapeutic approach to promote neurovascular repair upon ischemic stroke.

Properties of connections established by local and extrinsic excitatory projections on the hippocampal CA1 interneuron-specific interneurons and their recruitment in network oscillations


Xiao Luo 1,2, Alexandre Guet McCreight 3,4, Vincent Villette 1, Ruggiero Francavilla1,2, Frances K Skinner 3,4,5, Lisa Topolnik 1,2
1CHU de Quebec, Univ. Laval, Quebec, QC, Canada 2Dept. of Biochemistry, Microbiology and Bioinformatics, Laval Univ., Quebec City, QC, Canada 3Krembil Res. Inst., Toronto, ON, Canada 4Dept. of Physiol 5Dept. of Med. (Neurology), Univ. of Toronto, Toronto, ON, Canada

The information processing in cortical circuits requires a delicate balance between excitation and inhibition. Impaired inhibition may lead to such diseases as epilepsy and schizophrenia. In addition to the innervate inhibitor that innervate primary cells, there are interneuron specific (IS) interneurons that coordinate the network level of inhibition. However, the synaptic properties of local and extrinsic excitatory projections converging on type 3 vasoactive intestinal peptide (VIP) / calretinin coexpressing (IS3) cells and the mechanisms of their recruitment during network activity remain unknown. Using whole-cell patch-clamp recordings in combination with electrical stimulation, we show that IS3s received the temporoammonic (TA) and Schaffer collateral (SC) inputs, with input-specific properties of excitatory postsynaptic currents (EPSCs). Using two-photon glutamate uncaging, we demonstrate that similar numbers of synapses are required to induce action potentials at SC vs. TA synapses. Further, optogenetic activation of projections from the MR, serotoninergic modulation center, evoked small EPSCs in some IS3 cells and large EPSCs in other VIP cells. The MR-VIP EPSCs were mediated by ionotropic glutamate and 5-HT3 serotonin receptors. Computer simulation implementing TA, SC and local inhibitory inputs predicted the recruitment of IS3 cells during rising phase or peak oscillation as well as during ripples. However, in vivo two-photon imaging in awake mice showed variable recruitment of IS3 cells during oscillations and their silence during ripples. These data indicate that, while the balance between excitatory and inhibitory conductors predicts the in vivo activity of IS3 interneurons, additional factors, such as subcortical modulation, may determine their behavioral state-dependent recruitment for coordination of hippocampal CA1 inhibition, induction of synaptic plasticity. gating of cortico-hippocampal information.

Protective effects of Withania somnifera extract in mouse models of amyotrophic lateral sclerosis


Kallol Dutta1, Priyanka Patel1, Jean-Pierre Julien1
1CERVO Brain Research Centre, Quebec City G1J 2G3, Canada

Amyotrophic lateral sclerosis (ALS) is an adult-onset, debilitating neurodegenerative disorder that is fatal and currently has no effective treatment and no cure. ALS is characterized by motor neuron death followed by degeneration of the voluntary muscles. In the current study we utilized 2 different mouse models (TDP43A315T and SOD1G93A) of ALS to test the efficacy of Withania somnifera (WS) root extract in alleviation of the disease outcomes. WS root powder (5 mg/200 µL sterile buffered saline every alternate day) was administered to TDP43A315T (n=30) and SOD1G93A (n=22) mice by gavages.  Animals in the control groups (n=26 for TDP43A315T; n=22 for SOD1G93A) received equal volumes of buffered saline only. In TDP43A315T mice, WS treatment resulted in relocation of mis-localized cytoplasmic TDP43 into nucleus in spinal cord motor neurons along with significant reduction in its aggregated from. This resulted in improved motor performance as evaluated by the animal’s performance on an accelerating rotarod and reduced denervation at neuromuscular junctions. These effects maybe, in part, due to reduced inflammation as marked by abrogated glial activation and reduced NFκB activation in microglia (both in vivo and in vitro), that in turn could explain inhibition of TDP43 deregulation. In the SOD1G93A model, moderate increase of median life span (7.5 days) was observed in treated animals compared to controls. The motor performance of the treated mice was also significantly better than controls at early stages of treatment that corresponded with inhibition of protein mis-folding and reduced glial activation in the spinal cord. The results show that in either of the models, WS had anti-inflammatory effects that helped in alleviation of disease pathology. Based on these data we conclude that WS root extract could be a promising candidate for potential therapeutic intervention in ALS.

Protocole de recherche : validation d’un questionnaire pour mesurer la motivation parentale dans le traitement des adolescents avec anorexie


Anne Trépanier1,2, Chantal Mérette3, Nathalie Gingras1,2
1Université Laval 2Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale 3Centre de recherche CERVO

Introduction

Les évidences actuelles pour le traitement des adolescents avec anorexie mentale tendent à démontrer que les parents doivent s’impliquer pour promouvoir la guérison et prévenir la rechute. Il apparait en clinique que les interventions auprès des parents devraient être adaptées à leur niveau de motivation à changer leurs comportements. Toutefois, il n’existe pas dans la littérature d’outil adapté et validé permettant d’évaluer cet aspect.

 

Objectifs

Les objectifs principaux de l’étude sont d’évaluer et de valider un questionnaire développé pour mesurer le niveau de motivation au changement des parents dans le traitement de l’anorexie. 

 

Méthodologie

Cette étude se déroulera à Québec auprès d’au moins 22 parents de patients adolescents âgés de 11 à 19 ans ayant reçu un diagnostic d’anorexie. Les participants seront recrutés au Centre de Pédopsychiatrie du CIUSSS de la Capitale-Nationale. Le questionnaire cible les changements demandés aux parents dans le traitement de l’anorexie. Le questionnaire sera complété par les parents à deux reprises à une semaine d’intervalle. Le médecin traitant aura aussi à identifier sa perception de la motivation des parents. Comme analyses, la validité de contenu a notamment été évaluée par un comité d’experts. La validité de construit, la validité factorielle, la cohérence interne et la stabilité dans le temps du questionnaire seront aussi évaluées.

 

Résultats et bénéfices attendus

Le développement de ce questionnaire répond à un besoin d’outil d’évaluation de la motivation des parents à s’impliquer dans le traitement des adolescents avec anorexie. L’étude permettra d’ajuster le questionnaire afin d’en améliorer les propriétés psychométriques et d’en maximiser l’acceptabilité par les parents. Par la suite, le questionnaire pourra être utilisé pour étudier la motivation des parents dans le traitement de l’anorexie et pour identifier les comportements nécessitant d’être travaillés davantage en thérapie.

Protocole de validation d'une orthèse contraignant l'angle de progression du pied durant une tâche dynamique


Thomas Legrand2,3, Vincent Richard2,3, Alexandre Campeau-Lecours3,4, Katia Turcot2,3
11Faculté de Médecine, Département de Kinésiologie, Université Laval, Québec, Canada. 2Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale (CIRRIS), Québec, Canada. 3Faculté de Sciences et génie, Département de génie mécanique, Un 2Faculté de Médecine, Département de Kinésiologie, Université Laval, Québec, Canada 3Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale (CIRRIS) 4Faculté de Sciences et génie, Département de génie mécanique, Université Laval, Québec, Canada

Les atteintes du système musculo-squelettique sont les causes les plus communes de douleurs chroniques et de déficiences physiques. Plusieurs études ont mis de l’avant l’influence des stratégies compensatoires (ex. angle de progression du pied) sur les forces de contact articulaires. Toutefois, à notre connaissance, aucune étude n’a imposé une stratégie compensatoire de manière précise pour en étudier l’impact sur les forces de contact articulaires du membre inférieur. Une telle connaissance permettrait d’améliorer les modèles musculo-squelettiques existants.

