Améliorer la capture de Legionella pneumophila sur la surface d’un biosenseur pour augmenter la sensibilité de détection bactérienne dans les tours de refroidissement.
Lucas Paladines
Des peptoïdes perméants comme transporteurs de molécules imperméables à travers la membrane cellulaire.
Andréanne Laniel
Élucider le rôle des récepteurs aux opioïdes delta et mu dans le bulbe olfactif
Béatrice Quirion
Entry exclusion of conjugative plasmids of the IncA, IncC and related untyped incompatibility groups
Malika Humbert
Impacts of the phi027 prophage on the biology and virulence of the epidemic strain Clostridioides difficile ribotype 027
Garneau R. Julian
La protéine de surface A (SlpA) de Clostridium difficile sert de récepteur général pour l’infection par les bactériophages
Marie-Maude Allen
Le récepteur opioïde delta, une cible de choix pour le traitement de la migraine
Sophie Berthiaume
Le régime riche en graisses augmente le risque d'infection par Citrobacter rodentium
Jennifer Valdés Ruiz
Loss of p53 in Krt15+ intestinal stem cells perturbs the epithelial homeostasis and leads to spontaneous development of intestinal inflammation
Amit Dubey
L’utilisation du microbiome intestinal pour la prédiction de lésions cancéreuses colorectales
Thierry Chénard
Modulation of the neurotensin I receptor by pepducins and the arrangement of cell penetrating peptide and the first intracelular loop's receptor
German de Armas-Guitart
Observation systématique des moments douloureux chez les enfants en salle d’urgence et des soins analgésiques offerts par les infirmières
Soulaima Abouzida
People living with multiple sclerosis show widespread increase of cerebral arterial density: an MRI voxel-based morphometry study of the intracerebral vasculature.
Charles-Antoine Barbeau-Meunier
Plausibilité des effets neurophysiologiques, biomécaniques et cliniques de la poncture avec aiguilles sèches sur le point gâchette du muscle infraépineux chez des personnes atteintes de tendinopathie de la coiffe des rotateurs
Antoine Laramée
Qu'est ce que la technique RNAscope?
Kloé Neszvecsko
Regulation of Hepatic Fibrogenic Response of Hepatic Stellate Cells by SOCS1
Rajani Kandhi *
Remodeler sa vie® en appui à la gestion de la douleur chronique : Données qualitatives du projet pilote pré-expérimental
Dépelteau A
Role of Interleukin-15 in the progression of liver fibrosis
Bhavesh Variya
Search for new biomarkers related to human brain IDH-wt cancer
Hoang Dong Nguyen
SHP-2 contribue à la tolérance intestinale à la microflore de façon MAPK-dépendante
Valérie Lannoy
Stimulation de la Régénération Endogène dans le Contexte de la Dystrophie Musculaire
Jasmin Collerette-Tremblay
Targeted osteogenesis and calcification using sodium-fluoride PET-CT imaging in elderly with atherosclerosis
Mamdouh AlEnezi
The mitochondrial localization of NLRX1 is crucial to execute its functions
Camille Simard
Un Pré Oméga-3 pour reduire l'inflammation et la prématurité
Karine Brochu-Gaudreau

Améliorer la capture de Legionella pneumophila sur la surface d’un biosenseur pour augmenter la sensibilité de détection bactérienne dans les tours de refroidissement.


Lucas Paladines1, Eric Frost1,3, Jan J. Dubowski1,2
1Université de Sherbrooke 2Institut interdisciplinaire d’innovation technologique 3FMSS

                Dans les environnements urbains, les bâtiments fournissent des espaces climatisés durant la période estivale grâce à des tours de refroidissement (TdR). Utilisant l’eau comme agent refroidissant, ces tours peuvent aussi devenir des milieux de culture pour Legionella pneumophila. Cette bactérie Gram négatif s’attaque aux macrophages des alvéoles pulmonaires. Une exposition à des gouttelettes contaminées par cette bactérie peut causer deux types de pathologies : une légère (la fièvre de Pontiac), et une sévère (la maladie du légionnaire généralement chez les personnes ayant un déficit immunitaire, taux de moralité de 15 à 25%). Deux grandes éclosions épidémiques récentes ont eu lieu (Québec 2012 et New-York 2015) augmentant l’importance d’une détection préventive.

 

                Avec l’expertise d’ingénieurs, de chimistes, de physiciens et de biologistes, le groupe de Dr. Dubowski et Dr. Frost tentent de développer et fabriquer un appareil de détection bactérien peu couteux, simple d’utilisation et de transport permettant le dépistage prospectif de L. pneumophila dans les TdR. Plus spécifiquement, le groupe de Dr. Frost développe et évalue les méthodes de capture bactérienne sur une surface de biosenseur. Le groupe de Dr Dubowski travaille sur le développent de biosenseur basé sur la photocorrosion digitale de GaAs (d’Arséniure de Gallium). L’irradiation de cette surface au laser produit la photocorrosion de la surface en fonction de la quantité de bactéries adhérées. En améliorant l’efficacité de la capture bactérienne sur la surface, l’appareil sera capable de déceler de plus petites quantités de bactérie.

 

                Avec les techniques courantes, le seuil de détection de L. pneumophila est de 104 CFU/ml. Nous visons la détection de 10 CFU/ml en améliorant le niveau de capture bactérienne (projet du laboratoire Frost) et les propriétés physiques de l’appareil (laboratoire Dubowski). Des comparaisons de spécificité et de sensibilité des techniques, en utilisant deux types d’anticorps (AC) anti-Légionnelle (monoclonal et polyclonal) visant des cibles moléculaires différentes, seront effectuées. Les AC ciblant les lipopolysaccharides, les protéines totales et les protéines de la membrane externe de L. pneumophila seront comparés pour leur capacité de capturer et retenir sur la surface le plus de bactéries. La quantité de Legionella capturée par AC sera mesurée par qPCR utilisant le gène Mip (gène de virulence obligatoire présentes uniquement chez L. pneumophila) et par biosenseur en utilisant la surface GaAs.

 

                Grâce à différents AC ciblant L. pneumophila, nous développerons une technique de détection bactérienne qui protègera la population d’une possible éclosion à partir des sources urbaines. Avec la présence ubiquitaire de Legionella et les nouvelles réglementations gouvernementales, le développement de cet appareil est impératif pour assurer la sécurité des nombreuses TdR dans les grandes villes.

Des peptoïdes perméants comme transporteurs de molécules imperméables à travers la membrane cellulaire.


Andréanne Laniel1, Étienne Marouseau1, Claire McCartney2, Éric Marsault1, Christine Lavoie1
1Université de Sherbrooke 2Bishop's University

Les peptides perméants ou Cell penetrating peptide (CPP) sont des véhicules permettant le transport de médicaments en raison de leur capacité à induire une absorption cellulaire efficace de molécules qui autrement ne pénètrent pas dans les cellules. Parmi la classe de peptides perméants cationique, les transporteurs riches en guanidines (TRG) se sont révélé être des agents d’administration efficaces compte tenu de leur stabilité plasmatique accrue. Nous avons récemment synthétisé de nouveaux TRGs avec un squelette guanidine à conformation restreinte, afin d’échantillonner comment cette variation structurelle améliore la pénétration et sélectivité cellulaire et pourrait donc éventuellement mener au transport de molécules thérapeutiques.

