Animatrice : Marie-France Bazzo 

Marie-France Bazzo fait ses débuts à la radio de Radio-Canada en 1985 aux côtés de M. Pierre Bourgeault, son mentor. Elle se fait ensuite connaître pour l’émission Indicatif présent qu’elle anime pendant plus de dix ans. Son intelligence corrosive se fait ensuite remarquer à la Bande des six, Graffiti et Montréal ce soir en plus d’être la première morning woman à Montréal sur les ondes de Radio-Canada. Elle anime par la suite le magazine d’affaires publiques Bazzo.tv d’une main de maître pendant dix saisons. Ce rendez-vous hebdomadaire est à l’image de ce que le RUIS souhaite créer lors de sa table ronde au Forum 2017 : un espace de débat et de réflexions qui ne prétendra pas donner de réponse définitive, mais participer à la conversation collective sur les soins de fin de vie.  

Mélany Bisson

Mme Bisson détient un Ph.D. en théologie fondamentale de l’UdeM et un Doctorat en Littérature comparée de l’Université Michel de Montaigne Bordeau III, fait en cotutelle de thèse. Elle est professeure associée à l’Institut d’études religieuses de l’UdeM. Mme Bisson travaille comme clinicienne en soins spirituels au CHUM. Ses champs d’expertises sont la théologie féministe, les soins spirituels, l’éthique, le sacré, la relation d’aide spirituelle et la psychanalyse lacanienne. Mme Bisson est également présidente de l’Association des intervenants et intervenantes en soins spirituels du Québec (AIISSQ). 

Dr Antoine Boivin

Professeur adjoint au département de médecine familiale à l’Université de Montréal et médecin chercheur au Centre de recherche du CHUM, Dr Boivin est également titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le partenariat avec les patients et le public. Reconnu par ses pairs comme une référence dans ce domaine, ses champs d’expertises couvrent le partenariat avec le patient et le public pour l’amélioration des soins et des services. Il est coresponsable avec M. Vincent Dumez de la stratégie de recherche en partenariat avec les patients et le public de l’Unité SOUTIEN du Québec. Toujours avec M. Dumez, il a créé un centre d’excellence unique au Canada, consacré à la collaboration entre professionnels de la santé, patients, citoyens et décideurs.

Mme Marie-Ève Bouthillier

Professeure adjointe de clinique au Département de médecine familiale et médecine d’urgence de l’UdeM et chef du Centre d’éthique à la Direction qualité, évaluation, performance et éthique du CISSS de Laval, Mme Bouthillier détient un PhD en sciences humaines appliquées option bioéthique de l'UdeM. Elle est également membre exécutif du Bureau de l'éthique clinique de la Faculté de médecine. Dans ses travaux, elle s'intéresse notamment aux questions éthiques soulevées par les soins de fin de vie, plus spécifiquement l'aide médicale à mourir.

Dr Eduardo Bruera

Véritable précurseur et sommité mondiale des soins palliatifs en Amérique, le Dr Bruera fait partie des premiers médecins à s’intéresser au soulagement de la douleur chez le patient. Non seulement a-t-il tracé la voie à ce domaine, il a mis de l’avant l’importance d’une approche humaniste et d’un travail multidisciplinaire. Le Dr Bruera est reconnu par ses pairs comme un visionnaire, un avant-gardiste ayant énormément contribué à l’avènement des soins de fin de vie tels qu’on les connaît aujourd’hui.

 

Dr Bruera obtient son diplôme de médecine à l’Université de Rosario en Argentine. C’est lors de sa pratique médicale en oncologie à Buenos Aires qu’il remarque le peu d’intérêt porté au soulagement de la douleur, à la détresse psychologique et au soutien familial. Il décide alors de consacrer sa carrière au développement des soins palliatifs.

 

Le Dr Bruera se joint à l’Université d’Alberta où il développe et dirige une unité de soins palliatifs offrant un accès à plus de 85% des patients atteints d’un cancer incurable dans la région d’Edmonton.