C’est pourquoi, dans le but d’imposer un angle de progression du pied de différentes amplitudes, une stratégie compensatoire régulièrement adoptée par les personnes souffrant d’arthrose du genou du compartiment médial, une orthèse de cheville sera développée. Cette orthèse devra contraindre uniquement la rotation externe, laissant libre la flexion et l’éversion du pied durant les activités dynamiques. L’angle de progression du pied pourra être fixé en début d’activité ou laissé libre pour étudier l’impact de l’orthèse sur la démarche normale du participant. Un modèle 3D de l’orthèse développée avec un logiciel de CAO permettra de tester la faisabilité mécanique. Les pièces uniques à l’orthèse seront réalisées par une imprimante 3D. Une fois réalisée, l’orthèse sera validée sur une cohorte de 10 participants durant une tâche de marche et de montée/descente d’escaliers. L’orthèse devrait nous permettre d’observer un angle de progression constant et pratiquement égale à l’angle pré-sélectionné pour la tâche chez tous les participants.

Les données recueillies grâce à cette orthèse serviront à améliorer un modèle musculo-squelettique permettant une meilleure compréhension du mouvement humain pathologique.

Quand la perte de poids se mêle de douleur


Raphaël Péladeau1, Bruno Gagnon2, Fabienne Jolicoeur3
1Université Laval 2Université Laval 3Université Laval

Le cancer du pancréas, le second cancer digestif en importance, touche environ 0,5% de la population souvent associé à une douleur abdominale sévère de l’épigastre et à la cachexie.

 

Certaines tumeurs utilisent préférentiellement la glutamine pour leur métabolisme conduisant à un catabolisme musculaire d’où l’apparition de cachexie. De plus, ces tumeurs, pour leur rapport énergétique, métabolisant la glutamine en glutamate qui diffuse dans le milieu péritumoral. Comme la tumeur pancréatique est à proximité du plexus coeliaque et que le glutamate est un neurotransmetteur de la douleur, notre hypothèse est que les patients avec une douleur plus sévère présenteront un pourcentage de perte de poids supérieur.

 

La population est composée de 36 patients avec cancer pancréatique ayant participé à une étude sur la cachexie. Avant toute intervention thérapeutique, un questionnaire portant sur la perte de poids et la douleur (ESAS) a été administré. Les patients ont été séparés en deux groupes (ESAS ≤ 3 et ESAS ≥ 4, 10 étant la pire douleur). Pour chacune des variables, un test T de Student a été réalisé.

 

            Pour le groupe avec un ESAS ≤ 3, ils ont subi une perte pondérale moyenne de 10,12% (SD :7,70%).  Pour le groupe avec un ESAS ≥ 4,  ils ont subi une perte de poids moyenne de 15,52% (SD : 7,83%), La différence entre les deux groupes est statistiquement significative (p=0,045)

 

Ainsi, la douleur semble associée à la perte de poids et cela peut être expliqué par une augmentation de la consommation de la glutamine par la tumeur, cependant une diminution de l’apport nutritionnel dû à la douleur ne peut pas être exclus.

Recflectionin action, how healthcare professionals' training can help?


Ndeye Thiab Diouf1, France Légaré2, Maman Joyce Dogba3
1Université Laval 2Chaire de recherche du Canada en décision partagée et transfert des connaissances 3Vice décanat de la pédagogie et de la formation professionnelle continue, Université Laval

Background: There is an interest in Canada and internationally to deliver health care centred on benefits to patients and on their values. Shared decision making (SDM) refers to a process whereby health professionals involve patients and their loves one in healthcare decisions. While a large range of strategies has been developed to enhance the implementation of SDM, training of healthcare professionals stands out as the most promising. But there is no evidence yet that SDM training meets the needs and expectations of beneficiaries. This study aims to document the training needs of homecare team members in nine healthcare centres in the province of Quebec and to propose a curriculum adapted to their context.
Method: We will perform a mixed-methods study with triangulation. First, we will perform a knowledge synthesis on the topic using a systematic review. Second, a quantitative survey based on a questionnaire will be administered to homecare team members. Finally, a qualitative survey consisting of interviews with homecare managers will enrich information already collected.
Analysis: First, we will perform a narrative synthesis of findings in the literature by a briefly summarize of the findings and a description of the factors that have a bearing on the effectiveness of healthcare professional training as identified in the selected articles and classify them into categories in reference to our framework. Secondly, a descriptive analysis will be performed to identify the training needs of homecare team members. Finally, qualitative findings will be analysed with NVivo and classified into themes according to our grid.
Expected results: A knowledge synthesis on healthcare professional training in SDM; a grid describing the needs of homecare teams regarding SDM training in the province of Quebec; a list of factors to consider when training homecare teams in SDM; a curriculum for training homecare teams in SDM in the province of Quebec.

Reconnaissance de l'activité physique humaine en temps réel sur système embarqué avec prédiction à faible latence à l'aide de données IMU brutes


Quentin MASCRET1,2, Mathieu Bielmann1,3,4, Cheikh Latyr Fall1,2, Laurent Bouyer1,3,4, Benoit Gosselin1,2
1Université Laval 2Département dé génie électrique et informatique 3Département de réadaptation 4Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale

La transformation actuelle du Nord causée par le réchauffement climatique entraîne un développement et une diversification rapides de l'activité humaine. Avec ces changements rapides se produisant dans environnements difficiles et moins connus, la sécurité et la santé des populations nordiques isolées sont une préoccupation majeure. Dans le Nord, les services de santé sont limités. Prévenir les chutes ou les comportements anormaux est donc crucial. Surveiller les signes vitaux et la posture pendant les activités de vie quotidienne (ADL) avec des technologies portables serait un moyen efficace d'identifier les «comportements moteurs à risque». Pour répondre à cette problématique, un ensemble de 3 capteurs sans fil embarquant traitement et détection de données IMU et sEMG, une station de base connectée à une Raspberry Pi 3 et une tablette est utilisé. Les capteurs sans fil émettent continuellement des données IMU à la station de base (réception). La Raspberry Pi 3 acquisitionne les données, les traite (fusion de donnée) et prédict le mouvement associée à la séquence entrante (toutes les 450ms). La prédiction est réalisée à l'aide d'un Support Vector Machine à noyau Gaussien (RBF-SVM). Ce dernier est entrainé avec les données brutes provenant des capteurs et augmenté en utilisant une normalisation sphérique pour atteindre une précision de 97,35% sur 8 mouvements du corps. Le classificateur est ensuite utilisé en temps réel pour une prédiction de mouvement à faible latence (<100ms). Un retour du traitement, de la prédiction et des états système est retourné à la tablette de l'utilisateur. Ce retour permettra de signaler à l'utilisateur des comportements à risque et les prévenir (signal sonore). Le développement futur de ce système prendra aussi en compte la fatigue musculaire pour prévenir de ces situations et améliorer la détection.

Réduction de la pollution piscicole : Développement de pièges à phosphore encapsulés dans la moulée pour poisson (P-trap).