 

Dans cette étude de caractérisation, nous avons comparé l'efficacité et la spécificité de pénétration cellulaire, les voies d’endocytoses et l’évasion endosomale de ces TGRs à la nona-arginine (R9) (un CPP bien caractérisé), dans deux lignées de cellules cancéreuses HeLa et MCF7. La cytométrie de flux a été utilisée pour tester la pénétration cellulaire des TRGs et de R9 en mesurant la fluorescence moyenne de leur cargo, la fluorescéine. Les résultats ont montré un taux de pénétration optimal correspondant à 70% de la référence R9 pour le TRG de 8 guanidines (nommé PGua4). Ce niveau d'absorption cellulaire est de 30% dans les cellules MCF7 indiquant une sélectivité cellulaire.

 

La voie d’endocytose spécifique à PGua4 a ensuite été caractérisée par microscopie confocale sur cellules vivantes utilisant divers inhibiteurs d'internalisation et des marqueurs sélectionnés pour les compartiments intracellulaires, soit les protéines Rab. Semblable à R9, PGua4 est partiellement internalisé par une voie énergie dépendante et se retrouve également dans les endosomes précoces (Rab5), tardifs (Rab7) et de recyclage (Rab11) ainsi que dans le cytoplasme et le noyau. Les données préliminaires suggèrent que PGua4, contrairement à R9, s'évade des endosomes pour se retrouver dans le cytoplasme, ce qui permettrait aux cargos d'atteindre leurs cibles thérapeutiques. Nous quantifions actuellement le niveau d’évasion endosomale de ces composés.

 

 En conclusion, nous avons identifié et caractérisé un nouveau CPP potentiellement efficace pour administrer des composés thérapeutiques à leur cible intracellulaire, ce qui pourrait être intéressant afin de viser des cibles spécifiques impliquées dans la douleur, l’inflammation, le cancer, etc.

Élucider le rôle des récepteurs aux opioïdes delta et mu dans le bulbe olfactif


Béatrice Quirion1, Véronique Blais3, Louis Gendron2
1Université de Sherbrooke 2Université de Sherbrooke 3Université de Sherbrooke

Les récepteurs aux opioïdes ont beaucoup été étudiés pour leurs rôles dans la douleur, l’addiction et la récompense dû à leur distribution au niveau du cerveau. Une des régions où les récepteurs delta (DOP) et mu (MOP) des opioïdes sont retrouvés en grande concentration est le niveau du bulbe olfactif. Le bulbe olfactif fonctionne d’une façon très complexe. Il comporte plusieurs couches distinctes et différents types de neurones dont l’une des fonctions est de traiter les informations provenant des odeurs. Les odeurs sont des molécules qui se lient sur des cellules qui expriment des récepteurs olfactifs et dont l’axone projette au niveau de la couche glomérulaire. Le signal sera par la suite transmis à un neurone mitral qui à son tour projette vers les centres supérieurs. Au niveau de la couche glomérulaire et couche granulaire, on retrouve des interneurones inhibiteurs essentiels pour la modulation du signal odorant et pour avoir une olfaction normale. Le but de mon projet est d’étudier le rôle du DOP et MOP au niveau du bulbe olfactif en déterminant leur distribution respective exacte au niveau du bulbe olfactif et en effectuant des expériences de comportement animal. Afin de déterminer leur distribution, nous utilisons une approche par hybridation in situ qui nous permet de localiser l’ARN messager des récepteurs. Les neurones sont identifiés à l’aide d’une immunofluorescence afin de marquer spécifiquement les différents types de neurones du bulbe. Tout d’abord, j’ai optimisé les techniques et montré que les anticorps marquaient spécifiquement les différents neurones du bulbe olfactif. En plus, j’ai pu montré que les deux approches pouvaient être combinées. J’ai ainsi observé que DOP et MOP se trouvaient dans la couche glomérulaire et dans la couche granulaire, soit les deux couches où l’on retrouve des interneurones inhibiteurs. Cela nous permet de supposer que l’activation du DOP et MOP peut possiblement mener à l’inhibition des interneurones inhibiteurs et donc moduler l’odorat. Éventuellement, je marquerai spécifiquement chaque neurones dans les couches du bulbe et je regarderai comment l’odorat est modulé chez les rats ayant reçu un agoniste DOP ou MOP afin de pouvoir caractériser le rôle exact des récepteurs opioïdes dans cette structure.

Entry exclusion of conjugative plasmids of the IncA, IncC and related untyped incompatibility groups


Malika Humbert1, Kevin Huguet1, Frédéric Coulombe1, Vincent Burrus1
1Université de Sherbrooke

Over the past 50 years, the emergence and spread of multidrug resistant bacteria have considerably increased globally in both environmental and clinical settings. This phenomenon is greatly facilitated by conjugation, a mechanism of horizontal gene transfer that allows the directional translocation of DNA between two bacterial cells in direct contact through a type IV secretion system (T4SS). Conjugative plasmids of the IncC incompatibility group (formerly known as A/C2) spread antibiotic resistance genes in several species of Enterobacteriaceae and Vibrionaceae. They can also mobilize different families of mobile genomic islands, such as the multidrug resistance-conferring Salmonella genomic island 1 (SGI1). SGI1 was shown to reshape the T4SS encoded by these plasmids and consequently evade IncC entry exclusion, a mechanism that blocks DNA translocation between cells bearing identical or highly similar plasmids. Entry exclusion is an essential feature of conjugative plasmids, as it protects them from loss due to incompatibility, and prevents futile energy consumption during transfer between two donor cells. Here, we investigated the entry exclusion system of IncC plasmids and its interactions with SGI1. Using a collection of deletion mutants in mating assays, we identified EexC as the entry exclusion factor in the recipient cell. Its interacting partner in the donor cell is TraGC, an IncC-encoded T4SS component. SGI1-mediated substitution of TraGC by TraGS abolishes IncC entry exclusion mediated by EexC, thereby enabling transfer of SGI1 between two cells containing an IncC plasmid. Phylogenetic analyses and experimental validation showed that IncC, IncA and related untyped conjugative plasmids encode EexC and TraGC homologues that are divided in three entry exclusion groups. IncC and IncA plasmids belong to the C exclusion group, while untyped conjugative plasmids isolated from Aeromonas sp. form two other exclusion groups (D and E). Substitution of fragments of EexC with corresponding fragments of the homologous protein EexE encoded by the untyped conjugative plasmid pAsa4c of Aeromonas salmonicida, showed that the C-terminus of these proteins determines the selectivity of the entry exclusion group.

Impacts of the phi027 prophage on the biology and virulence of the epidemic strain Clostridioides difficile ribotype 027


Garneau R. Julian1,2,3, Peltier Johann2,3, Hamiot Audrey2,3, Tremblay Yannick2,3, Turcotte Annie1, Dupuy Bruno2,3, Valiquette Louis1, Monot Marc1,2,3, Fortier Louis-Charles1
1Département de Microbiologie et d'infectiologie, Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, QC, Canada 2Laboratoire Pathogenèse des Bactéries Anaérobies, Institut Pasteur, Paris 3Université Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité, Paris, France

The vast majority of Clostridioides difficile (C. difficile) strains are susceptible to bacteriophage (phage) infection. Our recent bioinformatic analyses on thousands of C. difficile genomes allowed us to identify prophages (phages integrated into their host chromosome) in virtually every strain analyzed. This observation underlines the extent of the phage-host relationship in C. difficile and calls for a better understanding of the potential role played by phages in the biology and virulence of this important pathogen.

 

We recently focused our efforts on studying the phage-host relationship in members of the 027 ribotype strain (R027), which is a very important group of clinical strains responsible for major outbreaks worldwide, and generally described as being hypervirulent. Targeted bioinformatic analyses of R027 genomes allowed us to establish that a particular prophage, namely phi027, is highly specific and conserved within that lineage, since it was found in almost 100 % of R027 genomes, but rarely encountered in all other known ribotypes. Hence, it is very appealing to hypothesize a potential contribution of phi027 in the hypervirulence associated with the epidemic R027 strains.