 

En 1999, le Dr Bruera se joint à The University of Texas MD Anderson Cancer Center où il développe le Department of Palliative Care and Rehabilitation Medecine qu’il dirige encore à ce jour. Il y met également sur pied un des premiers fellowships en soins palliatifs aux États-Unis. Aujourd’hui, des centaines de professionnels pratiquant l’approche palliative dans le monde entier ont été formés par le docteur Bruera.

 

Les pays en développement intéressent particulièrement le Dr Bruera où il participe à la création de nombreux programmes de soins palliatifs, notamment en Amérique latine, en Inde et dans différentes régions d’Europe. Il fut par ailleurs le président de l’International Association of Hospice and Palliative Care pendant quatre ans.

 

La contribution de Dr Bruera à la littérature scientifique est également remarquable : plus de 1000 articles et plus de trente ouvrages scientifiques ont été publiés.

 

Au cours de sa carrière médicale s’échelonnant sur plus de trente ans, Dr Bruera reçoit maintes distinctions au niveau international. La Société canadienne des médecins de soins palliatifs a créé en son honneur le Eduardo Bruera Award, pour couronner la carrière de spécialistes ayant fait une différence en soins palliatifs.

Dr Serge Daneault  

Professeur agrégé au département de médecine de famille et de médecine d’urgence de l’UdeM, le Dr Daneault est spécialisé en soins palliatifs depuis plus de vingt-cinq ans. Cet éminent médecin est reconnu internationalement pour son travail en tant que chercheur investigateur au CRCHUM dans le domaine de la souffrance des grands malades en rapport avec les services de santé. Ses recherches l’ont d’ailleurs mené à donner de nombreuses conférences, ici et à l’étranger. Des publications du Dr Daneault, Être ou ne plus être, coécrit avec le Dr Marcel Boisvert, Un médecin se confie – Pour des soins plus humains ainsi que Et si mourir s’apprivoisait… : Réflexions sur la fin de vie aux éditions de La Presse, émanent les réflexions d'un grand humaniste.  

Dre Geneviève Dechêne

Dre Geneviève Dechêne est la fondatrice et chef de l’équipe médicale des soins palliatifs à domicile du CLSC de Verdun et médecin de famille à la clinique du Sud-Ouest de Verdun. Cette omnipraticienne travaille depuis plus de vingt-cinq auprès des patients en fin de vie, afin que ceux désirant mourir à domicile puissent le faire. Dre Dechêne participe régulièrement à des conférences et prend la parole dans les médias afin de mettre de l’avant la pratique des soins à domicile.

Johanne De Montigny

Pendant près de 30 ans, Mme De Montigny a travaillé comme psychologue en soins palliatifs et en suivi de deuil au Centre universitaire de santé McGill. Aujourd’hui, elle reçoit en pratique privée des patients atteints d'une maladie sévère ainsi que les proches-aidants qui les accompagnent. Les chocs de la vie, la souffrance existentielle, les soins palliatifs, la mort, le deuil et la quête de sens comptent parmi les principaux thèmes reliés à son champ clinique. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages, dont le plus récent Ce vif de la vie qui jamais ne meurt, co-écrit avec le pédiatre Claude Cyr.

Mme Luce Des Aulniers

Chercheuse et anthropologue, Luce Des Aulniers est professeure à l’UQAM, au département de communication sociale et publique. Ses intérêts de recherche et d’enseignement sont nombreux, on y retrouve notamment : les rapports qu’entretiennent les vivants face à la mort, la bonne mort, l’évolution des rites de mort, la traversée de la maladie grave, le deuil, la violence et l’euthanasie. Celle qui a fondé en 1980 le premier programme interdisciplinaire sur la mort et le deuil fut directrice de recherche et membre de l’Institut Santé Société. Mme Des Aulniers est l’auteure de plusieurs publications, notamment Itinérances de la maladie grave. Le temps des nomades, publié en 1997, et qui demeure une référence en matière de trajectoires de fin de vie.  