Waly N. NDIAYE1, -Hélène DESCHAMPS11, Yves COMEAU2, Marie-Pierre LETOURNEAU-MONTMINY1, Yolaine LEBEUF1, Grant W. VANDENBERG1
11Département des Sciences Animales/Faculté des Sciences de l‘Agriculture et de l‘Alimentation/ Université Laval 2Département des génies civil, géologique et des mines /École Polytechnique de Montréal

Ce projet de recherche vise à démontrer l’efficacité de l’ajout d’un ingrédient actif (Alun ou FeSO4) encapsulé dans la moulée pour poissons afin d’insolubiliser le phosphore avant son évacuation par l’animal, en le retenant dans les fèces. Cette stabilisation du phosphore contenu dans les fèces de poissons permettra de réduire son rejet dans les effluents piscicoles. Ces rejets causent le vieillissement accéléré des plans d’eau récepteurs.

 

Les résultats montrent l’efficacité de cette technique sur la stabilisation du phosphore dans les fèces.  En effet, au bout de 7 jours dans l’eau, les fèces des poissons alimentés avec une moulée incorporant de l’alun ou du sulfate de fer encapsulés (20 g/kg) relarguent respectivement 53,8 % et 38 % moins de phosphore que les fèces normales. De plus, la présence de ces ingrédients actifs n’altère pas les performances zootechniques des poissons en élevage. La méthode d’encapsulation (ingrédients actifs : matrice jeffo = 30 : 70 %, enrobage par la méthode spay-chilling) utilisée ne semble pas induire une carence en phosphore chez la truite.

 

Un essai complémentaire a permis de mettre en évidence une corrélation (R2=0,82) négative entre le niveau d’élément actif inclus dans l’aliment et la quantité de phosphore relargué par les fèces. En effet, les fèces provenant des aliments incorporant 0, 10, 20 et 50 g/kg de pièges à base d’alun relarguent dans l’eau respectivement 69; 58; 43, et 34% du phosphore fécal au bout de 14 jours. Avec ces niveaux d’inclusion aucune baisse de la performance de croissance ou de minéralisation des poissons n’a été mis en évidence.

 

Ces résultats confirment l’efficacité de la technique proposée pour stabiliser le phosphore rejeté dans les eaux d’élevages de truites. Des investigations sont en cours pour valider l’efficacité d’autres éléments actifs (zéolithe, carbonate de calcium, l’hydroxyde de calcium) encapsulés pour l’insolubilisation du phosphore dans les rejets piscicoles.

Regional distribution, density, and morphology of the peripheral myeloid cells invading the murine brain during normal postnatal development


Micael Carrier1,2, Julie C. Savage1,2, Frederic Geissmann3, Marie-Ève Tremblay1,2
1Université Laval 2Axe neurosciences, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval 3Immunology Program and Ludwig Center at Memorial Sloan Kettering Cancer Center, Memorial Sloan Kettering Cancer Center, New York

Microglia are the resident immune cells of the brain that exclusively derive from the embryonic yolk sac. During trauma or disease, bone marrow-derived cells (BMDC) can also invade the brain, infiltrating through the blood-brain barrier (BBB), to accomplish neuroinflammatory roles. We have described at the ultrastructural level a new phenotype of brain myeloid cells that is highly prevalent upon chronic stress, aging, and neurodegenerative disease. Recently, we also found these cells to be abundant during normal development. These ‘dark microglia’ are tightly associated with blood vessels. They also interact extensively with synapses, suggesting their possible implication in the remodeling of neuronal circuits. To study this phenotype in the context of normal development and determine their origin from the bone marrow or embryonic yolk sac, this study was conducted using Flt3creRFPlox mouse model in which BMDC are selectively labelled, without radiation or chemotherapy that can affect the BBB permeability. The animals were sacrificed under steady-state conditions at different postnatal ages from birth until adulthood. Serial sections providing a non-biased representation of the brain were then immunostained for the microglia/macrophage marker IBA1 and imaged with a slide scanner to analyze the regional distribution, density, and morphology of the FLT3/IBA1-positive cells across development. 3D electron microscopy with immunostaining (array tomography technology) experiments are now underway to determine the origin of dark microglia.

Régulation épigénétique de PLPP3 dans le rétrécissement valvulaire aortique calcifié


Ghada Mkannez1, Valérie Gagné-Ouellet2, Mohamed J. Nsaibia1, Marie-Chloé Boulanger1, Deborah Argaud1, Mickael Rosa1, Fayez Hadji1, Nathalie Gaudreault1, Gabrielle Rhéaume1, Luigi Bouchard2, Yohan Bossé1, Patrick Mathieu1
1Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec 2Université de Sherbrooke

Le rétrécissement aortique calcifié (RAC) est caractérisé par une transition ostéogénique des cellules interstitielles de la valve aortique (VICs). L'acide  LysoPA est un médiateur lipidique avec une activité ostéogénique puissante et est produit dans la valve aortique au cours du cette pathologie. Les LysoPAs sont dégradés par la protéine phospholipide phosphatase 3 (PLPP3). Nous avons émis l'hypothèse qu'un dérèglement de PLPP3 pourrait participer à la reprogrammation ostéogénique des VICs.

Méthodes: L'expression de PLPP3 et son activité enzymatique ont été examinées dans des VAs humaines saines vs calcifiées. Des analyses épigénétiques de PLPP3 ont été faites dans les VAs calcifiées et dans les VAs contrôles afin de déterminer sa régulation dans la reprogrammation ostéogénique des VICs.  

Résultsts : L'ARNm et l'activité enzymatique de PLPP3 sont diminués dans les VAs calcifiées versus VAs contrôles. Une réduction de l’expression de PLPP3 dans des VICs entraîne une exacerbation de la transition ostéogénique par une augmentation de l’expression des gènes RUNX2, BGLAP et BMP2 en réponse à une stimulation avec le LysoPA. Le profilage multidimensionnel a montré que la méthylation d'ADN intronique (intron 1 de PLPP3) était inversement associée à l'expression de PLPP3. Le pyroséquençage de 67 VAs a confirmé que la méthylation intronique d'un site CpG dans l’intron 1 était augmentée dans les VAs calcifiées versus VAs contrôles. Ce site intronique est très conservé et montre une marque d’histone (H3K4me1) caractéristique des amplificateurs. Dans les cellules isolées, par la technique du «genome editing» avec le système CRISPR-Cas9 contenant une Cas9 non fonctionnelle fusionnée avec l'ADN méthyltransférase (dCas9-DNMT) pour augmenter le niveau de 5meC dans le site intronique, a montré que cette méthylation réduisait l'expression de PLPP3.

Conclusions: La méthylation de l'ADN d'un amplificateur régule à la baisse l'expression de PLPP3 et favorise la minéralisation de la VA.

Relationship between functional capacity, dynamic and static muscle function assessments in people with Chronic Obstructive Pulmonary Disease (COPD).


Sarah Géphine1,3, Erik Frykholm2, Kim-Ly Bui1, André Nyberg2, François Maltais1, Didier Saey1
1Centre de Recherche, Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Université Laval - Ville de Québec (Canada) 2Department of Community Medicine and Rehabilitation, Physiotherapy, Umea University, SE-90187 - Umea (Sweden) 32Université de Lille, EA 7369, Unité de Recherche Pluridisciplinaire Sport Santé Société – Lille (France)

Introduction: In addition to impaired lung function, patients with COPD often exhibit limb muscle dysfunction and impaired functional status, negatively impacting quality of life. However, the relationship between these two components of the disease remains to be established. The objective of this study was to examine possible existing relationships between quadriceps muscle function and functional capacity in patients with COPD.