 

To study this question, we first inspected a database including 2,800 R027 genomes and identified very few strains (N=6) devoid of the phi027 prophage. Next, the phi027 prophage was induced with mitomycin C from its original host strain R20291 to produce infectious particles. The phage was then reintroduced into the six sensitive strains lacking phi027 to create new lysogens in order to study various phenotypes. Intra and extracellular culture fractions of the lysogens were collected at 4 and 8 hours, and toxin production was assessed by ELISA and toxicity assays on VERO cell cultures. Preliminary results showed that new lysogens carrying phi027 produced up to 7-fold more toxin A compared to cells without the prophage (ELISA at 8 hours). In VERO cell culture assays, a 2 to 4-fold increase in toxin activity was also observed with lysogens. In parallel, using an allelic exchange approach, we succeeded in deleting the entire phi027 prophage from the genome of the wild-type R20291 strain. As expected, we observed a lower toxin production in the cured strain lacking phi027 compared to the wild-type parental strain, and the phenotype was restored upon re-lysogenization with phi027. These results suggest a contribution of the phi027 prophage in the hypervirulence often associated with R027 strains through modulation of toxin production. Infection assays in a murine model are planned in order to ascertain if this increased toxin production and activity is also observed in vivo, and if it is translated in more complicated symptoms and issues.

La protéine de surface A (SlpA) de Clostridium difficile sert de récepteur général pour l’infection par les bactériophages


Marie-Maude Allen1, Maicol Ospina-Bedoya1, Joseph Kirk2, Robert Fagan2, Gregory Govoni3, Louis-Charles Fortier1
1Université de Sherbrooke 2University of Sheffield 3AvidBiotics Corp. USA

Clostridium difficile cause de graves infections intestinales chez les humains, et est actuellement l'un des agents pathogènes nosocomiaux les plus dangereux pour la santé. Il devient alors primordial de trouver des agents antimicrobiens pour traiter ces infections, tout en évitant la perturbation du microbiote intestinal résident. Plusieurs bactériophages capables d’infecter C. difficile ont été isolés, mais les caractéristiques leur conférant leur spécificité demeurent mal connues. D’ailleurs, la plupart des phages ont un spectre d'hôtes étroit, suggérant une grande spécificité. On sait que la souche épidémique R20291 est susceptible d'être infectée par des phages de la famille des Siphoviridae (phages avec une queue non-contractile). Une étude récente impliquant un mutant de la souche R20291 a montré que la protéine de surface A sert de récepteur pour les Diffocines, des bactériocines structurellement apparentées aux phages. En utilisant cette même souche, nous montrons que l’absence de SlpA confère une résistance à l'infection par phiCD38-2, phiCD111 et phiCD146, trois phages de la famille des Siphoviridae, et également par tous les Myoviridae utilisés (phages avec une queue contractile). Treize types de SlpA ont été décrits, incluant le type 4 dans la souche sauvage R20291, et chaque type diffère au niveau de sa séquence. La complémentation du mutant slpA- avec l'allèle slpA sauvage de type 4 a rétabli la sensibilité à l'infection par les trois siphophages, démontrant ainsi la nécessité de SlpA dans le processus. De façon intéressante, la complémentation avec les allèles 8, 9, 11 ou 13 a également rétabli la sensibilité à l'infection par ces trois mêmes phages, suggérant qu'ils reconnaissent plus d'un type de SlpA. En temps normal, les phages phiCD506 et phiCD508 (Myoviridae) n'infectent pas la souche R20291 de type sauvage. Toutefois, chez les souches complémentées avec les allèles 10 ou 12, l’infection par ces deux phages devient possible. De plus, la co-expression de deux allèles slpA dans une même souche confère à celle-ci une double susceptibilité aux phages des deux familles. Jusqu’ici, nos données suggèrent que la protéine SlpA semble être utilisée comme récepteur général pour l'infection par plusieurs phages de la famille des Siphoviridae et des Myoviridae, et peut-être même par tous les phages. Notre étude fournie donc des données cruciales pour le développement futur de phages thérapeutiques pour traiter les infections à C. difficile. D'autres recherches seront néanmoins nécessaires pour caractériser plus en détails l'interaction moléculaire entre les différents phages et la protéine SlpA.

Le récepteur opioïde delta, une cible de choix pour le traitement de la migraine


Sophie Berthiaume1,2,4, Monica Sean1,2,4, Véronique Blais1,2,4, Louis Gendron1,2,3,4
1Université de Sherbrooke 2Département de pharmacologie-physiologie 3Département d'anesthésiologie 4Institut de pharmacologie

Les migraines représentent une condition touchant plusieurs millions de personnes partout à travers le monde. Des symptômes comme des céphalées, une algie vasculaire faciale, des nausées et vomissements, de la photophobie, de la phonophobie et de l’hypersensibilité cutanée sont associés aux migraines et peuvent être très invalidants pour les personnes touchées. Les traitements reconnus à ce jour, comme les triptans, doivent être pris exactement au bon moment pour traiter les migraines, sinon les effets analgésiques ne sont pas satisfaisants. Nous avons donc développé un modèle animal chez le rat en condition de migraine grâce à l’isosorbide dinitrate (ISDN), un donneur d’oxyde nitrique (NO) induisant une vasodilatation des vaisseaux. Ce phénomène permet ensuite la relâche de plusieurs médiateurs de l’inflammation, comme le calcitonin gene-related peptide (CGRP), étant importants pour la crise migraineuse. Notre hypothèse est que l’activation du récepteur opioïde delta par l’agoniste SNC80 permettrait d’inhiber l’allodynie tactile périorbitaire et l’activation des ERK1/2 dans la corne dorsale de la medulla chez des animaux en condition de migraine. Nous avons d’abord montré qu’après une injection d’ISDN (10mg/kg, i.p) chaque jour pendant 5 jours, une différence significative d’allodynie, mesurée par le test de von Frey périorbitaire, était observée entre les animaux migraineux et les contrôles aux jours 2, 3, 4 et 5. L’effet d’une injection préventive de SNC80 (10mg/kg, s.c) soit 30 minutes précédant l’injection d’ISDN a permis de montrer le potentiel préventif de l’agoniste delta sur le modèle animal migraineux. Par la suite, l’activation des ERK1/2 chez les rats migraineux pourra être évaluée par immunohistochimie de la corne dorsale de la medulla afin de confirmer les résultats comportementaux. Finalement, le potentiel curatif et curatif chronique du SNC80 sur les migraines sera testé. Ainsi, une meilleure compréhension des mécanismes qui sous-tendent les migraines permettra d’aider à l’identification d’une nouvelle approche pharmacologique pour son traitement.  

Le régime riche en graisses augmente le risque d'infection par Citrobacter rodentium


Jennifer Valdés Ruiz1, Gisela Marrero1, Vilcy Reyes Nicolas2, Nathalie Perreault3, Alfredo Menendez1
1Université de Sherbrooke 2universite 3Université de Sherbrooke

La consommation d'une alimentation riche en graisses est un facteur de risque pour diverses pathologies. La maladie la plus commune causée par cet apport est le syndrome métabolique, bien qu'il ait été prouvé que les sujets qui ont consommé un régime riche en graisses ont une incidence plus élevée de maladies inflammatoires de l'intestin. Cependant, le mécanisme par lequel le régime peut provoquer ce phénomène n'est pas encore compris. Dans notre étude, nous avons analysé les changements morphologiques et fonctionnels de l'intestin, produits chez des souris nourries avec deux types de régimes riches en graisses HFHC (high fat/high cholesterol) et HFHCC (high fat/high cholestero/cholicacid).

