Faire la lumière sur le SDRA, des agents fluorescents pour y voir plus clair.
Andrew Umansky
Algorithme prédisant des NLS neutres
Alexis Rioux-Chevalier
Amélioration et validation d'un algorithme d'analyse pharmacocinétique permettant la résolution de plusieurs modèles développé au Laboratoire Lepage
Camille Lahaie
Analyse structurale par RMN en solution de la région désordonnée Mid-2 du facteur de transcription Miz-1
Jonathan Boisvert
Analyses protéomiques menant à l’étude du rôle de Snd1 dans les granules de stress
Marie-Pier Lalumière
Augmentations plasmatiques des acides gras omega-3 après 1 mois de supplémentation en omega-3.
Ester Cisneros Aguilera
Caractérisation de l'expression de la protéine d'activation du fibroblast (FAP) dans le cancer pancréatique et prostatique
Mohammed Iqbal Messihad
Caractérisation des changements d'épissage alternatif causés par les protéines virales oncogènes
Carole-Anne Martineau
Caractérisation du recrutement endosomal de la protéine de signalisation Gαs
Alexandra Quimeby
Caractérisation du virus oncolytique VSVd51-shTFEB en cancer pancréatique
Lauralie Short
Comment l’ergothérapie est-elle définie? Une étude de documents.
Claude-Alie Wagnac
COVID-19 et la première ligne: scan environnemental et transfert des connaissances sur les besoins et innovations au Québec
Amira Benzina
COVID-19 et probiotiques : la création d’un répertoire d’articles scientifiques et d’études sur les bienfaits des probiotiques sur le microbiome buccal et intestinal dans le contrôle des symptômes de la COVID-19
Léa Bouchard
Criblage de létalité synthétique sur cellules RAD52 KO
Amélie Filion
Décrire et analyser les outils existants pour aider les aînés à planifier leurs déplacements : une première étape essentielle au développement de Mobilainés
Évelyne Laroche
Definitions of Social Participation
Sandra Houde
Déploiment d’un test de dépistage néonatal pour le rachitisme vitamino-dépendant
Lysanne Girard
Des collectivités en soutien à la trajectoire de vie des personnes allochtones et autochtones atteintes de démence
Jordan Mino-Roy
Désassemblage des agrégats d'alpha-synucléine en lien avec la maladie de Parkinson
Sarah Morissette
DÉTECTION D'ADN DE FORME Z DANS LES SPERMATIDES DE SOURIS
Véronique Hammond
Développement d'une méthode d'édition du microbiote dans un modèle murin de colite ulcéreuse.
Samuel Robichaud
Développement d’outils moléculaires pour l’étude d’une structure fonctionnelle du transporteur des prostaglandines
Éric Barbeau
Effets de la pandémie de la COVID-19 sur la santé mentale des enfants de 5 à12ans : une étude de portée
Gregory Bach
Effets neuroprotecteurs et anti-inflammatoires du dutastéride chez des souris C57BL/6 traités au MPTP
Daniela Rojas
Estimating human, architectural and technical influences on measurements using MapIt
Juliette St-Jean
Étalonnage et optimisation des scanners LabPET II basés sur l'utilisation de photodiodes à avalanche pour l'imagerie TEP à ultra-haute résolution
Andréanne Allaire
Étude de la fonction des introns
Laurie Bouvrette
Étude des éléments régulant la stabilité de l’ARN de M1 de réovirus
Cédric Boulanger
Étude du rôle de la protéine galectine-8 dans les ostéoclastes humains
Sophie Bouhour
Étude GESTE : Explorer les différents facteurs environnementaux sur le neurodéveloppement, des contaminants à l’exposition aux écrans, en cette période de pandémie.
Noémie Lemaire
Évaluation de la fidélité de la neurostimulation périphérique (TENS) pour l'évaluation des mécanismes endogènes de modulation de la douleur
Juliette Latulippe
Évaluation de la pertinence d’un examen cutané complet lors d’un premier rendez-vous pour des patients référés pour une lésion cutanée suspecte et des impacts sur la prise en charge
Zainab Ridha
Exploration des systèmes GABAergique et endocannabinoïde dans le syndrome de Down
Anne Dumas
Extraction et quantification de l’ADN bactérien des surfaces de longes de porcs destinées à la commercialisation international afin de caractériser leur microbiote en fonction de l’effet de température de stockage
Amély Grandmont
Fit‐for‐Fertility Multicenter Randomized Controlled Trial: Improving Reproductive, Maternal & Neonatal Outcomes in Women with Obesity and Infertility
Stephanie Jeker
Identification des déterminants du délai pour atteindre une grossesse (time to pregnancy) et développement d’un modèle de prédiction : Protocole d’une étude de cohorte basée sur les données du projet Canada-Chine SCHeLTI
Zi Han Wang
Imagerie par résonance magnétique moléculaire de l’inflammation post-irradiation
Audrey Labrecque
Impact de la Covid-19 sur la santé mentale de parents d'enfants de 5 à 12 ans au Québec
Marie-Pier Turner
Impact de l’état inflammatoire et physiologique des individus dans leur réponse à l’infection au SARS-CoV-2
Cassandra Guillemette
Inhibition de TMPRSS2 : à la recherche d’un antiviral contre le SARS-CoV-2, virus responsable de la COVID-19
Soldera M
Inotropes en traitement de l’insuffisance cardiaque décompensée chez les patients hospitalisés au CHUS : utile ou futile? Comment prédire l’évolution clinique?
Catherine Lefebvre
Interaction entre DOPr et Homer1 : un projet douloureux pour les neurones!
Olivier Grisé
L'étude de l’interactome de Rab4A, une avancée sur le cancer du sein
Thomas Michaud
la relation entre le dépôt paravertébral du tissu adipeux brun et le patron de frissonnement
Jolan Guertin
La santé psychologique de la mère et le neurodéveloppement ainsi que l’impact de l’environnement sur le développement de l’enfant
Daisy Rodrigue
Le démarrage d’une banque de recherche dans une étude longitudinale humaine
Myriam McMurray-Pinard
Le format des pratiques évaluatives dans le contexte de formation continue auprès des professionnels de la santé
Julianne Daoust
Le petit ARN RyhB régule l’ARNm de grxD en carence de fer
Gabriel Jeannotte
Les caractéristiques des fibres neuronales : un indicateur des performances cognitives des enfants ?
Anthony Gagnon
Les éléments facilitants et les barrières aux pratiques évaluatives dans le contexte de formation continue auprès des professionnels de la santé
Danika Lambert
L’évaluation de la performance réalisée en contexte d’observation indirecte dans les programmes en science de la santé : une étude de portée
Audrey-Ann Lefebvre
L’identification d’indicateurs de qualité des narratifs en évaluation des apprentissages
Vincent Dion
Macrocycle conformation modeling using GHMM in python
Émile Rioux-Chevalier
Measuring the Abnormality of Biomarker Profiles
Amber Hewett
Métabolisme postprandial des acides gras alimentaires chez les sujets présentant un déficit en lipoprotéines lipases
Mehdi Amrani
Méthodes d’analyse de l’inflammation du SNC d’agneaux par RT-qPCR et par immunofluorescence
Astrid Raymond
Modèles pronostiques en réadaptation physique : une revue systématique
Ariane Plante
Modification génétique d'un phage tempéré de C. difficile en vue de traitements thérapeutiques
Thania Sbaghdi
Overlapping Regions in the Human Genome can be Predicted Based on their Nucleotide and Amino Acid Sequences
Fatima Bouslimi
Pertinence de la réanalyse périodique de l’exome des patients sans diagnostic
Jonathan Cayouette
Polynucléaires neutrophiles : une nouvelle cible thérapeutique dans la fibrose kystique?
Justine Dagenais-Curti
Prendre soin, virtuellement : Une revue de la portée sur l’utilisation de la télésanté pour la gestion de cas
Sophie Béland
Projet DESSIN
Cheyenne Gauvin
Regards sur les impacts de la pandémie de COVID-19 sur la santé mentale des enfants québécois d'âge primaire
Marie Chrysagis
Rôle de DUSP4 chez les monocytes dans l’athérosclérose
Crysta Spino
Rôle de DUSP4 dans la maladie des artères périphériques du diabète
Alexandre Nadeau
Rôle de la Cdk5 dans l'adressage du récepteur opioïde delta
Claudie Beaulieu
RÔLE DE L’INSULINE-LIKE GROWTH FACTOR BINDING PROTEIN 2 (IGFBP2) DANS LA NÉPHROPATHIE DIABÉTIQUE
Ève Boulard-Chaîné
Rôle des hormones sexuelles sur le volume total et la distribution du tissu adipeux brun chez la femme avant et après la ménopause.
Sophie Hogan-Lamarre
Rôle des mécanismes de réparation à l’ADN dans le maintien des cellules souches de l’œsophage
Marjorie Rolland
Stage en analyses statistiques biomédicales
Marianne Mallette
Synthèse totale d’un acide aminé α,α-disubstitué chiral dans le cadre d’études sur le récepteur de l’apéline-13 : embûches synthétiques
Paul Asselin
The homeostasis of the omega-3 DHA and the omega-6 ARA in the parietotemporal cortex is affected by different diets
Arianne Charette
Une combinaison gagnante : Rolipram et PGE2 pour induire la relaxation du col utérin chez la rate
Maude Gamache
Une étude de portée sur la responsabilité sociale en pédagogie des sciences de la santé
Marina Karan

Faire la lumière sur le SDRA, des agents fluorescents pour y voir plus clair.


Andrew Umansky1,2, Mylène Annie Tremblay1,2, Réjean Lebel1,2, Marc-André Bonin3, Frédéric Chagnon4, Olivier Lesur1,4, Martin Lepage1,2
1Université de Sherbrooke 2Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Département de Pharmacologie, Université de Sherbrooke 3IPS - Université de Sherbrooke 4Département des soins intensifs en pneumologie, faculté de médecines et sciences de la santé, Université de sherbrooke

Les atteintes pulmonaires sérieuses, comme les pneumonies infectieuses, peuvent causer le syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA), qui est caractérisé par la réduction des échanges gazeux des alvéoles pulmonaires. Le taux de mortalité peut atteindre 50%. Un défi majeur avec le SDRA est le manque d’outils diagnostiques adaptés à l’état critique des patients et qui permet de déterminer si le poumon est en voie de réparation, ou encore en détresse. Les procédures de biopsie sont invasives et risquées pour les patients, et l’imagerie clinique standard est peu spécifique. Une procédure d’imagerie endomicroscopique pulmonaire jumelée avec des agents d’imagerie fluorescents (AIF) ciblant des biomarqueurs clés permettraient de réaliser une biopsie virtuelle in vivo.

 

Dans le cadre de ce projet, nous avons développé un protocole de microscopie confocale sur cellules vivantes pour caractériser les AIF in cellulo. Ici, je vous présente nos résultats concernant les AIF ciblant l’HOCl produit par la myélopéroxidase (MPO), enzyme clé de la réponse pulmonaire. Notre hypothèse est que, grâce à ce protocole, il sera possible de caractériser le comportement des AIF in vitro en présence de macrophages afin de sélectionner le meilleur candidat pour l’imagerie in vivo.

 

Nous avons effectué l’imagerie microscopique de l’activation d’AIF par des macrophages de souris (RAW 264.7) activésou non avec des lipopolysaccharides (LPS). Nous pouvons visualiser l’entrée,l’activation et la compartimentation de l’AIF dans les cellules, ce qui nous permet de prédire leur comportement in vivo.  Les validations de l’activité MPO sont en cours par un essai de quantification standard basé sur l’o-dianisidine.  

 

Notre protocole permettra de comparer différents AIF afin de sélectionner le candidat pour l’imagerie in vivo chez le rat. Ceci représente un premier pas pour amener un tel AIF en clinique visant une meilleure prise en charge des cas de SDRA. 

 

Algorithme prédisant des NLS neutres


Alexis Rioux-Chevalier1, Leyton Jeffrey1
1Université de Sherbrooke

Cadre théorique

Étant donné que les bioconjugués à usage anticancer dirigés contre le noyau portent de nombreux NLS de la voie classique chargés positivement, lesdits bioconjugués acquièrent une charge formelle positive très marquée amenant leur séquestration dans les tissus sains, ce qui implique une faible internalisation dans le noyau des cellules cancéreuses ciblées.

 

Afin de remédier à ce problème, une procédure algorithmique hybride basée sur MOE et Python a été développé afin de prédire la structure primaire de NLS neutres, mais fonctionnels. Cela implique notamment que l'affinité entre le NLS de type sauvage et l'importine d'intérêt (ici KAPNA2) est maintenue.

 

Cadre méthodologique

L'énergie libre de liaison est utilisée comme principal critère pour déterminer si l'affinité du NLS s'apprécie ou se déprécie selon les mutations effectuées.

 

Le logiciel MOE permet: 

 

1. L'identification des sites de mutation les plus prometteurs (par inspection visuelle et alanine scan)

2. La mutation de ces sites avec les résidus les plus prometteurs (par residue scan) afin d'abaisser la charge formelle du NLS.

3. La quantification de l'affinité entre chaque NLS mutant et l'importine d'intérêt

 

L'analyse statistique dans Python permet finalement de conclure sur l'affinité d'un mutant avec l'importine en comparant avec le type sauvage correspondant.

 

Résultats et conclusion

Pour le moment, 42 nouvelles structures primaires de NLS supposés fonctionnels ont été générées. Des tests in vivo sont prévus afin de quantifier le niveau d'internalisation nucléaire des NLS prédit et d'évaluer la robustesse de la procédure.

Amélioration et validation d'un algorithme d'analyse pharmacocinétique permettant la résolution de plusieurs modèles développé au Laboratoire Lepage


Camille Lahaie1, Gabriel Richard1, Benoît Bourassa-Moreau1, Réjean Lebel1, Martin Lepage1
1Université de Sherbrooke

Il existe différents modèles d’analyse pharmacocinétique pour obtenir de l’information physiologique provenant d’un traceur en imagerie médicale. Ces modèles prennent en entrée la courbe de concentration d’un composé injecté en fonction du temps dans une région étudiée ainsi qu’une courbe de concentration dans le sang en fonction du temps (AIF). La résolution des modèles nécessite l’ajustement de la fonction d’AIF, une intégrale résultant du système d’équations linéaires du modèle, puis l’ajustement de la fonction analytique du modèle sur les données. L’algorithme développé à cet effet au laboratoire Lepage se veut flexible et permet cette résolution pour plusieurs modèles et fonctions analytiques pour l’AIF.

 

Le but était d’implanter un modèle (dit de Horsfield) d’AIF incluant la recirculation du composé dans un contexte d’imagerie par résonance magnétique (IRM) chez les humains. L’ajustement sur les données d’AIF a été effectué à l’aide d’une initialisation de huit combinaisons de paramètres initiaux différents en choisissant la combinaison pour laquelle la régression retournait la plus petite somme de résidus au carré. En insérant cette fonction dans l’algorithme d’analyse pharmacocinétique, celui-ci n’était plus en mesure de faire l’intégration car cela retournait une fonction intégrale transcendante. Cette partie a été mise de côté et la validation de l’algorithme est devenue le nouveau but. Pour ce faire, un objet de référence numérique a été développé. Ceci consiste à prendre les données d’un patient et à faire varier les valeurs initiales données à l’algorithme afin de calculer l’erreur relative entre la valeur attendue et la valeur obtenue, calculer la somme des résidus et afficher ces valeurs dans une image en fonction des paramètres initiaux. Finalement, des courbes générées à partir de combinaisons de paramètres ont été données en entrée à l’algorithme et l’erreur entre le paramètre de départ et celui trouvé est affiché dans une image.

Analyse structurale par RMN en solution de la région désordonnée Mid-2 du facteur de transcription Miz-1


Jonathan Boisvert1,2, Pierre Lavigne1,3,4, Danny Létourneau1,3,4, Patrick Delattre1,3,4
1Université de Sherbrooke 2Étudiant en pharmacologie 3Institut de pharmacologie de Sherbrooke 4Département de biochimie et génomique fonctionnelle

    Les protéines intrinsèquement désordonnées (IDP) possèdent des régions dynamiques n'adoptant pas de structure tertiaire bien définie. Heureusement, l’analyse par résonance magnétique nucléaire (RMN) en solution est une méthode puissante qui permet d’évaluer l’affinité relative des segments d’IDP aux structures telles que l’hélice alpha, les feuillets béta et la polyproline II. Parmi les IDP d’intérêt pharmaceutique, Miz-1 est un facteur de transcription impliqué dans la médiation de la croissance cellulaire. De plus, son partenaire le plus connu, c-MYC, est fréquemment surexprimé dans de nombreux type de cancer. Il est donc pertinent de s’intéresser à la région permettant la formation du complexe Miz-1/c-MYC, ce complexe étant associé à la répression de la transcription. À cet effet, nous avons étudié la région désordonnée Mid-2 de Miz-1 afin de produire un premier aperçu de sa structure tertiaire.

    Dans l’analyse par RMN, chaque atome possède un déplacement chimique qui lui est propre et qui dépend de son environnement chimique immédiat. Ainsi, celui-ci peut nous indiquer si l’atome se retrouve dans une structure secondaire spécifique. Additionnellement, dans le cas des IDP, le déplacement chimique observé est celui de la moyenne pondérée des structures secondaires accessibles à la protéine. Concernant Mid-2, nous avons pu assigner plus de 80% des atomes du squelette polypeptidique. Pour l’analyse des déplacements chimiques, la différence entre ceux de Mid-2 complètement désordonnés et ceux observés expérimentalement permettent de prédire la structure secondaire la plus probable. Nous avons aussi découvert une isomérisation de la proline 648 de Mid-2.

    Finalement, à partir de la structure de Mid-2 en solution, nous pourrons éventuellement suivre les changements conformationnels en présence de son partenaire c-MYC.  Cela nous permettra de mieux comprendre la dynamique de Mid-2, une étape essentielle à la compréhension du processus de dimérisation de Miz-1 avec c-MYC.

Analyses protéomiques menant à l’étude du rôle de Snd1 dans les granules de stress


Marie-Pier Lalumière1, Carlo Yague-Sanz1, François Bachand1
1Département de biochimie et de génomique fonctionnelle, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Québec J1E 4K8, Canada

La protéomique est une discipline en pleine expansion permettant d’étudier l’ensemble des protéines d’une cellule. Dans le cadre de mon stage chez le Pr. François Bachand, j’ai eu l’opportunité de faire des analyses protéomiques par une approche de biotinylation de proximité (TurboID) chez la levure Schizosaccharomyces pombe. Cette technique permet d’identifier des protéines se retrouvant dans un rayon d’environ 10 nm d’une protéine d’intérêt dans une cellule vivante.

Durant mon stage, j’ai effectué plus de 40 essais de TurboID sur une dizaine de protéines candidates, récoltant ainsi plusieurs résultats intéressants. Le réseau d’interactions de la protéine Snd1 (Staphylococcal nuclease domain-containing protein 1) a particulièrement attiré notre attention. Snd1 est une protéine conservée au cours de l’évolution qui contribue au métabolisme des miRNA chez l’homme. L’analyse des protéines obtenues à la suite des TurboID a montré un enrichissement de protéines liées aux granules de stress (GS). Par ailleurs, une des cibles principale a été Vgl1. Faisant partie de la famille des vigilines comportant des motifs se liant à l’ARN, Vgl1 est nécessaire pour la survie cellulaire lors d’un stress thermique et se localise dans les GS suite à différents stress. Nous avons donc émis l’hypothèse que Snd1 pouvait avoir une fonction dans la réponse aux stress.

De la microscopie à fluorescence a donc été effectuée sur une souche exprimant Snd1 fusionnée à la GFP, afin de voir si la protéine se retrouve dans les GS suite à un stress. Des résultats préliminaires ont démontré que Snd1 semble effectivement être relocalisée en foyers dans les cellules en présence d’arsenic. Certains contrôles supplémentaires doivent être effectués afin de confirmer la validité des résultats, mais ces données préliminaires ouvrent la porte à d’autres expériences afin de mieux comprendre le rôle de Snd1 dans l’assemblage des GS et la réponse à l’exposition au stress.

Augmentations plasmatiques des acides gras omega-3 après 1 mois de supplémentation en omega-3.