M. Hubert Doucet 

Pendant plus de trente-cinq ans, M. Doucet a occupé diverses fonctions en enseignement et en recherche à l’Université Saint-Paul d’Ottawa, puis à l’UdeM où il fut professeur invité de médecine et de théologie. Ses travaux lui ont valu de nombreux prix et distinctions, notamment la Médaille du Gouverneur général, la Médaille Abbyann Lynch en bioéthique de la Société royale du Canada, le Lifetime Achievement Award de la Société canadienne de bioéthique et un doctorat honoris causa de Sudbury. L'auteur de plusieurs ouvrages, dont La mort médicale, est-ce humain?, et Les promesses du crépuscule : réflexions sur l'euthanasie et l'aide médicale au suicide, a énormément contribué par sa plume à soutenir le développement des compétences en éthique clinique. 

Mme Sylvie Dubois 

Infirmière de formation, Madame Dubois est détentrice d’une maîtrise en éducation, d’un MBA et d’un doctorat en sciences infirmières. Elle a développé au fil des années de nombreuses expertises en gestion, formation infirmière, éducation à la clientèle (notamment en oncologie) et en technologies de l’information. Son expérience et sa solide connaissance du milieu de l’enseignement, du réseau de la santé et de la recherche infirmière, l’ont amenée à occuper différents postes de responsabilités. Professeure à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal et chercheure dans différents groupes et centres de recherche (CRCHUM, CIFI et RRISIQ), elle est depuis janvier 2016, Directrice nationale des soins et services infirmiers au ministère de la Santé et des services sociaux.

M. Vincent Dumez

Codirecteur de la Direction collaboration et partenariat patient de la faculté de médecine de l’Université de Montréal, Vincent Dumez était jusqu’en 2010 associé dans une firme de conseil en management stratégique. La condition de santé de M. Dumez l’amène au fil des ans à travailler activement à promouvoir et à accroître la participation du patient et de ses proches dans les soins et services de santé. Avec son collègue, le Dr Antoine Boivin, il codirige la Stratégie de recherche sur le partenariat avec les patients et le public de l’Unité SOUTIEN SRAP du Québec, et crée un Centre d’excellence unique au Canada qui vise, ultimement,  à humaniser les services et améliorer la santé de nos communautés . Vincent Dumez met à contribution son expérience de patient et son talent de communicateur afin de promouvoir tant auprès du grand public, que des chercheurs, cliniciens et décideurs, le concept de patient partenaire. 

Me Michelle Giroux

Michelle Giroux est professeure titulaire à la Faculté de droit (Section de droit civil) de l’Université d’Ottawa. Elle est membre du Laboratoire de recherche interdisciplinaire sur les droits de l’enfant et du Centre de droit, politique et éthique de la santé de l’Université d’Ottawa.  Cette détentrice d’une maîtrise en droit médical et éthique de l’Université de Londres et d’une licence en droit de l’Université d’Ottawa est experte de la bioéthique. Elle fut professeure invitée ici et à l’étranger. Me Giroux a fait partie du comité de juristes experts désigné par le gouvernement du Québec pour étudier la mise en œuvre des recommandations de la Commission spéciale de l’Assemblée nationale du Québec sur la question de mourir dans la dignité. Elle est également membre du Comité consultatif de la Commission du droit de l’Ontario sur le projet Améliorer les dernières étapes de la vie. En plus d’avoir prononcé plusieurs conférences sur les soins de fin de vie, Me Giroux est l’auteure de publications sur le sujet.