 

Nos données indiquent que la consommation d'un régime riche en graisses provoque un dysfonctionnement de la barrière intestinale dans le côlon. Nous avons observé que sa consommation augmente la perméabilité intestinale, ainsi que la couche de mucus et peut faciliter les infections bactériennes intestinales comme le cas du Citrobacter rodentium.

Loss of p53 in Krt15+ intestinal stem cells perturbs the epithelial homeostasis and leads to spontaneous development of intestinal inflammation


Amit Dubey1, Noémie Lemaire1, Dominique Jean1, Véronique Giroux1
1Université de Sherbrooke

Background: Inflammation is an adaptive response induced following injury and infection. If unresolved, chronic inflammation can lead to fibrosis and cancer development. Epithelial tissue repair is orchestrated by somatic stem cells, which are self-renewing and multipotent cells. In the small intestine, two main types of stem cells have been described: actively proliferating Lgr5+stem cells and slower cycling reserve stem cells. Recently, we reported that Krt15marks a subpopulation of mouse intestinal epithelial cells with self-renewal and multipotent capacities, characteristics consistent with a stem cell population. Interestingly, Lgr5+Krt15+and reserve stem cells have been associated with intestinal tumor initiation upon loss of Apc. Tumor initiation is a multistep and complex process which involves acquisition of mutations in normal stem cells and rearrangement of the tissue microenvironment to promote proliferation of tumor cells. While APCmutations is an early event in classic colon cancer cascade, TP53mutations is a later event. Though, in colitis-associated colon cancer, alteration of TP53is an early event and we therefore hypothesized that loss of p53in Krt15+cells will disturb the epithelium homeostasis and lead to inflammation.

Methods: To determine if the loss of p53 specifically in Krt15+cells will lead to intestinal inflammation, we generated Krt15-CrePR1;Trp53fl/flmice. Epithelial homeostasis and inflammation were evaluated by histological analysis and specific staining for inflammation and fibrosis.

Results: Upon Trp53loss in Krt15+cells, we observed a disturbed small intestinal and colonic epithelium. Of note, we observed a significant increase in the proliferative compartment (crypt) length which correlates with a higher number of Paneth cells/crypt. Paneth cells are differentiated intestinal epithelial cells present in the bottom of the crypt which have as main function to secrete anti-microbial peptides but also several factors contributing to the stem cell niche. We also observed that loss of Trp53 in Krt15+cells lead to an augmentation of the villi width which is accompanied by an increase number of α-smooth muscle actin positive cells. Larger deposition of collagen was also observed in Krt15-CrePR1; Trp53fl/flmice compared to control suggesting an increase in fibroblast activity and potentially a fibrosis phenotype. We also observed inflammatory foci characterized by immune cell infiltration and epithelial disruption in the small intestine and colon of Krt15-CrePR1; Trp53fl/flmice.

Conclusion: Our results showed that p53 loss specifically in Krt15+cells disturbs the epithelium homeostasis and leads to intestinal inflammation. These phenotypes could lead to future malignant transformation. Brief, our results suggest so far that Krt15+cells might act as the cell-of-origin of colitis-associated colon cancer. 

 

L’utilisation du microbiome intestinal pour la prédiction de lésions cancéreuses colorectales


Thierry Chénard1, Karine Prévost1, Mélina Arguin1, Jude beaudoin1, Michael Desgagné1, Gabriel Robert1, Mandy Malick1, Michelle Scott1, Jean Dubé1, Éric Massé1
1Université de Sherbrooke

Le cancer colorectal (CCR) est l’une des causes principales de mortalité liés aux cancers au Canada et mondialement. Le développement du CCR débute par la formation de polypes précancéreuse dans le côlon qui se développeront éventuellement en tumeurs cancéreuses métastatiques et invasives. La détection et le retrait précoce des polypes est critique à la survie des patients puisque cela prévient le développement du CCR et que le pronostique s’aggrave lors de l’établissement de tumeurs. Au Québec, le test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles (RSOSi) est communément utilisé pour prévoir la présence de polypes et de tumeurs. Dans environ 60% des cas, la présence de sang dans les selles détectée via le test RSOSi est indicative de polypes ou de tumeurs dans le côlon. Le département de Biochimie clinique du CHUS est responsable du test RSOSi pour le Québec et traite plus de 10 000 échantillons par semaine. L’importance du microbiome dans le développement de maladies comme le CCR est indéniable mais il reste encore majoritairement inutilisé comme marqueur de la progression du cancer. Nous avons donc investigué les signatures de microbiomes provenant de patients ayant différents degrés de pathologie intestinale. Pour ce faire, l’ADN génomique est isolé d’échantillons de selles provenant des tests RSOSi et une PCR est réalisée pour amplifier la 4ième région variable (V4) de l’ARN ribosomal 16S qui est ensuite séquencée. Cette région est flanquée de séquences hautement conservées permettant l’amplification du V4 de toutes les espèces bactériennes avec une seule paire d’oligonucléotides. Ce séquençage nous permet d’identifier les espèces bactériennes présentes dans les échantillons ainsi que leur abondance. Nous avons comparé les microbiomes des 450 patients avec un RSOSi positif avec ou sans lésions cancéreuses détectées par coloscopie (279 et 171, respectivement). Cette comparaison nous a permis d’identifier une variété de genres bactériens spécifiques à chaque condition. De plus, nous avons produit un modèle prédictif utilisant les données de microbiome permettant de réduire le taux d’erreur de près de 50% ce qui équivaux à 3500 à 4000 patients annuellement au Québec. Nous espérons continuer à améliorer notre modèle prédictif pour montrer que l’utilisation du microbiome peut bonifier les résultats provenant du test RSOSi et ainsi réduire le taux de résultats faux-positifs y étant associé.

Modulation of the neurotensin I receptor by pepducins and the arrangement of cell penetrating peptide and the first intracelular loop's receptor


German de Armas-Guitart1, Rebecca Brouillette1, Alexandre Murza1, Elie Besserer1, Eric.Marsault 1, Michel.Grandbois 1, Philippe.Sarret 1
1Département de Pharmacologie et Physiologie, Institut de Pharmacologie de Sherbrooke, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, QC, Canada.

The neurotensin I and II receptors NTSIr and NTSIIr belong to the G proteins coupled receptor (GPCR) superfamily, which after the interaction with their ligands can display their physiological effects which ones are analgesic, hyperthermiant as well as hypotensive. On the other hands, the diversity in the physiological response reveals that several pathways are being activated and that several cytosolic effectors are involved. Previous studies conducted with lipopeptides conjugates whose peptide portion mimics the intracellular loops (ICL) of GPCRs (also known as pepducins) have shown that some pathways are favored or inhibited, demonstrating the influence of these ICLs on the interaction with the cytosolic effectors and in the modulation of signaling pathways. Moreover, cell penetrating peptides (CPP) are small peptides, that can deliver themselves and attached cargo into cells, and follow a similar arrangement to pepducins, carrying a portion of its structure that allows its anchoring to the membrane and facilitate its translocation. Furthermore, the arrangement of CPP and ICLs (conjugate CPP-ICL) allow us to explore different combination of peptides sequences with dissimilar chemical physical properties and reducible and non-reducible linker that could use as a release system of the sequence ICLs into the cytosol, which are more variable and flexible than lipid portion of pepducins. This way the design, synthesis and study of these new compounds constitutes a novel and useful strategy to get insight about the influence of these domains in the signalization pathway associated to NTS Ir and NTS IIr as well in the discovery of new drugs candidates.