Ester Cisneros Aguilera1, annick vachon1, Mélanie Plourde1
1Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke, Centre de recherche sur le vieillissement

L’acide docosahexaénoïque (DHA) et l’acide eicosapentaénoïque (EPA) sont des acides gras oméga-3 essentiels puisque notre corps ne peut les synthétiser. De plus, ils ont un rôle important dans la composition des membranes cellulaires. Les concentrations de DHA et EPA dans les phospholipides totaux contenus dans les échantillons de plasma au temps V1 soient un mois après une prise quotidienne de la supplémentation (DHA 1,4g et EPA 1,8g) ont été déterminées. Une extraction de Folch a permis d’extraire les lipides du plasma et la séparation des phospholipides du plasma a été effectuée par une extraction en phase solide. L’analyse des acides gras omega-3 a été effectuées par chromatographie en phase gazeuse. Après un mois de supplémentation, les concentrations de DHA ont augmenté significativement par rapport au Baseline (P<0,0001) avec une augmentation en moyenne de 67%. De plus, les concentrations de EPA étaient en moyenne près de 4 fois plus élevées que ceux avant la prise d’oméga-3 ce qui est également une augmentation significative (P<0,0001). Ainsi, cette étude a montré que des niveaux d’omega-3 dans le sang augmentent significativement après un seul mois de supplémentation en omega-3.

Caractérisation de l'expression de la protéine d'activation du fibroblast (FAP) dans le cancer pancréatique et prostatique


Mohammed Iqbal Messihad1
1Université de Sherbrooke

Introduction: Les thérapies cancéreuses ont été principalement axées sur l’attaque des cellules tumorales. Cependant, il a été démontré que la protéine d’activation du fibroblast (FAP) est surexprimée dans les fibroblastes associés aux cancers (CAF) et constitue une composante prédominante du stroma dans la plupart des cancers. FAP est impliquée dans divers mécanimes procancéreux, tel l’angiogenèse, le remodelage de la matrice, la résistance à la chimiothérapie et l’immunosuppression.  Puisque cette protéine est faiblement exprimé par les tissus normaux, cette dernière représente une cible intéressante pour l’imagerie et une cible pour les traceurs théranostiques.

Objectifs: L'étude a pour but de déterminer l'expression de la protéine FAP dans les lignées cellulaires BxPC3 et PC-3. Ensuite, le patron d'expression de la protéine FAP a été caractérisée dans des tumeurs BxPC3 et PC-3.

Méthode : Culture cellulaire des lignées LNCaP, BxPC3 et PC-3 jusqu’à confluence de 80-90%. Comptage avec un hématocytomètre pour déterminer la concentration cellulaire afin de déterminer le volume nécessaire à prélever pour avoir au moins 4 x 106 cellules. Procéder à la lyse des cellules avec la solution RIPA. Dosage protéique par la méthode BSA pour optimiser la quantité de protéine de lysat cellulaire pour le western blot. Réaliser un Western Blot sur les lysats cellulaires pour détecter la présence de protéine FAP. Réaliser une immunohistochimie sur des tumeurs BxPC3 et PC-3.

Résultats: Les résultats préliminaires démontrent que la protéine FAP a été exprimée par les lignées cellulaires BxPC3 et PC-3 avec une plus grande intensité pour la lignée cellulaire PC-3. La protéine FAP a été exprimée par les cellules tumorales ainsi que les fibroblastes dans le stroma des tumeurs BxPC3 et PC-3.

Conclusion: Finalement, ces résultats préliminaires ont permis la caractérisation de lignées cellulaires exprimant la FAP qui pourront servir à l'évaluation de radiotraceurs ciblant cette protéine dans des modèles animaux.

 

 

 

 

Caractérisation des changements d'épissage alternatif causés par les protéines virales oncogènes


Carole-Anne Martineau1, Simon Boudreault1, Carolin Brand1, Martin Bisaillon1
1Université de Sherbrooke

L’épissage alternatif, une des modifications post-transcriptionnelles de l’ARN, contribue à la diversité protéique cellulaire en permettant la production de différentes protéines à partir d’un même gène. Lors de ce processus, différentes parties de l’ARN messager peuvent être enlevées du transcrit lors de sa maturation. Il est donc possible, à partir d’un gène, d’obtenir plusieurs isoformes de protéines qui peuvent avoir des fonctions différentes. La modification de l’épissage alternatif peut engendrer des conséquences importantes au niveau cellulaire. On observe d’ailleurs un dérèglement de ce processus dans les cellules cancéreuses ou infectées par certains virus, entre autres. En effet, la dérégulation de l’épissage alternatif permet de produire des isoformes favorisant le processus de carcinogenèse et la réplication virale. De plus, chez l’humain sept virus oncogènes sont connus comme le virus du papillome humain et le virus Epstein-Barr. Ces observations nous ont menés à étudier le rôle des protéines virales oncogènes sur l’épissage alternatif cellulaire pour mieux comprendre le rôle de ces changements dans la carcinogénèse. Des lignées stables de cellules exprimant individuellement une douzaine de protéines virales oncogènes ont été générées à partir de cellules Flp-In T-Rex 293. Pour ce faire, un plasmide contenant les gènes des protéines virales oncogènes inductibles à la doxycycline et un plasmide codant pour la recombinase Flp ont été transfectés dans des Flp-In T-Rex 293. Suite à une sélection, des clones ont été isolés afin de créer les lignées stables. L’intégration du plasmide contenant le gène d’intérêt dans le génome des cellules a été validée par PCR et l’induction des protéines a été vérifiée par immunobuvardage de type Western. Un séquençage d’ARN sera effectué sur ces lignées cellulaires après induction afin d’investiguer les modifications à l’épissage alternatif induites par les protéines virales oncogènes.

Caractérisation du recrutement endosomal de la protéine de signalisation Gαs


Alexandra Quimeby1, Antoine Désilets2, Christine Lavoie3
1Département de pharmacologie-physiologie 2Université de Sherbrooke 3Université de Sherbrooke

Introduction : Gαs a un rôle bien établi dans la signalisation des récepteurs couplés aux protéines G (RCPG). Bien que principalement localisée à la membrane plasmique, Gαs est également retrouvée aux endosomes. Un rôle non conventionnel de Gαs dans le triage endosomal des RCPG vers les lysosomes a été mis en évidence, ouvrant la voie à de nouvelles recherches concernant l’implication de Gαs dans la dégradation des RCPG.

 

Objectifs : Le but de ce projet est de caractériser les mécanismes de routage et d'adressage de Gαs de la membrane plasmique à l'endosome.

 

Matériels et méthodes : Des modèles cellulaires permettant l’étude du trafic de Gαs ont été généré par clonage cellulaire sur des cellules HeLa. Celui-ci est réalisé par la technique CRISPR-Cas9. Des clones knock-in permettant d’insérer une étiquette HA sur la protéine Gαs endogène sont générés afin de visualiser le trafic intracellulaire de cette protéine. L’insertion de l’étiquette HA se fait dans l’exon 3 du gène GNAS. Le suivi de la protéine Gαs se fait en microscopie confocale sur cellules vivantes grâce à l’utilisation du frankenbody, une protéine de fusion portant la partie variable de l’anticorps anti-HA et la protéine GFP (green flurorescent protein). Cet outil permettra de suivre la protéine Gαs avec l’étiquette HA.

 

Résultats : Le clivage du gène GNAS est observé dans l’exon 3 à l’endroit attendu, ce qui valide la méthode utilisée pour générer les clones CRISPR knock-in de Gαs-HA. Des analyses en microscopie confocale indiquent que l’expression du frankenbody permet de reconnaître et suivre spécifiquement Gαs-HA suite à la stimulation du récepteur b2-adrénergique, un RCPG couplé à Gαs.

 

Conclusion : Ces travaux ont permis de valider les outils nécessaires à l’amorçage de l’étude du routage et de l'adressage endosomal de la protéine Gαs.

Caractérisation du virus oncolytique VSVd51-shTFEB en cancer pancréatique


Lauralie Short1, Christine Lawson1, Samuel Rouleau1, Benoît Marchand2, Marie-Josée Boucher2, Lee-Hwa Tai1,3
1Département d’Immunologie et de Biologie Cellulaire, Faculté de Médecine et Sciences de la Santé, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Qc, Canada 2Département de Médecine, service de gastroentérologie, Faculté de Médecine et Sciences de la Santé, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Qc, Canada 3Centre de Recherche Clinique CHUS, Sherbrooke, Qc, Canada

L’adénocarcinome canalaire pancréatique (PDAC) est le cancer pancréatique le plus répandu et le plus dévastateur, avec un taux de survie moins de 7%, cinq ans post-diagnostic. Le pauvre   pronostique est dû au fait que les PDACs sont des cancers agressifs dont les thérapies utilisées  actuellement sont peu efficaces et affectent grandement la qualité de vie des patients. Pour mieux cibler les cellules cancéreuses, nous proposons l’utilisation d’un virus oncolytique, le VSVd51, un virus qui se réplique dans des cellules avec une réponse altérée de l’interféron de type 1. Cette réponse antivirale demeure intacte dans les cellules saines, mais est déficiente dans les cellules cancéreuses, rendant le virus spécifique à ces cellules. Cette infection et replication virale induisent un recrutement de cellules immunes ciblées contre les cellules cancéreuses via la relâche  des molécules reliées avec la mort immunogénique (DAMPS).  Pour augmenter l’efficacité du   traitement, nous avons inséré un “short hairpin” (sh) au virus pour réprimer l’action du facteur de transcription EB (TFEB).  TFEB joue un rôle clé dans l’autophagie cellulaire dans le PDAC. De plus, nous avons démontré que TFEB soutient la croissance en indépendance d’ancrage des cellules PDAC. Notre hypothèse est que le virus VSVd51-shTFEB induira une activation supérieure du système immunitaire tout en réprimant TFEB et en gardant ses propriétés oncolytiques. Pour faire ceci, nous démontrons que le virus VSVd51-shTFEB maintien sa viabilité et ses propriétés de    réplication dans les lignées cellulaires PDAC humaines et murines. Ensuite, nous quantifierons les  DAMPS, lors d’une mort cellulaire immunogénique suite à l’infection virale. Lors de comparaison  avec un contrôle interne, les résultats préliminaires  démontrent queVSVd51-shTFEB a conservé  sa viabilité et sa capacité de réplication, ainsi que son potentiel à induire une nécrose immunogénique. Ces résultats pourraient mener au développement de virothérapies ciblées pour le PDAC. 

Comment l’ergothérapie est-elle définie? Une étude de documents.


Claude-Alie Wagnac1, Marjorie Désormeaux-Moreau2
1étudiante en ergothérapie 2Ph.D., erg

Introduction. Certaines études indiquent que l’appropriation de l’identité professionnelle demeure ambiguë pour plusieurs ergothérapeutes et leur identité collective plus faible que celle d’autres professionnels de la santé. Plusieurs ergothérapeutes peinent d’ailleurs à définir l’ergothérapie, ce qui est susceptible de nuire à : i) la différenciation des rôles en contexte de travail interdisciplinaire et ii) la qualité des services ainsi qu’à la revendication des actes relevant de leur champ d’expertise.

 

Objectif. L’étude visait à répondre à la question suivante : « Qu’est-ce que l’ergothérapie ? ». Il s’agissait plus spécifiquement de dégager les thèmes inhérents à la définition accordée par les regroupements professionnels membres de la Fédération mondiale des ergothérapeutes. 

 

Méthode. Suivant un devis de recherche de type étude de documents, cette recherche a impliqué l’analyse des définitions de l’ergothérapie comprises dans le document Definitions of Occupational Therapy from Member Organizations (WFOT, 2018). Seules les définitions en français ou en anglais ont été considérées. Elles ont fait l’objet d’une analyse thématique inductive. 

 

Résultats. 57 définitions ont été identifiées, dont 7 en français et 44 en anglais. L’analyse a fait émerger huit thèmes, soit : 1) la nature de la profession d’ergothérapeute; 2) ses champs d’activités; 3) la nature de son raisonnement; 4) ses visées; 5) ses approches; 6) ses moyens d’intervention; de même que 7) les milieux de pratique et les secteurs d’activités où elle est susceptible de s’exercer et 8) les personnes pouvant en bénéficier. 

 

Conclusion. Les résultats issus de cette étude auront permis une clarification conceptuelle qui pourra favoriser les discussions entourant la compréhension et la représentation de la profession d’ergothérapeute. Il est ainsi souhaité que les constats qui s’en dégagent contribuent à soutenir la construction identitaire des ergothérapeutes ainsi qu’à valoriser leur spécificité. 

COVID-19 et la première ligne: scan environnemental et transfert des connaissances sur les besoins et innovations au Québec


Amira Benzina1, Simon Décary1,2, Mélanie Ann Smithman1,2, Christian Chabot2, Ysendre Cozic-Fournier1,2, Nissrine Safa1,2, Yves Couturier1,2
1Université de Sherbrooke 2Réseau-1 Québec

Des besoins et des innovations importants ont émergé dans le contexte de la COVID-19 qui méritent d’être diffusés afin d’en informer les responsables de l’amélioration de la qualité de la première ligne.

 

Objectifs : Observer les besoins et les innovations ayant émergé dans la première ligne et dans la pratique communautaire en contexte COVID-19; Diffuser les besoins et innovations rapportés avec d’autres pratiques en première ligne et en communauté à travers la province du Québec. 

 

Méthodologie : Le Réseau-1 Québec et ses partenaires ont entrepris un scan environnemental à travers trois vagues de questionnaires transmis à des participants par courriel et sur Twitter. Des entrevues semi-dirigées ont été effectuées avec des participants sélectionnés. Analyse : Analyse thématique permettant d’identifier les plus importants thèmes rapportés. Population : Intervenants de la santé, patients, décideurs, et chercheurs. Issues : Innovations et besoins émergents.

 

Résultats : 116 questionnaires ont été répondus; 98 ont été retenus pour l’analyse. Innovations : La réorganisation des services, la téléconsultation et la santé communautaire étaient les thèmes les plus rapportés, parmi 7 principaux thèmes. Ces innovations répondaient à 5 principaux thèmes de besoins. Les plus fréquents de ces thèmes étaient d’assurer l’accès aux services, maintenir le bien-être et contrôler la transmission du COVID-19. Besoins : 8 thèmes de besoins ont été identifiés. L’accès aux services, des lignes directrices claires et l’amélioration de la gestion et de l’administration étaient les plus rapportés. Les patients avec conditions chroniques ou sévères, les personnes âgées et les personnes avec difficulté socio-économique étaient les populations les plus négligées, parmi 7 groupes identifiés. Transfert des connaissances : 2 infographies et une présentation lors d’un Webinaire de niveau national.

 

Conclusion : La première ligne a connu une réorganisation complexe. La collecte et la diffusion de ces données servent à soutenir les acteurs de la première ligne.

COVID-19 et probiotiques : la création d’un répertoire d’articles scientifiques et d’études sur les bienfaits des probiotiques sur le microbiome buccal et intestinal dans le contrôle des symptômes de la COVID-19


Léa Bouchard1
1Faculté de Médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke

Mon projet est en lien avec l’étude PROVID-19, un essai randomisé, contrôlé, en double aveugle visant à évaluer l’efficacité des probiotiques sur la réduction de la durée et des symptômes de la COVID-19. Les objectifs de cette étude sont de réduire la durée et la sévérité de la maladie des patients pris en charge à domicile par la prise de probiotiques oraux et d’étudier le microbiote buccal et intestinal des patients en rapport avec la prise de probiotiques oraux.

Ma contribution a été de parcourir la littérature scientifique dans le but de répertorier les articles et les études en lien avec les conséquences de la maladie COVID-19 sur le microbiote buccal et intestinal, et les bienfaits potentiels des probiotiques sur les maladies virales, dont celle provoquée par le coronavirus. J’ai réalisé des recherches avec divers mot-clé qui concernent le microbiome, les probiotiques et la COVID-19 sur les banques de données PubMed et LitCovid ainsi que le site ClinicalTrials.gov. Ensuite, j’ai sélectionné les articles et les études les plus pertinentes. En tout, 16 études ont été sélectionnées. Par la suite, j’ai créé un répertoire afin de décrire et de regrouper celles-ci en deux catégories, soient microbiome et probiotiques. Celui-ci a ensuite été intégré à un document distribué aux partenaires qui comprend plusieurs informations sur l’étude.

Finalement, ce travail a permis de confirmer la pertinence de l’étude dans le contexte actuel puisque peu d’études se concentrent sur le sujet et que personne n’est actuellement en mesure d’affirmer l’efficacité ou l’inefficacité des probiotiques face à la COVID-19.

Criblage de létalité synthétique sur cellules RAD52 KO


Amélie Filion1, Jean-Christophe Dubois1, Alexandre Maréchal1
1Université de Sherbrooke

La chimiothérapie est un des principaux traitements contre le cancer, ce traitement se base sur l’induction de dommages à l’ADN entrainant la mort des cellules cancéreuses tout en préservant le plus possible les cellules saines du patient. Les cellules cancéreuses ont souvent des défauts au niveau des voies de réparation de l’ADN et dépendent des voies alternatives moins efficaces les rendant plus vulnérables à la chimiothérapie. Rad52 est une protéine utilisée dans les voies alternatives de réparation de l’ADN, ces voies de réparation de l’ADN sont la plupart mal caractérisées. Ces voies alternatives sont rarement utilisées par les cellules saines, en revanche, certaines cellules cancéreuses utilisent ces voies pour compenser la perte de l’une des voies principales de réparation de l’ADN. Rad52 devient alors importante pour la prolifération et la survie de ces cellules cancéreuses. Mon projet est un criblage de létalité synthétique CRISPR/Cas9 sur des cellules Rad52 KO. Ce criblage a pour but de trouver et de décrire de nouvelles relations de létalités synthétiques avec Rad52. C’est-à-dire d’identifier des gènes dont l’ablation entraînera la mort ou une baisse importante de la prolifération des cellules Rad52 KO. Ces nouvelles relations de létalité synthétique pourraient éventuellement permettre le développement de nouveaux traitements pour certains types de cancer.

Décrire et analyser les outils existants pour aider les aînés à planifier leurs déplacements : une première étape essentielle au développement de Mobilainés


Évelyne Laroche1, Véronique Provencher1
1Université de Sherbrooke

Mon projet s’inscrit dans une plus large étude visant à répondre à une problématique vécue par plusieurs aînés, soit la difficulté à se mobiliser dans leur communauté. Le but de cette étude est de créer un « guichet unique », appelé Mobilainés, afin d’aider les personnes vieillissantes à se déplacer où, quand et comment elles le souhaitent. Mon apport dans l’élaboration de cette plateforme a d’abord été de répertorier les outils d’aide à la planification des déplacements existants à l’échelle locale, nationale et internationale, puis de cibler plus spécifiquement ceux destinés aux personnes vieillissantes. Pour ce faire, j’ai consulté différentes banques de données (ex : APA PsyInfo, Medline, Social Gerontology, etc.), la littérature grise (ex : Embarques Estrie, Exo Québec, etc.) en plus de réaliser des entrevues (n=3) auprès de responsables d’initiatives de transport développées en Estrie. Cette démarche a permis d’identifier 45 outils, parmi lesquels 11 ont été jugés particulièrement pertinents. Une grille a été produite afin de décrire en détails ces outils et de les analyser selon différents critères d’évaluation : le type de planification de déplacement, l’accessibilité, l’écoresponsabilité, l’agréabilité du trajet, la sécurité, la mobilité active, l’expérience de déplacement, les coûts, etc. Les résultats ont été synthétisés afin de faire ressortir les pratiques actuelles et novatrices, mais aussi les manques à combler. Ce projet a permis de mettre en lumière l’absence de « guichet unique » ciblant la mobilité des aînés à l’échelle locale, nationale et internationale, et, conséquemment, de confirmer l’originalité de la plateforme Mobilainés que nous souhaitons développer. 

Definitions of Social Participation


Mélanie Levasseur1,2, Émilie Raymond3,4, Mireille Fortier7, Julie Castonguay1, Andrée Sevigny5,6, Marika Lussier-Therrien1, Marie Lee Biron1, Sandra Houde1
1University Institute of Geriatrics of Sherbrooke 2School of Rehabilitation, Faculty of Medicine and Health Sciences, Université de Sherbrooke 3School of Social Work, McGill University 4National Institute of Public Health 5Center of Excellence on Aging Quebec 6School of Social Work and Criminology 7Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés de l'Université Laval

Definitions of Social Participation: Update, Co-Construction of an Interdisciplinary Consensus and Exploration of Impact of International Health Policies 

Abstract: 

As a well-established risk factors for mortality, restricted social participation is an important intervention goal for public health and health professionals. A previous review on the definitions of social participation in older adults included articles up to 2009. This paper provides an update inventory and content analysis of definitions of social participation in older adults. Based on these results and a current partnership with knowledge users, a consensual definition and exploration of impact of international social policies are proposed. Four databases (MEDLINE with Full Text, CINAHL, AgeLine and PsycInfo) were searched with relevant keywords (elder* OR seniors OR old* adult* OR geriatric OR aged OR ageing OR aging OR older people AND community participation OR social participation OR social involvement OR social engagement OR community involvement OR community engagement OR civic participation OR social isolation OR social integration OR social contact* OR social activity* OR social inclusion* OR social interaction* OR solitude OR loneliness OR lonely OR social exclusion*) resulting in the identification of eighty eight new definitions. Using content analysis, definitions were deconstructed as a function of who, how, what, where, with whom, when, and why dimensions. Content analysis showed that social participation definitions (n=55) mostly focused on the person’s involvement in activities providing interactions with others in society or the community. According to the partnership, social participation can be defined as a process of mobilization of symbolic and material resources that allow a person or group, i.e. individuals who share common characteristics, to increase his hold on his life and environment.  