 

Methods: Forty patients with COPD (age: 69 ± 7 years, FEV1: 57 ± 17 % predicted) were evaluated. Quadriceps strength was measured during isometric and isokinetic knee extensions while quadriceps endurance was evaluated using isometric, isokinetic, and isotonic knee extension protocols. Strength was expressed in Nm, while total work, number of repetitions, and contraction time were used to quantify muscle endurance. Functional capacity was assessed during a battery of test including the 6 minute walking test (6MWT), the ADL Glittre test, the 1 minute Sit to Stand (1STS) and the Short Physical Performance Battery test (SPPB). Univariate correlation analyses between indices of muscle strength and endurance and functional tests were performed.

 

Results: Dynamic assesments of muscle function (isokinetic and isotonic) demonstrated a weak to moderate correlation with functional capacities (p < 0,05), while static evaluations (isometric) had no correlation with any functional capacity test.

 

Conclusion: Several indices of muscle strength and endurance moderately correlated with functional capacities in patients with COPD, with stronger correlations noted for the dynamic contraction protocols (isokinetic and isotonic), Further studies are needed to evaluate the impact of improving dynamic muscle capacity on functional status in patients with COPD.

 

Revue du taux de mortalité à 6 mois des patients admis en contexte de traumatisme cranio-cervical léger à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus


Jean-Martin Champagne1, Dr. Marcel Émond1, Dr. Jean-Luc Gariépy1, Émile Fortier1, Véronique Paquet1
1Université Laval

Revue du taux de la mortalité à 6 mois des patients admis en contexte de traumatisme cranio-cervical (TCC) léger à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus (HEJ).

 

Le TCC est l'une des raisons d'admission et de consultation les plus fréquentes à l'HEJ qui peut mener à un taux de mortalité entre 0% et 61%, selon la gravité des répercussions cérébrales. Dans l'optique de l'amélioration continue des soins de santé, il est nécessaire d'évaluer si la prise en charge de cette condition quotidienne est adéquate, voire optimale. Ainsi, cette revue de la qualité de l'acte médicale propose de revoir le taux de mortalité à 6 mois des patients admis en contexte de TCC légers à l'HEJ, afin d'évaluer éventuellement la nécessite de modifier leur prise en charge.

 

Nous avons donc recenser 108 patients entre décembre 2010 et juin 2016 qui ont eu un diagnostic de TCC léger et chez qui la tomodensitométrie cérébrale au diagnostic décrivait au moins une complication hémorragique ou traumatique. Par la suite, nous avons utilisé les critères de Rotterdam à la tomodensitométrie pour classer les patients en six groupes selon la gravité de leur séquelles intra-cérébrales. Par la suite, nous avons calculer le taux de mortalité de chacun des groupes afin de le comparer au valeurs de référence. 

 

Ainsi, nous avons pu constater les taux de mortalité suivants (patients morts/total, référence): Rotterdam 0 = 4,26% (2/47, 0%), Rotterdam 1 = 0 % (0/46, 0%) et Rotterdam 2 = 27,27% (3 / 11, 7%). Nous n'avons pas pour le moment encore assez de patients avec un score de Rotterdam 3 et plus pour être statistiquement significatif.

 

Bref, nous pouvons constater que pour les patients avec un score de Rotterdam bas (entre 0 et 3), soit la grande majorité des patients, le taux de mortalité est soit égal ou supérieur aux valeurs de référence. Une étude supplémentaire des causes de décès ainsi que l'évaluation de leur prise en charge est nécessaire afin d'optimiser les soins de santé à cette population.

Role de FcγRIIa dans la pathogenèse du lupus érythémateux disséminé


Imène Melki1, Nathalie Cloutier1, Nicolas Tessandier1, Isabelle Allaeys1, Natacha Patey2, Tania Lévesque1, Emmanuelle Rollet-Labelle1, Paul.R Fortin1, Eric Boilard1
1Université Laval 2CRCHUM

INTRODUCTION : Le lupus érythémateux disséminé (LED) est une maladie auto-immune menant à la destruction irréversible des organes par les complexes immuns (CIs). En particulier, FcγRIIa est le récepteur humain aux CIs le plus abondant en circulation. Malgré sa forte abondance et son association à une susceptibilité au LED chez l’humain, le rôle de FcγRIIa dans le LED in vivo reste inconnu étant donné son absence chez la souris. Notre hypothèse est que le FcγRIIa est impliqué dans la pathogenèse du LED. Notre objectif est de développer un modèle murin de LED exprimant le FcγRIIa et déterminer son rôle dans la maladie. MATERIEL ET METHODES : En se basant sur le modèle NZBxWF1 de LED spontané,  des souris transgéniques (NZBxW(F1).FcγRIIaTGN), exprimant FcγRIIa humain et de fond NZBxWF1 ont été générées. La survie, la protéinurie et les dommages rénaux ont été évalués. Les niveaux d’IFNα et d’auto-anticorps circulants, les dépôts de CIs et infiltrat immunitaire au niveau des reins ont été déterminés. RESULTATS : Une diminution importante de la survie (2 mois) est observée chez les souris NZBxW(F1).FcγRIIaTGN. Ce phénotype s’accompagne  d’une protéinurie sévère et de dommages rénaux précoces. Nos résultats montrent que la présence de FcγRIIa n’affecte pas les niveaux d’auto-anticorps circulants. De plus, aucune différence dans les dépôt de CIs dans les reins n’a été détectée entre les souris lupiques exprimant ou pas FcγRIIa. Cependant, les souris NZBxW(F1).FcγRIIaTGN possèdent des niveaux élevés d’IFNα. En parallèle, une activation plaquettaire et un infiltrat leucocytaire dans les reins ont été détectés, suggérant ainsi un rôle de FcγRIIa dans l’activation des médiateurs cellulaires de l’inflammation dans le LED. CONCLUSION : Notre nouveau modèle murin montre que FcγRIIa accélère le développement du LED. Il constitue une nouvelle piste pour compréhension de la pathogenèse du LED et un outil plus adapté pour les essais thérapeutiques.

Rôle de la traduction locale dans l’adhésion et l’invasion cellulaire


Jonathan Bergeman1, Alexia Caillier1,2, François Houle3, Laurence M.Gagné4, Marc-Etienne Huot5
1Université Laval 2Université Laval 3Centre de recherche du CHU de Québec - Université Laval 4Université Laval 5Université Laval

Les cellules épithéliales cancéreuses ont la capacité de quitter la tumeur primaire après avoir subi la transition épithéliale mésenchymateuse (EMT). Ces cellules circulantes peuvent alors adhérer aux parois des vaisseaux sanguins pour envahir les tissus distants et former des métastases. Plusieurs travaux ont montré un lien de causalité entre les protéines liant l’ARN (RBPs) et la progression tumorale. Nous proposons que les RBPs contrôlent l’adhésion et la transition vers l’étalement cellulaire au travers d'une structure d'adhésion précoce nommée SICs (Spreading Initiation Centers).

