Programme de la journée

 

Heure Programme Conférenciers
8:15 Accueil et animation Dr Jacques Ricard | Coordonnateur de la démarche OPUS-AP
8:25 Témoignage d’un ou des proches Vidéo
8:30 Mot de bienvenue

Dr Stéphane Tremblay | PDG CIUSSS Estrie-CHUS

Carol Filion | PDG du CIUSSS Mauricie-Centre du Québec

Michel Delamarre | PDG Capitale-Nationale

Représentants du MSSS

Jennifer Zelmer | Présidente de la FCASS
8:50-9:00 Phase 3 = Intégration OPUS-AP/PEPS Dr Jacques Ricard | Coordonnateur
9:05-9:35 Les défis de la phase 3 : la préparation et la pérennité

Directions SAPA

- Chaudières/Appalaches  à Québec

- Laurentides à Montréal
9:40-10:10 Les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD) : les comprendre, évaluer leurs causes, et la pertinence des psychotropes associés à  une approche non pharmacologique Dre Marie-Andrée Bruneau | Gérontopsychiatre
Dre Michèle Morin | Gériatre
10:20 Témoignage d’un préposé aux bénéficiaires Vidéo
10:25 Pause  
10:40-11:10 L’approche syndromique en CHLSD et PEPS = La personnalisation des soins par une transformation de l’organisation du travail

Rachel Rouleau | Pharmacienne

Dr Etienne Durand | M.D. en CHSLD

Direction SAPA Capitale Nationale
11:20-11:50 L’évaluation de l’implantation de la démarche OPUS-AP dans les unités phase 1 et 2…De projet à démarche ?

Benoit Cossette | Chercheur

Yves couturier | Chercheur

12:00-13;00 Dîner  
13:00-13:15 Les résultats de recherche sur PEPS Rachel Rouleau | Pharmacienne
13:20 Témoignage d’un médecin  Vidéo
13:25 Atelier 1 : En contexte de SCPD : faire la différence par l’approche de base et l’approche non pharmacologique : communication, stratégies et le caucus

Andrée-Anne Rhéaume | Infirmière spécialisée

Suzanne Gilbert | Pharmacienne

Dr Marcel Arcand | Omnipraticien en CHSLD

Dre Marie-Andrée Bruneau | Gérontopsychiatre
13:25 Atelier 2 : Regard critique sur la balance bienfait/risque des médicaments en SLD

Rachel Rouleau | Pharmacienne

Dre Michèle Morin | Gériatre

Dr Étienne Durand | Omnipraticien en CHSLD

Infirmière en CHSLD
14:20 Reprise des ateliers 1-2 Mêmes animateurs
15:10 Pause  
15:20 Témoignage d’un pharmacien Vidéo
15:25-16:05 Plénière – Points saillants des ateliers Dr Jacques Ricard et Animateurs des ateliers
16 :15-16:25 Prochaines étapes

Dr Jacques Ricard et Diane Boyer

16:35 Témoignage d’une chef d’unité- coordonnateur Vidéo
16:40 Conclusion de la Journée Dr Jacques Ricard

 


 

OBJECTIFS GÉNÉRAUX

 

  • Démontrer aux participants par une revue des expériences canadiennes soutenues par la FCASS et par les résultats de la phase 1 et 2 au Québec de la démarche OPUS-AP que les approches non pharmacologiques dans le traitement des SCPD donnent des résultats éloquents qui améliorent le bien-être de cette clientèle;
  • Lier cette démarche à la mise en place de pratiques innovantes comme le leadership collectif dans un contexte d'amélioration de la qualité et de l'expérience de soins pour les résidents, les familles et le personnel;
  • Renforcer les capacités individuelles et organisationnelles afin de mieux comprendre comment les fonctions cognitives sont affectées chez les résidents avec des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD) par des approches et interventions adaptées à leurs caractéristiques individuelles;
  • Apprendre des stratégies pour mieux communiquer avec les résidents;
  • Acquérir des compétences pour évaluer et interagir adéquatement avec les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence, particulièrement avec les comportements agressifs;
  •  S'habiliter à des approches non pharmacologiques pour mieux contrôler les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD);
  • Préciser les indications des antipsychotiques dans les SCPD et leur déprescription le cas échéant;
  • Définir les rôles des différents professionnels dans cette approche de prise en charge interdisciplinaire;
  • Développer des stratégies afin que le résident et ses proches proposent des moyens pour permettre une approche non pharmacologique;
  • Partager les expériences des professionnels et des proches aidants impliqués dans la démarche OPUS-AP de la phase 1 et 2;

 

 


 

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

 

Présentation : Phase 3 = Intégration OPUS-AP/PEPS  | Dr Jacques Ricard

Objectifs :

  • Démontrer aux participants que l’intégration de la démarche OPUS-AP à l’expérience PEPS permet une intervention plus globale de l’approche pharmacologique de la clientèle en CHSLD;
  • Signifier aux participants que la synergie entre les démarches OPUS-AP et PEPS permet de mieux définir le rôle de chacun des professionnels dans l’offre de soins et de services à la personne âgée.