Déploiment d’un test de dépistage néonatal pour le rachitisme vitamino-dépendant


Lysanne Girard1, Carol-Ann Fortin1, Luigi Bouchard1,2, Mathieu Desmeules3,5, Josianne Leblanc2, Tania Cruz-Marino2, Marie-Ève Blackburn4
1Département de biochimie et génomique fonctionnelle, Université de Sherbrooke 2Département de biologie médicale, CIUSSS Saguenay-Lac Saint-Jean 3Clinique des maladies métaboliques, CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean 4ÉCOBE - Cégep de Jonquière 5Département de pédiatrie, Université de Sherbrooke

Développement d’un test de dépistage néonatal pour le rachitisme vitamino-dépendant

 

Le rachitisme vitamino-dépendant est une maladie héréditaire autosomale (Chr12q14.1) récessive qui cause une carence en vitamine D active chez les patients et est particulièrement présente dans la région du Saguenay Lac-Saint-Jean, où une personne sur 27 est porteuse de la mutation génétique (c.262delG du gène CYP27B1, la plus fréquente dans la région). Cette maladie n’est toutefois diagnostiquée que six à 18 mois après la naissance de l’enfant lors de l’apparition de ses signes et symptômes tels que des retards de développement, des fractures fréquentes ou des convulsions causées par la carence en vitamine D active. Un test dépistage néonatal génétique permettrait d’identifier les enfants atteints avant l’apparition des signes et symptômes et de prévenir l’apparition de ceux-ci par l’initiation rapide d’un traitement, qui consiste en la prise orale de calcitriol, une forme de vitamine D activée.

 

Le test de dépistage en cours de développement est basé sur le prélèvement de cellules buccales, une méthode non invasive à l’aide d’un coton tige passé sur la face interne de la joue du bébé. L’ADN peut ensuite en être extrait et analysé par génotypage à l’aide de la chimie TaqMan. Deux ensembles de sondes et d’amorces ciblant les deux allèles du gène CYP27B1 sont utilisés afin d’assurer une validité clinique. Les nouveau-nés homozygotes pour l’allèle c.262delG sont atteints du rachitisme vitamino-dépendant.

 

Depuis le début du projet en mai 2020, 327 nouveau-nés ont été testés au total. Sur ce lot, 9 porteurs de la mutation ont été dépistés. Le taux de porteur est actuellement de 1/36, ce qui est légèrement plus faible qu’attendu.

 

 

Des collectivités en soutien à la trajectoire de vie des personnes allochtones et autochtones atteintes de démence


Véronique Provencher1,2, hélène pigot1,3,4, Nathalie Delli Colli1,4, chantal viscogliosi1,2, Suzanne Garon 1,4,5, Jordan Mino-Roy1,2
1Centre de recherche sur le vieillissement de Sherbrooke 2École de réadaptation UdeS 3laboratoire domus 4Université de Sherbrooke 5MADA

Ce projet s’intéresse aux aînés allochtones (non-autochtones) et autochtones atteints de démence au sein de leur communauté et à leurs proches. Il vise plus spécifiquement à répondre aux besoins de sous-groupes d’aînés et de proches jugés plus vulnérables, ayant actuellement un accès limité à des ressources de soutien (personnes autochtones, populations éloignées, femmes à faible revenu). Afin d’aider les aînés atteints de démence à demeurer « chez eux » le plus longtemps possible, il importe de mobiliser non seulement les proches, mais également des acteurs-clés de la communauté. Actuellement, la responsabilité de veiller à la sécurité des personnes atteintes de démence vivant dans la communauté et de leur offrir l’aide requise au quotidien incombe principalement aux proches. En effet, on estime qu’au Québec, environ 85 % des soins aux aînés - incluant l’aide pour combler les besoins physiques, psychologiques et émotionnels -  seraient assurés par des personnes proches aidantes (Ministère de la Santé et des Services Sociaux, 2013). Or, ce besoin de surveillance et d’assistance représente, pour plusieurs proches, une source d’inquiétude et d’épuisement. Ce projet cible ainsi: (1) les aînés présentant des comportements difficiles liés à la démence (recoupant ainsi un large spectre d’aînés dans le continuum de la démence, considérant que certains de ces comportements peuvent se manifester dès les phases initiales de la maladie)1; (2) leur(s) proche(s) aidant(s) « naturel(s) » (famille); (3) les proches aidants « bienveillants » (voisins); et (4) la communauté qui se mobilise pour soutenir les aînés et leurs proches (acteurs-clés)

Désassemblage des agrégats d'alpha-synucléine en lien avec la maladie de Parkinson


Sarah Morissette1,2,6, Véronique Blais1,2,3,4,6, Michel Grandbois1,2,6, Louis Gendron1,2,3,4,5,6
1Université de Sherbrooke 2Département de pharmacologie-physiologie 3Institut de pharmacologie 4Centre de recherche du CHUS 5Département d'anesthésiologie 6Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Département de Pharmacologie, Université de Sherbrooke

Le Parkinson est une maladie neurodégénérative qui s’explique par la perte de neurones dopaminergiques dans la substantia nigra. Celle-ci joue un rôle important dans la modulation des mouvements moteurs. Par conséquent, leur diminution, dû à la maladie de Parkinson entraîne la bradykinésie, soit une chute de la finesse des mouvements ainsi que le ralentissement de ceux-ci. Cette perte de neurones peut être causée par des agrégats d’alpha-synucléine sous forme de corps de Lewy.

L’objectif de ces travaux vise à faire le design et synthétiser des molécules macrocycliques capables de bloquer la formation et/ou de désassembler les fibrilles d’alpha-synucléine. Dans le cadre de ce projet, nous avons utilisé un microscope à force atomique dans le but de caractériser les fibrilles d’alpha-synucléine et l’effet de nos molécules sur leur intégrité.

 

En premier lieu, l’observation de l’état des fibrilles produites dans le laboratoire à partir de monomères d’alpha-synucléine a été réalisée. Le logiciel NanoWizard a permis de calculer la longueur et le diamètre des fibrilles formées in vitro. En observant 6 fibrilles choisies aléatoirement, nous avons trouvé que leur dimension moyenne est de 458,4 nm par 6,3 nm (longueur x diamètre), alors que la littérature rapporte que la longueur moyenne des fibrilles devrait être de 500nm par 6 à 10 nm de diamètre, il est possible d’en conclure que les fibrilles produites sont en bon état.

 

En deuxième lieu, les différents composés ont été déposés sur des lamelles contenant des fibrilles afin de pouvoir observer au microscope leur effet sur l’intégrité des fibrilles.

 

Les perspectives possibles de ce projet seraient de vérifier si le désassemblage des agrégats d’alpha-synucléine se fait aussi in vivo. De plus, il serait intéressant d’essayer d’ajouter les composés avant la formation des fibrilles afin de savoir si ceux-ci ont la capacité de prévenir la formation des fibrilles.

DÉTECTION D'ADN DE FORME Z DANS LES SPERMATIDES DE SOURIS


Véronique Hammond1, Cyrielle Martini1, Guylain Boissonneault1
1Université de Sherbrooke

L’ADN de forme B est prédominante dans les cellules, mais on retrouve également de l’ADN de forme Z transitoirement. Cette forme de l’ADN est le résultat d’une haute densité de surenroulement négatif qui cause des tensions sur la structure. Pour y remédier, des cassures double brin de l’ADN sont faites. Dans un contexte haploïde, les réparations subséquentes peuvent entraîner l’introduction de mutations de novo et causer des maladies génétiques. Dans notre laboratoire, nous avons détecté la présence de cassures double brin de l’ADN dans des spermatides de stades 11-14 de souris lors de la spermiogenèse. Nous avons donc émis l’hypothèse que la présence d’ADN-Z permet la formation de ces cassures. Nous avons effectué de l’immunofluorescence sur des coupes de testicules de souris pour détecter l’ADN-Z. Nos résultats suggèrent la présence d’ADN-Z dans les spermatocytes et dans des spermatides. Nous avons déterminé qu’il s’agit de spermatides de stade 10-12 grâce à la présence de l’histone H4 hyperacétylée qui s’exprime plus fortement à ces stades. Un autre double marquage a été fait pour confirmer la présence d’ADN-Z dans les spermatocytes, mais sans succès. Ces résultats supportent l’hypothèse que l’ADN-Z est associé aux cassures double brin de l’ADN se produisant lors de la spermiogenèse et pourraient expliquer l’origine des mutations de novo transmises principalement par le mâle.

Développement d'une méthode d'édition du microbiote dans un modèle murin de colite ulcéreuse.


Nathalie Rivard1,3, Sebastien Rodrigue1,2, Vincent Baby1,2, Kevin Neil1,2, Samuel Robichaud1,3
1Université de Sherbrooke 2Faculté des sciences, Université de Sherbrooke 3Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke

-Introduction

 

    La colite ulcéreuse est une maladie inflammatoire de l’intestin. La condition apparaît suite à une inflammation du côlon et de la paroi du rectum et est suivie de la formation de lésions. Il s’agit d’une affection chronique pouvant causer des symptômes incommodants incluant la présence de sang dans les selles, des crampes abdominales et de la fatigue. Le microbiome intestinal constitue un écosystème comportant des milliards de bactéries pouvant avoir des effets bénéfiques, neutres ou non-désirés. Une perturbation de l’équilibre microbien, ou dysbiose, a été associée à la mise en place et aux récurrences des maladies inflammatoires incluant la colite ulcéreuse.

 

 

-Objectifs

 

    L’hypothèse de ce projet sous-tend qu’en abaissant de manière spécifique le nombre d’entérobactéries E. coli dans le microbiote intestinal, l’apparition de symptômes de la colite ulcéreuse sera diminuée dans un modèle murin impliquant une simulation de la colite ulcéreuse.

 

 

-Méthodes 

 

    Les bactéries probiotiques développées dans le laboratoire du Pr. Rodrigue vont par transfert génétique horizontal acheminer au microbiote intestinal un plasmide encodant un système CRISPR-Cas9 construit de manière à cibler un gène présent uniquement chez les bactéries E. coli créant ainsi un système d’élimination de ces entéropathogènes. Les souches requises sont obtenues par insertion de plasmides assemblés par méthode de Gibson suivi d’une insertion dans le chromosome bactérien par Double Recombinase Operated Insertion of DNA (DROID).

 

 

-Résultats et discussion

 

    Les bactéries créées par génie génétique contenant un système CRISPR-Cas9 permettront des tests in vitro qui détermineront l’impact du probiotique génétiquement modifié sur le contrôle des populations d’entérobactéries chez ces souris.

    Dans le cas où les résultats chez le modèle murin supporteraient une diminution des symptômes suite à l’introduction des bactéries probiotiques génétiquement modifées, ces trouvailles pourraient être applicables en biothérapeutique. Une telle application contribuerait au développement de nouvelles solutions pour le traitement de la colite ulcéreuse.

Développement d’outils moléculaires pour l’étude d’une structure fonctionnelle du transporteur des prostaglandines


Éric Barbeau1, Martin Audet1, Martin Montagne1
1Université de Sherbrooke

Les prostaglandines sont des lipides bioactifs impliqués dans la régulation de plusieurs phénomènes physiologiques et pathophysiologiques tels que la neurotransmission, la parturition, l’inflammation, et le cancer. Le transporteur aux prostaglandines (PGT) est responsable de la recapture cellulaire des prostaglandines menant à leur dégradation. Il possède donc un rôle important dans la régulation de leurs fonctions physiologiques. La structure à l’échelle atomique du transporteur, et les mécanismes moléculaires facilitant le transport des prostaglandines par le PGT sont inconnus. L’objectif de ce stage a été de développer les outils de base de biologie moléculaire pour l’étude de la relation structure fonction du transporteur. Pour y arriver, nous avons utilisé les approches de PCR et de clonage par double digestion pour insérer le gène du PGT dans un vecteur d’expression. De manière similaire, les épitopes FLAG et polyhistidines ont été ajoutés en fusion avec le transporteur afin de faciliter sa caractérisation et sa purification. Nous avons ensuite utilisé ces vecteurs afin de générer des baculovirus et exprimer le transporteur dans des cellules d’insecte de type sf9. Ces outils serviront de matériel de départ pour optimiser la surexpression et la purification de PGT. Aussi, ils permettront de débuter l’étude de la relation entre la structure du PGT et sa fonction pour mieux comprendre les déterminants moléculaires du transport facilité des prostaglandines.

Effets de la pandémie de la COVID-19 sur la santé mentale des enfants de 5 à12ans : une étude de portée


Gregory Bach2, Chantal Camden1, Catherine Malboeuf-Hurtubise2, Eve-Line Bussières3, elodie herault1
1usherbrooke 2Bishop's University 3Université du Québec à Trois-Rivières

La pandémie de la COVID-19 et les mesures prises pour limiter sa propagation (ex. confinement) pourraient affecter la santé mentale des enfants, et en particulier celle des populations plus vulnérables comme ceux souffrant d'un handicap ou une condition de santé chronique.

Les objectifs de l’études sont d’identifier les répercussions de la pandémie du COVID-19 sur la santé mentale des enfants de 5 à 12ans, ainsi que les enjeux particuliers pour les enfants handicapés ou ayant une maladie chronique.

Une synthèse des connaissances de type étude de portée a été effectuée. Plusieurs mots clés en lien avec la santé mentale et la population ciblée ont été recherchés dans 7 bases de données. Une grille d’extraction a été élaborée afin de faire ressortir l'information pertinente.

Un total de 696 documents a été identifié. Suivant la lecture des titres et des abrégés, 456 articles ont été exclus. Sur les 240 documents sélectionnés qui ont été lus en entier, 164 documents ont été exclus pour diverses raisons et 76 documents ont été inclus. Parmi eux, 20 contenaient des données empiriques et 56 étaient des articles fondés sur des avis d’expert.

Les études semblent indiquer que certains enfants pourraient être négativement affectés par la COVID-19, et notamment présenter de l’anxiété, des troubles du sommeil et de comportement. Quelques stratégies prometteuses offrant du soutien aux parents ou aux enfants sont proposées, mais peu ont été formellement évaluées. La télésanté pourrait être intéressante à considérer dans un contexte où les déplacements et les contacts sont à limiter.

La littérature sur la “COVID-19” est en plein essor, de nouveaux écrits basés sur des données probantes sont attendus dans les prochains mois, mais déjà, les résultats indiquent qu’il est important de demeurer vigilant quant aux impacts potentiels de la pandémie sur les enfants.

Effets neuroprotecteurs et anti-inflammatoires du dutastéride chez des souris C57BL/6 traités au MPTP


Daniela Rojas3, Amandine Isenbrandt1,2, Katherine Coulombe1, Marc Bazin1, Denis Soulet1,2
1CHU de Québec - Centre de recherche Université Laval 2Faculté de Pharmacie, Université Laval 3Université de Sherbrooke

La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente dans le monde après la maladie d’Alzheimer. Cette maladie est caractérisée par la dégénérescence des neurones dopaminergiques et la neuroinflammation de la voie nigrostriée. C’est pourquoi il y a un grand besoin de trouver des traitements neuroprotecteurs avant la perte de la plupart des neurones dopaminergiques. Des études suggèrent que les hormones sexuelles féminines ont un rôle neuroprotecteur et anti-inflammatoire. Notre objectif était de montrer l’effet neuroprotecteur et anti-inflammatoire potentiel du dutastéride et d’étudier les différences sexuelles chez un modèle murin traité au MPTP. Pour ce faire, des souris ont reçu une injection intrapéritonéale de dutastéride ou d’un véhicule pendant 10 jours. Le cinquième jour de ces injections, les souris ont reçu 4 injections intrapéritonéales de MPTP. La dose de MPTP injectée permet la perte d’environ 50 % de neurones dopaminergiques, permettant ainsi de se trouver dans un stade précoce de la maladie de Parkinson. Une immunofluorescence a été faite sur des coupes de cerveaux prélevés pour visualiser l’inflammation, plus particulièrement l’activation astrocytaire, marquée par GFAP, et le nombre neurones dopaminergiques marquées par TH. Par la suite, des analyses quantitatives de la région appelée substance noire pars compacta, qui est impactée dans la maladie de Parkinson, ont été réalisées par ImageJ.

Les résultats préliminaires demontrent que les souris mâles MPTP traités au dutastéride avaient une moindre perte de neurones dopaminergiques que les mâles MPTP non traités au dutastéride, ce qui montre un effet partiel neuroprotecteur du dutastéride chez les mâles. Chez les femelles traitées et non traitées au dutastéride, les effets du MTPT leur sont prévenus dû au rôle neuroprotecteur des hormones sexuelles féminines. En dernier, les effets anti-inflammatoires du dutastéride n’ont pas été observés.

Estimating human, architectural and technical influences on measurements using MapIt


Juliette St-Jean1,2, Marie-France Dubois2,3, Mathieu Labbé4,5, François Michaud4,5, Geneviève Goyer2,3, Hélène Pigot6, Claudine Auger7,8, Tiiu Vaikla-Poldma7,9, Noémie Séguin-Tremblay2, Manon Guay1,2,3
1School of Rehabilitation, Faculty of Medicine and Health Sciences, Université de Sherbrooke (Quebec, Canada) 2Research center on aging, CIUSSS de l’Estrie – CHUS (Quebec, Canada) 3Health sciences research programs, Faculty of Medicine and Health Sciences, Université de Sherbrooke (Quebec, Canada) 4Interdisciplinary Institute for Technological Innovation (3IT) (Quebec, Canada) 5Engineering Faculty of Université de Sherbrooke (Quebec, Canada); 6. DOMUS Laboratory, Science Faculty of Université de Sherbrooke (Quebec, Canada) 6DOMUS Laboratory, Science Faculty of Université de Sherbrooke (Quebec, Canada) 7Center for Interdisciplinary Research in Rehabilitation of Greater Montreal (Quebec, Canada) 8School of Rehabilitation, Faculty of medicine, Université de Montréal (Quebec, Canada) 9School of Design, Faculty of Environmental Design, Université de Montréal

Introduction: MapIt is a mobile app that is available on a smartphone equipped with a
motion sensor and a depth perceiving camera to scan rooms, producing a 3D
representation in about 5 minutes. On the scan, MapIt generates virtual measurements of
architectural elements with either an automatic function or a manual function, and both
functions offer different measuring tools. Measurements can be taken directly with the
smartphone app or, after effective USB transfer, with a computer software (Mac or PC).
Objective: To conduct a pre-test to estimate human, architectural and technical
influences on measurements generated by a single rater using MapIt.
Methods: Human, architectural and technical factors prioritized for their potential impact
on measurements’ validity (e.g., measuring function or device, scan quality) were either
fixed or varying in five incremented testing steps using 20 available bathroom/bedroom
scans. Capacity, ease and confidence to measure 34 architectural elements (e.g.,
windowsill height) and the discrepancy between two measurements were computed and
summarized with descriptive statistics.
Results: The automatic function provides the same measurements with each device but
allows a limited range of measurements. The manual function allows a high percentage of
expected measurements on every device, with a similar level of confidence and ease. Bad
quality scans do not allow measurement of all architectural elements. The percentage of
discrepancy between measurements was similar in each step (medians < 5%) for the 29 to
34 expected architectural elements measurable on all scans.
Discussion/Conclusion: Limited measurements are available with the automatic
function. Future intra- and inter-rater reliability studies for the manual function should
use good quality scans in order to measure all expected architectural elements. To do so,
raters can choose between computers (mouse/trackpad) or smartphones since no
important discrepancy between measurements is observed for the 29 architectural
elements present in all the pretested scans.

Étalonnage et optimisation des scanners LabPET II basés sur l'utilisation de photodiodes à avalanche pour l'imagerie TEP à ultra-haute résolution


Andréanne Allaire1, Christian Thibaudeau3, Émilie Gaudin2, Catherine M. Pepin2, Louis Arpin3, Roger Lecomte2,3
1Université de Sherbrooke 2Centre d'imagerie moléculaire de Sherbrooke / CRCHUS / Université de Sherbrooke 3IR&T Inc.

La tomographie d’émission par positrons (TEP) est la méthode la plus sensible et la plus spécifique pour produire des images de voies métaboliques et d'interactions moléculaires dans le corps humain de façon non invasive [1]. Depuis l'introduction du concept dans les années 1950 et la construction des premiers modèles dans les années 1970, le scanner TEP a connu une progression constante de sa résolution spatiale et de sa sensibilité. L’imagerie TEP a depuis trouvé une vaste gamme d’applications, entre autres pour le dépistage de tumeurs cancéreuses, mais aussi pour la recherche sur les maladies neurodégénératives comme l'Alzheimer et le Parkinson.