 

Par immunofluorescence, nous montrons que les SICs sont un lieu de recrutement de plusieurs RBPs, et que ce recrutement est dépendant de leur domaine de liaison à l'ARN. Les RBPs sont connus pour participer activement au transport et au contrôle traductionnel des ARNm et nous avons découvert que les ARnm étaient enrichis dans les SICs. Par l'utilisation d'une méthode basée sur la puromycine, un inhibiteur de la traduction, nous avons pu montrer que 70% de la traduction est situé au niveau des SICs lors de l'adhésion cellulaire. Par le développement de cette technique, nous avons identifié les protéines synthétisées dans cette structure et par RNA FISH nous avons confirmé que les ARNm correspondant y étaient bien enrichis. Enfin, l'inhibition de la traduction de ces ARNm localisés affecte la capacité d'adhésion et d'invasion des cellules mésenchymateuses et des cellules cancéreuses hautement métastatiques qui ont subi l’EMT.

 

En conclusion, le contrôle traductionnel par les RBPs ouvre la voix à une approche thérapeutique permettant d'inhiber l'adhésion et l'invasion des cellules métastatiques.

Rôle de l’autotaxin associée aux microparticules dans la progression des dommages vasculaires chez des patients atteints par l’arthrite rhumatoïde et par le lupus érythémateux disséminé


Stephan Hasse1,2, Chenqi Zhao1, Anne-Claire Duchez3, Paul Fortin1, Eric Boilard1,2, Sylvain Bourgoin1,2
1Centre de recherche du CHU de Québec 2Université Laval 3University of Ottawa

Contexte et objectifs : Les patients atteints de maladies rhumatismales auto-immunes systémiques (MRAS) développent plus fréquemment des maladies cardiovasculaires comme l’athérosclérose. L’acide lysophosphatidique (LPA) et les microparticules (MPs) sont tous deux des facteurs inflammatoires impliqués dans la progression de l’arthrite rhumatoïde (AR) et de l‘athérosclérose. Nous avons identifié une population de MPs positive pour l’autotaxin (ATX), une phospholipase circulante qui produit le LPA, dans le plasma de patients atteints par l’AR et par le lupus érythémateux disséminé (LED). Nous postulons que l’ATX associées aux MPs contribuent à la production du LPA et aux dommages vasculaires accélérés associée à l’AR et au LED.

Matériel et méthodes: Les diverses microvésicules plasmatiques ont été caractérisées par cytométrie en flux à haute sensibilité dans une cohorte de patients avec AR précoce et une de patients LED. Les niveaux plasmatiques des phospholipases possiblement impliquées dans la synthèse du LPA ont été évalués par ELISA. Trente donneurs sains ont été utilisés comme contrôle.

Résultats : Les quantités de MPs issues de plaquettes et de globules rouges sont augmentées chez les patients AR et LED. De plus, les proportions de MPs de plaquettes et de globules rouges associées à l’ATX sont plus élevées dans ces deux pathologies par rapport aux contrôles.

Conclusion : La concentration plasmatique des diverses phospholipases et microvésicules ATX positives est compatible avec un rôle du LPA dans la progression des dommages vasculaires accélérés observés chez les patients AR et LED. Ces données seront analysées conjointement avec les niveaux de LPA plasmatique et l’évolution des dommages vasculaires dans nos cohortes de patients AR et LED.

Rôle des cils primaires de l’épididyme dans le contrôle de la maturation spermatique


Laura Girardet 1, Agathe Bernet1, Christian Roy1, Clémence Belleannée1
1Centre de Recherche du CHU de Québec, Faculté de médecine de l’université Laval.

Introduction : L’épididyme est un organe du système reproducteur mâle en charge de l’acquisition de la motilité et du pouvoir fécondant des spermatozoïdes. Nous avons récemment mis en évidence l'existence de cils primaires (CP) associés aux cellules épithéliales de l’épididyme. Ces organelles sont des antennes de signalisation de la voie Hedgehog (Hh) présentes en un seul exemplaire à la surface des cellules et impliquées dans le développement et l'homéostasie de nombreux organes. Bien que le dysfonctionnement des CP soit associé à des défauts épididymaires et à une prévalence accrue de l'infertilité masculine, leur contribution dans le contrôle de la maturation spermatique n'est pas connue.

Objectif : Notre objectif est de déterminer le rôle des CP, entre autres en tant que médiateur de la voie Hh, dans le contrôle de la maturation spermatique.

Méthodes : Des approches pharmacologiques ont été réalisées sur des cellules épithéliales immortalisées de l’épididyme (DC2). Des études fonctionnelles complémentaires seront réalisées in vivo à partir d'un modèle de souris invalidée génétiquement pour le composant ciliaire Arl13b (Krt5-Cre; Arl13bfl/fl, cKO).

Résultats : Nous avons défini le patron d'expression des agonistes Hh (Ihh, Shh, Dhh) dans l'épididyme. Le traitement des cellules DC2 en présence de Ihh et Shh entraîne une augmentation significative de ses médiateurs Gli1 et Ptch1 (ANOVA, p<0.05) en comparaison à la condition contrôle. Cette induction n'est pas observée en présence de Cyclopamine (antagoniste de la voie Hh) ou de Ciliobrevin D (Inhibiteur des CP), suggérant un rôle des CP de l'épididyme en tant que médiateur de la voie Hh dans cet organe. L'analyse phénotypique des souris cKO est en cours.

Conclusion et perspectives : Nos recherches permettront d'évaluer le rôle des CP dans le contrôle de la fertilité masculine. Ceci ouvre de nouvelles perspectives pour le diagnostic de l'infertilité masculine, une maladie qui reste inexpliquée dans environ 30% des cas.

Rôle des lymphocytes T CD8 CXCR5 dans le contrôle de l’infection par SIV


ghita Benmadid-Laktout1, Julien Clain1, Heninsoa Rabezanahary1, Ouafa Zghidi-Abouzid1, Gina Racine1, Jérôme Estaquier1
1Centre de recherche en infectiologie du CHU de Québec, Université Laval, Québec, QC

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est un rétrovirus responsable du syndrome de l’immunodéficience acquise (SIDA). Il a été montré que malgré l’utilisation de thérapies antirétrovirales hautement active (ART), il y a une persistance du virus notamment dans les organes profonds tels que la rate, les ganglions ou encore le cerveau. Cela représente un problème majeur quant à l’éradication du virus. Il est donc important d’étudier des mécanismes cellulaires permettant d’éliminer les cellules infectées au sein des organes lymphoïdes. Parmi les cellules immunitaires, il existe plusieurs populations de lymphocytes T dont les cellules T CD8 qui expriment les molécules effectrices comme le granzyme B et la perforine. Récemment, il a été proposé qu’une sous-population de cellules T CD8 exprimant la molécule CXCR5 serait à même de jouer un rôle majeur dans l’élimination des agents viraux dans les centres germinatifs (CGs) des organes lymphoïdes. Or, au cours de l’infection, il a été rapporté un épuisement du système immunitaire en particulier des cellules T CD8. Ainsi, l’hypothèse de mon travail est que cette population de cellules T CD8+CXCR5+ ne puisse intervenir au sein des CGs en dépit de d’une thérapie antirétrovirale.