 

Présentation : Les défis de la phase 3 : la préparation et la pérennité | Directions SAPA

Objectifs :

  • Énoncer à partir de l’expérience du déploiement de la phase 1 et 2 d’OPUS-AP, les défis que représente la préparation de la phase 3 associée à une démarche plus globale de déprescription;
  • Reconnaître certaines étapes ou stratégies essentielles  à mettre en place pour bien gérer la transformation des pratiques et assurer leur pérennité;
  • Identifier  quelques moyens  de mise en œuvre dans la transformation des pratiques reliées à une utilisation appropriée des antipsychotiques dans leur milieu.

 

Présentation : Les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD) : les comprendre, évaluer leurs causes, et la pertinence des psychotropes associés à  une approche non pharmacologique | Dr Marie-Andrée Bruneau, Dre Michèle Morin

Objectifs :

  • Distinguer les catégories de SCPD, leurs caractéristiques et leurs impacts sur le résident et leurs proches;
  • Reconnaître les causes possibles aux SCPD;
  • Intégrer le processus clinique général d’évaluation des SCPD en équipe interdisciplinaire;
  • S’approprier les outils de prescription et déprescription d’antipsychotique et autres psychotropes;
  • Intégrer l’approche non pharmacologique en situation de SCPD.

 

Présentation : L’approche syndromique en CHLSD et PEPS = La personnalisation des soins par une transformation de l’organisation du travail | Rachel Rouleau, Dr Etienne Durand, Direction SAPA

Objectifs :  

  • Intégrer l’approche syndromique aux soins en soins de longue durée lorsque pertinent;
  • Démontrer l’importance d’augmenter l’efficience du travail collaboratif en CHSLD et la qualité des soins prodigués aux patients par l’accroissement de l’autonomie des professionnels pour faciliter l’accessibilité aux soins;
  • Reconnaître l’importance de la répartition des rôles (expertise, temps disponible, capacité et duplication du travail, responsabilité légale);
  • Démontrer l’importance d’une présence médicale pour les actes médicaux et des autres membres de l’équipe de soins pour leur rôle respectif.

 

Présentation : L’évaluation de l’implantation de la démarche OPUS-AP dans les unités phase 1 et 2…De projet à démarche | Benoit Cossette, Yves Couturier et Rachel Rouleau

Objectifs :

  • Décrire les principaux résultats des phases 1 et 2 d’OPUS-AP;
  • Identifier les conditions facilitantes et les barrières à considérer dans l’implantation d’OPUS-AP;
  • Détailler les principaux changements dans la saisie de données à la phase 3 vs les phases 1 et 2;
  • Discuter de la rétroaction sur les indicateurs de bonnes pratiques faite aux équipes cliniques.

 

Présentation : Les résultats de recherche sur PEPS | Rachel Rouleau, Dr Etienne Durand et  Direction SAPA

Objectifs de la recherche :

  • Augmenter la proportion des résidents âgés (65 ans et plus) recevant une pharmacothérapie appropriée et diminuer le nombre de médicaments peu ou pas appropriés;
  • Diminuer la complexité du régime pharmacologique;
  • Maintenir la santé (morbidité et mortalité) et le confort des résidents;
  • Évaluer la satisfaction de l’équipe traitante, son niveau de collaboration interprofessionnelle et la perception concernant la satisfaction des usagers et de leur famille à l’égard de ces nouvelles façons de faire et les coûts de ce modèle;
  • Évaluer la pharmaco économie du modèle.

 

Présentation : Atelier 1 : En contexte de SCPD : faire la différence par l’approche de base : communication, stratégies et le caucus | Andrée Anne Rhéaume, Suzanne Gilbert, Dre Marie-Andrée Bruneau et Dr Marcel Arcand

Objectifs : (Discussion de cas avec intervenants)

  • Décrire les principes de communication de bases;
  • Reconnaître et utiliser les stratégies d’intervention de base;
  • Identifier des interventions non pharmacologiques en lien avec les causes sous-jacentes;
  • Reproduire un caucus  d’équipe.

 

Présentation : Atelier 2 : Regard critique sur la balance bienfait/risque des médicaments en SLD | Rachel Rouleau, Dre Michèle Morin et Dr Etienne Durand

Objectifs : (Discussion de cas avec intervenants)

  • Expliquer le potentiel iatrogène de la polypharmacie chez la personne aînée;
  • Explorer les principaux éléments à considérer dans l’évaluation du rapport risque/bienfait d’un traitement pharmacologique;
  • Discuter des principaux médicaments pouvant être potentiellement inappropriés chez nos ainés hébergés;
  • Préciser quels sont les facteurs à considérer pour cesser ces médicaments et comment le faire en partageant la décision avec l’ainé ou ses représentants;

                                                                                                                                                                           

Note : La Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé est un organisme sans but lucratif financé par Santé Canada. La Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé recense des innovations éprouvées et accélère leur diffusion partout au Canada en soutenant les organismes de santé dans l’adaptation, la mise en œuvre et l’évaluation de l’amélioration des soins, de la santé de la population et de l’optimisation des ressources.