 

Ce projet porte sur l’étalonnage et l’optimisation des performances du scanner LabPET II souris, développé à l’Université de Sherbrooke et commercialisé par la jeune pousse sherbrookoise IR&T inc. La technologie LabPET II est basée sur l'utilisation de matrices de photodiodes à avalanche (PDA) permettant une pixellisation complète des détecteurs qui rend possible une résolution spatiale inégalée en imagerie TEP. Le but du stage était d'optimiser individuellement les paramètres physiques de tous les détecteurs du scanner afin de produire des images de la meilleure qualité possible.

 

Pour ce faire, plusieurs procédures automatisées d’étalonnage ont été mises au point afin d’évaluer l’effet de ces paramètres (résolution spatiale, sensibilité, taux de comptage, rapport signal sur bruit, contraste…) sur les performances du scanner. Les résultats obtenus ont permis d’affiner les conditions d’opération du scanner et ainsi d’améliorer la définition des images, comme démontré par quelques études précliniques typiques sur modèle animal.

 

[1] Jones, T. & Townsend, D. (2017). History and future technical innovation in positron emission tomography. Journal of Medical Imaging, 4(1), 11013.

Étude de la fonction des introns


Laurie Bouvrette1, Julie Parenteau2, Sherif Abou Elela2
1Université de Sherbrooke 2Pavillon de recherche appliqué sur le cancer, Faculté de médecine et des sciences de la santé

Les introns sont des parties non codantes du génome qui sont retirées par épissage alternatif durant la transcription. Les introns sont relativement peu étudiés et n’attribuent pas ou peu de fonctions aux gènes jusqu’à maintenant, mais confèrent-ils un avantage inconnu aux cellules, compte tenu de leur conservation durant l’évolution?

Des études ont démontré que lors de la présence d’un intron, les cellules des gènes les possédant étaient en mesure de mieux survivre à des conditions de jeûne contrairement à ceux ayant subi l’épissage alternatif. Une perspective alors soumise par les auteurs de ces études était d’évaluer la capacité des gènes à survivre en période de jeûne lorsque ceux-ci ne possèdent aucun intron.

Les protocoles ont alors été amorcés afin de retirer tous les introns d’une souche de levure S. cerevisiae. Les gènes ont été transformés par knock-out afin d’enlever les introns, ont subi une induction et une sporulation. Les tétrades formées ont été microdisséquées afin de sélectionner seulement les cellules haploïdes mutantes, pour ainsi mener à une lignée de cellules diploïdes mutantes par croisement subséquent.

L'hypothèse de résultat attendu était que lors d’une souche cumulative sans introns, elle résiste moins bien à la période de jeûne, comme c’était le cas lors de la délétion unitaire, alors que les délétions cumulatives précédentes montrent un profil tout à fait différent, soit l’allure d’un gène avec un intron présent. La présence d'intron n'aurait donc plus d'effet sur la croissance en période de jeûne rendu à un stade avancé de délétion. 

Étude des éléments régulant la stabilité de l’ARN de M1 de réovirus


Cédric Boulanger1, Simon Boudreault1, Martin Bisaillon1
1Université de Sherbrooke

Introduction : L’objectif de l’étude est de vérifier si les éléments AU riche possédant des séquences ATTTA, présent dans le gène M1 de réovirus, jouent un rôle dans l’instabilité de son ARN et empêcherait l’expression de la protéine µ2 dans un système d’expression ectopique.

 

Méthodes : La séquence codante du gène M1, produisant la protéine µ2, est insérée dans le plasmide pEGFP afin de produire des ARN de fusion eGFP-µ2 et pouvoir vérifier le niveau d’ARN à l’aide d’amorces placées dans eGFP par ddPCR. Les éléments AU riche possédant des séquences ATTTA sont ensuite isolés afin de vérifier s’ils ont un impact individuel sur le niveau d’ARN. Puis, ils sont délétés de la séquence codante pour µ2 afin de voir leur effet sur l’ARN dans le contexte endogène de l’ARN complet. Pour finir, chaque séquence ATTTA est mutée silencieusement dans les éléments AU riche précédemment isolé afin de voir leur impact sur le niveau d’ARN de eGFP.

 

Résultats : Les premiers résultats obtenus jusqu’à présent pour les éléments AU riche isolés semblent démontrer un certain effet sur le niveau d’ARN. Cependant, aucun résultat concluant n’a pu confirmer que les éléments AU riche possédant des séquences ATTTA déstabiliseraient l’ARN de la protéine µ2.

 

Conclusion : Aucun résultat obtenu jusqu’à présent ne permet de confirmer que les éléments AU riche présent dans le gène M1 déstabiliseraient son ARN et empêcheraient l’expression de la protéine µ2. Les tests en cours permettront de vérifier si les éléments AU riche jouent un rôle significatif dans l’instabilité de l’ARN de la protéine µ2.

Étude du rôle de la protéine galectine-8 dans les ostéoclastes humains


Sophie Bouhour1, Michèle Roy1, Elizabeth Stephens1, Sophie Roux1
1Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Département de Rhumatologie, Université de Sherbrooke

La maladie de Paget affecte surtout les personnes âgées et est initiée par les ostéoclastes. Les ostéoclastes pagétiques, plus nombreux et hyperactifs, effectuent une résorption osseuse excessive, qui est suivie d’une formation osseuse excessive et désordonnée par les ostéoblastes. Un événement d’épissage alternatif du gène LGALS8 a été identifié dans les ostéoclastes pagétiques. Il y a une diminution de l’index d’épissage alternatif dans les ostéoclastes pagétiques indiquant une augmentation de l’expression de l’isoforme court. Le gène LGALS8 possède deux isoformes, la forme canonique de 317 a.a. et l’isoforme long formé de 359 a.a. Il y a inclusion d’un exon dans l’isoforme long venant altérer le domaine CRD-2. La galectine-8, une lectine liant le gal-galactoside grâce à deux domaines CRD, peut être extracellulaire ou intracellulaire. La galectine-8 extracellulaire, plus étudiée, est impliquée dans la régulation de la signalisation des intégrines lors de la réorganisation du cytosquelette. Son rôle intracellulaire est moins compris. Comme la galectine-8 a été associée aux ostéoclastes pagétiques mais n’a jamais été étudiée dans l’ostéoclaste, nous pensons qu’elle pourrait jouer un rôle important dans la biologie de l’ostéoclaste humain. Notre étude a été menée dans des ostéoclastes humains générés in vitro à partir de monocytes de sang de cordon ombilical. Nous avons inhibé l'expression de LGALS8 à l’aide de DsiRNAs diminuant l’expression des deux isoformes (isoforme long : -72%, isoforme court : -60%). Nous observons une diminution significative de la résorption osseuse et du nombre de cellules multinucléées (MNCs) dans les cultures transfectées avec les séquences ciblant galectine-8 par rapport aux cultures transfectées avec la séquence contrôle (résorption : -58%; MNCs: -45%), ou à celles non transfectées. Ces résultats ne permettent pas d’identifier un rôle précis de galectine-8 dans l’ostéoclaste, mais indiquent son implication dans la différenciation des ostéoclastes et/ou dans la résorption osseuse.

Étude GESTE : Explorer les différents facteurs environnementaux sur le neurodéveloppement, des contaminants à l’exposition aux écrans, en cette période de pandémie.


Noémie Lemaire1, Lindsay St-Cyr1, Amélie Boivin1, Virginie Gillet1, Béatrice Emond1, Erin Wilkie1, Anne-Sandrine Desautels1, Marion Lemoine1, Myriam Flipot1, Larissa Takser1
1Université de Sherbrooke

L’étude GESTE, étude GESTation et Environnement a pour but d’évaluer à long terme l’effet des polluants environnementaux et d’explorer également le rôle du microbiote intestinal sur le neurodéveloppement des enfants, plus spécifiquement les troubles d’attention et d’hyperactivité. Entre 700 à 800 familles résidantes de la région de l’Estrie (Québec, Canada) font partie de la cohorte longitudinale comportant différentes phases. Le quatrième suivi des enfants âgés entre 8 et 12 ans est actuellement en cours, toutefois la COVID-19 a occasionné quelques ajustements au sein de l’étude clinique.

 

À cette étape, l’objectif principal est de rencontrer les participants lors d’une visite au CRCHUS dans le but de collecter une multitude de données. Le déroulement de cette rencontre GESTE se divise en plusieurs tâches telles que l’obtention des signatures du consentement éclairé, la prise des mesures anthropométriques, la prise de sang, la collecte de divers échantillons, l’administration des tests psychométriques de l’enfant et du parent, la complétion de plusieurs questionnaires ainsi que la réalisation d’une imagerie par résonnance magnétique.

 

La COVID-19 a mis sur pause nos activités quotidiennes pendant un moment, toutefois elle nous a fait réfléchir à l’impact que pourrait avoir le confinement chez les enfants. Nous avons travaillé sur de nouveaux questionnaires afin d'évaluer les changements dans leurs habitudes de vie quant à l’exposition aux écrans durant la période de confinement. De plus, un processus de validation des questionnaires a été effectué avec les participants dans lequel ils ont pu participer en offrant de la rétroaction.

 

Notre projet permettra, entre autres de peut-être mieux comprendre comment cette période de quarantaine a influencé le temps d’exposition aux écrans auprès des enfants.

Évaluation de la fidélité de la neurostimulation périphérique (TENS) pour l'évaluation des mécanismes endogènes de modulation de la douleur


Juliette Latulippe1,2, Monica Sean1,2, Matthieu Vincenot1,2, Louis Gendron1, Louis-David Beaulieu3, Guillaume Léonard1,2
1Université de Sherbrooke 2Centre de recherche sur le vieillissement 3Université du Québec à Chicoutimi

L’appareil de neurostimulation TENS est utilisé dans certaines approches, dont en réadaptation. Suite à une étude effectué dans mon laboratoire, le TENS permettrait de mesurer les mécanismes excitateurs et inhibiteurs, des mécanismes permettant d’augmenter ou diminuer la perception de la douleur, respectivement. Toutefois, aucune expérimentation permettant d’évaluer la fidélité du TENS n’a été faite. Il serait donc intéressant d’évaluer la fidélité pour déterminer s’il s’agit d’un outil valide. Dans cette étude, l’objectif était de déterminer la fidélité du TENS, plus précisément de vérifier s’il y avait une variabilité entre deux évaluateurs qui effectuent le même test de douleur à deux moments de la journée. Neuf participants sains ont participés à cette étude. Les deux visites, effectuées dans la même journée, se sont déroulées dans un délai de cinq heures. Une liste de randomisation était mise en place pour déterminer quel évaluateur effectuait le test en avant-midi et en après-midi. La première étape était celle du stimulus test. Cela correspondait à une stimulation de cinq secondes aux condyles fémoraux (genou non-dominant) visant une douleur de 50/100 à une fréquence de 1 Hz. L’étape était répétée avec une fréquence de 5 Hz. L’étape suivante correspondait à celle du stimulus conditionnant. Cela correspondait à une stimulation de 120 secondes aux condyles fémoraux et en haut des malléoles (jambe dominante) visant une douleur de 80/100 à une fréquence de 2 Hz. L’étape du stimulus test était ensuite refaite.

Nous avons trouvé que seulement la sommation temporelle au premier stimulus test et les CPM moyen respectaient les prérequis pour effectuer une analyse ICC. Les résultats démontrent  que pour les deux variables mesurées par le TENS par deux évaluateurs différents, nous obtenons un ICC en bas de 0,2. En conclusion, d’autres analyses devront être effectuées afin de réellement conclure si le TENS est un appareil fidèle.

Évaluation de la pertinence d’un examen cutané complet lors d’un premier rendez-vous pour des patients référés pour une lésion cutanée suspecte et des impacts sur la prise en charge


Zainab Ridha1, Carolina Fernandes2
1Faculté de Médecine, Université Laval, Québec, QC, Canada 2Service universitaire de dermatologie Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé Université de Sherbrooke, QC, Canada

Il s’avère important de rechercher des façons d’améliorer le soutien aux référents et la qualité des soins aux patients dans un contexte de pénurie de dermatologues. Le service de dermatologie du CHUS propose un examen cutané complet à tout patient se présentant pour un premier rendez-vous. Il semble légitime de se demander le bénéfice réel d’une telle pratique.

 

Cette étude rétrospective a été réalisée auprès de patients référés pour la présence de lésions suspectes. Nous avons évalué dans quel pourcentage des cas des lésions suspectes ont été trouvées lors de l’examen cutané à la première visite. Les patients ayant reçu des investigations superflues engendrées par l'examen cutané pour des lésions bénignes supplémentaires ont été évalués. L’identification des patients ayant été évalués en priorité et la présence de kératoses actiniques concomitantes ont été considérés.

 

Au total, 1367 patients ont été inclus: 52.1% étaient des femmes. La moyenne d’âge était de 53.74 ans (±23.4). Pour tous les cas, 1663 lésions suspectes ont été analysées selon leur niveau de priorité attribué. La moyenne de lésions suspectes par patient était de 1,22(±0,63) lésion/patient. Le pourcentage d’adéquation entre la suspicion initiale et le diagnostic final a été calculé à 28,4%(n=1663). L’examen cutané complet a permis de trouver des lésions suspectes supplémentaire chez 19,8% des patients, avec une moyenne de 1.56(±1.10) lésion maligne supplémentaire par patient. Des investigations superflues ont été réalisées dans 5,5% des cas. Il y avait présence de kératoses actiniques concomitantes chez 35,2% des patients.

 

Les résultats de notre étude tendent vers une pertinence clinique avantageuse de l’examen cutané complet lors d’un premier rendez-vous, surtout pour les patients dont la lésion de référence est suspecte. Le très faible pourcentage d’adéquation entre la raison de consultation et le diagnostic final démontre qu’il est difficile pour les médecins généralistes d’identifier adéquatement des lésions suspectes.

Exploration des systèmes GABAergique et endocannabinoïde dans le syndrome de Down


Anne Dumas1, Jean-François Lepage1,2, cecile cieuta-walti2
1U Sherbrooke 2Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Département de pédiatrie

Contexte. Le syndrome de Down (SD) ou la trisomie 21 affecte près d’une naissance sur 750, représentant ainsi l’anomalie chromosomique la plus fréquente au Canada (Agence de santé du Canada, 2017). Les individus touchés présentent des niveaux variables de déficience intellectuelle, de troubles d’apprentissage et de trouble de la mémoire. Des études sur des modèles animaux ont démontré une hyperactivité du système GABA, le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central, engendrant ainsi une hyper-inhibition au niveau de l’hippocampe et du cortex cérébral. Cette théorie d’hyper-inhibition serait alors responsable du phénotype neurocognitif du SD. Parallèlement, une récente étude sur des souris SD suggère qu’il existe également des dysfonctions dans le système endocannabinoïde (eCB) dans le SD. Comme les eCB modulent le système GABAergique, une altération de ce système renforcerait l’hyper-inhibition présente dans le SD. Toutefois, les systèmes GABA et eCB, qui semblent pourtant être centraux dans la neurophysiologie du SD, n’ont jamais été étudiés chez les humains avec le SD.

 

Objectifs. Notre but est d’étudier l’intégrité du système GABAergique et du système endocannabinoïde chez les humains avec le SD en relation avec les manifestations neurocognitives de ce syndrome.

 

Méthodes. 30 participants avec le SD âgés entre 7 et 35 ans seront comparés à 30 participants sains. Tous les participants effectueront d’abord une brève évaluation neurocognitive. Une séance de stimulation magnétique transcrânienne (TMS) au niveau du cortex moteur suivie d’une spectroscopie par résonnance magnétique (MRS) au niveau de l’hippocampe et du cortex occipital seront ensuite exécutées afin d’évaluer l’intégrité du système GABA. Finalement, une prise de sang sera effectuée pour doser la concentration en eCB.

 

Résultats et conclusion. Étant donné que l’expérimentation chez les participants SD et les participants sains n’a pas encore eu lieu, les résultats de l’étude et sa conclusion sont à venir.

Extraction et quantification de l’ADN bactérien des surfaces de longes de porcs destinées à la commercialisation international afin de caractériser leur microbiote en fonction de l’effet de température de stockage


Amély Grandmont1
1Université de Sherbrooke

L’industrie alimentaire présente plusieurs défis dont la conservation de la qualité microbiologique et de la salubrité des viandes notamment lors du transport de longue durée de produits frais. En effet, on retrouve à la surface de la viande des bactéries d’altération et pathogènes pouvant altérer la salubrité de celle-ci. Les viandes sont emballées sous vide et conservées à basse température pour éviter la contamination microbienne. Néanmoins, le bri de ces conditions favorise la croissance des bactéries anaérobies strictes et facultatives pouvant se retrouver à la surface des viandes. Les communautés microbiennes des surfaces de viandes sont décrites généralement par des méthodes de culture classiques et le microbiote de surface des produits finis est peu décrit. Le projet de recherche à lequel j'ai participé avec la CRSV vise à établir le profil du microbiote de longes de porc en fonction de la température de stockage des viandes par des techniques de séquençage à haut débit afin de l’utiliser comme premier indicateur de la salubrité des viandes. L’ADN bactérien d’échantillons de longes de porc emballées sous vide ayant subi des conditions de stockage différentes en température et durée a donc été extrait à l’aide du kit commercial HostZero Microbial DNA kit qui permet d’éliminer l’ADN de l’hôte tout en isolant l’ADN bactérien. L’ADN extrait a été quantifié à l’aide du Denovix puis la pureté a été mesurée avec un nanodrop. La quantité de bactéries à la surface des viandes varie entre 1 et 300 ng/ul selon la condition de l’échantillon. Enfin, l’ADN pur a été quantifié en nombre de copies de la région V4 du gène codant pour l'ARN ribosomique 16S par qPCR. Le nombre de copies de l’ADNr 16S varie entre 106 et 107 copies/ul, quantité suffisante pour réaliser le séquençage du microbiote de surface et réaliser la suite du projet.

Fit‐for‐Fertility Multicenter Randomized Controlled Trial: Improving Reproductive, Maternal & Neonatal Outcomes in Women with Obesity and Infertility


Stephanie Jeker1, Matea Belan1, Farrah Jean-Denis1, Mehdi Rouiss1, Jean-Patrice Baillargeon1
1Université de Sherbrooke

Introduction : L’infertilité touche environ 10 à 15 % des couples. L’un de facteurs de l’infertilité est l’obésité qui touche 19% des femmes canadiennes en âge de procréer. L’obésité réduit l’efficacité des traitements de fertilité et augmente leurs coûts en plus de prédisposer à de nombreuses complications au cours de la grossesse et d’autres chez l’enfant à naître comme l’obésité ou le diabète infantile. Pour limiter la survenue de ces complications, il est recommandé pour ces femmes d’adopter de saines habitudes de vie avant la conception et de les maintenir pendant la grossesse.  Ainsi l’objectif de l’étude Ferti-Santé est d’évaluer l’efficacité d’un programme d’adoption de saines habitudes de vie en comparaison à l’approche usuelle de soins en contexte d’infertilité et d’obésité féminine. Notre hypothèse est qu’une méthode d’encadrement de modification des habitudes de vie permettrait de voir une augmentation du taux de grossesses et de naissances vivantes, ainsi que la diminution du recours aux des traitements de fertilité. Cette approche comporte un volet nutritionnel et un volet sur l’activité physique administrés par une nutritionniste et une kinésiologue.

 

Méthodes : Au total, 616 patientes sont randomisées dans le groupe intervention ou le groupe contrôle, dans 7 cliniques situées au Canada. Le groupe intervention suivra les recommandations interdisciplinaires sur les modifications des habitudes de vie et un arrêt total de tout traitement médical de fertilité pour une période de 6 mois. Le groupe contrôle, quant à lui, suivra les recommandations de l’équipe traitante de la clinique de fertilité.

 

Identification des déterminants du délai pour atteindre une grossesse (time to pregnancy) et développement d’un modèle de prédiction : Protocole d’une étude de cohorte basée sur les données du projet Canada-Chine SCHeLTI


Zi Han Wang1, William Fraser1,2,3, NADIA ABDELOUAHAB1,2, Catherine Allard1,2
1Université de Sherbrooke 2CRCHUS 3Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Département d'obstétrique-gynécologie, Université de Sherbrooke

Introduction

Le projet Canada-Chine SCHeLTI est une étude de cohorte présentement en cours, à Shanghai, portant sur la prévention de l'obésité infantile. Durant l'analyse des données préliminaires de cette étude, nous avons réalisé qu’au sein des participantes recrutées en préconception, le taux de grossesse, après un an, était plus faible que prédit. Nous nous sommes alors intéressés aux facteurs qui pourraient influencer le temps pour atteindre la grossesse ou time to pregnancy (TTP), défini comme l’intervalle de temps entre le moment où la femme exprime un désir de grossesse et la conception. Les objectifs de notre étude sont de : 1) identifier les facteurs sociodémographiques, anthropométriques, médicaux et psychosociaux associés au TTP et 2) construire un modèle de prédiction multi-variables de TTP. L’objectif du stage était donc de développer le protocole de recherche de cette étude qui sera soumis au comité d’éthique.