Mes études portent sur l’analyse de la dynamique de ces cellules chez le macaque rhésus infecté par la souche SIVmac251. En particulier, j’ai comparé leur dynamique dans le sang et les organes lymphoïdes, en l’absence ou en présence d’une ART. J’ai analysé les différentes sous-populations de lymphocytes T CD8 à l’aide d’anticorps et d’un cytométrie en flux. L’ensemble de mes études visent à mieux comprendre (i) la dynamique de ces cellules, (ii) leur rôle dès la phase de primo-infection, phase cruciale quant à la dissémination et l’établissement des réservoirs. Ce travail a pour objectif de proposer de nouvelles stratégies thérapeutiques permettant de cibler les cellules infectées au sein des tissus, et ainsi faciliter l’éradication du virus

Rôle des protéines S100A16 et Annexine A4 dans le maintien de l’intégrité membranaire


Francis Noël1,2, Xiaolin Yan1,2, Stefan Vetter3, Elodie Boisselier2,4
1Département de biochimie microbiologie et bio-informatique, Faculté de sciences et génie, Université Laval 2CUO–Recherche, Centre de recherche du CHU de Québec, Hôpital du Saint-Sacrement, CHU de Québec 3School of pharmacy, North Dakota State University 4Département d’ophtalmologie et d’ORL-CCF, Faculté de médecine, Université Laval

Le maintien de l’intégrité structurale et fonctionnelle des membranes est essentiel au bon fonctionnement des cellules. Une étude protéomique récente suggère que la protéine S100A16 et l’annexine A4 participent au maintien de l’intégrité membranaire dans le segment externe des photorécepteurs de l’œil. La protéine S100A16, récemment découverte, fait partie des protéines de la famille S100 pour laquelle aucune interaction protéique et membranaire n’a encore été identifiée. De plus, le maintien de l’intégrité membranaire est un processus sensible au calcium. Les protéines de la famille S100 et des annexines pourraient donc jouer un rôle prédominant dans ce processus car des deux familles de protéines sont sensibles au calcium. La première étape pour comprendre leur participation à ce processus est de déterminer leur interaction membranaire.

 

L’objectif général consistera à étudier les interactions membranaires des protéines S100A16 et annexine A4 afin de mieux comprendre leurs fonctions dans le maintien de l’intégrité membranaire. Les objectifs spécifiques seront : i) de réaliser le clonage, la surexpression et la purification des protéines S100A16 et annexine A4, ii) d’obtenir des informations sur leur interactions membranaires, et iii) d’étudier l’influence du calcium sur ces interactions.

 

La purification de la protéine S100A16 est actuellement en cours. Le modèle des monocouches de Langmuir permettra de déterminer les paramètres de liaison de ces protéines avec les différents phospholipides retrouvés dans les membranes du segment externe des photorécepteurs. De plus, différentes concentrations de cholestérol seront utilisées afin de localiser, de manière plus précise, ces protéines dans le segment externe des photorécepteurs.

 

Cette étude membranaire permettra donc d’évaluer la propriété de ces protéines à se lier à la membrane, d’obtenir des informations sur leur localisation cellulaire et de mieux comprendre leurs rôles dans le maintien de l’intégrité membranaire.

Rôle des récepteurs Eph dans l’établissement de la polarité des cellules épithéliales


Noémie Lavoie1,2, Sara Banerjee1,2, Patrick Laprise1,3, Nicolas Bisson1,2,3
1Centre de Recherche sur le Cancer de l’Université Laval et Centre de Recherche du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Québec, Axe Oncologie 2Regroupement québécois de recherche sur la fonction, l'ingénierie et les applications des protéines (PROTEO) 3Département de Biologie Moléculaire, Biochimie Médicale et Pathologie, Université Laval

La communication intercellulaire est essentielle pour le développement et l’homéostasie des organismes multicellulaires. La transmission des signaux extracellulaires est principalement assurée via la formation et l’activation de complexes signalétiques qui agissent en aval de récepteurs membranaires, par exemple les récepteurs tyrosine kinase (RTK). La plus grande famille de RTK sont les récepteurs Eph (EphR), qui sont activés suite au contact de leurs ligands membranaires, les éphrines. La signalisation EphR/éphrines est notamment impliquée dans la régulation de la morphologie et de la motilité cellulaires.

Nos travaux récents ont montré pour la première fois que les EphR s’associent à des protéines impliquées dans la polarité épithéliale. Cela soulève l’hypothèse que les EphR jouent un rôle central dans la coordination de la polarisation cellulaire. L’objectif principal du projet est d’explorer le rôle des EphR dans l’établissement de la polarité des cellules épithéliales.

L’expression et la localisation des récepteurs Eph dans les cellules ont été confirmées par immunoburvardage et immunofluorescence. Nous avons d’abord montré qu’au moins six des quatorze EphR sont exprimés dans les cellules épithéliales Caco-2. Suite à la mise au point d’une méthode de culture 3D de sphéroïdes pour ces cellules, nous avons aussi observé par immunofluorescence la compartimentalisation subcellulaire de ces récepteurs. Finalement, nous concentrons maintenant nos efforts à étudier les effets d’un gain ou d’une perte de fonction de ces récepteurs sur la polarité cellulaire en utilisant nos modèles 3D.

Nos études permettront de comprendre l’implication des EphR dans l’établissement de la polarité des cellules épithéliales.

Rôles contributoires des récepteurs ERalpha, ERbêta et GPER1 dans les effets thérapeutiques intestinaux du 17bêta-estradiol dans le modèle MPTP de la maladie de Parkinson


Andrée-Anne Poirier1, Mélissa Côté2, Mélanie Bourque1, Hend Jarras1, Marc Morissette2, Thérèse Di Paolo1,2, Denis Soulet1,2
1Faculté pharmacie, Université Laval 2Centre de recherche du CHU de Québec (CHUL)

PROBLÉMATIQUE: Les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson sont précédés de troubles gastro-intestinaux provenant d’une dysfonction des neurones dopaminergiques (DA) du plexus myentérique (PM) de l’intestin. Nos laboratoires ont démontré l’impact bénéfique des hormones féminines dans la protection des neurones entériques du modèle de souris 1-méthyl-4-phényl-1,2,3,6-tétrahydropyridine (MPTP). OBJECTIF: Évaluer le rôle précis des récepteurs estrogéniques ERα, ERβ et GPER1 dans la neuroprotection et l’immunomodulation des neurones du PM. MÉTHODES: Durant 10 jours, des souris adultes C57BL/6 reçoivent 2 injections par jour de combinaisons de: 17β-estradiol (E2; 1µg), G1 (5µg), agoniste GPER1, G15 (10µg), antagoniste GPER1, PPT (1µg), agoniste ERα, DPN (3µg), agoniste ERβ et ICI 182 780 (25µg), antagoniste ERα/β. Au jour cinq, 4 injections de saline/MPTP sont administrées. Au jour dix, l’iléon est fixé puis microdisséqué pour isoler le PM. Des immunohistochimies sont effectuées sur les PM pour compter les neurones totaux, les neurones DA et les macrophages. Ces résultats in vivo sont comparés sur une lignée cellulaire de monocytes humains (THP-1). RÉSULTATS: Une augmentation de 60% en macrophages pro-inflammatoires et une perte de 85% des neurones DA sont observées chez les souris MPTP, mais prévenus par l’E2 et le G1. Avec le MPTP, aucune différence n’est remarquée en neurones totaux, la perte neuronale étant spécifique aux neurones DA. L’E2 ne protège plus les neurones DA et n’abaisse plus les niveaux en macrophages pro-inflammatoires avec le G15, démontrant l’implication importante du GPER1. Les facteurs pro-inflammatoires (NF-κB et cytokines IL-1β et IL-6) induits par la toxine in vitro dans les THP-1 sont aussi prévenus par l’E2 et le G1, mais pas par les agonistes PPT et DPN. CONCLUSION: Le traitement estrogénique induit un effet neuroprotecteur et immunomodulateur autant in vivo qu’in vitro, principalement via le récepteur GPER1.

