Le comité organisateur et scientifique du Colloque de l'IUJD Défis jeunesse a l'honneur d'accueillir trois conférenciers internationaux de renom :

 

***Les conférences seront prononcées en anglais et interprétées simultanément en français.***

 

Cathy Spatz Widom, professeure éminente, Département de psychologie, John Jay College of Criminal Justice (New York - États-Unis)

(Lundi 3 décembre 2018)

Cathy Spatz Widom est professeure éminente au Département de psychologie du John Jay College of Criminal Justice. Elle est reconnue mondialement pour ses travaux sur les effets à long terme de l'abus (physique et sexuel) et de la négligence vécus durant l'enfance. Tout au long de sa carrière, elle a développé des méthodologies innovantes pour comprendre les voies qui relient l'expérience de maltraitance chez l'enfant à l'adversité chez l'adulte. Elle a publié de nombreux articles sur les conséquences développementales de la maltraitance, notamment sur la transmission intergénérationnelle de l’abus et de la négligence. Elle a reçu de nombreux prix pour ses recherches, notamment le Prix de l’American Association for the Advancement of Science (1989) pour sa contribution scientifique à l’avancement des connaissances en sciences comportementales par son article sur le cycle de la violence, le Prix Edwin H. Sutherland (2013) récompensant sa contribution scientifique exceptionnelle en criminologie, ainsi que le Prix Stockholm en criminologie (2016) en reconnaissance des avancées scientifiques remarquables de ses travaux sur les causes de la criminalité à l’âge adulte.

 

 

 

Andrew Whittaker, professeur et directeur, School of Health and Social Care, London South Bank University (Londres - Royaume-Uni)

(Lundi 3 décembre 2018)

Andrew Whittaker est professeur agrégé et responsable du travail social à la School of Health and Social Care de la London South Bank of University. Il dirige le groupe de recherche multidisciplinaire Risk, Resilience and Expert Decision Making composé d'experts renommés dans le domaine des affaires, de la santé et des services sociaux. Ses recherches actuelles se concentrent sur les risques auxquels sont confrontés les jeunes dans les villes et la prise de décision par des professionnels dans les domaines de la santé et des services sociaux. Il est actuellement rédacteur en chef invité d'une édition spéciale en deux volumes du Journal of Social Work Practice sur le risque et la prise de décision dans le domaine du travail social. Il est également l'auteur de manuels de recherche dans les domaines du travail social et des soins infirmiers. Il travaillait auparavant comme praticien principal dans une équipe d'enquête sur la protection de l'enfance d'une autorité locale, une clinique de santé mentale pour enfants et adolescents et comme directeur d'une organisation de santé mentale.

 

 

 

 

Michael Ungar, titulaire de la Chaire de recherche en résilience des enfants, de la famille et de la communauté, Directeur du Resilience Research Centre, Université Dalhousie (Nouvelle-Écosse - Canada)

(Mardi 4 décembre 2018)

 

 

 

Michael Ungar est le fondateur et le directeur du Resilience Research Centre et de la Chaire de recherche du Canada en résilience des enfants, de la famille et de la communauté à l'Université Dalhousie, à Halifax. Il a obtenu son doctorat en travail social à l'Université Wilfrid Laurier en 1995, a présidé le comité chargé de la Stratégie en matière de santé mentale et de traitement des dépendances de la Nouvelle-Écosse, a été membre du conseil exécutif de l'American Family Therapy Academy et thérapeute familial dans les services en santé mentale auprès des individus et des familles à risque. Au cours de la dernière décennie, il a obtenu plus de 10 000 000 $ en subvention de recherche pour appuyer une série d’études internationales sur six continents. Ces travaux de recherche ont changé la façon d’aborder la notion de résilience, et ce, en déplaçant le point focal des traits individuels vers les interactions entre les gens, leurs familles, les écoles, les lieux de travail et les communautés. Il est l'auteur de 14 livres traduits en cinq langues, de nombreux manuels destinés aux parents, aux éducateurs et aux employeurs, ainsi que de plus de 150 articles scientifiques et chapitres de livres.