 

Méthodologie

Afin d’identifier des variables d’intérêt potentiel, nous avons réalisé une revue de littérature sur PubMed. Parmi ces variables, nous avons retenu celles qui répondent aux deux critères : 1) des études précédentes ont identifiées une association entre la variable et TTP; 2) de l’information concernant ces variables avait été recueillie lors du questionnaire de base du projet SCHeLTI, administré lors du recrutement. 

 

Résultats préliminaires et analyse statistique

Au total, 27 variables se rapportant aux deux partenaires du couple ont été retenues à partir des 32 variables identifiées dans la revue de littérature. Celles-ci incluent : l’âge des parents, l’IMC, le niveau d’activité physique, etc. Dans les prochains mois, l’extraction et l’analyse de données se fera en Chine en utilisant un modèle de régression Cox. 

 

Conclusion

Les résultats de notre étude pourront clarifier les associations qui ont été décrites dans le passé. De plus, de nouvelles informations concernant TTP seront très utiles dans l’amélioration des soins en préconception. 

Imagerie par résonance magnétique moléculaire de l’inflammation post-irradiation


Audrey Labrecque1,2, Dina Sikpa1,2, Martin Lepage1,2
1Département de médecine nucléaire et radiobiologie, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Qc, Canada 2Centre d’imagerie moléculaire de Sherbrooke, Sherbrooke, Qc, Canada

Les tumeurs cérébrales nécessitent des traitements agressifs qui incluent généralement de la radiothérapie, ce qui mène à la présence d’inflammation post-irradiation au cerveau. En phase aigüe, elle est bénéfique puisqu’elle aide à perméabiliser la barrière hématoencéphalique (BHE) et à guider une réponse immunitaire envers les cellules endommagées. L’inflammation cause aussi la surexpression du récepteur β2 de la bradykinine (BDKRB2) qui, lorsqu’activé par un agoniste, augmente davantage la perméabilité de la BHE. Ainsi, en ayant un outil permettant d’imager par résonance magnétique l’expression de BDKRB2 et d’identifier son expression maximale post-irradiation, ce phénomène d’inflammation pourrait alors être utilisé de sorte à optimiser la distribution d’un traitement adjuvant (p. ex. anticorps) à la région péritumorale des patients.  Ainsi, le développement d’une sonde ultra-sensible pour l’imagerie par résonance magnétique (IRM), constituée de microparticules d’oxyde de fer fonctionnalisées (MPIOs) et qui cible BDKRB2, est essentiel afin de caractériser son profil d’expression. Les MPIOs sont fonctionnalisées avec un anticorps qui cible la région extracellulaire de BDKRB2. Pour sélectionner l’anticorps utilisé pour la sonde, plusieurs anticorps sont préalablement validés in vitro par des protocoles d’immunofluorescence (IF) et d’immunobuvardage de type Western en utilisant des cellules endothéliales de cerveau de rat (RBMVEC). La condition contrôle est comparée à la condition inflammatoire (stimulation de 20h) causée par l’utilisation de lipopolysaccharides (LPS), ce qui permet de stimuler l’expression de BDKRB2. De plus, l’expression de BDKRB2 dans les cerveaux de rat F98 injectés avec du LPS (stimulation de 24h) est vérifiée par immunohistochimie (IHC). Les résultats préliminaires d’IHC et d’IF montrent que l’expression de BDKRB2 est augmentée lors de l’inflammation causée par le LPS. Toutefois, les méthodes de validation d’anticorps sont encore en optimisation. Lorsque la sonde d'imagerie sera conçue avec l’anticorps validé, elle sera ensuite testée in vivo dans un modèle d'irradiation du cerveau de rat F98 en IRM.

Impact de la Covid-19 sur la santé mentale de parents d'enfants de 5 à 12 ans au Québec


Marie-Pier Turner1
1Université de Sherbrooke

Introduction : Au début de l’année 2020, le quotidien des familles s’est vu ébranler par la pandémie. Tous ces changements rapides peuvent avoir eu des répercussions sur la santé physique et mentale des individus. Alors, cette avenue peu explorée chez les enfants, notre équipe a mis sur pied une étude pour faire ressortir les impacts de la COVID-19 sur la santé mentale des enfants âgés de 5 à 12 ans. Les discussions avec nos partenaires ont fait ressortir l’importance de s’attarder également à la santé mentale de leur famille

Objectifs : L’étude a pour but de faire ressortir les impacts de la COVID-19 sur la santé mentale de parents d’enfants âgés de 5 à 12 ans au Québec.

Méthode : Divers partenaires ont recruté 18 familles vivant dans des conditions familiales, sociales, économiques, environnementales et de santé différentes. Les participants ont dressé une liste d’évènements de leur quotidien ayant eu un impact sur la santé mentale de leur famille depuis janvier 2020 qui a été utilisée lors d’une entrevue semi-dirigée d’une heure réalisée par téléphone ou par visioconférence. Les données qualitatives ont été analysées par thématique de façon préliminaire.

Résultats : Les résultats préliminaires ont fait ressortir que plusieurs parents étaient presque au bord de l’épuisement, notamment à cause de la charge de travail et de leurs enfants constamment à la maison. Aussi, certains comme ceux élevant seul leurs enfants ou ceux ayant des enfants avec des troubles neurodéveloppementaux se sentaient oublié par les mesures pédagogiques et sociosanitaires mises en place.

Conclusion : Les impacts de la pandémie sur la santé mentale des parents sont, en partie, influencés par la charge de travail de l’emploi et les besoins de leurs enfants. Il est important d’avoir des mesures claires pour outiller et soutenir les familles se retrouvant dans une telle situation.

Impact de l’état inflammatoire et physiologique des individus dans leur réponse à l’infection au SARS-CoV-2


Cassandra Guillemette1,2, Alan Cohen1, Véronique Legault1, Amber Hewett1,3
1Département de médecine de famille et de médecine d'urgence, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke 2Université de Sherbrooke 3Bishop's University

    En raison de la nouvelle pandémie liée à la COVID-19, nous avons voulu étudier le rôle de l’inflammation et de l’état de santé chez les individus atteints afin de déterminer si ces facteurs pouvaient influencer la réponse au virus.

    D’une part, pour huit pays (Canada, États-Unis, Royaume-Uni, Singapour, Chine, Italie, Tanzanie et Malawi), des profils inflammatoires ont été calculés avec des banques de données disponibles et nous avons cherché en ligne des statistiques sur les taux de comorbidités et sur les décès et hospitalisations liés à la COVID-19 afin de tenter de construire des modèles de régression logistique. De même, nous avons voulu créer des modèles similaires à partir de données sur des individus testés en Estrie pour la COVID-19 en utilisant la protéine C-réactive comme indice inflammatoire. D’autre part, nous avons collaboré sur une étude comprenant 155 patients russes hospitalisés pour la COVID-19 afin de calculer 4 mesures statistiques : Integrated albunemia (inflammation), distance de Mahalanobis (dérégulation physiologique), âge biologique de Klemera et Doubal et PhenoAge. Nous avons ensuite tenté d’établir des modèles pour prédire la sévérité de la maladie.

    Le manque et la variabilité dans les données mondiales nous ont empêchés d’effectuer les analyses requises. Quant aux modèles avec les données en Estrie, les résultats ne semblaient pas, à prime abord, être significatifs pour le CRP, mais des limitations dans les données disponibles pourraient expliquer ce résultat. Pour le dernier projet, les résultats primaires semblent indiquer que l’âge biologique, la distance de Mahalanobis et le PhenoAge sont de bons prédicteurs de la sévérité.

    Bref, les limitations dans les données disponibles n’ont pas permis de conduire des analyses de qualité et l’impact de l’inflammation ou de l’état physiologique ne sont pas encore clairement établis.

Inhibition de TMPRSS2 : à la recherche d’un antiviral contre le SARS-CoV-2, virus responsable de la COVID-19


Soldera M1,2, Dion S1,2, Désilet A1,2, Boudreault P-L1,2, Marsault E1,2, Leduc R1,2
11. Département de pharmacologie-physiologie, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke 22. Institut de pharmacologie de Sherbrooke, Université de Sherbrooke

Le SARS-CoV-2 est le virus responsable de la COVID-19. Bien que le mécanisme exact d’entrée du virus dans la cellule humaine ne soit pas encore totalement élucidé, il est reconnu que le SARS-CoV-2 se sert de l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2 humain (ACE2) comme d’un récepteur. Des protéines exprimées à la surface du virus, nommées spicules (spike) vont permettre cette interaction. Pour que le virus puisse ensuite fusionner avec la cellule de l’hôte, la protéine spicule doit être clivée. Bien que plusieurs enzymes puissent effectuer ce clivage, l’une des plus importantes et dont le rôle est le mieux décrit est TMPRSS2. Cette dernière enzyme est déjà connue pour son rôle dans la réplication virale de l’influenza et de d’autres coronavirus. TMPRSS2 est une protéase à sérine transmembranaire de type II exprimée à la surface des cellules épithéliales du système respiratoire. Puisque son action catalytique favorise la réplication virale, l’inhibition de TMPRSS2 par un composé pharmacologique est considéré comme une approche thérapeutique dans le développement d’un antiviral contre SARS-CoV-2.  C’est dans cette optique que j’ai effectué un criblage de l’inhibition de TMPRSS2 in cellulo par 22 composés pharmacologiques. Ces essais furent effectués sur des cellules de rein de singe Chlorocebus, nommées Vero C1008.  Pour ce faire, j’ai effectué des transfections (TMPRSS2, Mock) puis ajouté des inhibiteurs et un substrat fluorescent (BOC-QAR-AMC). Ensuite, j’ai pu effectuer des mesures de l’activité de TMPRSS2 à l’aide d’un fluorimètre puis compiler les résultats sous forme de criblage.  Enfin, développer un antiviral plutôt qu’un vaccin présente des nombreux avantages. Entre autres chose, un antiviral inhibant TMPRSS2 serait moins sensible à des variations dans la séquence du virus, permettrait de traiter la COVID-19 et non simplement de la prévenir et pourrait avoir une efficacité dans le traitement de d’autres virus tel celui de l’influenza.

Inotropes en traitement de l’insuffisance cardiaque décompensée chez les patients hospitalisés au CHUS : utile ou futile? Comment prédire l’évolution clinique?


Catherine Lefebvre1, Frédérique Dubé1, Btissama Essadiqi1, Paul Farand1, Serge Lepage1
1Université de Sherbrooke

ContexteLa décompensation d'insuffisance cardiaque entraîne souvent l'hospitalisation et mène à l’utilisation d’inotropes intraveineux en dernière ligne. Les inotropes améliorent la contractilité du cœur. Lors du recours à ces traitements, la prolongation de la vie n’est plus nécessairement le principal objectif thérapeutique. L’identification de prédicteurs d’une mauvaise évolution pourrait donc permettre de réduire leur prescription.

 

ObjectifComparer les patients ayant eu une bonne évolution et une mauvaise évolution après avoir reçu des inotropes afin d’identifier des prédicteurs d'une mauvaise évolution. La mauvaise évolution est définie par la mortalité durant l’hospitalisation, le décès ou la ré-hospitalisation à un mois ou la relocalisation en soins palliatifs.

 

MéthodologieIl s’agit d’une étude de cohorte rétrospective par revue des dossiers de patients hospitalisés au CHUS entre février 2015 et 2019 pour une décompensation cardiaque ayant nécessité des inotropes (dobutamine/milrinone). Plus d’une soixantaine de variables ont été recueillies pour chacun des patients. Celles-ci concernaient les caractéristiques personnelles, les médicaments, les paramètres, les laboratoires, les examens, le traitement et l’évolution du patient. Une régression logistique univariée suivie d’une régression logistique multivariée seront utilisées afin de déterminer les variables pouvant prédire une mauvaise évolution. 

 

Résultats70 patients ont été retenus pour l’étude. De ceux-ci, 32 patients avaient une mauvaise évolution et 38, une bonne évolution. Les variables sélectionnées en fonction des analyses univariées sont: l’insuffisance cardiaque de novo ou chronique, la présence d’un cardiostimulateur, le suivi à la CLIC (Clinique d'insuffisance cardiaque), le nombre d’hospitalisations dans l’année précédente, la prise de diurétiques de l’anse, la clairance de la créatinine de base et le taux d’hémoglobine avant la perfusion d'inotropes.

 

ConclusionLes résultats de la régression logistique multivariée sont à venir. Si suffisamment de variables sont significatives, nous tenterons de bâtir un score permettant de cibler les patients qui ne bénéficieraient pas du traitement par inotropes.

 

Interaction entre DOPr et Homer1 : un projet douloureux pour les neurones!


Olivier Grisé1,2,3, Jade Degrandmaison1,2,3, Véronique Blais1,3, Samuel Génier2,3, Christine Lavoie1,3, Louis Gendron1,3, Jean-Luc Parent2,3
1Département de Pharmacologie-Physiologie 2Département de Médecine 3Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Université de Sherbrooke

Cible pharmacologique prometteuse dans le traitement de la douleur chronique, le récepteur aux opioïdes de type delta (DOPr) fait partie de la grande famille des récepteurs couplés aux protéines G (GPCRs) et lie des opioïdes, composés analgésiques (anti-douleurs), lorsque situé à la surface cellulaire. Malgré son grand potentiel thérapeutique, avec davantage d’effets physiologiques bénéfiques par rapport aux effets secondaires, l’étude biomoléculaire de DOPr reste un défi majeur en raison de sa localisation intracellulaire en absence de stimulation nociceptive (douleur) ou par des opioïdes. Parmi les nombreux interacteurs protéiques de DOPr, certains sont responsables de son transport intracellulaire et de son export vers la membrane.

Dans les laboratoires de Jean-Luc Parent et Louis Gendron, nous nous intéressons aux protéines Homer de classe 1 (1a et 1b) ayant un rôle dans la rétention intracellulaire de DOPr et régulant ainsi son expression à la membrane. À l’aide d’essais d’interaction protéine-protéine et d’analyses par immunobuvardage, nous avons d’abord validé l’interaction entre Homer1a et le récepteur DOPr dans des extraits de cerveaux de souris modifiées génétiquement pour exprimer le DOPr avec une étiquette FLAG (afin de permettre sa détection par des anticorps). De manière semblable, nous avons ensuite localisé le site d’interaction entre les deux protéines en utilisant des fragments (régions) de DOPr. En se référant à la forme native de la protéine DOPr, il s’est avéré qu’Homer1a et Homer1b se lient à la queue carboxy-terminale du récepteur principalement. Enfin, des essais préliminaires de type ELISA ont révélé qu’Homer1b semble diminuer l’expression de surface de DOPr, tandis que l’isoforme 1a augmente l’expression de surface du récepteur.

En conclusion, cette étude permet de mieux comprendre la régulation de DOPr, primordiale dans le développement d’analgésiques ayant moins d’effets secondaires que ceux employés actuellement.

L'étude de l’interactome de Rab4A, une avancée sur le cancer du sein


Thomas Michaud1,3,4, Samuel Picard1,2,3,4, Samuel Génier1,3,4, Jean-Luc Parent1,3,4
1Département de médecine 2département de pharmacologie-physiologie 3Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke 4IPS - Université de Sherbrooke

La surexpression de la petite GTPase Rab4A est un événement de sélection pour la progression des carcinomes mammaires. Rab4A coordonne le recyclage rapide des endosomes précoces et permet le transport  de métalloprotéases et d'intégrines au niveau de la membrane plasmique. Ces protéines ont  comme rôle respectif  de dégrader la matrice extracellulaire (MEC) et de favoriser la migration cellulaire. Rab4A  confère donc aux cellules cancéreuses , des capacités d’invasion accrue. Le transport de ces protéines enclenche une  biogenèse adéquate des invadosomes qui sont des structures riches en actine donnant la capacité aux cellules de traverser des barrières extracellulaires.

 

En vue d’établir des méthodes d’intervention pharmacologiques , il est d’une grande importance d’élucider les mécanismes de régulation de Rab4A qui sont encore mal compris. Pour ce faire, il est intéressant d’identifier de nouveaux partenaires d’interactions de Rab4A. Suite à une analyse par spectrométrie de masse en phase liquide (LC-MS), des nouveaux  partenaires potentiels de Rab4A ont été identifiés. L’une de ces protéines se nomme FGD1, une GEF de Cdc42 qui est en mesure de moduler le cytosquelette d’actine et qui joue un rôle important lors de la formation des invadosomes. Un sous-clonage du gène FGD1 a été réussi et une co-immunoprécipitation de FGD1 avec Rab4A a été effectuée afin de vérifier si les deux protéines interagissent. Une deuxième interaction fort intrigante a été révélée entre Rab4A et Src qui sont deux protéines cruciales dans le développement de tumeurs. Des tests d’activation ont été réalisés afin d’étudier comment ces deux protéines sont modulées mutuellement. Pour l’avenir, il reste à confirmer par co-immunoprécipitation une interaction entre Rab4A et d’autres partenaires potentiels tels que DENND3 et TIAM1, des protéines activatrices de petites GTPases.

la relation entre le dépôt paravertébral du tissu adipeux brun et le patron de frissonnement


Jolan Guertin1, Sophie Hogan-Lamarre1, Edward L. Melanson2,3,4, Denis P. Blondin5, François Haman6, Tracy M. Swibas2, Kerry L. Hildreth.2, Rebecca S. Boxer7, Andre'C. Carpentier8, Yubin Miao9, Paul S. MacLean3, Wendy M. Kohrt2,3, Patrick Blatchford10
1Université de Sherbrooke 2Division of Geriatric Medicine, Department of Medicine, University of Colorado Anschutz Medical Campus, Aurora, CO, USA 3Division of Endocrinology, Metabolism, and Diabetes, Department of Medicine, University of Colorado Anschutz Medical Campus, Aurora, CO, USA 4Eastern Colorado Veterans Affairs Geriatric Research, Education, and Clinical Center, Denver, CO, USA 5Division of Neurology, Department of Medicine, Faculty of Medicine and Health Sciences, Centre de Recherche du CHUS, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Quebec, Canada 6School of Human Kinetics, University of Ottawa, Ottawa, Ontario, Canada. 7Institute for Health Research Kaiser Permanente of Colorado, Aurora Colorado USA 8Division of Endocrinology, Department of Medicine, Faculty of Medicine and Health Sciences, Centre de Recherche du CHUS, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Quebec, Canada 9Department of Radiology, University of Colorado Anschutz Medical Campus, Aurora, CO, USA 10Department of Biostatistics and Informatics, Colorado School of Public Health, University of Colorado Anschutz Medical Campus, Aurora, CO, USA

Mise en contexte : Une relation inverse a été démontrée entre la masse du tissu adipeux brun (TAB) et l'intensité du frisson chez l’humain. Considérant qu’il existe plusieurs dépôts spécifiques de graisses brunes chez l’humain, il est possible qu’une relation inverse entre le volume de la graisse brune et le frisson puisse être expliquée par une augmentation de la graisse brune dans le dépôt paravertébral. Lorsque ce dépôt est métaboliquement actif, il permet un réchauffement local de la moelle épinière permettant possiblement de supprimer l’expression du frisson.

 

Objectif : L’objectif de recherche était de déterminer si la présence de graisse brune paravertébrale peut moduler l’intensité et le patron de frissonnement chez l’humain.

 

Méthodologie : 22 femmes pré-ménopausées ont été recrutées. Les participantes étaient exposées au froid durant laquelle une tomographie à émission de positron (TEP) était réalisée avec un analogue du glucose (18FDG) permettant de quantifier la biodistribution du glucose dans le corps. L’électromyographie (EMG) a été utilisée pour caractériser le frissonnement musculaire. On s’intéressait au patron de frissonnement et à l’intensité du frissonnement. Les frissons continus sont caractérisés par une fréquence de décharge plus élevée, mais à une intensité plus faible que les bouffées de frissonnement en comparaison à une contraction maximale volontaire isométrique (CMV). 

 

Résultats : Il existe une grande variabilité interindividuelle concernant le volume total et paravertébral du TAB. Au terme de l’analyse, aucune corrélation n’a été démontrée entre le volume total ou paravertébral et l’intensité ou la fréquence des bouffées de frissonnement.

 

Conclusion : Le rôle et le fonctionnement du TAB chez l’humain ne sont toujours pas clairement élucidés. D’autres études seraient nécessaires afin de déterminer s’il joue un rôle plus régionalisé. De plus, il serait intéressant d’évaluer l’activité métabolique plutôt que le volume de chaque dépôt afin d’évaluer leur contribution relative à la thermogénèse. 