Observation systématique des moments douloureux chez les enfants en salle d’urgence et des soins analgésiques offerts par les infirmières


Soulaima Abouzida1, sylvie Lafrenaye1,2, Patricia Bourgault1
1Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé, Université de Sherbrooke 2CIUSSS de l’Estrie-CHUS Fleurimont

Introduction : La prise en charge de la douleur pédiatrique (PCDP) demeure un défi à la salle d’urgence (SU) malgré tous les guides de pratique publiés. Objectifs : décrire la PCDP par les infirmières de la SU du CIUSSS-Estrie, sous différents volets : l’évaluation de la douleur, les moyens (non) pharmacologiques ainsi que l’interaction enfant-parent-infirmière et la façon dont les parents sont mis à contribution dans le soulagement de la douleur de leur enfant. Méthodologies : Enquête observationnelle descriptive auprès des infirmières travaillant à la salle d’urgence (SU) de notre hôpital. Participants : Infirmières s’occupant d’enfants (âgés de 0 à 14 ans) ainsi que de parents et d’enfants admis à l’urgence pendant la période d’observation. The Nursing Observation Tool for Pain Management fut adapté et utilisé et les échanges verbaux ont été enregistré. Résultats : Deux à trois ans avant la collecte des données, les infirmières aux urgences ont reçu un module complet de formation sur le traitement de la douleur chez les enfants (Grégoire et al., 2018). L’infirmière de recherche chargée de cette formation (MG) faisait partie de cette étude. Au total, 112 heures d’observation ont été effectuées. 47 enfants ont été observés (20 filles et 27 garçons), la moyenne d’âge était de 3,25 ans.  91 moments douloureux ont été identifiés. Dans 28 % des cas, la douleur était la raison principale de la visite à l’urgence. Les échelles d’évaluation de la douleur n’étaient utilisées que dans 10 % des cas. L’administration d’analgésiques (acétaminophène et ibuprofène) a été notée dans 75 % des cas. Cependant, 30 % de ces cas étaient associés à la présence de fièvre. Le saccharose était administré avant des procédures douloureuses dans seulement 4 % des cas. L’analgésie topique a été utilisée deux fois (2 %). Une réévaluation de la douleur a été réalisée dans 19 % des cas après utilisation de méthodes pharmacologiques et non pharmacologiques de réduction de la douleur. La contention physique était systématiquement utilisée lors des procédures douloureuses, sans implication des parents. Les infirmières ont eu recours à la distraction dans seulement 14,28 % des cas. La collaboration des parents a été rarement demandé pour aider à soulager la douleur de leur enfant. Conclusion : la PCDP demeure sous optimale à la SU. Des efforts devront être faits pour la mise en pratique des protocoles par les infirmières, ainsi que pour la mise en contribution des parents dans la PCDP.

People living with multiple sclerosis show widespread increase of cerebral arterial density: an MRI voxel-based morphometry study of the intracerebral vasculature.


Charles-Antoine Barbeau-Meunier1,2, Michaël Bernier1,3, Emmanuelle Lapointe1, Ann-Marie Beaudoin1,4, Christian Bocti1, Kevin Whittingstall1,2
1Université de Sherbrooke 2Sherbrooke Neuro Analysis and Imaging Lab 3Harvard Medical School 4Sherbrooke Connectivity Imaging Lab

Introduction : After over a century of research, the pathophysiology of multiple sclerosis (MS) remains a complex matter greatly challenging the scientific community. In addition to a well-documented immune component, intracerebral vascular anomalies as well as widespread hypoperfusion are increasingly recognized as part of the disease, and could play a role in pathology development. A decrease in blood perfusion could be related to changes in the vascular architecture of the brain in MS, but its characterization is still challenging due to methodological limitations.

 

Methods : We used an innovative in-house software to segment and quantify the arterial and venous vasculatures of a cohort of 18 MS subjects, matched for sex and age to a cohort of healthy controls. Using a 3T MRI scanner, arterial data for all subjects was acquired with a multi-band 3D time-of-flight angiography (ToF-MRA) acquisition and venous data was obtained with a high-resolution multi echo susceptibility-weighted imaging (SWI) sequence. The white matter lesions of MS subjects were identified by manual segmentation on 3D FLAIR and T1-weighted MPRAGE sequences. We then quantified the venous and arterial density and mean diameter trends in various brains structures, as well as in lesions and their surrounding areas.

 

Results : Our results show that, compared to controls, the MS cohort exhibits a widespread increase of arterial density, in both white and gray matter tissue, and in both lesion and normal-appearing white matter. Analysis of arterial diameter sizes shows an absence of widespread changes across various vessel scales. We report however an isolated increase of diameter values for the basillar artery in MS. Venous density and diameters showed no significant trend. Probability mapping of lesion areas shows a strong predominance for the anterior and posterior horns of the lateral ventricles.

 

Conclusion : The widespread increase in arterial density shown in this study is consistent with recent research demonstrating angiogenesis and endothelial cell proliferation in MS. Our lesion probability mapping corroborates previous studies indicating MS lesions tend to accumulate in watershed areas of low arterial blood supply. Arterial changes in MS remain poorly documented, and thus our results warrant further research on the role of intracerebral vasculature and perfusion anomalies in understanding MS.

Plausibilité des effets neurophysiologiques, biomécaniques et cliniques de la poncture avec aiguilles sèches sur le point gâchette du muscle infraépineux chez des personnes atteintes de tendinopathie de la coiffe des rotateurs


Antoine Laramée1, Mélanie Roch1, Guillaume Léonard1, Mélanie Morin2, Frédéric Balg3, Nathaly Gaudreault3
1Université de Sherbrooke 2Université de Sherbrooke 3Université de Sherbrooke

Contexte : On rapporte la présence de point gâchette (PG) chez 93% des patients suivis dans des cliniques spécialisées en douleur et près de 77% des patients souffrants de douleur chronique, non traumatique à l’épaule présenteraient un PG dans le muscle infraépineux. Ceux-ci sont associés à de la douleur à l’épaule, à des maux au cou et au dos pouvant conduire à des limitations dans les activités et compromettre la qualité de vie. Pour traiter les PG, la poncture avec aiguilles sèches (PAS) gagne en popularité auprès des physiothérapeutes. Présentement, les effets cliniques de la PAS sur les PG semblent être liés à des mécanismes neurophysiologiques et mécaniques. Cependant, les observations soutenant ces hypothèses proviennent principalement d’études réalisées chez l’animal, et la plausibilité de ces effets reste à être démontrée avec des instruments valides, fidèles et sensibles aux changements chez l’humain.

L’OBJECTIF de ce projet de recherche est d’étudier les effets neurophysiologiques, biomécaniques et cliniques immédiats de la PAS lorsqu’appliquée à un PG du muscle infraépineux chez des personnes atteintes de douleur chronique d’origine non traumatique à l’épaule.

Méthodologie : Dix adultes ayant une douleur d’origine non traumatique à l’épaule et présentant un PG au muscle infraépineux (PGIE) seront recrutés pour participer à cette étude de type preuve de concept. Les participants admissibles seront randomisés en deux groupes : le groupe 1 (n=5) recevant une PAS sur le PGIE et le groupe 2 (n=5) recevant une PAS sur la peau du même muscle (ponction simulée). Les variables dépendantes suivantes seront mesurées avant et après l’intervention, de même que 24 heures plus tard : 1) l’excitabilité corticospinale de l’infraépineux sera mesurée avec la stimulation magnétique transcrânienne (TMS) reliée à un appareil de neuronavigation et caractérisée par le seuil moteur actif; 2) l’arthrocinématique glénohumérale sera quantifiée par imagerie échographique et 3) l’intensité de la douleur perçue à l’épaule sera évaluée avec l’échelle numérique et la douleur mécanique sera évaluée avec un algomètre et caractérisée par le seuil d’inconfort.