Me Marie Annik Grégoire

Professeure agrégée à la Faculté de droit de l’Université de Montréal et membre du Barreau du Québec, Me Grégoire fut récipiendaire du Prix d’excellence en enseignement de l'UdeM en 2015. Elle est également chercheur associée à la Chaire de Antoine-Turmel sur la protection juridique des ainés. L'avocate se spécialise en droit des personnes, plus particulièrement le droit des personnes vulnérables, des obligations et de la justice contractuelle. Elle a obtenu le prestigieux prix Minerve pour sa maîtrise et son doctorat, en plus d’obtenir la plus haute distinction pour son baccalauréat à l’UdeM, soit la Médaille de la Faculté de droit, pour avoir terminé première de sa promotion. Me Grégoire est une communicatrice et une conférencière hors-pair s’étant exprimé à plusieurs reprises sur la question de l’aide médicale à mourir dans les médias.

Mme Sophie Latour

Membre de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, Mme Latour est travailleuse sociale à la maison de soins palliatifs La Source Bleue, ainsi qu’à la Maison Monbourquette. Elle est également formatrice au Centre de formation Monbourquette. Mme Latour accompagne les personnes en fin de vie et les membres de la famille, fait des suivis de deuil, et anime des groupes de soutien auprès des endeuillés.

M. Alain Legault

M. Legault est professeur agrégé à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal. Détenteur d’un Ph. D. en sciences infirmières de l’UdeM, d’une maîtrise en gérontologie et d’une maîtrise en théologie pratique (option santé et spiritualité), il a dirigé, entre autres, un projet sur la formation interprofessionnelle en soins de fin de vie en soins de longue durée. M. Legault s’est d’ailleurs mérité, en 2014, le 2e prix en tant qu’Educator of the year lors du gala de l’International Journal of Palliative Nursing à Londres pour son travail de plusieurs années dans le développement de la formation en soins palliatifs à la FSI. Alain Legault s’intéresse également aux questions éthiques et aux soins spirituels. 

Mme Geneviève Ménard

Geneviève Ménard est directrice des soins infirmiers au CIUSSS de l’Ouest-de-l’Ile-de-Montréal depuis février 2016. Elle est titulaire d’une maîtrise en sciences infirmières et d’une maîtrise en administration des services de santé de l’UdeM. Elle a acquis une longue expérience au sein du réseau de la santé ainsi que dans le réseau du système professionnel, principalement à titre de direction-conseil à l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec et à l’Hôpital Louis-H. Lafontaine où elle y a été directrice des soins infirmiers de 2002 à 2010.  Au cours de sa carrière, Mme Ménard s’est distinguée par l’exercice de son leadership en regard du développement de la pratique infirmière.  

Dr Alain Naud  

Le Dr Alain Naud accompagne depuis trente ans des patients en fin de vie et leurs proches. Très impliqué en clinique, en enseignement et à la formation médico-administrative des résidents, ce médecin de famille travaille depuis 1990 à l’Unité de médecine familiale de l’Hôpital Saint-François d’Assise du CHU de Québec - Université Laval, en plus d’être professeur titulaire de clinique à l’Université Laval et Fellow du Collège des médecins de famille du Canada. Dr Naud est connu pour être le premier médecin au Québec à avoir affirmé publiquement prodiguer l’aide médicale à mourir. Il fut très présent sur la scène médiatique afin de témoigner de son expérience et porter la voix des malades. 

Dre Olivia Nguyen

Dre Nguyen est chef du service de soins palliatifs pour le CIUSSS Nord-de-l'Île-de-Montréal. Elle est chargée d'enseignement clinique au département de médecine familiale et médecine d’urgence de l’Université de Montréal et détient un certificat de compétence additionnelle du Collège des Médecins de Famille du Canada en soins palliatifs. Elle œuvre au soulagement des clientèles atteintes de maladies incurables mais aussi à la formation des étudiants en médecine et des médecins résidents.