La santé psychologique de la mère et le neurodéveloppement ainsi que l’impact de l’environnement sur le développement de l’enfant


Daisy Rodrigue1, Larissa Takser1, Virginie Gilet1, Amélie Boivin1
1Université de Sherbrooke

L’étude Grossesse et enfant en santé et environnement (GESTE) est une étude longitudinale ayant débuté en 2007 et recruté 800 femmes enceintes ou venant d’accoucher. L’étude porte sur l’impact de l’exposition aux retardateurs de flammes sur le développement de troubles de comportements et sur les fonctions cognitives des enfants.

 

L’étude Maternal health and Youth: Research on Neurodevelopment and behAviour (MYRNA), également une étude longitudinale, a pour objectif d’étudier l’impact de la santé psychologique de la mère sur le neurodéveloppement de son enfant jusqu’à l’âge de 2 ans. Différents paramètres sont étudiés, dont notamment, l’état psychologique de la mère, l’environnement familial, le sommeil de la mère et de l’enfant et le traitement pharmacologique. Les données sur la santé psychologique sont collectées au moyen de questionnaires mensuels complétés par la mère. À ce projet se greffe une biobanque d’échantillons fournis par la mère puis par le nouveau-né, le tout afin de bonifier objectivement les réponses aux questionnaires mensuels, d’obtenir des données génétiques, sur le microbiome, et sur toutes autres informations pouvant être utiles à l’amélioration des connaissances en santé mentale.

 

Tout au long de mon stage, j’ai effectué diverses tâches pour le projet Myrna, dont la collecte de données relatives aux profils pharmaceutiques des participantes s’étalant jusqu'à la période préconception, le développement du protocole d’interprétation et de saisie des profils et enfin, le développement du formulaire de saisie des médicaments dans la base de données. Le protocole et le formulaire de saisie développés facilitent grandement l’utilisation future des données pharmaceutiques essentielles. Quant au projet Geste, j’ai effectué de la saisie de données provenant de dossiers obstétriques, de questionnaires sur l’exposition à divers contaminants puis de la revue de dossiers médicaux des enfants participants afin de saisir toutes consultations médicales en lien avec les troubles de comportement.

 

Le démarrage d’une banque de recherche dans une étude longitudinale humaine


Myriam McMurray-Pinard1, Larissa Takser1, Virginie Gillet1, Amélie Boivin1
1Université de Sherbrooke

L’étude MYRNA (Maternal health and Youth: Research on Neurodevelopment and behAviour) est un projet en démarrage qui étudie l’impact de la santé psychologique de la mère, en plus de l’environnement familial sur le neurodéveloppement de l’enfant de 0 à 2 ans. Le stress, l’anxiété et la dépression sont les principaux aspects étudiés chez la mère. Ce projet comporte 2 volets principaux : l’étude principale, qui administre des questionnaires aux mères sur leur état psychologique, et un volet biobanque, qui récolte des échantillons biologiques. Les échantillons biologiques récoltés dans ce cas-ci sont, par exemple, de la salive, du sang, des cheveux, etc. Ils proviennent des participants consentants en grossesse et en postpartum.

 

L’étude MYRNA est donc, en premier, une étude visant à évaluer l’effet de l’état psychologique de la mère sur le neurodéveloppement de l’enfant, mais avec le couplage du volet biobanque, les horizons sont très larges. Il pourra être possible de compléter des connaissances par rapport à la dépression en lien avec des polymorphismes génétiques ou le microbiote intestinal, à l’exposition des enfants aux antidépresseurs, au microbiome de la femme enceinte et beaucoup d’autres sujets à venir.

 

Dans le contexte de mon stage, j’ai participé au démarrage de cette biobanque. Cela comportait plusieurs étapes et défis : écriture de procédures standardisées pour la collecte et la conservation des échantillons, appels de consentement et de suivi, logistique de collecte et récupération de ceux-ci et mise en place d’une base de données pour le traçage et la validation des participantes et échantillons.

 

À ce jour, les procédures écrites et la base de données sont utilisées et fonctionnelles. L’administration de consentements à des participantes a aussi valu une grande proportion de nouvelles participantes pour ce volet.

Le format des pratiques évaluatives dans le contexte de formation continue auprès des professionnels de la santé


Julianne Daoust1, Christina St-Onge4,5, Danika Lambert3, Élise Vachon Lachiver1,4, Mélanie Marceau2
1Université de Sherbrooke 2École des sciences infirmières, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke 3Bishop's University 4Chaire de recherche en pédagogie médicale Paul Grand’Maison de la SMUS 5Département de médecine, Université de

Introduction.  Les professionnels de la santé doivent s’adapter aux changements constants que ce soit au niveau de la technologie ou encore de l’apparition de nouveaux virus.  C’est pourquoi d’innombrables formations continues sont offertes chaque année. Toutefois, une minorité d’entre elles évaluent les connaissances ou les habiletés acquises. 

Objectif. Dans cette étude de portée, nous visions à déterminer ce qui est connu au sujet du développement et de la mise en œuvre des pratiques évaluatives dans le contexte de formation continue chez les professionnels de la santé. 

Méthode.  Nous avons utilisé la méthodologie de Arksey et O’Malley (2005). Des 1733 articles initialement identifiés par notre stratégie de recherche, 319 ont été retenus à la phase 3 et de ces articles, 137 ont été retenus à la phase 4 pour une extraction de leurs données. Nous nous sommes intéressés aux 6 aspects suivants du format des pratiques évaluatives: (a) l’objet de l’évaluation (b) la fréquence de l’évaluation (c) le type d’évaluation (d) l’administration (e) la période d’évaluation et (f) la motivation ou la justification du choix. 

Résultats. En ce qui concerne le format de l’évaluation, 103 études ont eu recours à un examen écrit, 12 ont usé d’une évaluation de la performance et 22 ont combiné les deux méthodes. Les questionnaires à choix multiples ont été les plus utilisés pour les examens écrits, 86 études y ont eu recours. Quant à l’évaluation de la performance, les professionnels de la santé ont été majoritairement soumis à des simulations.

Conclusion.  L’inclusion de pratiques évaluatives dans un contexte de formation continue semble être un moyen efficace pour favoriser la rétention des connaissances acquises, c’est pourquoi les décisions concernant la conception de l’évaluation ainsi que le contexte dans laquelle elle est réalisée sont primordiales. 

Le petit ARN RyhB régule l’ARNm de grxD en carence de fer


Gabriel Jeannotte1, Evelyne Ng Kwan Lim2, Eric Masse2
1Département de biologie, Université de Sherbrooke 2Département de biochimie et de génomique fonctionnelle, Université de Sherbrooke

Les petits ARN (pARN) agissent comme facteur de régulation post-transcriptionnel directement sur l’ARN messager (ARNm) à l’aide de plusieurs mécanismes. Ils peuvent permettre d’augmenter ou de diminuer la traduction de leur ARNm cibles. RyhB, un pARN exprimé en carence de fer (Fe), permet de réguler un ensemble d’ARNm grâce à un appariement antisens sur ceux-ci. Lorsqu’il n’est pas réprimé par Fur en présence de Fe, il cible des gènes codant des protéines non-essentielles contenant cet élément et permet l’expression de sidérophores permettant d’aller récupérer le Fe dans le milieu. La cible qui a été étudiée est grxD. La protéine est impliquée dans le trafic des groupements fer-souffre (Fe-S), essentiels au changement des enzymes de la forme apo- à holo-. GrxD aurait un rôle d’échafaud entre la protéine de biosynthèse du groupement Fe-S et l’apoenzyme. Elle a également été décrite comme ayant un rôle de transporteur de ce même groupement.

 

Le but de ce projet est de caractériser l’interaction entre grxD et RyhB grâce à différentes techniques pour déterminer quelles régions sont importantes à l’appariement et les conséquences de cet appariement. Pour observer les nucléotides exacts nécessaires à l’appariement en 5’, un appariement in vitro de grxD a été effectué avec RyhB. L’appariement est possible grâce à 11 nucléotides qui s’apparient entre grxD et RyhB au niveau du codon de départ. En immunobuvardage de type Northern, la dégradation de grxD par RyhB a également été observée. Des tests de croissance en présence d’un antibiotique ont été effectués, montrant un lien entre GrxD et la sensibilité aux antibiotiques. Cette nouvelle cible de RyhB permet de faire le lien entre le cycle du fer et la résistance aux antibiotiques. Plusieurs mécanismes pourraient avoir un lien indirect avec le cycle du fer grâce à l’action de RyhB sur grxD.

Les caractéristiques des fibres neuronales : un indicateur des performances cognitives des enfants ?


Anthony Gagnon1, Annie Larouche1, Amélie Boivin1, Virginie Gillet1, Maxime Descoteaux1, Larissa Takser1
1Université de Sherbrooke

Introduction.  Les comportements menant aux différents diagnostics de troubles d’apprentissage chez l’enfant sont connus depuis longtemps. Or, ces diagnostics étant en grande augmentation, il devient intéressant d’observer les caractéristiques biologiques pouvant être reliées à ces différentes performances relatives aux aptitudes cognitives. Grâce aux technologies d’imagerie par tenseur de diffusion, l’observation précise des caractéristiques des fibres neuronales offre une nouvelle compréhension des processus biologiques responsables de ces comportements.

 

Objectif. Vérifier la présence d’une association entre les caractéristiques des fibres neuronales du circuit reliant le noyau caudé et le lobe frontal supérieur et les différentes aptitudes cognitives.

 

Méthode. Utilisation de l’imagerie par tenseur de diffusion (DTI) obtenus avec plusieurs enfants de la cohorte GESTE ont été utilisé. Le « pipeline » Tractoflow a été utilisé pour obtenir les mesures de tractographie. Les régressions linéaires multiples et les différentes analyses statistiques ont été effectué à l’aide du logiciel R.

 

Résultats et discussion. Une association positive significative par régression linéaire multiple a été obtenu entre la mesure de diffusion axiale et les sphères cognitives représentant la compréhension verbale, le vocabulaire et le langage. Une augmentation de la diffusion axiale peut être interprété biologiquement comme étant une augmentation du calibre axonal, donc, une augmentation de ce calibre favoriserait les performances dans la sphère du langage. Le modèle utilisant la mesure de la densité de fibres apparentes présente également une association positive significative pour les sphères de la précision visuo-motrice et le temps de réaction. La densité des fibres neuronales dans le circuit aurait donc un impact sur les performances en rapidité et précision de l’enfant. Les résultats portant sur d’autres mesures sont à venir.

 

Conclusion. Le projet étant encore seulement au commencement, il est tôt pour tirer des conclusions, mais ces découvertes offrent une nouvelle méthode de diagnostic ou traitement favorisant le neurodéveloppement optimal.

Les éléments facilitants et les barrières aux pratiques évaluatives dans le contexte de formation continue auprès des professionnels de la santé


Danika Lambert1, Mélanie Marceau2, Julianne Daoust3, Elise Vachon Lachiver4, Christina St-Onge4,5
1Département de psychologie, Bishop’s University 2École des sciences infirmières, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke 3École de psychologie, Université de Sherbrooke 4Chaire de recherche en pédagogie médicale Paul Grand’Maison de la SMUS 5Département de médecine, Université de Sherbrooke

Introduction : La formation continue est essentielle et obligatoire pour les professionnels de la santé, afin de mettre à jour leur connaissances. L'évaluation dans le contexte de formation continue est un outil nécessaire pour pouvoir confirmer les acquis faits par les professionnels. Toutefois, l'utilisation de l'évaluation des apprentissages à la suite d’une formation continue est inconsistante. Notre étude aborde cette problématique en identifiant les barrières et facteurs facilitant à l'utilisation de l'évaluation d’apprentissages dans le contexte de formation continue auprès des professionnels de la santé.

Méthodologie : Nous réalisons une étude de portée basé sur la méthodologie de Arksey et O'Malley (2005). Notre stratégie de recherche a identifié 1733 articles, dont 138 répondaient aux critères d'inclusion (taux d'accord de 90%) et ont été retenu pour l'extraction et l’analyse des données.

Résultats : 34 articles ont rapporté des barrières aux pratiques évaluatives. À première vue, les résultats suggèrent qu'il y a des facteurs non-spécifiques (p.ex. les ressources requises pour élaborer les stratégies d’évaluation semblent limiter leur utilisation) et des facteurs spécifiques (p.ex. dans le cas d’une évaluation de performance, il peut y avoir de l’incertitude face à la fiabilité des cotes des évaluateurs) au type d'instrument utilisé qui peuvent remettre en question la véracité des résultats de l'évaluation. Nous avons identifié des facteurs facilitants à l’utilisation de pratiques évaluatives dans seulement 18 articles. Ce qu’on observe jusqu’à maintenant est une tendance vers la favorisation d’une perception positive envers l’évaluation des apprentissages. Par exemple, les responsables de formation continue doivent convaincre les participants du bien fait de celle-ci, afin d’atténuer le sentiment d’intimidation qu’ils disent ressentir face aux évaluations d’apprentissage.

Conclusion : En conclusion, le petit nombre d'études rapportant des barrières et facteurs facilitants aux pratiques évaluatives a rendu difficile le travail d’identifier des recommandations pour les personnes responsables de formation continue.

L’évaluation de la performance réalisée en contexte d’observation indirecte dans les programmes en science de la santé : une étude de portée


Audrey-Ann Lefebvre1, Patricia Blanchette1, Marie-Eve Poitras1, Christina St-Onge1
1Université de Sherbrooke

Contexte/Problème : L’évaluation des apprentissages est une composante importante de la formation des stagiaires vers une pratique professionnelle compétente. Différentes stratégies sont déployées par les programmes professionnalisants dans le contexte des stages, notamment, l’évaluation par les superviseurs – ou dit autrement, l’évaluation en contexte d’observation indirecte. 

 

Le but de l’étude à laquelle j’ai participée était de : décrire à partir des écrits scientifiques, les stratégies mises en place pour réaliser l’évaluation de la performance en contexte d’observation indirecte dans les programmes professionnalisants en sciences de la santé. 

 

Méthodologie : Nous avons réalisé une étude de portée selon les six étapes de Arksey et O’Malley (2005). Plus particulièrement, j’ai participé aux étapes d’inclusion/exclusion (étape 3) et d’extraction des données (étape 4).

 

Résultats : Des 5 466 articles identifiés par notre stratégie de recherche, 35 ont été inclus dans l’étude de portée. Nous avons constaté que la majorité des articles ont été publiés aux États-Unis (65,7 %), suivi par le Canada (14,3 %) et les Pays-Bas (8,6%). Nous avons observé que 85,7% des articles sont en contexte de pédagogie médicale et que seulement 11,4% sont en pédagogie des sciences infirmières. Afin d’améliorer l’évaluation en contexte d’observation indirecte, les auteurs suggèrent entre autres de préconiser : 1) une évaluation qui documente la progression des apprenants; 2) une évaluation programmatique et 3) la prise de décision partagée et appuyée par des données provenant de l’évaluation de la performance.

 

Discussion : L’étude en cours révèle différents défis liés à l’évaluation de la performance en contexte d’observation indirecte, mais aussi certains avantages – notamment au point de vue des décisions informées par de multiples points de vue et qui sont concertées.

L’identification d’indicateurs de qualité des narratifs en évaluation des apprentissages


Vincent Dion1, Molk Chakroun1, Kathleen Ouellet1, Christina St-Onge1
1Université de Sherbrooke

Contexte/But: De plus en plus de programmes ont recours aux narratifs en contexte d'évaluation afin de pallier certaines limites de l’évaluation quantitative. Toutefois, ce qui constitue un narratif de qualité ne semble pas consensuel, les statistiques psychométriques usuelles ne pouvant pas être utilisées. Notre objectif était d’identifier des indicateurs de qualité de l’évaluation narrative dans le contexte de l’éducation post-secondaire.

 

Méthode: La méthodologie d’Arksey et O’Malley en cinq étapes a été utilisée dans cette étude de portée pour identifier et résumer la littérature en lien avec la qualité de narratifs en évaluation. Les articles présentant des données primaires relatifs à cette forme d’évaluation en contexte d'éducation post-secondaire ont été retenus. Deux membres de l’équipe ont effectué la sélection des articles (étape 3) puis l’extraction des données (étape 4). Des statistiques descriptives et une analyse thématique ont été effectuées pour identifier les indicateurs de qualité.

 

Résultats: Une recherche initiale nous a permis d'identifier 690 articles; 47 articles ont été retenus et extraits. La majorité des utilisations de narratifs se situait au niveau des études de 1er cycle (prédoctorales) (N=24; 51,1%) dans le domaine médical (N=27; 57,4 %), et était utilisée en contexte d’évaluation formative (N=21; 44,7 %). L’analyse thématique préliminaire indique que des narratifs de qualité se démarquent notamment par des commentaires concis et spécifiques qui suggèrent des points concrets d’amélioration.

 

Discussion: L’utilisation de narratifs en évaluation des apprenants permet entre autres de tracer un portrait détaillé d’une performance. Pour être utile, les narratifs doivent cependant être de qualité. Une liste exhaustive d’indicateurs de qualité pourrait éventuellement être générée afin de d'augmenter la qualité des narratifs utilisés en évaluation des apprentissages.

Macrocycle conformation modeling using GHMM in python


Émile Rioux-Chevalier1, Laurent Bruneau-Cossette2
1IPS - Université de Sherbrooke 2Université de Montréal

Molecular dynamics of macrocycle from extracellular protein was extensively studied through a Gaussian mixture hidden markov model. The model initially built by  Bruneau-Cossette was adapted for the Windows environment and then modified for providing approximative proportion for each selected conformation. Conformations were selected with criterion including the Bayesian information criterion. From input in .pbd file from MOE, the complete analysis of the molecular dynamics was performed with .pbd file as an output for each conformation. Additional graphical representation form conformation probability spaces were produced. The model was then used for supporting drug design for macrocycle in order to produced antibody for cancer therapy. A form was produced in order to facilitate the use of the modeling alongside with protocol of two forms for suiting the user's needs.

Measuring the Abnormality of Biomarker Profiles


Amber Hewett1
1Bishop's University

One of my assignments during this internship was to measure the abnormality of individual's biomarker profiles in a clinical study from Russian. This study changed the diet of their participants for one month to a mix of seedlings, nuts, legumes, and amaranth porridge. Participants biomarker profiles were summarized as Mahalanobis Distances: a statistical distance which uncorrelates variables from each other, before measuring how far datapoints are from the mean. The goal was to create dysregulation measures which would remain stable regardless of the population. Studies from Singapore and the United States were used as reference populations. A high correlation between measures using either reference population would validate the robustness of our results. Four groupings of biomarkers were attempted. Biomarkers were separated by their function in the Electrolyte, blood, or immune system. An additional  overall dysregulation measure was calculated. It's biomarker selection was across systems, based on their known tendency to remain stable over populations. The expectation was that all four dysregulation measures would remain stable, as had been witnessed previously at our lab. But initial results were surprising. Only the blood system measures had a high correlation between populations. These results were examined carefully by both myself and my colleagues. A tentative hypothesis was formed: perhaps  the unexpected results of the electrolyte, immune, and overall measures was the result of the changes made to the  participants diets. After removing the relevant biomarkers from our overall dysregulation measure, it too became stable. The stable dysregulation measures were returned to the researchers involved in the study, who will have further time to explore the relevancy of these findings to their own work. Until then,  I thank the members of the Cohen Lab and the University of Sherbrooke for their hospitality, and for the experience I've gaining in both statistics and programming.

Métabolisme postprandial des acides gras alimentaires chez les sujets présentant un déficit en lipoprotéines lipases


Mehdi Amrani1, Christophe Noll1, Émilie Montastier1, Frédérique Frisch1, Serge Phoenix1,2, Lucie Bouffard1, Éric Turcotte2, André Carpentier1,2
1Division d’endocrinologie, Département de médecine, Université de Sherbrooke 2Département de médecine nucléaire et de radiobiologie, Université de Sherbrooke

Introduction: Le déficit en lipoprotéine lipase (LPLD) est une absence ou une diminution de l'activité de la lipoprotéine lipase. Ce déficit est associé à une augmentation des taux de triglycérides plasmatiques entraînant plusieurs complications métaboliques. L’objectif de l’étude est de déterminer l'effet postprandial de la LPLD sur l'absorption myocardique des acides gras alimentaires (AGA) et le partage spécifique des AGA dans les organes (le foie, les tissus adipeux et les muscles squelettiques).