Résultats et retombées anticipées : Des données préliminaires seront présentées et à terme, nous espérons obtenir des résultats concluants sur l’effet immédiat de la PAS pour reproduire l’étude à plus grande échelle et justifier son utilisation dans le traitement des PG.

Qu'est ce que la technique RNAscope?


Kloé Neszvecsko1, Jean-Michel Longpré1, Philippe Sarret1
1Institut de Pharmacologie de Sherbrooke - Université de Sherbrooke

De nos jours, les techniques d'hybridation in situ avec des sondes fluorescentes et radioactives sont utilisées afin de localiser soit de l'ADN, un ARN messager ou une protéine d'intérêt. Par contre, ces techniques engendrent beaucoup de bruit de fond qui mène à de fausses interprétations et qui ne sont pas toujours simple d'utilisation. 

Pour contrer ces problèmes, la compagnie ACD a mis au point la technique d'hybridation in situ de l'ARN messager appelée RNAscope®. Leurs sondes et leur trousse simplifient les manipulations de l'expérimentateur tout en donnant des résultats rapides et précis. Cette technique peut être utlisée sur différents spécimens, différents types de tissus et différents types cellulaires. 

Cette technique permet de détecter et de quantifier les niveaux d'expression de l'ARN messager d'intérêt dans divers tissus. Elle permet de faire une comparaison entre un tissu d'un animal sain avec ceux éprouvant différents types de douleur comme de la douleur inflammatoire, chronique et cancéreuse. De plus, à la suite d'un traitement, nous pouvons comparer les niveaux de transcription génique afin de déterminer son efficacité. 

Regulation of Hepatic Fibrogenic Response of Hepatic Stellate Cells by SOCS1


Rajani Kandhi * 1, Alfredo Menendez 1, Sheela Ramanathan and Subbu 1
1University of sherbrooke

Background: Liver fibrosis (LF) occurs as a consequence of chronic inflammation and is characterized by excess deposition of abnormal extracellular matrix (ECM). Unchecked LF often leads to cirrhosis and hepatocellular carcinoma, which are important causes of global mortality. Previously, we have reported that mice lacking Suppressor of Cytokine Signaling 1 (SOCS1) show increased LF, accompanied by activation of hepatic stellate cells (HSC) - key players in the pathogenesis of LF.

 

Purpose:  To characterize the regulatory functions of SOCS1 in HSC activation during the hepatic fibrogenic response.

 

Method: We generated mice lacking SOCS1 in HSC (Socs1fl/flLratCre) and Control (Socs1fl/fl) mice and were treated with the carbon tetrachloride (CCl4). Liver damage and fibrosis were evaluated by histopathology and liver hydroxyproline content. Upregulation of ECM components, and modulation of ECM remodeling enzymes that characterize the hepatic fibrogenic response, inflammatory and fibrogenic cytokines and chemokines were assessed by qRT-PCR and western blot. Further, we have characterized the infiltration of immune cells in these mice using flowcytometry.

 

Results: Following exposure to CCl4, Socs1fl/flLratCre mice showed increased LF compared to control mice, associated with increased activation of HSC, collagen deposition and loss of hepatic lobular structure. Socs1fl/flLratCre livers showed increased expression of genes encoding smooth muscle actin, collagen alpha 1 and matrix metalloproteases (Sma, Cola1, Mmp2, Mmp9), altered expression of genes encoding tissue inhibitor of MMPs (Timp1, Timp2, and Timp4) and increased expression of chemokines and cytokine (Ccl2, Pdgfb). The livers of Socs1fl/flLratCre mice displayed increased mononuclear cell infiltration, specifically proinflammatory monocytes.

 

Conclusions: SOCS1 is an important endogenous regulator of HSC activation during the hepatic fibrogenic response. Hence, SOCS1 exerts its anti-fibrotic functions possibly by modulating the expression of ECM remodeling enzymes as well as cytokines and chemokines expression

Remodeler sa vie® en appui à la gestion de la douleur chronique : Données qualitatives du projet pilote pré-expérimental


Dépelteau A1, Levasseur M1,2, Masse J3, Lévesque MH2, Pagé R1, Pinard AN4, Tousignant-Laflamme Y1,5, Lagueux E1,5
1École de réadaptation, Université de Sherbrooke 2Centre de recherche sur le vieillissement du Centre de santé et des services sociaux - Institus de gériatrie de Sherbrooke 3École de réadaptation, Université de Montréal 4Département d’anesthésiologie et de soins intensifs, Faculté de médecine, Université Laval Centre d’expertise en gestion de la douleur chronique du Centre hospitalier universitaire de Québec 5Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke

Introduction : Axée sur la santé et du bien-être à travers l’occupation (activité à laquelle une personne accorde une valeur et une signifiance), Remodeler sa vie® est une intervention ergothérapique manualisée qui vise à optimiser la participation occupationnelle et à encourager le développement de routine favorisant l’adoption de saines habitudes de vie et l’engagement dans des activités signifiantes (Levasseur et al., 2019). Initialement développée pour la clientèle aînée, l’intervention a été appliquée auprès d’adultes atteints de douleur chronique (DC) et a démontré des améliorations significatives sur le plan du rendement occupationnel, de la santé physique et du bien-être général (Simon & Collins, 2017). Cette intervention a été traduite et adaptée au contexte québécois et le volet DC fait l’objet d’une expérimentation multicentrique auprès de personnes atteintes de fibromyalgie. Une collecte de données qualitatives après intervention permettra de recueillir des informations sur l’expérience de cette intervention du point de vue des participants. Objectif : Explorer l’expérience des participants quant à leur participation au projet Remodeler sa vie® en appuie à la gestion de la DC. Matériel et méthode : Les données qualitatives seront collectées à l’aide d’entretiens téléphoniques semi-dirigés qui auront lieu une semaine après la fin de l’intervention. D’une durée d’environ 30 minutes, ces entretiens permettront d’explorer les perceptions des participants quant : 1) à leur expérience de l’intervention, 2) aux changements dans leur routine et 3) aux éléments les plus contributifs. Cinq participants par site (Montréal et Sherbrooke; n = 10) seront sélectionnés par choix raisonné. Les entretiens enregistrés et transcrits seront analysés selon la méthode de Miles et Huberman (2014) à l’aide du logiciel N’Vivo. Résultats anticipés : Les résultats permettront de mettre en lumière l’expérience vécue des participants et d’ajuster l’intervention à leurs besoins occupationnels, et ce, en vue d’une implantation de plus grande envergure du Remodeler sa vie® dans un contexte de DC.

 

Role of Interleukin-15 in the progression of liver fibrosis


Bhavesh Variya1, Marie-France Langlois1, Subburaj Ilangumaran1, Sheela Ramanthan1
1Université de Sherbrooke

Background: All around the world, liver problems, including fibrosis and carcinoma, are one of the most common pathological condition. In early stage of liver disorder, liver fibrosis is characterized by increased production of extra-cellular matrix proteins which may leads to cirrhosis, carcinoma or even death. During this inflammatory damage, various immune cells, proinflammatory cytokines and chemokines signaling also trigger the progression of fibrosis.

Purpose: This study aimed to elucidate the endogenous/pathologic role of Interleukin-15 (IL-15) as well as role of IL-15 dependent immune cells in the progression of liver fibrosis.

Method: Liver fibrosis was experimentally induced either by intraperitoneal injection of carbon tetrachloride (CCl4) or providing choline-deficient high-fat-diet (CD-HFD) to wildtype or IL-15 deficient mice. CCl4 was administered intraperitonially twice a week for 7 weeks as well as CD-HFD was provided ad libitum for 12 weeks. After induction period; mice were sacrificed, liver infiltrated immune cells were assessed using FACS and plasma was employed for transaminase assay. Liver tissues were collected for cytokine array, histology (H&E and Sirius Red), IHC (α-SMA and Collagen) and IF (CD68 and F4/80). Expression of various proinflammatory cytokine gene was assessed by qRT-PCR.

