MOT DU PRESIDENT

 

Image result for bertrand jean-claude pictureC’est avec un immense plaisir que je succède à la distinguée professeure Nathalie Rivard, vice-doyenne à la faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke, à la présidence du CRCQ. Cette année marque le 60e anniversaire du CRCQ. J’ai donc l’honneur et le privilège d’être votre 60e président.

Tout a commencé en 1958, lorsque le Dr Jacques Genest regroupa une cinquantaine de cliniciens du Québec autour du thème de la recherche clinique, un domaine qui était à ses premiers balbutiements au Québec à l’époque. Autant dire aussi que l’institutionnalisation de la recherche clinique au Québec n’était qu’embryonnaire. Aujourd’hui, le CRCQ évolue dans un monde que la recherche clinique a profondément transformé. Il est fier d’avoir réuni et célébré des carrières d’envergure internationale pour la plupart débutées et développées au Québec. Toujours inspiré par le Dr Genest, des discussions entretenues dans le club ont mené à la création en 1967 du Conseil de recherches médicales du Québec devenu plus tard fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ) et très récemment Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS). Au cours de la même période, le Dr Genest créa l’Institut de diagnostic et de recherches cliniques de Montréal, devenu depuis 1986 “Institut de recherches cliniques de Montréal”  (IRCM). Ainsi l’histoire retiendra que le CRCQ est l’ancêtre du FRQS et de l’IRCM. L’histoire retiendra aussi que depuis le jour où il a reçu son souffle de vie, le CRCQ a immanquablement gardé et poursuivi sa mission initiale de réunir les chercheurs médicaux  et biomédicaux du Québec. Cette exceptionnelle longévité du CRCQ lui a été assurée par les efforts d’une succession de bénévoles du milieu académique tant anglophone (McGill) que francophone (UQ, Sherbrooke, Montréal, Laval), ayant tenu les postes de président.e, vice-président.e,  secrétaire-trésorier.ère et conseiller.ère.s et ayant la foi en l’importance de réunir professeur.e.s, chercheurs, chercheuses, étudiantes et étudiants dans le but d’échanger des idées, de socialiser et d’honorer les accomplissements de ceux qui se sont distingués par leur contribution à l’avancement de la recherche en santé et clinique au Québec. Tous les membres du comité exécutif actuel se joignent à moi pour présenter nos remerciements les plus sincères à tous celles et ceux qui ont contribué à garder allumée la flamme du CRCQ de 1958 à 2018. Je profite aussi de cette occasion pour vous inviter à vous joindre à nous pour poursuivre cette belle mission dont l’histoire ne fait que commencer.

 

Notre soixantième anniversaire est aussi une occasion de rappeler que depuis 60 ans, notre club s’exprime en français : une langue menacée d’extinction dans la littérature scientifique mais dont nous sommes fiers de dire qu’elle est celle de nos fondateurs, de Louis Pasteur, de Marie Curie et de plus d’une cinquantaine de lauréats du prix Nobel en sciences. Nous sommes tout aussi fiers de dire dans un esprit d’inclusion, qu’elle est notre langue. Cette belle langue française que les océans ont coulé sur nos rives restera vivante dans les sciences biomédicales en Amérique et dans le reste du monde, grâce à des efforts de rassemblement dont le CRCQ a donné l’exemple pendant 60 ans. Sans être limité à une maladie en particulier, le CRCQ, tous les ans depuis 60 ans réunit les scientifiques biomédicaux autour de questions et de problèmes relatifs à tous les domaines de la santé : cancer, diabète, reproduction, cardiologie, etc. Nous devons tous nos rassemblements à votre esprit d’équipe, de partage et de collaboration. À vous tous, étudiantes, étudiants, professeures, professeurs, amies et amis et commanditaires qui avez partagé l’esprit rassembleur du CRCQ pendant toutes ces années, au nom du comité exécutif, je vous dis merci.

 

Je ne voudrais pas terminer ce message sur une note triste, mais circonstance oblige, c’est avec un pincement de cœur que je dois souligner cette année la mort le 5 janvier dernier, de notre père fondateur, le Dr Jacques Genest Sr : ce héros exemplaire qui a publié plus 700 articles, fondé le CRCQ et deux grandes institutions au Québec. Hommage et respect à la mémoire de ce grand homme qui a placé pour nous une étoile incandescente nommée CRCQ au firmament du monde de la recherche clinique et biomédicale au Québec! Cette étoile continuera de briller grâce à votre esprit de concertation autour des défis présentés par les questions scientifiques de l’heure et surtout sur vos découvertes qui ont toujours le potentiel d’améliorer la qualité de vie des patient(e)s.

 

Venez, venez en grand nombre cette année fêter avec nous la vivacité du CRCQ et de celle de la recherche médicale et biomédicale au Québec ! Inscrivez-vous en grand en nombre et au plaisir de se voir ou de se revoir du 11-13 octobre 2018 à l’hôtel Château Bromont à Bromont. Joyeux 60e!