 

Méthodes : Le partitionnement postprandial des AGA spécifiques à l'organe et le taux d'absorption fractionnaire ont été mesurés chez les sujets LPLD et contrôlés en utilisant une méthode de tomographie par émission de positrons (TEP) avec l'acide 18-fluoro-6-thia-heptadécanoïque ([18F] -FTHA, un analogue des AGA à longue chaine) par voie orale. Cette étude TEP a été répétée deux fois, avec et sans injection d'héparine. L'héparine mimique l'état physiologique des sujets LPLD pour vérifier qu'aucun facteur extérieur affecte le partitionnement postprandial des AGA.

 

Résultats : Les premiers résultats obtenus jusqu’à présent montrent un captage diminué d’AGA dans le foie et le cœur chez les patients LPLD en comparaison avec les sujets contrôlés. Cependant, il est trop tôt pour conclure l’effet dû au faible échantillonnage. Seulement deux sujets LPLD ont été testés au cours de ce projet.

 

Conclusion : En raison d’un faible nombre de sujets testés, l’étude ne permet pas de confirmer que la LPLD affecte le partage spécifique des AGA dans les organes. Les études futures permettront de vérifier si la LPLD joue un rôle crucial sur l’absorption myocardique des AGA ainsi que le partage spécifique des AGA dans les organes.

Méthodes d’analyse de l’inflammation du SNC d’agneaux par RT-qPCR et par immunofluorescence


Astrid Raymond1, Sophie Tremblay2,3, Roqaya Imane2, Jean-Paul Praud1, Étienne Fortin-Pellerin1
1Université de Sherbrooke 2Centre de recherche CHU Sainte-Justine 3Université de Montréal

Deux projets sur modèle agneau ont nécessité l’analyse des tissus cérébraux. Un premier sur cerveau d’agneaux nés à terme observant l’inflammation des centres de contrôles respiratoires au niveau spécifique du tronc cérébrale suite à un sepsis par LPS ou par Poly: IC. Un second sur cerveau d’agneaux prématurés observant l’activation microgliale selon une ventilation post-natale gazeuse ou liquidienne.

Pour ce faire, les tissus de l’hémisphère droit ont été utilisés pour extraire l’ARN nécessaire à la RT-qPCR. Les sondes des cytokines suivantes ont été testées : IL-1β, IL-6, IL-8, TNFα et les résultats ont été analysés en comparative CT avec la sonde contrôle SDHA. Tandis que les tissus de l’hémisphère gauche ont été congelés dans des blocs d’OCT, coupés dans un cryostat, puis fixé sur des lames de microscope. Ces lames ont été traité avec les anticorps IBA-1 et GFAP, ainsi qu’avec les anticorps secondaires fluorescents correspondants pour être photographiée en microscopie confocale. Les images ont ensuite été analysé par le script 3DMorph dans Matlab pour déterminer le volume des corps cellulaires et le nombre de branche des microglies. Des résultats préliminaires ont été publié pour le projet LPS montrant une augmentation des IL-8 et des TNFα, ainsi que des corps cellulaires plus gros et moins de branches pour les agneaux LPS.

Modèles pronostiques en réadaptation physique : une revue systématique


Ariane Plante1,2, Catherine Houle1,2, Florian NAYE1,2, Yannick Tousignant-Laflamme1,2, Simon Décary1,2
1Université de Sherbrooke 2Centre de recherche du centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CRCHUS)

Introduction : Cibler les facteurs liés au pronostic semble être un moyen prometteur pour améliorer les processus de prise de décision, personnaliser les approches de réadaptation et optimiser les résultats en physiothérapie. Cette étude a pour objectif d’effectuer une revue des modèles pronostiques ayant fait l’objet d’une validation externe.

Méthode : Nous avons effectué une revue systématique dans 7 banques de données électroniques (CENTRAL, CINHAL, Embase, MEDLINE, PEDro, PsychINFO et Web of science). Les titres et les résumés ont été sélectionnés par 2 réviseurs indépendants en utilisant les critères d’éligibilité et les textes complets des articles sélectionnés ont été lus. Un consensus entre les deux réviseurs a été recherché et un troisième réviseur a été impliqué lorsque nécessaire. Nous avons inclus les études qui 1) portent sur des patients vivant avec une condition nécessitant de la réadaptation physique (population), 2) portent sur un outil pronostique développé pour améliorer les processus de prise de décision, personnaliser les approches de réadaptation ou optimiser les résultats en physiothérapie (intervention), 3) utilisent n’importe quel comparateur, et 4) ont pour objectif de prédire ou améliorer l’état de santé du patient, défini par la Classification Internationale du Fonctionnement, du Handicap et de la Santé (CIF).

Résultats : Sur 3244 résultats, nous avons inclus 98 études. Ces études portaient sur des modèles pronostiques développés pour des conditions musculosquelettiques (35%), neurologiques (34%), gériatriques (26%), cardiorespiratoires (2%) et autres (3%). Les problèmes rencontrés au niveau méthodologique incluent l’hétérogénéité dans les designs des études et les nombreux types d’outils pronostiques.

Conclusion : Nous avons trouvé 98 études ayant pour objectif d’effectuer la validation externe de modèles pronostiques. La plupart des modèles pronostiques portaient sur des conditions musculosquelettiques, neurologiques et gériatriques.

Modification génétique d'un phage tempéré de C. difficile en vue de traitements thérapeutiques


Thania Sbaghdi1,2,3, Julian Garneau1,2, Andréa Duclos1,2, Olga Soutourina4, Louis-Charles Fortier1,2
1Université de Sherbrooke 2Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Département de Microbiologie et d'Infectiologie, Université de Sherbrooke 3Université Clermont Auvergne 4Institute for Integrative Biology of the Cell, Université Paris-Sud

Clostridioides difficile est la cause la plus fréquente de diarrhées nosocomiales associées aux antibiotiques. Elle représente un problème de santé publique partout dans le monde. Sa résistance à de nombreux antibiotiques dont plus récemment les fluoroquinolones la rendent responsable d’infections récidivantes : il est donc important de trouver de nouvelles stratégies thérapeutiques.

 

Ainsi, une des pistes détournant les résistances aux antibiotiques est le traitement par les phages. Néanmoins ces traitements nécessitent idéalement des phages lytiques et actuellement seul des phages tempérés sont connus chez C. difficile. Il a récemment été montré que la bactérie C. difficile était doté d’un système CRISPR-Cas actif de sous-type IB pour la défense contre les éléments génétiques mobiles et les bactériophages qui seraient susceptible de l’infecter.

 

Par différentes approches de biologie moléculaire nous avons créé un vecteur de modification de phages par échange allélique contenant un guide ARN capable de cibler le gène d’intégrase du phage pendant l’infection. Ainsi, le système Cas I-B endogène de la bactérie va effectuer une cassure double brin dans l’ADN du phage, favorisant la recombinaison avec les bras d’homologies présents dans le vecteur. Le phage, délété de son intégrase ne sera plus capable de s’intégrer au génome bactérien et l’entrée en cycle lytique devrait être favorisée.

Overlapping Regions in the Human Genome can be Predicted Based on their Nucleotide and Amino Acid Sequences


Fatima Bouslimi1, Marie Brunet2, Xavier Roucou2
1Bishop's University 2Université de Sherbrooke

Current genome annotations operate under some assumptions, one of them being that in order to be annotated, the ORF has to be bigger than 100 codons. This has proven to be false as increasing evidence have shown that functional proteins can be translated from ORF’s smaller than 100 codons. As a result, this assumption is problematic because it is mistakenly misclassifying RNA as non-coding and greatly reducing the scope of research that can be done. Another assumption in current genomic annotation is that mRNA only have one coding sequence, and as a result, only code for one protein. Since ribosomes can select more than one translation initiation site, and research has shown that alternative sequences are present, a polycistroic approach to annotation would be more accurate. Annotating alternative ORF’s widens our scope of research and they may be identified as genetic drivers or pathological causes of disease we face in our every day lives.

Pertinence de la réanalyse périodique de l’exome des patients sans diagnostic


Jonathan Cayouette1, Fanny Thuriot1, Sébastien Lévesque1
1Département de pédiatrie, Université de Sherbrooke

Introduction: Les maladies génétiques représentent environ 20% des décès chez les nouveau-nés. Il est possible de diagnostiquer les patients souffrant de maladies génétiques en analysant leur exome. L’exome est constitué des parties des gènes qui codent pour des protéines. L’analyse d’exome a un taux diagnostic d’environ 35% en clinique. Nous croyons qu’il serait possible d’augmenter le rendement diagnostic en analysant périodiquement les exomes.

 

Objectif :Le but était d’évaluer la pertinence d’une analyse périodique des données de séquençage de l’exome provenant de patients n’ayant pas reçu un diagnostic à la première analyse.

 

Méthodes : Sur la cohorte de 100 patients, 73 d’entre eux n’avaient pas reçu de diagnostic lors de la première analyse de leur exome. Ce sont les exomes de ces 73 patients qui ont été réanalysés. Deux analyses ont été effectuées en parallèle, soit une analyse manuelle et une analyse avec PhenoVar, un outil diagnostique utilisant le génotype et le phénotype du patient pour prioriser les variations causales. Ces deux analyses ont permis à l’analyste d’établir une liste de variations potentiellement pathologiques. Un médecin généticien a révisé les listes de variations et a choisi quelques variations avec un potentiel pathologique élevé. Des analyses de ségrégation sur les variations priorisées ont été effectuées dans le but de confirmer le diagnostic.

 

Résultats : La réanalyse des exomes a mené à un diagnostic pour cinq patients. Deux raisons peuvent expliquer l’absence de diagnostic à la première analyse chez ces patients. Premièrement, le gène dans lequel se retrouvait la variation n’était pas associé à une maladie génétique. Deuxièmement, le variant causal était classé avec une signification incertaine au lieu de pathologique. 

 

Conclusion : Puisque la réanalyse a permis d’augmenter le taux diagnostic de notre cohorte de 27% à 32%, il semblerait important de réanalyser les exomes des patients sans diagnostic périodiquement.

Polynucléaires neutrophiles : une nouvelle cible thérapeutique dans la fibrose kystique?


Justine Dagenais-Curti1, François-Pierre Counil2,3, Patrick McDonald4
1Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Université de Sherbrooke 2Service de pneumologie pédiatrique, Département de pédiatrie, Université de Sherbrooke 3CHUS Sherbrooke 4Université de Sherbrooke

Introduction : La fibrose kystique est la maladie génétique autosomique récessive la plus prévalente au Canada. Cette pathologie est causée par un défaut fonctionnel du canal à chlorure CFTR, résultant en la sécrétion d’un mucus trop visqueux pour l’évacuer des voies respiratoires. Ce milieu est propice aux infections récidivantes et favorise l’inflammation chronique. Malheureusement, les traitements actuels sont souvent mal tolérés ou ne peuvent prévenir l’insuffisance respiratoire.  La récente découverte du canal CFTR sur la membrane des phagolysosomes des neutrophiles suggère l’implication de ceux-ci dans la maladie. Le défaut CFTR dans ces cellules immunitaires induirait un état pro-inflammatoire qui stimulerait un nouveau mécanisme bactéricide dénommé NETose. Celle-ci est une forme de mort cellulaire consistant en la libération d'un enchevêtrement d'ADN entouré de protéases. Bien que les réseaux de NETs piègent les bactéries responsables de l'infection chronique des patient.e.s atteints de la maladie, les peptides qu'ils contiennent détruisent l'épithélium pulmonaire et perpétuent l'inflammation.

 

Objectif : L'objectif principal est de déterminer si les neutrophiles des patients atteints de fibrose kystique ont une production accrue de NETs par rapport aux neutrophiles avec une fonction CFTR normale. Puis, les taux de NETose seront corrélés notamment avec la fonction respiratoire pour déterminer la pertinence clinique.

 

Méthodes : Le groupe avec fibrose kystique et le groupe contrôle seront chacun composés de 18 patients de 0-18 ans.  Le jour d’une prise de sang cliniquement requise, les participants feront une spirométrie forcée et une oscillométrie, puis 12 mL de sang seront prélevés pour extraire les neutrophiles. Ceux-ci seront exposés à des stimuli induisant la NETose, qui sera visualisée par microscopie fluorescente.

 

Retombées anticipées : La démonstration de la pertinence clinique de la NETose dans la maladie permettrait de l’appliquer dans de nouvelles voies thérapeutiques. Un traitement visant à neutraliser les agents pro-inflammatoires qui la stimule serait à investiguer.

Prendre soin, virtuellement : Une revue de la portée sur l’utilisation de la télésanté pour la gestion de cas


Sophie Béland1, Catherine Hudon1,2
1Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Université de Sherbrooke 2Département de médecine de famille et de médecine d’urgence, Université de Sherbrooke

    La gestion de cas est une intervention particulièrement adaptée aux besoins des personnes avec des conditions chroniques ou des problèmes de santé complexes. La continuité des soins et le suivi rapproché contribuent à l’efficacité de cette intervention, mais représentent des défis à sa mise en œuvre. La télésanté a le potentiel de répondre à ces défis. De plus, avec l’accessibilité accrue aux technologies et une demande grandissante pour l’offre de soins à distance, le développement de modèles de soins adaptés aux nouvelles technologies de communication est essentiel.

    Pour guider le développement de modèles de soins combinant télésanté et gestion de cas, un examen de la portée a été complété pour décrire les connaissances actuelles sur ces interventions, incluant 1)les modalités de télésanté précédemment utilisées, 2)la perspective de ses utilisateurs, et 3)les données probantes sur leur efficacité.

    Une recherche systématique dans CINAHL, MEDLINE, et SCOPUS a permis d’identifier 2378 articles publiés depuis 2005 et liés à la télésanté et gestion de cas. Après une sélection et révision de 129 articles par deux évaluateurs, 21 articles ont été retenus qui évaluaient des interventions de gestion de cas par la télésanté pour des patients ayant des conditions chroniques fréquentes et/ou besoins de santé complexes. Après extraction des données, une synthèse narrative de ces articles fut complétée.  

    Les résultats de cette synthèse indiquent que l’utilisation de la télésanté est une alternative acceptable et efficace pour la gestion de cas, étant associée à une meilleure utilisation des services de santé et des résultats cliniques favorables. Cette synthèse souligne néanmoins l’utilisation peu fréquente de technologies autres que le téléphone. Pourtant, les études démontrent que le contact visuel est un élément clé d’une expérience positive de la télésanté. Il importe donc de développer davantage d’interventions de gestion de cas qui intègrent des plateformes permettant l’échange d’information visuelle.

Projet DESSIN


Cheyenne Gauvin1, Chantal Camden1, Jade Berbari1
1Université de Sherbrooke

Introduction :

L’étude DESSIN est un essai randomisé contrôlé qui a pour objectif d’évaluer l’efficacité d’une intervention en ligne soutenant les parents d’enfants de 3 à 8 ans ayant des difficultés motrices, vivant au Québec et n’ayant pas accès à des services de réadaptation. L’intervention implique des rencontres virtuelles avec une ergothérapeute ou une physiothérapeute ainsi qu’à une banque de ressources, le tout via une plateforme en ligne.

 

Objectif :

L’objectif est de décrire la population des recrutés dans l’étude et de décrire les enfants ciblés par l’intervention.

 

Méthode :

Une campagne de recrutement est en cours via les réseaux sociaux, les médias traditionnels et les partenaires du projet. Les parents ayant des préoccupations quant au développement moteur de leurs enfants remplissent un questionnaire en ligne et participent à une entrevue semi-structurée en visioconférence afin de confirmer leur éligibilité, obtenir leur consentement et identifier les besoins de leur enfant. Une analyse descriptive des données a été entreprise pour les présenter sous forme de fréquences ou de moyennes et écart-types.

 

Résultats :

Présentement, 107 familles ont été recrutées sur un total visé de 118. La majorité des parents sont âgés entre 26 et 45 ans (92,5%) et vivent dans les régions de la Montérégie (26,2%), de l’Estrie (20,6%) et de Montréal (19,6%). Les enfants ciblés par l’intervention sont plus souvent des garçons (72%), ont pour âge moyen 5,8 ans (+/-1,6) et plus de la moitié n’ont aucun diagnostic formel de trouble neurodéveloppemental (57%). Les parents ont nommé 6,6 (+/-2,5) objectifs à cibler via l’intervention, dont 83,3% sont lié à la motricité.

 

Conclusion :

Un portrait global des participants de l’étude a été dressé. À la fin de l’intervention, des analyses comparatives permettront d’évaluer son efficacité et pourront informer de futures initiatives soutenant les parents d’enfants ayant des difficultés motrices au Québec.

 

Regards sur les impacts de la pandémie de COVID-19 sur la santé mentale des enfants québécois d'âge primaire


Marie Chrysagis1, Catherine Malboeuf-Hurtubise2, Chantal Camden1, Élodie Hérault3
1usherbrooke 2Bishop's University 3Centre de recherche du CHUS

Introduction :

La pandémie de COVID-19 a bouleversé le quotidien de plusieurs Québécois. La santé physique de la population est en jeu dans le contexte actuel, mais qu’en est-il de la santé mentale? L’impact de la pandémie sur la santé mentale des enfants d’âge primaire étant peu documenté, il serait pertinent de recueillir des données à ce sujet afin d’établir des recommandations.

Objectifs :

Ce volet s’inscrit dans une étude de plus grande envergure incluant aussi une recension d’écrits. Il a pour but de documenter l’impact de la pandémie de COVID-19 sur la santé mentale des enfants âgés de 5 à 12 ans au Québec de la perspective parentale.

Méthode :

Des entrevues individuelles téléphoniques ou par visioconférence avec un guide semi-structuré ont été réalisées auprès de 19 parents d’enfants d’âge primaire. Les participants ont été recrutés par l’entremise des partenaires du projet et ont transmis leur consentement via un formulaire en ligne. Les données qualitatives ont été analysées par thématique de façon préliminaire.

Résultat :

L’impact sur la santé mentale semble plus important notamment chez les enfants uniques ou ceux ayant une fratrie aux âges disparates, ainsi que sur les enfants dont les parents ont des disponibilités limitées en raison du travail. L’arrêt de services et de l’école ont également eu un impact particulièrement sur la santé mentale des enfants ayant des conditions de santé particulières. Considérant ces impacts, plusieurs parents appréhendent la rentrée scolaire à l’automne et souhaiteraient le plus possible y favoriser la normalité.

Conclusion :

L’impact sur la santé mentale des enfants dans le contexte de pandémie semble influencé, entre autres, par la présence ou non de soutien familial et d’un bon lien avec la fratrie. Il importe d’émettre des recommandations afin de limiter ces répercussions lors de la rentrée scolaire et dans l’éventualité d’un reconfinement.

 

Rôle de DUSP4 chez les monocytes dans l’athérosclérose


Crysta Spino1, Clément Mercier1, Donovan Fouere1, Pedro Geraldes1
1Centre de recherche du Centre Hospitalier Universitaire de Sherbrooke et division, Université de Sherbrooke, Québec, Canada

    L’athérosclérose, une maladie cardiovasculaire, affecte une grande partie de la population et est définie par la formation de plaques d’athérome dans les artères. Une étape clé de la formation des plaques est l’infiltration des monocytes sous la couche de cellules endothéliales des artères. Cette infiltration se fait d’abord par l’attachement des monocytes aux cellules endothéliales, ce qui leur permet ensuite de procéder à la transmigration au travers de l’intima pour finalement incorporer l’accumulation de lipides.

 

    DUSP4 est une MAP (mitogen-activated protein) kinase phosphatase, qui enlève les groupements phosphates sur les MAP kinases. Ces dernières constituent une famille de protéines importantes dans la signalisation pour de nombreux phénomènes, dont la prolifération, la survie cellulaire et de nombreuses réponses immunitaires. DUPS4 est donc très important dans la régulation de ces voies de signalisation, car il permet d’inactiver les MAP kinase et ainsi freiner les nombreuses cascades de signalisation.

 

    Nous avons observé que l’absence de DUSP4 réduisait la formation des plaques dans un modèle de souris pro-athérosclérotiques. Le but du projet est donc d’évaluer l’importance et le rôle de DUSP4 au niveau des monocytes dans la formation des plaques. Pour ce faire nous avons réalisé des expériences afin d’observer l’effet d’une délétion de DUSP4 dans des monocytes humains (THP-1) sur la transmigration endothéliale. Nos résultats préliminaires ont validé l’étanchéité de la barrière endothéliale et un traitement aux acides gras libres (AGL) + TNF-alpha augmente la perméabilité cellulaire. De plus, nous avons isolé des monocytes/macrophages de souris natives et déficientes en DUSP4 afin d’observer, suite au marquage à l’huile rouge, si DUSP4 participe à l’incorporation d’AGL. Cette étude permettra de mieux comprendre le rôle de DUSP4 dans la formation athéromateuse afin de trouver un moyen de prévenir ou de réduire les plaques.