Mme Anne Plante
Infirmière conseillère spécialisée en oncologie et en  soins palliatifs de pour le CISSS Montérégie Centre avec un volet régional pour les 3 CISSS de la MOntérégie. Anne Plante fut récipiendaire du prix Florence récompensant sa contribution exceptionnelle à l’excellence des soins infirmers.Elle  a joué un rôle de premier plan dans l’implantation de la fonction d’infirmière pivot en oncologie au Québec avec le projet de démontration en Montérégie, en plus de travailler à la mise en place  d’une structure régionale de soutien pour les intervenants. Très impliquée dans la formation et le transfert des connaissances, elle est chargée de cours  pour les soins à la famille et l'approche interdisciplinaire à l’Université de Sherbrooke et l'UdeM. 

Mme Isabelle Van Pevenage

Professeure associée au département de sociologie de l’Université de Montréal, Mme Van Pevenage est également chercheure en gérontologie sociale du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal. Ses intérêts et perspectives de recherche portent particulièrement sur les soins palliatifs gérontologiques et les proches-aidants. Elle s’intéresse de près, entre autres, à l’accès des personnes âgées aux soins de fin de vie ainsi qu’au processus d’auto-attribution du statut « d’aidant ». Mme Van Pevenage est l’auteure de nombreuses publications.  

M. Martin Winckler

Médecin français, traducteur et romancier primé, M. Winckler a publié plus de cinquante ouvrages : romans, contes, anthologies et essais. M. Winckler a remporté le prix  du livre Inter pour La Maladie de Sachs en 1998, qui fut porté à l’écran, et le Prix Jean Bernard de l’Académie nationale de médecine en 2004 pour Les Trois médecins. Dans son roman acclamé par la critique En souvenir d’André, publié aux éditions P.O.L en 2012, Martin Winckler aborde avec une grande sensibilité la question de l’aide médicale à mourir, qui est d’abord et avant tout un plaidoyer en faveur de l’écoute des patients et de ceux demandant à mourir. 

Ghislaine Michèle Rouly

Avec deux maladies orphelines, trois cancers majeurs, un arrêt cardiaque suivi d’un coma et d’autres problèmes de santé, Mme Rouly est patiente-partenaire depuis toujours. Elle a également accompagné sa fille durant ses 20 ans de vie avec la fibrose-kystique jusqu’à son décès. Mme Rouly est la Présidente d’un organisme à but non lucratif au sein du CHUM et siège sur de nombreux comités de gestion et de gouvernance, en particulier sur ceux de l’aide médicale à mourir. Formée aux États-Unis et à la Faculté de Médecine de l’UdeM depuis plus de quatre ans en partenariat-patient, en soins de fin de vie, en soins palliatifs, à l’Alzheimer et en éthique clinique, Mme Rouly accompagne depuis plus de 40 ans les patients en fin de vie.

Mme Carole Roy 

Depuis 9 ans, Carole Roy est infirmière clinicienne consultante en soins palliatifs au CISSS de la Montérégie-Ouest. Elle participe à la promotion de soins palliatifs de qualité par de la formation et du soutien à ses pairs. Elle accompagne également le patient en fin de vie et ses proches lors de situations complexes. Par ces participations à différents colloques, journée de formation continue et comité provincial, elle témoigne et représente les besoins de la clientèle en fin de vie et de leurs proches, mais aussi de ceux des intervenants.

   

Équipe CLSC des Patriotes du CISSS Montérégie-Est

Première rangée: Annie Marcotte (infirmière), Isabelle Bouchard (infirmière), Roxanne Lépine (nutritioniste), Lucie Roy (travailleuse sociale), Roxane  Brouillard  (infirmière), Christiane Martel (médecin), Amélie Bouchard (auxilliaire familiale). Deuxième Rangée: Marie-France Bienvenue (travailleuse sociale), Odile Michaud (médecin), Lynda Lussier (infirmière), Suzanne Landry (ergothérapeute), Carmen Messier (médecin), Josée Couture (infirmière), France Quintal (médecin).

 

 

 

Haut