Results: In wild-type mice manipulated with CCl4, IL-15 level was significantly elevated as compared to wild-type control mice. There were significantly increased collagen and α-smooth muscle actin (α-SMA) deposition in liver sections of wild-type mice injected with CCl4 but in IL-15 deficient mice injected with CCL4, collagen and SMA deposition was significantly abridged. Various proinflammatory cytokines viz. IL-12, TNF-α, TGF-β as well chemokines i.e. CCL5, CXCL9, CXCL10 levels were significantly elevated in wild-type CCl4 injected mice as compared to control wild-type but these levels were substantially lower in IL-15 deficient mice injected with CCl4.

Conclusion: Our study demonstrated pathological role of IL-15 in the progression of liver fibrosis and these findings opened the door for anti-IL-15 therapy for liver fibrosis.

Search for new biomarkers related to human brain IDH-wt cancer


Hoang Dong Nguyen1, Andréa Allaire1, Michelle Scott2, Maxime Richer3
1Université de Sherbrooke 2Université de Sherbrooke 3Université de Sherbrooke

Brain tumor classification into malignancy grade is an important factor to orient patients to a personalized therapy. Low grade brain cancers, such as pilocytic astrocytoma, are generally associated with a relatively good prognosis. In contrary, patients with a high grade cancer (like glioblastoma), receive a bad prognosis and are treated more aggressively with for example radiotherapy and/or chemotherapy. This classification is determined by histologic analysis which is often complemented by molecular marker analysis for a more reliable estimation of cancer aggressivity.

The IDH-wt gliomas are brain cancers generally associated with a poor prognosis and a low survival rate, few biomarkers related to these cancers are known. Recent studies enabled the discovery of a minority patient subgroup associated with better prognosis and clinical outcomes, but no molecular approach currently exists to identify theses more benign cancers. At the present time, all IDH-wt gliomas are treated in a standard way whereas these better prognosis patients could benefit from a less aggressive treatment. Our hypothesis is that an in-depth coding transcriptome study would discover new biomarkers leading to a more appropriate treatment, and potential therapeutic avenues.

 

Using data from The Cancer Genome Atlas resource, 18 best prognosis and 227 poor prognosis IDH wt-cancer samples were compared and differential gene expression and copy number variation analysis led to the identification of molecular and genetic signatures proper to each group : aberrations found in poor prognosis gliomas are very heterogeneous and affect a large number of chromosomes whereas good prognosis gliomas possess chromosomal alterations specifically on the chromosomes 7 and 9. Genes, which have a significant differential expression between the groups, were discovered involving in metabolic pathways specific to the brain.

A k Nearest Neighbors model was used on gene expression data to search for signatures which are composed of 3 genes permitting a reliable classification of the cancer prognosis. Signatures with a high power of classification were discovered and will be used for identification of low grade IDH wild-type cancer with an exclusion diagnosis test.

 

In conclusion, molecular markers and genetic signatures were discovered with a high power of classification for a reliable stratification of malignancy degrees of IDH wild-type gliomas. New cohorts will be used to improve and validate these signatures.

SHP-2 contribue à la tolérance intestinale à la microflore de façon MAPK-dépendante


Valérie Lannoy1, Jessica Gagné Sansfaçon1, Nathalie Rivard1
1Université de Sherbrooke

Hypothèse. Nous avons précédemment observé que les souris ayant une délétion conditionnelle de Shp-2 dans l’épithélium intestinal (Shp-2IEC-KO) développaient une colite spontanée. Un traitement aux antibiotiques améliore l’index de la maladie, suggérant qu’elle est dépendante de la microflore. Nous avons montré que la double délétion conditionnelle Shp-2;MyD88CEI-KO retarde l’apparition de la colite. MyD88 est un adaptateur des récepteurs TLRs reconnaissant le microbiote. Ces données suggèrent que Shp-2 pourrait réguler la signalisation des TLRs dans les cellules épithéliales intestinales (CEIs).

Méthodes. L’expression des TLRs et l’activation des voies des MAPK en réponse aux ligands des TLRs ont été évaluées par qPCR et immuno-buvardage dans les CEIs.

Résultats. 1) Le niveau des transcrits pour les Tlr2, Tlr4 et Tlr9 semble augmenté dans les côlons de souris Shp-2CEI-KO en comparaison des souris témoins, avant apparition de la colite. Les voies ERK et JNK sont inhibées dans ces souris. Or, il a été montré que ces voies étaient impliquées dans la tolérance en participant à l’inhibition de la transcription des Tlrs.

2) In cellulo, Shp-2 est phosphorylée sur tyrosine activatrice (Y-542) après stimulation de 5 TLRs distincts.

3) En réponse à 4 ligands des TLRs (TL4, TLR5, TLR3 et TLR9), les signalisations ERK, JNK et p38 sont diminuées dans les cellules IEC-6 traitées avec l’inhibiteur de Shp-2 SHP099. Dans ces cellules, l’expression protéique de la kinase Tak1 est réduite comparativement à la condition DMSO. Tak1 permet l’activation des MAPK en aval des TLRs.

4) Nous avons caractérisé l’ubiquitine ligase Itch, impliquée dans la dégradation de Tak1, comme substrat de Shp-2 en réponse au LPS (ligand du TLR4) dans les IEC-6. Dans les IEC-6 traitées avec SHP099 et stimulées avec 4 ligands des TLRs, l’expression d’Itch est plus forte en immuno-buvardage.

Conclusion. Ces données suggèrent pour la première fois une implication de Shp-2 dans le maintien de la tolérance au microbiote, de façon MAPK-dépendante. De même, ce travail propose un mécanisme de régulation des voies des MAPK en réponse aux ligands des TLRs dans les CEIs par Shp-2, via l’E3 ubiquitine ligase Itch.

Stimulation de la Régénération Endogène dans le Contexte de la Dystrophie Musculaire


Jasmin Collerette-Tremblay1, Éric Marsault1, Mannix Auger-Messier1, Florian Bentzinger1
1Université de Sherbrooke

La Dystrophie Congénitale Déficiente en Mérosine (MDC1A) est une maladie dégénérative sévère causée par une mutation de la sous-unité alpha-2 de la laminine (LMα2). La perte fonctionelle de LMα2 dans la membrane basale du muscle squelettique mène à la nécrose des fibres et à une inflammation chronique. Avec l’avancement de la maladie, les cellules souches musculaires (CSM) n’arrivent plus à compenser la dégénération du muscle et la fonction musculaire diminue de manière importante. Il n’y a actuellement aucun traitement disponible pour cette condition sévère.

Notre étude porte sur une nouvelle approche pour la stimulation de la régénération endogène du muscle squelettique en utilisant des peptidomimétiques d’une petite hormone circulante ayant la capacité de stimuler la fonction des CSM, de diminuer la fibrose et de favoriser la vascularisation. À l’aide des données de structure-activité de ce peptide, nous avons généré une librairie de plus de 70 analogues avec des acides aminés synthétiques, démontrant une affinité augmentée pour le récepteur et une plus longue demi-vie plasmatique. Dans un modèle de souris de MDC1A, nous avons observé que l’administration systémique en continu de ces composés améliore une variété de caractéristiques de la pathologie, telles que la survie, la masse corporelle, la mobilité et l’apparence histologique. Ces éléments nous suggèrent que la stimulation de la réparation endogène est une approche thérapeutique efficace pour la MDC1A, qui pourrait aussi être applicable aux autres formes de dystrophie musculaire caractérisées par une dysfonction régénérative.