Rôle de DUSP4 dans la maladie des artères périphériques du diabète


Alexandre Nadeau1,2, Valérie Breton1,2, Pedro Geraldes1,2
1Université de Sherbrooke 2Centre de recherche du CHUS

Le diabète est une maladie chronique caractérisée par une hyperglycémie aiguë causée par une résistance du corps à l’insuline ou un problème de sécrétion de l’insuline. Cette condition peut mener à plusieurs complications, dont la maladie des artères périphériques, une maladie due à l’apparition de plaques athérosclérotiques dans les artères des membres inférieurs. L’accumulation de plaque causera le rétrécissement de la lumière et l’obstruction des vaisseaux, diminuant ainsi le flot sanguin menant ainsi à une ischémie du membre. L’ischémie représente le manque de sang et d’oxygène dans un organe ou tissu le rendant en condition d’hypoxie. Normalement, l’hypoxie active différentes voies de signalisation, dont la voie de l’angiogenèse qui permet la revascularisation de l’organe ou du tissu ischémique. Cependant, il a été montré que l’hyperglycémie causerait l’inhibition de cette voie angiogénique, augmentant ainsi les risques d’amputations chez les patients diabétiques. Il a été observé que la phosphorylation des MAPKs p38 et JNK était augmentée en situation d’hyperglycémie, une voie en partie régulée par les protéines DUSPs. En utilisant un modèle de souris diabétique, nous avons observé une diminution de DUSP4 dans les muscles ischémiques. Notre hypothèse est que cette diminution de DUSP4 et l’augmentation de la phosphorylation des MAPKs pourraient être la cause d’une dysfonction cellulaire et de la diminution de l’angiogenèse chez les patients diabétiques. Notre objectif est alors d’évaluer le rôle de DUSP4 sur la reperfusion sanguine des membres inférieurs à la suite d’une ischémie en utilisant un modèle de souris diabétique n’exprimant pas la protéine DUSP4. Une diminution de la reperfusion sanguine a été observée chez les souris diabétiques avec la délétion de DUSP4. En conclusion, l’hyperglycémie diminue l’expression de DUSP4 et contribue à l’activation de facteurs proapoptotiques contribuant à la faible revascularisation des membres inférieurs à la suite d’une ischémie.

Rôle de la Cdk5 dans l'adressage du récepteur opioïde delta


Claudie Beaulieu1,2,3,4, Béatrice Quirion1,2,3,4, Sophie Berthiaume1,2,3,4, Francis Bergeron1,2,3,4, Louis Gendron1,2,3,4,5
1Université de Sherbrooke 2Département de pharmacologie-physiologie 3IPS - Université de Sherbrooke 4Centre de recherche du CHUS 5Département d'anesthésiologie

Les opioïdes, comme la morphine, sont les analgésiques les plus souvent prescrits pour le traitement de la douleur modérée à sévère. Malheureusement, ceux-ci produisent de nombreux effets secondaires comme la dépendance, la tolérance, la détresse respiratoire ou encore la constipation. Si ces effets indésirables sont entraînés par l’activation du récepteur opioïde mu (MOP), l’activation du récepteur opioïde delta (DOP) semble mener à une analgésie qui en est exempte. Au laboratoire, nous étudions les effets thérapeutiques du DOP ainsi que les mécanismes qui contrôlent son trafic cellulaire. La localisation particulière de DOP au niveau intracellulaire limite en effet son potentiel analgésique. Parmi les mécanismes susceptibles d’augmenter la densité de DOP au niveau de la membrane plasmique, la kinase Cdk5 semble intéressante. En effet, son site de phosphorylation chevauche le site de liaison de COPI (qui retient le récepteur au réticulum endoplasmique) sur la 2e boucle intracellulaire (ICL2) du DOP. Le but de mon projet est donc d’identifier le site de liaison de la Cdk5 sur le DOP afin de mieux comprendre le mécanisme de régulation du trafic du DOP. 

 

Le site de liaison de Cdk5 sur le récepteur a été étudié à l’aide de GST pulldown sur protéines purifiées. Les boucles intracellulaires du récepteur ont été fusionnées à la GST et Cdk5 a été fusionné à un tag histidine. Cela nous permet de déterminer que la Cdk5 se lie sur la boucle ICL3 du DOP. Pour trouver le site exact de la liaison, différents peptides mimétiques de la boucle ICL3 ont été utilisés dans les GST pulldown. 

 

Les perspectives du projet seraient de confirmer le site d’interaction entre Cdk5 et DOP avec des peptides plus spécifiques et de voir si Cdk5 interagit avec d’autres récepteurs (ex. KOP, MOP et D2) via des séquences similaires.

RÔLE DE L’INSULINE-LIKE GROWTH FACTOR BINDING PROTEIN 2 (IGFBP2) DANS LA NÉPHROPATHIE DIABÉTIQUE


Ève Boulard-Chaîné1,2, David-Alexandre Dancosst1,2, Pedro Miguel Geraldes1,2
1Université de Sherbrooke 2Centre de recherche du CHUS

Le diabète est une maladie chronique qui touche une grande partie de la population mondiale. Ses complications, comme la néphropathie diabétique (ND), peuvent s’avérer très graves.  La ND est une complication microvasculaire très fréquente du diabète qui cause une modification morphologique des tubules et des glomérules rénaux, créant une mauvaise filtration du sang. La ND est accélérée par l’apoptose et la dédifférenciation des podocytes, les cellules épithéliales des glomérules chargées de la filtration la plus spécifique. Récemment, le laboratoire du professeur Geraldes s’est intéressé au gène IGFBP2 qui code pour une protéine se liant avec un analogue de l’insuline, l’insuline-like growth factor (IGF), afin de mieux comprendre son rôle dans la fonction des podocytes et dans le développement de la ND. L’objectif est donc d'étudier la voie de l’IGF/IGFBP-2 dans les podocytes exposés à des concentrations élevées de glucose et d’acide gras libres. Ainsi, nous avons fait la culture cellulaire de podocytes murins immortalisés et étudié leur croissance selon huit conditions : soit en normoglycémie (5.6mM) ou en hyperglycémie (25mM) durant 72h, avec ou sans traitement d'acide gras libres (palmitate; 25uM) durant 24h et avec ou sans stimulation à l’IGF-2. Les résultats obtenus ont permis de déterminer qu’une stimulation à l’IGF-2 causait une augmentation de l’expression des protéines impliquées dans la voie de l’IGF, telles que ERK, Akt et le récepteur IGF-1Rbeta alors que le traitement au palmitate semble réduire la phosphorylation de ces protéines. En conclusion, l’ensemble des résultats préliminaires de notre groupe suggère que les niveaux d’IGF influencent la fonction des podocytes. Cette étude nous permettra de vérifier si IGFBP2 est une voie potentiellement impliquée dans la progression de la ND.

Rôle des hormones sexuelles sur le volume total et la distribution du tissu adipeux brun chez la femme avant et après la ménopause.


Sophie Hogan-Lamarre1, Jolan Guertin1, Edward L. Melanson2,3,4, Denis P. Blondin5, François Haman6, Tracy M. Swibas2, Kerry L. Hildreth2, Rebecca S. Boxer7, Andre’ C. Carpentier8, Yubin Miao9, Patrick Blatchford10, Paul S. MacLean3, Wendy M. Kohrt2,3
1Université de Sherbrooke 2Division of Geriatric Medicine, Department of Medicine, University of Colorado Anschutz Medical Campus, Aurora, CO, USA 3Division of Endocrinology, Metabolism, and Diabetes, Department of Medicine, University of Colorado Anschutz Medical Campus, Aurora, CO, USA 4Eastern Colorado Veterans Affairs Geriatric Research, Education, and Clinical Center, Denver, CO, USA 5Division of Neurology, Department of Medicine, Faculty of Medicine and Health Sciences, Centre de Recherche du CHUS, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Quebec, Canada 6School of Human Kinetics, University of Ottawa, Ottawa, Ontario, Canada. 7Institute for Health Research Kaiser Permanente of Colorado, Aurora Colorado USA 8Division of Endocrinology, Department of Medicine, Faculty of Medicine and Health Sciences, Centre de Recherche du CHUS, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Quebec, Canada 9Department of Radiology, University of Colorado Anschutz Medical Campus, Aurora, CO, USA 10Department of Biostatistics and Informatics, Colorado School of Public Health, University of Colorado Anschutz Medical Campus, Aurora, CO, USA

Contexte : La perte de la fonction ovarienne pendant la ménopause entraîne une diminution marquée des hormones sexuelles et une augmentation des gonadotrophines. Ces changements sont associés à une diminution des niveaux d’œstrogène, ce qui mène à une augmentation de la masse grasse. Selon le modèle animal, une hypothèse a été émise que tous ces changements hormonaux pourraient contribuer à une diminution du tissu adipeux brun et c’est cette diminution qui expliquerait la réduction de la dépense énergétique au repos chez les femmes post ménopausées.

 

Objectif : L’objectif de notre recherche était donc de quantifier le volume total de tissu adipeux brun et sa distribution chez les femmes pré et post ménopausées afin d’observer le rôle des hormones sexuelles sur le tissu adipeux brun. 

 

Méthodologie : Une cohorte de 48 femmes (25 femmes pré ménopausées et 23 post ménopausées) a été recrutée à Denver. Les femmes ont été exposées à un froid et c’est à ce moment qu’ils ont procédé à une tomographie par émission de positrons (TEP) avec un traceur TEP analogue au glucose, ce qui a permis de quantifier la biodistribution de glucose dans le corps.  

 

Résultats : On observe beaucoup de variabilité dans la distribution du tissu adipeux brun chez les femmes pré et post ménopausées. Toutefois, on remarque que la majorité des femmes post ménopausées ont un plus petit volume total de tissu adipeux brun comparativement aux femmes pré ménopausées et qu’il y a un changement dans la distribution de la graisse brune. 

 

Conclusion : Il est possible que ce soit le changement hormonal qui est à l’origine de ces changements toutefois il faut garder en tête que d’autres facteurs peuvent jouer un rôle dans cette étude comme l’âge et l’indice de masse corporelle. 

 

Rôle des mécanismes de réparation à l’ADN dans le maintien des cellules souches de l’œsophage


Marjorie Rolland1, Alexis Gonneaud1, Dominique Jean1, Véronique Giroux1
1Département d’Immunologie et de Biologie Cellulaire, Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Qc, Canada.

Mise en contexte : L’œsophage est composé d’un épithélium stratifié comprenant les cellules basales Krt15+, lesquelles sont auto-renouvelantes, multipotentes et régénératrices, toutes des caractéristiques de cellules souches. Cependant, les mécanismes qui contrôlent ces fonctions demeurent inconnus. De façon intéressante, l’analyse de type Gene Set Enrichment (GSEA) d’un séquençage d’ARN a révélé que le groupe de gènes associés à la réparation de l’ADN est enrichi dans les cellules Krt15+ comparativement aux cellules Krt15-. Cette analyse a aussi montré que Msh2 (MutS homolog 2), un gène associé au mécanisme de réparation des mésappariements d’ADN, est le gène le plus significativement augmenté dans les cellules Krt15+. Msh2 pourrait donc contribuer aux fonctions de ces cellules souches. Objectif : Déterminer l’effet de la perte de Msh2 sur les fonctions auto-renouvelantes des cellules souches Krt15+. Méthode : Des cellules épithéliales œsophagiennes ont été isolées d’une souris de type sauvage et mises en culture d’organoïdes, un modèle 3D permettant le maintien des cellules souches et de la morphologie du tissu. Pour déterminer le rôle de Msh2 dans l’épithélium œsophagien, celui-ci a été invalidé par la méthode CRISPR/Cas9 dans des organoïdes d’œsophage murin. Résultats : L’invalidation de Msh2 a été confirmée par western blot et par immunofluorescence. La perte de Msh2 réduit la capacité de former des organoïdes en condition basale ainsi qu’à la suite de l’induction de dommages à l’ADN par irradiation. Conclusion : Nos résultats suggèrent que Msh2 contribue au maintien des fonctions auto-renouvelantes des cellules basales et possiblement des cellules souches de l’œsophage.

Stage en analyses statistiques biomédicales


Marianne Mallette1
1Université de Sherbrooke

Dans le cadre de ce stage, j’ai travaillé auprès du chercheur Alan Cohen et de son équipe à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. Mes tâches consistaient à développer des approches pour modéliser le vieillissement humain à partir de biomarqueurs sanguins, en équipe avec l’agent de recherche Francis B. Lavoie.

Plusieurs méthodes et algorithmes ont été essayés à partir de bases de données de santé. L’approche qui a retenue notre attention est les réseaux de neurones artificiels de type auto-encodeur, un algorithme d’apprentissage non supervisé. Le principe d’un auto-encodeur consiste à prendre une entrée d’information, et, à travers un réseau de fonctions, reproduire la même information en sortie. Dans notre cas, l’information à reproduire par l’auto-encodeur est les valeurs de biomarqueurs sanguins d’un groupe d’âge. Les bases de données à l’étude ont été séparées en groupes d’âge d’intervalle de 15 ans, avec 5 ans de chevauchement. Pour chaque groupe d’âge, il a été possible de sortir l’erreur de prédiction, soit la précision à laquelle l’algorithme est en mesure de reproduire l’information qui lui a été donnée. On observe que cette erreur augmente avec l’âge. Cela démontre que le comportement des biomarqueurs sanguins à âge plus élevé est de moins en moins prédictible par les auto-encodeurs, ce qui pourrait s’interpréter comme une perte d’homéostasie avec l’âge.

Cette approche reste surtout qualitative, et certains points sont encore à retravailler, mais elle permet d’extraire un premier jet d’information.

En somme, ce stage aura été très enrichissant. J’ai pu en apprendre davantage sur les analyses statistiques et algorithmiques dans un domaine de recherche appliquée, et développer mes connaissances du logiciel de programmation R, des acquis importants dans ma formation scientifique.

Synthèse totale d’un acide aminé α,α-disubstitué chiral dans le cadre d’études sur le récepteur de l’apéline-13 : embûches synthétiques


Paul Asselin1, Claude Spino1, Éric Marsault1
1Université de Sherbrooke

Le récepteur cardiaque de l’apéline-13 présente un intérêt particulier dans la recherche contre le diabète. Son activation semble améliorer le taux de métabolisation de l’insuline chez des souris diabétiques, ce qui améliore considérablement l’efficacité du traitement. Une étude de relation structure-activité (SAR) du peptide apéline-13 a permis d’explorer un site du récepteur habituellement occupé par une phénylalanine c-terminale. Le projet de stage consistait à synthétiser un acide aminé α,α-disubstitué de stéréochimie contrôlée afin de combiner deux chaines latérales prometteuses qui améliorent chacune l’affinité du peptide avec le récepteur. La synthèse s’est rapidement compliquée et la résolution d’une étape non-décrite dans la littérature est devenue l’objectif principal du stage.

The homeostasis of the omega-3 DHA and the omega-6 ARA in the parietotemporal cortex is affected by different diets


Arianne Charette1, Mélanie Plourde2,3, annick vachon3
1Bishop’s University 2Université de Sherbrooke 3Centre de recherche sur le veillissement

Docosahexaenoic acid (DHA), an omega-3 fatty acid and the omega-6 arachidonic acid (ARA), makes-up 30% of the polyunsaturated fatty acids in the brain cell membrane, in which they have important structural role. Our team previously found that DHA and ARA metabolism is modified in those carrying the epsilon 4 allele of the apolipoprotein E (APOE4), the most important genetic risk of late-onset Alzheimer’s disease (AD). We therefore hypothesized that carrying DHA and ARA to the brain is not as efficient in APOE4 carriers vs. non-carriers. The aim of this study was to compare DHA and ARA levels in mice knock-in for the human APOE4 or APOE3 (control) mice and evaluate whether  different diets changes these levels in the parietotemporal cortex, a brain area affected by AD. APOE3 and APOE4 mice were fed from 4 months old either a control diet (APOE3 n=8, APOE4 n=11), high fat (APOE3 n=6, APOE4 n=6), or high DHA (APOE3n=9, APOE4 n=10) until 12 months of age. At sacrifice, the parietotemporal cortex was collected and fatty acids were extracted using the Folch method and after transmethylation, samples were  analysed by gas chromatography. There was a gene by diet interaction for the DHA levels in the parietotemporal cortex (P = 0.0019). Similarly, there was a gene by diet interaction (P = 0.0024) in the parietotemporal cortex for the ARA levels. This study hence showed that parietotemporal cortex levels of DHA and ARA are not only modified by the different dietary fat intake but that the APOE genotype should be considered when interpreting the results. 

Une combinaison gagnante : Rolipram et PGE2 pour induire la relaxation du col utérin chez la rate


Maude Gamache1, Éric Rousseau1,2, Daniela Villegas Martinez1,2
1Université de Sherbrooke 2CR-CHUS

Contexte : Dans plusieurs pays, le déclenchement du travail est pratiqué dans plus de 20% des naissances. Une des méthodes utilisées consiste à stimuler la maturation cervicale avec de la Dinoprostone, un analogue de la prostaglandine E2. Sa liaison aux récepteurs EP2 et/ou EP4 provoque la relaxation du muscle lisse en augmentant la production de cAMP intracellulaire. L’ajout d’un inhibiteur de phosphodiestérase (PDE) pourrait donc amplifier cette relaxation en augmentant le temps de demi-vie du cAMP. En conséquence, nous avons choisi de tester le Rolipram, un inhibiteur de PDE4.

 

Objectifs : Déterminer l’effet de la PGE2 sur les contractions cervicales de la rate gestante à terme et vérifier la capacité du Rolipram à potentialiser cet effet.

 

Méthode : Les cols utérins de rates gestantes à terme (J18-J21) ont été prélevés, sectionnés et montés sur des étriers pour être installés dans des bains thermostatés à 37°C remplis de Krebs. Après la période d’équilibration de 30 min, des mesures de tension isométrique ont été prises sous différentes conditions (basale, ocytocine, PGEet Rolipram) avec le logiciel PolyView. L’activité contractile des cols a été quantifiée par le calcul d’aire sous la courbe avec SigmaPlot. 

 

Résultats : À des concentrations de 30 nM et 100 nM, la PGE2 augmente légèrement l’activité contractile des cols utérins par rapport à la stimulation avec l’ocytocine 30 nM. La PGE2 300 nM, quant à elle, induit une légère relaxation cervicale. Toutefois, le prétraitement au Rolipram permet de diminuer l’activité de 43.2%, 38.9% et 65.5% à des concentrations de PGE2 de 30 nM, 100 nM et 300 nM respectivement.

 

Conclusion : Le Rolipram a démontré des effets significatifs sur la relaxation des cols utérins des rates gestantes. Ainsi, l’utilisation conjointe d’une prostaglandine et d’un inhibiteur de phosphodiestérase pourrait potentiellement améliorer les méthodes d’induction actuelles en termes d’efficacité.

Une étude de portée sur la responsabilité sociale en pédagogie des sciences de la santé


Marina Karan1, Marie-Claudelle Leblanc1, Tim Dubé1, Roger Strasser2, Erin Cameron2, Saleem Razack3, Geneviève Petit1
1Université de Sherbrooke 2Northern Ontario School of Medicine 3McGill University

Contexte/Objectif : De nombreuses réformes pédagogiques sont entreprises, mais nous avons peu d’information à propos de leur impact sur les apprenants. Dans cette étude, nous nous intéressons particulièrement aux activités pédagogiques mises en œuvre en sciences de la santé qui ont pour but de former de futurs professionnels socialement responsables. Les expériences d’apprentissage telles que la formation en communauté, l’apprentissage par service et les approches réflexives ont pour mandat de former des étudiants qui seront aptes à répondre aux besoins des communautés qu’ils desservent. L’objectif de ce projet est donc de faire l’état des connaissances relativement aux activités d’apprentissage et d’enseignement qui sont implantées pour former une relève médicale socialement responsable.

Méthode : Une étude de portée a été débutée basée sur la méthodologie d'Arksey et O'Malley (2005). Notre stratégie de recherche a généré 6579 résultats, qui ont ensuite été révisés par deux membres de l'équipe pour l'inclusion/exclusion. Les programmes de santé sélectionnés pour l'étude sont les soins infirmiers, la médecine, l'ergothérapie et la physiothérapie.

Résultats : En évaluant les résumés des 6579 articles ressortis, 5615 articles ont été exclus. Ensuite, une seconde ronde d’exclusion a été faite, mais cette fois-ci en ayant le texte complet des articles, ce qui a permis d’éliminer 386 autres articles. De ce fait, 578 articles sont inclus pour la prochaine étape, soit l’extraction. Au cours de cette étape, les articles inclus seront lus de manière approfondie par les deux codeurs pour dégager l’information pertinente à la question de recherche.

Conclusion : Plusieurs articles ont été inclus dans cette étude de portée. Suite à une analyse thématique des informations extraites, nous espérons pouvoir dresser un portait juste des activités pédagogiques implantées visant la responsabilité sociale chez les apprenants en sciences de la santé.