Screening of microRNA copy number variants in early-onset Alzheimer’s disease identifies miR-138 as candidate risk factor


boscher Emmanuelle1,2, Thomas Husson3, Olivier Quenez3, Dominique Campion3, Sébastien S. Hébert1,2, Anne Rovelet-Lecrux3
1Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, site CHUL, Axe Neurosciences, Québec, Canada 2Faculté de médecine, Département de psychiatrie et de neurosciences, Université Laval, Québec, Canada 3Normandie University, UNIROUEN, Inserm U1245, Rouen University Hospital, Department of genetics and CNR-MAJ, Normandie center for Genomic and Personalized Medicine, F76000, Rouen, France

Early-onset Alzheimer’s disease (EOAD) accounts for 5-10% of all AD cases, with a heritability ranging between 92% to 100%. With the exception of rare mutations in APP, PSEN1, PSEN2 genes causing autosomal dominant EOAD (ADEOAD), little is known about the genetic factors underlying the majority of EOAD cases. In this study, we hypothesized that copy number variations in microRNA (miR) genes could contribute to risk for EOAD. MiRs are short non-coding RNAs previously implicated in the regulation of AD-related genes and pathways. Using whole exome sequencing, we screened a human cohort of 546 EOAD patients negative for ADEOAD mutations. We identified 59 copy number variants (CNVs) in miR genes specifically in EOAD cases, including a duplication of the miR-138-2 locus. In functional studies in cultured cells, we demonstrate that miR-138 overexpression leads to higher Ab production as well as tau phosphorylation, both implicated in AD pathophysiology. Several other key disease-related genes were prone to miR-138 regulation in neuronal cells including APP, Bace1, and GSK-3b. These changes were mediated in part by Fermt2, an established AD risk factor and direct miR-138 target. This study suggests that gene dosage effects of miR-138 could contribute to risk for EOAD by regulating different biological pathways implicated in amyloid and tau metabolism. Validation studies are now required to better understand the role of miR-CNVs in EOAD.

Sélection des paramètres de topographie de surface pour la culture des cellules endothéliales cornéennes


Louis-Philippe Guérin1,2, Mathieu Thériault1,2, Jean-Michel Bourget3,4,5, Teodor Veres4, Stéphanie Proulx1,2
1Département d’ophtalmologie, Faculté de médecine, Université Laval 2Axe médecine régénératrice, Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval 3Université de Montréal 4National Research Council Canada, Boucherville 5Institut National de la Recherche Scientifique, EMT, Varennes

CONTEXTE ET OBJECTIFS : In vivo, les cellules endothéliales cornéennes (CEC) forment une barrière de cellules hexagonales entre le stroma et la chambre antérieure. Lorsque cultivées in vitro, les CEC perdent rapidement leur phénotype endothélial au profit d’un phénotype fibroblastique non compatible avec leur rôle de barrière. Les CEC sont sensibles à la topographie de surface. L’objectif de ce projet était de sélectionner une topographie microstructurée hexagonale permettant de cultiver les CEC avec une forme hexagonale.

 

MATÉRIEL ET MÉTHODES : Des CEC ont été ensemencées sur des supports dotés d’alvéoles de différents diamètres (15, 25, 30, 35, 38, 50 et 70 µm) et de différentes profondeurs (1.5, 2.0, 3.0, 3.5, 3.8 et 7.5 µm), puis cultivées pour 7 jours. Les mêmes CEC ont été ensemencées sur des supports sans topographie comme condition contrôle. La présence des cellules a été évaluée en immnofluorescence à l’aide de Hoechst (noyaux) et de phalloidine (f-actine). Les critères d’exclusions étaient la présence de cellules au-dessus des alvéoles et la présence de plus d’une cellule par puit.

 

RÉSULTATS Les CEC ont adhéré sur tous les supports testés. Les supports avec des alvéoles de diamètres supérieurs ou égaux à 50 µm présentaient plus de 1 cellule par puit, tandis que les CEC poussaient sur les ‘murs’ de ceux avec des diamètres inférieurs ou égaux à 30 µm. Une hauteur minimale de 3.5 µm était nécessaire pour l’obtention de la mosaïque endothéliale.

 

CONCLUSION : La topographie retenue est celle ayant un diamètre de 35 µm et une profondeur de 3.5 µm. La culture des CEC sur cette topographie pourrait permettre d’améliorer le phénotype des CEC à travers les passages.

Shared decision making in goals-of-care conversations with elderly patients:concerns and limitations


Ariane Plaisance1, annie.leblanc@fmed.ulaval.ca 1, patrick.m.archambault@gmail.co 1
1Université Laval

Shared decision making (SDM) is recommended to support goals-of-care conversations, where prognosis and values are addressed to inform decisions on the use of life-sustaining interventions. Decision aids (DA), providing unbiased, evidence-based information to patients, can help clinicians engage in SDM. We developed a DA adapted to the context of an ICU (Lévis, QC) and a training program.

This project aims to: (1) determine to which extent DA use and training increase intensivists’ SDM skills  (2) identify elderly patients’ concerns and (3) identify opportunities for intensivists to improve their SDM skills.

This is an interventional three-phase mixed-methods study. We video-recorded dyads of elderly patients and intensivists prior to and after training, and with and without the use of the DA. Eligible patients were ≥65 years, capable of making their own health decisions, and with whom the intensivist wished to discuss goals-of-care. Two graduated students conducted interjudge analysis of the video-recordings using OPTION scale to measure SDM. We also conducted qualitative content analysis of the video records to identify patients’ most frequent concerns and intensivists’ opportunities to improve their conversation skills.

We recruited 21 patients (71% male; mean age 76) and 5 intensivists (80% male). None of the 21 conversations were supported by the DA. Mean OPTION score prior to training was 24 (interquartile range [IQR]: 21-27.5) and after the training 17 (IQR: 10-21). Analysis showed that intensivists avoided to discuss options of not attempting cardiopulmonary and/or mechanical ventilation during the three study phases. When intensivists talked about death and dying, they used euphemisms and metaphors referring to the human body as a machine.

Our results show that none of the conversations were supported by the context-adapted DA and that the training program decreased the score on OPTION scale.

Spatio-temporal organization of sleep spindles in non-anaesthetized cats


Bukhtiyarova Olga1,2, Chauvette Sylvain2, Soltani Sara1,2, Timofeev Igor1,2
1Department of Psychiatry and Neuroscience, Université Laval 2CERVO Research Center, Université Laval

Sleep spindles are brain oscillations in the frequency range of 7-16 Hz that play a role in synaptic plasticity, learning and memory consolidation, intelligence and could act as biomarkers in early diagnostics of schizophrenia. Currently spindles are separated on ‘fast’ and ‘slow’ in different cortical areas.

Objective: The aim of this study was to investigate the presence of different groups of spindles and their features in local field potential (LFP) of sleeping cats.