Targeted osteogenesis and calcification using sodium-fluoride PET-CT imaging in elderly with atherosclerosis


Mamdouh AlEnezi1,2, Abdelouahed Khalil1,3, M’hamed Bentourkia1,2
1Université de Sherbrooke 2Department of Nuclear Medicine and Radiobiology 3Department of Medicine

Introduction: Atherosclerosis is a complex pathophysiology characterized by accumulation of macrophages, phospholipids and other aggregates in large arteries forming plaques. The plaques can be calcified, or they can disrupt and obstruct small blood vessels in the brain or the heart. Optimally, CT imaging detects the calcifications, while PET imaging with 18F-sodium fluoride (18F-NaF) has been recently shown to selectively and avidly accumulates in atherosclerotic plaques where microcalcifications take place, thus providing information on active plaques. The goal of this study was the correlation of the calcification with CT and the microcalcification with PET.

Methods:   CT images and a sequence of PET images were acquired in aged volunteers (>65 years). On each slice of the artery images, the intensities on CT and PET images were assessed. The calcifications were classified in 4 levels based on Agatston scores (L1 for intensities between 130 and 199 HU; L2, 200–299 HU; L3, 300–399 HU; and L4, intensity > 400 HU). From the PET images, the standard uptake value (SUV) was calculated over the last 20 minutes of the dynamic PET images.

Results: Based on CT images, the arteries were classified as calcified or non-calcified. The mean of PET-SUV in non-calcified and calcified arteries were respectively 9.72±2.65 and 9.52±1.60 and the statistical difference between these two groups was not significant (P > 0.05). We correlate the normalized PET mean activity to that of CT images, and there was an inverse relationship between them (r = -0.6). There was a decrease in SUV values with increasing calcification scores.

Conclusion:  18F-NaF showed no statistical difference between non-calcified to calcified arteries, however, there was an inverse relationship between mean PET-18F-NaF uptake to mean CT-HU.

The mitochondrial localization of NLRX1 is crucial to execute its functions


Camille Simard1, Audrey-Ann Dumont1, Shaimaa Mahmoud1, Karine Thai1, Marjan Gharagozloo1, Mannix Auger-Messier1, Denis Gris1
1Université de Sherbrooke

Introduction

NOD-like receptors are intracellular innate immune sensors. Of them, NLRX1 is ubiquitously expressed and uniquely located to the mitochondria. Indeed, NLRX1 has a mitochondrial addressing sequence in its first 85 amino acids (aa) of its N-terminal, while only the first 38 aa were shown to be recognized by mitochondrial processing peptidases. NLRX1 was shown to influence various cellular functions, as it inhibits NF-kB signaling pathway, directs cell death towards apoptosis instead of necrosis and reduces ROS production. However, it is still unknown whether mitochondrial localization of NLRX1 is critical for its functions in the regulation of inflammation, cell death, and ROS production.

Furthermore, NLRX1 has a protective function against the progression of the mouse model of Multiple Sclerosis (MS), an autoimmune and neurodegenerative disease of the central nervous system (CNS). Interestingly, two polymorphisms of Nlrx1were identified in MS patients’ families suggesting that NLRX1 might play a role in MS patients. Both polymorphisms are single point mutations (SNP) located in the central domain ofNlrx1. The central domain is crucial for oligomerization of the protein. The first polymorphism identified in Nlrx1leads to a change in amino acids (Lysine to Asparagine) at position 172 aa while the second one leads to a stop codon at position 192 aa. These polymorphisms were shown to increase the risk of developing MS between 3 to 6 times similar to the risk factor associated with the HLA allele (HLA-DRB1*1501), a well-known genetic predisposition in MS patients. 

We hypothesis that mitochondrial localization of NLRX1 is essential for its functions while NLRX1 polymorphisms leads to a non-functional protein.

Methods       To address our hypothesis, we incorporated 5 different forms of Nlrx1 in adenovirus: (1) Nlrx1 WT, (2) Nlrx1 minus the sequence recognized by mitochondrial processing peptidases (3) Nlrx1 minus the mitochondrial addressing sequence (4) Nlrx1 with a single nucleotide polymorphism (SNP) at position 172 aa, and (5) Nlrx1 with a SNP leading to a stop codon at position 179 aa. These constructs were introduced in an astrocytoma cell line. Following infection, we investigated the mitochondrial localization using confocal microscopy, and NF-kB activation using Western Blot. Furthermore, we generated a Nlrx1 KOoligodendrocytes cell line using CRISPR/Cas9 system. Then, we investigated the role of NLRX1 in ROS production using flow cytometry and in cell death using Western Blot. 

ResultsNlrx1 lacking its mitochondrial addressing sequence does not colocalize with the mitochondria. All constructs of Nlrx1, except the WT form, show increased NF-kB activation. The loss of Nlrx1 leads to increased necrotic cell death and ROS production. 

Conclusion  NLRX1 localization in the mitochondria is essential for its functions in NF-kB inhibition, ROS production and cell death.  

Un Pré Oméga-3 pour reduire l'inflammation et la prématurité


Karine Brochu-Gaudreau1, Sheela Ramanathan1, Emmanuel Bujold1,2, Jean-Charles Pasquier1, Éric Rousseau1
1Université de Sherbrooke 2Université Laval

Contexte Plus de 80% des jeunes femmes enceintes présentant une menace de travail préterme et/ou une rupture prématurée et des membranes (RPM) ont un statut inflammatoire élevé, tel que confirmé par leur niveau de C-Réactive Protein (CRP) circulante. Par contre les traitements pharmacologiques pour modifier leur état physiopathologique sont très limités.

Le But du projet Proméga est de supplémenter des femmes enceintes en RPM avec un pré-oméga-3 semi-synthétique : le Mono Acyl Glycéride de DHA (MAG-DHA) ou avec un placébo constitué de MAG d’huile de tournesol, afin de déterminer si le MAG-DHA qui est facilement absorbable pourrait conduire à la production de résolvines de la série D. Ces métabolites actifs, qui sont produits séquentiellement par la 15- et la 5-lipoxigénases, pourraient diminuer l’inflammation dans la sphère utérine ce qui conduirait à diminuer la réactivité utérine et la mise en route du travail préterme. Le métabolisme intracellulaire du DHA pourrait également conduire à la synthèse de neuro-protectines (NPD1).

L’Objectif principal est de comparer les périodes de latence, soit la différence de durée entre le début du traitement et la naissance entre les deux groupes : supplémenté versus placébo.

Les Objectifs secondaires seront d’évaluer la différence du devenir néonatal entre les enfants issus des deux groupes de femmes (traité/placébo). Nous déterminerons le profil clinique des patientes (marqueurs de l’inflammation; taux des cytokines sériques et vaginales) associé à la réponse au MAG-DHA pour la prévention de la prématurité.

Devis : Étude en double aveugle pour Daltonien! Paramètres d’inclusion : 70 femmes enceintes âgées de 18 à 42 ans entre 240 et 336 SA, hospitalisées pour RPM. Facteurs d’exclusion : grossesse multiple, placenta prævia, pré-éclampsie, hématome rétro-placentaire, chorioamniotite, retard de croissance IU, malformation fœtale sévère. Une application informatisée en .Net incluant une base de données relationnelle (MySQL) a été développée et déployée pour la saisie des données clinques à partir de différents appareils (lap top, tablette, PC). Les analyses biochimiques et immunologiques seront complétées sur des prélèvements sanguins et vaginaux réalisés aux 2 jours. Résultats et conclusions en 2021 ou avant.