Methods: LFP recordings were performed during natural sleep in 7 cats (47 cortical channels total). We developed a new method of detection of sleep spindles based on unsupervised machine learning. Slow waves (SW) were detected with artificial neural network that was trained to recognize their specific pattern on a large library of cat LFP templates created for this study.

Results: During slow-wave-sleep, spindles were detected in all investigated cortical areas. They occurred 5-20 times per minute and lasted on average 477±98 ms. There was no clear separation between groups of ‘fast’ or ‘slow’ spindles as they were found in each channel. However, anterior and anterior-lateral areas tended to have larger number of faster events, when medial and posterior cortical areas had more of slower spindles. The probability of spindle onset was significantly higher in 100-300 ms period following the peak of a SW. Termination of spindles was also more likely in 200-100 ms before SW peak. Most of detected spindles were local; if global, they tended to propagate.

Conclusion: Obtained results point at an important role of cortex in organizing sleep spindle activity.

Supported by CIHR and NSERC.

Spreading and seeding capacities of mutant huntingtin protein in vitro and in vivo


Maria Masnata1,2, Giacomo Sciacca1,2, Alexander Maxan1,2, Linda David1,2, Melanie Alpaugh1,2, Helena Denis1,2, Martine Saint-Pierre1,2, Francesca Cicchetti1,2
1Centre de Recherche du CHU de Québec-Université Laval, CHUL, CHU de Québec-Université Laval 2Département de Psychiatrie & Neurosciences, Faculté de Médecine, Université Laval

Introduction. In addition to the prominent neuronal loss that typifies neurodegenerative disorders, the presence of abnormally structured proteins has conferred to these conditions the title of proteinopathies. In recent years, a surge of publications has consistently reported experimental evidence for the spreading and seeding of such abnormal proteins including amyloid, Tau, SOD1, etc, on this basis called prion-like proteins. In Huntington’s disease (HD), the classical dogma purports that the abnormal protein, mutant huntingtin (mHtt), causes cellular dysfunction through a cell-autonomous process. Objective. My research focuses on investigating the capacities of mHtt to spread and seed pathology, and the possible consequent toxic effect. Methods. SH-SY5Y and iGABA cells were incubated with synthetic mHtt fibrils. The same fibrils were delivered via unilateral cortical injections or by bilateral intraventricular infusions in WT and R6/2 mice, a model of HD. Preliminary data. Uptaken synthetic fibrils were detected both the in vitro and in vivo paradigms along with the phenomenon of seeding as observed by the colocalization of exogenous (fibrils) and endogenous mHtt. Behavioral analysis also revealed that intraventricular injections of mHtt fibrils precipitated the onset of cognitive and motor impairments in R6/2 mice. Conclusion. The genetic product of HD, mHtt, seemingly has the capacity to propagate between cellular elements and disseminate disease. Ongoing work will shed light onto the mechanisms by which this occurs.

Structure-Function Analysis of Clec12A, an Inhibitory Receptor Associated with Chronic Inflammatory Diseases


Vitry Julien1, Pare Guillaume1, Vaillancourt Myriam1, Xavier Cha1, François Marceau1, Mireille Lahoud1, Sabine Elowe1, Naccache Paul1, Fernandes Maria1
1CHUL

Clec12A is an inhibitory receptor that is involved in the pathogenesis of gout and rheumatoid arthritis (RA). Gout is one of the most painful types of arthritis caused by recurring inflammatory episodes in which neutrophils play a key role. When neutrophils come into contact with MSU, the expression of Clec12A diminishes. The decrease in Clec12A causes an enhanced neutrophil response. Although Clec12A contributes to the immunopathogenesis of gout, we still do not know how Clec12A signals.

 

The overall aim: of the project is to characterize the Clec12A signaling pathway.

Methods: We stably transfected 293T cells with HA-tagged, wild-type Clec12A and a Clec12A mutated in its ITIM motif. We developed an antibody against the phosphorylated form Clec12A’s ITIM motif to track its phosphorylation status, (R-94P). Standard cell biology approaches were used to study the subcellular localisation of Clec12A and its signaling.

 

Results: The 293 cells stably expressing Clec12A can signal through this receptor. Phosphorylated Clec12A was detected with R-94P after its engagement with an anti-HA antibody and after incubation with pervanadate. Moreover, SHP-2 is recruited to the phosphorylated ITIM of Clec12A. Receptor engagement induces the translocation of Clec12A to detergent-resistant membrane domains (DRMs) where it becomes phosphorylated and internalised.

 

Conclusion: We developed an in vitro system and new antibody to study how Clec12A signals. Our findings reveal that Clec12A translocates to and signals within in DRMs. We also identified proteins involved in the Clec12A signaling pathway. Together, our observations provide insight into the pathways involved in gout and the molecular mechanism through which Clec12A dampers inflammation.

Study of human epidermis gene regulation variations by gene co-expression analysis


Gwenaëlle Lemoine1,2, Marie-Pier Scott-Boyer1, Armaud Droit1,2
1Centre de Génomique, Centre hospitalier de Québec - Centre de recherche de l'Université Laval 2Université Laval

As the largest surface area tissue, epidermis is constantly under external and internal  factors effect, both of them involving gene expression alteration. To better understand them, studies are mainly focus on gain information given by single genes in a specific physiologic condition (Rogowski M., 2016, Dermatology Review). However, even with this knowledge, many of the biological behaviours resulting from gene expression variation remain unforeseeable. Such unpredictability leads to the idea of complex gene combinations and interactions.

 

Gene co-expression (CE) analysis, a correlation based technique, allows to refine this information about gene relations and to identify groups of them (modules) working together in one or more biological functions. In addition to this method, we are currently considering the whole interconnected gene network in order to capture the model performance. Therefore, our first objective is to explore different conditions such as aging, tissue renewal, UV exposure, etc. so we can detect specific modules and network configurations. Secondly, we aim to define CE variation patterns in order to identify hub genes and thus infer regulation networks. Transcription factors are expected to be especially present among them. Moreover, since gene modules results in multiple proteins production, we plan to also study their expression pattern to reveal correlations with gene modules variations. Along this work, the R packages WGCNA (CE network building), NetRep (preservation of modules), and iGraph (network topological study and visualisation) will be our tools.

 

This curated data gathered into a biological signature database will allow to run an epidermis check-up and guide disease diagnostic based on epidermis sequenced samples. By organising health exam priority, this will make important savings. Finally, we will lead toward a better understanding of the epidermis molecular functioning, allowing to guide future research on this tissue.

Study on the impact of ALS related UBQLN2 mutation on nuclear pore complexes and nuclear/cytoplasmic transport


Laurence Renaud1, Vincent Piché-Martel1, Philippe Codron1, Jean-Pierre Julien1
1Université Laval

INTRODUCTION – Amyotrophic lateral sclerosis (ALS) is a devastating adult-onset neurodegenerative disorder affecting motor neurons and cause paralysis that leads to death within 3-5 years after diagnosis. Approximately 90% of ALS cases are sporadic (sALS) and the other 10% are familial (fALS) (Boeynaems et al., 2016). The major lesions observed in degenerating motor neurons are aggregation of the RNA-binding protein TAR DNA-binding protein 43 (TDP-43), disruption of nucleocytoplasmic transport and a disorganisation of the architecture of the nucleus (Chou et al., 2018; Neumann et al., 2006).

 

OBJECTIVES – UBQLN2 is one of the genes affected in fALS. This gene is important concerning the ubiquitin proteasome s